Wassup Mag N° 1

Embed or link this publication

Popular Pages


p. 1

1

[close]

p. 2



[close]

p. 3

n°1 janvier 2011 edito l empreinte d un véritable phénomène c est souvent sa capacité à franchir les frontières et à toucher les gens en dépit de leurs différences culturelles libasse étudiant a sup info et styliste est un parfait exemple qui illustre ce principe en effet il a su donner une ampleur considérable à sa marque de vêtements née tout juste en avril 2010 en enchainant de belles créations et des pubs a travers une interview à la suite dans notre magazine vous en apprendrez plus sur lui et son parcours et s agissant d artistes liés à sup info on ne saurait en dénombrer le nombre réel tant cette école regorge de personnes aux dons variés le fameux sup info summer show grand événement organisé par l école l été dernier avait pour but de partager et de découvrir les créations et les talents des étudiants et je peux vous affirmer que ce fut très passionnant et fructueux car au bout de cette aventure des stylistes des chanteurs des mannequins des dessinateurs et bien plus encore ont été découverts un artiste à l instar de lidiop a ainsi attiré notre attention à l issue de cet événement vous aurez également le privilège d entrer dans son monde grâce à l interview que nous vous avons réservée ceci dit chers amis et amies lecteurs bienvenues dans le premier numéro de wassup magazine gino fogui

[close]

p. 4

n°1 janvier 2011 sommaire act event bienvenue dans l univers de sup info et ses actualités internes mic open interview de libasse choc des générations qu en pensez-vous 5 tendances feeling mon style en détail retro à la mode du summer show zik interview de lidiop 7 détentes blagues et proverbe bande dessinée 11 15 infos services presentation du personnel de l école le prof le plus cool infos astuces 19 21

[close]

p. 5

5 bienvenue dans l univers sup info et ses actualités internes show qui eut un succès énorme l organisation des nouvelles élections se fera après le magal fête religieuse nous avons le regret de vous annoncer le départ officiel de mme amable malgré le fait que la plupart d entre vous avaient déjà remarqué son absence coordinatrice du sup info summer show son passage au sein de l établissement fut bref mais très fructueux nous avons beaucoup appris en sa compagnie et nous la regretterons pour commencer il serait bien de souligner une fois de plus l installation du nouveau groupe électrogène qui tombe à point nommé quand les coupures de courant font rage dans la ville apres de nombreuses plaintes des élèves adressées à l administration concernant les conditions difficiles des cours chaleur caniculaire indisponibilité des machines faute de courant etc le directeur s est vu dans l obligeance d accélérer le processus de mise en place du groupe car pour ceux qui ne le savent pas cette dernière n est pas fortuite en effet il faudrait tout d abord faire une évaluation électrique du parc matériel ce qui permettra d établir le bilan de puissance avant l achat du groupe des tests au niveau du compteur ont aussi été fait et c est après toutes ces analyses qu un groupe électrogène de 80kva kilo volt ampère fut mis à la disposition de l école notons la puissance minimale généralement fournie à une entreprise standard est de 50 kva il est indispensable de souligner la dissolution de l ancien bureau des étudiants depuis l année passée suite à quelques malentendus avec l administration on ne le les remerciera jamais assez pour leur travail acharné lors du sup info summer gino fogui

[close]

p. 6



[close]

p. 7

7 libasse libasse thiaw 24 ans styliste depuis avril 2010 marque missionnaire parlez-nous de votre cursus scolaire et de vos expériences professionnelles je suis une formation en infographie à sup info et une formation en anglais au british senegalese institute bsi interview au coeur du village de camberene rencontre avec le styliste libasse thiaw créateur de la marque missionnaire je fais partie d une famille de marabouts c est très mal vu pour certains d entres eux mais l essentiel est que mon père et ma mère approuvent ce que je fais comment se porte le monde du stylisme en afrique je pense qu il n est pas aussi reconnu que nous l aurions voulu il ya plein de créateurs qui cherchent à se faire un nom dans ce milieu c est à la nouvelle génération de faire avancer les choses quelles sont les qualités requises du styliste il faut avoir du goût du talent l oeil et assez d expérience en matière de savoir faire pourquoi avoir choisi ce métier je tiens à preciser que ce n est pas moi qui ai choisis ce métier,c est ce métier qui m a choisi,parce que le vois comme un don du ciel je suis un adepte de la mode,depuis mon enfance je me mettais a la mode suivant suivant les nouvelles comment vous est venue l idée de tendances ce qui m a inspiré plus tard la création de votre marque la marque missionnaire est une quelle vision avez-vous de votre marque de vêtements créée au mois métier et quels en sont les avand avril 2010 après une longue réflexion tages et inconvénients sur la signature que je désirerais apposer disons que la mode africaine devrait sur toutes mes créations en tant qu ar être aussi célèbre que celle de l occident tiste en général et graphiste en particu les avantages sont multiples il y a par lier exemple la célébrité et aussi j aimerais de là une forte combinaison de lettres pouvoir subvenir à mes besoins grâce à associée à ma créativité a su me donner tout cela par contre en ce qui concerne ce fabuleux dessin les inconvénients alors là il y en a trop je fais partie d une famille de marabouts c est très mal vu par certains mais l essentiel est que mon père et ma mère approuvent ce que je fais avez-vous déjà organisé un défilé oui où s est déroulé ce défilé et qu elle a été l appréciation du publique c était au sup info summer show j ai reçu énormément de compliments mais aussi beaucoup de critiques mais j étais fier de moi et j ai d ailleurs été le gagnant du concours de stylistes on a aperçu votre marque pendant le fesman,qu est ce que vous pouvez nous dire concernant cela ma marque s est retrouver au fesman grâce a wycleaf,dj awadi y dee akon,guin-thuess etc c est eux qui m ont aider mieux faire la promotion de ma marque durant le festival ce qui a aussi fait la fierté de sup info car c est de la que tout a commencer que comptez-vous faires après vos études j aimerais faire parler de ma marque la rendre célèbre avoir une ligne de vêtements et aussi être interprète international en anglais un mot pour ceux qui comme vous souhaiteraient créer leur propre marque je leur dirais juste d être les meilleurs dans ce qu ils font de se donner à fond et de croire en eux talla

[close]

p. 8

choc des générations 8 e suis branché cette petite phrase trotte dans la tête de plus de la moitié des jeunes peuplant la globosphère cheveux longs courts frisés ou encore en bataille recouvrent la plupart de ces petites têtes férues d idées abracadabrantes visant à se différencier de ce qu ils appellent l ancienne génération ou tout simplement les vieux cette euphorie donna naissance aux jeans déchirés délavés les vêtements devenant de plus en plus courts et de plus en plus voyants pantalons en dessous des hanches et non plus au niveau des hanches tenues ultra sexy pour les filles ou encore tenues dvd dos et ventre dehors en gros tout ce qu il faut pour mettre un adulte en colère ou au contraire le pousser à essayer d intégrer le monde des « djeun s » que pensent les jeunes de cette nouvelle façon de faire la mode est en constante évolution il faut essayer de s adapter mais ne pas non plus en abuser car cela ne colle pas vraiment avec l esprit sénégalais voir l esprit africain les vêtements sont attrayants beaux à voir mais il faut conserver les valeurs qui nous sont propres les filles peuvent s habiller de façon sexy mais ne pas trop en faire abdoulaye ndiaye etudiant [infographie j pourtant il y a des adultes souffrant du syndrome de peter pan ce sont ceux là qui se comportent encore comme des adolescents il y a une étape pour chaque chose quand tu es un adolescent tu peux te permettre certaines choses qui sont de « ton âge » passé ce stade il faut agir en tant qu adulte et être responsable parce qu on sera amenés à montrer l exemple à la génération qui nous succède technologique par exemple je trouve révoltants ces adultes qui se rabaissent en courtisant des filles ayant la moitié de leur âge ce n est pas du tout correct bintou diallo etudiante [infographie c est propre à notre époque nous vivons dans une ère où notre façon d être et notre manière de nous exprimer sont copiées sur celles des occidentaux je trouve ça cool parce que ça nous différencie des adultes nous avons une façon de nous habiller et de parler qui nous est propre ceci différencie vraiment les deux générations fogui gino etudiant [maintenance que dire des adultes qui utilisent ou qui essayent d utiliser le même langage que les « djeun s » ils essaient de comprendre les jeunes pour pouvoir mieux les conseiller en effet pour comprendre un ado il faut le prendre dans son milieu naturel pour mieux le contrôler et pour pouvoir le canaliser mr sylvain kantoussan professeur de réseaux et télécommunications et les adultes dans tout ça question complexe les jeunes sénégalais copient le style vestimentaire occidental ou américain je parle aussi bien des filles que des garçons ils copient aveuglément sans faire de distinction par exemple dans un clip les artistes mettent ce qu on appelle des « tenues de scène » et en aucun cas ils ne portent le même type de tenue pour se promener en ville faire du shopping contrairement aux ados de maintenant mr sylvain kantoussan professeur de réseaux et télécommunications tout dépend de la situation ils peuvent s en servir pour communiquer avec les jeunes dans le but de se faire comprendre un peu comme à l école je parle des relations profs-étudiants il faut utiliser le « djeun s langage » pour se faire comprendre et faire passer son message mr martial domingo professeur de bureautique indécent il y a des tenues inappropriées pour certains milieux par exemple porter un pantalon en dessous des fesses avec le caleçon carrément dehors dans un cadre comme l école ou au bureau ce n est pas joli en ce qui concerne les femmes elles portent trop de tenues moulantes et voyantes qui dévoilent quasiment toutes les parties de leur corps mesdemoiselles il faut que la personne en face de vous ait envie de vous découvrir et non lui offrir tout ça gratuitement sur un plateau d argent mr martial domingo professeur de bureautique le mot des ados les adultes veulent évoluer dans notre monde c est-àdire celui des ados ils veulent s intégrer la preuve est que les hommes adultes veulent de plus en plus séduire des filles plus jeunes ça leur permet de se sentir moins vieux ou plus proches de nous ils essaient de s intégrer tant bien que mal en s habillant comme nous ou en nous piquant quelques expressions abdoulaye ndiaye etudiant [infographie ce ne sont pas des adultes en tant que tel disons qu ils ont gardé leur âme d adolescent c est agréable de les voir s exprimer comme nous ma tante par exemple a

[close]

p. 9

9 la trentaine mais est encore « free » ouverte et sans complexe bintou diallo etudiante [infographie il y a des adultes qui sont encore « lookés » comme des adolescents crise existentielle manque de maturité ou simple fantaisie c est rabaissant mais pas de mauvaise foie ils peuvent avoir envie de se libérer sortir de la routine du costard cravate mais à la longue il y aura un manque de notoriété pour ma part j ai dépassé le stade ado je dois donc montrer l exemple dans son habillement adulte il peut répondre aux questions des personnes qui le regardent mr martial domingo professeur de bureautique c est une attitude qui me touche dans le bon sens en tant que rappeur amateur personnellement je ne me vois pas en costard cravate ou fringué comme un italien il y a des gens avec qui ça colle et d autres pas il faut trouver un style qui te convient le plus important étant d abord de se sentir bien dans sa peau abdoulaye ndiaye etudiant [infographie cette dernière s habille se coiffe ou s exprime le sénégal par exemple compte 80 de musulmans donc il faut faire la part des choses en tenant compte de la culture la religion et surtout préserver nos valeurs mr sylvain kantoussan professeur de réseaux et télécommunications en tant qu adulte tu dois te comporter comme tel une star peut se permettre ce genre de fantaisies mais ne doit pas oublier qu elle est un modèle pour la majeur partie des jeunes et que ces derniers chercheront à s identifier à leur idole notamment par la façon dont n oublions pas que dans tout ce remue-ménage il y a des adolescents qui n ont pas de style particulier et qui n essaient pas du tout de suivre cette nouvelle vague il en va de même pour la plupart des adultes un ado qualifiera cette attitude de ringarde pendant qu un adulte dira de cette personne qu elle est « plus présentable» arnaud satsa qu en pensez-vous la sénégalaise et le port des bin ­ bin ou fër colliers autours des reins a l origine le port du fër était traditionnellement réservé à la femme mariée qui s en servait uniquement en aparté avec son mari car le fër est un élément considéré comme excitateur à l instar d un aphrodisiaque mais de nos jours les jeunes filles s en servent pour être plus sexy et attirer les hommes c est ainsi que le bin-bin a vu le jour qu en pensent les étudiants « c est excitant très beau » affirme philippe guautié si c est pour être sexy elles y arrivent tandis que boubou faye mbayeres34 affirme « elles le porte pour être sexy mais je pense qu elles ne doivent pas le montrer dans des lieux publiques ou scolaires en boite de nuit c est acceptable » je ne vois aucunement la différence d autant plus que si le but de la fille qui le met est d attirer pourquoi le cacher « son but premier est d attirer les hommes car cela provoque le désir et l attirance quand la femme le porte elle se sent belle mais personnellement ca ne me fait aucun effet je sais que c est juste pour embellir » nous dit bertrand diousse mi54 mame tamba res34 nous dit « personnellement je n aime pas parce que ca me dérange sans compter le fait que ca pourrais être exposé à tout moment » donc il y a certaines filles que ça gène « c est joli à voir mais ce n est pas mon truc en plus ça va à l encontre de la tradition qui est de le montrer essentiellement à son mari du coup s en servir comme appât pour attirer les hommes n est pas une bonne chose » affirme aminata ndiaye tronc 1x on constate que cette tradition est encore respectée par certaines filles qu en pensent les professeurs madame ngom nous dit « a l époque le port de ce collier était exclusivement réservé aux grandes dames mais de nos jours les jeunes l ont tellement vulgarisé que toutes les femmes en portent pour être sexy » monsieur martial quant à lui affirme « ca fait bien évidement partie de la tradition sénégalaise et ça ne doit normalement pas se faire voir personnellement c est un manque de respect envers les femmes et un manque de respect envers les hommes aussi je ne tolère et ne digère pas ça » a en croire l avis de tout un chacun on peut constater que le fër ou le bin-bin n est plus ce qu il était avant car utilisé à des fin autres que celles pour lesquelles il fut crée à l origine alors les filles maintenant qu on a percé votre secret qu allez vous faire gino fogui

[close]

p. 10

10 le phénomène du crachat en marchant dans la rue à l arrêt de bus et parfois dans les transports en commun lorsque certains individus trouvent le moyen de rejeter leur sécrétion par la fenêtre du véhicule tout en sachant que celle-ci pourrait atterrir n importe où quand on sait qu il suffirait d un simple mouchoir pour contenir cette horreur et de le jeter plus tard à la poubelle ou encore marcher dessus et le frotter avec sa semelle afin d en effacer toute trace on serait tenté de croire que les gens le font de manière intentionnelle ne parlons pas des maladies qu on pourrait contracter à travers ce geste ou encore de toutes ces sensations nauséeuses que l on ressent à la vue d un crachat on irait jusqu à se demander si le problème est d ordre éducatif ou culturel quoi qu il en soit c est un « fléau » auquel il faudrait remédier rapidement vous serez nombreux à vous reconnaitre à travers ces quelques lignes commencez déjà à y penser l es rues de dakar sont jonchées de plusieurs sortes de déchets et pleines d autres choses répugnantes mais l une d entre-elles plus abjecte encore très sale et bien que souvent peu visible n est autre que le crachat en effet il serait très difficile de le distinguer à moins d être très concentré ou de vivre l action directement il suffit de marcher tout en gardant notre attention sur nos pas et on sera très surpris de ce qu on verra on en trouvera de toutes les tailles du plus petit au plus immense mais ceci reste encore un détail rien n est plus écoeurant qu une personne qui libère son contenu buccal devant vous et il n est en rien question d un petit crachat de rien du tout mais plutôt d un énorme gluant et tout flasque qui rebondit de plein fouet à vos côtés ou devant vous tandis que cette personne forfait accompli continue de marcher gaillardement on vit cette situation au moins une fois par semaine gino fogui

[close]

p. 11

coiffure haircut tribal design bracelet bracelet cuir rock metal tee-shirt tee-shirt rose bleu urban style montre montre en cuir noir guess lunettes old school rapper glasses noir bleu jeans jeans slim déchiré délavé bleu chaussures shoes supra vaider rouge noire

[close]

p. 12

aperçu de la mode du

[close]

p. 13

sup info summer show

[close]

p. 14



[close]

p. 15

15 lidiop ali diop 24 ans musicien reggae bonjour pouvez-vous vous présenter aux lecteurs je m appelle ali diop mais mon nom d artiste est lidiop le prince baye fall a.k.a the future king of reggae in africa and all around the world si je comprends bien ton style c est plutôt le reggae oui c est le reggae principalement même si je fais d autres styles de musique comme l acoustique la folk la variété mais ça tourne toujours autour du reggae je suis reggae à 99 et dans quelle langue est-ce que tu chantes généralement je chante en wolof en français et en anglais mais je me sens plus à l aise en français et en anglais Ça dépend de l inspiration en fait justement d où tirestu l inspiration pour ta musique tout m inspire absolument tout tout ce que je vois tout ce que je vis tout tout même là où l on est assis je suis en train d être inspiré Ça vient comme ça même quand je dors je suis inspiré parfois je me réveille dans la nuit pour écrire faire quelques accords avec ma guitare avant de me recoucher parce que l inspiration me vient à tout moment a quel âge as-tu commencé à faire de la musique je suis né avec la musique j ai écris ma première chanson lorsque j avais 10 ans Ça fait 4 à 5 ans que je joue de la guitare comment vis tu ta vie d artiste vis-à-vis de ta famille au début c était très difficile mon interview tout m inspire absolument tout tout ce que je vois tout ce que je vis tout tout moment sans jouer ils me demandent ce qui ne va pas pourquoi je ne joue plus si j ai des problèmes etc donc c est cool c est pourquoi je souhaite réussir dans la musique et leur montrer qu ils n ont pas eu tort de me faire confiance est ce que c est difficile d allier la musique à l école oui un peu par rapport aux emplois du temps ce n est pas évident d allier les deux parfois tu fais un concert jusque très tard dans la nuit et tu es obligé de te lever tôt pour aller en cours le lendemain mais si on aime ça ça passe il faut juste aimer ce qu on fait a propos d études quels sont tes rapports avec l école sup info je suis etudiant à sup info depuis 3 ans maintenant j y suis des cours de télécommunica père qui est colonel de gendarmerie m interdisait de faire de la musique puis il m a dit que si j avais de bonnes notes à l école il m achèterait une guitare et me tion comment trouves-tu le cadre de l école en ce qui concerne les je suis né avec la musique artistes sup info a j ai écris ma première chanun cadre vraiment son lorsque j avais 10 ans cool il y est facile de s exprimer la majorité des étudiants laisserait faire de la musique je sont des artistes me suis donné à fond et j ai fina comme moi et on a lement pu en faire ils ont fini par pas mal d opportucomprendre que c est ce que j ai nités pour montrer ce qu on sait mais et maintenant ils ne disent faire plus non quand je leur demande de m acheter des instruments de plus quand ils me voient rester un

[close]

Comments

no comments yet