Magazine WaMe n°17

 

Embed or link this publication

Description

Magazine WaMe n°17 - Edité par Patriarche

Popular Pages


p. 1

1 Avril 2018 Actualités Coup de projecteur sur la Maison de Répit, Supernova, Citylights Dossier Alteroffice Chapitre 2:Digital et modes de travail Métiers Stéphanie Stoller Virginie Mauz Alexandre Bories Marion Francesio Mais aussi : Actus, Portrait, Culture 17

[close]

p. 2

ÉDITO PAR DAMIEN PATRIARCHE Le mot innovation est au coeur de l’agitation actuelle, il résonne comme une injonction. Chacun se doit d’avoir le mot innovation dans la vocation même de son entreprise (nous avons succombé nous aussi), sous peine de passer pour un dinosaure. Les services communication sont très créatifs et lancent des trophées de l’innovation, des hackatons Innovate, des workshops disruptifs. L’open innovation est devenu mainstream. Mais l’innovation pour qui, pour quoi ? L’innovation si ce n’est pas pour aller vers un progrès, une amélioration n’a pas de raison d’être. L’innovation est plutôt vue comme une approche, comme un ensemble de méthodes plutôt que comme un résultat. C’est alors chez nous plutôt un état d’esprit aventurier, une ouverture à la nouveauté ou au « faire différemment ». Le croisement des métiers de l’architecture, de l’ingénierie, du design industriel, graphique ou narratif, de l’urbanisme, de l’usage, du développement territorial, du montage immobilier, de l’exploitation d’espaces… est à lui seul créateur de renouvellement des processus. Nous sommes intimement convaincus que l’architecture se doit d’être stimulée si elle veut anticiper les usages de demain et continuer de rendre la nature confortable. 2

[close]

p. 3

SOMMAIRE 2 ÉDITO & SOMMAIRE • 4 ACTUS • 8 ID-CARD • 16 DOSSIER • Alteroffice Décathlon B’Twin: Interview croisée entre Frank Harrold, Bernard Maillet et Rose Mégard. Dossier Innovation, Industrie et Territoire 32 MÉTIERS • 36 PORTRAIT • 38 CULTURE • 3

[close]

p. 4

Actus TITRE AGENCEMENT La croissance de l’agence et la constante reinterrogation de nos modes de travail nous conduisent à régulièrement réaménager différents espaces dans nos agences, cela nous permet de prototyper, tester, améliorer, critiquer et améliorer nos idées parfois loufoques. Myah (Furniture for life and work) nous accompagne sur tout le volet mobilier pour créer ensemble des espaces à la fois pratiques, flexibles et chaleureux. (voir double page ci-après) www.myah.work RECRUTEMENT Retrouvez nos offres d’emploi ou déposez votre candidature spontanée ici : https://patriarche.welcomekit.co/ SUMMER SESSION 2018 Comme à l’accoutumé, ce temps fort de l’été a permis à l’agence de faire le bilan des actions du semestre dans une ambiance festive. Cette session a été marquée par la célebration de la fusion des agences BDM et Lacoudre avec Patriarche, ainsi que l’annonce de l’ouverture prochaine de Walter, nouvel espace de co-working imaginé par l’agence, dans plusieurs villes de France. L’occasion idéale pour renouveler la photo d’une équipe qui compte désormais plus de 230 collaborateurs. FUSION BDM Architectes rejoint Patriarche. Suite à plusieurs collaborations passionnantes, qui ont mis en évidence de fortes affinités et des valeurs partagées, BDM architectes et Patriarche ont décidé de fusionner. L’expertise reconnue de BDM dans le domaine de la santé, associée à la capacité d’innovation et à la maîtrise des grands projets de Patriarche, va permettre d’apporter un regard neuf. Cette fusion permet aussi de renforcer l’implantation bordelaise de la nouvelle entité, qui travaille déjà dans la région sur de nombreux projets, notamment pour Dassault, Safran, Poste Immo, Cultura (Patriarche) ou pour la Région Nouvelle Aquitaine, Bordeaux Métropole, le Groupe Bordeaux Nord, Korian, Clairsienne, etc. (BDM). Joël Maurice devient Partner (associé de rang 1) et membre du board de Patriarche. Lacoudre Architectures rejoint Patriarche Après avoir partagé de longs mois de collaborations intenses sur plusieurs concours de grandes ampleurs, les agences Lacoudre Architectures et Patriarche ont décidé d’unir leurs compétences au sein d’une seule et même entité sous le nom Patriarche. Les expériences solides de Lacoudre dans des domaines tels que l’universitaire et les bases militaires viendront renforcer le savoir-faire de l’agence. L’équipe Lacoudre s’est installée dans notre agence de Paris et le mélange a déjà pris ! Jean-Baptiste Lacoudre rejoint également le board de Patriarche. 4

[close]

p. 5

PROJET LIVRÉ ACTUS OUVERTURE Nous avons ouvert en juillet dernier une nouvelle agence à Bâle, afin de faciliter notre développement en Suisse et en Allemagne et de servir de base à nos projets dans l’Est de la France. PROJET GAGNÉ Campus FAB - Usine 4.0 Bondoufle (91) / Livraison 2019 Conception-Réalisation d’un centre de formation à la mécanique industrielle de demain Cette école de l’industrie du futur ouvrira ses portes en 2019, et mettra à disposition des apprentis, étudiants et formateurs les moyens industriels et numériques typiques d’une « Usine du futur ». CHANTIER EN COURS Faculté Necker Paris (75) - 22 500 m² Réhabilitation de la faculté de médecine de Necker (site de recherche et d’enseignement) sur le site de l’Université Paris Descartes. Mais aussi : Usine Simond, Chamonix - LPS Orsay, Paris - Boiron, Lille... NH Hôtel Blagnac (31) - 8 600 m² Hôtel 4* de 148 chambres, centre de conférences, restaurant et bar au sein de l’aéroport de Toulouse-Blagnac. Connecté à l’aéroport, le nouvel NH hôtel a ouvert ses portes ce 1er décembre 2018. L’établissement compte 148 chambres et comprend également des espaces dédiés aux réunions, conférences et séminaires. PROJET LIVRÉ Thermes St Gervais St Gervais (74) / Livraison 2018 Rénovation complète, en site occupé, des Thermes de St Gervais Nous avons livré les Thermes cet automne, suite à un concours que nous avions remporté pour L’Oréal il y a près de deux ans. Le chantier, techniquement complexe, était organisé sur 4 phases, afin de permettre aux curistes et baigneurs de profiter des vertus thérapeutiques de l’eau thermale des lieux pendant la rénovation. + d’actus sur notre page Facebook 5

[close]

p. 6

Page de gauche : Aménagement du patio sous verrière à Taxiway, siège social. Page de droite : Fourniture du mobilier : MYAH 6

[close]

p. 7

7

[close]

p. 8

ID-CARD La Maison de Répit Maître d’ouvrage : Fondation France Répit Lieu : Tassin La Demi-Lune, 69 Superficie : 1 722 m² Livraison : 2018 Interview d’Henri de Rohan-Chabot, délégué général de la Fondation France Répit Construction de la première Maison de Répit en France. Premier établissement de ce type en France, la Maison de répit de Lyon se situe au cœur d’un parc boisé d’un hectare à Tassin la Demi-Lune (à 10 mn du centre de Lyon) mis à la disposition par la société BioMérieux. Ces maisons ont pour vocation de permettre à des personnes malades et à leurs accompagnants de disposer d’un lieu conçu pour leur offrir du répit. Un lieu où le personnel spécifiquement formé peut prendre le relais des familles dans la prise en charge de la personne malade. Un lieu où les malades qui, le reste du temps sont à domicile, peuvent s’évader de leur contexte quotidien le temps d’un ou plusieurs séjours. Conçue par les architectes de l’agence Patriarche, la Maison de répit de Lyon développe des espaces modernes, clairs et conviviaux, où la vie peut s’organiser au rythme de chacun : chambres et studios familiaux, espaces de détente et de bien-être, restaurant, lieux de vie partagés… Elle s’efforce de proposer une ambiance « maison » loin de l’ambiance de l’hôpital, la priorité étant donnée au bien-être, à la tranquillité, à la convivialité, les soins étant programmés dans le respect de cette atmosphère. 8

[close]

p. 9

ID CARD Pouvez-vous nous situer le contexte du projet et la cible visée par cette structure ? Qu’est-ce qu’une maison de répit ? C'est un lieu qui accueille des personnes malades ou en situation de handicap prises en charge à domicile, et s'ils le souhaitent, leurs proches aidants, pour des séjours réguliers de repos, de ressourcement et d'accompagnement familial. Nous offrons aux familles de la Métropole de Lyon un "crédit temps" de 30 jours de répit par an, mobilisable en fonction des besoins et des souhaits des familles. Comment est né ce projet ? Le projet a été créé par des soignants du Centre Léon Bérard et des familles concernées, confrontées à l'épuisement fréquent des personnes qui prennent soin d'un proche fragilisé à domicile, et pour lesquels il existe un réel besoin de soutien et d'accompagnement, à l'heure où le domicile devient le lieu naturel du soin et où les "aidants" sont de plus en plus sollicités. En quoi la Maison de Répit est-elle novatrice en France ? C'est la première maison de ce type en France, elle est inspirée des modèles nord européens ou québécois et présente la particularité d'accueillir à la fois des enfants et des adultes, des personnes malades ou handicapées, des patients et des aidants. Elle bénéficie également d'un modèle public-privé innovant, l'investissement (5,5 M€) ayant été réalisé par de grands mécènes financiers et l'aide d'entreprises mécènes de compétences, notamment l'agence Patriarche engagée en mécénat depuis les tout premiers temps du projet, les frais de fonctionnement étant pris en charge par l'ARS, c'està-dire d'une certaine façon par la sécurité sociale. Quel est le rôle de l’architecture dans un projet de ce type ? L'architecture est une dimension clé du projet : selon nous, "tout contribue au soin" : la compétence des soignants, la bienveillance des accompagnants professionnels et bénévoles, l'environnement naturel du parc, la qualité de l'architecture, des espaces, de la décoration. Quelles sont les compétences indispensables pour mener un projet comme celui-ci ? Nous avons travaillé avec les équipes de Patriarche dès l'amont du projet, pour en partager le sens, les objectifs, les contraintes, dans une approche pluriprofessionnelle associant architectes, décorateurs, soignants, gestionnaires médicosociaux, familles, et permettant de donner une véritable cohérence au projet. Qui est susceptible d’ouvrir d’autres structures de ce type ? Et quels conseils leur donneriez-vous ? Notre conseil : intégrer l'architecture comme une dimension essentielle du projet, dès les premières réflexions. Faire en sorte que le lieu réponde aux exigences d'un établissement de soins, mais soit d'abord vécu par les personnes accueillies et par les personnels salariés et bénévoles comme un véritable lieu de vie, ressourçant, bienfaisant, dans une ambiance "comme à la maison" propice au répit. Envisagez-vous d’ouvrir d’autres Maisons de Répit à l’avenir ? Nous avons l'ambition de développer nous-mêmes d'autres maisons dans toutes les régions françaises, mais aussi d'accompagner d'autres porteurs de projets de maisons de répit lorsque les acteurs locaux souhaitent bénéficier de notre expérience. Si un de nos lecteurs souhaite vous soutenir ou apporter de l'aide, comment peut-il procéder ? En s'engageant comme bénévole au sein de la maison, en apportant une aide financière, même modeste à notre Fondation, et plus simplement en étant attentif à ceux qui, autour d'eux, prennent soin d'un proche malade ou handicapé à domicile et qui ont souvent besoin d'une présence, d'une écoute, d'un coup de main pour alléger le fardeau que représente parfois cet accompagnement au long cours. 9

[close]

p. 10

10

[close]

p. 11

ID CARD La Maison de Répit : Un espace hors du temps pour s’évader et se ressourcer au milieu d’un parc boisé à Tassin La Demi-Lune. 11

[close]

p. 12

Case study Espaces partagés Panneaux photovoltaïques Production d’énergie renouvelable Atelier Lumière naturelle abondante Stationnements vélos Bornes de recharge Parking SuperNova Maître d’ouvrage : Bart Lieu : Le Bourget-du-Lac, 73 Superficie : 6 610 m² Livraison : 2020 Construction d’un programme immobilier Mid Tech sur le site de Savoie Technolac. Supernova n’est pas un simple bâtiment de bureaux et d’ateliers, mais un lieu innovant, adapté aux modes de travail collaboratif et productif, tendance actuelle et future avérée. Sa vocation est de pousser les codes des espaces de travail et entend aller plus loin pour permettre aux futurs utilisateurs de travailler différemment. L’architecture du bâtiment, axée autour d’une voie centrale de livraison, permet d’offrir des espaces lumineux laissant entrevoir le paysage environnant et résolument moderne. Les espaces mutualisés et partagés sont mis en avant, afin de favoriser les échanges entre les salariés des différents utilisateurs du site. Chaque lot bénéficie de lumière naturelle abondante de part l’orientation et les grandes surfaces vitrées des façades principales. Des espaces partagés sont proposés sur tous les niveaux afin d’optimiser les surfaces de chaque utilisateur. Chaque aile est accessible par un hall et un monte-charge desservant l’ensemble des niveaux, qui comportent des espaces communs, les sanitaires et des douches. La performance énergétique, l’approche bio-climatique et les notions de conforts sont des composantes fondamentales dans la conception de ce projet. En effet, le niveau RT2012 Effinergie + est visé, le bâtiment sera raccordé sur un réseau de chaleur urbain et des panneaux photovoltaïques permettront la production d’énergie (au -25 000 kWh/an). 12

[close]

p. 13

ID CARD 13

[close]

p. 14

Case study Innovation and Technology Center City Lights Maître d’ouvrage : Solvay Lieu : Saint-Fons, 69 Superficie : 42 000 m² Livraison : 2021 Un processus alternatif dans la conception / réalisation d’un projet d’envergure. Un travail collaboratif de co-développement. Le projet vise à transformer le site existant en un campus d’innovation accueillant, un centre mondial qui favorisera l’intelligence collaborative à toutes les étapes du processus de production. T.I.C doit être une vitrine de la marque, il est important que les résidents s’y sentent bien pour gagner en efficacité afin de satisfaire les clients. Visible depuis l’autoroute, le campus sera un véritable signal au cœur de la vallée de la chimie lyonnaise. Les façades ayant pignon sur rue sont dessinées comme une onde largement vitrée qui oscille le long des grands axes. Le paysage se lie en creux et en transparence pour former un environnement apaisé et favorable à l’émergence des idées. Le savoir-faire de Solvay interagit avec l’environnement industriel et scientifique Lyonnais. L’énergie du site se diffuse également vers d’autres sites de la marque à l’international. Travailler en mode collaboratif, encourager la sérendipité, offrir le meilleur confort au poste de travail, favoriser l’innovation dans un esprit « Start up », connecter l’ensemble des équipes avec une véritable culture client, tels sont les principaux enjeux qui ont conduit notre conception. En effet, le City Lights Innovation & Technology Center a été pensé dans le but de développer une culture avancée de la collaboration, de l’interaction et du sens de la communauté. Patriarche a été retenu par Solvay à l’issue d’un dialogue compétitif mis en place de manière à se focaliser sur le besoin utilisateur. Cette démarche itérative a abouti à une esquisse validée en interne par un « user Committee » dans une démarche de co-construction inédite ou plus de 1000 collaborateurs ont pu exprimer leurs avis. Cette démarche se poursuit dans la mise au point de l’Avant - projet. Plus de 60 ateliers échangent pour définir quel sera le laboratoire de demain, quel est l’espace de travail le plus favorable pour favoriser la culture de l’innovation. La mise au point des espaces de laboratoires et pilotes industriels a nécessité la mise en place d’une équipe Patriarche pluridisciplinaire formée d’Architectes et d’ingénieurs expérimentés, proactifs et disponibles pour répondre aux besoins précis d’équipes travaillant dans tous les domaines de la chimie ( Polymères, composants de la construction, food, agro, bodycare, énergie, coatings, santé…). Les NWOW* impliquent une nouvelle organisation du travail qui mixe à la fois les pratiques de flexibilité dans le temps et l’espace, la multitude d’organisation du travail (en équipe, semi autonomes, virtuelles) et le management (par projets, par objectifs). Sa mise en œuvre est facilitée par le déploiement des technologies de l’information et de la communication 14 *new ways of working

[close]

p. 15

ID CARD et s’inscrit au cœur d’une vision particulière de l’entreprise. En réponse à ces évolutions conjoncturelles et aux pratiques de Solvay, l’espace physique que nous proposons pour ce projet stimule les pratiques de travail, offre une grande souplesse et une capacité à déployer toutes les technologies, actuelles et futures, de communication. Patriarche est particulièrement structurée pour répondre aux enjeux des usages de demain. Nous répondons à l’injonction de réinventer et de rééquilibrer la relation entre l’usager et le concepteur en réinventant notre rôle et nos compétences. Nous hybridons les métiers d’architectes, urbanistes,ingénieurs, paysagistes, architectes d’intérieur, sociologues au service d’une expérience augmentée, développée en partenariat et pour l’utilisateur. Nous assumons l’idée de passer d’architectes à « Expérience (UX) makers » . Notre équipe intègre plus de 250 personnes d’horizons divers, capables de répondre aux grands enjeux de notre société. L’intégration du digital, les enjeux environnementaux, l’économie circulaire, la mobilité, autant de thèmes nouveaux qu’une approche traditionnelle du métier conduira à une forme d’obsolescence. 15

[close]

Comments

no comments yet