Journal Octobre 2017

 

Embed or link this publication

Description

Journal Octobre 2017

Popular Pages


p. 1

LE JOURNAL qui ne manque pas d’ VIVE LA RENTRÉE, CHANTONS L’AMITIÉ ! N°14 Octobre 2017

[close]

p. 2

AU SOMMAIRE P. 2 • Un été choral fructueux P. 3 • Des nouvelles du camp enchanteur P. 4 • To be or not to be P. 5 • L’académie chorale d’été de Floreffe P. 6 • L’Eurochoir en mode outside the box P. 7 • Les Fous chantants d’Alès P. 8 • Mercredis qui chantent et semaine chantante à Bruxelles P. 9 • «Napoli Barocca» à Hyon P. 10 • Une équipe ajustée pour la régionale Brabant-Wallon-Namur P. 11 • Namur en Chœurs, mai 2018 - Les nouvelles P. 12 • Singing Brussels 2018 P. 13 • Le Conseil musical : qu’est-ce que c’est ? P. 15 • La Librairie Musicale UN ÉTÉ CHORAL FRUCTUEUX !  Juillet a commencé avec trois activités très réussies : à Bastogne le Camp enchanteur des enfants, à Floreffe notre Académie chorale d’été et la première semaine pour les Ados : vous trouverez des reportages dans ce numéro. Mon été choral s’est poursuivi par une soirée à Lyon qui accueillait cette année le festival Europa Cantat Junior. J’ai eu l’occasion d’assister à un concert remarquable donné par les cinq chœurs flamands qui participaient à ce grand rassemblement européen. À Vaison-la-Romaine, l’audition finale de l’Académie d’été À Cœur Joie-France a permis à tous les participants de présenter le résultat de leurs travaux, comme ce fut le cas à Floreffe quelques jours avant. Barcelone organisait cette année le 11e Symposium Mondial de Musique Chorale. Des chœurs prestigieux du monde entier ont donné des concerts de tous styles qui donnaient la preuve que le répertoire choral évolue. Les journées étaient bien remplies de conférences et de master classes données par des chefs renommés. Cet évènement était pour les nombreux chœurs de Catalogne l’occasion de témoigner de leur dynamisme. L’Assemblée générale de la Fédération Internationale pour la Musique Chorale (FIMC) a élu un nouveau Conseil d’administration. La nouvelle présidente est Emily Kuo (Chine/ USA) qui a nommé comme vice-président Thierry Thiébaut, le président d’À Cœur Joie International (dont la FCWBÀ Cœur Joie est un membre actif). C’est une marque de reconnaissance pour nous : À Cœur Joie International est en effet membre fondateur de la FIMC, à Namur en 1982. Le mois d’août s’est terminé avec la Semaine chantante de la Régionale de Bruxelles et la première session d’été à Ostende de BEvocal, le nouveau chœur national des jeunes de Belgique qui a donné en point d’orgue de la semaine de travail, une audition d’une grande qualité vocale et sonore. Le premier concert public aura lieu à Bruxelles le dimanche 12 novembre, nul doute que ce sera un régal pour les mélomanes. Pour correspondre davantage au rythme de la vie chorale, ce Journal paraîtra dorénavant en octobre, en janvier et en avril. Bonne saison 2017-2018. Noël MINET et le Conseil d’adminiPst-ra2tio/n3

[close]

p. 3

DES NOUVELLES DU CAMP ENCHANTEUR CETTE ANNÉE LE CAMP ENCHANTEUR S’EST INSTALLÉ DANS UN MANOIR À BASTOGNE. C’EST SOUS LA DIRECTION DE CATHERINE DUPERRAY (CHANT) ET JEAN-CHRISTIAN DANIELO (DANSE) QUE 35 ENFANTS ONT PASSÉ UNE SEMAINE SUR LES TRACES DE « LA LÉGENDE DU ROI ARTHUR ». a près un réveil bien musical, nos petits chanteurs passent leur matinée à apprendre les chansons et pas de danse qui composeront le spectacle final. Il n’est pas toujours facile de les arrêter. Il faut pourtant se rafraîchir et s’aérer les méninges… L’après-midi, les animateurs ont prévu diverses activités pour distraire les enfants : jeu de l’oie géant, Cluedo dans le manoir, jeux de Camelot, promenade dans les champs, bricolages…. Après le goûter, il faut encore rassembler un peu d’énergie pour une nouvelle répétition. Mais très vite, la motivation est revenue et les voix résonnent dans tout notre gîte. Le soir, place l’amusement et à la détente : création de boucliers pour les garçons et de coiffes pour les filles, séance cinéma, notre traditionnelle soirée casino… Cette année, un défilé « mystérise-toi » a été proposé à notre troupe. Suivant 5 thèmes donnés, les enfants devaient se déguiser et défiler sur un tapis rouge. Nous avons été ébahis par le nombre de révélations sur cette soirée, chacun a pris possession de son personnage et a défilé de manière professionnelle ! Notre chorégraphe a été bien inspiré pour ses personnages ou danses pour la suite de la semaine. Maisunesemaine,çapassevite.Etnoussommesdéjà vendredi. On se prépare pour la générale devant les enfants du camping, on signe les souvenirs, photos de groupe et dernières recommandations pour le spectacle devant les parents. Le rideau noir tombe. Premières notes de musique et le public se laisse captiver par le spectacle… Le camp se termine, les plus jeunes sont ravis de revenir l’année prochaine, les plus grands se donnent rendez-vous au camp ados… Et le staff est ravi de cette magnifique semaine. Le prochain camp enchanteur se passera à Daverdisse du 7 au 13 juillet 2018.

[close]

p. 4

TTOO BBEEOR NOT Donner la possibilité à des adolescents de chanter durant toute une semaine pour construire un récital autour d’un thème aussi fort que la question de l’identité était vraiment une très bonne idée. Basé sur l’apprentissage de chansons et la rédaction de textes personnels en accord avec le thème, le spectacle To be or not to be s’est échaffaudé avec le plus grand des sérieux et une motivation à toute épreuve. Le répertoire musical était varié (Perret, Notet, Bruel, Polnareff,Vian,…)etaoffertunbeléventaildupotentiel artistique que chacun a pu mettre au service du groupe, en fonction de sa maturité musicale et personnelle. Les propos abordés par le biais de l’écriture étaient pertinents et soulevaient des questions directement en correspondance avec le vécu des participants (dangers et avantages d’Internet, thématiques du rejet et du harcèlement ou de la quête identitaire, ...) ; autant de sujets prégnants et visant droit au but. La mise en espace du récital était simple et sobre et se voulait être d’abord un coup de projecteur mis sur la justesse d’incarnation, en lien direct avec la musique et la parole. Bref, nous pouvons écrire que nous avons rencontré des jeunes volontaires et soucieux de mener à bien un projet pensé et construit avec recherche, finesse, sens et sensibilté. Arianne PLANGAR – Vincent DUJARDIN Septembre 2017 P- 4 / 5

[close]

p. 5

L’ACADÉMIE CHORALE D’ÉTÉ DE FLOREFFE  En juillet, j’ai coordonné mon premier « Floreffe ». Parce que, pour beaucoup qui ont vécu ce stage, ce mot « Floreffe » seul se suffit à lui-même. Ce qui frappe d’entrée, c’est l’aspect convivial de cette semaine. Les gens sourient, partagent, plaisantent… Pour certains, c’est un moment de retrouvailles. Pour les autres, ça donne assez vite l’impression d’être en famille. La famille À Cœur Joie. Ce n’est pas une semaine chantante : on chante toute la journée, mais pour apprendre à (mieux) lire une partition ou la comprendre davantage ou pour apprendre à diriger. Enfin, ça, c’est pour les adultes car, en parallèle, 17 ados de 13 à 18 ans ont préparé toute la semaine une prestation de fin de stage qui a été spectaculaire, alliant chant polyphonique et art de se mouvoir en scène. Voir ci-contre. Chez les adultes, deux filières sont traditionnellement développées : choristes et direction. Chez les choristes, répartis en trois niveaux, j’ai vu des apprentissages qui allaient de la découverte des notes à l’exécution à vue d’une partition à plusieurs voix. Très impressionnant, et quels progrès sur une semaine ! Pour la direction, nous avons été victimes de notre succès : 30 chefs pour deux niveaux ! Impossible ! Nous avons donc établi, dès le troisième jour, un niveau intermédiaire. L’an prochain, vu la demande, une formation spécifique «chœur d’enfants» sera remise sur pied. Des ateliers transversaux ont créé du lien et ouvert des horizons nouveaux : chant, théâtre, percussions corporelles, écoute des sons harmoniques, harmonie, analyse… Que de compétences et de réceptivité, tant chez les intervenants que chez les participants. Chant commun en soirée, qui réunit les voix et les cœurs, et veillées thématiques, font les journées denses mais vivifiantes. Bref, ce fut mon premier Floreffe à coordonner… vivement 2018 ! Reynald SAC

[close]

p. 6

L’EUROCHOIR EN MODE OUTSIDE THE BOX  L’association européenne de chant choral (ECA-EC) organise chaque année dans un pays différent un projet réunissant une cinquantaine de jeunes chanteurs âgés de 18 à 30 ans venus des quatre coins de l’Europe pour une semaine de travail intensif aboutissant sur une série de concerts publics. La session été 2017 de l’Eurochoir s’est déroulée à Utrecht, en plein cœur des Pays-Bas, sous la direction musicale bicéphale de Maria VAN NIEUKERKEN* (Pays-Bas) et de Lorenzo DONATI (Italie). Au programme, un répertoire exigeant de musique de la Renaissance à nos jours, parmi lesquels Palestrina, Monteverdi, Grieg, Kverno, Chilcott, Whitacre, pour n’en citer que quelques-uns. Intégrée au projet ECA-EC Sing Outside the Box (chante hors des sentiers battus) financé par la Commission européenne, l’édition 2017 fut l’occasion de développer des approches innovantes en matière de mise en scène (mouvements, spatialisation sonore, etc.) et de support technique (éclairage), avec la collaboration d’un chorégraphe. De tels apports extramusicaux ont constitué un défi de taille pour de nombreux choristes peu (voire pas du tout) habitués à ce type d’expérimentations. Après de longues heures de répétitions musicales et scéniques, nous avons présenté le résultat de notre travail lors de concerts à Amsterdam, Utrecht et Anvers. Et voilà qu’il était déjà temps de nous dire au revoir… et d’espérer se retrouver l’an prochain à Helsinki (Finlande) pour l’édition 2018, ou à Tallinn (Estonie) à l’occasion du festival Europa Cantat ! Revivez l’Eurochoir en photos sur : facebook.com/theEurochoir Xavier DEVILLERS* - Septembre 2017 *Maria van Nieukerken est également depuis mai 2017 à la tête de BEvocaL, le chœur national des jeunes de Belgique nouvellement créé à l’initiative des trois fédérations chorales du pays (ACJ, Koor&Stem et Födekam) Concert le 12 novembre 2017 à Bruxelles Notre fédération contribue financièrement à la formation des jeunes comme Xavier Devillers dans l’Eurochoir et BEvocal P- 6 / 7

[close]

p. 7

UNE BELLE DÉLÉGATION BELGE A PARTICIPÉ CET ÉTÉ À LA 20e ÉDITION DES FOUS CHANTANTS D’ALÈS EN CÉVENNES Chaque année, un hommage est rendu à un chanteur français par un millier de choristes - le premier, parrain du festival, fut Jean FERRAT, puis Jean-Jacques GOLDMAN, Georges MOUSTAKI, Gilbert BÉCAUD, William SHELLER, MAURANE et bien d’autres… En 2017, c’est Florent PAGNY qui était l’invité et la semaine chantante s’est terminée par deux magnifiques concerts devant près de 7000 spectateurs. Cette année était particulière car, non seulement les Fous chantants fêtaient un anniversaire, mais ils étaient aussi dirigés par une toute nouvelle équipe faisant la part belle aux valeurs du chant choral d’amitié et de solidarité, en retournant aux sources du festival, suivant les souhaits des nombreux bénévoles d’Alès et environs. Pari amplement réussi - je n’ai jamais rencontré autant de choristes heureux d’être là, malgré les très nombreuses heures d’apprentissage… Merci à Fabrice SCHWINGROUBER, le directeur artistique, à Manu PATERNE, le directeur musical, à Michel DUMAZERT, le président, à tous les bénévoles, aux musiciens, aux techniciens ! Et enfin merci à la formidable équipe de chefs de chœur - Marco le rigolo, Anne la passionnée, Kévin le charmeur, Manu le grand chef indien, Chrystel la musicienne, Lionel si tu veux l’essayer, et le petit Belge de service qui s’est vite fait remarquer, un certain Olivier BILQUIN … ça va d’aller ! La nouvelle équipe des Fous a ouvert toutes les collaborations avec ACJ France et Belgique, avec Chanson contemporaine – chouette rencontre par exemple avec Jacques BARBIER qui passait par là… Nous étions une trentaine de Belges – l’année prochaine nous serons plus nombreux encore. Pierre LEMAITRE https://www.fouschantants.org/ AGENDA  1 octobre : Formation Voix et Corps 1 BRUXELLES (A.Quintin)  7 octobre : Concours international de chant choral - MAASMECHELEN  14 octobre : Requiem de Duruflé 2 NAMUR  15-22 octobre : 7e semaine chantante KOS (L.Wambersy)  22 octobre : Formation Voix et Corps 2 BRUXELLES (A.Quintin)  11 novembre : Journée chantante de la Régionale de Liège-Luxembourg ARLON  12 novembre : Concert BEvocal BRUXELLES  18 novembre : Auditions Art et Vie BRUXELLES  19 novembre : Journée chantante pour les 4-12 ans - RIXENSART  26 novembre : Formation Voix et Corps 3 BRUXELLES (A.Quintin)  26 novembre : Requiem de Duruflé 3 NAMUR  16 décembre : Requiem de Duruflé 4 NAMUR  17 mars 2018 : Assemblée générale de la fédération ACJ - LIÈGE-LUXEMBOURG

[close]

p. 8

À BRUXELLES LES MERCREDIS QUI CHANTENT  Les «mercredis qui chantent» de la régio- nale de Bruxelles : une promesse, un défi, une tradition devenue institution presque, et qui nous revient avec l’été. Cela se passe en soirée, et tous ceux qui se sentent l’envie de chanter sous la baguette et suivant le programme d’un chef chaque fois différent sont les bienvenus. Choristes débutants ou confirmés, chefs de chœur même, y mêlent leur voix avec grand plaisir ! Aucune inscription préalable n’est nécessaire, et nous ne savons donc jamais à l’avance si les pupitres seront équilibrés, mais dans ce contexte, cela n’a aucune importance. Par expérience, nous savons que ces soirées réunissent entre 60 et 80 choristes. Ces rencontres présentent bon nombre d’avantages : d’une part, elles permettent aux choristes de travailler avec d’autres chefs et aux chefs de se confronter à un groupe inconnu. D’autre part, elles offrent l’opportunité de passer d’un répertoire baroque à un répertoire plus contemporain et donc d’enrichir sa culture musicale. Enfin, et c’est vraiment le plus important, elles rendent pour une soirée conviviale toute sa place au chant choral ! Vaste et beau programme, non ? 17e SEMAINE CHANTANTE Et voici que, ce 25 août, se terminait la 17ème semaine chantante avec, en apothéose, le concert sous la direction d’un jeune et talentueux chef de chœur : Anthony VIGNERON. AU PROGRAMME : « Le romantisme franco-belge » : Camille SAINT-SAËNS, Gabriel FAURÉ, Théodore DUBOIS et des compositeurs moins connus tels que François RIGA (liégeois) et Léon DE MAUPEOU. Depuis lors, nous les choristes, nous avons comme un transistor allumé dans nos têtes qui s’amuse à mélanger, dans un ordre dénué de sens, des bribes de phrases musicales. Christian MERVEILLE nous a livré aussi des moments de poésie dont voici, ci-contre, un extrait : C’est étrange... En chantant, on se connaît sans devoir se parler. A moins que le chant ne soit le seul vrai dialogue ? C’est qu’à travers la musique partagée on se retrouve vraiment face à face avec l’autre, avec soi même dans un dialogue vrai et profond. Avec le chant, on ne triche pas dans le miroir de la voix. Et lorsqu’on se retrouve, des années après... Les voix se souviennent... “Tu te rappelles... de ce morceau... C’était à tel endroit... il faisait soleil” Alors on reprend le temps là où il s’était arrêté... Et le passé tout naturellement devient présent. Présent du chant tout simplement... Et on se met à chanter... C’est étrange comme en chantant on se connaît sans devoir se parler . Superbe semaine chantante ! P- 8 / 9

[close]

p. 9

EN HAINAUT Napoli Barocca Debelles pages musicales àdécouvrir...  À la mi-décembre, se donne traditionnelle- ment le concert organisé par le groupe vocal de Mons «Les Rolandins» en l’église d’Hyon. Ce concert s’est taillé une identité propre en proposant de réhabiliter, au travers d’une époque ou d’un compositeur, des pages musicales peu connues de nos jours. Sa 34e édition ne faillit pas à la règle ; avec « Napoli Barocca », Yves WUYTS, initiateur du projet, puise dans la production musicale phénoménale des 17e et 18e siècles de «l’école napolitaine». Naples, qui est alors la capitale d’un royaume florissant, poursuit son rôle musical déjà affirmé deux siècles auparavant. La ville compte une imprimerie musicale active, quatre conser vatoires et de nombreux théâtres où se jouent des opéras buffa en dialecte napolitain. Pendant le carême, ces théâtres ferment et la musique se réfugie dans les églises où orchestres et chœurs des conservatoires rivalisent pour célébrer les grandes fêtes liturgiques. À l’affiche, cette année, deux compositeurs sont particulièrement mis à l’honneur  : Francesco DURANTE avec Magnificat en Sib, «une œuvre appréciée et considérée, avec celui de Vivaldi, comme l’idéal d’une hymne à la gloire de Dieu» et sa Missa in pastorale dont il n’existe aucun enregistrement public et aussi Niccolo JOMMELLI. L’ampleur des œuvres proposées, toutes rayonnantes, suscite la formation d’un chœur imposant. Lepublicretrouveradoncavecplaisir leChœur du Hainaut et le Petit Chœur d’Ath, quelque cent choristes placés, ainsi que l’orchestre et les solistes, sous la direction de Yves WUYTS. Quant aux «Rolandins», fidèles à la tradition, ils ouvriront le concert. Ce rendez-vous musical de fin d’année, axé sur la découverte et la convivialité, promet encore d’autres belles surprises. Dimanche 17 décembre, 17h, Église Saint Martin à HYON Rouésp.r0e6v5en3t1er7o0la0n1dins@gmail.com www.rolandins.be Photo arrière plan : Architecture néo-classique baroque de la Galleria Umberto I - Naples

[close]

p. 10

EN BRABANT WALLON / NAMUR UNE ÉQUIPE AJUSTÉE  André GOOVAERTS, président et Monique TASSE, trésorière, ayant décidé de mettre un terme à leurs mandats respectifs, l’équipe a donc été ajustée. Merci à eux deux pour leur dévouement. René HENRION, assumera la responsabilité de Président, participant activement à la réalisation des objectifs définis et, en tant qu’administrateur À Cœur Joie, assurera la liaison avec la fédération et son Conseil d’Administration. Orianne RENAULT, aura un rôle important au niveau des démarches qualitatives musicales des activités de la Régionale et de la réponse aux demandes musicales des chorales membres. Elle maintiendra la centralisation des demandes de subsides de la Fédération pour les chorales. Isabelle FISSETTE, sera la nouvelle trésorière et restera le point de contact privilégié des chorales du Namurois, habitant la région. Charlotte MESSIAEN, sera en charge des contacts au niveau musical et assurera un rôle de développement de projets liés à la formation. Benoît LAMBERT, assurera quant à lui un rôle dans la communication (facebook, notamment) et dans la liaison entre les chorales de la région et la Fédération ACJ. Nos objectifs : Notre première priorité restera l’aide à la formation, avec la journée chantante du 1er mai 2018 à Louvain-la-Neuve. La régionale maintiendra son rôle de Point de relais pour la soumission des dossiers de subsides à la Fédération Wallonie-Bruxelles. D’autres objectifs à plus long terme sont en cours d’étude : formation d’un chœur de la régionale, formation de chefs de chœurs et participation accrue de chorales locales lors de festivals ou de concerts conjoints. Améliorer la représentativité des 2 régions Namur et Brabant wallon : nous voulons arriver à une meilleure répartition des activités pour les 2 régions. La Régionale maintiendra la responsabilité des 2 régions et un pôle namurois sera mis en place avec son propre fonctionnement, principalement dans la gestion de projets pour cette région. Nous faisons donc un appel à candidatures pour étoffer notre comité. Lors de la prochaine Assemblée de la régionale, prévue fin novembre 2017, nous souhaitons pouvoir annoncer la constitution de cette nouvelle organisation. Contact : René Henrion : henrion.rene@gmail.com 010 41 24 24 ou 0475 25 51 61. P- 10 / 11

[close]

p. 11

Le 4e Festival International Namur en Chœurs est lancé, il aura lieu les 25-26 et 27 mai 2018 à Namur, en voici quelques nouvelles :  Plus encore que les précédentes éditions, le festival est construit pour en faire une véritable Fête des chorales. Que ce soit pour écouter de la musique chorale ou pour donner un concert, chacun aura sa place. Lors des concerts du soir, des chœurs belges de renom offrant au public un véritable spectacle de qualité sont invités. Le festival veillera à proposer une mixité de genre avec une orientation à caractère familial le dimanche en invitant des chœurs de jeunes. Un plateau superbe ! Au programme, 9 chœurs se présenteront sur la scène du Théâtre de Namur. Plusieurs d’entre eux ont d’ores et déjà marqué leur accord pour participer : Around 40, ‘S Nana, Les 6 voix de la main, Kava-Kava, le Chœur d’enfant du Hainaut et le nouveau chœur national des Jeunes : BEvocal. En vedette, nous accueillerons les Gentlemen Singers, un chœur d’hommes venus de la République Tchèque, dans un répertoire alliant pièces classiques et contemporaines. Un régal!  Le Festival favorisera également l’organisation de concerts gratuits proposés par les nombreuses chorales invitées dans le cadre des Scènes Ouvertes. Devenus au fil du temps la vitrine des chorales de notre fédération, ces chœurs assurent pleinement le cadre festif du Festival. Pour valoriser au mieux leur participation et garantir davantage la qualité d’audition, le Théâtre de Namur avec trois de ses salles sera à la disposition des chœurs pendant les après-midi du samedi et du dimanche. Un festival tel que le nôtre ne peut se construire sans l’aide des nombreux bénévoles qui lors des éditions précédentes ont été les chevilles ouvrières de l’ensemble des activités. Nous ne manquerons pas de revenir vers vous dans les prochains mois pour vous demander votre participation éventuelle. Vivre un festival de l’intérieur reste une expérience inoubliable. D’ores et déjà nous vous souhaitons, un très bon festival ! MAI 2018

[close]

p. 12

2018  Avec Singing Brussels, BOZAR, À Cœur Joie et Koor & Stem contribuent à faire de Bruxelles une ville placée sous le signe du chant, transcendant les générations, les genres, les identités ethniques et culturelles, et les convictions religieuses. Une fois par an, un weekend festif de chant est organisé au BOZAR. Le Singing Brussels Celebration Weekend 2018 aura lieu le 5 et 6 mai 2018. Le samedi 5 mai les concerts qui clôturent le projet de Cantania. Le dimanche 6 mai, vous pourrez profiter d’une journée d’ateliers, sessions de chant et concerts festifs et bien sûr le concert participatif avec Voces 8. L’édition 2018 sera mise en place autour de la thématique : «Sound of Change». Avec la thématique Sound of Change, BOZAR vous invite à découvrir de quelle façon des musiciens et des compositeurs soumis à des événements dramatiques tels que la Révolution russe ou la Première Guerre mondiale parviennent à traduire leur expérience en musique. Car si chaque période de l’histoire connut des guerres, qui causèrent bouleversements, désenchantements et destructions, l’art et la culture ont toujours subsisté - tant comme mécanisme de survie que comme bouée d’espoir. Tous les amateurs de chant pourront participer au CONCERT INTERACTIF AVEC VOCES 8 (sous la direction de Paul Smith) : Le concert sera préparé à l’avance pendant des ateliers à BOZAR les samedis après-midi (de 15:30 à 17:30 aux dates suivantes : 21.10.2017 - 18.11.2017 - 20.01.2018 - 17.03.2018 21 ou 22.04.2018 (samedi) - à confirmer Répétition générale : 05.2018 – à confirmer Le concert aura lieu le dimanche 6 mai. Inscriptions au concert interactif via le lien : http://www.bozar.be/fr/activities/126873-singing -brussels-celebration-weekend P- 12 / 13

[close]

p. 13

lme ucsoicnasleil liieadmcmUt’htépnprnovoaeuorajsalevlesfulcaéeenattsdrtotriécliioacaroreneadbn..ptejyDooisnoiuéonanrfitminsenc’méiidroqpeelumaenenrstpéododtguae’puéinrtllvaeietoattuilnpsourselenrurrmé,esearnutélddsiadseircja’euoat2usuilttoe0teiilsnler0s, QU’EST-CE QUE C’EST?pDrvaireiuété-CamctCt’ieéosiloasennctutcr,edélàaneséiisr1g.Re9inéJmE’7gaaM3eetia.nrY.s.i.otrqaetsuuvooseeeuncnljleeordsôutC’alrayeosnuen:ttupsrxerqeéiusllsamee-nluepdtstreoitéc.rnsaeAtildnd(MeCd’niaMnrté--,) utsmmp«onoéuuunLrttssôneeeiiclecnsecialtelolcelennompsessnotfeesoupnàiulrrrtmalmttittaoneoiuqtvusuisuefsidtcaspeletaneesislstrl’msadlnleereaaitsrvnnacecseqhhaln’uooauAterrnxC»ags.tJt.laC,ieocniolthniasmoosmsuprsaevdoule’smcorpéotreedsmdrrraà-eetsndJia’oieasnnstisrpnadelcatémioiobsneianrtntà(rstCar. eeAintl)idrddereéeccle’piéstapieoroxndtqseeufsdeou.rnIèldCfgiaoxletenesslueesrsi,olsondyb’nAfjetodhcnmètcisfi--se tslLlsaucUeidMnaimoLairAnsodnp’eenauedccuéneacstrtsiotlcon.ncinotétuepoaiaatnovusp-esrnrtttiarémFadolereaélldricesiunucnieabnenimaeerlunarfesdliteusdactneidies,iosqeeaonefeadenpoultnsBured’sl’réiéualOnalmaaeeppcàsupscUvsosroaixcettipteVttunierfupvecrfioiYrosraetrirtee,rssllnocnréeemeseiddpàdssltansiCar,atoeptéueuéAtsnenssrqexneaooersicàuutenuppqaiehliroepsoqasudcnecsne.ursaetfroCsséisédeilmlvnaie.veeletaiisséateseptupa’iédanidcrxdpluas,éédrhoeasxutasreonteripaecfcrt,vrnfsautniouimiéestéincrcoolctnteeea-eeuniruts-nri-s.ns.t. pqpN(tsLoueir’vaeienensemnescfssaasoufenbanrneaiuetrslniiéstnest,éjsi-pocljesehaumd,nuœris’rtuféinagdsuldaeiniatrucbsesena,o,psdlraAréanleeuergr’rottasvioaoduidtpngneaniaoveasldiesmltpe4dérlsris’e0eeoee,s.,extjsecitLrdnctclô’useoos.l).setnm.miLrsEvuemnaliltecseetéitutssines-prrsiiieueototléosirunan-s.itt-sn, rAdédieJnpu’qesatrusetièteeirprsarmaceustv’sppsoeaustsuiei,lrtottéaealneusa,déx«ucetsdxéemapespuaamceiaidsnoarnastonnlopeedréntndeéeandisnesnaé.a,,.tl.bitcet»uiéeon.tsn,qs,.oupaLiurueanpxsoleqmhusuusséemetihn,esotaauédunr-sexs Queenpcohuavnotniesr-anoujuosumrde’htturie, d’un dans la perspective lendemain à gérer ? csAdsCldeospeliLmuJooteérmr’ouaocnfadsee«crpasigteesrnreoelrouénqsDsauisloenttueaémaridi.smusueclcneimSarrtst»evleriealé’vanéordotsn:aittg’trfiuàssisdéodtfiuonrseqdneêvedsnuaostclccaear’noudieeegtslPsflménenéoésperlrptneediamlrrtucaélétaiersuniêerseerlqsianatisssssumrlletmespte’eeiiyspoce,dseilnilpncn’ariéeqecteu.tvAsenuréordnoegrçévgnteecudiui.eirsssrreNétstctodcoaaie,ioqnilopunmrlouuenemtdacrseuebcegaermsxsintatmsgn,iaov,enluseeejeugi’ïs-lntalnselseeéait. npcOeleéulptuthreieodulreteiqqrruéuôegele,undplaoeatusecsuotdrone(sumsejsoioleu, drnrvséoirru.dasuteaunssriv?ue)m.aUounnreseaoqufufsirsse,i

[close]

p. 14

eCdLsrSLxsCeae’nafegaaSconaopllils’fohatutnaaldevp’iuidCcocunrttipdeLamdiaapcrnsupuéraeCié-ieeuafdtalètAiecnatbtpseognoEserarpnmcsreccAprer-néimnloéoqrvoccisapttesneqnoseoviimlorbtttisaaetqeiaumrtpplran.éfstuodltstmdineieuiioutlrig.suenéupare-oooePssi’noétcorouspedmceoenrSeipmxdseneirinnsoseardciqrusénbeoldlspé.itdaoa’ntlni,in?undoeeCdaueehtttbt’lnaeélèviétntbqéa’peteeeplesnrd’rrnneamrDAoiioassireunesltouraqnesneretiiettnetlpfen(êtetdtaniedeenseééldeuneiocssdirséaasistfattpvapevntedlsnsrt,iv.su)paeroleoéicbldêsieueCuutrdmi’ustA(motulcarocpbdr’miniumieeoet3réciulréMvalnneistraa,insuerlie?t?rsalelsn.lenieieeielci’bte.seinmsrtturslnéiledervstrdaest.éo,eedsaTslesdxupsi’xealédsnsfoedseuaiam’nidsdlceeioacofeoro?eupipsdf’,eneenonussienrea«rormdnnnpsnrqo,lauoàseéittr-vdlloercvnsdesueliremncttespiilauém’oolqnleo’iituéniélxucetolteenrrtaqrlrileleipnuesvpaan’sroiséu’orietpnsbéteuoeqrdp.leenbéenrtlcnleudnlsiqrg’paéesièenuunrrtriépaieplnsegqltlopeuotslaasimss,is’aeieeemoteé«eog,saucifurpignsvégptlnsaielmuur’tnlelhslcxi’iaoteeédeaa,et,eedtcetusmn,neoréuuseeémuélnleptde’nles»iaCuecipteijellnntoegm)snsxmega’pceee.epéfnaAt,dantetniar’qfpahidiran,isyiauroliq,eaistmtmdg’cuageeec(lpbértérpsaatui’taéiranerhrs,ehalmrsldseeénsielcgavepacsdo.coussmoimuoîaneea)odeihcatteaauhdsgnpnsrnidunérinsensexeeéréosvviagénpnr/n’n-stvs.tltn.ué3aoadajnni-»éraedioêeeee-tncélnilaercssi,rls-aat,tgieet.lsensfsbéSadàtclaSe.aieces•indsoi’reaei•igéoeordra•iiepsurlnttlensgevncê’mm•iétlu’hti•aobvl.pêo-éapoesepaf’ettpdbpnpoo•reêDinrpbm•veotuprtesn.ênruér«nJlee.eraarirrlr,euart.eeueêanfrvensattrtcsatdeesederltêrm:fselréiréreoentcucteooaoeturlle,éndsevstrcaenivuqvtmestrorcruesqflninnrcejooeuesreooaacsrcouooepumtrdu.ptmdiduqluensid,euimloilaesrurludinlaNetueeerudisiiuselsleneeosvsuetcnudlaéecstcsaidsm’ue’oprlsqérbcejasnseosxisaàfaaêbseaotielmuxCrpuaaidueoidelurrineqattnpoosofcousp,fgdrevérsivsaeieonnseeé’tfuncéltéeoianfrranaueée,nsepnldssoernndvate,elitrcpbd;ragcbmm’nccosepeépcsporitiéun.dordoénnrl’iséuatalstaulelaeetreuraeeQdeteeuionutdusGiéssnapnvrrer,csolsdnesneieoeutqo»etturvrdenctstEtopotdnfalteifeeieduoraelsnmu,nciredaéeOoaeiullaneengssdgrpe’lielasfpafeurin(lvnnoenrspniFecefeéaereedàr,nfrnnnpriets.sesnFiiuledonlstsxeiunosrulass’dcrtdrueterreRap,ecveeéneeeve./ncodscnéte!eicmdrsrentdiAàjefipmeLsete’csueesasprid;oaluardtYujasr’ua’esaaooietutiuaaednocerdnpidveneetrrvsositmuul:unddsruus’neenenrtuxapiutdslunonsns;euédarclseinppcoeenmtcete.envpelsdrilnerheehdectedcnepreêiN/r.eénseea’itoroonehrao’isa,tolimradoflétetetvispomessinaduannofcciaxluiuoqueeqce,aoeemsuvnunstonlizttduastdusiesedpiiicrteltrovlclrldpobtteseiulleoepneatoiipeseeirctn’dolinnrsaisisxseuthsraoirncubecsehloelapssrvcloa)enoinip,ehttrctlpsoatqtsinnrreeieqstlé,tdéenoeotiafomeu-esottoreurr at;nc;mde,utnê-llairnugee,rsdt--sislseu « La tâche est difficile mais exaltante » Yves WUYTS P- 14 / 15

[close]

p. 15

MLAUSLIIBCARLAEIRIE de la Fédération d(oéunpicrheesqtouue)t… Vous êtes choriste ou chef de chœur…  Partitions : > De la musique médiévale à nos jours > A voix égales ou mixtes > Pour enfants ou adultes > A cappella ou accompagnées > En feuillets, anthologies ou œuvres complètes  Technique vocale (théorie, échauffements, exercices,…)  Direction de chœur  Généralités (histoire, théorie, analyse,…)  Accessoires pour le chef et le choriste (diapason, farde, pupitre…)  CD’s… Vous êtes professeur (enseignement du jour ou artistique), élève ou professionnel de la musique…  Solfèges, formation musicale, théorie musicale, histoire de la musique, harmonie…  Méthodes et partitions instrumentales  Partitions pour solistes ou ensembles  Répertoire varié pour cours de chant d’ensemble ou de musique Vous pensez à autre chose, nous ferons l’impossible pour le trouver Nous contacter : Tcoélu.r:r0ie8l : l1ib7ra1ir1ie6m2us1icale@acj.be Horaires : Lundi, mardi, mercredi et vendredi de 10h à 17h (fermé le jeudi et le samedi) +de 20 000 références deàchAdlaoocrcbnaèanlsesésees MUSICA En parallèle à la librairie, vous pouvez également venir consulter librement les quelques 20000 références présentes dans la bibliothèque de la Maison du Chant Choral et utiliser ce formidable outil qu’est MUSICA, la base de données chorales.

[close]

Comments

no comments yet