In'Faux

 

Embed or link this publication

Description

Bulletin 2014 de la commune de Faux-Villecerf

Popular Pages


p. 1

Faux, ce qu’il faut! L’édito du Maire sortant Patrick BAILLOT En Mars 2001, j’ai fait le choix de prendre en charge la destinée de notre commune. Pourquoi l’ai-je fait ? D’abord parce qu’en tant qu’Homme je considère que chacun a une responsabilité pour rendre le monde « meilleur » dans le milieu où il vit, et que cela se réalise plus par nos actions que par nos intentions … même s’il vaut mieux à la base avoir de bonnes intentions. moyenne) ; sans doute plus qu’aucune autre commune auboise d’une taille comparable à la nôtre. Faux-Villecerf est ainsi la 1ère commune à avoir terminé le Plan d’Accessibilité de la Voirie et des Equipements Recevant du Public. Et ce malgré un budget très chiche, puisque les équipes précédentes savent bien qu’il y avait très peu d’argent dans les caisses. Commune de Faux-Villecerf Bulletin Mars 2014 Dans ce numéro : 2 mandats de projets Ecole et terrain de sport Inaugurations et web 2.0 Labels et forêt Associations et état civil Equipe communale et permanences Vivre ensemble et point lecture 2 3 4 5 6 7 8 Parlons finance Fonctionnement des Conseils et CCAS 9 10 Mais c’est bien connu, en France on n’a pas de pétrole, mais on a des idées, et la principale ressource pour faire avancer le Monde est notre matière grise. C’est donc en montant des dossiers de projets et en allant les défendre (une cinquantaine de dossiers en 13 ans) que nous avons trouvé les subsides pour réaliser tout ce qui a été fait dans la commune. Et il valait mieux faire cela avant que l’Etat, la Région et le Département ne ferment leurs vannes. Sans être futurologue, il m’est apparu clair qu’un Etat qui dépense plus qu’il ne gagne ne pourrait durablement continuer à redistribuer de l’argent aux petites collectivités locales, et qu’il devrait se concentrer sur les collectivités Forts de ces constats, j’ai décidé en des strates supérieures l’annonçant clairement, de mener (communautés de communes). Il des actions pour que notre comvalait donc mieux faire vite avant mune se modernise, en menant que la manne se tarisse et j’ai donc des projets structurants, et dévemené les projets à bride abattue. loppe son attractivité à travers un programme d’embellissement mais Ces résultats ont été obtenus grâce aussi de communication qui fasse à l’investissement de membres de connaitre positivement notre petit l’équipe municipale, mais aussi village dans l’Aube et au-delà. grâce aux aides extérieures qui se sont investies dans nos projets. Mes 2 mandats consécutifs m’ont C’est en effet le rôle du maire de permis à bien de mener de nompasser beaucoup de temps hors de breux projets (2 par an en Je l’ai aussi décidé parce que mon mandat précédent d’adjoint m’avait permis de prendre conscience que tous les « Equipements recevant du Public » de la commune étaient non conformes, non seulement sur le plan de l’accessibilité, dont la loi ne parlait pas encore, mais également sur le plan énergétique et fonctionnel. J’avais également pris conscience de la tendance certaine au vieillissement de la population en réalisant une pyramide des âges qui m’a alerté sur la nécessité pour notre commune de créer une nouvelle attractivité, afin de faire venir de nouveaux habitants à Faux-Villecerf. sa commune pour faire de la veille et aller nouer des partenariats indispensables à la réalisation de nos projets. J’ai ainsi investi 50% de mon temps au service de notre commune et parcouru beaucoup de kilomètres pour monter les projets. Et je pense vraiment que le résultat en valait la peine. Mais les meilleures choses ont une fin et il est temps pour moi de reprendre ma liberté pour servir d’autres causes. J’ai ainsi annoncé début 2012 que je ne me représenterais pas pour un nouveau mandat. Et j’ai donc fait donc ce que j’ai annoncé. J’ai été honoré de porter les couleurs de notre commune et de notre République, et je remercie sincèrement les habitants de la commune qui m’ont donné cette opportunité de servir notre intérêt commun. Je remercie chacun des conseillers municipaux à la hauteur de ce qu’ils ont pu apporter, en fonction de leur volonté, de leur disponibilité et de leurs compétences. Et je souhaite un très bon mandat à l’équipe qui va prendre le relais pour continuer à porter haut l’étendard de Faux-Villecerf. Ce numéro d’In’Faux vous permettra de faire un tour dans le passé de notre commune, depuis le début de ce 2ème millénaire. PS : Pour éviter de perturber le scrutin cet In’Faux ne sera distribué qu’après le déroulement des élections municipales. 1

[close]

p. 2

Faux ce qu’il faut 2 mandats de projets de 2001 à 2014 2001 Pose de l’horloge sur la façade de notre église et mise en place de l’éclairage Création d’un puisard de récupération des eaux de la commune devant l’ancien cimetière Remplacement de l’ancien portique dans la cour de l’école par une structure de jeu plus moderne et sécurisée Aménagement des sanitaires dans les vestiaires Début de la mise en conformité du réseau d'éclairage public de la commune Réhabilitation de la place de l’église avec la création d’un parking pour une meilleure circulation et un meilleur stationnement Mise en place de signalisation routière (stop, cédez le passage…) dans le village et installation de miroirs aux intersections les plus dangereuses Adhésion à la Communauté de Communes de l’Orvin et de l’Ardusson Création d’un terrain de pétanque à côté du terrain de tennis Rénovation de la toiture de l’église Rénovation du Rapido pour le transformer en salle multimédia et point lecture Installation d’une antenne télécom au niveau du château d ’eau Rénovation du logement situé dans le bâtiment de la mairie Rénovation de la toiture de la mairie Mise en lumière de notre église Illumination de la toiture de l’église à l’aide d’une guirlande sur les contours Création d’un abri bus pour les transports scolaires Rénovation de la mairie intérieur/extérieur avec mise en accessibilité Création de la place de la mairie et de l’église et création d’un parc de jeux pour le petits Création de la fresque « Les Géants d’Obterre » avec les Passeurs de Fresques Mise en route de la construction d’une salle socioculturelle de Haute Qualité Environnementale Fermeture de la salle des fêtes de la commune, qui est transformée en cabane de chantier pendant la construction de la nouvelle salle Le village remporte sa première Fleur Nationale au concours des Villes et Villages Fleuris Elaboration du 1er document d’urbanisme de la commune : la carte communale Création de "l'école numérique": création d’un réseau à l'école, mise à disposition de PC portables pour les élèves et installation d'un tableau numérique interactif Mise en oeuvre d'un défibrillateur Automatisé Externe (DAE) disponible pour tous les Fauillats en cas d'urgence, qui est installé sous le préau de l'école dans un boitier chauffé Ouverture au public de la nouvelle Salle Socioculturelle Haute Qualité Environnementale Création d'un espace cinéraire au nouveau cimetière de la commune, ainsi que d'un parking permettant aux véhicules de stationner plus facilement Créations de places réservées aux personnes atteintes d ’un handicap (église, cimetière, parking de la salle) Rénovation de la façade de l'église La commune reçoit le "prix du développement durable" régional récompensant son implication pour l'environnement 1er spectacle du Festival en Othe dans la salle socioculturelle : Magic Dust Rénovation du porche de l'église Fin de la mise en conformité du réseau d'éclairage public commencée en 2002 avec changement de 100% des luminaires pour passer à l’éclairage orangé et renforcement du réseau Remise en état et en conformité du local de consultation du cadastre et de stockage des archives de la commune, rénovée en régie par les agents de la commune en CAE 2ème spectacle du Festival en Othe et 1er spectacle du Champ’Art Music festival dans la salle socioculturelle Réhabilitation de l'école: isolation, chauffage, peintures, sanitaires, tout a été refait afin d'apporter plus de confort aux élèves. L'école a également été mise aux normes d'accessibilité afin de pouvoir accueillir des personnes porteuses de handicap Création d'une fresque historique à l'école par les élèves et les Passeurs de fresques Création du site officiel de la commune de Faux -Villecerf, du blog et de la page Facebook Obtention de la 2ème fleur Nationale au concours des Villes et Villages Fleuris Création d’un cadran solaire sur l’église Remise du label national « Ville Internet » à la commune de Faux-Villecerf (4ème commune de l’Aube à l’obtenir derrière Troyes, Pont-Sainte-Marie et Sainte-Savine). 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2

[close]

p. 3

Faux ce qu’il faut de classe pour permettre Réhabilitation de l’installation d’un environnel’école primaire ment numérique de travail L’école primaire s’est vue pour les élèves, et égaleoffrir cette année un grand ment de permettre l’accessicoup de jeune, puisque bilité de notre école aux seule la structure principale personnes à mobilité réduite est restée. L’isolation, les puisque tout l’équipement huisseries, la toiture, les est à présent aux normes. sanitaires, etc… Tout le bâti- Les élèves de l’école de Faux ment à fait peau neuve, per- -Villecerf peuvent maintemettant au passage de rac- nant étudier le passé dans corder l’école au système de un cadre à la pointe de la chauffage géothermique de modernité et cela leur a la salle socioculturelle, de donné quelques idées… câbler entièrement la salle Fresque Historique du Géant Le préau de l’école ayant lui aussi été remis au goût du jour, il lui manquait encore un petit quelque-chose… C’est pourquoi les élèves, encadré par leur institutrice Fanny ADRIAN, et par l’association « Les Passeurs de Fresques » (à qui nous devons d’ores et déjà la fresque des Arpenteurs de l’Absolu et celle des Géants d’Obterre), ont réalisé une nouvelle fresque. Cette dernière se présente sous la forme d’un Géant en position allongé, et dont le corps fait office de frise histo- rique, représentant l’Histoire de notre Monde, de sa création à nos jours. Ce sont les élèves qui ont imaginé cette fresque, et qui ont pris part à la réalisation, étapes après étapes. N’hésitez pas à aller la (re) découvrir, et à réviser au passage les grandes dates de notre histoire. Si on vous dit 1515, vous dites… ? Terrain de Sport Le Programme National Nutrition Santé nous le rappelle à chaque publicité pour un produit alimentaire, il faut manger et… bouger ! Alors pour vous y aider, la commune à fait installer juste derrière notre salle socioculturelle un terrain de sport flambant neuf ! Vous y trouverez certes des cages de buts (servant aussi bien pour le football que le handball mais aussi le basketball puisque ces buts sont munis d ’un panier), mais également un parcours de santé mêlant étirements, effort physique et amusement, pour le bonheur de toute la famille ! Nous vous rappelons que pour pouvoir faire ce parcours il est essentiel de me- surer au moins 1.40m, et de s’être un joli massif forestier. échauffé au préalable ; les enfants quant La mairie tient à remercier les personnes à eux doivent toujours y être sous la surqui se sont impliquées dans ce projet, et veillance d’un adulte. ont grandement aidé à son installation Les premiers utilisateurs de ce terrain (dans le vent d’automne) : Léopold SIsont bien entendus les élèves de notre MONNET, André DAUPHIN, Bruno et école, venez vous aussi profiter de cet Damien VINCENT, Daniel GATOUILLAT, équipement qui sera bientôt inséré dans Richard BARÉ ainsi que Pascal SIRIOT notre ouvrier communal. Merci également à tous ceux qui sont venus donner des « coups de main » dans les différents travaux réalisés pour le profit de tous au cours de ces 2 derniers mandats. 3

[close]

p. 4

Faux ce qu’il faut Inauguration de l’école L’école, sa fresque historique et le terrain de sport ont été inaugurés en grande pompe le 18 octobre 2013 en présence de Monsieur Olivier MARMION, Sous-préfet de Nogent sur Seine ; Monsieur Gérard MENUEL, Représentant Monsieur François BAROIN Député de l’Aube ; Monsieur Philippe ADNOT, Sénateur et Président du conseil Général de l’Aube ; Monsieur Jean-Paul BACHY, Président du Conseil Régional de Champagne-Ardenne ; Monsieur Gérard ANCELIN, Président du Pays de Seine en Plaine Champenoise ; et Monsieur Nicolas JUILLET, VicePrésident du Conseil Général et Président de la Communauté de communes du Val d’Orvin et de l’Ardusson. Tous ont salué l’initiative prise par la commune de moderniser ainsi ses équipements, tout en contribuant au patrimoine communal. Le maire Patrick BAILLOT en a également profité pour informer que désormais, notre village de FauxVillecerf était aux normes d’accessibilité concernant l’accueil des personnes handicapées dans les établissement publics de la commune, et en termes de voirie. Pour mémoire, cette mise aux normes est exigée par l’Etat pour toutes les communes du pays, et Faux-Villecerf est le premier village à avoir terminé ses travaux dans toute la région alors qu’en moyenne l’état d’avancement des communes est seulement de 15%. La date finale prévue par la loi publiée en Février 20055 pour achever cette accessibilité était la mifévrier 2015. Notre commune a donc désormais derrière elle ce qui va demander un gros effort fi nancier aux autres… et elle a donc pu mener cette mise en conformité avec des aides financières conséquentes; alors que ces aides seront de plus en plus restreintes dans l’avenir. Il vaut toujours mieux courir devant que de manger la poussière des autres. (proverbe de coureur à pied) Fibre optique et ADSL Depuis la fin du mois d’octobre 2013, Faux-Villecerf est passé à la vitesse supérieure, puisque le village est désormais équipé de la fibre optique ! Il est donc possible de surfer et d’échanger à la vitesse de 18 mégabits par seconde sur internet en ADSL. Ceux qui avaient profité de l’opération « Village connecté » avec Connexion Verte, pouvaient déjà profiter de ce débit mais le volume de données n’était pas illimité. Et pour les amateurs de vidéo, il fallait restreindre son appétit audiovisuel. Il est aussi dorénavant possible à tous les habitants de la commune de télécharger en continu en s’équipant d’une box Orange, Bouygues, SFR ou Free, qui regroupe ainsi le téléphone, l’internet et la télévision, ce qui n’était pas le cas jusqu’à présent. Ce nouvel équipement a été inauguré le 16 novembre en présence du Vice-président du conseil Régional Mr Nicolas JUILLET, du Directeur Régional et du Directeur Départemental d’Orange . 4 Faux sur le web 2.0 Dans une volonté de modernisation, notre petit village entre dans l’ère numérique, car on ne peut pas être aussi bien équipé et ne pas être présent sur le web ! C’est d’ailleurs un des premiers critères cités dans les enquêtes pour l’attractivité des communes Le site de notre commune, initialement créé par Patrick BAILLOT en 1996 renaît donc de ses cendres, car le maire ne pouvant être sur tous les fronts simultanément, ce site a été mis en sommeil en attendant une nouvelle énergie pour s’en occuper. C’est désormais possible grâce à l’arrivée de Claire-Lise qui a eu pour mission non seulement de recréer le site insti tutionnel de la commune qui permet d’effectuer certaines démarches administratives en ligne, mais également le blog interactif et la page Facebook, qui sont plus les vitrines interactives du village. Tous ces outils viennent compléter le site de la salle socioculturelle créé depuis son ouverture et permet de la réserver (entre autres) à distance. Pour aller sur le site de la salle, faites le test : tapez « salle » et « HQE » dans Google et vous verrez que sur la première page de ce moteur de recherche mondial, notre commune apparaît sur plus de la moitié des sites indexés ! Sur www.faux-villecerf.fr il vous est possible de connaître (Suite p.4)

[close]

p. 5

Faux ce qu’il faut tous les services qu’offre la commune, de demander vos actes civils en ligne, ou encore de réviser vos connaissances sur l’histoire et le patrimoine communal… fauxVillecerf. 2nde fleur Nationale Pour connaître les activités et sorties du village et des alentours, rendez-vous sur le blog de Faux-Villecerf http:// Les premières information sur fleurissement.fauxl’usage de l’Internet dans villecerf.net/. notre commune datent de 1998. A cette époque, Patrick Et enfin, pour connaître l’ac- BAILLOT prétendait que nous tualité de la commune, voir ferions nos courses et nos les photos de nos évènedémarches administratives en ments, donner vos impresligne. Mais il n’imaginait pas sions sur le village, une page encore l’arrivée de Google, Facebook a été créée à cette Facebook, Amazon et conintention, il vous suffit de sorts. cliquer sur le bouton « j’aime » pour recevoir Aujourd'hui nos collectivités toutes les publications et par- doivent se saisir de l’Internet tager avec les autres et développer de nouveaux membres. services en ligne pour passer Pour y accéder, rendez-vous sur https://www.facebook.com/ à l’e-administration et donner ainsi à des urbains l’envie de vivre dans le milieu rural avec le même service. Notre commune est détentrice d’une seconde fleur au Concours National des Villes et Villages Fleuris depuis le 19 octobre 2013. Le jury a jugé que le fleurissement du village méritait d’être récompensé en nous octroyant une fleur de plus. Il est important de remercier tout particulièrement les membres du comité de fleurissement et tous ceux qui s’investissent avec eux, mais aussi tous les villageois qui fleurissent leurs devantures, contribuant à rendre le village plus agréable, ce qui n’a pas échappé à l’œil des jurés ! Et puisque l’embellissement de Faux-Villecerf est un travail d’équipe, n’hésitez pas à vous signaler auprès de la mairie si vous souhaitez intégrer le comité qui aura bien besoin de renfort pour maintenir cette seconde fleur… L’inauguration de cette fleur aura lieu d’ici juin 2014 avec le président du Conseil Géné- ral et du Conseil Régional, inauguration à laquelle vous serez bien sûr conviés ! Promenons-nous dans les bois Vous avez sans doute remarqué qu’une immense canalisation servant à transporter du gaz est en train d’être installée aux alentours de nos communes auboises. Mais pour installer cette canalisation, il faut creuser et arracher quelques arbres qui se trouvent sur le tracé… Et comme la loi stipule que pour chaque arbre arraché un nouveau doit être planté afin d’éviter la déforestation de nos terres, la commune de Faux-Villecerf se voit donc offrir une forêt flam5 bant neuve d’un hectare ! Ce nouvel espace vert trouvera sa place près du terrain de sport, derrière la salle socioculturelle. En l’occurrence c’est une surface inférieure à 2 hectares qui Nouveau label Le 19 février 2014 la commune a obtenu un label en plus de celui des Villes et Villages Fleuris, c’est celui de Ville Internet. Ce label récompense les communes impliquées dans la vulgarisation d’Internet, qui en facilite l’accès, la compréhension, l’utilisation et qui s’investissent dans l’accès citoyen à Internet. De plus un service d’accès à distance pour certains documents d’état civil est proposé sur le site. a été dépeuplée sur le territoire Aubois mais avec les mesures de compensation, ce sont 4 hectares qui seront replantés dans l’Aube. Et sur ces 4 hectares, notre commune en reçoit une belle part. Merci à GRT GAZ ! Faux-Villecerf est désormais concerné puisque la commune est équipée de la fibre optique et que l’école est à Pour accéder à ce label, n’héprésent une école numésitez pas à visiter le site rique rurale afin d’apprendre www.villes-internet.net aux enfants l’utilisation juste de ces outils dont ils se serviront obligatoirement plus tard. Faux-Villecerf est ainsi la 4ème commune de l’Aube à recevoir ce label, après Troyes, Pont-Sainte-Marie et SainteSavine.

[close]

p. 6

Faux ce qu’il faut nouvelles personnes ayant envie de faire plaisir aux enfants de la comL’Association Familiale de Fauxmune, en organisant pour eux difféVillecerf regroupe l’ensemble des actirentes activités et festivités. Si vous ne vités associatives de la commune : cosouhaitez voir disparaître les Petits mité des fêtes, Club des Ainés, Petits Fauillats, n’hésitez pas à vous signaler ! Fauillats, Activités Jeunesse… Les Activités manuelles pour enfants, Le Club des Ainés propose à tous les sont organisées et animées par Mme retraités de la commune qui le souChantal Pyram, avec l’aide de Mme haite de se réunir tous les 1er et 3ème Claudine DUMAIRE, Mr et Mme GRAmercredis du mois au Rapido (à côté de MAIN Gaëtan et Odile, Mme Yolande l’école) à partir de 14h30, afin de parLELIEVRE et Mme Françoise BOURtager un moment convivial (plusieurs GEOIS (originaire de Saint-Lupien). Ces activités et jeux sont proposés). Un activités sont destinées aux enfants du petit goûter, apporté à tour de rôle par village de 9 à 14 ans et ont lieues une les membres, est partagé dans l’aprèsfois par mois ou plus, le mercredi ou le midi. Pour plus de renseignements, samedi selon les disponibilités de chacontactez M. Auguste LEGRAND. cun. Au programme pour vos enfants: Les Petits Fauillats quant à eux, cher- art floral, couture, cuisine, jardinage et chent de nouveaux membres pour re- loisirs créatifs, le tout dans la joie et la bonne humeur! Si vous souhaitez y prendre le flambeau… En effet après inscrire vos enfants, contactez Chantal plusieurs années de bons et loyaux au 06.37.91.35.11. services, Chane SIMONNET, MarieChristine HENRY et Delphine MERCIER Quant à l’association Savinienne Les souhaitent laisser leurs places à de Arts Confondus, qui propose depuis Du côté des associations 2013 chaque semaine des cours de zumba-fitness et tous les quinze jours des cours de musique ; elle propose par ailleurs des stages de découverte et perfectionnement avec au programme : du théâtre, de la zumba, du fitness, des cours de chant, de guitare et de piano. Ces stages auront lieu à la salle socioculturelle aux dates suivantes :     Du 22 au 24 avril Du 7 au 10 juillet Du 15 au 17 juillet Renseignements et réservations auprès de Mr Yves ROMAO (06.03.55.42.13) Etat Civil En 2013, Faux-Villecerf a vu deux petits garçons rejoindre ses rangs : Noé GUILVERT (26/05/2013), et Timéo MERCIER (17/10/2013), félicitations aux heureux parents ! La commune compte également un nouveau couple marié : Mr Jean -Pierre BRACONNIER et Mme Réjane BENOIST qui se sont dit « oui » le 14 décembre 2013 à la mairie, après avoir dit « oui » à notre commune en 2012, vive les mariés ! Gisèle a été l’institutrice de la commune de 1946 à 1976. Elle occupait également le poste de bibliothécaire, et était l’épouse de notre ancien maire, Mr Auguste LEGRAND. Le village la remercie pour son implication dans la vie communale et adresse à nouveau à sa famille ses plus sincères condoléances. En guise de dernier hommage, voici le texte écrit pour elle par Mme Hélène VINCENT : Gisèle est venue vers moi et m'a accueillie, toute heureuse de me voir arriver car elle ne savait toujours pas si quelqu'un allait être nommé sur le poste de la "mairie". Malgré la distance qui séparait nos deux classes, nous avons échangé sur nos pratiques, Gisèle ne m'a pas complètement convertie aux méthodes Freinet mais m'a beaucoup apporté pour réfléchir aux pratiques à mettre en œuvre, m'a fait découvrir nombre d'innovations pédagogiques car sans cesse, elle cherchait comment venir en aide aux élèves en difficulté. J'ai aussi découvert une famille qui s'impliquait dans la pédagogie... en fabriquant boîtes, fichiers, abaques etc... Merci à Auguste et à sa famille d'avoir épaulé Gisèle. Merci Gisèle pour tout ce que vous avez apporté aux enfants du village pendant trente ans, si discrètement que beaucoup n'ont jamais eu conscience du travail Adieu Madame l'Institutrice, "Tu as de la chance de te retrouver avec Gisèle Legrand, c'est une enseignante passionnée par son métier et qui applique les méthodes Freinet ! ..." Voilà ce que me dit un collègue lorsqu'il a su que j'étais nommée à Faux en septembre 1973. Mais en 2013, nous avons également dû dire au revoir à une personne incontournable de la mémoire de notre commune: A mon arrivée sur la place de la mairie, la Mme Gisèle LEGRAND nous a quittés le veille de la rentrée, j'ai trouvé un groupe 22 novembre 2013… de personnes qui attendait pour une séance de vaccinations ... Parmi elles, 6

[close]

p. 7

Faux ce qu’il faut (Suite p.6) effectué, des heures passées à Adieu, Madame l'Institupréparer et corriger les catrice. » hiers, lire des livres de pédagogie. J'ai appris à vous connaître et je peux témoigner que la passion que vous mettiez dans votre métier, vous l'avez aussi mise au service de la paroisse, au service de l'ADMR, pour être au plus près de son prochain mais sans faire de bruit, très discrètement. Lors de vos obsèques, j'aurais aimé que l'on fasse lever le doigt une dernière fois à tous les présents vous ayant eue comme institutrice, je pense qu'il y en aurait eu beaucoup. C'est en leur nom à tous qu'aujourd'hui, je vous remercie de tout cœur de votre humanité. Permanences de la Mairie Comme beaucoup de villages, la commune de Faux-Villecerf ne dispose pas d'un secrétariat à temps plein, mais il vous est possible de joindre la mairie par téléphone (et de laisser un message si vous le souhaitez hors des horaires de permanence), par fax ou bien par mail. Mme Sandrine GAUGY dont l’employeur est officiellement la Communauté de Communes de l’Orvin et de l’Ardusson, même si elle ne travaille que 9 heures pour nous au sein de cette collectivité. D’autre part, Claire-Lise BAILLOT est régulièrement présente à la mairie en semaine et peut vous permettre de réaliser certaines démarches administratives en lien avec Sandrine. Les permanences ont lieu le Mercredi de 10h30 à 12h30 ainsi que le Vendredi de 17h00 à 18h30. Si vous désirez vous entretenir avec le Maire ou l'un de ses conLa mairie peut être contactée seillers, ceci est également possible le Samedi matin, sur par mail: mairie@fauxvillecerf.net et pour réserver rendez vous.. la salle vous pouvez le faire Notre secrétariat est tenu par en ligne sur www. sallehqe.fr L’équipe communale Plusieurs personnes travaillent pour la commune même si aucune n’est salariée à plein temps par Faux-Villecerf. Leurs fonctions sont les suivantes.  Mme Sandrine GAUGY est notre Secrétaire de Mairie, et vous accueille à la mairie le mercredi matin et le vendredi après-midi. C’est notamment auprès d’elle que vous venez pour vos formalités d’urbanisme et vos documents d’état civil. Son employeur administratif est la communauté de communes, et elle réalise une prestation de services de 9h par semaine pour FauxVillecerf. (Document Unique d’Evaluation des Risques, Plan d’Accessibilité de la Commune, Agenda 21,…). Elle est employée en contrat d’Emploi d’Avenir pris en charge par l’Etat à 75%. Le solde pris en charge par la commune correspond au temps de ménage des ERP (école, mairie et Rapido) qui était auparavant réalisé par Dorothy PAQUET avant qu’elle ne souhaite se reposer. pour ce qui est de la tonte des pelouses et de la taille des haies. Daniel était aussi notre « crieur public », mais comme il a depuis quelque temps rangé son mégaphone au profit d’informations tirées sur papier, il se charge régulièrement de distribuer dans vos boîtes à lettres tous les communiqués de la commune. Il est employé à temps partiel de notre commune, l’équivalent approximatif d’un mois par an. Mme Marie SIMONNET est aussi employée à temps très partiel par la commune. Elle est en charge de veiller à l’ouverture et à la fermeture au public de notre église. Merci à toutes ces personnes pour leur dévouement au service de notre commune.    Mme Claire-Lise BAILLOT est l’Agent de d’Accueil et de Gestion des Etablissements recevant du Public de la commune. Elle est chargée notamment de la gestion de la salle socioculturelle, de la création et de la mise à jour des sites et blogs de la commune, de l’entretien des  M. Daniel GATOUILLAT se charge de locaux communaux, et de diverses tâches l’entretien des espaces verts du village en fonction des projets en cours 7 M. Pascal SIRIOT est agent communal, en CAE. c’est à lui qu’incombe l’entretien de la commune. ce qui inclut l’entretien de la salle socioculturelle et celui des espaces verts) Il participe également à la mise en place des nouveaux équipements communaux, et à l’entretien de la voirie. Il est employé en Contrat d’Accès à l’Emploi, pris en charge par l’Etat à 90%.

[close]

p. 8

Faux ce qu’il faut Petit rappel des règles du vivre ensemble Toute vie collective suppose le respect de certaines règles, afin que chacun puisse être bien chez soi… Point Lecture Concernant le bruit, voici ce que dit la loi Considérant la nécessité de réglementer les bruits susceptibles d'être dangereux, de porter atteinte à la tranquillité publique, de nuire à la santé de l'homme ou à son environnement, et sachant qu'en tout lieu public ou privé, tout bruit excessif par son intensité, sa durée ou sa répétition, émis sans nécessité ainsi que par manque de précaution est interdit de jour comme de nuit. Ainsi la loi prévoit que: Les occupants et utilisateurs de locaux privés, d'immeubles d'habitations, de leurs dépendances et de leurs abords, doivent prendre toutes mesures afin que les travaux de bricolage ou de jardinage réalisés à l'aide d'outils ou d'appareils bruyants, tels que les tondeuses à gazon, tronçonneuse, bétonnière, perceuses (liste non limitative)... ne soient pas source de gêne au voisinage. Le point Lecture, tenu par Mmes Hélène VINCENT, Danièle COURTOIS et Brigitte MERCIER se situe dans le Rapido, à côté de l'école et est ouvert le Vendredi de 17h à 19h, ainsi que le premier samedi du mois de 11h à 12h. Vous y trouverez un grand choix d'ouvrages pour petits et grands, et si le titre que vous cherchez n'est pas disponible, il est possible de le commander, et tout cela gratuitement bien sûr! Des tables et chaises (enfants et adultes) sont à votre disposition si vous souhaitez lire directement sur place. Les enfants des 3 communes de Faux-Villecerf, Saint-Lupien et Prunay-Belleville bénéficie de ce service et viennent chaque semaine faire le plein de livres. Avis aux amateurs: il y a des BD à emprunter et pas seulement pour les enfants. A cet effet ces travaux ne sont autorisés qu'aux horaires suivants: -Les jours ouvrables: de 8h30 à 12h00 et de 13h à 19h30 -Les samedis: de 9h00 à 12h00 et de 15h00 à 19h00 Les propriétaires et possesseurs d'animaux, en particulier de chiens, y compris en chenil, sont tenus prendre toute mesure propre à éviter une gêne pour le voisinage, y compris par l'usage de dispositifs dissuadant les animaux de faire du bruit de manière répétée et intempestive. tous de notre commune, au même titre que le fleurissement. Ce nettoyage est à réaliser régulièrement, en fonction de l’encombrement des caniveaux, à votre initiative. M. Pascal SIRIOT effectue à la demande de la commune un curage des caniveaux 2 fois par, notamment pour les zones sans voisinage immédiat, mais la responsabilité première reste à chaque propriétaire. Alors pour que Faux-Villecerf reste un village propre…. Mobilisons-nous tous. Concernant l’entretien des caniveaux Avec les pluies importantes drainants les déchets végétaux et les graviers, nos caniveaux sont souvent bien remplis. Ces déchets sont emportés par les eaux pluviales vers les avaloirs et vont ensuite tapisser le fonds des cuves d’eaux pluviales ; ce qui nuit à leur efficacité, et nécessite un curage coûteux pour la commune (donc pour ses habitants, car le nettoyage est forcément payé par nos impôts). Il est rappelé que l’entretien des caniveaux est à la charge des occupants des habitations, ou des propriétaires quand elles sont inoccupées, et de la même manière pour les terrains à proximité de la route. Le nettoyage des caniveaux contribue à l’aspect agréable pour 8

[close]

p. 9

Faux ce qu’il faut Et si nous parlions finances ? Comment notre commune réputée « pauvre » a-telle pu réaliser autant de projets en 13 ans? de la salle socioculturelle. Comme pour un couple qui souComme les miracles n’existent pas plus pour les collectivités locales que pour les particuliers, le principe a toujours été : « aides toi, le ciel t’aidera ». haite se faire construire une maison individuelle, il est rarement possible d’autofinancer en totalité l’achat, sauf à être rentier. Comme notre commune n’a pas de réserve financière notable elle a donc fait comme un bon père de famille : elle a emprunté sur 20 ans le reste à charge après déduction des aides financières. Et c’est grâce au montage de dossiers et aux partenariats nombreux que Faux-Villecerf a pu se permettre sans faire d’excès de financer la réfection de tous ses équipements, soit Et il reste donc 16 années plus d’1 700 000 euros de travaux TTC en 13 ans, avec un de remboursement d’un budget communal de seulement un peu plus de 80 000 euros. montant annuel de 33 000 L’autre clé de cette réussite consiste en la maitrise des déeuros environ, ce qui est penses de fonctionnement. Notre commune a toujours été comparable aux rembourchiche en dépenses de fonctionnement, et cela est toujours sements de l’ancien emvrai. A budget constant, les dépenses de personnel sont resprunt pour les bordures de tées les mêmes qu’au début du mandat, puisque les 2 postes trottoir. créés l’ont été grâce aux emplois aidés de l’Etat. Naturelle- ment cela ne durera pas éternellement, et il faudra alors trou- Les derniers travaux réaliver d’autres solutions. sés en 2013 pour la réhabilitation de l’école ont été financés avec des aides conséquentes et le solde a été financé sur C’est tout le charme de la fonction de Maire … fonds propres. Les aides sont pour l’essentiel versées après la fin de la construction et le montant des aides a donné lieu à Quel endettement pour la commune? un emprunt court terme, qui a déjà été partiellement remLa commune n’a contracté durant les 2 derniers mandats boursé fin 2013. Le solde pourra être remboursé en 2014 avec qu’un seul emprunt durable, qui concerne la construction le versement des dernières aides (remboursement du FCTVA). Et les impôts locaux ? Comme cela vous l’a été présenté fin 2012, les taux des 4 taxes n’ont que très peu évolué depuis 13 ans. Cela ne signifie pas qu’ils soient bas, puisqu’ils avaient doublé entre 1991 et 2001, mais ils sont restés à peu près au même niveau de 2001 à 2013. En réalité, ils ont très peu augmenté, et sont redescendus en dessous du taux de 2001 lors du passage en communauté de communes, puisqu’il y a eu transfert de charges pour une partie des taxes. Peu de communes peuvent en dire autant. Cela dit, sur votre feuille d’impôts, c’est la commune qui appelle les taxes pour les autres collectivités et les reverse ensuite. Malheureusement, cela n’enrichit pas notre commune au passage… Voici pour mémoire la courbe d’évolution des 4 taxes locales de 1991 à nos jours. 9

[close]

p. 10

Faux ce qu’il faut Fonctionnement du conseil municipal et du conseil communautaire Notre village fait partie depuis 10 ans de la communauté de communes de l’Orvin et de l’Ardusson, qui regroupe actuellement 25 communes. Cet EPCI est piloté par un conseil communautaire, qui est une assemblée délibérante au même titre que le conseil municipal. Ce conseil communautaire est composé de représentants de chaque collectivité, dont le nombre fixé en fonction du nombre d’habitants. Dans le cas de Faux-Villecerf, c’est le maire et le premier adjoint qui siègent au conseil communautaire. L’effectif de ce conseil et de plus de 60 élus plus les responsables administratifs de la communauté de communes. Il y a en moyenne une quinzaine de points soumis à la délibération à chaque réunion du conseil, tels que les projets relatifs au pôle enfance, à la construction d’une piscine,… Dans ce contexte, 80 % des conseillers communautaires ne s’exprimeront durant l’ensemble de leur mandat de six ans que pour dire : « présent ». Ensuite ils n’auront qu’à lever le bras pour dire s’ils sont « contre », s’ils s’abstiennent ou s’ils sont « pour » l’objet de la délibération. En effet, une assemblée délibérante ne donne jamais lieu à discussion détaillée sur les projets. Ceux-ci sont étudiés soient par des commissions spécifiques, soit par le Bureau c’est-à-dire par le président, les vice-présidents, le secrétaire et le trésorier. Certains conseillers communautaires pensent et disent que « c’est le Bureau qui décide tout ». Ils se trompent puisque les délibérations sont bien prises par l’ensemble du conseil communautaire. Mais il est vrai que si les conseillers ne s’investissent pas dans l’une ou l’autre des commissions de travail, ils peuvent avoir le sentiment que « tout se décide en dehors d’eux ». La solution est évidemment pour ceux qui veulent s’investir de participer aux travaux des commissions. Mais cela demande du temps, et l’envie de s’engager pour des sujets sur lesquels on n’est pas toujours compétent à la base. Il en est de même du fonctionnement des réunions du conseil municipal, qui est une assemblée délibérante, donc dont les réunions ne sont pas prévues pour réaliser le travail de fond… mais pour prendre des délibérations sur des sujets étudiés en amont de la réunion. De la même façon, pour avoir le sentiment que « tout n’est pas décidé par le maire et son premier adjoint » il est nécessaire que les conseillers municipaux s’investissent dans les travaux des commissions, qu’ils préparent les réunions et qu’ils s’investissent ensuite dans la conception et la réalisation des projets. Les réunions de conseil municipal ne servent pas à traiter les sujets en profondeur mais visent à délibérer pour décider s’ils doivent être traités et par qui. Et chaque conseiller a pour responsabilité de proposer des pistes réfléchies, argumentées, chiffrées pour faire avancer la collectivité en s’engageant dans les travaux des commissions. Cela suppose évidemment un travail de réflexion entre les réunions, et une préparation autant que possible collective des délibérations pour gagner de l’efficacité et ne pas « palabrer » trop longtemps et éviter ainsi de faire perdre du temps à tous les participants. D’autant que ce qui n’est pas préparé est rarement suivi d’effet. C’est à ce prix que nos petites collectivités pourront conserver une petite part de liberté dans un avenir où les collectivités de communes prendront de plus en plus de place, car cela permettra d’apporter dans les conseils communautaires des propositions à plus forte valeur ajoutée permettant d’influencer positivement les décisions en participant aux commissions ad hoc. Et c’est d’ailleurs ainsi que le maire de FauxVillecerf, en tant que co-président de la commission petite enfance de la communauté de communes, a pu œuvrer à la naissance du pôle enfance créé à Saint-Lupien. Le temps consacré à la communauté de communes est un moyen de faire avancer « notre commune », et c’est dans ce cadre que se prendront désormais les principales décisions relatives aux projets structurants. CCAS Le Comité Communal d’Action Sociale est une structure à budget propre comme la commune. Il est composé pour moitié de 3 membres du Conseil Municipal et pour moitié de 3 citoyens mandatés au titre d’organismes sociaux. Il est présidé par le Maire. Comme le Conseil Municipal, il est renouvelé tous les 6 ans, suite aux élections municipales. Il était composé par André DAUPHIN, Véronique MARTINS, Chane SIMONNET, MarieRose BAILLOT, Danièle COURTOIS et Yvette DHULST. Les missions du CCAS sont de se saisir de tout problème d’ordre social pour tenter d’y apporter une solution adaptée. Notre commune n’ayant pas de contrainte sociale spécifique, dans la pratique le CCAS de notre commune s’est intéressé aux anciens . C’est ainsi que le principes des « colis aux anciens » a été mis en place depuis une dizaine d’années, à l’occasion des vœux de la nouvelle année. Cette pratique est vite devenue une tradition, et les derniers servis s’impatientent parfois. Véronique MARTINS était déléguée par le CCAS pour faire préparer les colis sur mesure pour les individuels, les couples et les personnes en EHPAD. L’autre activité du CCAS est maintenant le repas des anciens qui réunit une fois l’an les habitants de plus de 65 ans et leurs épouses. A noter dans la plupart des communes, c’est repas ou colis. Mais à Faux-Villecerf, on fait bien les choses. Merci à tous les membres du CCAS pour leurs bons services et pour le coup de main apporté par d’autres habitants de la commune pour le service du repas. 10

[close]

Comments

no comments yet