Il était un espoir... Collectif Les Horizons croisés

 

Embed or link this publication

Description

Le Collectif Les horizons croisés est basé dans la commune bruxelloise de Saint-Josse-ten-Noode, au sein de l'asbl EYAD-La Maison de Turquie. Cette première compilation s'attache au thème de l'immigration, mue par bien des espoirs.

Popular Pages


p. 1

Collectif Les horizons croisés Il était un espoir...Collectif Les horizons croisés Il était un espoir... RECUEIL DE TEXTES DE 13 AUTEUR.E.S SUR LE THÈME DE L’IMMIGRATION Senem Akyol, Hanane Benkerroum, Abdel Bouchouata, Zohra Cheffou, Semra Cosgun, Metin Çoskun, Isabelle De Vriendt, Otilia Mira Dorot, Meryem El Amrani, Sevil Nazim Hamdi, Hanife, Jeanne d’Afrique, Abigaïl Osei Bonsu page 1

[close]

p. 2

Droits d’utilisation: Il était un espoir... du Collectif Les horizons croisés est produit par ScriptaLinea aisbl et mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons 2.0 : Attribution – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification [ texte complet sur: http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/ ] ScriptaLinea, 2018. www.scriptalinea.org N° d’entreprise BE 0503.900.845 RPM Bruxelles Editrice responsable: Isabelle De Vriendt Siège social: Avenue de Monte-Carlo 56 - B-1190 Bruxelles (Belgique) www.scriptalinea.org Si vous souhaitez rejoindre un Collectif d’écrits, contactez-nous via notre site: www.collectifsdecrits.org page 2 Il était un espoir...Collectif Les horizons croisés Quelques mots sur ScriptaLinea ScriptaLinea La compilation de textes Il était un espoir... a été réalisée dans le cadre de l’aisbl ScriptaLinea, en partenariat avec l’asbl EYAD – La Maison de Turquie. ScriptaLinea se veut un réseau, un soutien et un porte-voix pour toutes les initiatives collectives d’écriture à but socio-artistique, en Belgique et dans le monde. Ces initiatives peuvent se décliner dans différentes expressions linguistiques: français (Collectifs d’écrits), portugais (Coletivos de escrita), espagnol (Colectivos de escritos), néerlandais (Schrijverscollectieven), anglais (Writing Collectives)... Chaque Collectif d’écrits rassemble un groupe d’écrivant.e.s (reconnu.e.s ou non) désireux de réfléchir ensemble sur le monde qui les entoure. Ce groupe choisit un thème de société que chacun.e éclaire d’un texte littéraire, pour aboutir à une publication collective, outil de sensibilisation et d’interpellation citoyenne et même politique (au sens large du terme) sur la question traitée par le Collectif d’écrits. Une fois l’objectif atteint, le Collectif d’écrits peut accueillir de nouveaux et nouvelles participant.e.s et démarrer un nouveau projet d’écriture. Les Collectifs d’écrits sont nomades et se réunissent dans des espaces (semi-)publics: centre culturel, association, bibliothèque... Il s’agit en effet, pour le Collectif d’écrits et ses lecteurs.trices, d’élargir les horizons et, globalement, de renforcer le tissu socioculturel d’une région, d’une commune ou d’un quartier, dans une logique non marchande. page 3

[close]

p. 3

Les Collectifs d’écrits se veulent accessibles à ceux et à celles qui veulent stimuler et développer leur plume au travers d’un projet collectif et citoyen, dans un esprit de volontariat et d’entraide. Chaque écrivant.e y est reconnu.e comme expert.e, à partir de son écriture et de sa lecture, et s’inscrit dans une relation d’égal.e à égal.e avec les autres membres du Collectif d’écrits, ouvert.e aux expertises multiples et diverses. Chaque année, les Collectifs d’écrits d’une même région ou d’un pays se rencontrent pour découvrir leurs spécificités et reconnaître dans les autres parcours d’écriture une approche similaire. Cette démarche, développée au niveau local, vise donc à renforcer les liens entre individus, associations à but social et organismes culturels et artistiques, dans une perspective citoyenne qui favorise le vivreensemble et la création littéraire. En 2017, le Collectif Les horizons croisés a ainsi vu le jour au sein de l’asbl EYAD – La Maison de Turquie. Isabelle De Vriendt Coordinatrice de l’AISBL ScriptaLinea page 4 Il était un espoir...Collectif Les horizons croisés Quelques mots sur le Collectif Le Collectif Les horizons croisés est né à Bruxelles un jour d’automne, au sein de l’asbl EYAD – La Maison de Turquie. EYAD est une association de cohésion sociale et d’éducation permanente, un lieu d’accueil, d’apprentissage, de rencontres. Le Collectif est un groupe composé d’apprenant.e.s de français langue étrangère et de leurs accompagnatrices, tou.te.s porté.e.s par l’aventure de démarrer ensemble un parcours d’écriture. Les membres du Collectif ont trouvé l’intérêt autour du thème «Il était un espoir…». Cet espoir qui a forgé leurs destins, cet espoir qui les habite et les anime au quotidien. Cet espoir qui, dit-on, transporte les personnes et déplace les montagnes. Au fil de cette expérience fantastique, l’exploration s’est confondue avec la créativité et l’amusement. Les œuvres surprenantes sont nées, les mots se sont dégagés, la parole a émergé, l’imagination a fait parler les cœurs, les mains. Rencontre après rencontre, chaque membre des horizons croisés s’est imprégné d’un autre univers. Avec volonté et plaisir, les apprenant.e.s ont dépassé les difficultés d’une langue qui ne leur appartenait pas tout à fait encore, un défi relevé. Entre ce qui s’échangeait, ce qui se glissait et ce qui se faufilait, jaillissait une énergie individuelle, collective et rayonnante. On a inventé le monde, on a raconté et on s’est raconté. Avec des mots fragiles et forts, avec des voix, parfois des cris qui méritent d’exister. Senem Akyol, Hanane Benkerroum, Abdel Bouchouata, Zohra Cheffou, Semra Cosgun, Metin Çoskun, Isabelle De Vriendt, Otilia Mira Dorot, Meryem El Amrani, Sevil Nazim Hamdi, Hanife, Jeanne d’Afrique, Abigaïl Osei Bonsu Membres 2017-2018 du Collectif Les horizons croisés page 5

[close]

p. 4

page 6 Il était un espoir...Collectif Les horizons croisés Pour s’y retrouver Éditorial Table des matières p 09 Pour toi mon Espoir! Sevil Nazim Hamdi Lettre Abigaïl Osei Bonsu Paradis Meryem El Amrani Atlas d’espoir Hanane Benkerroum Mon pays Zohra Cheffou Mon histoire Semra Cosgun La vie d’immigré Metin Çoskun Doux baiser amer Jeanne d’Afrique Geste Senem Akyol Combat d’espoir Abdel Ghafour Bouchouata Au pluriel Abigaïl Osei Bonsu Réveil Otilia Mira Dorot Un jour Semra Cosgun Thich Naht Hanh Isabelle De Vriendt Ensemble Hanife p 11 p 13 p 15 p 17 p 19 p 21 p 23 p 25 p 27 p 29 p 31 p 33 p 35 p 36 p 39 Les auteur.e.s p 40 Les lieux traversés p 44 Remerciements p 49 page 7

[close]

p. 5

page 8 Il était un espoir...Collectif Les horizons croisés Éditorial Il était un espoir par-delà les montagnes et par-delà les mers, trouver un creuset sillonné d’eau claire, pétales et galets aux rives. Espoir, mot doux, gracieux, fort, profond. On l’a évoqué, convoqué, on l’a chanté, dansé, désiré. Mot de tous les temps, de toutes les époques. Mot de tous les peuples, de toutes les nations. Mot de toutes les cultures, de toutes les civilisations. Les religions s’en sont inspiré. L’humanité entière y a aspiré. Le monde s’y est attaché. Le Collectif Les horizons croisés vous propose de le découvrir à travers les récits, confidences et témoignages d’auteur.e.s. Il était un espoir… est aussi une occasion de questionner la migration, d’interroger les identités et cultures, d’inviter à repenser l’histoire dans une perspective d’interculturalité et du vivre-ensemble. C’est à cette lecture que Les horizons croisés vous convient. Le Collectif Les horizons croisés page 9

[close]

p. 6

page 10 Il était un espoir...Collectif Les horizons croisés Sevil Nazim Hamdi Pour toi mon Espoir! J’ai quitté ma famille J’ai laissé ma terre J’ai perdu mon pays Pour toi Mon Espoir! J’ai marché sous la pluie J’ai couru comme un cheval J’ai volé comme un oiseau Pour toi Mon Espoir! page 11

[close]

p. 7

page 12 Il était un espoir...Collectif Les horizons croisés Lettre Abigaïl Osei Bonsu Mes chers amis, Je dois m’en aller. La vie ne m’a pas laissé le choix, je pars. J’y vais, loin de nos champs, loin de nos campagnes, mais près de mes rêves, près de mes espoirs. J’affronterai les marées, les vents et les naufrages. Je combattrai le feu, les mirages et les enfers. Mais je dois y aller. Les chants des coqs de ma colline, je n’oublierai pas. Les eaux bleues de nos rivières, je n’oublierai pas. La douceur de mon village, je n’oublierai pas. Tous ces souvenirs d’enfance, ces parfums d’autrefois, ces nuits étoilées, le battement des tam-tams, je n’oublierai pas. Toute cette chaleur, cette tendresse de ma famille, ça me manquera pour toujours. Mais je dois m’en aller. La vie ne m’a pas laissé le choix, je pars. J’y vais, je ne sais pas où. Je reviendrai, je ne sais pas quand. J’y vais, loin de nos champs, loin de nos campagnes, mais près de mes rêves, près de mes espoirs. Je vous embrasse. page 13

[close]

p. 8

page 14 Il était un espoir...Collectif Les horizons croisés Paradis Meryem El Amrani Il y avait un pays, très grand pays Dans ce pays, il y avait un château, très grand château Dans ce château, il y avait un prince, très grand prince Ce prince vivait dans un paradis, très grand paradis Ce paradis était un espoir, très grand espoir Cet espoir était le mien. page 15

[close]

p. 9

page 16 Il était un espoir...Collectif Les horizons croisés Atlas d’espoir L’oasis au milieu du désert La graine qui pousse Le bébé qui grandit L’éclosion d’une fleur Le rire d’un enfant L’oiseau qui vole Les pas du voyageur La voix dans le vide Le jardin du printemps Le ciel d’été Hanane Benkerroum page 17

[close]

p. 10

page 18 Il était un espoir...Collectif Les horizons croisés Mon pays J’avais l’espoir d’une autre vie d’un autre monde J’ai tout vu / tout vécu C’est sans regret Mais je n’oublie pas mon pays Mon soleil, ma joie Mon bonheur, mon amour Zohra Cheffou page 19

[close]

p. 11

page 20 Il était un espoir...Collectif Les horizons croisés Mon histoire Ma famille était perdue Tout était différent, ici. Cette langue n’était pas la nôtre Nos fêtes n’étaient plus des fêtes. Trop loin du pays Plus rien n’était comme avant. Semra Cosgun On a appris peu à peu On connait mieux la vie d’ici On a appris nos droits et nos devoirs La fête est parfois revenue. Mes enfants sont nés sur cette terre Ils ont l’espoir Je souhaite qu’ils gardent le souvenir de notre immigration Pour aider les autres qui traversent les mêmes épreuves. page 21

[close]

p. 12

page 22 Il était un espoir...Collectif Les horizons croisés La vie d’immigré Metin Çoskun Quand je suis arrivé en Belgique, j’avais l’espoir. J’espérais gagner bien ma vie, acheter une grande maison et une belle voiture. Maintenant, je cherche du travail mais je ne trouve pas. Toute la journée, je cherche mais je ne trouve pas. Tous les patrons disent la même chose. J’espère devenir mon propre patron. Mon avenir m’appartient. page 23

[close]

p. 13

page 24 Il était un espoir...Collectif Les horizons croisés Doux baiser amer Jeanne d’Afrique L’exil, c’est le silence d’une femme le cœur serré d’un homme le voyage vers l’inconnu la déchirure. L’exil, c’est le regard perdu d’un enfant tout est neuf et tout est sauvage tout est fin et tout est début la confusion. L’exil, c’est un ciel nuageux une forêt obscure un soir sans étoile le désarroi. L’exil, c’est un gout amer un désert sans fin une fleur sans parfum l’illusion. … Mais aussi L’exil, c’est une route à inventer c’est un jour qui commence c’est un soleil qui se lève c’est une chaleur, une présence une poésie, un espoir. page 25

[close]

p. 14

page 26 Il était un espoir...Collectif Les horizons croisés Geste Senem Akyol Pour ces enfants vivant dans la pauvreté J’envoie: un sourire un bonjour un câlin une parole une prière un espoir page 27

[close]

p. 15

page 28 Il était un espoir...Collectif Les horizons croisés Abdel Ghafour Bouchouata Combat d’espoir Je mène un combat combat d’espoir combat sans arme combat d’espoir sans arme Je refuse le mépris pour ma culture le déni pour mon identité l’humiliation pour mon histoire Je refuse l’étiquette et les clichés Je ne suis ni envahisseur, ni hostile, ni sauvage Je ne suis ni profiteur, ni voleur, ni mendiant Je ne suis ni bête, ni dupe, ni suiveur. On m’ignore, on me méprise on m’isole, on m’use on m’épuise, on m’écrase. Je parle sans être compris Je crie sans être écouté Mais je continue ma lutte lutte d’espoir sans arme. page 29

[close]

Comments

no comments yet