TSE Mag 3 Printemps Été 2013

 

Embed or link this publication

Popular Pages


p. 1

tse mag #3 printemps Été 2013 zoom recherche agrÉgateurs d infos en ligne amis ou ennemis politique environnement faire les bons choix modÉliser l usage des sols pour des dÉcisions durables cÔtÉ dÉbat faire semblant d Être pauvre les barriÈres sociales À l entreprenariat grand tÉmoin Éric s maskin partenariats le grand enjeu ÉnergÉtique et aussi École tse · news flash · culture rencontre avec emmanuelle auriol

[close]

p. 2

Édito chers amis c est avec grand plaisir que nous vous présentons le nouveau numéro de notre tse mag il s agit d un numéro spécial dont la parution coïncide avec le nouvel événement majeur dans le domaine de l économie le tiger forum toulouse industry globalization environment regulation le tiger forum rassemble du 5 au 8 juin 2013 à l université toulouse 1 capitole des économistes et des dé cis i onna ire s de re no m mé e mondiale autour de conférences scientifi ques de haut niveau et de tables rondes ouvertes,et comprend la remise du prix jean-jacques laf font et une soirée de gala prestigieuse nombre d entre vous liront ces pages depuis une salle de conférence tiger nous vous souhaitons chaleureusement la bienvenue et espérons que vos échanges seront fructueux nous vous invitons également ainsi que tous nos lecteurs à faire de la place dans votre calendrier pour l édition 2014 de cet événement qui se tiendra du 2 au 7 juin de plus amples informations vous seront communiquées dans l édition de la rentrée ces derniers mois au sein de tse beaucoup d attention a été accordée aux questions de gouvernance nos ambi ti o n s ac ad é mi quesso nt grandes que ce soit en termes de recherche d éducation ou de développement.réaliser ces ambitions requiert cohérence et persévérance afin de mettre en place une structure institutionnelle et administrative simple et effi cace et apte à soutenir le travail acharné de nos chercheurs et conférenciers la création de tse en 2007 qui avait pour but de fédérer les départements et les laboratoires existants s est avérée insuffisante malgré l établissement de plusieurs conseils représentatifs et organes consultatifs pour accompagner ce changement les administrateurs de tse ont donc formulé de nouvelles propositions de réformes structurelles lesquelles sont actuellement discutées au sein de notre communauté ainsi qu avec nos organisations fondatrices nous sommes convaincus qu une nouvelle structure de gouvernance naîtra de ce dialogue et qu elle renforcera notre cohésion et notre dynamisme jean tirole christian gollier 04 zoom recherche doh-shin jeon nikrooz nasr stefan ambec agrégateurs d infos en ligne amis ou ennemis politique environnement faire les bons choix 08 cÔté débat emmanuelle auriol faire semblant d être pauvre les barrières sociales à l entreprenariat 10 événements tse student workshop entretien avec les organisateurs 12 grand témoin Éric s maskin prix nobel d économie et lauréat du prix jean-jacques laffont 2013 tiger forum documents post-conférence débat d actualité christine thomas-agnan l eau source de conflits modéliser l utilisation des sols pour des décisions durables magazine trimestriel de toulouse school of economics 21 allée de brienne 31015 toulouse cedex 6 tél +33 0 5 67 73 27 68 ­ directeur de la publication christian gollier directeur de la rédaction joel echevarria ­ rédactrice en chef jennifer stephenson conception graphique ­ mise en page prépresse a la une conseil iconographie studio tchiz ­ crédits photos muséum toulouse olivier colombe pinkanova touléco ­ impression fabrègue ­ tirage 800 exemplaires imprimé sur papier recyclé certifié « pefc » numéro issn en cours d enregistrement 02 tse mag printemps Été 2013 }

[close]

p. 3

jean tirole président tse christian gollier directeur tse 14 partenariats le grand enjeu énergétique entretien avec claude crampes et thomas-olivier léautier 18 école tse les relations entreprises une priorité pour l École tse 20 brÈves à travers l objectif de la caméra 22 culture la photo souvenir photographie de la toute première conférence idei il y a 20 ans découvrez le monde de tse tseconomist b.a.ba un nouveau site web de l économie contemporaine tse mag printemps Été 2013 03

[close]

p. 4

zoom recherche doh-shin jeon nikrooz nasr les agrégateurs d infos en ligne amis ou ennemis nikrooz nasr doctorant revient sur un récent article dont il est le co-auteur avec son directeur de thèse doh-shin jeon chercheur à tse doh-shin jeon nikrooz nasr mots clÉs journaux agrégateur d informations internet qualité substituts stratégiques compléments stratégiques publicité effet confiscateur expansion du lectorat option de retrait l énorme succès d internet a profondément affecté l activité des médias traditionnels les journaux en particulier ont subi une baisse considérable des revenus générés par la publicité qui représentaient précédemment 80 de leur chiffre d affaires total et font face à une concurrence accrue des nouveaux médias en ligne notamment celle des agrégateurs d informations des informations exclusivement en ligne des blogs etc l effet des agrégateurs d informations yahoo news huffington post google news etc sur les journaux est au coeur du débat sur internet et les médias l année passée les gouvernements français et allemand ont annoncé des plans visant l adoption d une loi permettant de taxer l indexation par google news de contenus d informations originales au cours de la même année l association journalistique brésilienne a décidé de boycotter l indexation de google news tant que google ne les payait pas ce débat tourne autour de deux arguments les fournisseurs de contenus prétendent que les agrégateurs d informations leur prennent de l argent en parasitant leurs contenus réduisant ainsi leur motivation à investir dans la qualité les agrégateurs d informations répondent qu ils aident les journaux à augmenter leurs revenus en dirigeant un trafic considérable vers des sites d informations à contenus de haute qualité google [2010 par exemple prétend envoyer chaque mois aux éditeurs de presse plus de quatre milliards de clics via google search google news et autres produits doh-shin jeon et moi-même avons enquêté sur cette question plus précisément nous étudions la manière dont la présence d un agrégateur de contenus affecte les choix de qualité de journaux qui se font concurrence sur internet afin d élaborer un micro-fondement quant au rôle de l agrégateur nous construisons un modèle à sujets multiples dans lequel chaque journal choisit la qualité de l article sur chaque sujet ce modèle saisit « l effet confiscateur » business-stealing effect ainsi que « l effet expansion du lectorat » de l agrégateur l une de nos principales conclusions est que la présence d un agrégateur fait passer les choix de qualité des journaux de substituts stratégiques à des compléments stratégiques en l absence de l agrégateur si un journal fournit aux lecteurs un contenu de meilleure qualité cela réduit la part de marché d autres journaux et diminue par conséquent leur motivation à investir en termes de qualité au contraire en présence de l agrégateur si un journal améliore sa qualité la part de marché de l agrégateur augmente ceci implique que le contenu de haute qualité d autres journaux est à la portée d un plus grand nombre de lecteurs en conséquence d autres journaux sont davantage motivés à investir dans la qualité du fait de ce changement la présence d un agrégateur devrait conduire les journaux à fournir un contenu de meilleure qualité avec une couverture d informations plus spécialisées entraînant ainsi une augmentation du surplus des lecteurs et contribuant également au bien-être social l effet sur les profits des journaux demeure ambigü sur quels sites les internautes cherchent-ils des informations yahoo/yahoo news google/google news cnn sources d informations locales msn fox msnbc new york times aol huffington post facebook abc/abc news wall street journal bbc usa today fournisseurs de services internet espn washington post the drudge report source pew research center 2012 sources d informations en ligne le plus souvent utilisées en savoir plus « news aggregators and competition among newspapers in the internet » idei working paper n 770 1er avril 2013 04 tse mag printemps Été 2013 26 17 14 13 11 9 6 5 5 4 3 3 3 2 2 2 2 2 2%

[close]

p. 5

stefan ambec zoom recherche politique environnement faire les bons choix stefan ambec nous présente « l Économie politique de l environnement » un nouveau projet de recherche qu il coordonne grâce au financement accordé par l agence nationale de la recherche le projet est dirigé par le centre de recherche tse-lerna et fait intervenir une équipe de chercheurs des meilleurs centres de recherche français et canadiens dans quel contexte s inscrit ce projet stefan ambec la protection de l environnement est l un des plus grands enjeux auxquels doit faire face l humanité nos sociétés ont considérablement exploité les ressources naturelles de la terre pour améliorer leur niveau de vie et le développement donc votre projet étudie des politiques publiques axées sur l environnement sa oui l objectif de ce projet est de mieux comprendre les éléments déterminants de la politique environnementale notre projet se situe à la frontière de l économie publique et environnementale et nécessite à la fois de stefan ambec 1 la présence de stratégies privées pour protéger l environnement le consommateur achète sur la base de l impact environnemental et de stratégies commerciales « vertueuses » comme l investissement socialement responsable et l étiquetage écologique de produits 2 les cas dans lesquels les citoyens se protègent eux-mêmes de la pollution la consommation d eau en bouteille ou filtrée le paiement de traitements préventifs et curatifs de maladies etc 3 le lien avec les politiques d atténuation du changement climatique taxe carbone systèmes d échange de quotas d émission subventions des énergies renouvelables 4 l effet sur la gestion de l eau au moyen d une étude empirique d un cas particulier de gestion de l eau décentralisée au brésil économique repose largement sur l utilisation de technologies polluantes qui nuisent à l environnement et menacent les espèces animales et végétales compromettant ainsi notre bienêtre futur la recherche en économie a souligné l incapacité de l économie de marché à protéger notre environnement naturel la poursuite d intérêts individuels conduit les agents économiques consommateurs et entreprises à polluer et à surexploiter les ressources naturelles dans ce contexte l exploitation durable de ressources économiques nécessite des décisions collectives par le biais d une politique publique dispositions réglementaires instruments économiques par le biais d impôts et de subventions règles de partage des ressources naturelles financement de projets publics de préservation etc maîtriser les méthodes d économie politique théories du vote prises de décisions collectives et une connaissance des politiques environnementales ce sont ces compétences et cette connaissance que nous cherchons à associer au sein de tse l objet de notre recherche est d analyser la prise de décisions collectives en matière de politique publique axées sur l environnement dans différents contextes nous utilisons principalement des méthodes analytiques de modélisation mais le projet inclut également une dimension empirique sur quelles questions vous concentrezvous plus particulièrement sa notre objectif est d analyser la manière dont sont prises les décisions de politique publique axée sur l environnement en se concentrant sur quatre contextes en bref Équipe de recherche stefan ambec hippolyte d albis tse-gremaq tse-lerna tse-lerna coordinateur École d Économie de paris philippe de donder arnaud reynaud louis hotte université d ottawa francisco gonzalez francesco ricci université de calgary université de montpellier budget 50,000 durée 36 mois tse mag printemps Été 2013 05

[close]

p. 6

zoom recherche christine thomas-agnan modéliser l usage des sols pour des décisions durables christine thomas-agnan christine thomas-agnan est la coordinatrice d un nouveau projet de recherche sur l usage des sols intitulé « moduland modèles dynamique et décisions » ce projet dirigé par le centre de recherche tse-gremaq et soutenu par l agence nationale de la recherche a pour objectif de fournir une solide base scientifique pour une meilleure compréhension des causes et des conséquences des changements de l usage des sols pour des politiques publiques améliorées et durables en la matière les stratégies de développement durable efficaces doivent aborder les répercussions tant au niveau local que mondial des activités socio-économiques sur l environnement l ampleur de ces répercussions est étroitement liée à la manière dont les sols sont utilisés à des fins agricoles ou résidentielles dégradation du sol contamination de l eau par des intrants agricoles émissions de gaz à effet de serre provenant de la production végétale et animale projets de logements résidentiels etc en outre les composantes sociales et économiques d un développement durable accordent une grande importance au développement rural comme moyen de maintenir des niveaux de revenus acceptables dans les zones rurales notamment les moins favorisées il n est donc pas surprenant que les politiques publiques favorisant les activités agricoles et forestières durables tout en assurant la préservation environnementale pour les principales ressources naturelles aient été concernées par des changements de modèles d usage des sols au fil du temps et sur des unités régionales dans ce contexte l objectif de notre projet est d appliquer des méthodes statistiques et économétriques avancées pour l analyse spatiale de modèles d usage des sols en france avec un intérêt spécifique sur les questions de développement environnemental et rural il s agit d une recherche fondamentale pourvue d une solide composante empirique visant à fournir des outils concrets d aide à la prise de décisions notre objectif général est de concevoir et de tester des modèles qui tiennent compte de la nature spatiale fondamentale des données et qui utilisent les avancées en économétrique spatiales les plus récentes en se concentrant sur trois principales questions suivantes 1 la modélisation des modes d usage des sols et des changements afin de mieux comprendre leurs effets économiques et environnementaux ces changements sont influencés par des facteurs socio-économiques agro-pédo-climatiques ainsi que par les politiques publiques 2 l identification de l impact des politiques de développement agricole et rural sur l usage des sols en modélisant les décisions de production d agriculteurs français afin d une part d identifier les éléments déterminants qui ne seraient pas saisis par des variables purement économiques ou agro-pédo-climatiques et d autre part d expliquer les entraves à la spécialisation ou à l adoption de nouveaux modes de production dans certaines régions 3 l identification des conséquences liées aux changements d usage des sols sur la qualité et la distribution de l eau en modélisant la demande d eau domestique comme une fonction de la politique tarifaire de l approvisionnement en eau dans les communautés locales françaises et ce afin de fournir aux décisionnaires des indicateurs sur les pressions environnementales et les services écosystémiques pouvant être directement liés à la répartition spatiale des agriculteurs et des propriétaires de forêts dans les zones rurales christine thomas en bref Équipe de recherche tse thibault laurent arnaud reynaud anne ruiz-gazen michel simioni christine thomas-agnan coordinateur alban thomas autres jens abildtrup raja chakir stéphane de cara serge garcia michel goulard rachel guillan julie le gallo bruno vermont nathalie villa budget 154 056 durée 48 mois 06 tse mag printemps Été 2013 }

[close]

p. 7

zoom recherche Á propos de nos chercheurs doh-shin jeon professeur d économie à l université toulouse 1 capitole ut1 et membre du centre de recherche tse-gremaq doh-shin est également chercheur à temps partiel au cepr après des études dans son pays en corée du sud à la séoul national university doh-shin a obtenu son doctorat à l ut1 en 2000 puis a occupé un poste de professeur adjoint à l universitat pompeu fabra avant son retour à toulouse en 2008 expert en organisation industrielle théorie des contrats et politique de la concurrence les travaux de doh-shin portent principalement sur l économie de l internet et des réseaux christine thomas-agnan christine est professeur de statistique à l université toulouse 1 capitole et membre du centre de recherche tse-gremaq après des études de mathématiques à l École normale supérieure et aux universités paris 6 et 11 christine a obtenu son doctorat à la university of california en 1987 elle revient ensuite en france pour occuper un poste de maître de conférences à l université toulouse 1 capitole à la fin des années 80 et devient professeur titulaire en 1994 actuellement les recherches de christine portent essentiellement sur l économétrie spatiale et la statistique spatiale nikrooz nasr nikrooz est actuellement doctorant à tse sous la supervision de doh-shin jeon après avoir obtenu un bachelor of science dans son pays l iran à la sharif university of technology nikrooz a rejoint le master de théorie de l économie et Économétrie à tse en 2011 il décroche son diplôme avec mention news aggregators and competition among newspapers in the internet est son premier document de travail dans le cadre de son doctorat stefan ambec directeur de recherche de l inra au sein du centre de recherche tse-lerna stefan est également membre de l institut d Économie industrielle idei et professeur invité à l université de göteborg titulaire d un doctorat en économie qu il a obtenu à l université de montréal 1999 son travail porte essentiellement sur l économie des ressources naturelles et l environnement ainsi que sur l économie industrielle en particulier l impact des politiques environnementales et le partage de l eau i la recherche présentée en pages 5 6 a été financée par tse mag printemps Été 2013 07

[close]

p. 8

cÔté débat faire semblant d être pauvre les barrières sociales à l entreprenariat interview d emmanuelle auriol emmanuelle auriol professeur à tse nous explique comment la mise en place d une protection sociale dans les pays pauvres peut être un facteur de développement économique les dépenses publiques consacrées à la protection sociale ont augmenté ces dernières années dans les pays développés comment l expliquez-vous emmanuelle auriol la faiblesse de la croissance et la montée du chômage imputables à la crise de 2008 ont entraîné partout dans le monde un accroissement des dépenses publiques consacrées à la protection sociale ainsi dans les pays de l ocde ces dépenses sont passées de 19 à 22,1 du pib on pourrait s attendre à ce que le poids relatif de ces dépenses diminue une fois la crise résorbée mais en cinquante ans les dépenses sociales n ont cessé de croître elles ont ainsi doublé dans les pays de l ocde menaçant leur stabilité en dépit du coût vous soutenez qu un certain niveau d État-providence est synonyme de compétitivité ea récemment encore j avais tendance à considérer que la protection sociale était un luxe que s offraient les pays démocratiques riches dans le but de promouvoir une plus grande équité entre les citoyens toutefois les travaux que j ai menés ces dernières années m ont conduite à réviser mon jugement à ce sujet c est parce qu ils génèrent des retombées économiques positives que les systèmes de protection sociale ont pris une telle ampleur dans les pays riches et qu ils se développent actuellement dans les économies émergentes la mise en place par le secteur public de mécanismes visant à protéger les chômeurs les malades les enfants ou les personnes âgées ne s explique pas uniquement en terme de goût pour la redistribution il s agit également d outils économiques permettant de prévenir une mauvaise allocation des ressources c est parce qu ils génèrent des retombées économiques positives que les systèmes de protection sociale ont pris une telle ampleur dans les pays riches et qu ils se développent actuellement dans les économies émergentes 08 tse mag printemps Été 2013 }

[close]

p. 9

cÔté débat leur entreprise ainsi ce système de taxation privée en plus de réduire la marge de l entrepreneur entraîne une distorsion dans la gestion du travail il décourage l entreprenariat formel et nuit à la croissance économique pouvez-vous nous donner quelques exemples sur la façon dont ces obligations sociales affectent l économie ea on peut citer de nombreux exemples fondés sur des études de cas et sur des analyses empiriques l étude menée par baland et al en 2011 portant sur les coopératives de crédit basées au cameroun montre que leurs membres utilisent le crédit afin de laisser croire qu ils sont trop pauvres pour disposer d une épargne de cette manière il leur est possible de rejeter les demandes d aide financière émanant de leurs amis et de leurs proches de même duflo et al 2011 suggèrent que les agriculteurs kenyans n investissent pas dans l achat d engrais bien que ces derniers contribueraient à accroître leur rendement en raison des difficultés qu ils éprouvent à protéger leurs économies face aux demandes de consommation selon les expériences menées par jakiela et ozier 2010 dans les zones rurales du kenya les individus sont près à réduire leurs gains dans des jeux pour cacher tout choc positif sur leurs revenus au reste de la communauté ces études n étudient pas les conséquences de cette entraide forcée sur la décision de devenir un entrepreneur dans le secteur formel et par conséquent son incidence sur le développement d un secteur productif dynamique nous nous intéressons à ce problème dans une wrecherche récente en associant théorie et vérification empirique du modèle portrait vous étudiez un système de protection sociale particulier en afrique pouvezvous nous en dire plus ea les pays africains se distinguent par leur économie à deux vitesses où un petit secteur industriel formel dominé par des entrepreneurs d origine étrangère coexiste avec un vaste secteur informel ayant peu de capital et une productivité faible du travail l organisation internationale du travail considère ainsi que l emploi informel en milieu urbain absorbe 61 de la main d oeuvre urbaine en afrique oit 1999 la taille du secteur formel explique que les impôts notamment directs soient faibles en afrique avec un volume de recettes fiscales très faible ces pays ne sont pas en mesure de fournir beaucoup de biens publics et encore moins d assurer un système de protection sociale vous affirmez que l absence de protection sociale en afrique est une barrière au développement économique de quelle manière selon vous ea en l absence d un système public de protection sociale les africains ont développé une culture d entraide forcée ou « forced mutual help » pour reprendre l expression de raymond firth en 1951 ainsi les membres les plus riches de la société ont l obligation sociale de partager leurs ressources avec leurs proches et les membres de la famille élargie qui sont dans le besoin réussir matériellement en afrique s accompagne inévitablement d une taxation familiale très importante les entrepreneurs du secteur formel ont ainsi l obligation sociale de redistribuer une partie de leur richesse aux membres de leur famille élargie un devoir dont ils s acquittent généralement en leur offrant un emploi au sein de emmanuelle auriol est professeur d économie à l université toulouse 1 capitole membre d arqade l atelier de recherche quantitative appliquée au développement Économique et membre de l idei l institut d Économie industrielle elle s est spécialisée dans les enjeux de la réglementation l économie industrielle l économie du travail et l économie du développement plusieurs fois récompensée pour son travail de recherche notamment en remportant la médaille de bronze du cnrs elle est l auteur de nombreuses publications scientifiques participe à divers comités consultatifs économiques internationaux elle écrit régulièrement des articles sur les questions économiques dans la presse française et internationale un peu de lecture jean-marie baland catherine guirkinger et charlotte mali « pretending to be poor borrowing to escape forced solidarity in cameroon » economic development and cultural change 2011 jean-philippe plateau « solidarity norms and institutions in village societies static and dynamic considerations » handbook of the economics of giving altruism and reciprocity 2006 en savoir plus « social barriers to entrepreneurship in africa the forced mutual help hypothesis » philippe alby emmanuelle auriol et pierre nguimkeu document de travail mai 2013 tse mag printemps Été 2013 09

[close]

p. 10

événements 15 mai 2013 tse student workshop ÉvÉnements passÉs 14-15 mars 2013 workshop on procurement and infrastructure tse anr 5-6 avril 2013 csio/idei 12th joint workshop on industrial organization csio ­ idei 18-19 avril 2013 high frequency trading tse ­ nyse euronext ­ idei ­ fbf ­ anr ­ erc 15 mai 2013 student workshop tse 16 mai 2013 conference on standards-essential patents tse ­ idei ­ bclt 17-18 mai 2013 financial econometrics conference tse ­ idei ­ erc ­ anr 23-24 mai 2013 the toulouse economics and biology workshop iast ­ tse françois de soyres yann kervinio le 15 mai dernier tse a organisé son troisième workshop annuel dédié à la centaine de doctorants de l école organisé par deux doctorants françois de soyres et yann kervinio et appuyé par le laboratoire « gremaq » de tse groupe de recherche en economie mathématique et quantitative le workshop a rassemblé étudiants et chercheurs une excellente occasion pour l ensemble de la communauté tse d en savoir plus sur les travaux de recherche menés par ses plus jeunes membres interview des organisateurs À philippe bontems directeur du gremaq partenaire du workshop d où l idée de ce workshop vous est-elle venue cette idée m a été inspirée par ce qui se faisait dans d autres universités et je me disais que nous devions absolument organiser quelque chose de similaire ici à tse compte tenu notamment du grand nombre de doctorants que nous avons j ai donc lancé le workshop quand j ai été nommé à la direction du gremaq afin d encourager une collaboration plus étroite entre nos étudiants et nos chercheurs cette année 13 étudiants au total ont présenté leurs travaux et ont bénéficié des commentaires questions et recommandations de leurs pairs plus expérimentés pour les guider dès les premiers stades de leurs travaux de recherche prometteurs À françois de soyres et yann kervinio doctorants organisateurs du workshop qu apporte le workshop aux étudiants c est une excellente occasion d entrer en contact et d échanger avec des chercheurs que nous n aurions normalement jamais eu la chance de rencontrer chaque doctorant a présenté son travail qui a fait l objet d une discussion par un chercheur de nombreux autres chercheurs sont passés et ont manifesté leur intérêt dans nos projets en nous donnant des idées et en nous invitant à les rencontrer pour en discuter davantage ce workshop nous permet d entrer en interaction plus étroite avec l ensemble de la communauté de tse et de créer des liens en vue de collaborations futures 10 tse mag printemps Été 2013 }

[close]

p. 11

événements 5-7 juin 2013 tiger forum documents post-conférence vous venez d assister au forum ou vous l avez manqué cette année séance de rattrapage en visionnant les échanges scientifiques les tables rondes les conférences passionnantes et les autres faits marquants de cet événement majeur sur le site web de tiger forum www.tiger-forum.com ou sur twitter @tigerforum2013 les temps forts du programme · 5 juin workshop en l honneur d Éric s maskin lauréat du prix jean-jacques laffont 2013 « topics in elections and mechanism design » · 5-7 juin septième conférence biannuelle sur l Économie de la propriété intellectuelle et des industries des logiciels et de l internet · 5-7 juin conférence sur l Évaluation des politiques durables dans un monde incertain · 5-7 juin conférence sur le traitement de l information en macroéconomie et en finance · 6 juin 19ème conférence annuelle de l idei et remise du prix jean-jacques laffont 2013 à eric s maskin · 7 juin séance plénière « quelles regulations pour une nouvelle croissance » disponibles très prochainement vidéos articles de presse résumés des conférences et bien plus encore ÉvÉnements À venir 5-7 juin 2013 tiger forum idei ­ tse 11-12 juin 2013 economics of motivated agents nonprofits and ngos workshop 13-15 juin 2013 cifar iast conference 20-21 juin 2013 new advances in law and economics first law and economics conference 26 juin 2013 eaere pre-conference event « trade and species dispersal a dialogue between economists and ecologists » 26-29 juin 2013 20th annual conference of the european association of environmental and resource economists eaere tse mag printemps Été 2013 11 débat tenu récemment l eau source de conflits le 11 avril tse et ut1 ont organisé conjointement un débat-conférence destiné au grand public au muséum d histoire naturelle de toulouse lors de ce débat animé par joël echevarria directeur délégué de tse deux économistes de tse stéphane straub et stefan ambec ont donné leur avis d expert sur les conflits internationaux en lien avec les questions du partage et de la gestion de l eau si vous n avez pu assister à ce débat rendez-vous sur le flux twitter #eautlse pour un compte rendu complet des échanges.

[close]

p. 12

grand témoin rencontre avec Éric s maskin économiste de renommée mondiale lauréat du prix nobel d économie et du prix jean-jacques laffont 2013 eric s maskin est eric professeur à l université de harvard directeur de la jerusalem summer school in economic theory colauréat du prix nobel d économie en 2007 avec l hurwicz et r myerson pour avoir posé les bases de la théorie des mécanismes d incitation membre du conseil scientifique de tse 12 tse mag printemps Été 2013 }

[close]

p. 13

grand témoin programme 6 juin 16h30 à 17h30 19ème conférence annuelle de l idei par Éric s maskin amphi michel-despax campus arsenal université toulouse 1 capitole j ai découvert que l économie était une discipline qui tout en conciliant la rigueur et la précision des mathématiques ou de la science physique pouvait contribuer à la réflexion sur les grands problèmes sociaux toute particulière jean-jacques et moi étions étudiants ensemble à harvard par la suite nous avons collaboré sur de nombreux articles et jean-jacques et sa femme colette sont devenus des amis intimes nous avions l habitude de passer nos vacances d été ensemble parfois à lacanau parfois ailleurs dans le sud-ouest de la france ou bien en espagne dans l attente de la cérémonie de remise du prix que de merveilleux souvenirs me reviennent en mémoire votre conférence dans le cadre du prix jean-jacques laffont a pour titre « suivant quel mode d élection le président français devrait-il être élu » pouvez-vous nous en dire plus esm la france utilise un scrutin à deux tours pour élire ses présidents cela signifie que les citoyens votent au premier tour pour l un des candidats puis que les deux candidats qui ont recueilli le plus grand nombre de voix s affrontent lors d un second tour hormis dans le cas improbable où l un des candidats obtiendrait plus de 50 des suffrages dès le premier tour malheureusement la faille de ce système réside dans le fait qu un candidat éliminé au premier tour serait tout à fait susceptible de battre l un des candidats du second tour s ils se retrouvaient face à face c est ce qui est arrivé lors des élections présidentielles de 2002 où lionel jospin a été évincé alors qu il était évident qu il aurait battu jean-marie le pen candidat au second tour s il avait lui-même été en lice partha dasgupta et moi-même avons montré qu il existait un système électoral différent proposé pour la première fois par le marquis de condorcet au 18 ème siècle autrement plus satisfaisant que le scrutin de ballotage ou que tout autre système électoral que vous inspire votre participation au conseil scientifique de tse esm jean-jacques laffont n était pas seulement un éminent économiste il était aussi un grand bâtisseur c est lui le principal instigateur qui a fait en sorte que toulouse school of economics devienne une école d économie et un laboratoire de recherche de renommée mondiale c est formidable d avoir la chance de contribuer en mémoire de mon vieil ami à ce que tse devienne un lieu de travail encore plus exceptionnel 18h00 à 19h30 cérémonie de remise du prix jean-jacques laffont salle des illustres mairie de toulouse place du capitole nb la cérémonie est ouverte au grand public aucune inscription n est requise s maskin selon vous quels sont les moments forts de votre carrière esm pouvoir collaborer aux travaux de recherche menés par des économistes parmi les plus créatifs et les plus intéressants de notre époque a été sans conteste une expérience extraordinaire en fait j ai entretenu deux de mes collaborations les plus fructueuses avec des toulousains jean-jacques laffont que j ai rencontré pour la première fois quand nous étions tous les deux étudiants et jean tirole il se trouve que jean et drew fudenberg actuellement membre du conseil scientifique de tse étaient les deux premiers étudiants en doctorat que j ai suivis et les avoir eus comme étudiants a également été une expérience marquante pour moi même si j ai été déçu de constater que les étudiants suivants n étaient pas tous aussi talentueux que ressentez-vous en recevant le prix jean-jacques laffont esm ce prix revêt pour moi une signification le prix jean-jacques laffont créé par la ville de toulouse en partenariat avec l institut d Économie industrielle idei est décerné chaque année depuis 2005 à un économiste de renommée internationale dont les recherches associent théorie et aspects empiriques dans l esprit insufflé par le regretté professeur jean-jacques laffont les lauréats présentent leurs travaux lors de la conférence annuelle de l idei qui a été initiée par jean-jacques laffont le fondateur de l idei en 1993 ces conférences permettent à ces économistes reconnus de présenter leurs recherches portant sur des problèmes économiques actuels depuis 2005 cette conférence annuelle est associée à la remise du prix jean-jacques laffont qu est-ce qui vous a amené à vous intéresser à l économie eric s maskin je suis tombé dans l économie un peu par hasard Étudiant en mathématiques à harvard je me suis aventuré à suivre un cours sur l économie de l information dispensé par le légendaire économiste kenneth arrow je ne me doutais pas alors qu il était si connu son cours fut une révélation j ai découvert que l économie était une discipline qui tout en conciliant la rigueur et la précision des mathématiques ou de la science physique pouvait contribuer à la réflexion sur les grands problèmes sociaux je ne pouvais pas rêver mieux aussi ai-je décidé de changer d orientation je me suis retrouvé à préparer ma thèse de doctorat sous la supervision de ken arrow 19ème conférence annuelle de l idei et prix jean-jacques laffont 2013 après peter a diamond en 2005 daniel l mcfadden en 2006 stephen a ross en 2007 richard blundell en 2008 roger myerson en 2009 robert b wilson en 2010 et robert m townsend en 2011 c est au tour d Éric s maskin de recevoir le prix jean-jacques laffont que lui décernera le maire de toulouse m pierre cohen le 6 juin 2013 tse mag printemps Été 2013 13

[close]

p. 14

partenariats le grand enjeu énergétique edf ­ Électricité de france ­ est la plus grande compagnie d électricité au monde et un partenaire majeur de l institut d Économie industrielle idei le centre de recherche partenariale associé à tse claude crampes et thomas-olivier léautier chercheurs à tse et responsables du partenariat idei-edf retracent l histoire de cette collaboration de longue date et nous exposent les enjeux actuels de l énergie interview de claude crampes et de thomas-olivier léautier d où est né le partenariat entre idei et edf claude crampes thomas-olivier léautier edf a été notre premier partenaire au moment de la création de l institut en 1991 avec france telecom edf et idei sont très étroitement associés depuis plus de 20 ans nos équipes de recherche ont épaulé edf tout au long des nombreuses transformations de son modèle économique de sa structure organisationnelle et de ses processus jean-jacques laffont et jean tirole nos directeurs fondateurs ont instauré ce partenariat avec edf en accord avec la philosophie de l idei qui consiste à mener des recherches fondamentales en étroite collaboration avec les entreprises les partenaires font part de problèmes concrets aux chercheurs idei-tse et nous mettons au point des solutions analytiques pour y répondre ces échanges nous amènent à rédiger des dossiers mais également des articles universitaires novateurs de haut niveau publiés dans des revues économiques prestigieuses quels sont les principaux thèmes sur lesquels vous avez travaillé au fil des années cc/tol au tout début du partenariat dans les années 1990 jeanjacques et jean ont principalement travaillé sur l application de la théorie de la régulation aux entreprises publiques À la fin des années 1990 et au début des années 2000 les recherches se sont davantage concentrées sur les questions de concurrence lorsque l union européenne a instauré des directives de libéralisation du marché de l énergie obligeant des acteurs intégrés verticalement comme edf à modifier leur structure en profondeur plus particulièrement edf a dû dégrouper ses différentes activités production transport distribution et fourniture un autre changement important est survenu au début des années 2000 lorsque les inquiétudes sur le changement climatique ont donné lieu à des réformes européennes drastiques comme le paquet énergie surnommé « 20-20 claude crampes 14 tse mag printemps Été 2013 }

[close]

p. 15

partenariats notre travail est basé sur trois principes importants la diversité la profondeur et la pertinence politique 20 pour 2020 » cela a obligé les producteurs d énergie à réinventer totalement leurs modèles de production afin de réduire leurs émissions de co2 et atteindre des objectifs en matière d énergie renouvelable notamment éolienne solaire et hydraulique l accident de fukushima en 2011 a jeté une ombre sur la renaissance nucléaire et a poussé edf à reconsidérer sa stratégie il est nécessaire d inventer et de tester de nouveaux modèles et analyses économiques pouvez-vous nous donner un exemple de sujet de recherche directement lié à cet intérêt pour les énergies renouvelables cc/tol le problème majeur que pose la plupart des sources d énergies renouvelables est leur caractère irrégulier qui rend très difficile la gestion en temps réel de l offre et de la demande et qui peut parfois entraîner de sérieuses pannes d électricité les graphiques de la page 16 montrent l irrégularité des énergies solaire et éolienne par exemple une piste importante pour notre recherche consiste donc à repenser la structure des marchés de l énergie afin de s adapter à cette intermittence nous avons par exemple effectué des recherches poussées sur les réseaux intelligents une approche destinée à réduire l impact de l intermittence en utilisant les nouvelles technologies nous récupérons et utilisons de façon automatisée des informations sur les comportements des fournisseurs et des clients qui permettent d améliorer l efficacité la fiabilité et la durabilité de la production et de la distribution de l électricité de toute évidence ce travail présente un grand intérêt pour edf qui nous fournit des données et des éléments essentiels pour notre recherche de plus les sources d énergies renouvelables ne sont pas encore compétitives sur le plan économique et restent donc fortement subventionnées dans la plupart des pays ces subventions faussent la concurrence pour les autres acteurs du marché de l énergie donnant lieu par exemple à la mise hors service anticipée de nombreuses centrales électriques il est donc nécessaire thomas-olivier léautier tse mag printemps Été 2013 15

[close]

Comments

no comments yet