Les temps modernes

 

Embed or link this publication

Description

Lecture

Popular Pages


p. 1

La colonisation européenne des Amériques en 1492. Les Temps modernes Carte du monde de 1689

[close]

p. 2

Les temps modernes (1453 –1792) On considère, généralement, que les "Temps Modernes" commencent avec les grandes découvertes qui marquent la fin du Moyen Âge et s'achèvent avec la Révolution Française en 1789. Les Temps Modernes sont principalement marqués par la Renaissance, les guerres de Religion et l'établissement de la monarchie absolue. Faits marquants de la Renaissance 1445 1483 - 1498 1492 1497 1498 - 1515 Fin XVème 1504 1515 - 1547 1517 1521 1534 - 1541 1543 - En Allemagne, Gutenberg imprime son premier livre - Règne de Charles VIII - Découverte des Amériques par Christophe Colomb - Découverte de la route des Indes par Vasco de Gama - Règne de Louis XII Italie, fin du Moyen Âge et début d’une nouvelle période de l’histoire, la Renaissance - Léonard de Vinci peint la Joconde - Règne de François Ier, dernier roi du Moyen Âge - Début de la Renaissance en France - Début de la Réforme de Martin Luther en Allemagne - Premier tour du monde à la voile par Magellan - Voyages de Jacques Cartier au Canada Le polonais Copernic démontre que la Terre tourne autour du Soleil

[close]

p. 3

La Renaissance (1498 - 1547) Les grandes inventions et découvertes À partir de 1450, des inventions et des découvertes étonnantes marquent le début des Temps Modernes. La poudre employée depuis longtemps par les Chinois et les Arabes, est utilisée pour lancer des projectiles. Grâce à l'amélioration des bombardes et à la fabrication de canons et d'arquebuses, c'est tout l'art de la guerre qui est remis en question. L'imprimerie, grâce notamment à Gutenberg a permis également une diffusion plus grande des écrits. Johannes Gutenberg (1398-1468) Johannes Gutenberg est né en Allemagne à Mayence en 1398 et est mort le 3 février 1468 dans sa ville natale. Contrairement à ce que l'on croit, il n'a pas véritablement inventé l'imprimerie... Les Chinois utilisaient déjà des caractères mobiles en bois... Johannes Gutenberg Gutenberg a juste eu l'idée de créer des caractères métalliques et l’encre qui va avec, alors il n’inventa pas réellement l’imprimerie comme beaucoup de monde le pense. Il l'a juste améliorée. À Paris, le premier livre est imprimé en 1470. Une presse de l'époque de Gutenberg

[close]

p. 4

Mais ce sont surtout les découvertes géographiques qui permirent une importante évolution du monde. À la fin du Moyen Âge, les Européens connaissent parfaitement le pourtour de la Méditerranée et font déjà depuis longtemps du commerce avec l'Asie. Le commerce sur l'océan Atlantique se développe, mais personne ne connaît l'existence du continent américain. Au XVème siècle, les rois du Portugal et d'Espagne organisent ainsi des expéditions maritimes vers les Indes pour ramener des produits précieux (épices : poivre et cannelle, or, argent, pierres précieuses) en contournant le monde musulman, l'empire turc. Lors de ces explorations, de nouvelles terres sont découvertes. En 1487, le Portugais Bartolomeo Dias est le premier navigateur européen à avoir dépassé la pointe sud de l'Afrique et découvert le Cap de Bonne espérance, ouvrant la route vers l'Asie. En 1492, le Génois Christophe Colomb, au service de l'Espagne, part pour les Indes en direction de l'Ouest. Il découvre des îles et croit être arrivé aux Indes. En réalité, ce sont les Antilles. En 1497, Vasco de Gama est le premier navigateur à parvenir en Inde en contournant le Cap de Bonne espérance. En 1500, Amerigo Vespucci est le premier véritable "découvreur" de l'Amérique. En 1521, le portugais Ferdinand de Magellan effectue le premier tour du monde à la voile. En 1534, Jacques Cartier est le premier explorateur des côtes de l'Amérique du nord.

[close]

p. 5

Les puissances Européennes commencent à se partager le monde grâce à la colonisation et à l'esclavage. Ils veulent aussi convertir les peuples découverts à la religion chrétienne. Portugais, Espagnols, Français et Anglais créent en Afrique, en Asie et surtout en Amérique de vastes empires coloniaux qui bouleversent la vie des indigènes en raison de massacres, de maladies et du travail forcé. Une nouvelle vision du monde Aux XVème et XVIème siècles, les grands marchands (les mécènes) des villes italiennes, particulièrement à Florence, s'entourent d'architectes, de sculpteurs, de peintres et d'orfèvres pour construire des palais et des bâtiments religieux. Les artistes s'inspirent de la sculpture et de l'architecture grécoromaines et de la tradition chrétienne. Ces artistes utilisent la perspective dans leurs tableaux et développent l'art du portrait. Ils ont cherché à introduire dans leurs œuvres la réalité de la vie. Ils ont enrichi les détails, les expressions et les arrière plans. Michel-Ange La création d’Adam

[close]

p. 6

De grands noms d'artistes de la Renaissance : Léonard de Vinci, Michel Ange, Raphaël... Léonard de Vinci (1452 - 1519) Dès son enfance en Italie, près de Florence, le jeune Léonard est proche de la nature qu’il observe avec une vive curiosité et s’intéresse à tout. Léonard de Vinci devient rapidement un peintre et un homme de science, également sculpteur, architecte et savant dans de nombreux domaines. Il incarne ainsi l’esprit universaliste de la Renaissance, dont il fut l'un des symboles majeurs. Il fait de nombreux tableaux, des projets scientifiques, des croquis, devenant très connu pour ses compétences artistiques et scientifiques. La Joconde (1503 - 1506) Toutes ses études sont recueillies dans un cahier : le codex. Autoportrait de Léonard de Vinci (1512 - 1515) Guerres de Religion À cette époque, une nouvelle religion chrétienne apparaît, le protestantisme, fondée sur un rapport direct entre l’homme et Dieu et le rejet de la papauté. Martin Luther (1483 - 1546) en Allemagne et Jean Calvin (1509 - 1564) en France sont les principaux initiateurs de la Réforme. Dans le royaume de France, les catholiques, largement majoritaires, s’affrontent aux protestants dont la religion est reconnue à la fin du XVIème siècle par l’Édit de Nantes, puis interdite de nouveau un siècle après.

[close]

Comments

no comments yet