CI 173

 

Embed or link this publication

Description

Le Carnet et les Instants 173 - Lettres belges de langue française

Popular Pages


p. 1

belgique belgie p.p p.b liege x 9/3306 le théâtre-action michel lambert dossier mes éditeurs et moi hommages lettres belges de langue franÇaise bimestriel ne paraît pas en juillet-août n° 173 du 1er octobre au 30 novembre 2012 jacqueline harpman dominique rolin p 302031 bureau de dépôt liège x ed resp laurent moosen 44 bd léopold ii 1080 bruxelles septembre 2012

[close]

p. 2

sommaire n° 173 en couverture hasard espérance et bonne fortune photo alain kazinierakis aml 01 Éditorial par joseph duhamel magazine dossier lieu littéraire mes éditeurs et moi petit exercice d admiration un belge à paris écrivain de flandre bande dessinée hommages brèves agenda rencontres et spectacles littéraires expositions théÂtre nouveautÉs et rÉÉditions critiques le théâtre-action le musée émile verhaeren michel lambert isaac b singer et graham greene paul dirkx david van reybrouck répertoire des auteurs jacqueline harpman dominique rolin 04 16 20 26 28 32 36 38 44 49 bruxelles et wallonie bruxelles wallonie paris 52 54 61 67 68 72 78 104

[close]

p. 3

la lecture de ce carnet de rentrée confirme des tendances qui s étaient déjà marquées ces derniers mois tout d abord la belgique sa situation culturelle particulière sa crise institutionnelle permanente son interrogation récurrente sur son identité inspire de nombreux chercheurs belges et étrangers qui publient souvent en collaboration on n est sans doute jamais de trop pour essayer de comprendre des études sur divers aspects de la situation de cet étrange pays et bien sûr les auteurs de fiction et singulièrement les romanciers ne sont pas en reste pour qui a de l imagination l imbroglio et le surréalisme politico-institutionnel et culturel sont il est vrai une véritable mine d or parmi les ouvrages de cette rentrée certains y trouvent leur inspiration prenant de larges libertés avec la réalité on songe à véronique sels à patrick roegiers ou pour une part de son argument à luc dellisse mais sans cette fantaisie débridée de nombreux autres livres à propos du destin plus personnel des personnages décrivent ce qu est ou ce qu a été la belgique au quotidien l on songe entre autres à caroline de mulder francis dannemark ghislain cotton daniel charneux lorenzo cecchi bruno wajskop etc la nouvelle collection « romans de gare » des éditions luc pire repose d ailleurs sur le principe d exploiter les possibilités narratives de lieux en belgique si l on s est accoutumé à voir notre réalité irriguer les oeuvres de fiction cela n a pas toujours été le cas dans le passé et ce changement est positif et à propos de la crise belge amélie nothomb suggérait dans une interview récente que c est peut-être précisément cette crise qui renforce chez les écrivains le sentiment de l identité belge autre aspect marquant de la vie littéraire les opérateurs culturels en complicité avec les écrivains s ouvrent de plus en plus à des littératures étrangères francophones ou non on songe à deux festivals de cet automne daba maroc fait se rencontrer des écrivains marocains et belges sans oublier bien sûr les belgo-marocains en collaboration avec des bibliothèques et des centres culturels partout en wallonie et à bruxelles on songe aussi au festival livresse à charleroi qui reçoit des écrivains francophones mais aussi anglophones comme dan fante tout au long de l année des associations sont soucieuses d ouvrir à la multiplicité des langues et des cultures comme passa porta la maison de la poésie de namur « les poésies albanaises » ou celle d amay la maison du livre de saint-gilles et bien d autres qui apparaissent régulièrement dans notre agenda dans ce questionnement quasi permanent sur l identité culturelle belge plus que jamais la tendance est à se mesurer à d autres modèles culturels enfin la mutation de la situation de l écrivain confronté aux moyens modernes d accès au savoir sera mise en question dans deux manifestations l exposition « Écrivains mode d emploi de voltaire à bleuorange » au musée de mariemont interroge la construction symbolique et sociale de la figure de l écrivain quel sera le statut des écrivains de demain face aux nouveaux médias cette question apparaît aussi en filigrane dans l exposition et les conférences du mundaneum renaissance 2.0 le savoir au bout des doigts alors au mot « crise » associons celui de « renaissance » n est-ce pas l occasion de repenser la littérature sa fonction et ses modes de production joseph duhamel éditorial

[close]

p. 4

le théâtre-action le musée Émile verhaeren michel lambert isaac b singer et graham greene paul dirkx david van reybrouck répertoire des auteurs jacqueline harpman dominique rolin dossier lieu littÉraire mes Éditeurs et moi petit exercice d admiration un belge à paris Écrivain de flandre bande dessinÉe hommages brèves

[close]

p. 5

maga zine magazine royal boch la dernière défaïence © vincent chiavetta

[close]

p. 6

le théâtre-action un théâtre pour par et à partir michel torrekens de tout un chacun notre pays a accumulé une longue expérience du théâtre-action une forme de théâtre-citoyen où spectateurs et acteurs sont au coude à coude où souvent les acteurs jouent leur propre rôle une expérience de culture active dans laquelle chacun peut s impliquer avec le théâtre-action les barrières tombent et c est bien là sa vocation cette longue expérience se traduit aussi par une reconnaissance officielle des pratiques en la matière qui sont légion et par une vaste littérature qui lui est consacrée la plus importante étant probablement la mise à disposition des textes par les éditions du cerisier qui lui consacre une collection spécifique les années 1970 ont connu une effervescence sociale sans pareille grèves et occupations d usine ont atteint des pics qui pourraient servir d exemples à la crise économique et sociale actuelle dans la foulée de mai 68 des intellectuels et des artistes se sont rapprochés du monde ouvrier et ont trouvé dans les luttes sociales d alors un terrain d inspiration d inspiration et de pratiques artistiques associant les principaux concernés à leurs démarches culturelles des murs sont tombés des ponts se sont créés arts plastiques chansons et musiques cinéma ainsi que théâtre franchissent les portes des usines et des entreprises un théâtre d in-ter-vention en 1969 le théâtre de la communauté de seraing lance l idée des théâtre-tracts de courts spectacles présentés aux ouvriers liégeois durant leurs temps de pauses d autres théâtres embraient et n hésitent pas à associer les grévistes à leurs interventions à tel point que le monde ouvrier va s impliquer de plus en plus dans la création artistique dont il restait plutôt éloigné jusqu alors pour les artistes ces occupations favorisent une participation active aux luttes sociales et l émergence d un théâtre engagé sur le terrain de l action de sorte que s est développé particulièrement en région wallonne un théâtre proche du monde des travailleurs un théâtre de la contestation un théâtre intervention comme le définit joliment la compagnie

[close]

p. 7

magazine 05 dossier pages de g et de d l homme qui valait 35 milliards © dominique houcmant goldo maritime s expriment désormais les voix de ceux qui n avaient que peu de droits à la parole en particulier au théâtre lequel devient une expérience émancipatrice autant qu un outil de lutte des ouvriers qui n avaient jamais mis les pieds dans un théâtre vont monter sur les planches devenant doublement « acteurs » de leur histoire les projets se veulent collectifs nés des expériences vécues par un groupe de personnes victimes d un système économique et social ils proposent une critique de la société tout en faisant le pari d imaginer avec les principaux concernés des alternatives des modalités nouvelles de vivre ensemble d exprimer sa citoyenneté le tout débouche sur une production artistique née de et/ou avec ceux qui portent une parole légitimée par leur vécu de nouvelles militances alors que le théâtre-action avait trouvé son ancrage dans le milieu ouvriériste il va s ouvrir de plus en plus à de nouveaux publics comme les demandeurs d asile les détenus les chômeurs les groupes d alphabétisation les collectifs de femmes les écoles dans la foulée les thématiques se diversifient les relations nord-sud la société de l hyperconsommation les dégâts à l environnement les violences de tous ordres se retrouvent régulièrement dans la programmation des compagnies plus récemment les délocalisations surprises les fermetures sauvages les restructura tions les spéculations la crise des subprimes la précarisation de nouveaux publics les relations intergénérationnelles la parentalité etc ont donné une nouvelle impulsion à ces pratiques théâtrales arcelor mittal a ainsi généré toute une série de manifestations artistiques relayées notamment sur le web mais également un livre ambitieux de l écrivain belge nicolas ancion l homme qui valait 35 milliards Éditions luc pire où il imagine l enlèvement du magnat indien lakshmi mittal par une petite bande d ouvriers jetés de son entreprise le roman a obtenu le prix rossel des jeunes et le collectif mensuel présentera une adaptation théâtrale de ce roman hors normes du 9 octobre au 3 novembre au théâtre de la place à liège cette évolution sur le terrain des revendications sociales a été soutenue par une reconnaissance croissante de cette dynamique théâtrale qui a conduit à la création en 1985 du cta le centre du théâtre action dont l objectif est de défendre les compagnies ­ il en répertorie vingt sur son site ­ auprès des institutions de développer la réflexion autour de leurs pratiques et surtout de promouvoir leur travail en belgique et à l étranger notamment lors du festival international de théâtre action le fita qui a lieu tous les deux ans reconnu comme art de la scène par le décret du 10 avril 2003 le théâtre-action bénéficie désormais d un financement spécifique et ses missions ont été coulées en 2005 dans un arrêté du gouvernement de la communauté française pour prolonger la réflexion eric geerkens et ludo bettens « des occupations d usine à la médiatisation culturelle » in le tournant des années 1970 liège en effervescence ouvrage dirigé par nancy delhalle et jacques dubois bruxelles les impressions nouvelles 2010 centre du théâtre action théâtre-action de 1985 à 1995 itinéraires regards convergences cuesmes Éditions du cerisier coll « place publique » 1996 paul biot théâtre-action de 1996 à 2006 théâtres en résistance cuesmes Éditions du cerisier 2006 rachel brahy « théâtre-action que vive la démocratie en actes » in politique revue de débats n°65 juin 2010 « cultures ouvrières culture en lutte » dossier publié dans agir par la culture trimestriel de présence et action culturelles pac n°30 2012 « sur les planches du théâtre-action » dossier de l esperluette trimestriel du ciep/moc n°71 janvier 2012 et surtout l adresse du centre du théâtre action www.theatre-action.be qui reprend toutes les informations sur le sujet.

[close]

p. 8

daniel adam pour nous parler du théâtre-action aujourd hui nous avons rencontré daniel adam écrivain comédien plasticien directeur de la compagnie maritime qu il a créée en 1988 cette année il a monté la pièce royal boch la dernière défaïence dont la première a eu lieu le 1er mars 2012 avec six comédiens-citoyens six ouvriers et ouvrières des usines royal boch de la louvière le théâtre-action par l un de ses acteurs michel torrekens il nous reçoit chez lui dans la campagne environnante de feluy le café est bien évidemment servi dans des tasses passées entre les mains expertes de ces ouvriers-artisans qui ont fait la réputation de royal boch aux quatre coins de la planète au mur des réalisations graphiques de notre hôte avec des représentations textuelles de ce qui se dit dans l intime mais que plusieurs peuvent lire sous forme d écriture verticale notamment un tableau qui montre un texte écrit à la main sur des languettes et toujours la représentation d un texte qui s efface avant d évoquer le théâtre-action il nous entraîne dans le fond de son jardin où il a construit une cabane en bois qui ne dénoterait pas dans les lointaines plaines du canada sa cabane d écriture un lieu en retrait ouvert à l intime et à la solitude pour un homme d action comme le théâtre qu il pratique un théâtre ancré dans une réalité quand on lui demande d entrée de jeu sa définition du théâtre-action daniel adam part d un rire franc suivi d un silence après réflexion il se lance « le théâtre-action c est une démarche artistique qui consiste à travailler de manière permanente sur un territoire avec des populations qui subissent d une manière ou d une autre une oppression une injustice en montant des spectacles qui sont en relation avec les thématiques dégagées dans les ateliers » au coeur de cette définition la notion de territoire interpelle pourquoi est-elle si impor tante « le théâtre-action s inscrit dans une permanence et qui dit permanence dit territoire car on est limité par les hommes et les femmes que nous sommes nous sommes installés à la louvière et notre réseau tourne autour de la région du centre même si nous jouons à mons à liège à bruxelles en italie etc » le théâtreaction n en acquiert-il pas une connotation régionale « régionale ou régionaliste nous avons clairement une identité nous la revendiquons quand je rencontre des collègues de toscane ceux-ci parlent d africains quand ils pensent à leurs amis de campanie et ceux-ci disent les suédois à propos des toscans on est toujours le nord ou le sud de quelqu un il est évident que le spectacle sur royal boch a une dimension régionaliste même si nous allons le jouer à grenoble ou à paris les spectateurs savent que nous venons de la louvière c est de là que nous sommes c est important de dire d où l on vient cela ne veut pas dire qu on y reste le territoire c est la matrice il donne aussi un point de vue sur la manière de traiter les choses » on que recouvre ce on la compagnie le directeur les acteurs professionnels les participants aux ateliers les acteurs-citoyens « les acteurs-citoyens comme vous les appelez joliment n ont pas le choix ils sont ancrés dans un lieu ils appartiennent à une région une ville un quartier quand ils travaillent dans la même entreprise ils habitent rarement loin de celle-ci ils sont toujours d un territoire proche la compagnie aussi parce qu elle s est construite avec des partenaires sociaux politiques culturels d une région

[close]

p. 9

magazine donnée la compagnie maritime ne monte jamais un spectacle toute seule par exemple lorsque nous avons créé le spectacle six fois par mois autour des violences conjugales nous nous sommes tournés vers les associations de terrain et les partenaires potentiels comme vie féminine les femmes prévoyantes socialistes ni putes ni soumises etc travailler sans ce réseau n aurait pas de sens pour nous on a travaillé bien sûr avec le refuge pour femmes battues de la louvière l un des premiers ouverts en wallonie mais nous avons été faire des interviews à mons on a rencontré des animateurs de l association praxis qui à liège et à bruxelles s intéresse aux hommes violents on a aussi voulu avoir des approches urbaines comme rurales la notion de territoire concerne l ancrage de la compagnie mais n empêche pas de travailler ailleurs » un théâtre deux réalités cet ancrage territorial ne fait pas toute la spécificité du théâtre-action même s il est au coeur de la démarche et daniel adam veut compléter la définition qu il ébauche avec nous « le théâtre-action c est deux jambes des spectacles d ateliers avec des gens qui ne sont pas des professionnels et des spectacles autonomes même si le terme n est pas bon des spectacles professionnels parce que nous sommes une compagnie de théâtre comme les autres » un théâtre comme les autres mais avec ses spécificités « dans notre travail de création comme comédiens professionnels par exemple je ne peux pas imaginer que demain on va lancer un specta cle sur des sujets qui ne sont pas déjà en réflexion dans d autres groupes chez d autres partenaires non pas parce qu on a peur d être tout seul notre création de 2009 le temps des crises en est un bon exemple l objectif c est que le spectacle puisse aussi devenir un outil culturel à la disposition d associations y compris culturelles on joue partout même dans les centres culturels dit-on en riant » un gros tiers des 115 centres culturels que compte la fédération walloniebruxelles accueillent régulièrement les créations proposées par les compagnies de théâtreaction reconnues chez nous naturellement elles collaborent aussi avec des théâtres mais également des écoles des maisons de jeunes des cpas avec lesquels elles montent leurs spectacles-ateliers cette grande diversité de lieux où se donne à voir le théâtre-action ne contribue pas toujours à lui donner le maximum de visibilité souhaité d autant que certains spectacles ne sont donnés qu une fois « on est dans un rapport sociopolitique avec cette question du non-public qui va au théâtre qui n y va pas comme si certains pouvaient comprendre ce que l on dit sur un plateau et d autres pas le théâtre pour moi c est le moment où les acteurs viennent voir les spectateurs c est à eux de faire en sorte que ce qui est dit sur le plateau entraîne le spectateur dans leur création dans l émotion du spectacle » une double réalité recouvre ainsi le théâtre-action qui brouille parfois son image et qui explique peut-être pourquoi les critiques de théâtre s intéressent si peu aux réalisations du théâtre-action « j ai une hypothèse souvent les compagnies ont mélangé théâtre d atelier et théâtre professionnel quand on présente son spectacle il faut annoncer clairement la couleur dire aux gens ce qu ils vont voir du théâtre avec des professionnels ou du théâtre avec des acteurs-citoyens quand je vais présenter défaïence à grenoble je dis aux gens qu ils vont voir un spectacle d atelier joué par huit ouvriers qui montent sur un plateau pour exprimer leurs colères leurs émotions et régler des comptes si on dit aux gens y compris aux critiques qu ils vont voir du théâtre selon les codes du théâtre professionnel ils vont être désorientés et l on met le public mal à l aise car de ces spectacles nés d ateliers on ne peut montrer que le résultat et il y a des résultats différents soit avec toute une structure professionnelle autour soit avec des jeunes de quartiers des chômeurs etc qui découvrent souvent pour la première fois de leur vie les codes du théâtre » 07 dossier

[close]

p. 10

08 un théâtre en pleine explosion après une tendance où le théâtre-action s inscrivait dans la foulée des mouvements sociaux et du déclin industriel on a assisté à une explosion des thématiques couvrant des champs variés proches du débat de société la programmation 2012-2013 de la compagnie maritime en est le reflet le temps des crises royal boch la dernière défaïence amours mortes de trop appels en absence ou encore pas de quartiers qui raconte l histoire d habitants d un quartier qui se mobilisent contre l installation d un centre commercial sur un terrain vague que les habitants venaient de réhabiliter en potagers partagés ce spectacle interprété par des comédiens amateurs et professionnels mais également le cover band local rock en stock sera notamment présenté au festival de théâtre action de grenoble en novembre 2012 « il n y a pas que le théâtre-action qui ait élargi son champ ce qui a changé aussi ce sont les organisations sociales et syndicales qui étaient des partenaires privilégiés du théâtre-action dans les années 70 parce que c était dans l esprit de l époque sont survenues les années thatcher fin 80-90 des années dures pour le milieu social associatif culturel qui a vu débouler des managers culturels avec gomina dans les cheveux et petite cravate en cuir qui ont amené une approche très chiffrée de la culture évaluée en coûts-spectacles dans la foulée les combats des organisations syndicales se sont élargis le secteur industriel s est déglingué à une allure effrayante et aujourd hui il n y a plus de grosses usines avec une conscience de classe le premier jour d occupation de royal boch a eu lieu le 18 février 2009 moins de dix jours après on faisait la première fête de solidarité où nous présentions le spectacle monté à nismes avec d anciens fondeurs j étais étonné de voir qu il y avait tout un public de gauchistes nostalgiques de vieux camarades qui revenaient aux sources d un spectacle dans une usine c était très chouette qu ils soient là pour sentir une expression de la lutte ouvrière de la lutte des classes des approches auxquelles je crois mais dont les moyens d action ont changé c est plus utile que jamais quand je vois l augmentation des chiffres du chômage les exclusions qui augmentent ce qui se passe en grèce » quand on considère d un peu plus près la programmation des compagnies on constate une grande variété de formes et de thématiques dans le théâtre-action autre exemple de cette diversité le catalogue de la collection théâtreaction unique en son genre publiée par le cerisier la lecture de trois de leurs titres récents en témoigne amplement il y a presque autant de différences que de choses communes entre royal boch la dernière défaïence un spectacle créé à partir de témoignages de faïenciers qui y joue leur propre rôle madoff du collectif libertalia un monologue cinglant sur le système bancaire interprété par un acteur professionnel ou encore no limits du théâtre du public sur les exclusions scolaires qui se présente comme du théâtre-forum où les spectateurs en l occurrence des élèves ou des enseignants sont invités à « rejouer » des séquences à donner leur propre interprétation des situations évoquées « on est au coeur du hiatus lié au théâtre-action quand on parle de théâtreaction tout le monde semble savoir de quoi il s agit mais chacun en a sa définition celui-ci se définit par une démarche théâtrale particulière qui ne suffit pas à définir de quel type de théâtre on parle exactement la démarche ne définit pas son aboutissement cette démarche particulière peut amener à monter des textes drôles tragicomiques vaudevillesques dramatiques avec tous les genres ainsi que différentes manières de les monter il y en a pour tous les goûts il y a aussi des textes qui datent car ils correspondent à une certaine époque et il faut leur trouver un sens nouveau si on veut à nouveau les monter cette diversité entre ce que proposent les compagnies est intéressante d autant que toutes ne travaillent pas sur le texte le théâtre de la renaissance a sorti en 1996 hasard espérance et bonne fortune un des plus beaux spectacles de théâtre-action à mes yeux qui racontait l immigration italienne tout était dans les images plus que dans le texte no limits est un texte quotidien proche des jeunes à peine transcendé on est dans du théâtrevérité à l opposé de madoff qui est un monologue écrit d un bout à l autre on est toujours dans un rapport avec le texte mais dans des modalités qui peuvent être très différentes la compagnie buissonnière et alvéole théâtre ont monté s il vous plaît facteur sur la disparition des postes un spectacle qui se présente sous la forme d un vaudeville campagnard très drôle qui touche tout le monde les thématiques ont aussi explosé parce que les associations ont été à la pointe de différents

[close]

p. 11

magazine 09 dossier page de d hasard espérance et bonne fortune photo alain kazinierakis aml combats tout se tient parler des violences conjugales c est aussi poser la question de la possibilité pour ces femmes d aller voter alors qu elles ne sont même pas en sécurité chez elle il faut aussi que les gens puissent s exprimer dire leurs revendications c est pour cela que nous faisons beaucoup de choses avec lire et écrire » on constate également que les lieux de diffusion mais aussi ceux où se développent des ateliers se sont diversifiés notamment dans les écoles « cela peut aussi être le fait des structures les troupes sont subventionnées sur base de conventions fixées par l arrêté de 2005 mais ces subventionnements ne sont pas suffisants pour maritime ils représentent 20 du chiffre d affaires nous devons dès lors trouver d autres débouchés jouer dans les écoles via le système théâtre à l école a été une manière de tourner davantage le copion a ainsi beaucoup joué dans les écoles les écoles mais d autres associations amènent aussi un autre public via leur réseau » le texte au coeur de l action alors que le théâtre traditionnel s appuie la plupart du temps sur l interprétation d un texte le théâtre-action part d abord d une parole vivante d une parole vécue celle-ci est ensuite traduite ou non en texte et est portée par ceux qui en sont les principaux dépositaires mais pas toujours des comédiens professionnels peuvent l incarner et le texte devient alors essentiel entre mise en texte et mise en scène s ébauche un va-et-vient qui fait aussi l intérêt du théâtre-action « une création peut

[close]

p. 12

10 partir d un texte rien n interdit de le faire mais il y en a peu en théâtre-action À la compagnie maritime nous sommes toujours partis de textes que nous avons construits écrits ou coécrits autour de la thématique que l on voulait aborder à part pour amours mortes où l on reprend un extrait de shakespeare pour parler des mariages forcés une fois le texte écrit on le travaille avec les comédiens la plupart du temps il est déjà arrivé que l on fasse un travail collectif puis des improvisations et qu à partir de là on tire un texte qui retourne ensuite sur le plateau en général nous procédons d abord par un travail sur l écriture » c est ainsi que le temps des crises a été écrite dans sa « cabane d écriture » au fond de son jardin avec françois houart durant trois semaines et par -18°c de 9h30 à 17h tous les jours « nous avons développé une véritable écriture collective ce qui demande beaucoup d humilité il faut pouvoir dire à l autre que ce qu il a écrit n est pas intéressant chaque fois la volonté était qu il faut que l idée soit meilleure peu importe qui tenait le bic ou était à l ordinateur » à la lecture de royal boch la dernière défaïence on découvre un texte raffiné concis sans effets de manche servi par une dramaturgie serrée pourtant sa genèse est bien différente de celle du temps des crises « la dernière défaïence n est pas un texte autonome mais un texte d atelier ce fut très particulier car il y avait d abord eu un travail avec une photographe véronique vercheval pendant l occupation de l entreprise royal boch travail qui a donné le livre usine

[close]

p. 13

magazine 11 dossier page de g royal boch la dernière défaïence © vincent chiavetta occupée l image et l écrit/pac/maritime j y avais passé quatre mois durant cette mobilisation et j avais écrit au jour le jour ce que j observais j avais déjà une matière quand on a eu l idée de monter le spectacle les ouvriers me connaissaient déjà j ai commencé à leur proposer de jouer des séquences vécues ou non et je les transcrivais cela a duré un an tout le matériau n a pu être utilisé soit parce que des séquences étaient théâtralement moins intéressantes soit parce qu elles étaient redondantes d autres par contre n ont pas bougé d un iota comme la scène 2 où chacun explique son premier jour à l usine mon rôle est d être scribe je leur dis souvent que je tiens le stylo mais que c est eux qui amènent l encre c est un mélange comme eux auraient pu m apprendre à réaliser des pièces de faïence je leur ai appris comment faire des pièces de théâtre le tout est de se faire la main la plupart ont commencé à travailler vers 14 ou 16 ans ont des difficultés pour écrire des problèmes de français certains sont italiens l écriture a été construite au fur et à mesure les textes que je proposais étaient vraiment disséqués il y a eu une réappropriation du texte de leur part il n y a rien de spontané dans ce qu ils disent tout cela a été travaillé comme tout travail sur l écriture » de l oral éphémère à la permanence de l écrit il y a dans le théâtre-action un côté éphémère lié à l oralité mais aussi au contexte social d où il émerge il n empêche le théâtre-action fait aussi oeuvre d histoire témoigne d événements qui transforment les sociétés en garder une trace s avère donc essentiel et à cet égard il faut souligner le travail des éditions du cerisier à travers leur collection « théâtre-action » un catalogue dans lequel daniel adam apparaît fréquemment et à plusieurs titres « historiquement le théâtre des rues a eu envie de publier ses réalisations comme chili 70-73 ils ont eu l idée de créer une maison d édition et un écrivain santoccono vient leur proposer un texte rue des italiens qui connaît un succès phénoménal encore aujourd hui suivi d un autre roman de malika madi nuit d encre pour farah ils ont aujourd hui une convention pour sortir quatre textes de théâtre-action par an le fait que le texte soit disponible permet à d autres compagnies de le monter c est aussi un outil de reconnaissance et de communication pour les gens de boch avoir entre les mains un livre qui raconte leur histoire a une forte charge symbolique Être dans un bouquin représente quelque chose de très fort pour eux ce n est pas anodin » prochaines représentations de royal boch la dernière défaïence ­ lundi 22 et mardi 23 octobre 2012 à liège le 24 octobre est en option ­ 30 novembre 2012 à grenoble france dans le cadre du fita festival international de théâtre action ­ 27 janvier 2013 à braine-le-comte ­ 29 30 janvier 2013 à la louvière représentations scolaires 31 janvier en option ­ 15 février 2013 à tubize ­ 21 février 2013 à manage ­ 5 mars 2013 à namur ­ 28 mars 2013 à le roeulx plus d infos sur www lacompagniemaritime.be ou au 064/67.77.20 la collection théâtre-action est disponible auprès des éditions du cerisier rue du cerisier 20 à 7033 cuesmes 065/31.34.44 ou auprès du centre du théâtre action place de la hestre 19 à 7170 la hestre 064/21.64.91

[close]

p. 14

12 parcours de comédien si aux yeux de daniel adam l écriture joue un rôle important dans le théâtre-action c est aussi parce qu elle joue un rôle important dans sa vie et sa création et s il porte tant dans ses pièces que dans ses livres un regard particulier sur les gens en butte avec les institutions cela n est pas dû au hasard « je suis un infrascolarisé je dis toujours la cinquième moderne trois belles années À 16 ans je rate une fois de plus mes études mon père est décédé et mon grand-père m envoie à l usine un 6 décembre je me retrouve à l usine et comme jambois usine veut dire entreprise materne où je travaille neuf mois comme manoeuvre très vite je me suis rendu compte que je n allais pas tenir je me réinscris dans une école d assistants sociaux à bruxelles m installe dans un petit kot derrière la bourse et y fait deux ou trois dépressions nerveuses pas plus » précise-t-il en souriant des planches daniel adam continue à se chercher il rencontre des gens qui décident de vivre en communauté dans l esprit de l époque se libère alors une place d animateur à la maison des jeunes de nivelles et il parvient à se faire engager « À l époque je faisais aussi de la musique avec un groupe j écrivais déjà des textes » deux événements vont définitivement décider de ses choix futurs un choc culturel d abord « je vois mon premier spectacle mystère bouffe mistero buffo de dario fo un des spectacles qui a attiré le plus de spectateurs de par le monde sur ces quarante dernières années il s est joué partout avant cela je n avais jamais mis les pieds dans un théâtre une révélation » un homme ensuite lucien froidebise créateur de la compagnie sang neuf dans le brabant wallon « il avait travaillé avec armand gatti joué avec © claude lemay ventura delon brel est apparu souvent en télévision aussi il lançait de grands projets sous chapiteau et pendant huit ans je l ai suivi de villes en villes il revisitait les classiques et les transformait un peu à la manière des baladins du miroir je l ai suivi dans un projet d animation sur onze villages autour de tubize cela a tellement bien marché que j ai été engagé pour le spectacle suivant comme musicien d abord puis comme comédien mais je n avais aucune formation » le hasard encore va bien faire les choses en 1976 s ouvre au conservatoire royal de liège la première classe des comédiens-animateurs menée par le formidable acteur et pédagogue max parfondry une classe expérimentale en horaire décalé sa vie de comédien commence et l amène à créer en 1988 la compagnie maritime dont il est encore aujourd hui le directeur ses pièces

[close]

p. 15

magazine 13 parcours d écrivain ont été jouées en belgique en france au burkina faso aux pages en 1994 il prend l avion pour le japon pour le retour il s interroge comment occuper les treize heures de vol il ébauche un texte envol qu il décide de garder quand il apprend l existence du concours fureur de lire il retravaille son texte qui obtient en 2001 le grand prix de la communauté française et sera édité avec les autres lauréats chez luce wilquin fort de ce succès paraît la même année un premier roman aux éditions le hêtre pourpre lucid casual où un premier jour d école vu à travers les yeux et les fantasmes d une petite fille de six ans et de ses condisciples un recueil de nouvelles et textes courts une machine de rouge paraît l année suivante aux éditions vista et plus récemment son roman une histoire tue aux éditions du cerisier pour lequel il a été finaliste du prix rossel en 2010 et lauréat du prix charles plisnier 2012 de la province du hainaut une histoire tue c est le récit pudique d un homme à la dérive envahi par la disparition de sa soeur les silences de son épouse toujours en voyage le décès du père l amnésie de la mère ses secrets sa mélancolie et la maison familiale porteuse de passé de présent et si peu de futur une histoire de nouveaux départs avortés de non-dits servie par une écriture minimaliste d une belle concision enfin en février 2012 daniel adam participe avec neuf autres auteurs à bruxelles midi un recueil de nouvelles recueil électronique édité par onlit Éditions en collaboration avec bela la bibliothèque en ligne des auteurs et proposé gratuitement en téléchargement mais que représente à ses yeux l écriture d un roman par rapport à l écriture pour le théâtre « l écriture romanesque ne nécessite pas de scénographie tout est possible et je sais que je m adresse à une seule personne à la fois la dramaturgie que je peux mettre dans le roman est liée à une seule personne dont je vais essayer de maintenir l attention l intérêt d où le fait que je retravaille énormément le texte je me relis aussi à voix haute pour donner une mélopée au lecteur une histoire tue a été réécrite complètement quatre fois c est grâce à ce travail que j ai compris petit à petit la différence entre écrire pour soi et écrire pour un lecteur » dossier mistero buffo avec alberto garcia sanchez © dr lucien froidebise dans pizarro et le soleil théâtre royal du parc rideau de bruxelles aml

[close]

Comments

no comments yet