Tract coordination - La résistance prend racine à Notre-Dame-des-Landes - décembre 2013

 

Embed or link this publication

Description

Tract coordination - La résistance prend racine à Notre-Dame-des-Landes - décembre 2013

Popular Pages


p. 1

La résistance prend racine à Notre-Dame-des-Landes Après les deux grands rassemblements de 2013 (la Chaîne Humaine du 11 mai et le rassemblement des 3 et 4 août) qui ont réuni chacun plusieurs dizaines de milliers de personnes, la résistance prend racine sur les terres de Notre-Dame-des-Landes : • Le 5 octobre dernier, 400 personnes, paysan-ne-s et habitant-e-s de la ZAD ont ensemencé,  avec 40 tracteurs, blé, épeautre, seigle, avoine et féverole sur 24 hectares de terre situés sur la ZAD où est prévu l'aéroport. Elles ont aussi planté 1 kilomètre de haies selon les méthodes ancestrales et efficaces. • Les 120 hectares de la ferme de Bellevue située sur la ZAD, occupés et défendus depuis un an par les paysan-ne-s du COPAIN, sont cultivés et ensemencés. • Chaque vendredi, à partir de 17 heures, au carrefour de la Saulce, sur la route de Notre-Dame-des-Landes à Vigneux de Bretagne, un marché à prix libres propose du pain, des fromages et des légumes produits par des collectifs d’occupation sur la zone. Ces actions témoignent de la volonté de garder ces terres pour l’agriculture. Le Pouvoir communique sur la nécessité de conserver les terres agricoles… Osera-t-il détruire les semis et cultures ? > Poursuivons nos actions et amplifions la mobilisation pour préserver les terres agricoles, les zones humides précieuses, un bocage et une biodiversité exceptionnels. Rejoignez-nous ! à répondre oir attaque du pouv CI PS-PCF-U M P-VIN r pose qui cherche à im ! le un aéroport inuti rê ll oyons pute tn-oev-ese S u à to Photo : ACIPA 2013 – J. Ronnet-Nicolle.

[close]

p. 2

Malgré les tentatives d’intimidation et les procès notre détermination reste intacte Nantes a déjà un aéroport international qui peut être optimisé  • Nantes-Atlantique n’est pas classé dangereux par la Direction générale de l’aviation civile (DGAC). • Nantes-Atlantique n'est pas saturé : le nombre de mouvements (décollages et atterrissages) a peu évolué depuis 2000. Genève avec une piste, comme celle de Nantes, accueille 14 millions de passagers quand Nantes en est à moins de 4 millions. L’aéroport de Nantes-Atlantique est évolutif : même la DGAC le dit ! • Nantes-Atlantique est performant, la preuve en est : ce trophée reçu ! • Le départ de Nantes-Atlantique fragiliserait Airbus (1 850 emplois) qui a besoin d'une piste pour ses activités. Sinon qui financerait le maintien de cette piste pour Airbus ? Le projet de nouvel aéroport est coûteux et destructeur  • Les collectivités vont prêter plusieurs centaines de millions à la multinationale Vinci, sans garantie d’être remboursées un jour, pour que ses actionnaires soient rémunérés à 12 % (la DSP, délégation de service public, toujours favorable au privé). • Ce projet est destructeur de terres, d’exploitations et d’emplois agricoles (600 à 700), ainsi que de plusieurs centaines d’hectares de biodiversité remarquable. Mensonges et manipulations • Pour faire croire que le projet de nouvel aéroport était économiquement avantageux, ses promoteurs ont manipulé les chiffres à leur convenance comme démontré par le cabinet indépendant CE Delft (coûts d’équipements absents, quantité et chiffrage des bénéfices/temps d’accès vers NDL surestimés, etc). • Les coûts du projet sont minorés ; toutes les infrastructures ne sont pas prises en compte et celles qui manquent seront à la charge des contribuables (partie du réseau routier, liaison ferrée, etc). • La commission scientifique nommée par le pouvoir a totalement invalidé la méthode de compensation des destructions des zones humides proposée par l’État et Vinci, elle demande des travaux complémentaires… Le gouvernement a nommé une autre commission pour valider ces travaux complémentaires mais ses conclusions sont maintenues secrètes. • La société BIOTOPE a réalisé illégalement l’état initial de la faune et de la flore en fraudant. En effet le contrat a été conclu en infraction au code des marchés publics. De plus cette étude a été établie par un emploi jeune, en infraction avec la législation. Tout comme la commission d’experts scientifiques, les naturalistes en contestent fermement les résultats et dénoncent le faux semblant qui consiste ici à faire croire à la protection des espèces. • Les récentes études — plan d'exposition au bruit et réaménagement de l’aéroport existant — ont été réalisées par les services de l’État à la demande de la « Commission du dialogue ». Ces études prennent les hypothèses les plus lourdes pour soutenir coûte que coûte le projet de nouvel aéroport, alors que deux contre-expertises indépendantes du cabinet ADECS Airinfra montrent qu’il est plus pertinent de garder Nantes Atlantique. Jacques Bankir, consultant, ancien président de Régional Airlines, déclare : « Nantes se tire une balle dans le pied ! » (O.F. du 14.11.2013) en voulant faire Notre-Dame-des-Landes. • Au Parlement européen, les partisans de l’aéroport à NDL ont fait un énorme lobbying en septembre dernier et continuent de faire pression pour que l'Europe n'intervienne pas sur le fond. Nos fi porter s moyens de sup oment le . Au m un tel gaspillage toraux, des choix élec r les pas une voix pou jet ! ro défenseurs du p Réalisation Coordination des opposants au projet d’aéroport Liste des membres consultable sur http://acipa.free.fr en choisissant l’onglet « autres sites » • Imprimé sur papier recyclé. Édition décembre 2013. IST n N ! RÉSancesO’ontSpas n

[close]

Comments

no comments yet