Embed or link this publication

Popular Pages


p. 1

Bimestriel - Ramadân-Shawwâl 1440 - Mai-Juin 2019 N°97 Lumières Spirituelles {Lumière sur Lumière, Dieu guide à Sa Lumière qui (Il) veut.}(35/24 an-Nûr) AL-KHADIR(p) ET LA SOURCE de la vie TRACES DE PAS DE L’IMAM ALI(p) en Ouzbékistan ? 9e CONCOURS SUR LE CORAN de Ramadân 1440 AUX ETATS-UNIS DE DONNER LE www.lumieres-spirituelles.net - Fb: lumieres spirituelles - Telegram: @baa_fr Golan syrien ?? !! 1

[close]

p. 2

S O M M A I R E du N°97 - Ramadân-Shawwâl 1440 - Mai-Juin 2019 3 - Éditorial 4 - La Prière Des niveaux de la pureté (d’intention) (3-3) 6 - Le Coran  6-Sourate al-Burûj (85) Les Constellations (4) 8-9e concours sur le noble Coran de 1440 10 - La relation avec l’Imam(qa) Particularités de la société ‘mahdawiyyah’ (3) 11 - L’invocation Pour ne pas oublier Dieu 12 - Notre réelle Demeure Unicité au niveau des actes 14 - Connaître Dieu par la connaissance de Son Imam(p) (8) 15 - Expces Spirituelles des Infaillibles(p) Al-Khadir(p) et la source de la vie 16 - La Voie de l’Éloquence Ad-Dunia pour ce qu’il y a après 17 - Méditer sur une peinture Le vol des esprits libérés du monde ici-bas 18 - Méditer sur l’Actualité 18-Aux E.U. de donner le Golan syrien ?? !! 20-Les fruits de la fermeté et de l’insuffisance p17 Le vol des esprits libérés des entraves du monde ici-bas 20 - Le Bon Geste Porter un vêtement propre/pur 21 - Des états spirituels Un week-end spirituel en Suisse (24-26/8/18) 22 - Exemples des grands savants Aider les autres selon al-Khomeynî(qs) 23 - La Bonne Action Appliquer ce qui a été lu du noble Coran ! 24 - Notre Santé 24-Le fanatisme - 4-Effets (1) 26-Le souchet (as-su‘d) 27-La bouche - 4-Ce qui la renforce 29 - Éduquer nos enfants Le cadre général (4)-Les forces de l’âme (2) 30 - Les Lieux Saints Shahimardan en Ouzbékistan 31 - Expces Spirituelles des autres Massignon, grand orientaliste du XXe s. 33 - Le Courrier du lecteur A propos du Tania de Rabbi Shneur (No95) 34 - Le Livre du Mois « Une approche du Coran..» de M. Gloton 36 - Le Coin Notes p30 Shahimardan (Ouzbékistan) : des traces de pas de l’Imam ‘Ali(p) ? p21 Un week-end spirituel en Suisse (24-26/8/2018) p31 Massignon, grand orientaliste du XXe s. 2 www.lumieres-spirituelles.net N°97 - Ramadân-Shawwâl 1440 - Mai-Juin 2019

[close]

p. 3

La Vérité apparaîtra sûrement ! ÉDITORIAL En quoi dénier la vérité ou la contredire l’empêche d’être et d’apparaître ? En quoi accuser de terrorisme les organisations qui ont réellement combattu le terrorisme, la barbarie et l’injustice, au prix de leur vie, pour la paix, la justice et l’humanité, et s’attribuer à soi-même ce label de défenseur de la liberté, de la démocratie et de la civilisation suffisent pour l’être ou apparaître comme tel ?! Au contraire, les Etats Unis et leurs alliés apparaissent de plus en plus comme des Etats cupides, parrains du terrorisme, semant la terreur, la corruption, la destruction partout dans le monde, pillant, dévastant les Bienfaits divins, commettant les pires crimes (comme en Nouvelle Zélande, au Sri Lanka, en Arabie Saoudite) sous une pseudo coloration islamique. C’est qu’avec l’apparition de la révolution islamique en Iran et sa permanence, les conflits mondiaux se sont déplacés vers la confrontation entre deux pôles : celui matérialiste, incroyant, violant les principes moraux et les lois internationales et celui moral, unicitaire, croyant. Ce pôle islamique authentique qui a bouleversé le monde entier et dérouté les adversaires (en premier lieu les Etats-Unis qui n’ont cessé d’harceler la R.I.I.* naissante) essaye d’imposer d’autres critères de valeur que les grandes puissances essayent de dénaturer par tous les moyens - non plus fondés sur le profit et le rapport de forces (matérielles, avec la course aux armements et les guerres économiques et financières inhumaines) mais sur la foi, la morale, la vérité et l’humanité. *République Islamique d’Iran Il a été rappelé au monde entier que le véritable moteur du changement de l’humanité (dans le sens positif comme dans le sens négatif) est le changement de soi-même, de son âme, alors que monde occidental s’enfonce dans l’incroyance et la débauche et que son déclin approche. Dieu (qu’Il soit Glorifié) a dit dans Son noble Livre : {En vérité, Dieu ne modifie point l’état d’un peuple tant qu’ils [ses gens] ne modifient pas ce qui est en eux-mêmes.}(11/13 ar-Ra‘d) Le mois de Ramadân est le mois privilégié pour s’améliorer, le mois de l’éducation de l’âme, de la solidarité et du partage. C’est le mois de la Rencontre de Dieu, de la lecture de Son Livre, de la prise de connaissance de Ses Enseignements, de Son adoration, Dieu le Créateur, l’infiniment Bon, le Très-Miséricordieux. C’est aussi le mois des résolutions pour l’année suivante avec la Nuit d’al-Qadr, source de paix, de vérité et d’espoir jusqu’à la levée de l’aube ! Car Dieu (qu’Il soit Glorifié) a également dit dans Son noble Livre : {La Vérité est venue et le faux a disparu, parce que le faux est amené à disparaître inévitablement.}(81/17 al-Isrâ’) Demandons à Dieu qu’Il nous fasse réussir les opportunités de ce mois divin durant lequel nous sommes Ses invités ! Qu’Il illumine nos cœurs de Sa Bonté subtile, de Sa Miséricorde et de Ses Effusions abondantes ! Qu’Il nous rende dignes d’être les soldats de Son Imam(qa) qui va illuminer la terre de Sa Lumière !  N°97 - Ramadân-Shawwâl 1440 - Mai-Juin 2019 www.lumieres-spirituelles.net 3

[close]

p. 4

A propos de la pureté (d’intention) (3-3) (explications) À propos de la purification de l’intention, l’imam al-Khomeynî(qs) a évoqué plusieurs niveaux concernant les actes d’adoration. Nous avons vu précédemment les quatre premiers niveaux, c’est-à-dire les quatre premières étapes par lesquelles il faut passer pour purifier son intention : 1-purifier son intention de toute ostentation ; 2-purifier son intention de toute demande par rapport à ce monde ; 3-purifier son intention de toute demande par rapport aux bienfaits de l’Au-delà ; 4-purifier son intention de toute demande par rapport aux châtiments de l’Au-delà. Le cinquième niveau parle de la purification de l’intention de toute demande de parts pour l’âme au niveau de la raison, au niveau des choses immatérielles, au niveau des plaisirs spirituels. Et le sixième niveau parle de la crainte de ne pas les obtenir. Ces deux niveaux signifient que les parts de l’âme ne se limitent pas aux choses matérielles, au niveau des désirs, des passions. Dans les stations élevées, l’âme a aussi des parts qu’elle peut chercher à acquérir – que certes les gens de ce monde ne peuvent pas connaître –. Et cette recherche de l’âme pour elle-même constitue également un obstacle. Au final, ce n’est pas Dieu qui est recherché mais autre que Lui. Ce que l’imam al-Khomeynî(qs) indique ici est que pour purifier l’intention pour Dieu, il faut éviter que la recherche des parts de l’âme – quelles qu’elles soient (matérielles ou spirituelles, en ce monde ou pour l’Au-delà) – soit le motif de l’acte d’adoration. Les septième et huitième niveaux évoquent des niveaux supérieurs de pureté de l’intention qui obéissent à la même règle générale qui est que le motif, la motivation de l’acte d’adoration soit Dieu et non pas la recherche des parts de l’âme. En même temps, ils indiquent des étapes par lesquelles l’être humain passe quand il recherche Dieu et cherche à purifier totalement son intention, exclusivement pour Lui. C’est-à-dire, les étapes par lesquelles les Infaillibles(p) sont passés. Celui qui est arrivé au plus proche de Dieu et qui, donc, a pu purifier le plus son âme et son intention vers Dieu, est le Prophète Mohammed(s), le sceau de la Prophétie. 4 www.lumieres-spirituelles.net N°97 - Ramadân-Shawwâl 1440 - Mai-Juin 2019

[close]

p. 5

L A P R I È R E  l’ascension vers Dieu C/Règles de conduite concernant des éléments de la prière Des règles de conduite concernant l’intention 3-Des niveaux de la pureté (d’intention) (al-Ikhlâs)* (3) Après avoir vu la réalité de la pureté (d’intention) et la nécessité pour les gens ordinaires de passer par le cheminement à l’intérieur de l’âme pour arriver à épurer leurs actes de tout ce qui est autre que Dieu, voici les derniers niveaux d’épurement des actes au niveau de l’intention, de façon globale, selon ce qui convient à ces feuilles. LE 5e NIVEAU L’épurement des actes [du but] d’atteindre les félicités rationnelles et les plaisirs spirituels, permanents, éternels, perpétuels, le cheminement de la voie des [Anges] chérubins et l’adhésion au groupe des raisons saintes et des Anges proches. (En opposition à l’acte effectué pour cet objectif.) Ce degré – même s’il est un degré grandiose avec un objectif élevé et important auquel les Sages (hukamâ’) et les vérificateurs (muhaqqaqûna) accordent un grand intérêt – est vu comme défectueux selon le cheminement des Gens de Dieu, tant du point de vue du cheminement que de celui qui chemine. Il est considéré comme une acquisition et fait partie des actes rétribués, même s’il diffère des autres [degrés] du point de vue ce qui est acquis et rétribué. LE 6e NIVEAU L’épurement des actes de la peur de ne pas atteindre ces plaisirs et d’être privé de ces félicités. Ce niveau est face au précédent. (En opposition au fait d’agir pour ce niveau par peur.) Même s’il est un niveau élevé et extérieur aux limites de ce que peuvent désirer des gens comme l’auteur de ce livre [l’imam alKhomeynî(qs)], cet acte d’adoration est celui de l’esclave, au regard des Gens de Dieu. Il est un acte d’adoration défectueux. LE 7e NIVEAU L’épurement des actes [du but] d’atteindre les plaisirs de la Beauté de Dieu et d’atteindre les félicités des Lumières des Glorifications infinies – qui constituent le Paradis de la Rencontre. Et ce niveau – le Paradis de la Rencontre – est un des plus importants buts visés par les Gens de la connaissance et des Détenteurs des cœurs, que les espoirs du genre [humain] sont incapables d’atteindre. Seuls les Gens de la connaissance sont honorés par l’honneur de cette félicité ainsi que les Gens de l’amour et de l’attraction de l’élite des Gens de Dieu et les purs Elus de Dieu. Cependant ce niveau n’est pas le niveau parfait de l’élite des Gens de Dieu. Même ! Il est pour eux une station ordinaire. Et ce qu’il y a dans les invocations (comme l’Entretien intime de Sha‘bân) où le Prince des croyants(p) et ses descendants purs(p) demandaient ce niveau à Dieu ou indiquaient l’avoir réalisé, n’est pas dans le sens que leurs stations étaient limitées à ce niveau-là. LE 8e NIVEAU Ce niveau fait face à celui précédent et est expression de l’épurement des actes de la peur de la séparation. Ce niveau, également, ne correspond pas à ces stations parfaites de l’Elite. Et ce que dit le Prince des croyants(p) (« Comment supporter Ta Séparation ») fait partie de ses stations ordinaires ainsi que pour les autres [Imams]. En résumé, l’épurement des actes de ces deux derniers niveaux est obligatoire pour les Gens de Dieu, l’acte effectué avec eux [ces deux derniers niveaux] étant défectueux et non pas extérieur aux parts de l’âme. C’est là, la perfection de la pureté (d’intention) (kamâl alkhulûs). Après cela, il y a d’autres niveaux au-delà des limites de la pureté (alkhulûs), qui entrent dans la balance de l’Unicité, de l’Esseulement et de l’Allégeance. Il ne convient pas de les mettre en évidence ici. d’après Al-Adab al-Ma‘nawiyyah li-s-Salât de l’Imam al-Khomeynî(qs) – Maqâlat 3 – Partie III – Chap.3 (pp175-176) *Le mot « ikhlâs » n’a pas d’équivalent en français. Il est souvent traduit par « sincérité » ou « loyauté », alors qu’il a un sens d’être pur, épuré, sans mélange. D’où sa traduction ici par « pureté d’intention ». Le 5e niveau : épurer son intention du but d’atteindre les félicités rationnelles et les plaisirs spirituels. Le 6e niveau : l’épurer de la peur de ne pas les atteindre. Le 7e niveau : l’épurer du but d’atteindre les plaisirs de la Beauté de Dieu, le Paradis de la Rencontre. Le 8e niveau : l’épurer de la peur de la séparation de Lui. N°97 - Ramadân-Shawwâl 1440 - Mai-Juin 2019 www.lumieres-spirituelles.net 5

[close]

p. 6

L E C O R A N réfléchir sur les versets Sourate al-Burûj (les constellations) 85 (4) ‫سورة البروج‬ ‫ِب ْس ِمال َّل ِهال َّر ْح َم ِن‬ ‫ال َّر ِحي ِم‬ Bi-smi-llâhi ar-Rahmâni ar-Rahîmi, Par le Nom de Dieu, le ToutMiséricordieux, le TrèsMiséricordieux, ‫َوال َّس َم ِء َذا ِت‬ ‫) َوا ْل َي ْو ِم‬1( ‫ا ْل ُ ُبو ِج‬ )2( ‫ا ْل َم ْو ُعو ِد‬ )3( ‫َو َشا ِه ٍد َو َم ْش ُهو ٍد‬ wa-s-samâ’i dhâti-l-burûji ; wa-l-yawmi al-maw‘ûdi ; wa shâhidinn wa mashhûdinn ; Par le ciel aux constellations ! et par le jour promis ! et par un témoin et un témoigné ! ‫ُق ِت َل أَ ْص َحا ُب‬ ‫) ال َّنا ِر‬4( ‫ا ْ ُل ْخ ُدو ِد‬ )5( ‫َذا ِت ا ْل َو ُقو ِد‬ Qutila as’hâbu-lukhdûdi ; an-nâri dhâti-l-waqûdi ; [Que] soient tués les gens du long fossé, [au] le feu aux combustibles )6( ‫إِ ْذ ُه ْم َع َل ْي َها ُق ُعو ٌد‬ ‫َو ُه ْم َع َل َما َي ْف َع ُلو َن‬ )7( ‫ِبا ْل ُم ْؤ ِم ِني َن ُش ُهو ٌد‬ idh hum alayhâ qu‘ûdunn ; wa hum ‘alâ mâ yaf‘alûna bi-l-mu’minîna shuhûdunn ; Reprise de la sourate par groupe de versets, (en nous aidant des interprétations de cette sourate de sayyed TabâTabâ’i dans « al-Mîzân », de sheikh Makârem Shîrâzî dans « alAmthâl », de sayyed Hassan al-Mustafawî dans son « Tahqîq fî kalimât al-Qurân al-karîm », de docteur Mahmoud Bostani dans « at-Tafsîr al-binâ’î lil-Qurân al-karîm », de shahîd alHawizî dans son « Tafsîr Nûr ath-Thaqalayn » (vol.8), de sheikh Ibn ‘Arabî dans son « Tafsîr al-Qurân » (vol.2)). Nous avons précédemment réparti les versets de cette sourate en quatre groupes en nous appuyant sur des particularités communes aux versets à l’intérieur de chacun des groupes. Nous sommes en train d’étudier le 2e groupe de versets, après avoir pris connaissance du sens des mots. ÉTUDE PLUS APPROFONDIE DU 2e GROUPE DE VERSETS (suite et fin) A partir du 6e verset, nous avons à résoudre le problème de savoir à quoi renvoient les pronoms personnels (ceux sous-entendus, à la 3e p. du pluriel, sujets des verbes et les pronoms personnels «hum»). • {alors qu’eux (hum) sur/à côté (‘alâ) de lui (hâ) sont assis} (6) Sans aucune ambiguïté et de l’avis de tous, le pronom « hâ » renvoie au feu. Quant au pronom personnel « hum », les avis divergent. La majorité des commentateurs, comme sayyed Tabâtabâ’i, disent qu’il désigne les criminels (les ‘gens du fossé’, en tant que cette appellation désigne les persécuteurs des croyants) ou ceux qui sont avec eux. La particule « ‘alâ » est alors traduite par ‘à côté du (feu)’ ou ‘sur le côté’. Et là aussi, il y a plusieurs possibilités sur lesquelles nous reviendrons avec le verset suivant. Pour Ibn ‘Arabî, il s’agit de ceux qui sont assis sur le feu, les croyants jetés par les criminels dans cette fosse pleine de feu. Cependant, ils ne subissent pas, en fait, le supplice du feu, ou plutôt ne le sentent pas, en tant qu’ils sont dans un autre monde, qu’ils trouvent leur respiration dans le ciel de la Sainteté, qu’ils goûtent à l’esprit des Souffles divins.(cf. Tafsîr d’Ibn ‘Arabi, vol.2 p788) • {et eux (hum) sont témoins de ce qu’(ils) font des croyants} (7) Avant de savoir à quoi renvoie le pronom personnel « hum », à noter le temps du verbe : « yaf‘alûna » : au présent (mudâri‘) indiquant, selon les commentateurs, que la combustion du feu a pris du temps. Revenons au pronom personnel 3e p. du pluriel « hum ». La majorité des commentateurs, comme sayyed Tabâtabâ’i, disent que ce pronom « hum » renvoie là aussi aux criminels, aux ‘gens du fossé’ qui sont assis à côté du fossé. De qui, plus précisément ? Ceux-là sont témoins de ce qui est en train d’être fait contre les croyants. Les témoins sont-ils les mêmes que ceux qui agissent contre les croyants (suggérés par le pronom personnel sous-entendu, sujet du verbe « yaf‘alûna ») ? Ou y-a-t-il là une allusion à un troisième groupe de gens : d’un côté les victimes (les croyants), de l’autre les bourreaux qui jettent les croyants dans le feu et entretiennent le feu et un troisième groupe qui regarde les bourreaux. Ce groupe d’observateurs, qui sont-ils ? Là aussi les avis divergent. Sheikh Makârem Shîrâzî dans son Tafsîr(pp78-79) rappelle les différentes suggestions. Il peut s’agir : •de croyants qui ont cédé aux pressions des oppresseurs, qui n’ont pas suivi la voie du combat (du jihâd) ou qui ont renié leur foi (réellement ou en apparence) et qui donc n’ont pas été jetés dans le feu, mais mis de côté, voyant ce qui se passe, sans rien dire ni faire quoi que ce soit ; 6 www.lumieres-spirituelles.net N°97 - Ramadân-Shawwâl 1440 - Mai-Juin 2019

[close]

p. 7

Sourate al-Burûj (les constellations) 85 (4) ‫سورة البروج‬ •d’un groupe de gens au cœur dur qui regardent avec satisfaction ce qui est fait aux croyants ; ou qui regardent pour attirer les faveurs du tyran ; •d’un groupe de gens qui regardent ce qui est fait aux croyants, non pas avec satisfaction, mais qui ne disent rien, ne protestent pas, ne font rien pour empêcher ces exactions ; •de deux groupes, l’un chargé de l’exécution des tâches (les supplices), et l’autre de la surveillance de l’exécution de ces tâches, les deux groupes obéissant aux ordres du tyran ; •le tyran et sa cour qui assistent au supplice. Pourquoi ces incertitudes ou cette imprécision ? Pour laisser la porte ouverte à la réflexion ou à la compréhension de toutes les situations que l’on peut rencontrer au cours du temps ? Car toutes ces hypothèses sont plausibles, voire plausibles en même temps. S’il s’avère que la présence de ce 3e groupe est confirmée, D. Bostani en conclut que l’objectif de l’évocation de cet évènement est de faire aussi porter la responsabilité à ceux qui se taisent devant la vérité, qui ne protestent pas contre ce que font les tyrans à l’encontre des croyants à cause de leur croyance. Leur silence les rend complices de ce massacre et va leur faire subir le même châtiment qu’à ceux qui ont fait subir des épreuves aux croyants.(cf. p318) Pour Ibn ‘Arabî, ce second « hum » renvoit aux mêmes croyants, les « gens du fossé », assis sur le feu, témoins de ce que les incroyants sont en train de leur faire subir (le supplice du feu). Le voile de ce monde leur est déchiré et, tournés vers Dieu, ils ne voient que Lui, dont la Description est donnée dans les deux versets suivants.(cf. Tafsîr d’Ibn ‘Arabi, vol.2 p788) Mais alors pourquoi ne pas les nommer plus clairement ? • {à qui ils ne reprochaient que de croire en Dieu le Tout-Puissant/Digne, le Digne de Louange (8), à Qui appartient la royauté des cieux et de la terre et Dieu est Témoin de toute chose.} (9) Qui reprochait aux croyants leur croyance en Dieu Unique ? Le tyran oppresseur, seul ou aussi les gens avec lui : sa cour ? ses troupes ? son peuple ? les peuples qui s’étaient soumis au tyran ? Pourquoi étaient-ils gênés par leur croyance ? Parce que ces croyants ne voulaient pas se soumettre à leur autorité ou remettaient en cause leur autorité ? Si le verbe « qutila » est considéré comme une malédiction à l’encontre les gens d’al-Ukhdûd pour avoir persécuté les croyants, on peut comprendre que le serment est fait en vue de la réalisation de cette malédiction. Y-a-t-il un lien entre ce sur quoi a été fait le serment divin et la malédiction sur les assassins des croyants d’al-Ukhdûd ? Si oui, lequel ? Vient ensuite une Description de ce Dieu en Lequel croient les croyants : le Tout-Puissant/Digne, le Très Digne de Louange, à qui appartiennent les cieux et la terre, qui est Témoin de toute chose. C’est-à-dire Tel qu’Il se manifeste à eux : Présent pour les croyants mais voilé aux incroyants, Témoin des exactions qui leur sont faites même si les criminels ne Le voient pas, Témoin de la foi, de la patience et de la fermeté des croyants persécutés. Quel est le lien entre l’histoire des gens d’al-Ukhdûd et les versets du serment ? Pourquoi Dieu a-t-Il rappelé à Son Prophète(s) l’histoire des gens d’alUkhdûd (qui a eu lieu peu avant sa naissance) ? En exemple de comportements en lien avec la situation vécue par le Prophète(s) et ses partisans à La Mecque, au début de sa mission ? Pour qu’elle ne soit pas oubliée ? Y a-t-il d’autres sourates ou versets qui évoquent leur histoire ? Il semblerait que non, la sourate ar-Rûm (30) qui a été révélée plus tard, parle de la défaite des « Rûms » (‘romains’, ‘byzantins’) sans les qualifier de ‘croyants’. alors qu’eux sur/ à côté de lui sont assis ; et eux sont témoins de ce qu’ils font des croyants ; ‫َو َما َن َق ُموا ِم ْن ُه ْم إِ َّل أَن‬ ‫ُي ْؤ ِم ُنوا ِبال َّل ِه ا ْل َع ِزي ِز‬ )8(‫ا ْل َح ِمي ِد‬ wa mâ naqamû min-hum illâ an yu’minû bi-llâhi al-‘azîzi al-hamîdi ; à qui ils ne reprochaient que de croire en Dieu le To u t - P u i s s a n t / Digne, le Digne de Louange ‫ا َّل ِذي َل ُه ُم ْل ُك‬ ‫ال َّس َم َوا ِت‬ ‫َوا ْ َل ْر ِض َوال َّل ُه َع َل‬ )9(‫ُك ِّل َ ْش ٍء َش ِهي ٌد‬ al-ladhî lahu mulku-s-samâwâti wa-l-ardi wa-llâhu ‘alâ kulli shay’inn shahîdunn ; à Qui appartient la royauté des cieux et de la terre et Dieu est Témoin de toute chose. N°97 - Ramadân-Shawwâl 1440 - Mai-Juin 2019 www.lumieres-spirituelles.net 7

[close]

p. 8

L E C O R A N réfléchir sur les versets 9e concours du mois de Ramadan sur le noble Coran -1440 A/ Testez vos connaissances sur le Coran, en l’honneur de la venue du mois béni de Ramadan. Participez au concours annuel sur le Coran qui est divisé en deux parties : celle-ci porte sur la forme et les mots, l’autre étant réservée au sens. A chaque partie du quiz remplie correctement, envoyée avant la sortie du numéro suivant, un petit cadeau spirituel et matériel (livres ou argent d’une valeur de 50$). 1)Reliez la particule écrite en arabe et en phonétique avec son sens français et ce qu’elle indique : 1 hal 2 lâ 3 bal 4 ‘a 5 inna 6 mâ 7 ‘alâ 8 la )‫ ( َهل‬a (‫ )لا‬b (‫ ) َبل‬c (‫ ) َأ‬d (‫ ) ِإ َّن‬e (‫ ) َما‬f (‫ ) َع َلى‬g (‫ ) َل‬h Bien plus, même C’est que Est-ce que ? Certes Au-dessus, à côté Ne… pas Est-ce que ? Ce que, ce qui I Particule de lieu II Pronom relatif (surtout pour les choses) III Particule de mise en évidence IV Particule de modification ou de rectification V Particule de négation (ds le présent ou futur) VI Particule d’interrogation VII Particule d’insistance VIII Particule d’interrogation 2)Trouvez la racine du mot écrit en phonétique et indiquez le sens de la racine : 1 ma‘ûd )‫ ( َم ُعود‬a 2 mashhûd 3 amîn (‫ ) َم ْش ُهود‬b (‫ ) َأ ِمين‬c 4 taqwîm (‫ ) َت ْق ِويم‬d 5 as’hâb (‫ )ا ْص َحا َب‬e 6 al-ukhdûd (‫ )ال ُأ ْخ ُدود‬f ‫قام‬ ‫خ ّد‬ ‫صحب‬ ‫شهد‬ ‫وعد‬ ‫امن‬ I attester II se lever III promettre IV fendre V être sûr VI accompagner 3)Retrouvez le pluriel de ces mots et leur sens : 1 qabr 2 sadr 3 burj 4 shâhid 5 samâ’ 6 khabîr )‫ ( َقبر‬a samâwât (‫ ) َصدر‬b shuhûd (‫ ) ُبرج‬c khubarâ’ (‫ ) َشا ِهد‬d qubûr (‫ ) َس َماء‬e sudûr (‫ ) َخ ِبير‬f burûj (‫ ) َس َما َوات‬I témoins (‫ ) ُش ُهود‬II cieux ( ‫ ) ُخ َب َراء‬III poitrines (‫ ) ُق ُبور‬IV tours (‫ ) ُص ُدور‬V experts (‫ ) ُب ُروج‬VI tombes 4)Complétez le tableau suivant avec les dérivés du verbe shahida en donnant le mot en arabe (phonétique et en écriture arabe) : Shahida ‫َش ِه َد‬ 1 Le participe actif – agent : (qui assiste, témoigne, est présent, témoin) : a-…………….....…/…..……………… pl.: b-…………….....…/…..……………… 3 Le nom dérivé du verbe : (le témoin, véridique (ds son témoignage) : a-…………….....…/…..……………… pl.: b-…………….....…/…..……………… 2 Le participe passif : (qui est attesté (par des témoins), témoigné : ….......……………/………………… 4 Le nom d’action : (le fait, l’action de voir, vision) ….......……………/………………… 5)De ces deux mots 1-« ash-shâhid (‫ » )ال َّشا ِهد‬et 2-« ash-shahîd (‫» )ال َّش ِهيد‬, lequel désigne : a-la personne qui a témoigné et ainsi a reçu cette appellation ? b-celle qui est connue pour être toujours un témoin en toute vérité ? 8 www.lumieres-spirituelles.net N°97 - Ramadân-Shawwâl 1440 - Mai-Juin 2019

[close]

p. 9

9e concours du mois de Ramadan sur le noble Coran 1440 B/ Testez vos connaissances sur le Coran, en l’honneur de la venue du mois béni de Ramadan. Participez au concours annuel sur le Coran qui est divisé en deux parties : celle-ci est réservée au sens, l’autre ayant porté sur la forme. A chaque partie du quiz remplie correctement, envoyée avant la sortie du numéro suivant, un petit cadeau spirituel et matériel (livres ou argent d’une valeur de 50$). 1)Quelles leçons peut-on tirer des sourates al-‘Âdiyât et at-Tîn ? (Vrai ou faux) a-L’homme est ingrat par nature et ne peut pas changer. b-Tout croyant, faisant de bonnes actions, peut s’élever vers Dieu. c-Des êtres humains ont été créés sous la forme la plus parfaite et d’autres au niveau le plus bas. d-Dieu est le plus Sage des juges, de façon absolue. 2)A quoi fait allusion ces lieux cités dans la sourate at-Tîn dans le serment divin ? Lieux cités dans le noble Coran Lieu de la Révélation Nom du Prophète(p) 1 at-Tîni wa-z-Zaytûni (‫ )ال ِتين وال َّز ْي ُتون‬a La Mecque 2 Tûri sînîni (‫) ُطور س ِي ِنن‬ b Babylone 3 al-baladi al-amîni (‫)البلد الامين‬ c Al-Quds I Prophète Moussa(p) II Prophète ‘Issa(p) III Prophète Ibrahim(p) d Le Mont Sinaï IV Prophète Mohammed(s) 3)Que peut désigner « al-yûm al-Mashhûd » ? ……………… a-Le Jour du Jugement ? b-Le Jour de l’apparition de l’Imam al-Mahdî(qa) ? c-Le vendredi ? d-Le Jour du Retour (ar-Raja‘at) ? e-Toutes les réponses ? 4)Quand et où vécurent les « compagnons d’al-Ukhdûd » ? A......…… B......…… A-Epoque des compagnons d’al-Ukhdûd a-Au temps du Prophète ‘Issa(p) ? b-A une époque ancienne, avant Banî Israël ? c-Peu avant la naissance du Prophète(s) de l’Islam ? d-Après le Prophète ‘Issa(p) avant l’histoire des Gens de la Caverne ? B-Lieu des compagnons d’al-Ukhdûd a-En Mésopotamie ? b-En Palestine ? c-En Abyssinie ? d-Dans une région disputée entre l’Arabie Saoudite et le Yémen, au sud de la péninsule arabique ? 5)Quelle est l’histoire du jeune homme des « compagnons d’al-Ukhdûd » ? Vrai (V) ou faux (F) ? a-Les « Compagnons du Fossé » évoquent l’histoire d’un jeune homme qui a cru en un Dieu Unique après avoir entendu les enseignements d’un moine. b-Ce garçon, hésitant entre le sorcier et le moine, a été mis à l’épreuve par l’envoi de soldats du roi. c-Il guérissait les aveugles et les lépreux en déclarant qu’il avait un pouvoir magique. d-Le roi chercha plusieurs fois à le tuer. Mais grâce à son pouvoir magique, le jeune arrivait à se sauver. e-Le jeune homme disait au roi que c’était Dieu qui l’avait protégé. f-Le jeune homme demanda au roi à être tué devant tout le monde pour que les gens soient témoins de son martyre et croient en Dieu, uniquement en Lui. g-Il demanda au roi de dire au moment de lancer la flèche : « Par le Nom du Seigneur du jeune homme ». h-Mais l’exemple du jeune homme ne fut suivi que par une toute petite minorité de son peuple. 6)La sourate al-Burûj peut être divisée en quatre parties. Lesquelles ? Le nom ou contenu des parties 1 2 3 4 Les versets concernés N°97 - Ramadân-Shawwâl 1440 - Mai-Juin 2019 www.lumieres-spirituelles.net 9

[close]

p. 10

A V E C L ’ I M A M A L - M A H D I (qa) Les particularités de la société « Mahdawiyyah » (3) Nous avons vu, la dernière fois, trois particularités de la société que l’Imam al-Mahdî(qa) va établir. Voici la dernière particularité, telle évoquée par l’imam al-Khâmine’î(qDp) dans ses conférences* portant sur ce sujet. « L’Imam du Temps (que les Prières et les Salutations de paix de Dieu soient sur lui) va construire sa société selon ces fondements : 4-Le développement des vertus et de la morale Parmi les autres particularités à l’époque de l’Imam du Temps(qa), il y a ce point central : le [développement] des vertus et de la morale. Ainsi, quiconque détient une plus grande vertu morale sera en avant, devançant les autres. » (06/04/1359) Voici des propos rapportés des Infaillibles(p) sur ce sujet : Un propos rapporté de l’Imam al-Bâqer(p) commence ainsi : « Le sustentateur (al-Qâ’im) est de nous, victorieux par la peur, assisté de la victoire. La terre se replie pour lui et apparaissent par lui les trésors. Son autorité atteindra l’Orient et l’Occident. »(1) Ce propos rapporté signifie plusieurs choses. A l’époque du Maître du Temps (que nos esprits soient en rançon pour lui) : -tous les gouvernements injustes et les régimes despotes seront effrayés par lui(qa) ; -il y aura une situation globale, générale où il sera possible de réaliser un gouvernement mondial : •Dieu l’assistera de la victoire (ou de Son Assistance) ; •la terre se pliera au point d’être dans sa main, dans la poigne de sa puissance, les trésors en question apparaîtront alors ; •son autorité s’étendra dans l’Orient et l’Occident de ce monde. Après quelques phrases, il est dit : « Il ne restera aucune ruine qui ne sera reconstruite. »(1) Cette autorité se dépensera à la construction de la terre et non pas à la mainmise sur les richesses et à l’affaiblissement des êtres humains ! Dans toutes les contrées du monde, il n’y aura pas d’endroit détruit qui ne sera reconstruit, que ces destructions soient le fait des actes des hommes ou à cause de leur ignorance. Dans un autre propos rapporté de l’Imam al-Bâqer(p), il est dit : « Jusqu’à ce que se dresse le sustentateur (al-Qâ’im), qu’arrive la séparation [la distinction des croyants des incroyants] et que l’homme s’approche du sac (poche) de son frère et prenne ce dont il a besoin sans qu’il [le frère en question] l’en empêche. »(2) Ce propos indique une morale de l’égalité entre les gens et de l’esprit de sacrifice. Il annonce le salut de l’humanité de l’emprise de l’avarice et de la cupidité qui sont les plus grandes causes de la misère humaine. Et cela est, en vérité, une marque de ce régime islamique, à cette époque : sain du point de vue de la morale, de l’économie et de la société. Il n’y apparaîtra aucune contrainte, aucune coercition. Même ! Les hommes se sauveront, d’eux-mêmes, de l’avarice et de la cupidité humaines et ce paradis humain se réalisera. (21/01/1366) pp378-379 *« L’Être Humain de 250 ans » de l’imam al-Khâmine’î(qDp) qui rassemble ses conférences sur les quatorze Infaillibles(p) et les leçons tirées de leur vie. Trad. du persan vers l’arabe par s. Abbas Noureddine. Ed. Markez Nûn 2013 (1)Kamâl ad-Dîn wa tamâm an-ni‘amat, vol.1 p331 (2)Wasâ’il ash-shî‘at, vol.5 p121 10 www.lumieres-spirituelles.net N°97 - Ramadân-Shawwâl 1440 - Mai-Juin 2019

[close]

p. 11

L’invocation pour ne pas oublier Dieu « Gloire à Dieu, le plein de la Balance, le summum du Savoir, le comble de la Satisfaction, le poids de l’Arche, l’ampleur du Trône ! Louange à Dieu, le plein de la Balance, le summum du Savoir, le comble de la Satisfaction, le poids de l’Arche, l’ampleur du Trône ! Point de divinité autre que Dieu, le plein de la Balance, le summum du Savoir, le comble de la Satisfaction, le poids de l’Arche, l’ampleur du Trône ! Dieu est plus Grand, le plein de la Balance, le summum du Savoir, le comble de la Satisfaction, le poids de l’Arche, l’ampleur du Trône ! » Du Messager de Dieu(s), Makârem al-Akhlâq p303 citée par Diyâ as-Sâlihîna p281, à réciter matin et soir 3 fois. L’I N V O C A T I O N s’entretenir avec Dieu Subhâna-llâhi mil’a-l-mîzâni wa muntahâ-l-‘ilmi wa mablagha-r-ridâ, wa zinata-l-‘arshi wa sa‘ata-l-kursî, Al-hamdu li-llâhi mil’a-l-mîzâni wa muntahâ-l-‘ilmi wa mablagha-r-ridâ, wa zinata-l-‘arshi wa sa‘ata-l-kursî, Lâ ilâha illâ-llâhu mil’a-l-mîzâni wa muntahâ-l-‘ilmi wa mablagha-r-ridâ, wa zinata-l-‘arshi wa sa‘ata-l-kursî, Allâhu akbaru mil’a-l-mîzâni wa muntahâ-l-‘ilmi wa mablagha-r-ridâ, wa zinata-l-‘arshi wa sa‘ata-l-kursî. ‫الِّر َضا‬ ‫َو َمبْلَ َغ‏‬ ‫الِْعلِْم‬ ‫ُسبْ َحا َن اللهِ ِم ْل‏ءَ اْلِي َزا ِن‏ َو ُمنْتَ َهى‬ ‫َو ِزنََة الَْع ْر ِش َو َس َع َة الُْك ْر ِس ِي‏‬ ‫اَوِْزَلنَْمَةُداللْلَعهِْرِمِْ‏لشءََواْلَِسيَعَزاَةِنالَْوُك ْرُمنِْستَِي‏َهى الِْعلِْم َوَمبْلََغ‏ الِّر َضا‬ ‫الِّر َضا‬ ‫َو َمبْلَ َغ‏‬ ‫الِْعلِْم‬ ‫اإِلََّْعلْراللِهُش ِم َْو‏لءََساَعْلَِةي اَزلاُِْكن‏ْرَوِسُمِي‏نْتَ َهى‬ ‫َل إِلََه‬ ‫و ِزنََة‬ ‫الِّر َضا‬ ‫َو َمبْلَ َغ‏‬ ‫الِْعلِْم‬ ‫اْلَِويََسزاَعِن‏َة َوالُُْمكنْْرتَِسَهِي‏ى‬ َ‫اللهُ أَْكَُب ِم ْل‏ء‬ ‫و ِزنََة الَْع ْر ِش‬ N°97 - Ramadân-Shawwâl 1440 - Mai-Juin 2019 www.lumieres-spirituelles.net 11

[close]

p. 12

N O T R E R É E L L E D E M E U R E le Barzakh et l’Au-delà Par le Nom de Dieu le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux {Certes, nous sommes à Dieu et c’est vers Lui que nous retournons.}(156/2) Unicité au niveau des actes « De très nombreux versets parlent des actes effectués par les créatures en ce monde (qui seront rétribués par le Paradis ou l’Enfer selon que les actes étaient en bien ou en mal), en tant que ce sont elles qui sont responsables de ce qu’elles font. En même temps, on peut trouver dans le noble Coran un verset où Dieu Tout Puissant se rapporte à Lui-même les actes effectués par les créatures : {Et Dieu vous a créés et ce que vous faites.}(96/37 as-Sâfât) » (Ayatollah Mohammed Hussein at-Tehrânî, Ma‘rifatu-l-Ma‘âd, vol.1 p160) *********** « Il n’y a, dans l’ensemble des mondes de l’existence, qu’un seul Acte, indépendant, se dressant en Soi. Et l’ensemble des actes qui sortent des existants possibles [accomplis par eux] sont tous une ‘radiation’ (ish‘â‘) de cet Acte indépendant en Soi, se dressant en l’existence de l’Existence Nécessaire. Tout comme tous ces actes ont un rapport avec les existants possibles, ils ont un rapport avec le Créateur Tout-Puissant. C’est-à-dire, l’acte qui sort des existants est la manifestation, l’apparition de l’Acte du Seigneur Tout-Puissant. Cet acte est réellement lié à Dieu (qu’Il soit Glorifié). Alors il apparait dans cette existence par Ordre de Dieu avec Son Autorisation. Selon ce principe, l’apparition fait aussi apparaître le rapport à cette existence. Ces deux rapports ne sont pas l’un à côté de l’autre mais dans le prolongement l’un de l’autre, et cela parce qu’ils proviennent de Dieu Très-Elevé et que cette existence n’accomplit pas cet acte de façon indépendante. De même, les deux actes ne participent pas à l’acte ensemble. Même ! Cet acte sort et apparait en premier et en soi de l’Origine de l’Acte et l’Existence, qui est l’Essence Sainte de Dieu Très-Elevé. Puis, il apparaît et est créé dans cette existence en second lieu et accidentellement. Le noble Coran témoigne de cela quand il aborde des sujets comme la mort des existants, leur vie, leurs ressources ou comme les évènements célestes ou terrestres. C’est pourquoi, l’acte qui vient d’une existence déterminée et qui se rapporte à cette existence, est dans la Vérité de l’Ordre et de Sa Réalité, rapporté à Dieu (qu’Il soit Glorifié). Les versets coraniques les rapportent clairement à leurs causes inférieures ou supérieures en même temps qu’ils les attribuent à l’Essence Sainte du Créateur, qui est Une, Unique dans ces actes, pas d’associé à Elle. » (Ayatollah Mohammed Hussein at-Tehrânî, Ma‘rifatu-l-Ma‘âd, vol.1 pp157-159) 12 www.lumieres-spirituelles.net N°97 - Ramadân-Shawwâl 1440 - Mai-Juin 2019

[close]

p. 13

A propos de l’Unicité au niveau des actes (explications) 1-Ayatollah Tehrânî(qs), dans son sixième discours repris dans le livre « Ma‘rifatu-l-Ma‘âd » (vol.1 pp157-188), parle de la question des actes accomplis par les créatures (quelles qu’elles soient) en abordant la question de la prise de l’âme de l’être humain par l’Ange de la mort. Est-ce l’Ange de la mort qui agit ou bien Dieu Tout-Puissant ? Cette question du statut des actes effectués par l’être humain a été l’objet de beaucoup de discussions, surtout aux premiers temps de l’Islam, à l’époque des Omeyyades – quand les califes/rois, descendant d’Abû Sufyân, essayaient d’éteindre la voix des Imams(p) Infaillibles et de justifier, en même temps, leurs actes injustes, criminels et oppresseurs, contraires à l’Islam – le fameux débat entre le déterminisme et le libre-arbitre. 2-Ayatollah Tehrânî(qs) distingue en premier lieu l’Existence Nécessaire (wâjib al-Ujûd) et l’existence possible, contingente (mumken al-ujûd) : -L’Existence Nécessaire (wâjib al-Ujûd) est l’Existence qui ne peut pas ne pas exister, qui existe sans qu’il n’y ait de cause ni de condition à son existence : Dieu, qu’Il soit Exalté ! -L’existence possible, contingente (mumken alujûd) est celle qui peut ne pas exister, qui a besoin d’un Existant pour le faire exister, la création. Ainsi, au niveau de l’Existence Nécessaire, il n’y a qu’un seul Acte, indépendant, en Soi ; et au niveau de toutes les créatures (qui sont des existences possibles, contingentes, non nécessaires), les actes effectués ne sont que « radiation » (« ish‘â‘ » - 4e f. dérivée du v. « shâ‘ » = répandre, diffuser), que le fait de répandre la Lumière, les Rayons de cet Acte indépendant, unique. 3-Ainsi ce passage n’aborde pas la question des actes des créatures et de leurs responsabilités dans l’accomplissement de leurs actes (qu’ils soient bons ou mauvais), c’est-à-dire du point de vue de la création et des créatures. Mais il met en évidence le rapport des actes des créatures avec le Créateur (qu’Il soit Glorifié) et la nature de ce rapport (en se plaçant du point de vue du Créateur, Un, Unique), en tant que les actes des créatures ne sont pas à dissocier du Créateur. Ils ne sont pas indépendants de Lui, mais la manifestation (ou les manifestations) de l’Acte unique du Seigneur Tout-Puissant. Pas d’actes des créatures (bon ou mauvais) qui ne soient effectués, qui n’apparaissent, sans Autorisation du Créateur. En d’autres termes, les actes des créatures proviennent en premier lieu de l’Acte de Dieu (qu’Il soit Exalté) à l’Existence Nécessaire qui Se manifeste selon les existences possibles, déterminées. 4-De ce point de vue, les actes des créatures viennent « après » (par rapport au monde de la création), non pas par participation ni par association (ce qui serait du polythéisme ou de l’associationnisme), mais en tant qu’il y a d’abord l’Acte de l’Existence Nécessaire, qui se manifeste dans le monde contingent de la création, de cette façon, accidentellement. C’est pourquoi Dieu dit, dans Son noble Livre : {Dieu vous a créés et ce que vous faites.}(96/37 as-Sâfât) C’est un aspect de la question des actes des créatures qui est mis ici en avant, dans une vision unicitaire. N°97 - Ramadân-Shawwâl 1440 - Mai-Juin 2019 www.lumieres-spirituelles.net 13

[close]

p. 14

E X P É R I E N C E S S P I R I T U E L L E S de nos Infaillibles(p) Al-Khadir(p) et la source de la vie ! Il est rapporté du Prince des croyants(p) qu’al-Khadir(p)(1) était un compagnon de Dhû al-Qarnayn(p). On interrogea le Prince des croyants(p) sur Dhû al-Qarnayn(p). Il(p) dit : « Il était un serviteur qui a aimé Dieu alors Il l’a aimé, qui conseillait pour Dieu alors Il l’a conseillé… »(2) Un jour, Dhû al-Qarnayn s’interrogea sur l’adoration des gens du ciel comparativement à celle des habitants de la terre. En entendant la réponse de l’Ange Rifâ’îl, il dit qu’il aimerait vivre longtemps pour pouvoir réellement adorer Dieu et Lui obéir selon ce qu’Il mérite. Alors l’Ange lui apprit(3) : « Il y a pour Dieu sur sa terre une source appelée la source de la vie. Quiconque, ayant un esprit (rûh), en boit, ne meurt pas avant le cri (assayhat). » Dhû al-Qarnayn appela trois cent soixante hommes dont al-Khadir qui était le meilleur de ses compagnons. Il remit à chacun d’entre eux un poisson et leur dit : « Allez à tel endroit, il y a là-bas trois cent soixante sources. Que chacun d’entre vous lave son poisson dans une source différente [pensant ainsi trouver la source en question et y boire]. » Ils s’en allèrent laver leur poisson. Al-Khadir s’assit pour laver le sien quand celui-ci s’échappa de lui et [plongea] dans une source. Il resta perplexe par ce qu’il voyait. Il se dit en lui-même : « Que vais-je dire à Dhû alQarnayn ? » Il ôta ses vêtements, but de l’eau [de la source] et plongea dedans pour chercher le poisson. Mais il ne l’attrapa pas. Ils retournèrent tous chez Dhû alQarnayn qui ordonna [à ses serviteurs] de prendre les poissons [des hommes]. Quand ils arrivèrent à al-Khadir, ils ne trouvèrent rien avec lui. Dhû al-Qarnayn l’appela et lui demanda des nouvelles du poisson. Il [Al-Khadir] lui raconta ce qui lui était arrivé. Dhû al-Qarnayn lui demanda ce qu’il fit alors. -« J’ai plongé dans [la source] pour le chercher et je ne l’ai pas trouvé. » -« As-tu bu de son eau ? » -« Oui ! » Dhû al-Qarnayn rechercha la source mais ne la trouva pas. Il dit alors à alKhadir : « Elle te revenait. »(4) (Bihâr, vol.12 pp179-180 H5) (1)Al-Khadir (plutôt connu sous la prononciation al-Khudr ou al-Khidr) est présenté dans le noble Coran comme étant : {l’un de Nos serviteurs à qui Nous avons donné une Miséricorde de chez Nous et à qui Nous avons appris un Savoir de chez Nous (ladunnâ).}(65/18 La Caverne) (2)Bihâr, vol.12 p179. (3)« al-‘Âbid al-‘âlim al-Khadir » de ‘Imâd al-Hilâlî p36. (4)cf. « al-‘Âbid al-‘âlim alKhadir » de ‘Imâd al-Hilâlî p340, citant sh. Sadûq(p) in Nûr ath-Thaqalayn, vol.6 p273, alIhtijâj, vol.1 pp336-337, Ikmâl ad-Dîn p273. 14 www.lumieres-spirituelles.net N°97 - Ramadân-Shawwâl 1440 - Mai-Juin 2019

[close]

p. 15

b CONNAÎTRE DIEU Connaître DIEU par la connaissance de Son Imam(p) (8) Nous essayons de comprendre comment arriver à connaître Dieu à partir de la connaissance de Son Imam en reprenant le commentaire du 38e hadith fait par l’imam al-Khomeynî(qs) dans son livre « 40 Hadîhann ». Selon une chaîne de transmission continue remontant à Mohammed fils de Muslim : « J’ai interrogé Abû Ja‘far (l’Imam al-Bâqer(p)) sur ce qu’ils rapportent que « Dieu créa Adam à Son Image ». L’Imam(p) répondit : « C’est une image (ou forme), advenue, créée. Dieu l’a choisie et l’a préférée à toutes les autres différentes images (ou formes). Il Se l’est alors ajoutée (ou attribuée) à Lui-même, comme Il S’est ajouté (ou attribué) la Ka‘bah à Lui-même et l’Esprit à Lui-même. » Puis il(p) cita : {Ma Maison}((125/2) et {J’ai insufflé en lui de Mon Esprit}(29/15 al-Hijr). » » Usûl al-Kâfî, vol.1 Kitâb at-Tawhid Bâb 43 ar-Rûh H4 p184 Nous continuons de voir les exemples tirés du Livre (le noble Coran) et de la Tradition, indiquant que l’Être Parfait est l’apparition du Nom Regroupant et le miroir de la manifestation du Nom le plus grandiose. Il est rapporté dans al-Kâfî, de sa chaîne de transmission remontant à Khâled al-Kâbalî. « J’ai interrogé Abû Ja‘far(p) à propos de la Parole de Dieu ToutPuissant : {Ils ont alors cru en Dieu, en Son Messager et en la Lumière que Nous avons fait descendre.}(2/64 at-Taghâbun Il(p) répondit : « Ô Abû Khâled, la Lumière, par Dieu, est la Lumière des Imams de la Famille de Mohammed(s), jusqu’au Jour d’alQiyâmah ; ils sont, par Dieu, la Lumière de Dieu qu’Il a fait descendre ; ils sont, par Dieu, la Lumière de Dieu dans les cieux et la terre. » » Usûl al-Kâfî, vol.1 Kitâb al-Hujjah Bâb 69 al-A’imat Nûr Allâhi H1 p250 Il est rapporté dans al-Kâfî, de sa chaîne de transmission remontant à l’Imam al-Bâqer(p), à propos de son interprétation du noble verset : {Sur quoi s’interrogent-ils ? Sur la nouvelle grandiose.}(1-2/78 an-Nabâ’) Il(p) répondit : « Il concerne le Prince des croyants. Le Prince des croyants (que les Prières de Dieu soient sur lui) disait : « Dieu (qu’Il soit Exalté) n’a pas de Signe (âyat) plus grand que moi et Dieu n’a pas de Nouvelle (naba’) plus grandiose que moi. » » Usûl al-Kâfî, vol.1 Kitâb al-Hujjah Bâb 74 al-Ayat H3 p264 (cités dans le 38e hadith de 40 Hadîthann de l’Imam al-Khomeynî(qs), p706 aux Ed.Dâr at-Ta‘âruf-Liban) N°97 - Ramadân-Shawwâl 1440 - Mai-Juin 2019 www.lumieres-spirituelles.net 15

[close]

Comments

no comments yet