Bulletin de l'ACIPA n°26 - Mai-Juin 2009 - Vol de terre !

 

Embed or link this publication

Description

Bulletin d'information de l'ACIPA qui s'oppose au projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes (44) - Mai-Juin 2009

Popular Pages


p. 1

BULLETIN D’INFORMATION AUX ADHÉRENTS No 26 – Mai juin 2009 VOL DE TERRE ! Le mardi 28 avril dernier à Saint-Nazaire, deux opposants au projet d’aéroport — soutenus par près de 300 personnes — ont été condamnés à 4 mois de prison avec sursis (dont 2 pour refus de prélèvement d’ADN) suite à leur interpellation lors des sondages de sol en janvier dernier. Cette lourde condamnation n’atténuera en rien notre détermination à nous battre jusqu’au bout contre ce projet. « Ce projet est un non sens, une aberration… », toutes les personnes citées en défense lors du procès l’ont dénoncé comme dépassé, inutile, nuisible, onéreux, surdimensionné, etc. Les 2 opposants ont voulu « rendre la terre à la Terre». Pour la procureure «Il n’appartient pas à l’institution judiciaire de juger le bien-fondé du projet »… Qui donc le fera un jour ? …Et qui sont les voleurs ?! Les nouveaux sondages de sol avaient débuté la veille et la mobilisation de la population fut, encore une fois, assez forte pour obliger les autorités à déployer des moyens énormes de protection pour les foreurs. Le jeudi 30 avril, les CRS étaient eux-mêmes bloqués par les exploitants agricoles venus dénoncer l’entrave faite à leurs travaux sur leurs terres… Tel fut pris qui croyait prendre ! Beaucoup de personnes nous disent, au sortir des réunions d’information que nous organisons partout où nous le pouvons en lien avec Solidarités Écologie, qu’elles n’avaient pas pris conscience de l’énormité et de l’aberration de ce projet, tant au niveau de la surface réservée, que de la désinformation faite au sujet de la saturation de Nantes Atlantique ou de la possibilité d’alternatives réelles. Continuons d’informer la population ! Contacteznous pour organiser une soirée d’information dans votre commune ! Saluons ici l’initiative d’élus pour se fédérer en un groupement départemental d’élus opposés au projet d’aéroport pour faire entendre davantage leur voix dans les collectivités locales actuelles. Ils vont avoir un gros travail d’information à faire eux aussi ! Soyons nombreux à participer, à un moment où à un autre, à la SEMAINE DE RÉSISTANCE au projet d’aéroport qui aura lieu du 1er au 9 août prochains à La Rolandière à Notre-Dame-des-Landes (voir dépliant joint). NOUS COMPTONS ENCORE SUR VOUS ! Les coprésidents. « CHANTONS POUR LES LIBERTÉS » VENDREDI 12 JUIN 2009 à 20 H 30 La Chorale de la Bugalière propose un concert en soutien à la coordination des opposants au projet d’aéroport avec Marie-Jo et Roland en 1re partie. Venez nombreux à « La Vache Rit », les Domaines, Notre-Dame-des-Landes

[close]

p. 2

LE PROCÈS Mardi 28 avril 2009, les opposants au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes se rassemblent devant le tribunal de Saint-Nazaire. C’est le premier rendez-vous face à la justice pour la coordination des opposants à l’aéroport. Près de 300 citoyens et paysans sont présents. La Confédération Paysanne de Saint-Nazaire et des paludiers assurent la logistique avec 6 tracteurs devant l’entrée du Palais de Justice, de 12 à 17 heures. À 14 heures, pour l’ouverture du procès, des petits sacs de terre sont déposés devant l’entrée du tribunal par les manifestants. Une pétition de soutien et de complicité avec les deux inculpés — qui a recueilli plus de 600 signatures — est remise à l’audience par l’avocat, Me Erwan Lemoigne. Pendant l’après-midi, nous alternons l’information sur l’actualité des forages qui continuent sous « haute protection policière » et les prises de parole pour dénoncer la répression policière face à la lutte contre l’aéroport : interventions du Codélib (Comité Défense Liberté), du Syndicat des Paludiers, du Modem, des Verts, etc. puis les commentaires de quelques témoins cités à la barre, Gilles Denigot, Gérard Poisson, JeanJacques Kogan et Jean-Paul Naud, maire de Notre-Dame-desLandes, lequel annonce la création d’un collectif d’élus opposés au projet d’aéroport. Avant de mettre fin au rassemblement, Sylvain Fresneau, pour l’ADECA, appelle à un blocage des routes autour des foreurs pour le jeudi 30 avril à 11 heures. Le verdict tombe pour les deux inculpés : 2 mois avec sursis pour vol de terre + 2 mois avec sursis pour refus de prélèvement d’ADN Nous allons faire appel de ce jugement auprès de la Cour d’Appel de Rennes. Julien Durand Mobilisation devant le Palais de Justice de Saint-Nazaire. LE PROCÈS (suite) 7 témoins se sont succédés à la barre. • Sylvain FRESNEAU, agriculteur : « Ce secteur a été mis en valeur par nos parents et nos grands-parents. Il y a une qualité de vie et de travail en équipe, des compétences, sur tout le secteur… D’un désert, on a fait une valeur, une force… ». • Gérard POISSON, agriculteur, membre de la Confédération Paysanne, a dénoncé l’importante consommation d’espace en Loire-Atlantique. Au rythme de 2 500 hectares par an, il annonce que dans 130 ans, il n’y aura plus de surface agricole en LoireAtlantique ! Pourtant, l’agriculture est la deuxième force économique de France après le tourisme. Un agriculteur génère sept emplois. • Jean RENARD, professeur émérite à l’Université de Nantes, géographe, spécialiste des questions foncières depuis 50 ans : « Ce projet va accélérer la consommation d’espace […] avec des effets indirects sur l’environnement proche et lointain. Il y a DANGER […] Ce projet est inutile et démesuré… ». • Yannick JADOT, tête de liste Europe Écologie pour l’Ouest : « Dans la presse récemment, le préfet annonce que beaucoup d’opérateurs sont candidats, car c’est le seul projet européen d’aéroport, mais ailleurs on réaménage ce qui existe. La mobilisation citoyenne est légitime face à ce projet aberrant ». • Gilles DENIGOT, conseiller général de Saint-Nazaire : « Hier, Monsieur le Président, j’étais sur le site devant 10 cars de gardes mobiles. J’étais présent pour m’opposer aussi aux forages sur le site agricole de Notre-Dame-des-Landes. Je suis opposé à ce projet, car il est inutile, nuisible et coûteux […] Je suis là aujourd’hui pour soutenir cette action légitime de désobéissance civile » Et Gilles Denigot de citer Georges Bernanos « la désobéissance civile apparaît nécessaire à la respiration de la démocratie. Loin d’affaiblir la démocratie, elle la protège et la renforce. Il faut beaucoup d’indisciplinés pour faire un peuple libre ». • Jean-Paul NAUD, maire de Notre-Dame-des-Landes : « À titre personnel, je suis contre ce projet et, en tant qu’élu, j’y suis opposé également. Notre commune représente 3 740 hectares, ce projet représenterait un tiers à un quart de son territoire. Je ne suis pas d’accord avec les promesses de développement économique qu’on dit lié à ce projet, car il s’agirait plutôt de déplacements d’emplois du Sud Loire vers le Nord Loire. En ce qui concerne la création d’entreprises, que ce projet se fasse ou non, la CCEG fera les mêmes zones d’activité. Par contre, ce que l’on Devant le Palais de Justice de Saint-Nazaire, le 28 avril dernier, des petits sacs de terre sont déposés juste avant l’ouverture du procès.

[close]

p. 3

aura à gérer, c’est un afflux de population et, malgré les mesures compensatoires annoncées, les communes ne seront pas aidées pour la construction de nouveaux équipement publics… ». • Jean-Jacques KOGAN, vice-président de la CCEG : « À titre de témoin, je ne connais pas les prévenus, mais je connais leur combat, relayé par les élus de la CCEG, qui a adopté une délibération pour un recours juridique… Ce projet est ancien, obsolète, sans avoir été modifié par rapport à son emplacement, sa superficie (1 250 hectares prévus pour un aéroport à 9 millions de passagers en 2050, alors que partout dans le monde des aéroports de 340 hectares gèrent un trafic à 20 millions de passagers). On peut comprendre la colère des gens confrontés à ces aberrations ». Pour la procureure « Il n’appartient pas à l’institution judiciaire de juger le bien-fondé du projet… Mais il y a les faits dont la matérialité n’est pas contestée par les prévenus ». Elle a requis la même sanction pour les deux prévenus : 2 mois d’emprisonnement avec sursis pour le refus de prélèvement d’ADN, 3 mois d’emprisonnement avec sursis pour le vol, la rébellion. Les deux avocats de la défense ont plaidé pour la relaxe. Transparence et démocratie… En ne donnant pas accès au cahier des charges de la concession, les porteurs du projet d’aéroport aimeraient bien faire preuve d’autorité auprès des élus de la CCEG. Pour se faire ils ont choisi de faire de la rétention d’information envers les élus communautaires, punis comme des enfants d’avoir pris position contre le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Une démarche tout aussi infantile que celle, il n’y a pas si longtemps, d’afficher sur les grilles du conseil général une banderole avec le slogan : « pour l’aéroport s’adresser à la préfecture ». Ah ! La belle démonstration de démocratie participative que voilà ! À moins que ce cahier des charges ne renferme des éléments difficilement avouables, car en incohérence avec les recommandations de la Commission d’Enquête Publique ? Affaire à suivre… FORAGES SOUS TENSION Le jeudi 30 avril à 11 heures, 3 barrages routiers sont installés à Chavagne, Chanais et Malabry, avec 25 tracteurs et 150 opposants. Nous encerclons les foreurs qui sont protégés par plus de 100 gardes mobiles bien mieux équipés que nous (casques, boucliers, lance-grenades). Maintenus sous pression par le préfet, ils sont intraitables … En effet, depuis le lundi 27, tous les jours, ils sont présents en barrant les routes, pour protéger les foreurs. Contrôles d’identité continus et fouilles des voitures, le secteur est déclaré « ZONE SÉCURISÉE » par le préfet. Les paysans ne peuvent plus surveiller leurs animaux, ou bien ils sont accompagnés par des CRS ! La tension monte d’un cran lorsque nous constatons, le lendemain du procès, que les foreurs n’ont pas respecté les récoltes d’ensilage d’herbe à venir. Ils sont entrés forer et se sont enlisés avec leur fourgon dans ces parcelles : présence d’ornières et terre argileuse dans l’herbe prête à être coupée pour l’ensilage (bonjour les butyriques !). Mais à 13 h 15, les gardes mobiles armés forcent un barrage pour que les foreurs puissent rentrer leur matériel, qui est remisé à la station de la DIRO (direction interdépartementale des routes Ouest) dans la zone d’activité de l’Érette à Héric. 18 mai à La Boissière : au fait qui bloque qui ? Réunis à La Vache Rit pour faire le point, nous décidons de continuer la surveillance-harcèlement tous les jours, sans affrontement, pour maintenir la pression sur les foreurs. Lorsque nous arrivons sur le site de Curette, la route est barrée par deux fourgons et un cordon de gardes mobiles. Sans provocation, nous faisons la même chose avec nos quatre tracteurs et la dizaine de d’opposants que nous sommes. Nous avons la visite de 3 personnes « d’en face » qui nous signifient notre infraction pour entrave à l’utilisation de la route départementale (et eux ?…). Quand les voleurs de terre décident d’acheminer leur butin, les sommations d’usage sont accompagnées d’une charge au pas de course. Nous nous dispersons sur les chemins communaux pour certains, tandis que d’autres se dirigent vers la ferme la plus proche poursuivis par des hommes casqués munis de matraques et de bombes lacrymogènes… Ils se déploient devant l’entrée de la ferme. Là, nous assistons au passage du convoi. Le camion contenant les échantillons de terre et l’engin de forage sont encadrés par une dizaine de véhicules remplis de gardes mobiles. La dernière voiture passe accompagnée par le hurlement provocateur de sa sirène. Et la terre de nos champs prend le chemin de la ville. Julien Durand et Christian Quérard. Déploiement de force le 18 mai à La Boissière.

[close]

p. 4

L’APPEL D’OFFRES Suite à l’avis d’appel public à la concurrence de septembre 2008, quatre groupements ont été admis à remettre une offre pour la concession du projet d’aéroport. Les groupements auxquels a été adressé le cahier des charges de consultation sont : • TARANIS composé principalement de SNC Lavalin (Canada), Albertis (Espagne), Fayat BTP (France) qui a œuvré sur le chantier (stoppé ?) de l’aéroport de Brive-Souillac ; • NGE (holding financière spécialisée dans les TP) avec Alteravia (montage d’opérations) et ETCO (ingénierie) ; • VINCI allié à la CCI de Nantes, CIFE et ETPO-BTP ; • AEMERA composé du groupe Bouygues (Colas, SACER, SCREG, Quille et ETDE), de Macquarie (groupe international de services financiers), d’EGIS Ingénierie (filiale de la Caisse des Dépôts) et de l’incontournable CCI de Nantes. La remise des offres est fixée au 30.10.2009. L’analyse des offres est prévue de fin 2009 à l’été 2010. L’attribution de la concession fera l’objet d’un décret en Conseil d’État avant fin 2010. Le coût du projet est toujours estimé à 581 millions d’euros HT (valeur 2006). Le financement doit être assuré par délégation de service public. La mise en concurrence doit permettre d’obtenir les meilleures offres. Le besoin éventuel (évident ?!) de subvention publique sera pris en charge par l’État et les collectivités partenaires associées au projet : le conseil régional des Pays-de-la-Loire, le conseil général de Loire-Atlantique et la communauté urbaine Nantes Métropole. D’autres souhaitent les rejoindre : le conseil régional de Bretagne, le conseil général d’Ille-et-Vilaine et la ville de Rennes. Pourtant Gérard Lahellec, chargé des infrastructures et des transports à la région Bretagne, affirme dans Le Télégramme du 6 mai 2009 (www.letelegramme.com) : « NotreDame-des-Landes, ce n’est pas un projet de la Bretagne, c’est un projet conduit par l’État… » À noter que l’État refuse de fournir à nos élus d’Erdre & Gesvres, le cahier des charges remis aux quatre groupements candidats à la concession du projet d’aéroport sous prétexte qu’ils sont opposés au projet. L’ACIPA et Solidarités Écologie ont proposé aux quatre groupes de BTP une rencontre « pour un échange de vues sur ce projet » car «… il est de notre responsabilité de vous apporter, parallèlement aux autorités compétentes, d’autres éléments d’information afin que vous disposiez d’une vision plus complète de la réalité… ». 04.02.2009 • Ce matin nous avons reconnu quelques conseillers : Yves Daniel, Bernard Deniaud, Patrick Mareschal. Yves Daniel n’est pas très au courant de la superficie de ce projet d’aéroport, il parle de 500 hectares. Françoise Verchère est venue nous saluer avec un grand sourire approbateur. Jean-Paul Naud, le maire de Notre-Dame est passé lui aussi nous encourager. Le soleil brille, la vie est belle sur les bords de l’Erdre. 13.02.2009 • Aucun avion au-dessus du Conseil Général, ce qui nous amène à nous poser des questions : Y a-t’il déjà une piste perpendiculaire ? Y a-t’il déjà un aéroport à NDL (genre piste en herbe) ? Voire, ont-ils réouvert Angers-Marcé ? 21.02.2009 • Une dame âgée souhaite s’informer et remarque que le Sillon de Bretagne qui traverse la ZAD peut vraiment poser un problème sismique. 04.03.2009 • Une classe de jeunes de 15-16 ans, en visite au CG nous ont dit en sortant : « On est avec vous ! » Encore et toujours de la rétention d’informations ! Venu nous rendre une visite courtoise à notre stand d’information, un conseiller général à qui nous demandions pourquoi il vote « pour » le projet, nous a répondu, non sans avoir hésité : « ça fait 40 ans qu’on sait qu’il va se faire ». En voilà un argument ! Et quand nous lui avons montré les chiffres comparatifs extraits du diaporama de Solidarités Écologie (qu’il n’a toujours pas vu !), il a quand même eu l’air un peu surpris, mais s’est empressé de dire qu’on ne le ferait pas changer d’avis… M. Mareschal, c’est votre devoir de donner toutes les informations que vous détenez sur le sujet à vos conseillers généraux, sinon ça s’appelle de la rétention d’informations et c’est passible de 40 années de rancune incontrôlée ! CITOYENS VIGILANTS La 3e AG des Citoyens Vigilants s’est tenue le samedi 16 mai. Selon Yves Riou, le bilan d’activité sur les trois derniers mois (février, mars et avril) est globalement positif : 346 personnes inscrites. Et toujours autant d’encouragements de la part des passants qui saluent notre grande détermination ! Les Citoyens Vigilants prendront leur quartier d’été (pour se consacrer entièrement à la Semaine de Résistance de début août) du 11 juillet au 24 août. Rendez-vous le 10 juillet devant le conseil général de Loire-Atlantique pour ce qui sera un aurevoir seulement… L’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, créateur d’emplois Avant même le début des travaux, l’aéroport pourrait déjà créer des emplois. En effet, le vendredi 15 mai, le préfet s’étant trouvé à court d’effectifs pour sécuriser le périmètre concerné par les sondages géotechniques, celui-ci a préféré suspendre les opérations plutôt que de faire prendre des « risques » aux techniciens en charge de cette mission. Il ne lui reste plus qu’à recruter de nouveaux gendarmes s’il souhaite que l’aéroport ouvre dans les délais.

[close]

p. 5

Devant le conseil général, une drôle de bande inverse les rôles et les banderoles… UN PANIER, UN JARDIN… VINCI candidat ? Citoyens, préparez la monnaie ! Depuis plusieurs mois nous suivons l’évolution du chantier d’aéroport de Brive-Souillac. Le montage financier de ce projet était prévu sous la forme d’une délégation de service public (DSP), l’opérateur privé étant le groupe VINCI. Quoi de plus naturel que de voir le nom du groupe apparaître sur le panneau annonçant les différents partenaires (voir photo). Ne cherchez plus, car il y a bien longtemps que ce grand groupe de BTP ne figure plus dans le financement de l’aéroport. Le gros-œuvre est fait, le terrassement et la piste sont là, mais aucun bâtiment ne sort de terre. Bien que la visite du site se soit faite le dimanche 5 avril 2009, le chantier semblait arrêté (aucun engin, ni cabane de chantier visible), alors que l’ouverture était prévue au 2e semestre 2008. Les finances auraient-elles du mal à suivre ? Aux dernières nouvelles les travaux devraient reprendre à la mi-mai avec une ouverture reprogrammée pour l’été 2010. Avec cet exemple, on est en droit de s’inquiéter sur la façon dont peut être monté le plan de financement et de gestion d’un projet tel que NotreDame-des-Landes. Finalement, la seule garantie que le contribuable peut avoir, c’est de payer jusqu’au dernier centime ! « Pour pouvoir nourrir leur population, des états cherchent des terres à cultiver sur la planète. Le Japon a acquis 100 000 hectares au Brésil, le Quatar 200 000 au Soudan et l’Égypte aimerait s’en approprier également 200 000 en Ouganda. Cela devrait nous faire réfléchir à notre consommation de terres agricoles en France. 72 000 hectares, c’est la surface agricole qui a disparu en France entre 2000 et 2006, à cause de l’urbanisation et de l’industrialisation. Les régions les plus concernées sont l’Ile-de-France et les Pays-de-la-Loire » (source France Agricole). Aussi, l’ACIPA tient à saluer deux initiatives : • Celle de la Confédération Paysanne du canton de Blain qui, lors d’une session du conseil général, fin mars, a remis un panier de produits agricoles à Monsieur Mareschal, président du CG44 et président du syndicat mixte d’études du projet aéroportuaire. Les représentants du syndicat agricole ont ainsi voulu apporter la preuve que des produits agricoles de haute qualité gustative et environnementale, directement consommables, sont cultivés sur les terres de Notre-Dame-des-Landes et de ses alentours. Ils ont voulu également mettre les élus devant le choix d’utiliser 2 000 hectares pour construire un aéroport inutile, nuisible, coûteux au lieu de maintenir une agriculture de proximité, proche d’un grand bassin de consommation. • Celle des semeurs et semeuses du 44 qui ont lancé l’idée d’un jardin collectif sur les terres de Notre-Dame-des-Landes, en lien avec la lutte contre l’aéroport, et pour défendre une agriculture de proximité, des circuits courts de production et de distribution. Le dimanche 3 mai, une cinquantaine de jardiniers se sont retrouvés au lieu-dit L’Épine pour semer des petites graines et montrer ainsi que l’on peut faire autre chose que de bétonner la terre. Semaine de Résistance au projet d’aéroport Rendez-vous du 1er au 9 août 2009

[close]

p. 6

À point nommé… Une carte de France des projets « Grenello-incompatibles » est consultable sur le site www.lalliance.fr Les actions passées… • 14.03.09 distribution de tracts à la foire expo de La Roche-sur-Yon. • 19.03.09 participation de l’ACIPA à la manifestation nationale. • 26.03.09 dépôt contribution ACIPA à l’enquête publique sur le SAGE Estuaire de la Loire. • 29.03.09 participation à la marche pour la protection des marais à Massérac. • 02.04.09 distribution de tracts à Audencia dans le cadre de la semaine du développement durable. • 03.04.09 intervention en Vendée à l’invitation de l’association la Clé des Champs. • 03.04.09 réunion d’information à La Chapelle-Launay. • 07.04.09 réunion d’information à Nozay. • 22.04.09 réunion d’information à Bouguenais. • 24.04.09 réunion d’information à Saint-Nazaire. • 25.04.09 participation à la manifestation contre toutes les répressions. • 28.04.09 procès « pour vol de terre » de deux militants à Saint-Nazaire. • 16.05.09 présence avec banderole et tracts à l’inauguration d’une salle municipale à Bouvron. Voyage éclair (en train…) à Bruxelles Sur une proposition de Marie-Hélène Aubert, euro-députée de l’Ouest, une délégation de la coordination, accompagnée d’un représentant de la Communauté de communes d’Erdre & Gesvres, s’est rendue à Bruxelles, le 12 mai dernier, pour rencontrer plusieurs responsables de la Commission européenne ; Il leur a été confirmé que l’Europe ne mettrait pas un sou dans ce projet mais qu’il faudra veiller à ce que d’éventuelles subventions pour le développement de la région, ne soient pas finalement utilisées pour financer le projet d’aéroport. Le droit communautaire en matière d’environnement a, entre autres sujets, été évoqué et pourrait devenir un allié précieux le moment venu… Un grand merci à Marie-Hélène Aubert qui nous a toujours accompagnés dans notre combat ! 26.03.2009 • Des signes d’encouragement dès ce matin de la part des entrants au C. Général : l’aéroport de ne se fera pas car il n’y a pas de sous ! Merci d’être là et de votre combat ! 31.03.2009 • 18 heures : 6 signatures, 42 voitures de police pointées en 5 heures. Pas d’avion. 02.04.2009 • Expo sur les planètes au Conseil Général par la société d’astronomie de Nantes, une des responsables vient nous voir, elle est bien d’accord avec nous et partage bien sûr nos idées sur la protection de notre planète terre, elle signe la pétition. Un allemand qui travaille en France en Dordogne vient chercher de l’information et discute longuement avec nous. Il signe la pétition. Signature d’une jeune fille étudiante à la Fac de Sciences « je vous vois depuis longtemps et aujourd’hui, je m’arrête ». 07.04.2009 • Comme les autres fois, je vais rentrer chez moi regonflée par ce bras de fer silencieux sachant que ça « les » dérange. 16.04.2009 • Une très vieille dame « Je m’en vais en Crète la semaine prochaine en partant de Château-Bougon », mais je suis d’accord avec vous, pas besoin d’autre aéroport. Survol de Nantes ? « J’habite tout près d’ici, quand je vois un avion, ça ne me gêne pas » • 17.05.09 50 ans de Bretagne Vivante sur le site de la Forge à Moisdon-la-Rivière. • 17.05.09 distribution de tracts aux Médiévales de Guérande. • 27.05.09 réunion d’information interne aux AMAP à Doulon. Les actions à venir… • 06.06.09 réunion d’information à Rochefort-en-Terre. • 06.06.09 participation à la journée « Graines de Bio » à Nort-sur-Erdre. • 09.06.09 réunion d’information à Vannes. • 12.06.09 soirée chorale « Chantons pour les libertés » à La Vache Rit. • du 01 au 09.08.09 SEMAINE DE RÉSISTANCE samedi 1er : 2e édition festival « Le Plancher des Vaches » ; dimanche 02 : 9e pique-nique des opposants ; du 03 au 09 : suite de la Semaine de Résistance avec le 1er Camp Action Climat français. • 15.09.09 réunion d’information à Couëron. • 19.09.09 soirée astronomie à Notre-Dame-des-Landes. • 20.09.09 après-midi théâtre à La Vache Rit avec « Les Batraciens ». Nous tenons à votre disposition des dépliants à distribuer dans vos communes. Ils sont à commander avant le 15 juin chez Agnès Belaud 02 40 57 39 13. • Illustration têtière : Pogam • Fabrication : Parenthèses • Imprimé sur papier recyclé. Directrice de publication : Agnès BELAUD • Comité de rédaction : les membres de la commission communication • ACIPA – B.P. 5 – 44130 Notre-Dame-des-Landes – 06 71 00 73 69.

[close]

Comments

no comments yet