Embed or link this publication

Popular Pages


p. 1

Le nouveau visage de La Sambuy Journal d’information de Faverges-Seythenex Commune nouvelle N°3 septembre 2016 www.faverges.fr Le programme 20 ans de La Semaine bleue En octobre, c’est l’ANNIVERSAIRE de la médiathèque !

[close]

p. 2

N°3 - septembre 2016 edito La Sambuy a vécu un été formidable ! Bien sûr, le temps y est pour beaucoup mais aussi l’investissement des équipes et des commerçants qui ont permis d’accueillir dans une excellente ambiance tous les touristes et les locaux qui sont venus s’amuser, prendre l’air et découvrir les paysages sensationnels du site. C’est une vraie fierté pour nous en tant qu’élus que de constater que ce site a un potentiel particulièrement important en été et qu’il sait se réinventer pour être toujours plus attractif. Mais alors que nous avons vécu – y compris financièrement – le meilleur été depuis la création de ce site, il nous faut nous projeter dans les cinq, dix ans à venir. Des dizaines de milliers de personnes vont à La Sambuy hiver comme été. Il nous faut continuer à faire progresser l’attractivité du lieu en développant de nouvelles activités et en confortant notre positionnement par rapport à d’autres sites sur le territoire. Il faut aussi le rendre plus accessible aux habitants de Faverges-Seythenex. C’est pourquoi j’ai souhaité que l’ensemble des écoles de FavergesSeythenex puissent bénéficier de forfaits gratuits dès cette saison d’hiver pour que les enfants scolarisés sur la commune puisse accéder plus librement à notre stade de neige pendant le temps scolaire. De même, je saisirai le conseil municipal pour qu’une incitation financière, hors du temps scolaire, puisse être proposée à ces enfants et à leur famille afin que tous puissent s’approprier encore plus ce site exceptionnel. Après tout, cette station – que nous gérons aujourd’hui en régie communale directe – appartient bien aussi aux habitants. A ce sujet d’ailleurs, on a beaucoup raconté de mensonges au sujet de La Sambuy. La station est-elle aujourd’hui «en déficit» ? Non, absolument pas. Faut-il en revanche que la commune octroie une subvention d’équilibre ? Oui, c’est le cas. Mais cela fait quinze ans que le contribuable participe au fonctionnement de La Sambuy : auparavant, il participait sous la forme d’une taxe prélevée sur les impôts locaux. Aujourd’hui il participe via une subvention d’équilibre mais c’est le même argent, des mêmes contribuables. Et cela ne représente que 2 à 3% des dépenses totales de la ville… Franchement, cela méritait-il tant de caricatures et d’approximations qui nuisent au bon débat public, celui qui repose sur des vérités et sur des chiffres ? Est-ce que je me satisfais de la situation pour autant ? Non ! Je pense que nous pouvons améliorer la performance de ce site et réduire à terme la contribution des habitants. Je m’y attèle avec la majorité municipale, sur ce sujet comme sur tous les autres, dans le cadre d’une logique de gestion saine et rigoureuse des deniers publics ! Marcel Cattaneo, Maire de Faverges-Seythenex, Vice-président de la Communauté de communes des Sources du lac d’Annecy 2 Commune nouvelle de Faverges-Seythenex Le chemin de l’info N°3 - Septembre 2016 Directeur de la publication : Marcel Cattaneo. Rédacteur en chef : Philippe Serre Conception, rédaction, photos : Service communication mairie, F. Leproust. Impression : Kalistene. Tirage : 4 200 exemplaires. Dépôt légal : septembre 2016. Imprimé sur papier recyclé. Vous avez choisi de vivre à Faverges ou à Seythenex au cours des deux dernières années. Plus d’info en page 15 Réception d’accueil des nouveaux arrivants, vendredi 14 octobre à 19h, salle du conseil municipal de Faverges. sommaire 3 Actualité Réunion d’info à Seythenex Vide-greniers de Tokspo 4 Le nouveau visage de La Sambuy 8 Repas à domicile Les atouts de la liaison froide 9 L’eau à Seythenex 10 Expression politique 12 Maison de santé Sécurité dans les écoles 13 La médiathèque a 20 ans Info Fabric’Arts - site internet 14 Château : appel à projets Travaux route des Grottes 15 La Semaine bleue Le programme 2016 Accueil des nouveaux arrivants 16 Services municipaux Le service «bâtiment» Inscription sur la liste électorale Pensez à vous inscrire sur la liste électorale avant le 31 décembre 2016 ! Vous habitez Faverges ou Seythenex : la demande se fait en mairie de Faverges. Pour ce faire, il faut se munir d’une pièce d’identité en cours de validité et d’un justificatif de domicile récent.

[close]

p. 3

Actualité Marcel Cattaneo et les élus de Faverges-Seythenex à la rencontre des habitants de Seythenex Réunion d’information à Seythenex Si vous souhaitez que certaines thématiques soient abordées au cours de la réunion, vous avez la possibilité de faire parvenir aux élus vos questions ou remarques par mail (mairie@faverges.fr) ou en déposant un courrier en mairie de Seythenex Réunion d’information Mardi 18 octobre 2016 19h au foyer rural de Seythenex. Numerica Photos Club Près de neuf mois après la fusion de communes, le maire, Marcel Cattaneo, et les élus de de Faverges-Seythenex, donnent rendez-vous aux habitants de Seythenex pour une réunion d’information et d’échanges, le mardi 18 octobre prochain, à 19h au foyer rural. Cette réunion sera l’occasion pour les élus de revenir sur les premiers mois qui ont suivi la fusion de communes, d’évoquer des sujets d’ordre général et d’aborder des thèmes particuliers, tels que les prochains travaux d’élargissement et de sécurisation de la route des Grottes, La Sambuy ou la gestion de l’eau sur la commune. Dimanche 9 octobre, l’association «Tokspo» qui oeuvre depuis des années pour aider un village du Zanskar, organise son vide-greniers annuel, place Serand, de 8h à 17h. Emplacements sur réservation, possibilité de garder sa voiture à côté du stand, selon les places disponibles. Prix d’un emplacement de 2,50m x 2m : 8 €. Bulletin d’inscription à retirer en mairie de Faverges, à l’Office de tourisme ou sur www.tokspo.org Buvette et restauration assurées par le Sou des écoles de Faverges. Vide-greniers - Dimanche 9 octobre Info : 06 30 29 53 21 tokspofrance@gmail.com 3

[close]

p. 4

Effectivement, nous avions choisi de commander un audit pour faire toute la lumière sur les questions de gestion de la station. Nous avons voulu faire cette démarche par soucis de transparence, d’efficacité et de bonne gestion des deniers publics. Et c’était en effet nécessaire. Depuis plusieurs mois, nous rétablissons petit à petit des procédures correctes en matière financière et de ressources humaines. L’arrivée d’un nouveau responsable du site en octobre va permettre de finir de stabiliser l’organisation. Pour moi, il n’y a pas de polémique. Nous avons voulu être transparents et ne rien cacher de nos difficultés. Certains ont souhaité instrumentaliser cette volonté de transparence alors qu’il s’agissait tout simplement de faire notre travail : déterminer les problèmes pour y apporter des solutions. Je regrette certains mots et certaines formules employés car, dans l’ensemble, les salariés ont fait leur possible pour faire fonctionner la station ces dernières années, avec un vrai attachement au site et un vrai engagement. Les élus aussi ont essayé de faire de leur mieux. Voilà, c’est tout. L’essentiel, quand on est responsable, c’est de reconnaître les erreurs et surtout de les corriger. C’est la vraie bonne question. Nous avons un site exceptionnel dans un environnement d’une rare beauté, au coeur du parc des Bauges. Nous devons avoir conscience des atouts de ce site et de ce qu’il apporte, été comme hiver, en matière d’attractivité du territoire. Partant de ce constat, il faut que l’on assure la pérennité de ce site et qu’on imagine de renforcer encore son attractivité en développant des activités qui puissent attirer plus encore les familles localement et les touristes. Pour cela, il nous faut un plan à moyen terme qui soit rationnel et financé. C’est la prochaine étape.

[close]

p. 5

La Sambuy a réalisé cette année le même chiffre d’affaire en été qu’en hiver. Cette situation donne une force particulière à ce site qui est particulièrement attractif l’été, du fait des nombreux touristes présents notamment, mais aussi grâce à son positionnement naturel stratégique au cœur du parc des Bauges. L’avenir à dix, vingt ans d’une station de moyenne montagne, comme La Sambuy, est un débat important qui existe largement dans le milieu du loisir de plein air ou des domaines skiables en France et à l’étranger. Cette question méritera d’être tranchée par un plan de développement important et financé qui ne devra pas reposer sur un effort supplémentaire du contribuable. Il a parcouru les mers en tant qu’officier de la marine marchande et ce faisant, encadré de nombreuses équipes ; il a été second capitaine et second mécanicien de cargo pendant huit ans. Ingénieur de formation, il est habitué à prendre des décisions, à réagir rapidement et conduire des projets. Grégoire Chavanel, 32 ans, est le nouveau directeur de station de La Sambuy. Il prend ses fonctions en octobre. Ce n’est pas l’argument qui a emporté la décision, loin de là, mais le fait que Grégoire habite Seythenex depuis deux ans est un atout indéniable pour la station !

[close]

p. 6

1150 m - bas de la station 1830 m - sommet du télésiège CHIFFRE D’AFFAIRES ÉTÉ 2015 - 249 717 E 2016 - 277 221 E CHIFFRE D’AFFAIRES HIVER 2014/2015 - 385 050 E 2015/2016 - 279 604 E 1960 : création de la station par la com- mune de Seythenex - 1 téléski 1962 : construction d’un télésiège 2 places et du téléski du Vargnoz Chouette, été / hiver (deux ambiances) Joël Exhertier, salarié permanent BUDGET PRÉVISIONNEL 2016 Exploitation - 1 146 874 E Investissement - 439 774 E Subvention d’équilibre de la ville : 400 000 E 1970 : construction d’un téléski supplé- mentaire 1984 : installation du téléski Baby 1986 : construction d’un téléski supplé- mentaire 1989 : installation du télésiège actuel (4 places) et construction de Pra Ru 1991 : mise en place d’une piste de luge en fibro-ciment 2001 : création du SIVU La Sambuy- Faverges (Syndicat Intercommunal à Vocation Unique) 2011 : installation d’une luge 4 saisons 2013 : construction du bâtiment d’accueil/ caisses/poste de secours. 2014-15 : aménagement de l’espace débutants (terrassement et fil neige) 2016 : intégration de la station à la commune nouvelle Faverges-Seythenex, disparition de facto du SIVU. Les hommes et les femmes qui font La Sambuy Salariés été - 13 Salariés hiver - 20 Commerçants - 4 Sambuy Sport - La Remontée - L’Avalanche Chalet Là-haut Associations - 3 Ecole de ski - Montagne Sensation Sambuy’ Event Alpages - 3 La Bouchasse - Le Drison - L’Aulp en été

[close]

p. 7

Une offre nature, simple, une montange accessible (grâce au télésiège, notamment), une ambiance un peu famille, sorte de retour aux sources, c’est ainsi que La Sambuy est perçue majoritairement par sa clientèle en été. En constante progression depuis plusieurs années, l’activité estivale de la station s’est concrétisée au 4 septembre 2016 par un chiffre d’affaires de 277 000 e. Pour expliquer cet engouement, Gaëlle Warczarek, responsable de la communication de la station, pointe évidemment la météo extrêmement favorable, mais aussi l’équipe en place, «sympa, motivée et impliquée», des partenariats «fonctionnant bien avec les campings, les hébergeurs et l’Office de tourisme qui relaient parfaitement notre information et nos activités auprès de leurs contacts» et une spécificité de la station «correspondant aux attentes de la clientèle de juin à septembre, constituée à 60% d’étrangers». LES ACTIVITÉS DE L’ÉTÉ Le télésiège - accès à la Combe de La Sambuy (1850m), départs de randonnées, aire de décollage en parapente, accès aux alpages du Drison, de la Bouchasse, de l’Aulp. La luge 4 saisons - luge installée sur rails, praticable à partir de 1,05 mètre. 600 mètres de descente, 9 virages et 3 sauts. La Combe - ponctuée de panneaux explicatifs et de bornes ludiques, animée par des accompagnateurs en moyenne montagne, la Combe est labellisée géosite du géopark du massif des Bauges. Le sentier botanique - en libre accès au sommet du télésiège. Le salto-trampoline - Accessible à partir de 1,05 mètre pour atteindre, grâce à des élastiques, jusqu’à 9 mètres de haut. Les ateliers enfants - tous les mercredis (à 14h, 15h et 16h), des ateliers sur le thème de la montagne sont proposés gratuitement au sommet du télésiège. Le livret pédagogique enfant - découvrir la montagne en s’amusant. Livret proposé en trois langues. Le VTT - accès à des parcours pour personnes confirmées depuis le sommet du télésiège. Les randonnées connectées - parcours ludique (chasse au trésor) menant à l’alpage de la Bouchasse, pour application Smartphone (tablette également disponible à l’Office de tourisme). Les guides accompagnateurs - présents chaque jour au sommet du télésiège, les guides accompagnateurs proposent gratuitement des balades de 20 minutes, à la découverte de la faune et de la flore. + tous les mardis et vendredis (10h-13h), randonnées accompagnées, accessibles à tous. Le chalet d’alpage - La Bouchasse propose des visites gratuites, pour découvrir le métier d’alpagiste et suivre la fabrication des fromages de chèvres. La Sambuy en trois mots Panorama, bonne ambiance, agréable Ce que j’aime : La vue magnique, le panorama global sur le lac, le Mont-Blanc, les Aravis Ce que j’ai aimé cet été Une très belle saison, avec beaucoup de monde, des personnes très agréables, souriantes L’événement qui m’a marquée cet été Le concert de Charivari Ce que j’aimerais Que la station développe plus d’activités et de l’événementiel

[close]

p. 8

N°3 - septembre 2016 Développer des services Le fonctionnement actuel du service propose le repas du midi uniquement, du lundi au samedi, sans les dimanches et jours fériés. La nouvelle organisation permettra de servir des repas midi et soir, tous les jours de l’année, dimanches et jours fériés compris. 70 personnes abonnées au service (en moyenne journalière), 375 repas livrés du lundi au samedi, pour les habitants de Faverges-Seythenex, Giez, Val de Chaise (Cons Sainte-Colombe et Marlens) et Saint-Ferréol. Le service de portage des repas à domicile fonctionne depuis près de 24 ans. Mais les besoins de la population évoluant, de plus en plus de personnes âgées souhaitent bénéficier d’un service plus complet (midi et soir, tous les jours de la semaine). C’est l’une des conditions déterminantes pour qu’elles puissent rester le plus longtemps possible à leur domicile. C’est aussi l’une des raisons qui a poussé les élus et les services municipaux à opter pour le système de liaison froide. D’autant qu’une enquête effectuée début 2016 auprès des usagers a confirmé leurs besoins grandissants. Concrètement Le passage en liaison froide sera effectif avant la fin 2016. Les repas du midi et du soir seront alors livrés : le lundi pour le mardi et le mercredi, le mercredi pour le jeudi et le vendredi, le vendredi pour le samedi, le dimanche et le lundi. Accompagnement Un dispositif sera mis en place pour accompagner les bénéficiaires dans cette nouvelle organisation et rendre la transition plus facile. Un dépliant explicatif sera fourni, les caissettes-repas seront étiquetées (informations sur le jour de consommation du repas, sa date de péremption, le mode et le temps de réchauffage). Dans les premiers jours, le chef du restaurant scolaire se déplacera également auprès des usagers pour échanger avec eux et expliquer les nouvelles habitudes à prendre. 8

[close]

p. 9

Gérer les ressources L’eau à Seythenex Des travaux programmés pour cette fin d’année L’alimentation en eau potable de Seythenex s’appuie sur quatre captages (1), un réseau d’adduction d’eau (conduites et brise-charges), des unités de filtration et de traitement, des sites de stockage et un dispositif de distribution pour arriver dans chaque foyer. Elle est gérée par les services municipaux, en régie directe (2). Il y a quelques années, la décision de rénover la colonne d’adduction d’eau du Plan du Tour avait été prise, car elle est très ancienne et nécessite des interventions chaque jour pour changer des filtres. flexion globale avant d’engager des travaux de grande ampleur. 100 000 e ont néanmoins été inscrits au budget 2016 pour des travaux complémentaires sur l’amont de la colonne d’adduction du Plan du Tour. Par ailleurs, un diagnostic sur le réseau de distribution de l’eau, mené fin 2015 début 2016, a mis en lumière quelques anomalies – des fuites peu importantes. Un programme de réparations a donc été mis en place pour cette fin d’année 2016. (1) Le principal, le Plan de Tour, alimente plus de 50% des foyers de Seythenex. Cependant, à ce jour, compte tenu de la prochaine prise de compétence par la Communauté de communes de l’eau potable, il est important d’ouvrir une ré- (2) Contrairement à Faverges dont le service est géré en affermage par Véolia Eau. Réunion d’information Le sujet de l’eau sera abordé lors de la réunion d’information organisée au foyer rural de Seythenex le mardi 18 octobre prochain à 19h. Les travaux en cours, tout comme la gestion des bassins publics, vous seront présentés à cette occasion. Zone de captage Captages du Plan du tour Altitudes variant de 1134 m à 1294 m Col2o5n0n0emd’èatdredsuction 700 mètres Stockage Les Caillets - 817 m Dis1tkrmibution Vers le hameau des Caillets Dispositif de traitement Vers le chef-lieu et autres hameaux Brise-charge Cellules UV Filtre de protection Schéma du réseau d’eau alimenté par le Plan du Tour env. 4 km Les Losserands - 827 m 9

[close]

p. 10

10 N°3 - septembre 2016 Expression politique Groupe «Faverges avance» et «Agir pour Seythenex» Groupe «Faverges au coeur» Un été actif La période estivale a été très active. Les touristes, dans notre région, étaient nombreux malgré la crainte engendrée par les évènements subis par notre pays. Les animations mises en place, aidées par un temps clément, ont rendu notre territoire particulièrement attractif. Nous notons la réussite rencontrée par le festival des cabanes, les différents concerts (Festival «Musique et nature en Bauges», Guillaume Perret dans la combe de la Sambuy, un concert guitare et violon face à l’abbaye de Tamié)… Sans oublier le feu d’artifice des Prés d’Enfer, le 13 juillet, la fête de la musique, «Savoie tout feu tout flamme» au val de Tamié, les petits bals de l’été dont le succès populaire est indéniable. Les services de la commune ont été sollicités durant toute cette période. Différents travaux d’entretien ont été réalisés dans les écoles. Après les écoles primaires, les écoles maternelles bénéficient, désormais, d’un équipement informatique complet permettant aux élèves et aux enseignants de travailler dans les meilleures conditions. De plus, les activités périscolaires sont poursuivies, grâce au travail des nombreux intervenants financés par le budget communal. Le fleurissement global de la commune est apprécié par tous. Constatant que nos concitoyens estiment le travail réalisé, nous regrettons les incivilités d’une petite minorité d’individus, en particulier en termes de propreté et même de vandalisme, qui génèrent un surplus de travail désagréable pour le personnel et un surcoût financier. Aussi, nous remercions vivement les différents services pour leur implication dans la mise en valeur de notre commune. Concernant la protection de nos écoles, la commune répondra aux directives gouvernementales. Des travaux importants seront à effectuer pour sécuriser les accès et les abords des différents établissements scolaires. Un autre dossier requiert notre énergie : celui de la Maison de santé. L’élaboration de ce projet prioritaire se poursuit. Des opportunités d’acquisitions foncières récentes nous permettent de faciliter l’aménagement du secteur. Avant le premier coup de pioche, la phase de préparation est longue et incontournable en raison de sa complexité juridique et technique. Des réunions de concertation avec les professionnels et la population seront organisées prochainement. Beaucoup de travail en perspective dont nous reparlerons à diverses occasions ! Le groupe majoritaire du conseil municipal 10 Conseil de rentrée Nouveau groupe d’opposition, quatre conseillers ont quitté la majorité. La Sambuy, après la fusion de communes, on nous a présenté une situation déficitaire, la liant à une mauvaise gestion. Rappelons cependant que seuls les élus majoritaires sont aux commandes ! Résultat, 30 000 e d’accord transactionnel pour se séparer de personnel. Un nouveau directeur de site entrera en fonction en novembre. Souhaitons que le recrutement soit réussi et que les élus en charge du suivi remplissent leur mission et informent régulièrement le conseil de l’évolution du dossier Fabric’Arts, changement de gouvernance. Les personnels seront communaux sous l’autorité du DGS (rappel, veillons à ce que l’administratif ne supplante pas le politique face à sa faiblesse de leadership). Souhaitons que ce changement permette une meilleure lisibilité du dossier pour nos concitoyens. Château : cession ou bail emphytéotique. Sans y être farouchement opposés, nous réfutons que la décision soit prise sur le seul argument «le château coûte» sans que l’on dise ce qu’il «rapporte» ou pourrait «rapporter» si l’on s’en occupait réellement. Cela ne doit pas être une facilité pour dégager du cash immédiat quand on tarde par ailleurs à avoir un retour sur investissements sur la zone des Boucheroz. Il est à déplorer qu’au fil des ans et des budgets, aucun programme de modernisation n’ait été entrepris. Quel aurait été son devenir si nous avions fait une commune nouvelle à dix ? Quel sera le devenir du Museum des papillons, rare structure «indoor» du territoire ? Est-il impossible de préserver un espace culturel, qui plus est si l’on veut développer Fabric’Arts ? P. Duc, J-F. Fréalle, V. Amadio, Y. Chappaz, P. Budzyn

[close]

p. 11

Groupe «Faverges avec vous» Groupe indépendant «Faverges-Seythenex» Frustrés, trompés mais pas inactifs ! Que l’on soit dans le mouvement associatif ou membre d’une institution publique comme le conseil municipal, la démocratie est le ciment indispensable de la concertation et ne peut s’exercer qu’avec une volonté forte d’écoute, de partage et de respect vis-à-vis de tous. Nul besoin de rappeler les trop nombreuses occasions manquées de travail collectif et concertations sur des projets qui ont jalonné la vie municipale depuis ces dernières années. Ces débats n’ont souvent pas lieu pour diverses raisons : Certains élus savent ou croient savoir ce qui est bon pour les autres, Certains élus ne supportent pas le travail collectif, voire le débat, Certains élus oublient qu’être en démocratie veut dire élu du peuple pour le peuple, Certains élus clament haut et fort qu’ils ne souhaitent plus avoir cette responsabilité d’engagement pour le collectif… mais on les retrouve quand même aux plus hautes responsabilités quelques mois plus tard ! Appât du gain ou conviction ? Pour qu’il y ait débat, il faut qu’il y ait présence et participation… Or certains élus ne sont pas là ou bien ils attendent que le temps passe... Alors, ceux qui se sont engagés par conviction d’un travail collectif pour œuvrer à l’amélioration de la qualité de vie pour tous à Faverges sont frustrés, très frustrés. Quand on est dans l’opposition, on peut parler et voir nos propositions parfois retenues comme au dernier conseil avec l’abattement de 10% des impôts sur la «taxe d’habitation» pour les personnes porteuses de handicap ou pour celles qui les hébergent. Mais pour ceux de la majorité, tenus à l’écart des dossiers, sans aucun débat ni possibilité de parole, à qui on demande de voter « utile » par solidarité, ou à l’aveugle, cela était devenu insupportable. Quatre d’entre eux ont dit STOP à la liste majoritaire pour rejoindre l’opposition. Leur situation devenait intenable : rester inactif et inutile ou se séparer de la majorité. Depuis le conseil municipal du 6 septembre, ils ont tranché ! Un nouveau groupe d’élus dissidents du maire est officiellement en place. La tension était palpable depuis un certain temps. L’élection du maire de la commune nouvelle ainsi que les différents votes des budgets 2016 étaient significatifs et révélateurs d’un malaise latent au sein d’une majorité qui s’effrite. Nous souhaitons donc la bienvenue à ce nouveau groupe d’opposition et saluons le courage de nos collègues déçus par la liste majoritaire. Ils pourront maintenant s’exprimer pleinement comme ils avaient pensé pouvoir le faire auparavant. Cordialement, à votre écoute. Jeannie Tremblay, Claude Gaillard, Stéphanie Leyne Issus de la liste majoritaire de Marcel Cattaneo, nous avons souhaité créer un groupe indépendant. Ce groupe est composé de Sarah Di Gleria, Eric Gerdil, Khaled Adjerime et de moi-même, Anne-Marie Bernard. Le Conseil municipal s’est réuni pour la première fois dans cette nouvelle configuration le 6 septembre 2016. En désaccords avec certaines décisions et avec un fonctionnement contraire à nos valeurs, et pour plus de clarté, nous préférons en effet aujourd’hui nous déclarer en groupe indépendant comme nous le permet le règlement intérieur du conseil municipal. Suivant la volonté de mes collègues, j’ai pris la présidence de ce groupe, et à ce titre, je tiens à vous donner quelques explications car je pense que beaucoup de personnes ignorent l’existence de tensions au sein de la majorité en place. A l’automne 2015, nous avons pointé des fonctionnements et des décisions qui nous semblaient inappropriés au sein de la liste majoritaire. En toute transparence, nous avons exposé nos inquiétudes à nos colistiers. Aucune remise en question de la part des élus n’a été possible, même pire, les relations se sont tendues au fil des mois. Nous avons été considérés comme des «trouble-fête» et on a tenté de nous «pousser» en dehors de la vie politique communale. En décembre, il m’a été clairement demandé de «rentrer dans le rang» ou de démissionner. Dans ce contexte, je n’ai donc pas eu d’autres choix que de quitter ma fonction de maire-adjoint. J‘étais depuis l’élection de 2014 chargée de la culture, des associations culturelles et cultuelles et des anciens combattants. J’ai eu beaucoup de regrets à quitter ce poste qui me tenait vraiment à coeur, j’avais beaucoup de projets à développer pour la commune qui ne verront pas le jour, en tout cas pas dans ce mandat. Le festival «Talents hauts» qui a connu un vif succès, n’aura vraisemblablement pas de suite. Il représentait les prémisses d’une autre façon de «penser la culture» à Faverges. Eric Gerdil a, quant à lui, été évincé de sa place de conseiller délégué à la forêt, sans aucune explication, sachant qu’il était pourtant d’une compétence non négligeable. Un soutien sans faille s’est mis en place entre Sarah, Eric, Khaled et moi-même durant cette période. C’est ensemble que nous avons décidé de rester au conseil municipal pour défendre vos intérêts, restant fidèles à nos convictions et à nos valeurs initiales. Nous avons maintenant la possibilité de communiquer grâce à ce bulletin d’information. Nous nous engageons à le faire de la manière la plus transparente possible. Anne-Marie Bernard, pour le groupe indépendant Faverges-Seythenex (gifs74210). Email : gifs74210@hotmail.com 11

[close]

p. 12

N°3 - septembre 2016 Actualité Mesures de sécurité dans les écoles Depuis les attentats de cet été, le gouvernement a décidé de renforcer les mesures de sécurité – déjà initiées après le 13 novembre 2015 – autour et dans les établissements scolaires. De nombreuses circulaires sont parues pour indiquer à tous les acteurs de la communauté éducative les mesures à prendre pour renforcer la sécurité des établissements scolaires. Les équipes pédagogiques ont de nombreuses initiatives à prendre en ce sens afin de préparer les élèves aux risques d’intrusion et afin de prévenir ces intrusions. S’agissant des écoles primaires, les mairies sont compétentes pour l’aménagement et l’entretien des bâtiments accueillant les élèves ainsi qu’au niveau de l’organisation des temps périscolaires. De fait également, la mairie partage avec les forces de l’ordre une compétence quant à la gestion du domaine public, donc aux abords des écoles, même si le maintien de l’ordre sur l’espace public est une compétence de l’Etat. A Faverges-Seythenex C’est dans ce cadre que le maire a demandé aux services municipaux de préparer un plan d’amélioration globale de la sécurité dans les écoles, dans l’esprit des circulaires du gouvernement. Différentes dispositions ont déjà été prises : des barrières ont été installées aux abords de l’école primaire René Cassin, à l’école de Vesonne (en complément des installations réalisées précédemment au groupe scolaire de Viuz avec la pose d’interphones aux portails d’entrée - en cours de finalisation à l’école René Cassin). Est actuellement en chiffrage une deuxième phase plus ambitieuse avec la mise en place de visiophones, la condamnation de certains accès et un dispositif de sécurité global des établissements. Ces travaux seront soumis à arbitrage cet automne et mis en œuvre en fonction de leur coût et de leur complexité. La priorité est d’accompagner avec volontarisme les efforts collectifs que nous devons réaliser aujourd’hui, dans le cadre de la menace terroriste évidemment, mais aussi dans le cadre du bon fonctionnement courant de la sécurité dans nos établissements scolaires. Ces évolutions se feront évidemment en concertation avec l’Education nationale et en informant les familles. Elles pèseront entièrement sur le budget communal. Parallèlement, le maire a demandé à la police municipale d’être plus présente lors des entrées et sorties des établissements scolaires, étant entendu que les effectifs ne permettent pas d’être présents devant les cinq écoles de la commune nouvelle, tous les jours, mais seulement devant une école, par roulement et en fonction des besoins. 12 Maison de santé Fin 2015, les élus de la Communauté de communes et de Faverges avaient présenté à la population le projet de Maison de santé qui permettra de renforcer la présence médicale des médecins généralistes et de certains spécialistes sur le territoire. Cet équipement sera situé place Gambetta. Depuis cette date, le projet a été affiné et a fait l’objet de nombreuses études concernant la faisabilité, le stationnement ou le financement. Le projet est maintenant prêt à être lancé. Il sera piloté par la commune de Faverges-Seythenex pour le compte de la Communauté de communes. La date de livraison d’objectif est fixée à fin 2018. Une réunion d’information sur le projet de maison de santé est organisée jeudi 6 octobre prochain, à 19h à la salle polyvalente de Faverges. Echo du conseil La forêt Le conseil municipal a voté lors de sa dernière séance du 6 septembre une convention déterminante avec l’office national des forêts (ONF). En effet, lors de certaines coupes de bois privées, le transport du bois ne se fait pas dans de bonnes conditions et abîme le domaine public communal, notamment les chemins ruraux. Afin de lutter contre ces pratiques, l’ONF sera missionné pour réaliser des états des lieux et des contrôles, ce qui permettra de poursuivre ceux qui détérioreront le domaine public. Le maire, qui a négocié cette intervention, a salué cette évolution, indiquant que c’était seulement une première étape dans la volonté de faire respecter le domaine public dans nos forêts. Cette position a d’ailleurs été validée à l’unanimité du conseil municipal, opposition comprise.

[close]

p. 13

La culture pour tous Toute l’équipe de la médiathèque vous attend très nombreux samedi 1er octobre à 11h, pour venir partager ce moment et découvrir les nouveautés ! Le + pour les enfants : Les bibliothécaires proposeront le premier «samedi qui conte» de la rentrée, pour les enfants à partir de 2 ans, de 10h30 à 11h. La participation est libre et gratuite. 20 ans au service du public, 20 ans à proposer des collections, des ressources et des services, à innover… Il fallait bien un joyeux anniversaire pour partager toutes ces émotions. La médiathèque a donc décidé de les fêter avec ses lecteurs et ses visiteurs le samedi 1er octobre à 11h, autour d’un apéritif musical groovy et énergique des 70’s avec le duo Joss Saia et Lilian Guyot (Harmonie Ecole de Musique de Faverges). Depuis son ouverture en 1996, de nombreuses évolutions ont été apportées. Désormais la médiathèque offre à la fois des livres, des magazines et des CD mais également des DVD, des mangas, un espace numérique (accès Internet et espace de formation), de nombreuses actions culturelles (exposition, conférence, spectacle, club de lecture…), un site Internet, une page facebook* et une grainothèque**… A partir d’octobre 2016, de nouveaux services viendront encore compléter cette offre. Ils seront présentés au public le samedi 1er octobre. Plus d’ouverture au public De surcroît, pour s’adapter au mieux aux besoins des usagers, les horaires d’ouverture seront élargis à partir du 1er octobre 2016 : la médiathèque sera désormais ouverte le jeudi après-midi et le samedi en continu jusqu’à 16h. MATIN APRÈS-MIDI Lundi fermé fermé Mardi fermé 15h - 18h Mercredi 9h - 12h 15h - 18h Jeudi fermé 15h - 18h Vendredi fermé 15h - 18h Samedi Non stop : 9h - 16h * Site internet : www.mediatheque-faverges.net Page facebook : Mediatheque Faverges-Seythenex ** Grainothèque : Partager des semences issues de cultures sans engrais chimiques, reproductibles et non hybrides Info Fabric’Arts Une nouvelle organisation pour Fabric’Arts va se mettre en place début octobre 2016, avec le recrutement d’un coordinateur. En œuvre depuis un an, Fabric’Arts, projet de développement par la culture du Pays de Faverges, a désormais besoin d’une personne dédiée à 100% à la coordination de ses actions, au suivi budgétaire et aux relations avec les partenaires, artistes en résidence, financeurs. La Communauté de communes et la ville de Faverges-Seythenex, engagées de concert dans Fabric’Arts, tiennent tout particulièrement à remercier La Soierie, espace social et culturel, qui œuvre à leurs côtés depuis le tout début du projet et a contribué à son implantation et sa notoriété. Sur le web Il fallait bien un nouveau site pour la commune nouvelle ! Avec un design différent et surtout, la capacité de s’adapter à tous les supports, smartphone, tablettes, ordinateurs... Lancés dans l’aventure de la refonte du site Faverges-Seythenex, élus et services municipaux ont travaillé avec l’agence Net Design. A découvrir prochainement ! 13

[close]

p. 14

N°3 - septembre 2016 Mettre en valeur le patrimoine Au début du mandat en 2015, une commission a été créée pour étudier les possibilités d’avenir du château de Faverges, propriété de la commune depuis le début des années 80. Cette commission, composée d’élus de la majorité et de l’opposition mais aussi de personnes extérieures qualifiées, a travaillé durant ces derniers mois sous la présidence de Roland Blampey, conseiller municipal. Du milieu des années 80 jusqu’en 2010, le château a été géré par une association puis par une société. Malheureusement, ni l’un ni l’autre de ces formats de gestion ne convenait. Aujourd’hui, le château est géré di- rectement par la mairie qui le loue pour des mariages, des fêtes, des séminaires ou d’autres événements particuliers. Cette gestion communale n’est pas particulièrement performante et le «déficit» annuel se situe autour de 100 000 €. C’est normal : une activité économique de ce type n’est pas de la compétence d’une mairie. C’est pourquoi, aujourd’hui, la commission et la majorité ont décidé de vendre ou de mettre en location de très longue durée le château, tout en préservant l’accès à la tour et le caractère patrimonial du site. Un appel à projet sera proposé à la validation du conseil municipal le 4 octobre puis rendu public afin de recueillir le maximum de propositions intéressantes quant à l’avenir de ce patrimoine. Les personnes intéressées par le projet peuvent s’adresser en mairie pour obtenir ce document. Il est également consultable sur le site www.faverges. 14

[close]

p. 15

Du 2 au 8 octobre 2016 Inscription obligatoire au CCAS 46 place Serand Dimanche 2 Repas des anciens Salle polyvalente de Faverges, à partir de 11h45. Repas des anciens Foyer rural de Seythenex, à partir de 11h45. Inscription : mairie déléguée de Seythenex. Lundi 3 Atelier cuisine indienne «Chili chicken, mango-lassi», avec Leti Gareimark. A la salle polyvalente de Faverges, de 10h à 12h. Loto A la salle polyvalente de Faverges, de 14h à 16h, en présence des enfants de l’école de Viuz. Mardi 4 Atelier cuisine alsacienne «Baeckeoffe, bredele, kougelhopf», avec Daniel Boitte et Jean-Marc Lambert. A la salle polyvalente de Faverges, de 14h à 16h. Mercredi 5 Atelier prévention routière A la salle polyvalente de Faverges, de 13h30 à 16h, avec la caisse de retraite AG2R. Atelier cuisine alsacienne «Tourte choucroute, menster, berowecka», avec Daniel Boitte et Jean-Marc Lambert. A la salle polyvalente de Faverges, de 14h à 16h. Jeudi 6 Soins des mains Au LEPP La Fontaine, de 10h30 à 12h30. Déjeuner Au LEPP La Fontaine, de 12h40 à 14h. Soins des mains Au LEPP La Fontaine, de 14h30 à 16h30. Petit bal A La Soierie, à partir de 14h30. Entrée gratuite. Vendredi 7 Sortie «Musée de la vigne et du vin» de Montmélian Départ à 13h45, rendez-vous place Serand. Swing manouche Concert « Inspecteur Gadjo» à 20h30 à La Soierie. Tarif réduit : 9 e. Nouveaux arrivants Vous avez choisi de vivre à Faverges ou à Seythenex au cours des deux dernières années. Les élus de Faverges-Seythenex seraient heureux de vous recevoir pour vous présenter la commune nouvelle, ses services et ses activités. Merci de compléter le bulletin ci-contre qui nous permettra de vous adresser une invitation à la réception d’accueil des nouveaux habitants programmée le vendredi 14 octobre 2016 à 19h, salle du conseil municipal de Faverges. NOM Prénom Adresse Tél. Email Date d’arrivée à Faverges 2015 2016 Date d’arrivée à Seythenex 2015 2016 Merci de retourner ce coupon à Mairie de Faverges 98 rue de la République 74210 FAVERGES-SEYTHENEX : Avant le 7 octobre 2016 Vous pouvez également envoyer ces informations par mail à : mairie@faverges.fr 15

[close]

Comments

no comments yet