Mémoire Rokudan Jean-Eric Luqué

 

Embed or link this publication

Description

Mémoire Passage du 6e DAN - Janvier 2011

Popular Pages


p. 1

fédération française de karaté et disciplines associées jean-eric luqué réflexion autour de la construction de notre dojo intérieur mémoire 6ème dan janvier 2011 sous la responsabilité du directeur de mémoire monsieur serge chouraqui 8 ème dan

[close]

p. 2

1

[close]

p. 3

1 introduction 2 le dojo materiel 3 le dojo est donc un lieu 4 quand et comment le dojo devient interieur 5 le dojo lieu de progression 6 j interiorise le dojo 7 le dojo interieur 8 le dojo interieur source de liberte 9 le corps et l interiorite 10 conclusion 2

[close]

p. 4

1/introduction avec le temps qui passe avec tant d années de pratique où se mêlent l enthousiasme parfois l excès mais rarement le découragement comme un promeneur qui regarde un paysage du haut d une montagne j ai l impression de regarder défiler le film de ma vie d en être le spectateur privilégié et du haut de l âge qui avance j ai conscience à travers ma pratique à travers ma recherche mes nombreux voyages au japon de m être enrichi d avoir grandi d être plus fort ces qualificatifs ne sont pas à prendre dans le sens de la force physique mais dans le sens de la connaissance et de la découverte et plus les années passent plus j éprouve du plaisir et j ai ainsi l impression d avoir intériorisé mon dojo 3

[close]

p. 5

2 le dojo materiel 4

[close]

p. 6

selon l origine bouddhique il désigne une salle de lecture et d études spirituelles il comprend le do « la voie » le jo « le lieu » on pourrait l appeler le budojo lieu où l on pratique la voie martiale do s écrit avec une empreinte de pied sur laquelle se superpose un homme en marche l ensemble devient le symbole du cheminement dynamique a côté la graphie exprime une tête surmontée d une chevelure hirsute c est celle des statues menaçantes des myo-o les rois gardiens qui surveillent dans les vieux temples les cinq points cardinaux le nord le sud l est l ouest et le centre une tête en mouvement c est le chemin spirituel c est le principe c est la loi 5

[close]

p. 7

jo se compose de plusieurs graphies différentes mélan gées la première à gauche quand elle est isolée c est ba l endroit le terrain puis à sa droite en haut c est hi le soleil en dessous un trait horizontal c est ichi le chiffre un enfin en dessous est tracé le signe ken le katana le sabre auquel se mélangent deux signes en forme d apostrophe qui sont l abréviation de kokoro le coeur l esprit l âme le dojo comprend quatre cotés dont le principal mur d honneur fait face à l entrée c est sur ce mur qu est traditionnellement installé un petit temple shinto ou le portrait du maitre fondateur c est le kamiza les élèves tournent le dos à la porte d entrée le shimoza face au kamiza les assistants se rangent sur le côté gauche du professeur le joséki le dojo est une zone protégée ou l on doit respecter certaines règles une hiérarchie des rituels les zoories doivent être laissées au bord du tapis pointes tournées vers l extérieur avant le salut le salut se fait debout au bord du tatami ritsurei puis les pratiquants rejoignent leur place et s agenouillent en seiza 6

[close]

p. 8

il y a trois saluts shomen ni rei saluons ce qui est plus grand cette représentation en est souvent le portrait du maitre de l école sensei ni rei saluons le professeur « le maillon d une longue chaine » otagai ni rei saluons nous entre nous kiritsu levons nous l ambiance du dojo est bien sûr liée à la personnalité du professeur et les moyens matériels ne permettent pas toujours d avoir un beau dojo beaucoup de maitres ont commencé leur recherche et leur art dans des conditions très sommaires mais on peut rêver d un dojo idéal sur le plan de l architecture de la lumière de l harmonie tel un lieu presque religieux qui peut plus ou moins inciter à la concentration au bien être et à la recherche du geste parfait 7

[close]

p. 9

3 le dojo est donc un lieu c est une structure consacrée à la pratique du budo à l étude où à la méditation sur le plan matériel on l a vu on doit s y sentir bien il est un environnement où l on a envie d y passer du temps et de progresser c est le lieu de l enseignement on s y rend pour apprendre ou transmettre a quelque niveau que l on se trouve c est le lieu où l on évolue non seulement dans l espace mais dans l esprit où l on conduit son moi intérieur où l on façonne sans cesse ses connaissances afin d essayer d atteindre la perfection tout en sachant qu elle est une quête inaccessible c est ma maison c est un endroit qui se distingue vraiment des autres lieux c est le lieu d une évolution .apprentissage .intégration .automatisme .réponses intuitives 8

[close]

p. 10

4 /quand et comment le dojo devient interieur lorsque nous vieillissons nos capacités physiques diminuent mais nos connaissances augmentent capacités dojo matériel dojo intérieur connaissance age 9

[close]

p. 11

l abandon de la performance se fait au profit de l efficacité le temps qui passe donne une vision plus globale plus élevée de notre activité il permet de relativiser et nous renvoie à deux notions .optimiser le fonctionnement de notre corps quel que soit l âge .adapter ce fonctionnement aux problèmes liés au vieillissement et donc enrichir notre pratique par la réflexion 10

[close]

p. 12

5 /le dojo lieu de progression 11

[close]

p. 13

nous ne reviendrons pas sur les différents stades de la progression mais arrêtons-nous plutôt sur son « moteur » celui-ci nécessite un enthousiasme permanent un regard étonné d enfant même à un âge avancé un désir de toujours apprendre et de pratiquer quel que soit le grade avec le temps l ascèse dans la douleur nous fait progresser physiquement le karateka étant en recherche constante cette ascèse se perpétue dans la vie et l ensemble des exercices physiques et moraux qu il pratique en vue de son perfectionnement se conclura par l alliance du physique et du spirituel c est aussi la progression dans la transmission que de fautes pédagogiques ou de préjugés dans des erreurs de jeunesse par manque d humilité par manque d écoute la vie nous apprends aussi à savoir entendre à accepter les différences accepter nos propres insuffisances et puis donner n est ce pas recevoir une transmission ne peut être que passionnée un enseignement ennuyeux ne favorise pas la transmission une transmission passionnée est une transmission « intériorisée » dont nous verrons plus loin le contenu de ce terme mais l on peut dire d une certaine façon que plus on intériorise plus on extériorise plus on a envie de faire partager les découvertes la progression dans la transmission doit être une progression du savoir au détriment du pouvoir un « maitre » et encore moins un professeur ne doit pas devenir un gourou sa pratique doit être ouverte dans sa recherche j aime mon style ou ma façon de travailler mais je ne juge pas mon voisin si les trésors du budo sont infinis l intériorisation aboutira à un classique de la philosophie à l image de « socrate » qui prétendait dans ces termes plus j apprends et plus je me rends compte que je ne sais rien 12

[close]

p. 14

même si la citation peut paraitre exagérée elle signifie que la connaissance et la méconnaissance vont de pair rechercher c est toujours se diriger vers des domaines inconnus et avoir la sensation que ce qui nous reste à découvrir est infini d ailleurs pour rester dans la perspective socratique nous pouvons dire qu un bon professeur doit pratiquer la maïeutique sans le savoir forcement il va susciter chez l élève un questionnement source de découverte et de révélations sur son comportement physique et mental il va accoucher le corps et l esprit de l élève 13

[close]

p. 15

6 /j interiorise le dojo la vie est ainsi faite elle nous met dans l obligation du changement liée tout simplement au vieillissement on dit « il y a un temps pour tout » effectivement un ancien ne pourrait pas envisager la compétition quel que soit son activité cela vaut dans tous les domaines ferions-nous les mêmes erreurs de jeunesse à un âge avancé peut-être lorsqu il s agit de notre comportement psychologique affectif ou social mais en principe le temps qui passe doit nous enrichir et nous permettre de corriger nos insuffisances ou erreurs et en tous cas de regarder cela à la fois avec un esprit critique et à la fois avec du recul et une sorte d indulgence qui devient une forme d humour on dit aussi « si jeunesse savait si vieillesse pouvait » mais en fait c est cela le moteur car la découverte progressive de nos insuffisances physiques et psychiques nous permet de mettre une signification à nos actes et nous oblige par-là à cette « intériorisation » source de découvertes .cette intériorisation peut se faire sur le plan purement mental visualisation de mouvements d enchainements de kata jusqu à sentir une certaine perfection de réalisation alors que l on ne bouge pas 14

[close]

Comments

no comments yet