P'tit communal décembre 2013

 

Embed or link this publication

Description

Bulletin municipal de Vallans

Popular Pages


p. 1

Vallans - Bulletin municipal - Décembre 2013 munal om Le p’tit c www.vallans.fr Latitude : 46°12’54” nord / longitude : 0°33’05” ouest

[close]

p. 2

La fin de l'année arrive et le Nouvel an est bientôt là. C'est l'occasion pour le Conseil municipal de faire un retour sur ce mandat qui s'achève. L'essentiel de notre investissement entre 2008 et 2014 fut consacré à notre école municipale avec la construction de deux nouvelles classes et d'un bureau pour la directrice pour un montant total de 450  000  €, construction que nous avons dû recommencer après l'incendie du 23 mars  2012. La réouverture s'est déroulée le 7 juillet 2012, en présence de Delphine Batho, Ministre de l'Écologie et de Eric Gautier, Président du Conseil général, qui a baptisé notre école publique « l'école à teurtous », ce qui signifie en patois local « l'école à tout le monde ». Bien sûr, ce nouvel investissement ne nous a pas empêchés de poursuivre l'amélioration des autres bâtiments communaux, avec la réfection extérieure de la petite salle, les couvertures de la garderie et de la grande salle, la remise en service des cloches de l'église, les peintures intérieures et extérieures de la boulangerie, le nouveau secrétariat de mairie, mais aussi des travaux importants de voirie, notamment 100  000  € en 2013. Parallèlement à tous ces travaux, ce mandat a servi également à l'évolution de l'intercommunalité avec l'arrivée des communes de Plaine de Courance et la commune de Germond-Rouvre au 1er janvier 2014. Enfin notre marais communal a été remis en herbe et a vu l'arrivée de 4 cheptels de vaches dont un troupeau de maraîchines. Je vous souhaite, ainsi qu'à tous ceux qui vous sont chers, de très bonnes fêtes de fin d'année et une heureuse année 2014. Joël Misbert le samedi 4 janvier 2014 à 11h à la salle des fêtes le verre de l'amitié clôturera cette rencontre 2 Vous êtes tous cordialement invités aux voeux de la Commune Sommaire Vie communale : Rythmes scolaires ............................. p 3 Trois cloches dans un clocher............. P 4 Travaux .............................................. P 5 Environnement : Protection de notre patrimoine paysager, les peupliers PEFC ............................. P 6 Verger conservatoire, orage de grêle ... P 7 Portraits : Mélissa Genais et Mathilde Nauleau .. P 8 Histoire : La borne 0 du GR 36 ......................... P 9 CAN : Réforme intercommunales ............... P 10 Assainissement .......................... P 11-12 Associations : Théâtre Roger Blin ........................... P 13 Anciens combattants, don du sang ... P 14 l'ADMR ............................................ P 16 Infos pratiques ............................... p 16 Élections municipales nouvelles règles Les élections municipales auront lieu les 23 et 30 mars 2014. Dans les communes de moins de 1  000 habitants, les candidats se présentent sur des listes que les électeurs peuvent modifier ou panacher. Les listes incomplètes et les candidatures individuelles sont autorisées. Il n’y a pas d’obligation de parité femmes/hommes. Une déclaration de candidature est obligatoire en préfecture de Niort. Obtiennent un siège au conseil municipal dès le premier tour les candidats ayant recueilli la majorité absolue des suffrages exprimés et au moins un quart des suffrages des électeurs inscrits. Si des sièges restent à pourvoir, les candidats ayant obtenu le plus grand nombre de voix au second tour sont élus. Les conseillers communautaires sont désignés "dans l’ordre du tableau" (maire, adjoint...) Voter est un devoir civique. Si vous n'êtes pas encore inscrit vous devez effectuer cette formalité avant le 31 décembre à 16 h en vous munissant d'une pièce d'identité et d'un justificatif de domicile. n + d'infos sur www.vie-publique.fr

[close]

p. 3

Vie communale Nos écoles à l’heure de la réforme des rythmes scolaires des randonnées à travers le Marais. Sa remplaçante est Emilie Grolleau qui arrive de la région parisienne, où elle a exercé à Trappes. Comme dans 79,2 % des communes de notre département, Vallans est passée à la semaine scolaire de 4 jours et demi. Les 83 élèves de l'école de Vallans profitent des Activités Périscolaires (APS), réparties sur quatre jours. Les parents destinataires d'un questionnaire avant l'été ont répondu favorablement pour laisser les enfants participer à ces activités. Les mardis et jeudis les APS se font en début d'après-midi de 13 h 30 à 14 h 15 et les lundis et vendredis de 15 h 45 à 16 h 30. Les Atsem, diplômés du BAFA, avec l’expérience du centre aéré l’été, proposent des jeux d’extérieur ou des activités d’arts plastiques. Les interventions sport avec animateur USEP ont débuté le vendredi 27 septembre à Vallans (pour les moyenne et grande sections réparties en 3 groupes). Elles ont lieu pendant 12 semaines, 4 séances par groupe. Une professeure de musique interviendra le jeudi à partir de début janvier, pour une période de 15 semaines, soit 5  séances par classe. Pour les maternelles, elle proposera des activités d’éveil musical et pour les primaires du chant. L’association « Lire et faire lire » intervient depuis les vacances de la Toussaint. Les activités périscolaires sont en alternance avec l'école de La FoyeMonjault afin que le personnel puisse intervenir sur les 2 écoles. Pour La Rochénard, elles sont réduites à une heure le mercredi matin. La mise en place des emplois du temps a été très compliquée et longue. Heureusement, la commune de Vallans a la chance d'avoir des locaux et le parc à disposition. De plus, la structure modulaire peut être utilisée en alternance avec l'association des Petits Vallantins. Les activités proposées, même modestes, restent gratuites pour les familles. Le mercredi, à 12h15, un car amène les enfants au centre aéré d’Epannes qui les accueille pour le déjeuner et l’aprèsmidi. Pour s’adapter à ces changements, cinq familles s’organisent à tour de rôle pour s’occuper des enfants le mercredi quand la classe est terminée. n Nos écoles affichent toujours une belle vitalité, comme en témoignent les effectifs pour la rentrée 2013/2014. Il y a au total 4 Atsem sur les écoles du RPI qui assistent les instituteurs dans la classe et prennent en charge les activités périscolaires (APS). La fin de l’année scolaire 2012/ 2013 fut marquée par le départ d’Alain Brugère, directeur de l’école de La Rochénard depuis 1987, où il a vu passer durant ces 26 ans plus de 550 élèves. Il fut le témoin de l’évolution de notre regroupement pédagogique et de l’ouverture de nouvelles classes en 2005, 2008 et enfin, en 2011. Tous les ans, il organisait des balades à vélo avec les écoliers, les emmenant dans Répartition des élèves à l’intérieur du regroupement pédagogique Ecole, horaires et téléphones Vallans : 83 élèves 9h - 12h / 12h30 - 16h30 05 49 04 80 04 La Foye Monjault : 74 élèves  8h55 - 12h / 13h30 - 16h30 (05 49 04 92 41 ou 07 63) La Rochénard : 70 élèves  9h - 12h / 13h15 - 16h15 (05 49 04 90 23) PS PS + MS MS + GS GS + CP CP + CE1 CE1 + CE2 CE2 + CM1 CM1 CM2 Niveau Nb d’élèves Enseignants 28 5 + 23 8 + 19 14 + 11 7 + 17 10 + 15 13 + 8 27 22 Anne-Laure SALMON (directrice) Brigitte PUJOL Cécile PAPET Sébastien GUYOT Laëtitia FEIBEL Régine PILET (directrice) Mélizza ROY Isabelle SIRDEY Emilie GROLLEAU (directrice) 3

[close]

p. 4

Vie communale Trois cloches dans un clocher C’est l’histoire d’un village dont l’église a trois clochers. Sur ces trois clochers, un seul a des cloches. Ah non, ça c’est le début d’une petite blague mais nous, à Vallans, nous n’avons qu’un seul clocher, et trois cloches… dans le clocher tout du moins ! Bref ! Vous avez tous entendu depuis début août que nos cloches sonnent à nouveau après quelques années de repos. Elles avaient été arrêtées, la paroi supérieure du clocher était fissurée et une des solives du plancher qui porte le beffroi était cassée. L'un des croisillons du beffroi avait été abîmé par l’eau. Or après diagnostic, il s’est avéré que la maçonnerie ne justifiait pas d’inquiétude mais qu’il était indispensable de changer la solive cisaillée. Ce fut donc fait en août dernier par l’entreprise Bodet, spécialisée en horlogerie et électrification de cloches. Il était également nécessaire de remettre aux normes électriques l’installation campanaire et c’est ainsi que nous bénéficions aujourd’hui d’un coffret de commande flambant neuf ainsi que de moteurs de volée et de tintement sur la cloche Gabriel. Gabriel pèse 289 kg et sonne le LA dièse. C’est elle qui, deux fois par jour, à midi et à 18h, sonne l’Angelus. Le choix a été fait de ne pas sonner toutes les heures pour ne pas déranger les riverains. Mais nous pouvons Gabriel Marie Madeleine maintenant entendre les cloches célébrer les grands événements de la vie des Vallanséens. Ces travaux ont coûté à la Commune 9  089,60  € TTC au total. Le coffret de commande offre de nombreuses fonctionnalités : il est pourvu de quatre entrées, ce qui nous laisse la possibilité plus tard d’électrifier les deux autres cloches, Marie (203 kg, qui sonne le DO) et Madeleine, la petite cloche d’en haut dont le poids et la note n'ont pu être vérifiés car son accès est périlleux. Maria. L’Angelus, prière des anges, commémorait l’annonce de l’ange à Marie et sa maternité divine. D’abord prière du soir à partir du XIIIème siècle, il est devenu Angelus du matin au XIVème siècle et Angelus de midi au XVème siècle. Aujourd’hui, il sert plus simplement à rythmer nos journées. Pour finir sur l’histoire d’un village du Béarn qui s’appelle Morlanne et dont l’église a trois clochers. Sur ces trois clochers, un seul a des cloches. C’est pour ça qu’on dit du village de Morlanne : à Morlanne, il y a trois clochers et deux sans cloches. Comme il y a quatre cents habitants, ça laisse de l’espoir à beaucoup ! n 4 Un peu d’histoire Les cloches servaient au Moyen-Age à appeler les religieux et les fidèles des alentours à la prière de l'Ave

[close]

p. 5

Vie communale Travaux en cours, à venir... Bâtiments communaux : Les ardoises de la toiture de la garderie ont été totalement remplacées par des tuiles mécaniques pour la somme de 4 734 €. En ce qui concerne la salle des fêtes, c’est un remaniement complet de la couverture qui est prévu pour un total de 8 972 €. Réfection de voiries : Sont concernées les voies suivantes  : la rue du Clos, le carrefour de la rue du Pigeonnier-rue du Ruisseau, la rue de la Métairie (du n°28 au carrefour de la rue de la Guitellerie), la rue du Ruisseau (du carrefour jusqu’à la pancarte les Touches), la rue des Villages (sommet de la côte), la rue de la Perotte, la rue du Prioulet (le long du ruisseau), la rue de la Courance (le long du ruisseau), la rue du Bief du lac, la rue de la Fontaine. Un emprunt de 100 000 € d’une durée de 6 ans au taux fixe de 2,16%, a été réalisé pour financer ces travaux. Boulangerie : En tant que propriétaire des lieux, la Commune a fait réaliser des travaux de peinture à hauteur de 1 337 €. Peupliers : Deux lots d’arbres ont été vendus, l'un côté Pâturelles, l’autre côté Épannes, soit un total de 236 peupliers pour la somme de 19 000 €. Bien sûr les parcelles seront replantées après exploitation. Eglise : Le clocher a été revu et remis en état pour que les cloches puissent à nouveau fonctionner. Lors de la tempête de grêle de fin juin, un vitrail a été fortement endommagé. Un devis pour sa remise en état a été demandé il s’élève à 5 970 €. Par la même occasion la pose d’une protection pour 622 € est envisagée. n Vallans 1914 Bientôt un siècle !!!! Que savons nous de Vallans en 1914 ? Année dramatique où la guerre fut déclarée en août. Le dernier recensement de 1911 donnait 537 Vallanséens, dont 374 dans le bourg et 163 dans les hameaux, villages et fermes. aux morts  : GIRAUDEAU Eugène, MARSILLAC Marcel, CUIT Mathias, TALBOT Omer, FAVREAU Audalix, GROUSSARD Henri. ... le maire de Vallans est Monsieur BONNIN Auguste, élu en mai 1912 par 9 voix sur 10, son adjoint étant Monsieur PHILIPPE Auguste (ça ne s’invente pas), élu à la majorité. Un seul adjoint, les temps ont changé. ... 2 conscrits sont recensés, nés en 1894. Le tableau de recensement concernant les jeunes gens de la classe 1914 mentionne que nos 2 jeunes savent lire et écrire et sont classés « vélocipédiste » (mot apparu en 1868), c'est-à-dire cycliste de nos jours. Cette qualification était très recherchée par l’armée de l’époque. Il existe très peu d’archives concernant cette triste période, l’activité communale semblant repartir en 1919. n Cette année là... ... il y eut 8 naissances, dont un mort né, soit 5 garçons et 2 filles. L’un des garçons, Hubert Pascal Veillon fut adopté en 1919 comme pupille de la nation. ... pas de mariage. ... 14 décès dont 9 hommes et 5 femmes. Et parmi ces disparitions, 6 sont dues à cette guerre cruelle (2 tués et 4 disparus). Leurs noms sont gravés sur le monument 5

[close]

p. 6

Environnement Protection de notre patrimoine paysager Un arrêté préfectoral a été pris le 1er juillet 2013, pour protéger les arbres conduits en têtard. Face aux dommages causés fin 2012 sur la commune d'Amuré par un abattage en série de ces arbres et aux risques qui résulteraient d’une exploitation irraisonnée, le Préfet des Deux-Sèvres a « Quand un souhaité mettre arbre tombe, on en place une protection réglel’entend. Quand la mentaire spéciforêt pousse, * En écologie, un biotope représente un milieu fique et adaptée, nagement et et des conditions relativement stables, permetpas un bruit ». en prenant un du Logement) tant la persistance d’un certain ensemble d’organismes vivants. L’arrêté de protection de biotope arrêté de protecP o i t o u (Proverbe africain) protège donc un environnement spécifique. A titre tion de biotope*. Charentes. 22 d’exemple, c’est aussi un arrêté de protection de biotope qui protège la tourbière d’Amuré / le Les arbres communes sont Bourdet. têtards font partie du patrimoine concernées (voir la carte). * * h t t p : / / w w w. d e u x - s e v r e s . p r e f . g o u v. f r / du Marais poitevin. Bien que Les conseils municipaux et le Politiques-publiques/Environnement-risquesprésentant des intérêts biologiques public ont été consultés sur ce naturels-et-technologiques/Biodiversite-chasseet-foret/Protection-des-arbres-tetards. et paysagers très forts, ils n’étaient projet du lundi 15 avril 2013 au jusqu’à présent protégés que de jeudi 16 mai 2013 inclus. manière exceptionnelle par applicaL’arrêté de protection des arbres tion de la réglementation spécifique conduits en têtard dans le Coulon Niort du site classé du Marais Poitevin, Marais Poitevin résulte et, à l’échelon communal, par intédonc d'une large Magné Le VanneauArçais Irleau gration à quelques documents de consultation. Sansais Bessines planification d’urbanisme. La Garette St-GeorgesL’arrêté préfecde-Rex St-Symphorien Bien entendu, en cas d’urgence toral complet est St-HilaireAmuré la-Palud Frontenayavérée et pour des motifs de disponible en Rohan-Rohan Le Bourdet sécurité, le texte prévoit une déromairie et sur le Épannes Prin-Deyrançon Granzay-Gript gation pour l’abattage des arbres site de la Préfecture Vallans concernés après déclaration auprès (ainsi que les de la préfecture des Deux-Sèvres et résultats de la consulMauzé/le-Mignon 22 communes de la DREAL (Direction régionale tation du public)**. n sont concernées Usseau de l'Environnement, de l'AméPriaire Prissé-la-Charrière Thorignysur-le-Mignon 6 Exploitation des peupliers La commune vend cette année des peupliers qu’elle exploite dans le marais communal. Ceux-ci sont certifiés PEFC (Programme Européen de Forêts Certifiées). C'est un système de certification qui garantit que la forêt est gérée durablement. Les produits à base de bois issus de cette forêt ont un label PEFC reconnu au niveau mondial. La demande croissante de produits écocertifiés doit inciter les propriétaires forestiers à s'engager dans cette démarche. n Plus d’informations sur : www.pefc-france.org

[close]

p. 7

Environnement Verger conservatoire Cette année encore, un certain nombre d’arbres vont être plantés sur la commune. L’ACCA en partenariat avec la commune, envisage de mettre en place 1 030 mètres de haies. En bordure des chemins qui vont de la rue du Moulin au Petit Village et des « Manouches » en direction de Treillebois. Dans un but autant paysager que pédagogique la commune a opté pour la création d’un verger conservatoire de 2 500 m² attenant au Parc à teurtous. Qu’est ce qu’un verger conservatoire ? C’est un lieu de conservation de variétés anciennes. C’est également un lieu d’expériences, où la conduite se fait sans engrais ni pesticide. Cela permet d’observer le comportement des arbres face à des conditions rustiques d’exploitation et aussi de voir comment la faune et la flore réagissent à ces conditions. Il pourra servir de lieu de découvertes pour les enfants des écoles et les habitants de la commune. Dans ce verger, vous pourrez découvrir ou retrouver des espèces anciennes ou plus récentes, connues ou moins connues, d’arbres fruitiers comme des poiriers, des pruniers, des figuiers, des cognassiers, des pêchers (de vigne), et même des truffiers (avec ses zones calcaires, le sud DeuxSèvres est une région favorable). Ce sont donc 41 arbres demi-tiges sont plantés. La sélection des différents plants a été faite avec l’aide de Claude Paquereau pépiniériste à FoussaisPéré en Vendée. C’est une pépinière familiale qui propose des produits issus d’une agriculture traditionnelle artisanale raisonnée, respectueuse de l’environnement et ce depuis 135 ans. Ce passionné des arbres fruitiers ne ménage pas son temps ni ses efforts pour transmettre son expérience et son savoir faire, en animant des ateliers de mise en place ou de taille en collaboration avec l’association des croqueurs de pommes Deux Sévrienne, comme par exemple dans le verger conservatoire régional de «  La Guichetière  » à Secondigny, qui ne compte pas moins de 45 variétés de pommiers locaux. Alors rendez-vous très bientôt dans votre verger communal, où de nombreuses découvertes intéressantes et aussi des animations vous permettront de vous rapprocher de la nature. n Un orage de grêle exceptionnel mais pas unique dans les annales Tous ceux d'entre vous qui étaient à Vallans dans la nuit du 17 au 18 juin dernier s'en souviennent. L'orage de grêle d'une rare violence qui s'est abattu sur le sud des Deux-Sèvres a affecté la commune de Vallans sur une trajectoire de plus d'un kilomètre de large entre la Maison Neuve et Limouillas. L'exploitation de Jean-Claude Rambaud a été particulièrement touchée. "Sur les 83 ha que j'exploite, 17 ha de tournesol, 12 ha de blé et 4 ha d'orge ont été détruits à 100 % et 21 ha de blé l'ont été à 60 %. Les cultures étaient tellement hachées que je n'ai même pas pu vendre la paille. Bien que j'aie pris la précaution de souscrire une assurance, le préjudice est très important car l'assurance ne rembourse pas toute la perte" déclare-t-il. Le cas de Jean-Claude Rambaud n'est pas isolé ; d'autres exploitations de la commune ont été touchées par la grêle. Des phénomènes de ce type avaient été enregistrés sur la commune en 1892 et en 1921. n 7

[close]

p. 8

Portrait Séjour en Irlande pour Mélissa Genais Mélissa est élève de lycée au Montmorillon en Bac pro élevage canin/félin. Durant sa seconde un séjour en Irlande organisé par les professeurs avec été proposé sur la base l’aide de la Région a du volontariat ; cinq étudiants ont postulé afin u de découvrir les méthodes de travail en milie équestre avec des handicapés. Le 10 juin 2013 Mélissa a pour la première e fois pris l’avion avec ses camarades de class (4 filles et 1 garçon). au Mélissa a été accueillie dans la ville de Cork e trentaine sud de l’Irlande par un couple d’un d’années avec trois enfants, le mari travaillant s à l’extérieur et la femme s’occupant d’un hara de sept chevaux. Le haras travaille en lien avec es une association de handicapés (psychiqu ent en groupes pour et physiques) qui vienn et découvrir ce milieu, sortir de leur quotidien apporter un plus à leur vie. Chargée de l’entretien des écuries et montant s à cheval, Mélissa a accompagné les personne handicapées en balade et a dû se montrer à leur écoute malgré une approche difficile d’autant Il plus que le dialogue se faisait en anglais. s'adapter à ces lui a fallu quelques jours pour nouvelles conditions de vie. Quelques particularités irlandaises Mélissa a observé que l’Irlande est un pays les développé en matière d'équipements pour me les détecteurs personnes handicapées com ns. sonores au niveau des passages piéto trouve pas L’environnement est propre, on ne de papiers ou autres déchets au sol. Les habitants sont respectueux de leur milieu. Les maisons sont de couleurs différentes, on peut es en trouver des jaunes, des roses, des bleu aux autres ce qui etc.… accolées les unes donne un paysage différent de la France. cDurant ce séjour d'un mois Mélissa a perfe onne tionné son anglais et donné de sa pers épour aider les personnes handicapées à s’int ue avec plus de maturité grer. Elle en est reven et de confiance en elle. Aujourd’hui en terminale, Mélissa passera son bac pro en fin d’année, puis continuera ses de études pour acquérir d’autres diplômes afin et travailler auprès des fauves dans les zoos, à cette expérience positive, pourquoi pas, grâce partir exercer son activité à l’étranger. Nous lui souhaitons bon courage. 8 Mathilde Nauleau "Meilleur apprenti 2013" Mathilde Nauleau a effectué un apprentissage de deux années en tant que cuisinière au «Central» à Coulon. Elle a appris les rudiments au niveau culinaire avec M. Guenanten dans son restaurant où les plats sont cuisinés selon les recettes traditionnelles. Durant ces deux années Mathilde a dû être assidue au fonctionnement, aux horaires ainsi qu’à l’élaboration des plats, qui par la suite, étaient notés lors des semaines qu'elle passait au Centre de Formation des Apprentis. Son courage et sa volonté de réussir ont fini par payer. Mathilde a donc passé son CAP de cuisine avec succès et a terminé deuxième au niveau départemental. Le mardi 16 juillet 2013, la Chambre de Commerce et d’Industrie a reçu les meilleurs apprentis de l’année 2013. Différentes personnalités dont Claude Bellot, Président de la Chambre de commerce, Fabrice Courtin, Président de l’Amicale des Cuisiniers ainsi que José Fuster, responsable du pôle hôtelier au CFA (Centre de Formation des Apprentis) de Niort, étaient présents pour apporter leurs encouragements, félicitations et récompenser les lauréats apprentis dans les métiers de bouche pour leur dévouement. Nous lui adressons nos félicitations. n

[close]

p. 9

Histoire La borne 0 du GR 36 : quand la Géographie rencontre l'Histoire Le sentier de grande randonnée n°36 passe à Vallans. Venant de Bassée, il emprunte le chemin de la Vieille Chèvre, effleure Allerit puis se dirige vers le Bois de la Brousse. L'ensemble de son tracé mesure 1 936 km. Il relie Ouistreham dans le Calvados à Bourg-Madame dans les Pyrénées orientales. Ouistreham, port maritime de la ville de Caen, se situe à l'est de la plage de débarquement de Sword Beach. Lors du débarquement du 6  juin 1944, cette plage était dévolue aux commandos franco-britanniques. Les 177 fusiliers marins du commando n° 4 sous les ordres du commandant Philippe Kieffer, seuls représentants de la France à débarquer par voie maritime le jour J, se sont illustrés en s’emparant d’une pièce d'artillerie de 50 mm puis de l'ex-Casino de RivaBella, avant de s’enfoncer dans les terres pour faire jonction à Pegasus Bridge avec les troupes aéroportées britanniques. Au soir du 6 juin cette unité a perdu presque 25 % de ses effectifs : outre les blessés mis hors de combat et évacués, dont le commandant Kieffer touché deux fois dans la journée, deux officiers et huit hommes ont été tués. La borne 0 du GR 36 se trouve près de l'entrée de la gare maritime de Ouistreham. Le chemin part vers le sud en suivant le canal de Caen à la mer construit en dérivation de l'embouchure de l'Orne. Après un peu moins de 5 km, il emprunte Pegasus Bridge. Le pont, qui franchit le canal, doit son surnom à un commando de la 6ème division aéroportée britannique qui portait le nom et l'emblème de Pegasus Bridge Pégase, le cheval ailé de la mythologie grecque. Ce commando était chargé de la prise des deux ponts sur le canal et sur l'Orne, d'une importance stratégique en tant que passages obligés permettant de franchir le fleuve. Il ne fallait donc pas que les Allemands les fassent sauter. Dans la nuit du 5 au 6 juin 1944 les soldats britanniques amenés par trois planeurs Horsa, contenant 30 hommes chacun, ont réussi à se poser peu après minuit à environ deux cents mètres du pont sans se faire remarquer par l'armée allemande et attendre les renforts débarqués à Sword Beach. C'est là que se situe l'épisode rendu célèbre par le film Le jour le plus Bill Millin long. Le joueur de cornemuse Bill Millin armé de sa seule cornemuse franchit le pont peu après 12 h, le feu entre les soldats britanniques et allemands cessant à son passage puis reprenant après. n 9

[close]

p. 10

Can Les contours administratifs de la nouvelle Communauté d’agglomération se précisent Le 1er janvier 2014, la Communauté d’agglomération de Niort (CAN) et la Communauté de communes de Plaine de Courance seront dissoutes au profit d’un nouvel Etablissement public de coopération intercommunale (EPCI) qui comprendra également la commune de Germond-Rouvre. Une commission «  Intercommunalité » composée d’élus issus des différents territoires prépare le terrain depuis avril dernier afin d’assurer le passage de relais dans les meilleures conditions - tant au plan de la gouvernance que des compétences et des finances - et de garantir la continuité du service public. Ce travail a abouti à un ensemble de préconisations. De son côté, la Communauté de communes de Plaine de Courance s’est aussi penchée sur ces problématiques et a émis un certain nombre de propositions. 10 du nouveau Conseil de communauté reste ainsi envisageable avant le 31 décembre. A défaut, la loi dispose que le doyen des présidents des EPCI qui fusionnent, en l’occurrence Claude Roulleau, actuellement à la tête de la Communauté de communes de Plaine de Courance, devra assurer la présidence de la nouvelle Communauté au plus tard jusqu’au vendredi de la quatrième semaine suivant la fusion, date butoir pour l’installation du Conseil communautaire. n’y aura pas de rupture du service public. Rappel : Pour la première fois, les délégués communautaires des communes de 1000 habitants et plus seront élus au suffrage universel à l’occasion des élections municipales de mars 2014 et deviendront des conseillers communautaires. En ce qui concerne les communes de moins de 1 000 habitants, le siège reviendra au maire ou, à défaut, au conseiller municipal désigné par l’assemblée communale dans l’ordre du tableau. n Le 21 octobre dernier, à l’initiative de la CAN, les 700 élus municipaux que compte la future intercommunalité ont été invités personnellement à une assemblée plénière à laquelle 250 d’entre eux ont participé. L’occasion de faire le point sur le chemin déjà parcouru et de croiser les réflexions et attentes sur celui qui reste à parcourir. L’installation du Conseil avant le 31 décembre permettrait notamment de prendre en charge dans de meilleures conditions les dossiers de Villiersen-Plaine service à la population : St-Maxire transports, collecte des déchets, etc. St-Rémy Sciecq Cependant, quel que soit le cas de figure, il Coulon Niort GermondRouvre Échiré Saint Gelais Chauray Gouvernance : 88 délégués communautaires Conformément à l’arrêté du Préfet du 7 octobre 2013, le Conseil de communauté comptera 88 sièges répartis en fonction de la démographie des communes. A compter de la notification de cet arrêté, les communes doivent désigner leur(s) représentant(es). Une installation Magné Vouillé Le VanneauIrleau Sansais Bessines La Garette Aiffres St-Georgesde-Rex St-Symphorien Prahecq St-HilaireAmuré la-Palud FrontenayRohan-Rohan Le Bourdet Fors St. Martin-dePrin-Deyrançon Épannes Granzay-Gript Bernegoue Vallans Brûlain La Juscorps Rochénard St. RomansMauzé/le-Mignon Marigny des-Champs La FoyeBeauvoirMonjault sur-Niort Usseau Arçais Priaire Thorigny- Prissé-la-Charrière sur-le-Mignon Belleville St-Etienne-laCigogne Boisserolles

[close]

p. 11

Can L'assainissement collectif : les techniciens répondent à 6 questions Le chantier de l'assainissement collectif va débuter dans le courant du premier semestre 2014. Ces travaux de grande envergure apporteront à terme beaucoup d'améliorations mais seront source de désagréments durant leur réalisation. Afin de vous informer au mieux, nous avons souhaité donner la parole aux techniciens de la CAN Doris Faffoud, Eric Fayes et Gérard Gobin ainsi qu'à Jean-Claude Favrelière, l'élu d'Epannes chargé du dossier. > Pourquoi l'assainissement collectif ? L'assainissement collectif est nécessaire pour assurer la collecte et le traitement des eaux usées et éviter leur dispersion sans contrôle dans l'environnement. Le projet est établi à partir des résultats des études déjà menées (zonage), des caractéristiques de l'habitat, de l'environnement (présence de captage d'eau potable) et financiers. Certains secteurs ne seront pas desservis. Il est rappelé que dans ce cas les propriétés doivent comporter un dispositif d'assainissement autonome conforme. > Qui en est responsable ? La communauté d'agglomération de Niort assume la responsabilité de l'ensemble de l'opération : études, projet, appels d'offres et surveillance des travaux. Elle assure le financement et le paiement des études et des travaux ; elle perçoit les taxes et redevances. La commune est associée aux études, procédures et suivi des travaux. Les particuliers desservis doivent déterminer l'emplacement et la profondeur de la sortie de leurs eaux usées en limite de voirie avant de remplir le questionnaire individuel qui leur sera adressé. Ce point est essentiel. Ils doivent réaliser ou faire réaliser le branchement après que les travaux auront été réceptionnés et les stations de relevage mises en service. Ils doivent s'acquitter des taxes (propriétaires) et redevances (locataires ou occupants) du service ; la redevance est due dès la mise en service. Elle est doublée si le raccordement au réseau n'est pas effectué dans les deux ans suivant la mise en service. > Où sera-t-il réalisé ? Toute la commune est concernée à l'exception des secteurs d'habitat dispersé comme La Barrière, La Grève, Allerit, le Petit Village et quelques maisons difficilement raccordables. > Quand sera-t-il réalisé ? Le projet est pratiquement finalisé ; une réunion publique d'information sera organisée dans la deuxième quinzaine d'avril 2014. Les travaux pourraient débuter durant le deuxième trimestre 2014 pour une durée prévisionnelle d'un an et demi à deux ans. Il n'est pas prévu de scinder le chantier en tranches mais plusieurs secteurs pourront être réalisés en même temps. > Comment cela va-t-il se passer ? Le réseau est séparatif (il ne doit en aucun cas recueillir des eaux pluviales). Il est gravitaire (une pente permet aux eaux usées de s'écouler naturellement). La profondeur des tranchées est donc variable en fonction de la topographie. Quatre stations de relevage sont prévues dans les points bas (Les Touches, angle de la rue du Bief du Lac et de la rue de la Courance, angle de la rue des Villages et de la rue du Lavoir, RD n°1 peu avant le bourg d'Epannes). La mise en place de déviations .../... 11

[close]

p. 12

Can durant les travaux sera nécessaire. Il est demandé aux habitants de la commune de les respecter. Ces déviations seront mises en place en assurant la continuité des services publics (transports scolaires, ordures ménagères, poste, services d'urgence et de secours etc.). Pour prévenir d'éventuels litiges des constats d'huissiers seront effectués systématiquement sur les extérieurs des propriétés. > Combien cela va-t-il coûter ? L'ensemble du projet est estimé à 2,5  millions d'euros hors taxes financé par la CAN. L'Agence de l'Eau Loire Bretagne devrait accorder une subvention de 35  % sur ce montant. Le branchement est gratuit, chaque branchement supplémentaire est facturé 2 000 €. Pour les propriétaires, la participation financière à l'assainissement collectif (PFAC) actuellement fixée à 500  € est réévaluée en fonction de l'inflation. Elle n'est pas demandée aux habitations de moins de 10 ans. Pour les locataires ou occupants, la redevance d'assainissement (tarifs 2013) comporte une part fixe de 32,15  €/an et une part variable fixée à 1,33  €/m3 pour les 20 premiers m3 et à 1,80  €/m3 pour les suivants. n Jean-Claude Favrelière 12 Assainissement à Epannes, le point de vue d'un élu > Comment s'est déroulé ce projet, de sa conception à sa réalisation ? Le projet a d'abord été présenté par les techniciens de la CAN et discuté avec les élus. Notre connaissance du terrain nous a permis très en amont de poser certains problèmes comme la présence de la nappe phréatique, d'orienter certains choix et d'évoquer la question des déviations en ayant le souci de préserver les accès aux commerces et d'assurer en toutes circonstances la circulation des véhicules de secours et de service public (transports scolaires, poste, ordures ménagères). Nous avons tenu une réunion spécifique avec les commerçants et une centaine de réunions diverses tout au long du chantier. Les travaux ont débuté en septembre 2011 et les premiers raccordements de particuliers peuvent être effectués depuis le 12 novembre 2013. C'est donc une affaire de plus deux ans. > Quelles ont été les difficultés ? Le respect des déviations a été le point le plus difficile à gérer, les panneaux étant déplacés par certains usagers. Certaines voiries non prévues pour un trafic important ont été utilisées pour éviter les déviations, ce qui les a mises à rude épreuve. Le chantier a aussi été retardé par les travaux d'archéologie préventive. Il a fallu compter avec quelques grincheux, mais il aurait été étonnant de ne pas en trouver. > Quel bilan tirez-vous ? Au delà de la satisfaction que le projet soit enfin terminé, un bilan globalement positif car les habitants ont bien compris que cette opération était menée pour améliorer leur bien-être. Certaines habitations qui n'avaient pas de solution satisfaisante pour l'évacuation de leurs eaux usées pourront être raccordées au réseau. Plus généralement il faut noter la bonne concertation entre les techniciens de la CAN, l'entreprise Colas chargée des travaux et la commune. Quels conseils donneriez-vous aux Vallanséens ? Les travaux d'assainissement sont un mal nécessaire ; il faut en accepter les inconvénients temporaires. D'un point de vue pratique il est indispensable de bien réfléchir aux conditions de raccordement de son habitation (emplacement précis et profondeur) afin de remplir la fiche qui sera distribuée. Et surtout, pour des impératifs de sécurité durant les travaux, il faut respecter les déviations. n

[close]

p. 13

Associations Quand les parents se prennent au jeu de leurs enfants... Un véritable temps estival a permis à la troupe itinérante du théâtre Roger Blin de retrouver la scène verdoyante du Parc à teurtours pour deux représentations, les 22 et 23 juillet 2013. Les jeunes que vous aviez déjà vu jouer dans Cyrano de Bergerac et dans le Songe d’une nuit d’été ont mis leur talent, cet été, au service de Molière. « Les Semeurs d’étoiles, Petits Poucets du rêve  » ont entre 11 et 19 ans, certains ont des années de théâtre derrière eux, neuf ans pour Alice, jouant le rôle d’Angélique, fille du malade imaginaire et Oriane qui incarne son oncle, Béralde, et six ans pour Laura qui joue la servante Toinette. A noter la prestation de Jean, en permanence sur scène, de par son rôle d’Argan, il reste imperturbable sous les moqueries de Toinette. Victor, en promis d'Angélique, vaut le détour, ses entrées ont suscité beaucoup de rires. Les comédiens ont travaillé depuis le mois de décembre la pièce de Molière. Ils se sont retrouvés une fois par semaine et tous les jours le mois précédant les représentations. Jean Anouilh s'est inspiré. Fort La pièce compte également des de son succés, la troupe adulte a danses d’elfes et des chants, ainsi été invitée à se produire dans les qu’une déclaration émouvante, en jardins de la préfecture, les 14 et chanson, d’Angélique à 15 septembre dans le son amoureux, Cléante. cadre des Journées du Antigone de jean Anouilh Patrimoine, mais aussi, Cette année, l’aventure lors de la commémoraLe malade a été intergénérationtion du 70e anniversaire imaginaire nelle, car les parents qui de l'année 1943, année de Molière accompagnent chaque de la Résistance. année leurs enfants dans la tournée estivale se sont Quelle belle consécration pour pris au jeu. Certains ont demandé Cosette Pignoux et ses acteurs, à Cosette Pignoux de monter une qu’un public nombreux est troupe adulte. Le metteur en scène venu applaudir ce dimanche de a relevé le défi et ils se sont lancés septembre mais aussi en juillet, dans l’aventure avec un choix entre aux châteaux de Mursay et de deux pièces, une de Feydeau, une Coudret-Salbart. 2013 restera sans de Jean Anouilh. Antigone a été doute une année mémorable pour choisie pour la beauté du texte et cette troupe si sympathique, que, pour le message de résistance et nous, Vallanséens, avons plaisir à d'insoumission qu'elle véhicule. retrouver chaque été. Une douzaine de comédiens et deux musiciens ont donné vie aux personnages antiques de la célèbre tragédie de Sophocle dont A l’année prochaine, pour de nouvelles représentations pleines de rires et d’émotions. n SEP, assemblée du 12 octobre Tous nos fidèles étaient présents pour partager avec nous cette agréable soirée ainsi qu’un délicieux repas, le tout dans la bonne humeur ! L’animation était au top comme à l’habitude et nous avons envahi la piste de danse comme il se doit ! Nous comptons sur vous l’an prochain pour venir nous rejoindre. N’oubliez pas également un autre événement important ! L’édition 2014 du cabaret aura lieu les 8 et 9 février 2014. Venez nombreux. Mais aussi : Le rallye vélo le 18 mai 2014 - Le cochon grillé le 22 juin 2014 - Le Vide-grenier le 6 juillet 2014 (51 exposants en 2013, Temps clair et chaleur agréable, quoi de plus pour une belle journée ! et une « grillée de mojettes » assurément…) - L’assemblée générale le 4 octobre 2014 n 13

[close]

p. 14

Associations Congrès départemental des ACPG-CATM Le Congrès Départemental de l’Association des Anciens Prisonniers de Guerre et des Combattants AlgérieTunisie-Maroc se déroulera à Vallans, à la salle des fêtes, le mercredi 21 mai 2014. Le Président Départemental de cette association pour les Deux Sèvres, est Michel Cotillon de FrontenayRohan-Rohan, assisté de Jean Claude Benoist de Vallans et du trésorier Gérard Maria, Vallanséen de cœur. Ce congrès sera présidé par Pierrette Sarrazin, Vice Présidente de la Fédération Nationale des Combattants et Prisonniers de Guerre- Combattants Algérie-TunisieMaroc. Les représentants des Associations de Charente,Charente Maritime et Vienne seront présents. Les personnalités politiques locales seront cordialement invitées. L’accueil des congressistes est prévu à 10h à la salle des fêtes , séance de travail, puis cérémonie au Monument aux Morts. Un repas clôturera ce congrès. Cette association qui tient à entretenir le devoir de mémoire est malheureusement confrontée à l’érosion, hélas prévisible, du nombre de ses adhérents, l’âge étant là. Nos militaires locaux qui ont été sur les théâtres des opérations extérieures (Kosovo, Afghanistan,Côte d’Ivoire, Golfe) ne sont pas tous prêts pour rejoindre cette association. Des actions sociales, telle l’aide différentielle, font de plus en plus partie des activités, cela pour aider les adhérents (anciens combattants, veuves, sympathisants), qui se trouvent en situation de précarité, car ne connaissant pas forcément leurs droits ou ne sachant pas quelles formalités accomplir. La solidarité existe toujours chez les «  anciens  » et la devise des marins « Tous unis comme à bord » se vérifie. n 14 Le don du sang, un don qui ne coûte rien au porte-monnaie La deuxième collecte organisée à la salle polyvalente de FrontenayRohan-Rohan le 2 novembre 2013 a connu une fréquentation égale à celle du mois de juillet ; 56 donneurs s'y sont présentés. Mais si en juillet une file d'attente s'est formée du fait que l'Etablissement français n'avait prévu qu'un médecin en raison de la faible fréquentation lors de la précédente collecte, il n'en a pas été de même en novembre puisque deux médecins étaient présents. Il n'y a donc pratiquement pas eu d'attente. Il nous faut en conséquence maintenir une fréquentation d'au moins 50 donneurs à chaque collecte. La présence de nouveaux donneurs est nécessaire pour l'avenir de l'Amicale. Nous avons eu le plaisir de recevoir 9 nouveaux donneurs en juillet et 2 de plus en novembre. Qu'ils soient remerciés pour leur geste solidaire. Nous comptons les revoir prochainement. Les prochaines collectes se dérouleront de 16 h à 20 h à la salle polyvalente de Frontenay-Rohan-Rohan : • Jeudi 2 janvier • Vendredi 30 mai • Jeudi 31 juillet • Mercredi 26 novembre Les membres de l'Amicale vous y accueilleront et vous accompagneront durant votre parcours. Ils prévoient de petites attentions telles que du potage ou/et des gâteaux, sans oublier des revues pour passer le temps et un coin jeu pour les enfants. n Sondage récent 90 % des personnes jugent le don de sang utile, 80 % disent qu’il suffit de le leur demander pour qu’elles se rendent à une collecte, 4% de la population en âge de donner effectue ce geste. Pourquoi ? Surveillez donc les panneaux, les communiqués dans la presse et les tracts dans votre boîte aux lettres. A bientôt.

[close]

p. 15

Associations L'ADMR acteur indispensable dans le domaine des services à la personne L'Association d'aide à domicile en milieu rural a été créée il y a 60 ans. Le mouvement se ramifie dans tous les départements par l'intermédiaire de fédérations qui regroupent les associations locales. Dans les Deux-Sèvres, il compte 420 bénévoles et 840 salariés. Vallans fait partie, avec Frontenay, Épannes et Saint Symphorien, du territoire de l'ADMR de Frontenay RohanRohan qui compte 8  bénévoles et 18 salariés. Le P'tit communal a souhaité recueillir les témoignages de bénévoles vallanséens. Claudette et Jacques Bouchet L'engagement de Claudette est venu tout naturellement après qu'elle eut consacré 33 ans de sa vie professionnelle en tant que salariée de l'association. "J'ai connu les débuts de l'ADMR de Frontenay en 1972. A l'époque il était relativement facile d'obtenir des financements au titre de l'aide sociale et un retraité agricole pouvait avoir jusqu'à 20 heures d'aide par semaine. Maintenant c'est plus difficile et l'une de nos tâches de bénévoles est de monter les dossiers pour les caisses de retraite ou autres". Jacques monte aussi des dossiers mais il a une mission spécifique puisqu'il s'occupe de la téléassistance. "Ce système permet de sécuriser le maintien à domicile des personnes âgées ou en perte d'autonomie. J'ai été formé pour effectuer l'installation sur place et les essais de mise en service ainsi que le suivi s'il y a un problème". Claudette et Jacques constatent l'évolution des services à la personne: "De plus en plus de jeunes ménages font appel à nous soit directement par l'intermédiaire des assistantes sociales ou des mutuelles car leurs vies professionnelles ne leur laissent guère de temps. Il faut insister aussi sur le fait que l'ADMR peut intervenir pour aider les jeunes mamans en sortie de maternité ou en cas d'hospitalisation imprévue". Jacqueline Gaud Jacqueline, Claudette, Jacques et tous les bénévoles de l'ADMR lancent un appel ; ils sont à la recherche de nouveaux bénévoles car les besoins en aide à domicile en milieu rural continueront à se développer dans les prochaines années. Contact : Tél 05 49 04 56 60 ou Tél/fax 05 49 17 16 72 ; admr. frontenay@fede79.admr.org Infirmière en secteur psychiatrique durant son activité professionnelle et vice-présidente de l'association frontenaisienne, Jacqueline Gaud a conservé le goût du relationnel. "Il y a trois ans et demi je suis entrée à l'ADMR en raison de la vocation sociale de l'association. Mon activité consiste à assurer l'encadrement des salariés, jeter un coup d'œil sur les plannings et me déplacer chez les bénéficiaires. Comme toutes les ADMR du département nous sommes engagés depuis plus d'un an dans une démarche qualité qui garantit le respect de la déontologie en matière de services aux personnes à domicile. C'est un chantier important et nécessaire qui suppose des audits avant d'obtenir l'accréditation." Les petits Vallantins Bourse Puériculture du 28 septembre 2013 (vêtements pour enfants (jusqu’à 14 ans), des jouets et du matériel de puériculture) plus d’exposants que l’an dernier mais assez peu de visiteurs. La manifestation est néanmoins positive pour l’Association. L’année prochaine, nous essaierons de la faire un dimanche en début de mois. Assemblée Générale le 18 octobre 2013 : changement de présidence. Valérie DAUBET, présidente depuis la création de l’Association en 2007 a cédé sa place à Anne GADIOU. Le bureau de l’Association est également composé de Nadine COLIN, secrétaire et de Stéphanie PUYDEBOIS, trésorière. Dates à retenir : Samedi 22 mars 2014 : Carnaval des Petits Vallantins 15

[close]

Comments

no comments yet