Entre nous

 

Embed or link this publication

Description

Novembre 2017

Popular Pages


p. 1

# 21 // NOVEMBRE 2017 // LE MAGAZINE DES LOCATAIRES DE L’OPAC SAÔNE-ET-LOIRE Le chauffage à la loupe Date de mise en route et d’arrêt des chaudières, température..., qui décide ? L’OPAC Saône-et-Loire répond à toutes vos questions. www.opacsaoneetloire.fr Vos enfants sont formidables Pour financer leur projet, 200 ados participent chaque année à des chantiers jeunes OPAC.

[close]

p. 2

//SOMMAIRE © Marie Albessard Mélanie Combémorel, une locataire éco-responsable. 04-07 ACTUALITÉS Vos enfants sont formidables Nos locataires ont du talent © Lorette Faivre 08-09 SERVICES Ces petites choses qui vous facilitent la vie Résidence autonomie : « le bienêtre au cœur de notre métier » 04. Vos enfants sont formidables Des coups de pinceaux pour un projet perso ! 1 0 - 1 1 ÇA M’INTÉRESSE Énergie : 93 % de logements performants Le chauffage à la loupe © Lorette Faivre 1 2 -1 5 TERRITOIRES EN ACTION Et si vous deveniez propriétaire ? Montceau // Le quartier Salengro plus ouvert sur la ville Les Aubépins // Un exemple de rénovation à Chalon Mâconnais // L’OPAC sème aux Jardins d’Avicenne 06. Les tours de Torcy vedettes des journées du patrimoine 09. « Le bien-être du résident est au cœur de notre métier » © Lorette Faivre © Lorette Faivre Le magazine des locataires de l’OPAC Saône-et-Loire Imprimé à 26 000 exemplaires OPAC Saône-et-Loire 800, av. Maréchal de Lattre de Tassigny CS 41409 - 71009 MÂCON CEDEX N° SIRET 778 596 502 00030 02 entrenous // # 21 // Novembre 2017 12. Territoires en action - « J’ai acheté un T3 au 9e étage » Directeur de publication : Éric Philippart, directeur général // Rédactrice en chef : Laurence Cailles, responsable Communication // Rédaction : Marie Albessard et Lorette Faivre // Mise en page : Guillaume Biel, service Communication // Crédit photo : Marie Albessard, Lorette Faivre, Anthony Lambert, Jérôme Beg, 123RF, OPAC Saône-et-Loire // Imprimé par : B’prim

[close]

p. 3

//ÉDITO L’OPAC mobilisé pour ses locataires et son territoire Vous avez sûrement entendu parler du Projet de loi de finances 2018 présenté en septembre dernier par le Gouvernement. Ce projet suscite remous et émoi chez les bailleurs sociaux, directement concernés, puisqu’il prévoit la réforme des aides au logement (APL) et de la politique des loyers dans les HLM, dans l’objectif de réduire la dépense publique de 1,7 milliard d’euros. C’est pourquoi les bailleurs sociaux se sont fédérés en un mouvement national d’opposition. Concrètement, le Gouvernement a déjà opéré, le 1er octobre, une baisse des APL de cinq euros pour l’ensemble des locataires du logement public et privé. DR Au 1er janvier 2018, une seconde baisse, de l’ordre de 65 euros en moyenne, est annoncée pour les seuls locataires du parc social. Dans le même temps et pour compenser cette baisse des APL, l’État imposerait aux bailleurs sociaux qu’ils appliquent une réduction de loyer de même montant. Il s’agit d’un coup de massue pour les bailleurs sociaux. Pour l’OPAC Saôneet-Loire, cette mesure entraînerait une perte nette de dix millions d’euros par an. Si cette loi est votée les conséquences seront très graves pour les organismes HLM. Pour l’OPAC ce serait moins de constructions et moins de réhabilitations. Par conséquent moins de travaux et donc des emplois menacés dans le secteur du bâtiment. Pour toutes ces raisons, nous restons mobilisés et sensibilisons nos élus locaux, nos parlementaires, afin que notre voix soit entendue au niveau des instances nationales. Il en va de la qualité de vie que nous vous proposons dans nos logements et de la qualité de vie tout simplement en Saône-et-Loire. Dominique Lanoiselet Présidente de l’OPAC Saône-et-Loire entrenous // # 21 // Novembre 2017 03

[close]

p. 4

//ACTUALITÉS © Lorette Faivre © Lorette Faivre Zakaria Atil, capitaine de l’équipe U17. De gauche à droite : Anita Leclerc, Chaima Oscoodoni, Florent Marin et Salih Karagoz. VOS ENFANTS SONT FORMIDABLES Des coups de pinceaux pour un projet perso ! Près de 200 adolescents participent, chaque année pendant les vacances scolaires, à des chantiers jeunes organisés par l’OPAC. L’occasion pour eux de découvrir le monde du travail et de réaliser un projet qui leur tient à cœur. ‘‘Les rambardes d’escaliers c’était moi ! » lance Chaima, 17 ans. Cet été, avec Salih et trois autres camarades, elle a passé une semaine rouleau de peinture à la main pour rénover un hall d’immeuble à Montceau. « C’était une bonne expérience, qui nous a appris à être minutieux et rigoureux », témoigne Salih. Les chantiers jeunes donnent à tous ceux qui y participent, un premier aperçu du monde professionnel avec des horaires fixes, des tâches à accomplir et des consignes à respecter. Engagé dans l’économie sociale et solidaire, l’OPAC organise ces chantiers pour impliquer les jeunes dans la vie locale. « C’est agréable de se dire que c’est nous qui avons fait ces travaux ! » s’enthousiasme Salih, fier du travail accompli. Amir, lui, a passé une semaine avec son équipe de foot à repeindre les parties communes de deux bâtiments à Chalon. « Les locataires et les représentants de l’OPAC ont estimé que l’on faisait du bon boulot », confie le jeune homme. Unité d’équipe renforcée Pour Sandrine Cocor, chargée de développement social local à l’OPAC, « ces retours, ces impressions, ces ressentis sont importants car ils valorisent les jeunes et leur travail ». Et lorsqu’on leur demande quelle est leur motivation, ils répondent en chœur : PAROLES DE LOCATAIRES : Amaury Flandrin et son fils Victor, joueur dans l’équipe de foot U17 de Chalon-sur-Saône « Je garde un très bon souvenir de ce chantier, nos journées se partageaient entre travaux et entraînements, se souvient Victor Flandrin. Nous étions contents de pouvoir gagner un peu d’argent et la bourse pour le club était une motivation supplémentaire. » « Moi j’ai lavé les tee-shirts plein de peinture ! », plaisante Amaury, son père. Plaisanterie à part, il salue l’initiative de l’OPAC « très intéressante et qui donne à tous ces jeunes une première expérience de travail. Ça leur a aussi permis de vivre une belle aventure collective en Allemagne. La bourse a réduit considérablement notre participation financière au voyage », se félicite ce papa investi qui a accompagné l’équipe au tournoi. « l’argent de poche » ! « Parce que j’aime être autonome » , lance Chaima. Pour chaque demi-journée de travail, l’OPAC propose une gratification de quinze euros par personne et offre une bourse destinée à financer partiellement un projet collectif ou individuel. Dix-neuf joueurs de foot de l’équipe U17 de Chalon ont ainsi financé leur participation à un tournoi en Allemagne en juillet dernier. « Le chantier auquel nous avons participé était très bien organisé. Cette semaine de travail a renforcé notre unité et nous a portés pour le tournoi ! », déclare avec le plus grand sérieux Zakaria, gardien et capitaine de l’équipe. Résultat : les U17 ont terminé 3e au classement, après une session serrée de tirs au but ! Les jeunes sont unanimes : si l’occasion se présente à nouveau, ils en seront ! CONTACT UTILE Sandrine Cocor, Agent de développement social local à l’agence OPAC de Chalon-sur-Saône 03 85 32 46 72 - 06 71 46 06 75 CHANTIERS ÉDUCATIFS : UN TREMPLIN POUR LE GRAND BAIN ! L’OPAC initie aussi des chantiers éducatifs à vocation d’insertion professionnelle qui permettent aux jeunes, de 18 à 30 ans, une véritable mise en situation de travail avec la signature d’un contrat, un cadre horaire qui rythme les journées et une rémunération. En 2017, une dizaine de jeunes ont bénéficié de ce dispositif à travers un chantier conduit au Plessis (Montceau-les-Mines) en septembre. Les résultats sont positifs puisqu’à l’issue des chantiers, les jeunes parviennent souvent à signer des contrats de professionnalisation. Certains font avancer leur projet de création d’activité alors que d’autres décident de reprendre une formation. Dans tous les cas cette expérience ouvre des perspectives. CONTACT UTILE : FRÉDÉRIQUE GRANGET-MINET frederique.granget.minet@opacsaoneetloire.fr 04 entrenous // # 21 // Novembre 2017 © Lorette Faivre

[close]

p. 5

DR © Marie Albessard NOS LOCATAIRES ONT DU TALENT ! Ça roule pour Akram ! Akram Caïd Yousfi lauréat OPACTIF’ de la saison 2017. L’OPAC a créé le dispositif OPACTIF’ pour aider ses locataires à franchir le pas de l’entrepreneuriat. Deux fois par an, l’organisme attribue une bourse de 3 000 euros aux projets professionnels les plus convaincants. Akram Caïd Yousfi est le lauréat OPACTIF’ de la saison 2017. Venu en mai dernier présenter son projet devant le jury, il a conquis ses membres à l’unanimité et a lancé son activité dans la foulée. « Auto sélection 71 » est une entreprise d’achat et de revente de petites citadines d’occasion. Soutenu et accompagné dans sa démarche, Akram a accueilli la bourse OPACTIF’ comme un « véritable encouragement, une marque de reconnaissance et de confiance » en la faisabilité de son projet. Cet ancien vendeur de matériel électrique a ainsi pu acquérir les outils informatiques et les fournitures de bureau dont il avait besoin. Akram est plus motivé que jamais ! AUTO SÉLECTION 71 06 15 54 94 76 Le jury OPACTIF’ se réunit deux fois par an, au printemps et à l’automne. Que vous soyez simple candidat ou lauréat, ce concours vous permet de bénéficier de conseils et d’accompagnement professionnels dans vos démarches vers la création d’une activité professionnelle. Financé par l’OPAC Saône-et-Loire et la Caisse des Dépôts et Consignations, ce dispositif associe l’ADIE et BGE Perspectives, deux partenaires spécialisées dans l’accompagnement des micro-entrepreneurs. Pour plus d’informations ou si vous souhaitez candidater, contactez Frédérique Granget-Minet : frederique.granget.minet@opacsaoneetoire.fr ou 06 72 15 53 11. Autun - Coquillages et crustacés… chez Marie Madeleine Gauthey Nettoyés, vernis, collés, les coquillages se transforment en tableaux sous les doigts agiles de Marie Madeleine. Marie Madeleine Gauthey est une locataire manuelle. De ses séjours à la mer et des plages ensoleillées, elle a ramené des coquillages qu’elle transforme en tableaux originaux et créatifs. Rencontre. Dans l’appartement lumineux d’Autun où elle vit depuis quinze ans, Marie Madeleine Gauthey garde des traces de ses créations : masques, draps brodés et… tableaux en coquillages, une spécialité de l’octogénaire qui l’a occupée de nombreuses années. « J’ai toujours aimé la mer et particulièrement les coquillages, que je trouve très beaux », raconte-t-elle. Ces souvenirs, ramenés de Charente-Maritime, de Bretagne ou de Vendée prennent vie sous ses doigts pour représenter ici des fleurs, là un moulin ou un pêcheur, au gré de son inspiration. « L’étape cruciale – et la plus longue – est de nettoyer les coquillages consciencieusement, puis de les vernir », détaille-t-elle. L’artisanat de Marie Madeleine a rencontré un certain succès parmi ses proches : voisins et famille en ont tous un exemplaire. Un morceau de nature… Et un peu du talent de Marie Madeleine. Vous êtes créatif, manuel, inventif… Bref, vous avez un vrai un talent ? Faites-le nous savoir : communication@opacsaoneetloire.fr DR © Anthony Lambert DR OPACTIF’, QUE SONT-ILS DEVENUS ? Comme Akram, Nelly, Perrine et Fabrice sont tous des microentrepreneurs, lauréats OPACTIF’. Nous les avons recontactés afin de savoir comment se porte leur activité… Perrine Bosset a ouvert sa boutique de confection en mai 2017 à Montceaules-Mines. « Aujourd’hui, le bouche à oreille m’amène de plus en plus de clients et de commandes de créations sur-mesure. Pour Octobre Rose, j’ai présenté des tenues lors d’un défilé de mode caritatif qui, je l’espère, m’aidera à prendre mon envol ! » Fée sur-mesure - 06 12 37 42 54 Nelly Loustau donne des concerts et des cours de violon à Blanzy. « J’ai actuellement dix élèves et pour développer mes cours, j’ai loué un local à Blanzy. Je projette maintenant de me former à la musicothérapie afin de toucher un plus large public. » Violin Art - 06 72 51 87 24 Fabrice Baldan livre à domicile à Chalon-surSaône. « Quatre personnes font régulièrement appel à mes services de livraison à vélo. J’ai bien conscience que c’est insuffisant c’est pourquoi je suis à la recherche de fonds afin d’augmenter ma visibilité (flyers, site web...) et de développer mon activité. » Vélivre - 06 18 64 41 20 entrenous // # 21 // Novembre 2017 05

[close]

p. 6

//ACTUALITÉS Les tours de Torcy vedettes des journées du patrimoine L es 16 et 17 septembre derniers, les journées du patrimoine se sont invitées dans le quartier de la Résidence du Lac et plus précisément au pied des tours Azur et Bleuet. Un cadre symbolique chargé de souvenirs. Les deux bâtiments, aujourd’hui inoccupés, sont voués à la démolition. Témoins d’une époque, ces géants de béton, étaient, ne l’oublions pas, un modèle de confort et de modernisme dans les années 70. 50 ans d’histoire Cinquante ans plus tard, une page se tourne sur ce patrimoine immobilier qui, bien sûr, fait partie de la culture. Celle d’un quartier mais aussi d’une ville. Alors c’est tout naturellement que les dernières journées du patrimoine ont rendu hommage aux deux grandes dames de Torcy. À cette occasion, la mairie avait, dans le cadre de son projet « De(s)tours vers l’avenir », mis sur pied un programme participatif où chaque visiteur était invité à partager ses photos et ses anecdotes sur les lieux. Des architectes proposaient Les deux tours, symboles de Torcy ont été érigées dans les années 70. également des visites guidées pour découvrir le quartier sous un autre angle. À quelques semaines de la démolition, les anciens locataires des tours et les habitants du quartier ont apprécié que les deux tours s’animent lors de cet événement culturel. © Lorette Faivre Bleuet et Azur, deux symboles de l’essor industriel On les aperçoit au loin comme plantées dans la campagne de Saône-et-Loire. Symboles de l’âge d’or du département, voilà cinquante ans qu’elles marquent l’identité de la ville. Leur taille et leur architecture sont de véritables repères dans le paysage. Confort à tous les étages Au début des années 1960, l’essor industriel du Creusot entraîne une forte urbanisation. On se met à construire rapidement et d’importants volumes à Torcy : des petits immeubles, des pavillons, et… deux grandes tours, érigées en 1971. Composées de seize étages, elles abritent 94 appartements chacune. Il s’agit alors d’accueillir de nombreux sidérurgistes venus de France et d’ailleurs. Les tours conservent cette histoire et sont, aujourd’hui encore, connues sous le nom des tours de la CECA, en référence à la Communauté européenne du charbon et de l’acier. À l’époque, les appartements offrent ce que l’on peut espérer de mieux en termes de confort : chauffage, ascenseur… Une vie de quartier cosmopolite, emprunte de solidarité, se tisse alors entre les étages. Et après ? Seulement avec le temps, les usages ont changé. Les tours dont les logements étaient de moins en moins demandés se sont peu à peu vidées de leurs occupants. C’est la raison pour laquelle leur démolition a été décidée. Programmée pour 2018, elle sera suivie de celle de l’ancien centre commercial. Un grand espace foncier de cinq mille hectares, situé entre la mairie et le cabinet médical, sera alors disponible. L’OPAC Saôneet-Loire est associé au travail de la mairie pour concevoir une nouvelle trame urbaine, recentrée autour d’une place de village afin de créer un lieu de vie permettant d’accueillir le marché et de réunir les habitants. Un projet de construction de trente logements neufs, en locatif social et en accession à la propriété, est également à l’étude sur ce site. Un nouveau chapitre est en train de s’écrire à Torcy. 06 entrenous // # 21 // Novembre 2017

[close]

p. 7

Nouveaux horaires dans les agences OPAC À partir du 2 janvier 2018, les six agences OPAC Saône-et-Loire implantées à Autun, Chalonsur-Saône, Le Creusot, Mâcon, Montceau-les-Mines et Paray-leMonial changent leurs horaires d’ouverture. Elles vous accueilleront du lundi au jeudi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h. Le vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 16h30. © Lorette Faivre AUTUN - L’agence OPAC en travaux L’agence OPAC d’Autun fait peau neuve. L’accueil et l’entrée sont en passe d’être entièrement rénovés et restructurés pour fluidifier le passage, améliorer l’accueil du public et le travail des agents. Un espace de confidentialité sera aménagé, ainsi qu’une banque d’accueil adaptée aux personnes à mobilité réduite. Pendant les travaux, pas de panique ! L’OPAC vous accueille dans son bureau situé rue du faubourg Saint-Andoche à Autun Bâtiment M. Les travaux devraient s’achever fin novembre. En cas de prolongation une information vous sera communiquée par voie d’affichage. Horaire d’accueil du public de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h (16h le vendredi). Tél. 0810 71 71 71 L’OPAC révolutionne le logement seniors Des motards et des princesses sur des affiches estampillées OPAC Saône-et-Loire ont envahi le mobilier urbain juste avant les vacances d’été. Une vaste campagne de communication, déployée à travers tout le département, qui n’a pas pu vous échapper. Il s’agissait pour l’OPAC de promouvoir son ambitieux projet de quatre résidences services seniors à Charolles, Cluny, Montceau-les-Mines et Chalon-sur-Saône. Une nouvelle offre de logements, associés à des services, destinée aux seniors dynamiques et autonomes de plus de 60 ans. Idéalement situées à proximité des centres bourg, les résidences seniors OPAC proposent des appartements modernes du T1 au T3, confortablement équipés et très fonctionnels dans un environnement agréable et sécurisé. Pour plus d’informations rendez-vous sur notre site www.opacsaoneetloire.fr Tél. 03 85 20 08 31 Avec vous, la famille OPAC s’agrandit ! Notre dernière enquête de satisfaction nous révélait que vous étiez nombreux à vouloir recommander l’OPAC Saône-etLoire à vos proches et vos connaissances. C’est pourquoi nous avons lancé une opération de parrainage : pour tout bail signé grâce à vous, l’Office vous offre jusqu’à 150 € de réduction sur votre loyer ! Votre filleul, quant à lui, bénéficie d’une remise de 100 €. Les réductions et remises sont appliquées après trois mois d’occupation effective du logement et à la condition que les trois premiers loyers aient été réglés. ENVIE DE PARRAINER ? Rapprochez-vous de votre agence OPAC. DR AU SALON ÉVOLUVIES Nos logements pour tous les seniors Les 27 et 28 octobre derniers à Chalon-sur-Saône, l’OPAC a participé à la première édition du salon Évoluvies dédié aux personnes âgées et handicapées. Engagé sur les questions de l’autonomie et sur l’accompagnement au vieillissement, l’OPAC Saôneet-Loire a présenté ses offres de logements adaptés : résidences autonomies, résidences services seniors, résidence pour personnes en situation de handicap ainsi que tous les équipements proposés pour favoriser le maintien à domicile. Vous étiez nombreux au rendez-vous pour découvrir nos solutions. Sur le stand du salon, l’OPAC a présenté l’ensemble de son offre d’habitat pour personnes âgées. entrenous // # 21 // Novembre 2017 07 DR

[close]

p. 8

© Marie Albessard © Lorette Faivre //SERVICES s’engage à remettre tous les ascenseurs en ordre de marche au plus vite. visite de faisabilité) prend en moyenne six mois, mais à la clé : un quotidien facilité ! L’OPAC a ciblé les bâtiments à équiper en fonction de leur proximité des centresvilles, de leur taux d’occupation et du pourcentage de locataires âgés y résidant. Ces petites choses qui vous facilitent la vie Monter plus facilement ses sacs de courses grâce à l’ascenseur, prendre sa douche en toute sécurité, sans risque de tomber…, l’OPAC adapte ses logements à vos besoins. LA PLUS GROSSE OPÉRATION ASCENSEURS DE FRANCE L’OPAC va achever cette année sa vaste opération Ascenseurs lancée en 2012. Les derniers chantiers sont actuellement en cours à Lux, Torcy, Tournus et Autun. Avec 172 ascenseurs installés sur des immeubles qui n’en n’étaient pas équipés, c’est la plus importante opération de la sorte menée en France ! Cette pose massive d’ascenseurs permet désormais à deux mille logements de bénéficier de ce service. Un service qui profite à tous les profils de locataires : les jeunes qui habitent en étage mais aussi les familles avec poussettes et bien sûr les personnes âgées qui rencontrent des difficultés à se déplacer. L’installation d’un ascenseur coûte en moyenne 280 000 € à l’OPAC. Un investissement important compte tenu du nombre d’ascenseurs mis en service. Une opération de cette envergure ne saurait être déployée sans rencontrer quelques aléas. Des locataires nous ont en effet signalé des dysfonctionnements sur certains secteurs. Mais l’OPAC 2 600 BAIGNOIRES CHANGÉES EN DOUCHES L’OPAC pense à ses locataires âgés et en situation de handicap. Depuis 2006, l’Office a changé plus de 2 600 baignoires en douches. Un aménagement qui permet de rester plus longtemps à son domicile en toute autonomie. Les travaux d’adaptation sont financés par le bailleur. Attention toutefois : pour répondre à ceux qui en ont le plus besoin, les demandes des personnes souffrant d’un handicap reconnu par la maison départementale des personnes handicapées ainsi que les personnes âgées de plus de 70 ans sont prioritaires. C’est à vous d’en faire la demande par courrier, auprès de votre agence OPAC. La procédure (questionnaire élaboré par un ergothérapeute, constitution d’un dossier administratif, DES SIÈGES ÉLÉVATEURS DE BAIN Vous souhaitez sortir et entrer dans votre baignoire sans difficulté ? Que le moment du bain rime avec sécurité ? Pour accompagner le maintien à domicile des personnes âgées, l’OPAC propose depuis 2016 la location de sièges élévateurs de bain à ses locataires seniors de plus de 65 ans. Le principe est simple. Installé sur les rebords de la baignoire, ce siège descend et remonte tout doucement dans le bac. Proposé en partenariat avec la CARSAT (Caisse d’assurance retraite et de la santé au travail) Bourgogne Franche-Comté, ce service est destiné aux locataires en sortie d’hospitalisation ou en attente de l’installation d’une douche en remplacement de la baignoire dans leur logement. PAROLES DE LOCATAIRE : Emma Thomas, locataire au Creusot Quand la douche remplace la baignoire : « aucun risque de chute » « J’adore ma maison, je ne voudrais pas la quitter ! », lâche Emma Thomas dans un large sourire. Elle y a de beaux souvenirs, avec son mari et les six enfants qu’elle a élevés. Mais suite à des problèmes de santé, la baignoire de sa salle de bain était devenue un obstacle ! « J’ai très mal à la jambe, je peinais à la lever pour entrer dans la baignoire » explique-t-elle. Son gendre rédige donc un courrier à son agence en expliquant les difficultés de l’octogénaire. L’OPAC a répondu favorablement à sa demande en installant une douche qui, aujourd’hui, ravit Emma Thomas. « Ça m’a vraiment facilité la vie ! À présent je me lave facilement et sans risque de tomber, d’autant plus qu’on m’a installé un siège dans la douche », explique-t-elle. Une semaine de travaux s’est avérée nécessaire, avant un résultat fini qui satisfait totalement Emma Thomas. 08 entrenous // # 21 // Novembre 2017

[close]

p. 9

Marie-Pierre Moreau, responsable de résidence « Le bien-être du résident est au cœur de notre métier » Marie-Pierre Moreau voue un engagement sans faille à son métier de responsable de la résidence autonomie Parc Fleuri à Autun. Son objectif : rendre plus belle la vie à ses 89 résidents. Marie-Pierre Moreau arrive en courant, grand sourire aux lèvres. Cette énergie positive ne la quitte pas ! Responsable du « Parc Fleuri », elle assure la gestion et le développement de cette résidence pour personnes âgées depuis que l’OPAC en est devenu gestionnaire en 2015. « Ma fonction m’impose un volet commercial, mais je ne perds pas de vue la dimension relationnelle qui est essentielle et apporte du sens à mon métier », insiste l’Autunoise d’origine. « J’ai toujours eu la fibre sociale, on m’appelle d’ailleurs Véronique Jannot, s’amuse-t-elle, en référence à l’assistante sociale de la série Pause Café ! ». Entourée d’une petite équipe, Marie-Pierre Marie-Pierre Moreau apprécie les temps passés avec ses résidents. insuffle cette sensibilité à ses quatre collaborateurs, dont son bras droit Pierre Palopoli. « Notre objectif est le bien-être de la personne âgée : ici, nous travaillons avec des humains, pas des dossiers ! Lorsque l’on discute dans un couloir avec un résident, on ne fait pas rien : on fait notre métier ». Ces moments d’écoute sont d’autant plus importants qu’ils permettent d’être vigilant à tout changement d’état de santé du pensionnaire et de maintenir le contact avec la famille. S’il ne fallait retenir qu’un mot du lien qu’entretient Marie-Pierre Moreau avec son métier, ce serait sans doute la passion ! © Lorette Faivre IMPORTANT ! L’enquête Supplément de Loyer de Solidarité arrive Fin janvier 2018, vous recevrez, par courrier, une enquête sur votre situation. Vous devrez impérativement nous la renvoyer complétée et accompagnée des justificatifs demandés (avis d’imposition ou de non-imposition sur les revenus 2016 des personnes vivant dans votre foyer, justificatifs de changement de situation  : décès, naissance, mariage, PACS, divorce, séparation). Merci d’être très attentif quant au délai de réponse à cette enquête : sans retour de votre part avant le 9 mars 2018, vous risquez des pénalités de retard et le paiement d’un surloyer qui vous seraient automatiquement appliqués. Vous avez la possibilité de compléter le formulaire d’enquête depuis votre espace locataire sur notre site Internet. Vos quittances de loyer bientôt en ligne Dès l’an prochain, vous pourrez choisir de recevoir vos quittances de loyer de façon dématérialisée. Fini le papier ! Vos quittances seront à portée de clic. Il vous suffira de vous connecter ou de créer votre espace personnel sur le site internet de l’OPAC Saône-etLoire www.opacsaoneetloire.fr En vous connectant, un message vous proposera de choisir ce nouveau service. Vos quittances seront archivées et disponibles en ligne dans votre espace personnel. L’OPAC simplifie ainsi vos tâches administratives et réduit son impact environnemental. D’ici-là, sachez que vous avez aussi la possibilité de régler votre loyer mensuel par prélèvement automatique. Une méthode de paiement simple qui vous libère de cette contrainte administrative. Plus de 70 % des locataires OPAC paient déjà leur loyer de cette manière. Comment faire ? Rendez-vous sur notre site internet dans votre espace locataire, rubrique loyer et charges. Vous pouvez aussi contacter notre service client au 0810 71 71 71. entrenous // # 21 // Novembre 2017 09

[close]

p. 10

//ÇA M’INTÉRESSE © 123RF L’OPAC vous éclaire à moindre coût ! Vous avez peut-être déjà reçu ou allez très prochainement recevoir dans votre boîte aux lettres un pack de cinq ampoules LED distribué par l’OPAC. Ce kit a vocation à réduire votre consommation d’électricité et donc votre facture. En effet, ces ampoules dont la durée de vie est vingt fois supérieure à celle des ampoules à incandescence, permettent d’économiser jusqu’à 80 % d’énergie. Testées en juin dernier dans 900 logements de notre parc, les ampoules ont donné entière satisfaction, c’est la raison pour laquelle l’OPAC a décidé d’en généraliser la distribution à l’ensemble de ses locataires. Poêle à bois, mode d’emploi L’OPAC déconseille l’installation individuelle de poêle à bois en raison des risques d’incendie ou d’intoxication au monoxyde de carbone. Si vous souhaitez cependant en installer un, sachez que cela n’est possible que si vous habitez dans un pavillon déjà pré-équipé d’un conduit de fumée. Si vous remplissez cette première condition, il faudra ensuite demander une autorisation à l’OPAC par l’intermédiaire de votre chargé de clientèle. Puis, après l’installation par un professionnel agréé (à la charge du locataire), l’OPAC effectuera une visite de contrôle. Enfin, il est obligatoire de souscrire un contrat d’entretien auprès d’un professionnel et de déclarer l’installation à son assurance. Le chauffage à la loupe Quand le mercure baisse, on est impatient que la température monte chez soi. Qui décide et à quelle date d’allumer les chaudières ? L’OPAC répond à toutes vos questions brûlantes sur le chauffage. Qui décide de la date de mise en route du chauffage ? Il n’existe aucun texte de loi qui impose une date légale d’allumage du chauffage collectif. Pour les logements OPAC raccordés au chauffage urbain, c’est-àdire aux chaufferies municipales, il a été convenu avec les exploitants, d’une date contractuelle au 1er octobre. Pour les appartements qui disposent du chauffage collectif au gaz, l’OPAC s’adapte en fonction de la température extérieure. Ainsi, dès le mois de septembre, un suivi régulier de la météo, avec une visibilité à dix jours, nous permet d’anticiper les chutes de mercure. Par exemple, en 2016, l’OPAC a fait fonctionner le chauffage du 5 octobre au 15 mai alors que la saison de chauffe s’étend généralement du 15 octobre au 15 avril. « Et si nous devions faire face à un pic de froid exceptionnel au mois de septembre, nous serions tout à fait capables d’avancer la date d’allumage. Nous veillons simplement à éviter la surconsommation afin que les charges de nos locataires soient maîtrisées, explique Antoine Coelho, responsable du service produits loyers/charges à l’OPAC Saône-et-Loire. Il faut savoir qu’une journée de chauffe représente un coût de 60 000 euros, soit trois euros par jour et par locataire », insiste-t-il. Bien sûr, dans les logements équipés de chauffage individuel (40 % du parc de l’OPAC), le locataire allume sa chaudière quand bon lui semble. En combien de temps les appartements chauffent-ils ? Lorsque le top départ est donné, il faut entre 24 et 48 heures pour chauffer les logements. La procédure prend un peu de temps car les agents doivent allumer Énergie : 93 % de logements performants Mieux isolés les logements consomment moins d’énergie ! L’OPAC améliore la performance énergétique de son patrimoine immobilier au bénéfice de ses locataires et de la planète ! « La maîtrise des charges des locataires est un objectif prioritaire », prévient Emmanuel Père, responsable du service maintenance et ingénierie énergétique à l’OPAC Saône-et-Loire. Déterminé à vous proposer des logements toujours plus confortables mais également économes, votre bailleur s’est engagé dans un vaste programme de rénovation énergétique et de réhabilitation thermique. Pour quels bénéfices ? Des charges réduites de 35 % soit 300 euros d’économies par an et par logement, grâce au remplacement des fenêtres, à l’isolation des façades ou encore à la rénovation de la chaufferie collective. Charges diminuées En 2017 et 2018, ce sont ainsi 1 776 logements qui seront réhabilités, pour un coût moyen de 30 000 euros par habitat. Des travaux qui améliorent considérablement le diagnostic de performance énergétique de vos logements. Moins énergivores ils sont aussi moins polluants et vos charges s’en trouvent nettement diminuées. Aujourd’hui, sur l’ensemble du parc immobilier de l’OPAC Saôneet Loire qui représente 28 000 logements, seulement 7 % d’entre eux se situent dans la catégorie basse du classement énergétique et pour y remédier, des actions de réhabilitations sont déjà programmées. L’OPAC pense au solaire Par ailleurs pour entretenir son patrimoine, l’OPAC effectue, chaque année sur trois mille logements, des opérations de maintenance (changement des portes, des fenêtres…) qui représentent un coût moyen de douze millions d’euros. L’Office mène aussi ponctuellement des actions ciblées : en 2016-2017, 834 pavillons de plus de dix ans dont la performance énergétique était à améliorer ont bénéficié d’un renforcement de leur isolation par les combles. L’OPAC ne s’arrête pas là et cherche même à innover dans la réduction des charges. L’Office étudie actuellement la possibilité d’installer des panneaux photovoltaïques pour alimenter en électricité les parties communes de certains immeubles. 10 entrenous // # 21 // Novembre 2017

[close]

p. 11

© Marie Albessard © Lorette Faivre Mélanie Combémorel est une locataire éco-responsable. environ deux cents chaudières réparties dans tout le département ! À quelle température sont chauffés les logements ? La réglementation impose de ne pas dépasser 19°C. Cette température est fixée par décret. «Cela permet à tous les locataires d’avoir les moyens de se chauffer et de maîtriser leurs charges », précise Antoine Coelho. Un degré de plus équivaudrait à 7 % d’augmentation sur la facture ! // PAROLES DE LOCATAIRE : Mélanie Combémorel et Timothé, locataires à Montchanin « Je fais attention à ma consommation par souci d’économie » « Je me chauffe avec une chaudière individuelle au gaz. Il y a trois ans,  l’OPAC m’a installé un thermostat :  je chauffe ainsi plus justement mon logement, en le réglant sur 19°C la journée. Je fais attention à ma consommation énergétique, par souci d’économie mais aussi environnemental. Fermer les portes extérieures en hiver pour ne pas laisser sortir la chaleur, éteindre les lumières derrière soi, ne pas faire couler l’eau inutilement… Cela fait partie des gestes que j’apprends à mon fils de six ans. J’utilise des ampoules à économie d’énergie, je m’inscris chaque année dans un programme de consommateurs qui compare les offres des fournisseurs d’énergie et je viens d’équiper notre salle de bain d’un stop douche ! Je  fais attention au quotidien à ne pas gaspiller l’énergie. » VRAI / FAUX En ne chauffant pas certaines pièces de mon logement, je fais des économies. FAUX  Vous surconsommez. Mieux vaut chauffer partout, même peu. Si mon radiateur est froid, c’est qu’il ne fonctionne pas ! FAUX  C’est que la température extérieure ne nécessite pas que les appartements soient chauffés. Votre radiateur s’est donc coupé automatiquement pour vous éviter la surconsommation. Je dois faire entretenir ma chaudière individuelle chaque année. VRAI  Il est important d’être présent pour la visite d’entretien annuel de votre chaudière individuelle. Cela permet de vérifier la sécurité de votre équipement et de garantir sa performance énergétique. entrenous // # 21 // Novembre 2017 11

[close]

p. 12

© Jérôme Beg © Lorette Faivre //TERRITOIRES EN ACTION Devenir propriétaire avec l’OPAC c’est la garantie de nombreux avantages. Et si vous achetiez votre logement ? De locataire à propriétaire, l’OPAC vous aide à franchir le pas. L’acquisition vous tente ? L’OPAC Saône-et-Loire propose des biens à la vente sur l’ensemble du département. Des appartements, des logements en cours de construction mais aussi des terrains à bâtir. Actuellement, 58 lots à bâtir sont à vendre dans le secteur de la Bresse, par exemple, et quinze appartements à Montceau-lesMines et Chalon-sur-Saône. L’OPAC affiche ses offres dans ses six agences, sur son site Web ainsi que dans la presse. Sachez qu’en tant que locataire, votre dossier est prioritaire. D’ailleurs, à l’OPAC, 50 % des acheteurs sont des locataires qui acquièrent le bien qu’ils occupent (opération soumise à conditions). En 2017, dix familles ont ainsi franchi le pas. Des prix attractifs... et des avantages L’OPAC Saône-et-Loire vous accompagne individuellement du début de votre projet d’acquisition jusqu’à la remise des clés. À l’écoute, le chargé de vente suit votre dossier et vous conseille à chaque étape. De plus, un achat avec l’OPAC offre certaines garanties financières. Les prix des biens vendus sont fixés par le FISC : c’est l’assurance d’acheter un logement non surévalué. Ils sont d’ailleurs souvent inférieurs au prix du marché. Et puis les partenariats bancaires du bailleur permettent de profiter de prêts aux meilleurs taux. « Nous proposons aussi une palette d’avantages, explique Céline Passot, responsable du service développement commercial à l’OPAC. Frais de notaire réduits permettant une économie de 3 à 4 %, aucun frais de dossier et trois mois de réduction de loyer hors charges », détaille-t-elle. Enfin, pour sécuriser votre acquisition, l’OPAC s’engage, en cas d’accident de la vie, à racheter votre bien et à vous reloger. // Service d’accession à la propriété de l’OPAC : 03 85 32 61 00 Site web : www.opacsaoneetloire.fr PAROLES DE LOCATAIRE : « J’ai acheté un T3 au 9e étage » Rose Marie Pietrzak, propriétaire dans la tour J du quartier Salengro à Montceau-les-Mines. « En 2016, je n’avais pas de projet d’achat, c’est en découvrant les appartements de la tour J que j’y ai vu une opportunité. Je vivais déjà ici il y a 40 ans ! Je me suis lancée et j’ai acheté un T3 au 9e étage. Effectuer les démarches avec l’OPAC m’a rassurée, ils m’ont accompagnée et conseillée. J’ai été touchée que l’OPAC et les banques me fassent confiance : la preuve qu’on peut encore faire des projets en étant retraitée ! Après quelques travaux d’agencement, mon appartement est lumineux et ouvert sur une vue superbe. C’est un vrai bonheur ! Le quartier Salengro a changé sans changer : il y a toujours la même solidarité entre voisins et j’ai retrouvé des gens que je côtoyais quand j’avais vingt-deux ans ! La démolition d’une tour a apporté un gros changement, le quartier est beaucoup plus ouvert. Il est très bien placé, entre ville et nature, à cinquante mètres d’un joli parc et à sept minutes du centre-ville. À 64 ans, j’ai voulu trouver un lieu avec toutes les commodités à proximité. Ici c’est un quartier parfait pour les années à venir ! » 12 entrenous // # 21 // Novembre 2017

[close]

p. 13

© Marie Albessard © Jérôme Beg La tour J gérée en copropriété accueille à la fois des locataires et des propriétaires. Le quartier Salengro plus ouvert sur la ville À Montceau-les-Mines, le quartier Salengro se redessine. Dans le quartier Salengro à Montceau-les-Mines, la tour J n’est pas tout à fait comme les autres. Chose rare à l’OPAC Saône-et-Loire, elle est gérée en copropriété et abrite à la fois des locataires et des propriétaires. En effet, 50 % des T3 et T4, refaits à neuf, sont réservés à la vente. L’acquisition est ouverte à tous et certains locataires ont déjà profité des prix de vente raisonnables pour franchir le pas et devenir propriétaires. Une résidence seniors en 2019 Ce choix de gestion en copropriété s’inscrit parfaitement dans le programme de requalification du quartier, en faveur d’une plus grande mixité sociale. Depuis 2011, l’OPAC mène d’importants chantiers de réhabilitation et de démolition à Salengro. Au total, six immeubles auront été détruits entre 2013 et 2017 et trois tours entièrement réhabilitées. Les locataires bénéficient aujourd’hui de logements rénovés, remis au goût du jour et moins énergivores. La trame urbaine est repensée entre habitats collectifs et pavillons privés alentours, et un nouveau réseau routier permettra bientôt de mieux relier le quartier à la ville. Côté constructions neuves, plusieurs projets sont à l’étude dont une résidence services seniors qui ouvrira ses portes en 2019. // HARFLEUR - La fin des tours Il n’y aura bientôt plus de tours dans le quartier d’Harfleur. Pour adapter son patrimoine au marché locatif et proposer une offre de logements renouvelée, l’OPAC Saône-et-Loire a programmé la démolition de sept bâtiments à l’horizon 2020. Collectifs et pavillons Les immeubles laisseront la place à de nouvelles formes d’habitat. De petits ensembles collectifs et des pavillons en location ou en accession à la propriété. Une zone d’activité économique sera aménagée. Ce programme de grande ampleur métamorphosera totalement le quartier d’Harfleur. DR VOTRE AGENCE À MONTCEAU : LES RIVES DU PLESSIS - BÂT. F - 17, RUE FORÊTALE - 71304 MONTCEAU-LES-MINES HORAIRES : À PARTIR DU 2 JANVIER 2018, DU LUNDI AU JEUDI DE 8H30 À 12H ET DE 13H30 À 17H, VENDREDI DE 8H30 À 12H ET DE 13H30 À 16H30 - CONTACT : 0810 71 71 71 entrenous // # 21 // Novembre 2017 13

[close]

p. 14

//TERRITOIRES EN ACTION DR Les Aubépins : un exemple de rénovation à Chalon Le quartier des Aubépins n’a pas fini de se transformer ! Et de vous étonner ! Après la réhabilitation des logements, vient de débuter la résidentialisation des abords d’immeubles. Et ce n’est pas terminé… La première tranche de la résidentialisation a débuté le 13 novembre. Les projets se suivent mais ne se ressemblent pas aux Aubépins. Pourtant ils convergent tous vers le même objectif : redonner au quartier une belle attractivité. Permettre aux habitants de s’y sentir bien chez eux et séduire de nouveaux locataires, voilà le challenge que s’est donné l’OPAC il y a déjà presque dix ans, lorsque l’ambitieux projet de rénovation urbaine a été lancé. Plus de six cents logements ont déjà été réhabilités et vingt-deux autres construits. L’OPAC a implanté son agence chalonnaise au cœur du quartier pour davantage de proximité. Poumon vert de la cité, le parc paysager a été réaménagé et le plan d’eau requalifié. Enfin, dans un souci d’échange et de convivialité entre les habitants du quartier, des jardins partagés ont été créés. Résidentialisation Depuis fin octobre, un nouveau chantier vient de démarrer, celui de la résidentialisation. Il s’agit de l’étape ultime, les finitions en quelque sorte pour bénéficier d’abords soignés. Création de cheminements piétons à l’écart de la circulation, matérialisation des places de stationnement pour davantage de confort, aménagement d’espaces verts à l’avant des bâtiments, containers à ordures ménagères sécurisés pour éviter les dépôts sauvages, nouvelle voirie d’accès aux immeubles..., rien n’a été laissé au hasard. L’OPAC investit un million d’euros dans cette opération de résidentialisation programmée en deux phases. La première, débutée le 13 novembre, concerne le secteur nord du quartier et durera quatre mois. La seconde, au sud, lui emboîtera le pas début 2018. Une résidence seniors Dans la continuité de cette profonde métamorphose, le quartier verra la démolition de quelque quatre cents logements. Mais aussi un projet important va émerger. Celui d’une résidence services seniors pour retraités autonomes. Un concept de logements, associés à des services, dédiés aux personnes de plus de 60 ans. Il s’agit d’appartements ultra fonctionnels et dotés d’un équipement moderne et confortable. Visiophone, volets roulants, placards aménagés, cusine semi-équipée..., tout a été prévu. Cette résidence de cinquante-cinq logements proposera à ses habitants tout un panel de services (ménage, bricolage, portage de repas...) et notamment une conciergerie avec un hôte d’accueil. Située aux Aubépins, la résidence permettra à ses locataires de bénéficier de la proximité du centre-ville et des commerces. En renouvelant ainsi son offre d’habitat, l’OPAC Saône-et-Loire adapte son patrimoine aux attentes et aux besoins actuels des ménages. // VOTRE AGENCE À CHALON : 17, RUE GÉNÉRAL DUHESME - 71100 CHALON-SUR-SAÔNE HORAIRES : À PARTIR DU 2 JANVIER 2018, DU LUNDI AU JEUDI DE 8H30 À 12H ET DE 13H30 À 17H, VENDREDI DE 8H30 À 12H ET DE 13H30 À 16H30 - CONTACT : 0810 71 71 71 14 entrenous // # 21 // Novembre 2017

[close]

p. 15

CHARNAY-LÈS-MÂCON L’OPAC sème aux Jardins d’Avicenne C’est ce que l’on appelle un franc succès ! Le 23 septembre dernier, le nouveau programme immobilier de l’OPAC Saône-et-Loire baptisé Les jardins d’Avicenne, à Charnay-lès-Mâcon, a attiré 124 personnes à l’occasion des portes ouvertes. Les visiteurs ont pu découvrir la résidence de 24 logements, des T2 et des T3 qui ont plus d’un argument pour convaincre. Les balcons et terrasses pour les rez-dechaussée offrent une ouverture sur les espaces verts environnants et permettent de profiter des journées ensoleillées. Ces logements répondent aux normes actuelles d’économies d’énergie et assurent un confort thermique été comme hiver. Les logements sont idéalement situés à proximité des services et des transports. Le point fort de cette opération ? Un environnement attrayant, à dix minutes en voiture de Mâcon, à quinze minutes à pied du centre de Charnay-lès-Mâcon et à proximité des transports et des services médicaux (EHPAD, polyclinique). L’opération Les jardins d’Avicenne s’achève avec la livraison, en novembre, de seize T4 individuels. // Renseignements auprès de l’agence OPAC du mâconnais : 03 85 21 16 80 © Marie Albessard © Marie Albessard DR LA CHAPELLE-DE-GUINCHAY Les Gramatys ont vue sur les vignes Dans le quartier des Gramatys, à la Chapelle-de-Guinchay, les logements couleur ocre construits par l’OPAC et inaugurés fin septembre ont tous trouvé preneur. « Il faut dire que le cadre est très agréable, notamment avec la vue sur les vignes et les monts du lyonnais », détaille Olivier Pourny, directeur de territoire à l’OPAC Saône-et-Loire. Le cadre de vie et le positionnement géographique sont les vrais atouts de ces six maisons individuelles accolées qui disposent d’un jardin. La Chapelle-de-Guinchay est intégrée à l’agglomération Mâconnais Beaujolais et bénéficie d’un emplacement stratégique, à mi-chemin entre les deux agglomérations Mâcon et Villefranche-sur-Saône et aux portes du Rhône. Les deux T3, trois T4 et un T5 accueillent tous des familles, qui amènent de la vie dans ce quartier que l’OPAC avait déjà investi par une dizaine de logements en 2012. // PAROLES DE LOCATAIRE Inès El Joulali et son fils Youssef, deux ans, locataires à la Chapellede-Guinchay « On a emménagé il y a un mois dans cette maison de type T4. Avant, nous habitions dans un appartement au 4e étage sans ascenseur mais avec les enfants, ce n’était pas pratique ! Nous avons notamment été séduits par cette maison et son grand garage. La localisation est très pratique pour mon mari qui travaille à Belleville-surSaône, à un quart d’heure de route, et j’ai été étonnée des nombreux services dont bénéficie la commune (poste, école, crèche, supermarché...). Ici, le jardin est agréable, les enfants sont très heureux de pouvoir y jouer et sa configuration fait que j’ai toujours un œil sur eux. On s’est bien intégrés dans le quartier et les enfants se sont vite fait des amis. La vue est très belle, c’est la maison que j’ai toujours voulue ! » VOTRE AGENCE À MÂCON : 220, RUE DU KM 400 - 71000 MÂCON HORAIRES : À PARTIR DU 2 JANVIER 2018, DU LUNDI AU JEUDI DE 8H30 À 12H ET DE 13H30 À 17H, VENDREDI DE 8H30 À 12H ET DE 13H30 À 16H30 - CONTACT : 0810 71 71 71 entrenous // # 21 // Novembre 2017 15

[close]

Comments

no comments yet