Amateurs, anonymes et autres images - 5e livraison

 

Embed or link this publication

Description

Catalogue 2009 - galerie Lumière des Roses

Popular Pages


p. 1

l’heure où l’édition 2009 de Paris-Photo rend hommage à la scène arabe, la galerie Lumière des Roses tient à saluer le souvenir d’un photographe, Gabriel Veyre (1871-1936), qui fut l’un des pionniers de la photographie au Maroc. En 1901, après quatre années de voyage autour du monde en qualité d’opérateur du cinématographe Lumière, Gabriel Veyre débarque au Maroc pour enseigner la photographie au sultan Moulay Abd el Aziz. Tandis qu’il dévoile les mystères de la chambre noire au jeune sultan qui se révèle un élève talentueux, ce dernier lui ouvre les portes de son palais. Pour la première fois, un étranger pénètre dans l’intimité de la cour chérifienne et photographie le sultan et ses proches dans des scènes de la vie quotidienne, déjouant les stéréotypes en vogue dans les vues orientalistes de l’époque. à Photo de couverture Charles-Louis Lortet Frondeuse dans les champs de Douara, Thèbes égypte, 16 décembre 1893 – 16,7 x 22,8 cm Ci-dessus Gabriel Veyre Au palais de Marrakech Maroc, 1901 – © coll. Jacquier-Veyre

[close]

p. 2

Photographe amateur Jeanin nouveau-né France, octobre 1918 – 10,5 x 8 cm Au terme de cet apprentissage, le sultan Abd el Aziz est devenu un photographe amateur éclairé, qui peut être considéré comme le premier photographe marocain. Gabriel Veyre demeurera toute sa vie au Maroc et laissera en héritage une œuvre photographique singulière composée en majeure partie d’autochromes. Ce fonds est conservé par la galerie Lumière des Roses et mis à la disposition des chercheurs (gabrielveyre-collection.org). Philippe Jacquier est l’arrière petit-fils de Gabriel Veyre. Philippe Jacquier et Marion Pranal La sélection des images reproduites ci-après est le fruit des trouvailles photographiques de Philippe Jacquier et Marion Pranal au cours de l’an– née 2009. Les légendes retranscrites sont celles qui figurent au dos des photographies ou sur les pages des albums d’où elles proviennent. La majorité de ces images étant réalisée par des amateurs, elles sont pour la plupart des pièces uniques.

[close]

p. 3

Photographe amateur Versailles France, vers 1870 14,4 x 17 cm

[close]

p. 4

Wilhelm Hammerschmidt Dame arabe habillée pour la maison égypte, vers 1860 – 27 x 21 cm

[close]

p. 5

Photographe inconnu Robert Desnos France, vers 1920 – 20,4 x 15,9 cm Photographe inconnu France, vers 1920 – 8,2 x 14 cm Nota bene : Boulevard Edgar-Quinet à minuit ?

[close]

p. 6

Photographe inconnu Look Magazine USA, vers 1950 – 16,5 x 21,8 cm Photographe inconnu France, vers 1920 – 17 x 23,5 cm

[close]

p. 7

Photographe inconnu « Dames », comédie musicale de Busby Berkeley USA, 1934 – 25,6 x 20,2 cm Wilson A. Bentley (1865-1931) Microphotographie de flocon de neige USA, vers 1905 – 10,2 x 7,5 cm

[close]

p. 8

Photographe inconnu « Le Grand Palais pendant la guerre 1914–1915–1916 » La grande nef France – 22,7 x 28,9 cm

[close]

p. 9

Photographe amateur France, vers 1890 – 9 x 12 cm Photographe inconnu Riberain de Saint Aubin Tirage sur papier salé France, vers 1855 – 17,2 x 22,2 cm

[close]

p. 10

Obder W. Heffer (1860-1945) Rezo en el cementerio araucano Chili, vers 1880 17,5 x 23 cm

[close]

p. 11

Photographe amateur France, vers 1860 – 11,3 x 17 cm Délié & Béchard égypte, vers 1880 – 24,5 x 18,8 cm

[close]

p. 12

Photographe inconnu Vers 1880 – 13,9 x 10 cm Robert Doisneau Les tatouages du milieu France, vers 1950 – 21,7 x 16,6 cm

[close]

p. 13

Photographe inconnu Edith Piaf au cabaret ABC France, 1943 – 10,8 x 10,2 cm Photographe inconnu Vers 1950 – 13 x 12,9 cm

[close]

p. 14

Photographe amateur Fillettes à Boussada Plaque autochrome Algérie, vers 1920 13 x 18 cm

[close]

p. 15

Photographe inconnu France, vers 1860 – 10,5 x 6 cm Portrait inédit d’Hippolyte Bayard sur le porche de sa maison des Batignolles. On reconnaît le même lieu et le même cadrage que « L’auto-portrait de Bayard » (daguerréotype, août 1845). On reconnaît également dans les traits de la femme en haut à gauche de la photographie la « Petite fille au bouquet » (négatif papier, vers 1845-1846).

[close]

Comments

no comments yet