TSE Mag 2 Hiver 2012-2013

 

Embed or link this publication

Popular Pages


p. 1

tse mag #2 hiver 2012 2013 zoom recherche de grands espoirs pour les enchÈres les motivations des Êtres humains fondements Évolutionnaires ces gÉants du supermarchÉ qui exploitent leurs pertes cÔtÉ dÉbat crise financiÈre et rÉglementation grand tÉmoin michel pÉbereau bnp paribas partenariats hervÉ guyomard projet inra « probio3 » et aussi rencontre avec École tse · les brÈves · la culture guillaume plantin

[close]

p. 2

édito meilleurs voeux pour 2013 04 zoom recherche renato gomes ingela alger de grands espoirs pour les enchères les motivations des êtres humains fondements évolutionnaires 08 cotÉ dÉbat guillaume plantin crise financière et réglementation 10 ÉvÉnements 25ème anniversaire du magistère eco-stat de toulouse 12 grand tÉmoin michel pébereau rencontre avec le président d honneur de bnp paribas trading haute fréquence conférence eaere patrick rey tse accueille la 20ème conférence annuelle ces géants du supermarché qui exploitent leurs pertes magazine trimestriel de toulouse school of economics 21 allée de brienne 31015 toulouse cedex 6 tél 33 05 67 73 27 68 directeur de la publication christian gollier directeur de la rédaction joël echevarria rédactrice en chef jennifer stephenson conception graphique mise en page prépresse agence a la une conseil iconographie studio tchiz crédits photos cnrs inra medef olivier colombe on rémi benoît patrick dumas tse impression fabrègue tirage 2300 exemplaires imprimé sur papier certifié « pefc » issu de la gestion durable des forêts n° issn en cours d enregistrement 02 tse mag hiver 2012 2013 }

[close]

p. 3

chers amis avant toute chose nous vous présentons nos meilleurs voeux pour cette année 2013 l année 2012 a été trépidante au sein de tse avec de nombreux défis et réussites pour notre communauté au début de l année nous avons appris que nos demandes de financement auprès du gouvernement français dans le cadre des programmes sélectifs « labex » recherche et « idefi » enseignement étaient validées nous permettant ainsi de déployer un programme ambitieux et novateur sur tous les fronts l automne 2012 a vu l arrivée de 10 nouveaux chercheurs talentueux à tse et à l iast1 tous recrutés auprès des plus grandes universités internationales ces recrutements sur le job market international constituent une réussite remarquable rendue possible non seulement grâce à notre réputation grandissante en tant que centre d excellence mais aussi grâce à l efficacité de notre organisation et au soutien de nos partenaires publics et privés nous avons aussi l ambition d attirer les meilleurs étudiants de chaque génération au sein de l École tse en 2012 l École a accueilli un nouveau directeur jeanphilippe lesne fort de son double profil d enseignant-chercheur et de dirigeant d entreprise jean-philippe renforce l approche novatrice de nos programmes universitaires mettant à profit les liens étroits établis avec l industrie et un réseau dynamique d anciens élèves pour offrir à nos étudiants de réelles perspectives de carrière et 2013 devrait être une année très excitante nous sommes tous mobilisés pour lancer notre nouveau forum tiger qui aura lieu en juin un sommet économique mondial conçu et animé par les chercheurs de tse qui deviendra un rendez-vous économique annuel incontournable renommé pour son excellence scientifique et sa capacité à apporter les clés de compréhension des grandes questions de notre temps peu après le forum tiger tse accueillera la 20 ème conférence annuelle de l eaere2 à laquelle devraient participer 800 chercheurs du 26 au 29 juin le job market 2013 est actuellement en cours avec un nombre de candidats en hausse plus de 500 dont 40 sont invités à donner des séminaires à toulouse les meilleurs d entre eux rejoindront tse en septembre 2013 aussi nous saisissons cette occasion pour vous remercier sincèrement pour votre soutien constant en 2012 et nous vous souhaitons beaucoup de succès dans tous vos projets au cours de cette année 2013 jean tirole president tse christian gollier director tse institute for advanced study iast une fondation scientifique sous l égide de la fondation jean-jacques laffont tse bénéficiant du soutien financier du gouvernement français labex rendezvous sur www.iast.fr 2 european association of environmental and resource economists association européenne des economistes de l environnement et des ressources 1 14 partenariats inra hervé guyomard sur le projet probio3 18 École tse mission « alumni » associations sites web networking days vidéos 20 brÈves tiger forum 2013 lancement du site internet 22 culture robert barsky la part de toulouse dans le sort économique du xxème siècle le cercle du bazacle un club d entreprises au service de l excellence scientifique vidéos des conférences tse maintenant en ligne nouvel ouvrage de christian gollier tse mag hiver 2012 2013 03

[close]

p. 4

zoom recherche renato gomes de grands espoirs pour les enchères avez-vous déjà remarqué ces « liens publicitaires » toujours si pertinents qui surgissent comme par enchantement lorsque vous faites une recherche sur google vous êtes-vous déjà demandé comment google savait quels annonceurs pourraient vous intéresser le plus personnellement comme le montre renato gomes dans ses récents travaux la publicité affichée par les moteurs de recherche est le résultat d un système d enchères très sophistiqué qui exploite les attentes des internautes et le pouvoir d achat des annonceurs quel est le contexte des enchères publicitaires en ligne renato gomes au cours de la dernière décennie un nombre croissant de médias s est tourné vers les enchères pour vendre des espaces publicitaires sur internet des moteurs de recherche tels que google et yahoo gèrent des milliards d enchères en simultané par le biais de grandes plateformes en ligne pour vendre les « liens publicitaires » affichés à côté des résultats de recherche associés aux requêtes des internautes google yahoo et microsoft bing les trois principaux acteurs ont collecté plus de 30 milliards de dollars en 2010 avec le système d enchères en ligne des liens publicitaires comment le lien est-il fait entre les enchères publicitaires et les attentes des internautes rg une caractéristique essentielle des marchés en ligne de la publicité est le fait que les taux de clics par les internautes dépendent de la pertinence des annonceurs sélectionnés par la plateforme si les internautes estiment que les liens publicitaires leur sont inutiles le nombre de clics est moindre et les bénéfices de la plateforme diminuent aussi pour garantir des bénéfices élevés la plateforme doit insuffler aux internautes l idée que les liens publicitaires valent la peine d être cliqués par conséquent la plateforme doit créer des règles d enchères qui génèrent des revenus et sélectionner en même temps des annonceurs utiles aux yeux des internautes un système d enchères optimal serait donc rg un mécanisme optimal et de nature à maximiser les revenus est un système d enchères notées qui combine la promptitude à payer et la pertinence des annonceurs pour les internautes en exploitant l extraction des rentes et le volume de clics ce mécanisme fonctionne comme un financement croisé entre les internautes et les annonceurs si les rentes d enchères générées par les annonceurs sont en prévision plus moins importantes par rapport à leur pertinence pour les internautes la plateforme subventionne facture les clics des internautes en sélectionnant les annonceurs plus moins pertinents pour les internautes comment prévoyez-vous de développer ces travaux rg l analyse développée ici vaut la peine d être étendue à deux questions importantes tout d abord les moteurs de recherche et les « ad exchanges » échanges de publicités vendent souvent plusieurs emplacements publicitaires à la fois par ailleurs les annonceurs sont souvent confrontés à des contraintes budgétaires qui limitent leurs enchères par clic ainsi que leurs dépenses totales dans différentes enchères le fait d étendre nos résultats à ces paramètres plus larges s annonce prometteur bien que difficile et pourrait introduire des effets qui complèteront ceux évoqués dans le présent article mots clÉs enchères marchés bifaces plateformes en ligne antisélection incitations en savoir plus « optimal auction design in two-sided markets » à paraître dans le rand journal of economics renato gomes renato gomes 04 tse mag hiver 2012 2013 }

[close]

p. 5

ingela alger zoom recherche les motivations des êtres humains fondements évolutionnaires un intérêt personnel matériel menant à la conclusion que ces contributions aux biens publics seront généralement bien moindres par rapport aux niveaux de contribution socialement souhaitables les conseils politiques se concentraient donc presque exclusivement sur des incitations matérielles sous la forme de taxes de subventions et de réglementation soutenus par un système de contrôle et des pénalités cependant vers la fin du siècle des preuves tant empiriques qu expérimentales sur le comportement humain commencèrent à réfuter cette hypothèse de l intérêt personnel matériel en particulier dans les interactions entre un petit nombre d individus ou dans le cadre de contributions aux biens publics À la lumière de ces conclusions plus récentes les économistes sont désormais à la recherche de modèles donnant une description plus fidèle de la motivation humaine afin d établir des prévisions correctes et d élaborer des recommandations politiques appropriées ainsi plusieurs autres préférences ont été proposées impliquant l altruisme la satisfaction personnelle « warm glow » un souci d équité et/ou de bien-être total les valeurs morales un sentiment d identité et une aversion pour le mensonge mon projet de recherche pousse l analyse encore plus loin en quête de facteurs déterminants ultimes et évolutionnaires de la motivation humaine en un mot je pose la question suivante en supposant que les préférences sont d une manière ou d une autre transmises d une génération à l autre quelles préférences devrions-nous voir émerger en conséquence d une sélection naturelle ou ingela alger directrice de recherche au cnrs et membre du centre de recherche tse-lerna vient de se voir attribuer une chaire d excellence par l agence nationale de la recherche anr pour son projet de recherche novateur qui associe les théories de la micro-économie et de la biologie pour apporter un regard neuf sur l évolution à long terme des préférences humaines une part importante de l activité humaine consiste à construire des biens publics ou à y contribuer citons par exemple les institutions et infrastructures publiques le travail en équipe et l environnement pendant la majeure partie du xxème siècle le coeur même de la théorie économique était fondé sur l hypothèse selon laquelle le comportement humain est guidé par ingela alger sexuelle et en quoi les préférences dépendentelles de principes de base tels que l habitat et le climat ce type de recherche a pour principal objectif de produire des prévisions testables sur la répartition des préférences dans une population donnée en savoir plus « a generalization of hamilton s rule love others how much » en collaboration avec jörgen w weibull journal of theoretical biology vol 299 2012 pp 42-54 « homo moralis ­ preference evolution under incomplete information and assortative matching » en collaboration avec jörgen w weibull 2012 document de travail tse 12-281 « kinship incentives and evolution » en collaboration avec jörgen w weibull american economic review vol 100 2010 pp 1725-1758 « public goods games altruism and evolution » journal of public economic theory vol 12 2010 pp 789-813 « the evolution of altruistic preferences mothers versus fathers » en collaboration avec donald cox 2012 document de travail tse 12-369 tse mag hiver 2012 2013 05 en bref projet « chaire d excellence » anr associant des théories de la micro-économie et de la biologie le projet remet en question l hypothèse traditionnelle selon laquelle le comportement humain est guidé par l intérêt personnel matériel le but est d étudier et de confirmer d autres déterminants évolutionnaires à long terme de la motivation humaine.

[close]

p. 6

zoom recherche patrick rey ces géants du supermarché qui exploitent leurs pertes au cours des trois dernières décennies de grands supermarchés comme carrefour tesco et walmart se sont développés en taille en nombre et en puissance attirant les consommateurs en leur permettant de grouper la majorité de leurs achats les règles d aménagement du territoire ont également encouragé les chaînes de distribution à fusionner entre elles et à racheter les commerces indépendants à tel point qu aujourd hui les grandes surfaces dominent souvent les marchés locaux où leurs principaux concurrents de taille plus faible offrent une gamme plus ciblée magasins spécialisés maxi-discompte dans un récent article patrick rey et zhijun chen étudient la façon dont les grandes surfaces tirent parti de leur pouvoir de marché en vendant à perte certains produits sur lesquels elles sont en concurrence afin de stimuler la vente d autres produits ou services plus rentables aux dépens des consommateurs et des rivaux spécialisés dans les segments ciblés patrick rey votre article étudie la pratique de la vente à perte de quoi s agit-il patrick rey les grandes surfaces face à des commerces présentant des gammes de produits moins étendues vendent souvent en dessous de leur coût réel certains des produits dits « produits d appel » également distribués par ces rivaux nous montrons que cette pratique connue sous le terme de « vente à perte » permet aux grandes surfaces de mieux exploiter leur pouvoir de marché au détriment des consommateurs préférant s approvisionner dans plusieurs magasins cette pratique est-elle réglementée pr oui et non au royaume-uni par exemple l autorité de la concurrence s est inquiétée dans une enquête de marché du fait que la vente à perte « peut avoir un effet prédateur sur les petits détaillants et sur les détaillants spécialisés » mais dans une seconde enquête cette même autorité a écarté cette inquiétude et soutenu plutôt que la vente à perte « peut représenter une concurrence efficace entre les détaillants et profiter aux consommateurs en abaissant le prix moyen d un panier de produits » par ailleurs dans l union européenne comme aux États-unis la moitié environ des etats ont adopté des règlementations régissant la vente à perte mais les autres ont choisi de ne pas intervenir quelle est actuellement la position des économistes concernant la vente à perte pr dans la littérature économique la vente à 06 tse mag hiver 2012 2013 perte a jusqu ici été considérée essentiellement comme une stratégie publicitaire adoptée pour attirer des consommateurs initialement peu informés des prix mais cette explication semble moins pertinente pour les courses hebdomadaires où les consommateurs semblent raisonnablement conscients des prix et peuvent expérimenter de temps en temps si nécessaire il a aussi été établi qu une entreprise en position de monopole sur plusieurs produits présentant différentes élasticités de demande pouvait être amenée à vendre à perte certains de ces produits en pratique toutefois le choix des produits d appel semble déterminé par la concurrence de commerces plus spécialisés les effets potentiellement indésirables de la vente à perte ont été moins étudiés certes il pourrait être tentant de considérer cette pratique comme un comportement prédateur sa permanence dans le temps ne cadre pas vraiment avec un scénario où le prédateur compenserait les pertes subies pendant la phase de prédation en augmentant ensuite les prix une fois les rivaux évincés du marché comment votre article influence-t-il le débat pr notre analyse développe un modèle de concurrence entre grands et petits commerces capturant deux éléments-clés asymétrie dans la gamme des produits proposés et des comportements d achat hétérogènes elle apporte un nouvel éclairage sur la vente à perte en montrant qu elle permet d exploiter davantage les consommateurs susceptibles de répartir leurs courses entre plusieurs magasins et même si les magasins spécialisés n en sont pas la cible ils en subissent les dégâts collatéraux il en ressort que si cette pratique bénéficie aux grandes surfaces elle nuit tant aux consommateurs qu à ces concurrents spécialisés et en distordant la concurrence elle nuit aussi à la société dans son ensemble en cela notre analyse étaie les plaintes des petits magasins et leurs inquiétudes en matière de concurrence et peut éclairer la mise en oeuvre de la politique de la concurrence en savoir plus « loss leading as an exploitative practice » american economic review vol 102 n 7 2012 révision décembre 2011 p 3462-3482 patrick rey et zhijun chen.

[close]

p. 7

zoom recherche À propos de nos chercheurs renato gomes renato gomes est maître de conférences en sciences économiques à l université toulouse 1 capitole et titulaire d une chaire junior au centre de recherche gremaq il a commencé ses études supérieures dans son pays natal le brésil avant d entreprendre un doctorat en sciences économiques à la northwestern university de chicago aux États-unis il a rejoint toulouse directement après avoir obtenu son doctorat en 2010 ingela alger ingela alger a rejoint tse en 2012 en tant que directrice de recherche cnrs au sein du groupe de recherche lerna elle connaissait déjà très bien l université toulouse 1 capitole étant donné qu elle y a terminé son doctorat en sciences économiques en 1997 avant d enchaîner les postes de chercheurs au royaume-uni et en amérique du nord université de boston 1997-1998 lse 1998-1999 boston college 1999-2007 et enfin l université de carleton ingela est également membre de l institute for advanced study in toulouse iast où elle occupe le poste de directrice du programme de biologie elle promeut l exploration de sujets de recherche pluridisciplinaires et organise diverses activités parmi lesquelles une série de séminaires de sciences économiques et de biologie des conférences régulières et des cours de doctorat patrick rey patrick rey est professeur de sciences économiques à l université toulouse 1 capitole phd/hdr 1992 après avoir terminé ses études en ingénierie sciences économiques et statistiques à l École polytechnique et l ensae patrick a passé les dix premières années de sa carrière à l insee service de l analyse économique l ensae et au crest avant de rejoindre l ut1 en tant que professeur de sciences économiques et membre de l institut d économie industrielle idei qu il a par ailleurs dirigé de 2007 à 2011 il est également membre senior de l institut universitaire de france et professeur à l École polytechnique les travaux de patrick sur la politique et la réglementation de la concurrence s inspirent de débats réels et visent à alimenter ces débats pour apporter des conseils et élaborer les politiques patrick participe à plusieurs commissions consultatives relatives à la politique et la réglementation de la concurrence et avec des collègues de tse il a rédigé plusieurs rapports pour la commission européenne par exemple sur l économie de la collusion tacite ou des effets unilatéraux il a notamment coordonné un groupe d experts sur l abus des positions dominantes qui a conduit à une modernisation de l application du fameux article 102 de la législation européenne sur la concurrence zhijun chen zhijun chen est chargé d enseignement au département de sciences économiques à l université d auckland il a obtenu un doctorat en sciences de gestion à l université de wuhan en 2002 et un doctorat en sciences économiques à tse en 2006 avant de rejoindre l université d auckland il a enseigné à l université de wuhan et l université de zhejiang en chine puis occupé le poste de chercheur-boursier postdoctoral au centre for competition policy à l université d east anglia et celui de chargé de recherche marie curie à l École polytechnique zhijun participe actuellement à des projets de recherche sur le pouvoir du marché des détaillants en collaboration avec patrick rey à tse tse mag hiver 2012 2013 07

[close]

p. 8

cÔtÉ dÉbat crise financière et réglementation guillaume plantin professeur de finance à tse est expert en régulation des institutions financières il nous livre son point de vue sur les évolutions récentes et à venir dans ce domaine et met fin à quelques mythes sur le monde obscur de la dette et de la spéculation nous n avons pas nécessairement besoin de plus de réglementation mais il nous faut certainement une meilleure surveillance interview de guillaume plantin qu est-ce que la « bonne » finance guillaume plantin il y a une chose qui m irrite dans la façon dont la finance est perçue dans le débat public en france c est l idée que nous pourrions séparer la « bonne» finance qui finance l économie réelle de la « mauvaise » finance la spéculation qui est considérée par beaucoup comme étant inutile par essence c est de l obscurantisme pur et simple les prêts à l habitat peuvent être une très « mauvaise » forme de finance comme le montre la crise des subprimes tandis que la spéculation sur les produits de base agricoles est potentiellement très utile pour la société lorsqu elle stabilise leurs cours rien ne prouve que les récentes explosions des prix des marchandises soient dues à une « mauvaise spéculation » par conséquent je désapprouve vivement l idée d une interdiction pure et simple de certaines activités financières réputées « mauvaises » ou « socialement inutiles » dans les marchés bien réglementés une activité est rentable si et seulement si elle est utile donc la « bonne » finance c est simplement celle qui prend place dans des marchés compétitifs et bien réglementés quelle est la cause de ces erreurs d interprétation gp probablement un manque de culture économique et financière au sein de l élite administrative et politique en france la politique française gagnerait beaucoup à avoir davantage de profils comme ben bernanke ou lawrence summers aux États-unis 08 tse mag hiver 2012 2013 }

[close]

p. 9

cÔtÉ dÉbat que pensez-vous des récentes évolutions de la crise de la dette en europe et comment voyez-vous l avenir de la zone euro gp il y a eu beaucoup de réactions politiques encourageantes suite à l explosion de la crise de la dette beaucoup de politiques vont dans la bonne direction pour améliorer la surveillance financière et la coordination fiscale en europe les 18 prochains mois seront toutefois déterminants car nous verrons alors si ces intentions sont réellement mises en pratique si ces nouvelles politiques sont mises en oeuvre rapidement et sérieusement alors je suis prudemment optimiste quant à l avenir de la zone euro à moyen terme ce que je redoute encore à long terme c est l écart de compétitivité entre l allemagne et le reste de l europe continentale tant que cet écart perdurera nous sommes certains de voir surgir de nouvelles crises de la dette de façon récurrente les dirigeants européens sont récemment parvenus à un compromis historique concernant une union bancaire européenne établissant un mécanisme de surveillance unique msu contrôlé par la bce pour toutes les banques ayant un actif total de plus de 30 millions d euros que pensez-vous de cela gp je n aurais pas limité la portée de ce mécanisme aux grandes banques que se passerait-il si plusieurs petites banques reproduisaient les mêmes erreurs et faisaient faillite en même temps comme cela s est produit en espagne le problème fondamental auquel est confrontée l union bancaire est globalement de type organisationnel comment pouvons-nous nous reposer sur l expertise locale des superviseurs nationaux tout en veillant à ce qu ils agissent réellement dans l intérêt de la stabilité de la zone euro plutôt que dans l intérêt de leur propre pays cela exigera une révision de la supervision bancaire européenne bien plus profonde que le simple ajout au sommet d une nouvelle couche de pouvoir décisionnel à francfort selon vous avons-nous besoin de plus ou de moins de réglementation bancaire gp nous n avons pas nécessairement besoin de plus de réglementation mais il nous faut certainement une meilleure surveillance en d autres termes l accent devrait être mis sur un peu de lecture gary gorton et andrew metrick 2010 « regulating the shadow banking system » brookings papers on economic activity à paraître jeremy stein « securitization shadow banking and financial fragility » daedalus 139 4 automne 2010 portrait guillaume plantin est une meilleure application des règles existantes plutôt que sur la création de nouvelles règles qui ne sont pas toujours fondées sur des analyses économiques solides je répète à l envi que la dernière crise aux États-unis n était pas une crise de la réglementation mais une crise de la surveillance nous ne sommes pas certains que la réglementation existante était insuffisante ou inappropriée mais nous savons en revanche que lorsque la réglementation n est pas appliquée les problèmes surviennent dans les années qui ont précédé la crise les superviseurs ont laissé les banques se livrer à un arbitrage réglementaire massif pendant la croissance du système bancaire dit « parallèle » l effet de levier effectif sur les prêts à l économie américaine est devenu bien plus important que celui que la réglementation autorise en principe c est principalement l effondrement de ce système bancaire parallèle qui a entraîné la chute du système bancaire traditionnel en 2007-2008 À la lumière de ces éléments les décideurs ont choisi de mettre l accent sur une réglementation plus stricte des banques traditionnelles j estime pour ma part que la priorité devrait être de garantir que ce type d arbitrage réglementaire massif ne se reproduise pas au prochain « boom » durcir les règles pour les banques traditionnelles sans renforcer la surveillance ou réduire le champ de l arbitrage réglementaire peut être contreproductif et avoir simplement pour effet de faire glisser davantage l activité bancaire vers ce secteur bancaire parallèle instable professeur de finance à l université toulouse 1 capitole iae crm et membre du groupe de recherche en finance de tse il a récemment été nommé membre du conseil d analyse économique un groupe de 15 économistes qui rencontre régulièrement le premier ministre pour conseiller le gouvernement dans ses décisions de politique économique guillaume plantin est également lauréat de la prestigieuse bourse « starting grant » du conseil européen de la recherche pour son projet de recherche pionnier « rififi » risk incentives in financial institutions and financial instability et chercheur affilié au cepr en savoir plus « shadow banking and bank capital regulation » g plantin ­ document de travail mai 2012 tse mag hiver 2012 2013 09

[close]

p. 10

ÉvÉnements ÉvÉnements passÉs 11-12 octobre 2012 behavioural environmental economics iast idei ­ inra ­ anr 18-19 octobre 2012 11th eudn phd workshop on development economics eudn ­ tse 22 novembre 2012 second workshop on long term care idei ­ scor ­ tse 30 novembre 2012 3rd joint french macro workshop bdf ­ tse 13-14 décembre 2012 6èmes journées de recherches en sciences sociales inra-cirad-sfer 17-18 décembre 2012 workshop anr-esrc econometrics and i.o of food and nutrition anr ­ esrc ­ tse 17-18 janvier 2013 the economics of energy markets idei ­ tse 31 janvier 1 février 2013 transparency of food prices transfop project annual conference fp7 tse 18-19 mars 2013 créé en 1985 par les professeurs jean-jacques laffont ut1 fondateur du centre de recherche tse gremaq et de l idei et henri caussinus université paul sabatier toulouse 3 le magistère de toulouse compte aujourd hui plus de 400 diplômés et fête cette année son 25ème anniversaire 25ème anniversaire du magistère d Économiste-statisticien de toulouse cette manifestation de deux jours ouverte à l ensemble des membres de la communauté universitaire comportera des conférences et des tables rondes le discours d ouverture sera prononcé par eric maskin prix nobel d économie en 2007 des événements sportifs et sociaux seront également organisés a ne pas manquer plus d informations sur www.magistes.cict.fr 18-19 avril 2013 conférence sur le trading haute fréquence l équipe des chercheurs en finance de tse organise une conférence sur le trading haute fréquence thf les 18-19 avril 2013 elle aura lieu à la bourse nyse-euronext de paris le thf est une stratégie de trading puissante et complexe qui a fait l objet de nombreuses controverses depuis son apparition a travers cette conférence les organisateurs visent à réunir des chercheurs des praticiens et des régulateurs dans le but de clarifier ensemble l impact du thf sur la qualité des marchés contact tse bruno biais fany declerck 10 tse mag hiver 2012 2013 }

[close]

p. 11

ÉvÉnements eaere june 26-29 2013 toulouse france 26-29 juin 2013 chaque été l european association of environmental and resource economists eaere association européenne des economistes de l environnement et des ressources organise sa conférence annuelle une occasion inestimable de rencontres d échanges et de débats sur des sujets actuels en économie environnementale et des ressources avec environ 700 participants du monde entier chercheurs intellectuels économistes et étudiants se réunissent dans un esprit de découverte de recherche d analyse et de collaboration économiques tse est fière d accueillir la 20ème édition annuelle de cette conférence du 26 au 29 juin 2013 tse accueille la 20ème conférence annuelle de l eaere au menu de ces trois jours des discours d ouverture et des panels de discussion sur les politiques des conférences des exposés des débats et des tables rondes mais aussi un salon du livre auquel participeront les maisons d édition les plus connues sur les questions d économie environnementale et un forum pour l emploi où les universités instituts et entreprises des secteurs public et privé pourront recevoir en entretien les meilleurs jeunes économistes environnementaux à la recherche d un emploi contact tse david alary ÉvÉnements À venir 18-19 mars 2013 25ème anniversaire du magistère d Économiste-statisticien de toulouse ut1-ups 18-19 avril 2013 high frequency trading anr ­ idei ­ nyse euronext ­ tse 15 mai 2013 student workshop tse 17-18 mai 2013 financial econometrics conference anr ­ erc ­ idei tse 23-24 mai 2013 the toulouse economics and biology workshop iast ­ tse 5-8 juin 2013 tiger forum 2013 idei ­ tse tse mag hiver 2012 2013 11

[close]

p. 12

grand tÉmoin rencontre avec michel pébereau président d honneur de bnp paribas et président du club des partenaires de tse 12 tse mag hiver 2012 2013 michel pébereau je suis un optimiste alors l europe que j imagine dans 10 ans a réalisé son union politique une gouvernance simplifiée et démocratisée de vastes domaines de souveraineté partagée et une solidarité financière entre les pays un euro solide.

[close]

p. 13

grand tÉmoin sur la relation bnp paribas tse quelles furent les motivations de votre banque pour s impliquer dans la création de la fondation tse en tant que fondateur michel pébereau c est une de nos actions au service de l intérêt général comme « entreprise citoyenne » notre idée était d aider un des rares centres de recherche économique français d excellence à rassembler les moyens financiers nécessaires pour devenir l un des leaders mondiaux quelles sont les retombées croisées de ce partenariat pour bnp paribas pour tse mp pour bnp paribas le succès de tse car il prouve que la banque a fait un bon choix au titre de sa politique d entreprise citoyenne pour tse les moyens financiers de son indépendance privés mais aussi publics car les partenaires avaient conditionné leurs concours à des efforts de l etat parallèles et de même montant que pensez-vous des débats actuels sur l éthique et les conflits d intérêts au sein des économistes mp ils sont utiles et importants l expérience a en effet montré que des problèmes se sont posés à ce titre aux etats-unis et qu ils n avaient été ni anticipés ni correctement traités tse a pris dans ce domaine toutes les précautions nécessaires comment garantir la liberté de recherche de l économiste dans un contexte de relations étroites avec les entreprises mp tout simplement en organisant les relations comme l a fait tse les entreprises fondatrices n interfèrent en rien dans les choix de recherche être ministre pour faire disparaître le contrôle des prix et développer l économie de marché ils ont réalisé une bonne part de leurs projets j ai aussi compris que la politique est un beau métier exigeant qui nécessite comme les autres un apprentissage et des qualités très spécifiques 1993-2013 vous allez bientôt fêter vos 20 ans à la tête de bnp devenue bnp paribas comment transforme-t-on une belle banque française en un grand groupe financier international mp c est un travail d équipe le résultat de la mobilisation de tous il faut une vision commune un projet d entreprise et des objectifs financiers ambitieux on doit sans cesse s adapter dans 10 ans a réalisé son union politique une gouvernance simplifiée et démocratisée de vastes domaines de souveraineté partagée et une solidarité financière entre les pays un euro solide c est une zone de croissance et de plein emploi parce qu elle maîtrise ses finances publiques et abrite des entreprises compétitives prospères innovantes qui saisissent les opportunités de la mondialisation et du progrès comment selon vous la france peutelle régler une de ses malheureuses spécificités le fort taux de chômage des jeunes mp mais c est à vous les économistes de répondre à cette question notre idée était d aider un des rares centres de recherche économique français d excellence à rassembler les moyens financiers nécessaires pour devenir l un des leaders mondiaux s améliorer innover en fonction des évolutions de l environnement et des technologies et puis il faut des valeurs partagées une culture d entreprise il faut écouter toutes les parties prenantes en particulier les clients prendre en compte leurs intérêts confiance et considération doivent être de règle dans toutes les relations quels ont été les moments les plus marquants de cette belle aventure mp les succès de la privatisation de la banque nationale de paris de la bataille boursière avec deux offres publiques non sollicitées et de la fusion bnp paribas un moment symbolique la réunion à notre centre de louveciennes en équipe des états-majors de la bnp et de paribas au lendemain de mois de bataille boursière qui les avait opposés un autre bon souvenir mon choix avec antoine sire directeur de la communication de notre logo la courbe d envol et de notre signature la banque d un monde qui change michel pébereau en bref 1961 1963 ecole polytechnique 1965 1967 ecole nationale d administration 1967 1982 inspection des finances et direction du trésor 1968 2000 maître de conférences puis professeur à l iep paris sur votre propre parcours en début de carrière vous avez travaillé au service de deux personnalités aussi différentes que valéry giscard d estaing et rené monory qu avez-vous appris au contact de ces deux hommes d etat mp j ai appris que la spécificité des hommes d etat c est d être porteurs de grands projets ils recherchent des responsabilités pour les mettre en oeuvre comme ministre entre 1969 et 1974 valéry giscard d estaing voulait notamment moderniser l économie française et son système financier et assurer l équilibre des finances publiques mais aussi développer la construction européenne et réformer le système monétaire international rené monory voulait 1986 1993 directeur général puis pdg du crédit commercial de france 1988 2013 président du conseil de direction de l iep paris 1993 2000 pdg de la banque nationale de paris bnp sur quelques grandes questions d actualité vous êtes spécialiste de science-fiction alors comment imaginez-vous la situation économique de la zone euro pour les années qui viennent mp il y a deux grands courants de sf l un optimiste héritier de jules verne l autre pessimiste successeur de mg wells je suis un optimiste alors l europe que j imagine 2000 2003 pdg de bnp paribas 2003 2011 président de bnp paribas 2007 membre de l académie des sciences morales et politiques 2008 grand officier de la légion d honneur 2011 président d honneur de bnp paribas tse mag hiver 2012 2013 13

[close]

p. 14

partenariats une coopération scientifique avec de forts enjeux régionaux l institut national de la recherche agronomique inra l un des membres fondateurs de la fondation jean-jacques laffont tse est porteur du projet probio3 coordonné par le laboratoire d ingénierie des systèmes biologiques lisbp situé sur le campus de l insa de toulouse lauréat de l appel d offres anr « biotechnologies et bioressources » hervé guyomard est membre du collège de direction de l inra qu il représente au conseil d administration de tse il nous décrit le projet probio3 et précise en quoi la dynamique scientifique de tse est importante pour l inra interview d hervÉ guyomard en quoi consiste le projet probio3 hervé guyomard la recherche sur les sources d énergie non fossiles dont font partie les biocarburants a connu un regain d intérêt depuis une dizaine d années notamment en raison de la nécessaire transition vers une économie moins dépendante du carbone le projet probio3 coordonné par le lisbp et porté par l inra associe seize partenaires académiques et industriels dont airbus eads tereos sofiproteol et tse avec pour objectif de développer de nouvelles filières de carburants pour l aéronautique il s agit d un exemple très ambitieux de recherche multidisciplinaire avec des retombées attendues en termes de valorisation industrielle de portée européenne quelle est la place des économistes de tse dans ce projet hg les économistes de l inra à tse développent des programmes de recherche permettant d aborder trois aspects importants du projet tout d abord l organisation industrielle de la filière de production de ces nouveaux carburants doit être pensée non seulement en termes technologiques mais également économiques quelle sera sa rentabilité et sa résilience aux chocs de prix sur les marchés ensuite le développement d une filière de carburants d origine renouvelable a des impacts très importants sur les marchés agricoles et l usage des terres en raison de la concurrence avec les usages alimentaires en forte progression de la part des pays émergents enfin les impacts sur l environnement et les ressources naturelles doivent être analysés afin de déterminer le bilan global de 14 tse mag hiver 2012 2013 }

[close]

p. 15

partenariats fiche projet « probio3 » dotation anr 8,000,000 durée 8 ans de 2012 à 2020 partenaires 16 dont 7 académiques igm ijpb imft lisbp micalis sqpov tse 5 industriels airbus eads ifpen sofiproteol tereos syral 3 centres techniques nationaux creol cvg iterg 1 démonstrateur préindustriel toulouse white biotechnology inra coordinatrice lisbp carole molina-jouve responsable tse vincent requillart cette filière le rôle des économistes est donc d évaluer l impact des décisions industrielles sur les marchés et l environnement mais également d analyser les mécanismes sous-jacents à l origine de la recherche de ces innovations quels sont les atouts de tse pour de telles recherches hg tse constitue un pôle d excellence en économie rassemblant des compétences variées dont l économie industrielle et l économie de l environnement sont des composantes historiques reconnues au niveau international les chercheurs des laboratoires toulousains gremaq et lerna dont l inra partage la tutelle disposent d un environnement dynamique leur permettant de mener à bien des recherches qui exigent une assise disciplinaire d autant plus importante que la multidisciplinarité et la valorisation sont au coeur du projet et à l avenir hg tse est bien placé dans la compétition mondiale pour attirer les meilleurs chercheurs en économie et de son côté l inra occupe la première place en europe pour les recherches concernant l agriculture les recherches en économie industrielle de l agroalimentaire de l alimentation et de l environnement doivent rester affichées comme des composantes majeures du développement de tse le projet probio3 est un exemple particulièrement bien choisi pour illustrer la pertinence de cet affichage les recherches en économie industrielle de l agroalimentaire de l alimentation et de l environnement doivent rester affichées comme des composantes majeures du développement de tse tse mag hiver 2012 2013 15

[close]

Comments

no comments yet