Rapport d'activités 2011

 

Embed or link this publication

Description

Rapport annuel d'activités d'AFRANE

Popular Pages


p. 1

Un chemin vers la paix Quand nous avons réfléchi en 2011 pour trouver un slogan qui caractérise notre action en Afghanistan, et peut-être même la situation actuelle de la société afghane, une formule s’est imposée à nous : « L’éducation : le meilleur chemin vers la paix ». Dire cela n’est pas proclamer un slogan vide de sens et loin de la réalité afghane. C’est au contraire répercuter une phrase cent fois entendue en Afghanistan, et ce dans toutes les couches de la société. Tout le monde affirme que c’est grâce à l’éducation que les gens seront moins facilement manipulés et endoctrinés, et pourrons mieux réfléchir, mieux respecter les opinions d’autrui, davantage participer à la reconstruction de leur pays. Ces affirmations, cette foi, il suffit de visiter des écoles pour en prendre conscience. Trois impressions majeures s’imposent alors. Les écoles, qu’elles soient de garçons ou de filles, sont pleines. Cette réalité est particulièrement palpable à l’heure de la sortie, quand les ruelles avoisinant les écoles s’emplissent d’un torrent impétueux de jeunes garçons en uniforme bleu ou de jeunes filles en voile blanc. Et à la campagne, à l’heure de midi, on peut voir sur les routes et les chemins le flot des élèves sortant de l’école croiser celui de ceux ou celles qui s’y rendent pour la session d’après-midi. A l’intérieur des écoles, on est pris à la gorge par l’importance des besoins : besoins en locaux, pour abriter les milliers d’élèves étudiant sous tente ou en plein air ; besoins en équipements pédagogiques. La moindre burette, le moindre microscope sont des cadeaux d’une valeur inestimable. La qualité de l’enseignement n’est pas toujours au rendez-vous. Le désir de bien faire est touchant mais les compétences sont souvent faibles. Le besoin de formation est évident. A tous ces besoins, AFRANE essaie de répondre de son mieux avec ses moyens modestes. 2011 a été en repli par rapport à 2010 où notre aide avait été particulièrement importante. Nous nous sommes en effet trouvés dans l’entre-deux de plusieurs financements. Heureusement, nombreuses ont été les personnes qui ont répondu à nos différents appels, ce qui a conduit à un doublement des dons reçus. Et côté financements, l’année 2012 s’annonce meilleure. Quoi qu’il en soit de ces réalités parfois difficiles, notre volonté est intacte. Avec les enfants et les professeurs afghans, avec tous ceux qui sont prêts à les soutenir, nous souhaitons vivement continuer à avancer sur le chemin de la paix. Etienne Gille, Président Mars 2012 LES ACTIONS 2011

[close]

p. 2

CONSTRUCTIONS ET RÉHABILITATIONS FRANE n’a pas entrepris la construction de nouvelles écoles en 2011 en raison d’une insuffisance de fonds, mais des aménagements et des réhabilitations ont néanmoins pu voir le jour. A Sites d’Afrane AFRANE sur le terrain trois volontaires expatriés un chef de mission un coordinateur de projets une responsable administrative et financière Une équipe pédagogique afghane Un coordinateur Six formateurs Trois cadres administratifs Dix employés TCHARIKAR Construction d’une forme sportive plate- Plateforme sportive de Tcharikar Une plateforme équipée de panneaux de basket et de buts de handball va permettre aux 1871 filles des écoles soutenues par AFRANE de pratiquer une activité sportive. Ce projet résulte d’une collaboration entre AFRANE et Sport Sans Frontières. Des imperfections ayant été constatées au cours des travaux, le chantier a dû être arrêté à plusieurs reprises et photo : Etienne GILLE les travaux n’ont été achevés qu’en janvier 2012. Une garantie de 5 000 $ a été conservée par AFRANE au cas où des réparations s’avéreraient nécessaires. Coût de la plateforme : 40 000 € Le mur d’enceinte a aussi été surélevé autour du site afin de protéger les filles des regards pendant les heures de sport. DJALALABAD Eau et assainissement Cinq latrines ont été construites suite à l’augmentation des effectifs du lycée Esteqlâl depuis la livraison d’un nouveau bâtiment en 2010. Finitions Des travaux de finition ont eu lieu sur le bâtiment le plus récent du lycée Esteqlâl avant sa remise définitive en août 2011, achevant ainsi le projet. L’équipe d’AFRANE en 2011 WARAS Une étude sur le soutien d’AFRANE au système éducatif en zone rurale a été réalisée par un volontaire bénévole envoyé à Waras pour un appui à notre représentant sur place. Il en est ressorti que l’action d’AFRANE dans cette région est très appréciée par les autorités locales ainsi que par la population (voir page 4). C’est donc à juste titre que cette action menée pendant plus de dix ans à Takht-e Waras est actuellement reproduite dans une zone voisine du district. Nous sommes sollicités pour la construction d’un lycée à Qawm Mirza. Le projet est en bonne voie grâce à la confiance renouvelée de l’AFD à AFRANE. Nous sommes cependant encore à la recherche d’un cofinancement. D’autre part, des travaux de réhabilitation ont été réalisés dans les écoles de Sultan Robat et de Naspatan (peintures, installation de portes et fenêtres, construction de latrines...). Latrines construites au lycée Esteqlâl de Djalalabad photo : Christophe PELET

[close]

p. 3

FORMATION DES ENSEIGNANTS FORMATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT Dans le cadre de son projet d’équipement de laboratoires de sciences, AFRANE a travaillé avec le Centre national des sciences pour effectuer des formations à l’utilisation du matériel fourni, à destination des laborantins dans les écoles de Tcharikar, et des professeurs de sciences dans les écoles de Dacht-e-Bartchi. Un professeur de physique français est parti en mission en août dans le même but de former des professeurs à la pratique expérimentale. Par ailleurs comme chaque année, AFRANE a continué de former des enseignants dans les matières fondamentales : mathématiques, pachtou et dari. Au total 18 formations ont été dispensées en 2011 (7 en mathématiques, 5 en pachtou et 3 en dari et 3 en sciences). En décembre et janvier une formation des bibliothécaires des écoles du projet a été faite par un volontaire et une formatrice d’AFRANE successivement à Kaboul, Tcharikar et Djalalabad. photo : Christophe PELET Formation des laborantins de Tcharikar RÉUNION DES CHEFS D’ÉTABLISSEMENT Comme tous les ans, AFRANE a organisé en octobre 2011 une rencontre des directeurs de toutes les écoles suivies. Cette réunion a permis notamment une sensibilisation des chefs d’établissement à la place des bibliothèques et des salles de sciences dans les écoles : leur utilité et leur utilisation pédagogique. Une visite des établissements Esteqlâl et Malalaï de Kaboul lycées soutenus par la coopération française- a permis aux directeurs d’observer des exemples de réussite dans ces domaines. Ces échanges de deux jours permettent une mutualisation des bonnes pratiques et une réflexion collective sur les stratégies pédagogiques et de gestion et sur les problématiques communes aux établissements. La coopération entre les écoles en est ainsi renforcée et la qualité du travail d’AFRANE améliorée grâce à cette collecte directe d’informations. « Djawad, l’incroyable Djawad mène d’une main de fer la formation.. Tant motivé que passionné, il considère l’éducation non pas comme un droit mais comme un devoir. Son devoir à lui c’est de faire en sorte que la qualité de l’éducation s’améliore et qu’un nombre croissant de personnes y ait accès. Il assiste les formateurs, suit de près chacun des élèves, s’assure du bon déroulement des cours, s’occupe de la logistique. Sa bonne humeur est aussi constante que son énergie. Sa pugnacité paye puisque ce training d’hiver fait ses preuves un peu plus chaque année. » Oriane Zerah, photographe, au sujet de la formation d’hiver FORMATION D’HIVER DANS LE WARAS Comme chaque année, une for- en application les méthodes acmation a été organisée pendant quises. les trois mois de l’hiver 20112012. Un formateur AFRANE et deux formateurs issus de la province de Bâmyân ont formé 65 enseignants en maths, sciences (physique-chimie) et dari. Les participants provenaient du réseau des douze écoles soutenues par AFRANE. Auparavant, tout au long de l’année, un travail a été effectué avec les professeurs Formation d’hiver, Waras. Décembre 2011 ayant suivi la formation de l’hiver précédent pour les aider à mettre Budget de la formation : 19 000 € 2011 en chiffres ▪ 18 formations : 7 en maths, 5 en pachtou, 3 en dari , 3 en sciences ▪ 196 participants ▪ 5 nouvelles écoles photo : Oriane Zerah soutenues par AFRANE en 2011, portant à 25 leur nombre total . 48 697 élèves scolarisés dans ces établissements, dont 61% de filles

[close]

p. 4

« Un grand changement a été apporté. En créant des écoles de filles, en ACTIONS PÉDAGOGIQUES RÉUNION DE PARENTS D’ÉLÈVES Pour mieux associer les parents à la vie de l’établissement de leurs enfants, AFRANE a sollicité une réunion de parents d’élèves à l’école Charak-e-Safa du quartier de Dacht-e-Bartchi (Kaboul) en collaboration avec le directeur. Cette approche participative a pour objectif d’examiner ensemble les problèmes rencontrés et d’amener la communauté à y remédier collectivement. AFRANE souhaite renforcer ce genre d’initiative afin de permettre aux habitants du quartier d’être davantage acteurs de la vie de l’établissement. construisant des écoles, en creusant des puits, en formant les professeurs, les sages-femmes, les nurses, les docteurs, en éduquant les femmes illettrées, en mettant en place des cours dans ENSEIGNEMENT DU FRANCAIS AFRANE soutient cinq professeurs de français dans quatre établissements scolaires de Tcharikar et Djalalabad. Une volontaire a consacré cinq mois de 2011 au soutien de ces professeurs. Au cours de sa mission, elle a aussi créé un manuel pour les petites classes qui permet aux élèves de mieux appréhender lettre par lettre notre alphabet. Grâce à la distribution de matériel audio avec l’aide du projet ALEM (Appui aux Lycées Esteqlâl et Malalaï), les élèves disposent aujourd’hui d’un support ludique pour améliorer leur apprentissage oral du français. Des salles de classe ont été mises à la disposition des cours de français. Par ailleurs un cours de français a également été mis en place pour l’équipe d’AFRANE. chaque village… Afrane a fait mieux qu’un père et une mère pour les enfants du Takht, mieux qu’un père et une mère ! » Kada Qorban, chef de la choura de Chinia-e-Takht VISITES MÉDICALES DANS LES ÉCOLES photo : Frédéric PINTO 18 professeurs des écoles Charake-Safa et Tchehel Dokhtarân (quartier de Dacht-e-Bartchi, Kaboul) ont été formés par l’ONG SERVE à faire passer des tests de vision. Les 10 783 élèves de ces écoles ont ainsi pu être examinés. Suite à ces examens, 580 élèves ont reçu des lunettes. ÉQUIPEMENT EN MOBILIER ET FOURNITURES LES BLOCS PÉDAGOGIQUES Equipement d’une école en matériel scientifique photo : Christophe PELET 1035 éléments de matériel de sciences (microscopes, mannequins, tubes à essais…), ont été fournis à huit écoles suivies par AFRANE, qui les a aussi approvisionnées en produits chimiques et en mobilier de laboratoire pour permettre aux professeurs et labo- rantins de mettre en pratique les formations reçues. De nouvelles écoles seront équipées en 2012. En outre, 400 pupitres sont venus équiper le lycée Esteqlâl de Djalalabad, et 145 kits pédagogiques ont été fabriqués et distribués. LES BIBLIOTHÈQUES En parallèle à la formation de bibliothécaires, AFRANE a continué d’approvisionner en livres les bibliothèques des écoles qu’elle soutient. Grâce à une liste de référence fournie par l’Afghanistan Center de l’Université de Kaboul, ce sont au total 1085 livres qui ont été distribués. Des chaises, tables et tableaux ont aussi contribué à meubler ces salles. 168 livres ont par ailleurs été envoyés pour l’apprentissage du français. Distribution de livres à Hora Djalali

[close]

p. 5

ACTIONS EN FRANCE VENUE EN FRANCE D’UN COLLABORATEUR DE DJALALABAD En avril 2011, M.HAKIMI est venu observer le fonctionnement du système éducatif français, principalement en collège mais aussi dans une université. Il a découvert les cours de technologie, les cours de biologie avec des expériences sur ordinateur, mais aussi les cours de musique, d’art plastique, les documentations. Il a été frappé par l’utilisation d’internet comme support pédagogique en cours de langue ou de littérature, bon moyen pour motiver les élèves. Enfin il a rencontré les élèves d’un collège de Roubaix qui entretiennent une correspondance avec des lycéennes de Nazou Ana à Djalalabad. En assistant à l’Assemblée Générale de l’association, il a créé des liens avec les membres d’AFRANE, qui faciliteront les échanges entre les équipes M.HAKIMI en visite dans une école du Nord Origine des ressources 2011 Cotisations et abonnements 4% L’AIDE AUX MIGRANTS Grâce à des dons, AFRANE a pu soutenir des migrants afghans en leur fournissant des duvets, des vêtements, et parfois des nuits d’hôtel. Par ailleurs, des bénévoles d’AFRANE s’engagent aux côtés de l’association Français Langue d’Accueil, ou à titre personnel, en donnant des cours de soutien scolaire aux migrants. L’aide concerne d’autres fois l’accompagnement dans les démarches administratives. Enfin, de nombreux bénévoles participent à l’accueil des migrants dans différentes villes de France (Paris, Strasbourg, Cherbourg, Lille, Grenoble...). Participations 4% Dons 20% Ventes et évènements 9% Subventions 61% Total : 443 290 € INFORMATION SUR L’AFGHANISTAN Dans le cadre de sa mission d’information sur l’Afghanistan, AFRANE publie chaque trimestre la revue Les Nouvelles d’Afghanistan. En 2011 les différentes rubriques ont notamment traité de l’enfance en Afghanistan, des femmes et de la démocratie, ou encore de la scolarisation des filles. L’édition de décembre 2011 a été consacrée à la situation des migrants afghans en France. Ce numéro spécial a particulièrement attiré l’intérêt des lecteurs. Les comités locaux contribuent aussi à faire connaître l’Afghanistan et sa culture au travers de journées thématiques. D’autre part, les élèves d’une école de Bretagne entretiennent une relation épistolaire avec des lycéens d’Esteqlâl à Djalalabad, favorisant ainsi l’ouverture d’es- prit et la curiosité des jeunes français et afghans. Frais de nise une vente d’artisanat pour faire connaître la culture afghane tout en récoltant des fonds pour ses projets. Cette opération a rapporté près de 23 000 € en fin d’année 2011. L’expérience a été reproduite à Dijon. AFRANE participe au collectif des ONG françaises présentes en Afghanistan (COFA). Ces ONG mutualisent leurs expériences de terrain et partagent leurs informations pour améliorer la pertinence de leurs actions. AFRANE est aussi partenaire du Centre d’études et de recherches sur l’Afghanistan (CEREDAF). Répartition des emplois de l’exercice 2011 Nouvelles d’Afghanistan 2% fonctionnement 17% Chaque année, AFRANE orga- Aide humanitaire 81% Artisanat d’Asie Centrale mis en vente au bénéfice des projets d’AFRANE

[close]

p. 6

PRINCIPAUX SOUTIENS D’AFRANE EN 2011 • • • • • • • • • • • • • • • • • • Adhérents et donateurs privés Agence Française de Développement (AFD) Ambassade de France à Kaboul Canadian International Development Agency Projet ALEM Solidarités Sans Frontières Secours Catholique Conseil régional de Bourgogne Conseil régional de Franche Comté (ARA) Villes de Strasbourg et Fontaine lès Dijon CE STMicroElectronics Emmaüs Le Puy Laboratoires Allergan Fondation Raja Association Loisirs Détente Nature Association Basaïd Association AHDAAF Bibliothèques Sans Frontières LES NOUVELLES D’AFGHANISTAN A FRANE publie chaque trimestre la revue Les Nouvelles d’Afghanistan. Animée par des spécialistes de l’Afghanistan, la revue, dont il n’existe qu’un ou deux équivalents en Europe, publie de nombreux auteurs : chercheurs, ethnologues, historiens, acteurs de la vie politique, sociale ou culturelle en Afghanistan. Les sujets traités sont aussi variés que l’Histoire, la Politique, la Culture, la Société, les Droits de l’Homme ou l’Aide Humanitaire. AFRANE sur Internet www.facebook.com/amitiefrancoafghane www.facebook.com/nouvellesdafghanistan www.afrane.asso.fr photo : Abdul HAMID Pour soutenir les actions d’AFRANE et manifester votre solidarité BULLETIN D’ADHESION OU DE DON 2012 Adhésion pour 1an avec abonnement aux Nouvelles d’Afghanistan Adhésion pour 1an avec abonnement étudiants et demandeurs d’emploi Adresse 48 € Mme, M 34 € 60 € 28 € 14 € 22€ (étranger 32 €) E-mail (recommandé) Adhésion de soutien avec abonnement Adhésion seule Adhésion seule étudiants et demandeurs d’emploi Abonnement aux Nouvelles d’Afghanistan, 1an Abonnement aux Nouvelles d’Afghanistan, tarif étudiant ou demandeur d’emploi Don Proposition d’aide non financière 20 € Profession (facultatif) …...€ Téléphone (facultatif) AFRANE 16, passage de la Main d’Or 75011 Paris Tel : 01 43 55 63 50 E mail : afrane.paris@gmail.com AFRANE est une association habilitée à recevoir des legs et assurances-vie. Pour vous aider dans vos démarches, vous pouvez nous contacter à tout moment au 01 43 55 63 50. DONS : déductibles de l’impôt à hauteur de 66% dans les limites prévues par la loi. Un reçu vous sera délivré. Possibilité de paiement par Paypal et par virement bancaire.

[close]

Comments

no comments yet