Joué Ma Ville n°96

 
no ad

Embed or link this publication

Description

Joué Ma Ville n°96

Popular Pages


p. 1

JOUÉ MA VILLE # 96 NOVEMBREDÉCEMBRE 2017 BIMESTRIEL D’INFORMATIONS MUNICIPALES DE LA VILLE DE JOUÉ-LÈS-TOURS P.09 retour EN images ÉTOILES SPORTIVES //P.16 LE DOSSIER URBANISME / ENSEMBLE, DESSINONS JOUÉ-LÈS-TOURS P.28 RENCONTRE LA BRIGADE VILLE PROPRE www.jouelestours.fr facebook.com/jouelestours NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2017 // 1

[close]

p. 2

LE MAGAZINE D’INFORMATIONS MUNICIPALES DE LA VILLE DE JOUÉ-LÈS-TOURS sommaire // N°96 retour en images ÉTOILES SPORTIVES CADRE DE VI(LL)E COMMERCE / LE CENTRE-VILLE CHANGE DE VISAGE AU FIL DE JOUÉ VOIRIE / POINT TRAVAUX RENCONTRE LA BRIGADE VILLE PROPRE DOSSIER URBANISME / Ensemble, dessinons Joué À TOUT ÂGE SÉNIOR / IL EST TEMPS DE S’INSCRIRE l’Agenda CULTURE EN JOUÉ NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2017 // 3

[close]

p. 3

Édito JOUÉ MA VILLE Magazine d’informations édité par la Ville de Joué-lès-Tours Hôtel de Ville - Parvis Raymond Lory CS 50108 37301 Joué-lès-Tours Cedex Tél : 02 47 39 70 00 Directeur de la publication Frédéric Augis Directeur de la rédaction Anthony Moreau Rédaction Anne-Sophie Morel Crédits photos Christophe Jublin, Temps Machine, Une Image à Part, Anne-Sophie Morel. Conception et réalisation graphique Agence - 0711-17 - Nantes - 02 51 25 06 06 Impression Vincent Imprimerie - Tours 02 47 39 39 52 Ce numéro est tiré à 20 000 exemplaires. par Frédéric Augis MAIRE DE JOUÉ-LÈS-TOURS 2E VICE-PRÉSIDENT DE TOURS MÉTROPOLE VAL DE LOIRE LE JOUÉ DE DEMAIN SE DESSINE AUJOURD’HUI en mettre en terre, la réouverture de l’Espace Alouette, la réhabilitation du centre commercial de la Grange ou l’aménagement du giratoire de la Bourchardière sont autant de marqueurs forts de l’ambition et du dynamisme retrouvé de notre ville. Notre Ville change. Son visage se transforme. Son environnement se modernise. À l’image de votre magazine municipal, Jouélès-Tours (re)devient dynamique, ouverte et ambitieuse. Une transformation qui, au fil des jours, se concrétise dans le quotidien de chaque jocondien et se fait toujours plus visible pour le visiteur. Jugez plutôt  : la finalisation de l’opération Cœur de ville avec le prochain achèvement de la rénovation de la Place du Général Leclerc ne restent que les végétaux Ce dynamisme, il se transpose aussi dans notre politique d’amélioration du cadre de vie, par la création de la Brigade Ville Propre. Cette nouvelle entité, que nous vous invitons à découvrir dans ce numéro, compte quatre agents spécialement dédiés à intervenir rapidement aux quatre coins de la Ville, pour nettoyer ce qui doit l’être, effacer les traces des incivilités et aussi (et surtout) s’assurer que notre ville est belle, et que notre ville est propre. Et qu’on y vit bien. Redynamiser le commerce participe évidemment à ce « bien vivre en Jocondie », tellement important pour chacun d’entre nous. La rue Gamard est, à ce titre, exemplaire. Artère commerçante historique de notre centreville, cette rue reprend, peu à peu, la place de choix dans le paysage commercial jocondien qu’elle n’aurait jamais dû perdre. Preuve, s’il en était besoin là encore, de l’élan retrouvé de notre tissu commercial. Cet élan, il nous faut, ensemble, le poursuivre : la révision de notre PLU (Plan Local d’Urbanisme) qui s’amorce aujourd’hui est une formidable opportunité pour chaque jocondien de participer, par ses idées, ses envies ou ses projets, à la construction du Joué-lès-Tours de demain. Enjeux, perspectives, planning, le dossier de ce numéro de Joué Ma Ville vous permettra de mieux comprendre la portée de la révision de notre PLU. Car nous dessinons aujourd’hui le Joué-lèsTours des 20 prochaines années. Si le présent est important, notre avenir l’est tout autant. Très bonne lecture, Très bonne lecture de « Joué Ma Ville » ! ■ facebook.com/jouelestours jouelestours.fr Regard sur… L’ÉVOLUTION DE LA PLACE GÉNÉRAL LECLERC 1. 1 925 2. 1955 3. 2017 NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2017 // 5

[close]

p. 4

LE MAGAZINE D’INFORMATIONS MUNICIPALES DE LA VILLE DE JOUÉ-LÈS-TOURS Retour en images Rentrée Scolaire 3 386 écoliers ont pris le chemin de l’école dans les 145 classes de Jouélès-Tours, soit 5 de plus que l’an passé. À cette occasion et comme tous les ans, l’ensemble des élèves de CE1 a reçu un dictionnaire offert par la Ville (coût de l’opération : 6 076 €). Une rentrée placée sous le signe du numérique avec notamment l’achat de 5 chariots numériques permettant de déplacer le matériel de classe en classe, l’installation de 2 tableaux numériques dans les écoles Mignonne et République Liberté. 500 000 euros de travaux pour cette nouvelle rentrée scolaire à Joué-lès-Tours 3 386 écoliers se sont répartis dans les 145 classes 5 classes de plus que l’an dernier dans les écoles Travaux Dans les écoles La rentrée, c’est aussi des locaux sécurisés, rénovés… Jugez plutôt : Installation de toiles d’ombrage dans les cours des écoles Vallée Violette maternelle et élémentaire, Alouette élémentaire et Mignonne maternelle (64 000 €). Mise en place d’un self à l’école du Morier (95 000 €). Réfection des sols de l’école maternelle Vallée Violette (35 000 €). Redéfinition de l’entrée du groupe scolaire Marie Curie (6 000 €). Réfection de la cour et du plateau sportif de l’école élémentaire Mignonne (300 000 €). Nouveau succès pour le Forum des associations Plus de 6 000 personnes ont arpenté les allées du Forum des associations qui s’est déroulé pour la deuxième année consécutive aux gymnases Matarazzo et Bigot. Au programme : découvertes, démonstrations, initiations, inscriptions… En ����/����, ÉLÈVES INSCRITS En avant la musique ! Cuivres, percussions, instruments à cordes… Les traditionnelles portes ouvertes de l’école de musique sont l’occasion pour tous de découvrir et de commencer l’apprentissage d’un instrument moins connu. L’année 20172018 est un très bon cru avec 550 élèves parfaitement répartis dans les classes et une bonne évolution du nombre d’adultes inscrits. À noter : Orchestrus aura lieu du 3 au 5 février à l’Espace Malraux. 6 // NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2017 NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2017 // 7

[close]

p. 5

LE MAGAZINE D’INFORMATIONS MUNICIPALES DE LA VILLE DE JOUÉ-LÈS-TOURS Retour en images Voyage dans le temps Malraux lance sa saison ! (Re)découvrir le Joué-lès-Tours d’antan était chose possible lors de l’exposition « Un siècle de commerce » qui a connu un réel succès. Du 16 septembre au 13 octobre, plus de 700 visiteurs se sont déplacés pour voir les cartes postales anciennes et les objets d’époque. L’Espace Malraux a lancé sa saison sous la houlette de Calixte de Nigremont, en maître de cérémonie : un programme intégrant toutes les disciplines et capable de satisfaire tous les publics. Plus d’infos : espacemalraux-jouelestours.fr Cérémonies 73 ans après sa libération, Joué-lès-Tours s’est recueillie le 1er septembre dernier pour ne pas oublier ceux qui sont tombés pour préserver nos libertés. Retour également sur la 68e cérémonie de la Saint Michel organisée par l’Union Nationale des Parachutistes d’Indre-et-Loire. 124 anciens parachutistes ont défilé en chantant dans les rues de Joué-lès-Tours le 23 septembre dernier. Étoiles Sportives Quel est le point commun entre Marion Arnaud, Sébastien Pasquier et David Campos ? Ce sont trois champions jocondiens qui se sont vu remettre la médaille de la Ville pour leur titre respectif de Championne de France de TREC (Technique de Randonnée équestre en compétition), de Champion du Monde Juniors en Roller Hockey au poste de gardien de but et de Champion de France et de Champion d’Europe de Force Athlétique, qualifié au Championnat du Monde à Moscou au mois de novembre ! Hip-hop en ville Pour fêter dignement leur 20e anniversaire, les Rencontres de Danses Urbaines ont créé l’événement avec en ouverture une véritable journée marathon de la danse. 150 danseurs, amateurs ou non, ont défilé dans les rues de La Riche, Tours et Joué-lès-Tours mélangeant tous les styles de danses hip-hop. 8 // NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2017 NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2017 // 9

[close]

p. 6

LE MAGAZINE D’INFORMATIONS MUNICIPALES DE LA VILLE DE JOUÉ-LÈS-TOURS Vie citoyenne - CONSEIL DES AÎNÉS - Ensemble Pour les blouses roses C’est devenu une tradition ! Joué en fêtes est l’occasion pour le Conseil des Enfants d’aider l’association des Blouses roses à récolter des jouets notamment pour les enfants malades de Clocheville. Cette année, le Conseil des Aînés a aussi décidé de dynamiser la collecte en organisant une permanence tous les mercredis du mois de novembre de 14h à 17 h à la Maison pour Tous multipliant ainsi vos chances de faire une bonne action. Dans le cadre de Joué en Fêtes, le Conseil d’Enfants, en collaboration avec le Conseil des Ainés organise une : Place François-Mitterrand Les jouets récoltés seront redistribués à l’association « LES BLOUSES ROSES » et aux « Restos du Cœur » de Joué-lès-Tours. Une permanence pour faire vos dons est organisée tous les mercredis de novembre de 14h à 17h à la Maison pour Tous. - CONSEIL DES ENFANTS - En route Pour un nouveau mandat Campagnes électorales, bulletins de vote, cartes d’électeur, isoloirs… Les élections des 23 nouveaux conseillers ont été réalisées dans les règles de l’art portant à 44 le nombre de jeunes élus pressés de faire leurs premiers pas dans la vie citoyenne. Lors de l’installation de ce Conseil des Enfants, Monsieur le Maire, Frédéric Augis, entouré de Aude Goblet, adjointe déléguée à l’Éducation, la Jeunesse et la Petite enfance et de Valérie Turot, adjointe déléguée à la Vie de la Cité et à la Politique de la Ville, a d’ailleurs rappelé l’importance de leur engagement. Tout au long de l’année, ils travailleront sur différents projets au sein des commissions Solidarité, Environnement, Sports et Loisirs et participeront aux événements municipaux. Ma ville J’en prends soin Faire partie du Conseil des Aînés, c’est aussi apprendre à agir en faveur de l’environnement. Pour cela rien de tel que de visiter le centre de tri ou encore la station d’épuration. Toutes les informations sur la vie du Conseil des Aînés sur www.jouelestours.fr 10 // NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2017 à vos agendas ! Des projections sont régulièrement proposées à l’Espace Malraux à l’initiative des membres de la commission Sport, Culture, Loisirs du Conseil des Aînés, en partenariat avec l’association Ciné Off. Les titres de films sont décidés quelques semaines à l’avance. • Lundi 20 novembre 2017, L’ÉCOLE BUISSONNIÈRE • Lundi 18 décembre 2017, film non choisi Des navettes en bus sont proposées depuis le centreville de Joué-lès-Tours. Billetterie sur place. Tarif 5,50 �.

[close]

p. 7

LE MAGAZINE D’INFORMATIONS MUNICIPALES DE LA VILLE DE JOUÉ-LÈS-TOURS travaux LA PÉRIODE ESTIVALE EST SOUVENT PROPICE À LA RÉALISATION DE TRAVAUX DE VOIRIE. MÊME SI LA CIRCULATION PEUT S’AVÉRER PARFOIS UN PEU DIFFICILE À CE MOMENT DE L’ANNÉE, LE RÉSULTAT EST LÀ. Cœur De ville La grange Après le réaménagement autour de l’église Saint-Pierre-Saint-Paul en décembre 2016, l’opération Cœur de ville s’est étendue place du Général Leclerc cet été. L’idée était de poursuivre le projet dans le même esprit, incitant les piétons à la flânerie. Même mobilier, même matériaux, place plus large agrémentée d’une fontaine… Des végétaux viendront compléter l’ensemble dans le courant du mois de novembre avec la création de carrés fleuris, véritable porte d’entrée du cœur de ville. La municipalité a d’ailleurs profité de la restructuration de la place pour repeindre la galerie et changer les candélabres. Coût de l’opération 1 335 000 €. Les travaux de rénovation du centre commercial La Grange ont été réalisés en partenariat avec la Métropole, et le résultat est très spectaculaire. L’objectif était essentiellement de redynamiser les commerces en les rendant notamment plus accessibles aux personnes à mobilité réduite avec la création d’une nouvelle rampe d’accès. Le centre commercial a pris un «coup de jeune » avec la mise en place de jardinières, l’amélioration de l’éclairage public et des zones de stationnement. De plus, le sens de circulation a été revu afin de sécuriser l’espace. Coût de l’opération pour la ville 117 000 €. LAC Des Bretonnières Un revêtement stabilisé sur le cheminement doux autour du Lac des Bretonnières s’intégrant parfaitement au paysage a été réalisé. La création de nouvelles places de stationnement au niveau du Gadawi Park et la mise en place d’un nouvel éclairage public viennent compléter l’offre de ce site déjà bien aménagé avec la passerelle. Coût de l’opération : 275 000 € + 300 000 € pour l’éclairage. 12 // NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2017 Au fil de Joué rue des hirondelles Tout a été conçu pour améliorer la sécurité aux abords de l’école Blotterie : réfection complète de la voirie sécurisant la traversée des enfants, création d’un plateau ralentisseur, sécurisation des sorties des riverains, stationnements réorganisés et optimisés. Un parking a également été créé à l’arrière de l’établissement pour le personnel afin de libérer des places de stationnement pour les parents d’élèves. Coût de l’opération 330 000 €. Giratoire De la Bouchardière Rue De la rabière Afin de fluidifier le trafic au niveau de la bretelle du périphérique, un giratoire est venu remplacer les feux tricolores. Les travaux, réalisés en partenariat avec le Conseil Départemental, ont également permis de réaménager la piste cyclable afin qu’elle soit plus sécurisée. Coût de l’opération pour la ville : 125 000 €. Là encore, il s’agissait de sécuriser cette zone très empruntée par les jeunes avec la proximité du collège de la Rabière et du Lycée professionnel Arsonval. Le sens de circulation a donc été modifié, une voie de circulation douce pour piétons et cycles a été créée et des places de stationnement ont été aménagées. Coût de l’opération : 170 000 €. À noter Les travaux viennent de débuter au centre de loisirs La Borde. NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2017 // 13

[close]

p. 8

LE MAGAZINE D’INFORMATIONS MUNICIPALES DE LA VILLE DE JOUÉ-LÈS-TOURS MOBILITÉ - STATIONNEMENT - Favoriser l’accès aux commerces du quartier Un nouveau système de stationnement minute assure une bonne rotation des véhicules autour de la place du Général Leclerc. Depuis quelques semaines, des bornes de gestion du stationnement ont fait leur apparition place du Général Leclerc, ainsi que dans les rues du Comte de Mons et Aristide Briand. Le principe est simple : une cellule installée au sol détecte lorsqu’un véhicule rentre sur la place de parking, un compte à rebours se déclenche et s’affiche sur la borne. Ces bornes ont été paramétrées pour offrir une durée de stationnement de 60 minutes. Tant que l’on respecte ce délai, la borne affiche une bande de leds vertes. En cas de dépassement et si la voiture occupe toujours la place, la bande verte vire au rouge. Si les ASVP, agents de surveillance de la voie publique, ne sont pas à proximité, la borne les prévient. Vous encourez alors une amende de 17 €. Déjà en place dans de nombreuses villes, le dispositif vise surtout à mettre fin au stationnement abusif sur ces 53 places de stationnement. « Le but est d’assurer de bonnes rotations sur le secteur, là où on a des activités commerciales qui ne nécessitent pas un long temps d’arrêt », explique Lionel Audiger, adjoint délégué à la Voirie et à la Sécurité Publique. - SÉCURITÉ - Vélos, Vérifiez Vos lumières Depuis 7 ans maintenant, la police municipale intervient régulièrement à l’entrée des collèges et lycées en partenariat avec les chefs d’établissement. L’objectif est de contrôler l’état des deux-roues, et plus particulièrement leurs éclairages et réfléchissants. Après deux contrôles par établissement, en novembre et en décembre, le troisième passage des agents en janvier est synonyme de sanction. Cette campagne liée à la Sécurité Routière porte ses fruits, très peu de verbalisations étant nécessaires. À noter : depuis mars 2017, le port du casque est obligatoire pour les moins de 12 ans. Au fil de Joué sport Bulle d’O Remplit ses bassins La semaine de l’Aquafitness s’est terminée le 17 septembre et sa directrice, Emmanuelle Bouquet, peut avoir le sourire avec 155 nouvelles inscriptions au centre aquatique ! Mais la nouveauté de cette rentrée 2017, c’est l’Aquacardi’O, tous les mardis à 12h30. Mélange de Running, d’Aquafitness traditionnelle et de nages avec palmes, cette séance en grand bain sollicite le haut et le bas du corps. Un niveau minimum d’aisance aquatique est recommandé. Ce nouveau concept est très demandé, ce qui explique la forte demande des usagers... Le saviez-vous ? Depuis la rentrée, les bus de la ligne 31 desservent le centre aquatique Bulle d’O. Vous n’avez plus d’excuses pour ne plus y aller ! les chiffres de l’été à Joué 14 // NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2017 Le saviez-vous ? Désormais les vélos sont autorisés dans le tramway à toute heure, à condition que celui-ci ne soit bien sûr pas bondé et que le stationnement se fasse dans la dernière rame. PERSONNES À LA BAIGNADE ENFANTS AU CENTRE SPORTIF MUNICIPAL AU CENTRE NAUTIQUE BAPTÊMES DE KAYAK PERSONNES À LA FÊTE DE L’EAU NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2017 // 15

[close]

p. 9

LE MAGAZINE D’INFORMATIONS MUNICIPALES DE LA VILLE DE JOUÉ-LES-TOURS ENSEMBLE, DESSINONS JOUÉ-LÈS-TOURS 16 // NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2017 PLAN LOCAL D’URBANISME, Une chance pour la ville EN 2015, LA VILLE DE JOUÉ-LÈS-TOURS ACTAIT LA RÉVISION DE SON PLAN LOCAL D’URBANISME, LE PLU, UN PROJET D’ENVERGURE QUI PERMETTRA DE MIEUX DESSINER LA VILLE DE DEMAIN. L’OBJECTIF EST DE PLANIFIER L’AMÉNAGEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DE LA VILLE DANS LES DÉCENNIES À VENIR. En quelques années, les villes se sont métamorphosées : elles se sont étalées, divisées entre lieux de vie, de travail, de commerce, de loisirs…favorisant l’usage de la voiture… Le monde bouge, les modes de vie évoluent, la ville change… C’est ce constat et la volonté de promouvoir une évolution urbaine plus solidaire et plus durable qui a guidé l’élaboration de la loi « solidarité et renouvellement urbains » en 2000 et la création du Plan Local d’Urbanisme, PLU, qui remplace peu à peu les Plans d’Occupation des Sols (POS). NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2017 // 17

[close]

p. 10

LE MAGAZINE D’INFORMATIONS MUNICIPALES DE LA VILLE DE JOUÉ-LÈS-TOURS Dossier PLU enjeux et perspectives À savoir La commune ne peut pas faire tout ce qu’elle veut dans son PLU. Il doit respecter des directives émanant d’autres schémas ou plans qui sont d’échelles intercommunale, départementale, régionale, voire nationale. Il doit être compatible avec tous les documents d’urbanisme du territoire, comme le SCoT, Schéma de Cohérence Territoriale. //Mais qu’est-ce que le PLU ? C’est un document réglementaire qui définit pour les 10 à 20 ans à venir les grandes orientations d’aménagement de la commune. Il fixe les règles d’urbanisme en tenant compte des nouvelles exigences environnementales : zones constructibles, coefficient d’occupation des sols, prescriptions architecturales... tout en étant compatible avec les politiques d’urbanisme, d’habitat et de déplacements urbains de la Métropole. Il identifie la stratégie de développement du territoire en intégrant les enjeux de préservation de l’environnement, puis décline les règles d’utilisation des sols qui serviront à l’instruction des permis et autres demandes d’autorisation. Aménagement, habitat, mobilité, environnement, développement économique, mise en valeur du patrimoine, préservation de l’espace agricole et naturel : toutes les thématiques sont prises en compte dans le PLU, car elles participent à l’aménagement global de la ville. Le PLU est donc un outil qui contribue à améliorer le cadre de vie de l’ensemble des citoyens. C’est un travail long, qui inclut des phases importantes de consultation du public et des règles administratives, pour aboutir à un projet partagé par tous. Son but est de rechercher un équilibre entre évolution urbaine et préservation des espaces naturels dans une perspective de développement durable. Le PLU nous concerne donc tous, que ce soit pour construire un logement, créer une extension de votre maison ou encore construire un abri de jardin. // Que comporte le PLU ? • L e rapport de présentation expose et justifie le projet urbain pour notre territoire. Il comprend un diagnostic, une analyse de l’état initial de l’environnement et si nécessaire une évaluation environnementale qui explique les choix retenus pour établir le PADD. • Le Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) est un élément central et stratégique qui expose le projet en matière d’aménagement et d’urbanisme. Il définit les orientations pour les années à venir dans le respect des objectifs d’équilibre, de mixité et de gestion économe des espaces, en vue d’un développement territorial durable. L’objectif est de mieux maîtriser l’urbanisation tout en respectant l’environnement afin de ne pas épuiser les ressources pour les générations futures. • L es Orientations d’Aménagement et de Programmation (OAP) précisent les aménagements à réaliser sur les secteurs à enjeux forts. Elles portent sur des thématiques différentes telles que l’aménagement, l’habitat, les transports et les déplacements, tout en restant en cohérence avec le PADD. • D ocuments graphiques délimitent les zones : zones urbaines, à urbaniser, agricoles, naturelles et forestières, en cohérence avec les orientations définies dans le cadre du PADD. Ils font également apparaître les espaces boisés classés, les emplacements réservés… • L e règlement fixe les règles d’occupation et d’utilisation du sol applicables à l’intérieur de chaque zone (règles applicables pour construire, rénover, agrandir un bâtiment, etc). • L es annexes indiquent, à titre d’information, les servitudes d’utilité publique, divers éléments relatifs aux réseaux d’eau et d’assainissement… Elles ont un caractère informatif et permettent de prendre connaissance de l’ensemble des contraintes administratives applicables sur le territoire. Le saviez-vous ? Un arbre peut être protégé parce qu’il structure le paysage. La ville recense d’ailleurs les arbres magnifiques y compris chez les particuliers. Ils peuvent être inclus dans les espaces boisés classés. 18 // NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2017 HÔTEL DE VILLE NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2017 // 19

[close]

p. 11

LE MAGAZINE D’INFORMATIONS MUNICIPALES DE LA VILLE DE JOUÉ-LÈS-TOURS Dossier Comment s’organise la révision du PLU ? Les grandes étapes (calendrier prévisionnel) Lancement de la révision : diagnostic (état des lieux de la ville, ses besoins, ses atouts et ses contraintes), commissions de travail thématiques avec les élus. DÉCEMBRE 2015 DÉCEMBRE 2016 Élaboration puis débat du Projet d’Aménagement et de Développement Durable, PADD, en Conseil municipal. Élaboration des « Orientations d’Aménagement et de Programmation » (OAP) sur des secteurs identifiés à enjeux forts. Définition du plan de zonage et du règlement par le bureau d’études, dont les éléments sont validés au fur et à mesure. Arrêt du projet PLU automne 2017 novembre 2017 juin août 2018 à juin 2018 2018 à octobre 2018 Phase de concertation et de participation des habitants (exposition, réunions publiques…) Consultation des personnes publiques associées (l’État, les chambres consulaires…) › Lexique SCoT (Schéma de Cohérence Territoriale) : document de planification qui fixe à l’échelle d’un territoire (une quarantaine de communes en ce qui nous concerne), les grandes orientations d’aménagement et de développement pour les 20 ans à venir dans une perspective de développement durable. PLH (Programme Local de l’Habitat) : document de programmation qui inclut l’ensemble de la politique locale de l’habitat (parc public et privé, gestion du parc existant et des constructions nouvelles, populations spécifiques) sur le périmètre de la Métropole (22 communes). PDU (Plan des Déplacements Urbains) : outil qui définit les principes d’intervention de l’organisation des transports de personnes et de marchandises, de la circulation et du stationnement sur le périmètre de la Métropole. SDC (Schéma de Développement Commercial) : document qui rassemble des informations sur l’activité commerciale et son environnement économique. PLU (Plan Local d’Urbanisme) : document d’urbanisme qui, à l’échelle d’une commune ou d’un groupement de communes, établit un projet global d’urbanisme et d’aménagement et fixe en conséquence les règles générales d’utilisation du sol sur le territoire considéré. PADD (Projet d’Aménagement et de Développement Durable) : document dans lequel la commune exprime les orientations générales qu’elle retient pour le développement de son territoire. POS (Plan d’Occupation des Sols) : ancien document d’urbanisme local déterminant les règles générales d’utilisation des sols. 20 // NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2017 En attendant que la nouvelle version soit définitivement adoptée, l’actuel PLU continue d’être la règle. Toutefois, un sursis à statuer peut être pris sur une demande s’il est jugé qu’elle pourrait Enquête publique porter atteinte à la réalisation au futur projet (la décision est reportée). automne 2018 printemps 2019 Approbation et mise en application du PLU // Qui participe à la révision du PLU ? C’est un énorme travail dont le chef d’orchestre est le Conseil municipal, même si toutes les étapes sont validées par la Métropole. Les élus travaillent en étroite collaboration avec un Cabinet d’études, l’ATU (Agence d’Urbanisme de l’Agglomération de Tours) qui les guide tout au long du processus. Ils doivent également agir en concertation avec des personnes publiques comme l’État (Préfécture, Direction Départementale des Territoires, Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement, Agence Régionale de Santé, Service Départemental d’Incendie et de Secours, gendarmerie…), mais aussi les instances régionales, départementales et intercommunales qu’il faut associer aux travaux pour avancer en cohérence. Mais c’est aussi et surtout le moment de participer à l’évolution de votre cadre de vie. Jusqu’à l’arrêt du projet en juin 2018, la Ville a prévu des temps de concertation avec les citoyens afin que chacun puisse comprendre et faire part de ses idées. À noter La réunion publique aura lieu le 28 novembre à 19 h à l’espace Clos Neuf - salle 1903 Exposition : Du 7 novembre au 31 décembre à l’Hôtel de Ville Du 8 au 31 janvier 2018 dans le hall de l’Espace Malraux Du 2 au 24 février 2018 à la Médiathèque Du 27 au 30 mars 2018 à l’espace Clos Neuf « »Aujourd’hui nous souhaitons avoir une vision à plus long terme. - INTERVIEW - 3 questions à Bernard sol, Adjoint délégué à l’Urbanisme et au Cadre de vie Pourquoi la commune a-t-elle besoin de réviser son document d’urbanisme ? Bernard Sol : L’ancien PLU datait de 2006. Il n’était donc plus adapté aux modes de vie actuels. Aujourd’hui nous souhaitons avoir une vision à plus long terme. Quelle ambition avez-vous pour Joué-lès-Tours ? Bernard Sol : Il faut changer l’image de Joué-lès-Tours ! Nous sommes quand même la 2e Ville du département et la 7e de la région. Nous devons gommer cette image de parent pauvre de la Métropole et lui donner l’importance qu’elle mérite en apportant une certaine cohérence. Nous avons de magnifiques quartiers avec des maisons de caractère qu’il faut mettre en valeur. La préemption permet justement d’agir sur la cohérence architecturale en évitant par exemple la construction d’un grand immeuble à proximité d’une petite maison. Quelle incidence le passage à la Métropole va-t-il avoir sur notre PLU ? Bernard Sol : La Métropole a effectivement la compétence PLU. Chaque étape de validation administrative doit passer par la Métropole. Mais, dans la mesure où le lancement de la révision de notre PLU a été approuvé avant le passage ce changement de statut, il s’agit essentiellement d’une formalité. Une charte entre la Métropole et les communes déjà engagées dans la démarche de révision du PLU a d’ailleurs été élaborée pour que celles-ci gardent la maîtrise de l’élaboration de leur projet. ■ NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2017 // 21

[close]

p. 12

LE MAGAZINE D’INFORMATIONS MUNICIPALES DE LA VILLE DE JOUÉ-LÈS-TOURS Environnement - DÉVELOPPEMENT DURABLE - Ne manquez pas La Trimobile ! « TriMobile », c’est le nom du camion utilitaire, point de collecte itinérant, qui stationne dans les grandes villes de la Métropole, selon un planning établi. Les habitants peuvent y déposer les petits appareils électriques et électroniques hors d’usage, les textiles, les cartouches d’imprimante, les radiographies, les piles... Attention tous les dépôts ne sont pas acceptés (déchets volumineux, gravats, déchets verts…). Prochain arrêt à Joué-lès-Tours : les mercredis 15 novembre et 13 décembre de 9 h à 12 h place de la Liberté. Renseignements : www.tours-metropole.fr - ENVIRONNEMENT - PAVE, késako ? Ce sont des points d’apport volontaire enterrés. Installés à l’initiative de la Métropole, ils fleurissent dans les zones d’habitat collectif. Leur rôle : contribuer à l’hygiène et à l’esthétique de la ville en éliminant le risque de renversement ou d’incendie des poubelles par exemple. Chaque couleur de bac correspond à un type de déchet : les bleus pour les ordures ménagères (dans des sacs hermétiquement fermés de 50L maximum), les jaunes pour les déchets recyclables, les verts pour le verre sans les bouchons ! Pour plus d’informations contactez la Métropole au 02 47 80 12 12 et à l’adresse mail accueil-collecte@agglo-tours.fr le chiffre C’EST LE NOMBRE DE VISITEURS À LA NOUVELLE DÉCHETTERIE DE LA RUE DE PRONY DEPUIS SON INSTALLATION EN AVRIL DERNIER, SOIT UNE MOYENNE DE PLUS DE 5 600 PERSONNES PAR MOIS ! BRAVO ! Le saviez-vous ? Joué-lès-Tours a accueilli près de 100 personnes lors de l’une des rencontres à destination des collectivités « Zéro phyto : ensemble, gérons nos espaces publics » le 10 octobre dernier. Preuve en est que notre ville est considérée comme novatrice et porteuse de bonnes pratiques ! à vos agendas ! La prochaine campagne contre les dépôts sauvages aura lieu jeudi 9 novembre au niveau du centre commercial et du marché de la Rabière. Attention les dépôts sauvages sont verbalisés ! 22 // NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2017

[close]

p. 13

LE MAGAZINE D’INFORMATIONS MUNICIPALES DE LA VILLE DE JOUÉ-LÈS-TOURS ÉCONOMIE Le centre-ville Change de visage Depuis près d’un an, un vent de renouveau souffle notamment dans le centre de Joué-lès-Tours, recréant ainsi un vrai cœur de ville commerçant. Depuis la place François Mitterrand jusqu’au pôle de l’îlot Gratias, l’offre commerciale s’est considérablement développée en moins d’un an. Chaussures, lunettes, restaurants variés, objets de décoration, prêt à porter, coiffeurs et même barber shop… bref on trouve tout ou presque. Cette dynamique est notamment le résultat de l’acquisition par la mairie de locaux commerciaux inoccupés permettant ainsi de réguler les loyers de façon à être plus en adéquation avec la réalité du marché. Le but est de donner un réel coup de pouce aux porteurs de projet qui bénéficient ensuite d’une aide personnalisée tout au long des étapes de la naissance de leur activité. Réel potentiel commercial, meilleure signalétique, stationnement développé et tramway à proximité, tout est fait pour favoriser la fréquentation des commerces. Zoom sur quelques enseignes : Aux petits oignons Le Bakafouille Cadre de vi(ll)e Atelier déco et Meubles de charme Retrouvez également : Banque-Assurance : Matmut, Assu 2000, Axa Assurances, Allianz, La Société Générale, Le CIC, LCL - Le Crédit Lyonnais, Crédit Agricole. Beauté-Santé : Center Barber Shop, Chrystel Coiff, Tendances Figaro, Audilab, Sup’hair, Optique Lagarde Immobilier : Square Habitat, Maisons Pierre, La Bourse de L’immobilier, Avis Immobilier, Orpi Cabinet Jocondien Alimentation-Restauration : Mac Kebab, L’Aparté, Le Phnom Penh, Allo Pizza, Le 75, Epicerie Le Petit Joué, Épicerie du 14 Juillet, Crêpes Mode-déco : Phildar, Citronnelle, Le Saphir, Récif’s, La Passerelle des Créateurs Services : Cordo’clé, L’@Telier By Gsti Installée face à la mairie, Nathalie Montin, spécialisée en déco et tapisserie d’ameublement, rénove et relooke vos meubles, fauteuils… Et pour parfaire votre décoration intérieure, des luminaires et objets de décoration vous sont également proposés. 1 place Victor Hugo, 06 60 83 11 68 - www.atelierdmc.fr Cuisine mitonnée comme à la maison, décoration soignée, cette nouvelle brasserie propose une carte de cuisine française traditionnelle tous les midis et le vendredi soir ! 14 rue Gamard, 02 47 78 82 14 Ce magasin de déstockage propose un large choix de vêtements, de linge de maison, d’accessoires cadeaux, cosmétiques…à prix discount. Tous les quinze jours de nouveaux articles font leur apparition ! 49 rue Gamard, 02 47 87 93 45 - www.bakafouille.com Le manège à chaussures Citadine, confort, sportswear, homme, femme…vous trouverez forcément chaussures à votre pied dans le manège à chaussures. Cette boutique propose de nombreuses marques, y compris des créations. 47 rue Gamard, 06 27 92 67 32 24 // NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2017 - EXOTISME - La Havane Aux portes de Joué Les amoureux de Cuba vont se régaler. La Pachanga a ouvert ses portes fin juin. Le midi, l’ambiance du restaurant est reposante avec au choix une cuisine traditionnelle ou cubaine. Le soir, vous pouvez siroter un cocktail, déguster tapas et grillades et bouger au son des musiques rythmées. La terrasse donne le ton avec ses airs de vacances : palmiers, transats, bassin… le tout à deux pas du parc de la Gloriette désormais accessible par la passerelle du Placier. Lieu de concerts, de rencontres pour les associations, d’initiations gratuites aux danses … La Pachanga fait vivre la culture latine. Retrouvez toute l’actualité sur facebook barpachanga37 - 18 impasse du Placier 09 67 79 24 30 NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2017 // 25

[close]

p. 14

LE MAGAZINE D’INFORMATIONS MUNICIPALES DE LA VILLE DE JOUÉ-LÈS-TOURS Quartiers - JOUÉ CENTRE - Passerelle Du placier Située sur le site de La Gloriette, entre Joué-Lès-Tours et Tours, la passerelle du Placier offre depuis le mois d’août une nouvelle liaison douce pour les piétons et cyclistes, au-dessus du Petit Cher. Elle propose également un accès plus sécurisé dans une zone très fréquentée par les voitures. 23 mètres de long, 2 mètres de large, 11,5 tonnes… cette structure s’intègre parfaitement dans le cadre naturel du parc de la Gloriette. Coût des travaux : 120 000 € entièrement pris en charge par Tours Métropole Val de Loire dans le cadre de sa compétence Tourisme aménagements 2 roues. - VALLÉE VIOLETTE / ALOUETTE NORD-GRANDE BRUÈRE - La pétanque À l’honneur En lien avec le Conseil de Quartier de la Vallée Violette, un nouveau terrain de pétanque a été réalisé derrière la rue de Rochecorbon. Des travaux d’éclairage viendront prochainement parfaire cet équipement qui complète l’offre de loisirs déjà en place (city park…). De même rue Coste et Bellonte, des travaux d’aménagement ont été effectués autour du terrain de pétanque : sécurisation de l’espace, installation d’une main courante et de bancs assisdebout. Le Conseil de Quartier Alouette Nord-Grande Bruère a choisi de nommer cet espace Adrienne Bolland, du nom de l’aviatrice engagée dans les forces aériennes durant la Seconde Guerre Mondiale qui fut la première femme à réaliser la traversée de la Cordillère des Andes. - CONSEILS DE QUARTIERS - Acteurs 70 à 100 participants à chaque session des sept conseils de votre quartier de quartiers ! Les sept conseils de quartiers ont tous connu le même succès mobilisant entre 70 et 100 participants à chaque session ! Ces rencontres permettent un véritable échange entre élus et habitants, qui exposent leurs problématiques ou au contraire leurs satisfactions quant à la métamorphose progressive de leur ville. Vous êtes plus que jamais les acteurs de votre lieu de vie : votre quartier. Grâce à vous de nombreuses réalisations ont pu voir le jour que ce soit en matière de voirie, de développement durable ou encore de sécurité… Cadre de vi(ll)e À noter ! Les prochaines dates de conseil municipal : lundi 13 novembre et lundi 11 décembre. - ALOUETTE - L’espace Alouette Ouvre ses portes Après 12 mois de travaux, le foyer de l’Alouette a rouvert ses portes sous le nom d’Espace Alouette. La configuration et la qualité de la rénovation de la piscine permettent d’accueillir à nouveau les activités en direction des jeunes enfants (baby club, accueil de loisirs municipal petite enfance, école maternelle grande-section), mais aussi des seniors et des résidents d’établissements de soin de l’agglomération… Les salles du rez-de-chaussée ont également été repensées et pourvues d’une extension de plus de 100m2 épousant l’arrondi de la chaussée pour mieux se fondre dans son environnement. Toutes les semaines, une quinzaine d’associations, soit près de 1800 adhérents occupent les lieux pendant plus de 130h pour exercer leurs activités (sport, théâtre, activités manuelles…). À l’étage, le sol du gymnase a été refait à neuf. Plus confortable, plus fonctionnel, moins énergivore et répondant aux dernières normes, l’Espace Alouette représente un véritable lieu d’accueil et d’échanges pour les habitants du quartier. Vous pourrez admirer ce nouvel équipement le 18 novembre, lors de son inauguration. - ANNIVERSAIRE - LE VIVECO du Morier A soufflé sa première bougie ! C’est toujours avec le sourire que Sonia Trouillard vous accueille dans sa supérette depuis déjà 1 an. Installée dans un local de la ville, elle propose une offre complète et diversifiée de produits. Ce petit magasin participe à la redynamisation du quartier du Morier et plus particulièrement de la place Georges Clémenceau où s’installe un marché très convivial le vendredi matin. Vivéco 09 86 57 21 54 - CONVIVIALITÉ - Le petit marché Du soir a tout d’un grand L’ambiance est conviviale vers la Longère des Grands Chênes le vendredi soir. Niché dans un cadre particulièrement agréable, le petit marché du soir offre une large palette de produits frais. Primeur, volailler, fromager, boulanger vous attendent dès 17h. C’est le lieu de rencontres des quartiers Alouette et Grande Bruère qui étaient jusqu’alors dépourvus de commerces de proximité. 26 // NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2017 NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2017 // 27

[close]

p. 15

LE MAGAZINE D’INFORMATIONS MUNICIPALES DE LA VILLE DE JOUÉ-LÈS-TOURS Cadre de vi(ll)e À noter Vous pouvez joindre Joué Proximité au 02 47 39 71 26 - RENCONTRE - Brigade Ville Propre LE PRINCIPE DE CETTE BRIGADE EST JUSTEMENT DE POUVOIR AGIR “ ”EN FONCTION DES URGENCES. ACTION, RÉACTION ! SOUCIEUSE D’AMÉLIORER LE CADRE DE VIE ET L’IMAGE DE JOUÉ-LÈS-TOURS, LA MUNICIPALITÉ A CRÉÉ LA BRIGADE VILLE PROPRE, CHARGÉE D’AMÉLIORER LA PROPRETÉ DE LA COMMUNE. OBJECTIF : ASSURER LA SÉCURISATION DES ESPACES PUBLICS ET TRAITER LES POLLUTIONS VISUELLES ET LES ACTES D’INCIVILITÉ. 28 // NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2017 › Pourquoi une Brigade Ville propre ? La propreté en ville est un sujet particulièrement important à Joué-lès-Tours. Même si cette compétence dépend de la Métropole, le temps de réaction face aux désordres de la voie publique ne peut pas être aussi rapide qu’un service dédié à la ville. Mariana Peigné, Directrice générale adjointe de l’Aménagement urbain et de l’attractivité, et Laurent Clisson, Responsable du service Environnement-Gestion des RisquesHygiène, ont donc mis un peu plus de neuf mois pour donner naissance à ce nouveau service au citoyen qui voit le jour mi-août. « Il fallait avoir une vraie réflexion sur les missions mais aussi sur la quantification des interventions, les besoins en matériel… », explique Laurent Clisson. › Comment s’organise le travail avec la propreté urbaine de la Métropole ? Il ne s’agit aucunement de récupérer les missions de la Métropole sur cette compétence, mais bien d’agir de façon complémentaire. Les agents de la propreté urbaine interviennent essentiellement sur l’espace public. Ils s’occupent du balayage, du piquetage, du ramassage des corbeilles de propreté de la ville selon un planning hebdomadaire bien défini. Mais lorsqu’il y a un problème sur l’espace communal ou si des désordres, pouvant mettre en danger les piétons par exemple, apparaissent sur la voie publique, la Brigade Ville Propre intervient, et ce, sept jours sur sept, y compris les jours fériés ! le chiffre DÉJÀ AU COMPTEUR DU GOUPIL, VÉHICULE ÉQUIPÉ D’UN KARCHER INTÉGRÉ ET D’UNE BENNE MOBILE, EN FONCTION DEPUIS LE 15 AOÛT › Q uelle est la journée type de la Brigade Ville Propre ? On ne peut pas dire que les jours se ressemblent. Il y a certes un tableau de bord qui leur permet de gérer chronologiquement leurs missions quotidiennes. Ce document permet de quantifier et d’identifier les interventions. Cela concerne le lessivage des plaques de rues ou des panneaux de signalisation, la maintenance de la propreté canine en alimentant la vingtaine de bornes éparpillées dans la ville (bientôt 30), le nettoyage des toilettes publiques, l’entretien de la passerelle flottante, le retrait des affichages sauvages, l’enlèvement des animaux morts. La Brigade gère également des chantiers plus ponctuels comme veiller à la propreté lors des événements de la ville, entretenir les sousbois du Parc des Bretonnières, évacuer les encombrants ou encore soutenir le service du Développement Durable lors des actions Ville Propre par exemple…. Mais le principe de cette brigade est justement de pouvoir agir en fonction des urgences. Action, réaction ! Rappel Les espaces publics désignent les endroits accessibles au public, arpentés par les habitants, qu’ils résident ou non à proximité. Ce sont des rues et des places, des parvis et des boulevards, des jardins et des parcs. L’espace communal concerne les lieux appartenant à la commune comme une école, une crèche… Déjà plus de 500 interventions Dans leur utilitaire, Bruno, Laurent, Nicolas ou Philippe sillonnent la ville par équipe de deux. L’œil aguerri, ils guettent les sacs poubelles éventrés, les cartons entassés et les conteneurs abandonnés. Les agents n’hésitent pas à mettre les mains dans les poubelles quand elles traînent le long d’un trottoir. En près de deux mois, ils ont déjà effectué plus de 500 interventions, dont certaines ont été signalées via le Service Joué Proximité. « Parfois les habitants nous interpellent directement dans la rue. Il est vrai que nous commençons à être bien connus avec notre goupil ! Nous essayons de régler le problème dans la journée. Nous faisons toujours une photo avant et après l’intervention », assure Nicolas, responsable de la Brigade, qui travaillait au Centre Technique Municipal. Il est accompagné de Bruno, son adjoint, avant au service des Espaces Verts, de Philippe auparavant à l’association Déclic et de Laurent, un ancien de chez Michelin, ravi d’avoir eu l’opportunité de changer radicalement de métier. « Les missions sont variées et bénéfiques pour la ville : on voit tout de suite le résultat. J’apprécie d’être dans la nature et en contact avec la population », précise-t-il. ■ › Où trouver les toilettes publiques ? Sur les marchés à la Rabière, à la Vallée Violette et à Joué Centre (réservés aux commerçants), au parc des Bretonnières, à l’Espace Malraux, au niveau de la baignade municipale. Deux autres seront bientôt construites à Gadawi Park et au centre nautique. NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2017 // 29

[close]

Comments

no comments yet