Le chemin de l'info #7

 

Embed or link this publication

Description

Journal d'information de la communue nouvelle Faverges-Seythenex, juin 2017

Popular Pages


p. 1

Journal d’information de Faverges-Seythenex Commune nouvelle N°7 septembre 2017 www.faverges-seythenex.fr Collège Jean Lachenal Sécurité des accès et déplacements ! Halle couverte économique et culturelle Découvrez le projet en page 4 DOSSIER Atelier NAO

[close]

p. 2

DR N°7 - septembre 2017 edito Une occasion manquée Ce 19 septembre, le conseil municipal de Faverges-Seythenex a approuvé à une très large majorité la poursuite du projet de fusion avec Doussard. Cette délibération d’intention et d’engagement devait permettre d’ouvrir une nouvelle phase de discussions entre élus des deux communes et avec les populations. Parallèlement, la même délibération a été rejetée d’une courte tête à Doussard ce même jour. Le processus de fusion, qui nous impose de poursuivre ensemble la même logique, est donc interrompu. J’en prends acte et remercie chaleureusement, au nom de l’ensemble de la majorité, ceux qui, aux côtés de leur maire Michèle Lutz, ont défendu – en vain – cette opportunité historique de rapprochement. Je regrette profondément que ce processus s’interrompe ainsi car un travail énorme de préparation avait été réalisé. J’étais impatient, tout comme la majorité, de venir en débattre avec vous lors des réunions publiques. Notre commune nouvelle, qui aurait été dotée d’atouts extraordinaires dans les domaines géographique, humain, touristique et économique, ne verra donc pas le jour au 1er janvier 2018. Cela va nous imposer un défi considérable en matière de maintien du service public car les annonces de baisses de dotation de l’Etat nous font craindre le pire. Nous avions trouvé, avec la fusion, des solutions pertinentes pour rendre notre administration communale plus performante et bien moins coûteuse, en supprimant les doublons et en fusionnant les services. Nous allons donc devoir trouver maintenant d’autres sources d’économies. Nous allons ainsi confirmer notre engagement à faire payer par les budgets des autres communes ou par les usagers des autres communes, des services municipaux mis en oeuvre par Faverges-Seythenex, qui profitent à tous sur le territoire mais ne sont financés que par le contribuable de Faverges-Seythenex. Ce qui représente une injustice sociale et fiscale terrible. Mais ces actions ne seront pas suffisantes. Il faut aussi assurer un véritable développement de notre commune à court et moyen terme, en développant son attractivité et en mettant une priorité sur l’aménagement urbain. C’est à ces conditions que nous pourrons continuer à faire vivre nos services publics et à assurer une vraie qualité de vie sur notre commune. Les élus de la majorité et moi-même, au-delà de certaines polémiques stériles sur le territoire, continuerons à défendre l’intérêt général de celles et ceux par qui et pour qui nous avons été élus : vous tous ! Marcel Cattaneo, Maire de Faverges-Seythenex, Vice-président de la Communauté de communes des Sources du lac d’Annecy 2 Commune nouvelle de Faverges-Seythenex Le chemin de l’info N°7 - Septembre 2017 Directeur de la publication : Marcel Cattaneo. Rédacteur en chef : Philippe Serre. Conception, rédaction, photos : Service communication mairie, F. Leproust. Impression : Kalistene. Tirage : 4 200 exemplaires. Dépôt légal : septembre 2017. Imprimé sur papier recyclé. Solidarité La Municipalité de Faverges-Seythenex a décidé de répondre à l’appel à solidarité nationale pour les Antilles lancé par la Fondation de France. Une somme de 1 000 E sera allouée à la fondation pour soutenir son action après le passage d’IRMA, l’ouragan le plus puissant au monde jamais enregistré dans l’Atlantique, qui a dévasté à 95% les îles de Saint-Barthélémy et Saint-Martin le 6 septembre dernier. sommaire 3 Actualité 4 DOSSIER La halle couverte 6 Actualité Dans les écoles, au château 8 Travaux Accès au collège, stade Carquex, fibre optique, réseaux... 11 Projet Maison de santé intercommunale 12 Rétrospective 16 Culture pour tous Une soirée Fabric’Arts 17 A l’honneur Des élus récompensés 18 Expression politique 20 Projet urbain 21 Bilan estival de La Sambuy 22 A votre service Ecole de Seythenex, Projet boxe 23 La Semaine bleue Programme 24 Services municipaux Finances, ressources humaines

[close]

p. 3

Actualité N°7 - septembre 2017 Des événements majeurs portés par des associations locales Trail Faverges Seythenex Au programme de l’édition 2017, le week-end du 1er juillet : 3 parcours de 12, 29 et 48 km (le second béné- ficiant d’un label national). 998 participants au départ et plus de 200 bénévoles mobilisés... Et une nouveauté : le parcours enfants au profit de l’association «Des cimes et des monts avec Siméon» qui a réuni plus de 100 enfants. Comme à son habitude, le trail Faverges-Seythenex a offert l’image d’une très belle compétition, dans un cadre exceptionnel : le parc naturel régional du massif des Bauges, ses panoramas sur le lac d’Annecy et le Mont-Blanc, sa faune et sa flore. Organisation : Espérance favergienne JL Bal Tournoi open de tennis Trophée du lac Du 28 juin au 14 juillet, le tournoi open de tennis a rassemblé plus de 300 joueurs (dont des joueurs écossais, malgaches, cinq étudiants américains, une géorgienne, une hawaïenne...). Un tournoi d’une grande qualité tennistique, reconnu par tous pour la chaleur de l’accueil et l’engagement du TC Faverges. Organisation : TC Faverges M. Martinet 3

[close]

p. 4

N°7 - septembre 2017 Atelier NAO Du bois, de la pierre et des tavaillons pour façonner la future halle Le conseil municipal a porté son choix sur le projet présenté par l’Atelier NAO, dans le cadre d’un concours d’architectes. Rendre attractif le centre-ville Depuis des dizaines d’années, la perspective avait été posée par certains d’une halle couverte dans le centre-bourg de Faverges en face de l’ancienne mairie. La nouvelle municipalité en avait fait un engagement fort en 2014, en portant l’idée renouvelée d’une halle culturelle et économique. Concours d’architectes Ce projet est maintenant arrivé à maturité après un concours d’architectes qui a rencontré un succès exceptionnel. Une quarantaine de candidats, quatre architectes retenus à concourir, des mois de travail, d’échanges et de créativité pour parvenir à un seul lauréat, le cabinet d’architecte Nao. Ce processus, garanti et validé par un jury dans lequel ont siégé des architectes experts et indépendants de l’activité du château et par sa ainsi que des élus de la majorité et de volonté de dynamiser le centre-bourg l’opposition, s’est conclu par un vote en matière d’activité économique et à une très large majorité du conseil d’urbanisme. municipal le 11 juillet dernier. Ce projet C’est dans ce contexte que la halle de grande qualité qui participera à la couverte pourra accueillir dès l’automne restructuration et à la redynamisation 2018 - quel que soit le temps - de du centre-bourg peut maintenant nombreux événements économiques continuer son chemin. Automne 2018 Cette halle sera un des ou culturels qui permettront aux habitants de se réunir, points d’attractivité de aux associations de Faverges-Seythenex, notre commune et, in fine, présenter leur action, aux commune centre de de notre territoire. Elle marchés de prendre une notre territoire, doit ne marquera pas une fin nouvelle dimension, aux aujourd’hui faire preuve en soi mais la poursuite commerçants d’organiser de plus de dynamisme encore pour jouer son rôle. C’est dans ce d’une dynamique forte pour notre commune. des événements, artistes amateurs professionnels et aux ou aux sens que se mobilise la municipalité jeunes du territoire de se produire et avec la création d’une maison de de proposer des moments magiques santé à proximité, le développement de partage et d’émotion. Atelier NAO CALENDRIER PRÉVISIONNEL 2018 mai juin juillet-août Fondations et travaux sur la tour Poteaux de charpente Charpente septembre Couverture BUDGET PRÉVISIONNEL DES TRAVAUX : 787 000 E HT automne Aménagements des sols 4

[close]

p. 5

Une belle insertion dans la ville La halle et sa petite tour, rappel de l’origine historique de notre commune, s’intègrent parfaitement dans le tissu urbain en matière de hauteur et de positionnement. C’est un «objet urbain» visible et massif qui participe à la valorisation du centre-bourg en répondant au bâtiment de l’office de tourisme. Couverture Un toit à forte pente, permettant d’évacuer la neige, des débords de toiture larges pour abriter les pieds des poteaux en bois, une couverture en tavaillons de mélèze. Atelier NAO Trois questions à l’atelier NAO Jacques Anglade et Adela Ciurea Qu’est-ce qui vous a attirés dans le projet de création d’une halle couverte à Faverges-Seythenex ? Le programme : une halle pouvant abriter à la fois les échanges commerciaux et culturels est l’espace public par excellence. Le lieu : intervenir dans un centre-ville remarquable et d’une manière si importante est une chance rare. La région : elle est riche en bois, qui est notre matériau favori. Comment avez-vous pris en compte les éléments de patrimoine historique présents dans le secteur ? Par trois éléments : La topologie radiale de la ville, que nous avons prise comme trame directrice. Le Tabellion : nous avons axé la halle sur l’entrée de celui-ci pour créer un lieu urbain privilégié. Et enfin la tour, que nous conservons comme ancrage au projet et pour les fonctions qu’elle abritera. En quelques mots, quelle est la particularité de l’atelier NAO ? L’atelier NAO est fondé sur l’idée de revenir sur la séparation entre architectes et ingénieurs : nous ne séparons pas structure et architecture, nous les faisons jouer ensemble. Dans ce projet par exemple, la structure est un moyen de résoudre des questions architecturales (transparence), voire urbanistiques (front urbain conservé). Atelier NAO Façades Les piliers en bois massifs (épicéa des forêts voisines) forment un front urbain très présent. La transparence du site est toutefois préservée grâce à des interstices entre chaque pilier. Des volets pivotants pourront, lorsque nécessaire, fermer les façades. Lien avec le Tabellion La halle s’ouvrira vers la maison du Tabellion et la portion de la rue Asghil Favre devenue piétonne. Une réunion publique sera organisée dans les prochains mois pour vous présenter le projet. Ouverture sur les places Piquand et Carnot Le Tabellion Office de tourisme La halle pourra servir : - de lieu d’accueil pour les marchés et des actions commerciales, - de lieu culturel pour des bals, concerts, théâtre, danse, cinéma... Halle couverte La Poste Alignement de la halle sur les Les Arcades bâtiments des Arcades pour plus d’ouverture et d’espace. Pourquoi l’atelier NAO a choisi d’implanter la halle en retrait par rapport à la rue de la République : - pour s’aligner sur les bâtiments des Arcades, côté place Carnot, - pour augmenter l’impression de surface de la place Piquand, - pour éloigner de la circulation les activités qui se dérouleront dans la halle. Circulation : une portion de la rue Asghil Favre deviendra piétonne. De même, une partie la rue Victor Hugo basculera en double sens. Parking : une large partie des places du parking du Tabellion sera repositionnée sur les voies alentours. 5

[close]

p. 6

N°7 - septembre 2017 C’est la rentrée Dans les écoles Développer l’apprentissage de la musique L’école de musique de FavergesSeythenex a recruté voici quelques années une Dumiste. Qu’est-ce qu’un «Dumiste»? Il s’agit d’une personne titulaire d’un diplôme universitaire de musicien intervenant (DUMI). Ces professionnels sont habilités, a minima, à intervenir en milieu scolaire, en maternelle et élémentaire. Ils travaillent en lien avec l’équipe pédagogique de l’école primaire et aident à développer chez l’enfant l’esprit critique, la créativité sonore et musicale, la culture musicale. L’apport d’une Dumiste sur le territoire de la commune est donc un soutien important aux équipes pédagogiques pour développer l’apprentissage de la musique à l’école. Jusqu’à aujourd’hui, les écoles faisaient le choix ou non de faire intervenir la Dumiste selon leur budget (dotation de la mairie et/ou du Sou des écoles). Selon que l’école souhaitait plutôt orienter ses actions dans un sens ou un autre, ou selon que le Sou des écoles était plus ou moins «riche», il se trouvait qu’il existait une inégalité très importante sur la question de l’apprentissage de la musique. Certains élèves pouvaient passer toute leur scolarité sans avoir d’interventions d’un professionnel, quand d’autres bénéficiaient d’interventions chaque année. Cette situation ne convient pas à la majorité municipale qui, de surcroît, souhaite donner plus de moyens aux écoles de la commune afin d’offrir une qualité d’enseignement exemplaire à l’échelle du territoire. La municipalité a donc fait le choix d’offrir directement, sans que les écoles aient à arbitrer sur les fonds qui leur sont alloués, un cycle d’apprentissage musical de 12 heures par an et par classe, de la grande section de maternelle au CM2. Cette nouveauté, de nature à améliorer l’apprentissage et la découverte pour les élèves scolarisés sur la Une «Dumiste» pour tous. Amandine Duret en intervention auprès d’enfants de l’école René Cassin. commune, est mise en place depuis la rentrée de septembre dans les écoles René Cassin, de Seythenex et de Viuz. Les deux écoles de hameaux, en classe unique, devraient bénéficier de la même proposition, sous réserve de trouver un contenu pédagogique pertinent, compte tenu des différences d’âges. Le coût d’une telle mesure variera, selon les années, entre 5 000 € et 10 000 €. Trois questions à Antoine Giacomoni, directeur du groupe scolaire de Viuz Vous défendez l’idée d’un parcours culturel dans les écoles du territoire. Pouvez-vous nous en expliquer le principe ? Tout d’abord, c’est pour l’Education nationale un impératif, une obligation que d’intégrer des actions culturelles dans le programme des maternelles et élémentaires. Et pour nous, enseignants du Pays de Faverges, c’est une volonté forte : que chaque enfant ait accès au moins à un spectacle, un film et une intervention d’un artiste au cours de son année scolaire. Toutes les écoles n’ont cependant pas les mêmes moyens (contribution de la commune, du Sou des écoles, de la coopérative...). L’apport de la commune de Faverges-Seythenex dans ce schéma, qu’est-ce que cela représente pour vous ? Tout. Une écoute de la part des élus, c’est la base. Une aide financière et l’engagement des différents services (techniques, scolaires), qui nous aident à la mise en oeuvre de nos actions. En quoi l’éducation musicale est-elle importante ? L’éducation artistique, c’est ce qui permet aux enfants de s’ouvrir au monde, aux autres. C’est pour nous une façon d’améliorer le «vivre ensemble». Une notion d’autant plus importante lorsque l’on regarde ce qui se passe autour de nous, la montée des communautarismes... Nous sommes convaincus qu’il est important que cette découverte du «vivre et faire ensemble» puisse être mise en oeuvre le plus tôt possible. Et donc, cette année à Viuz, quel sera le programme culturel ? Toutes les classes ont choisi un thème directeur, celui du cirque. A suivre... 6

[close]

p. 7

C’est la rentrée N°7 - septembre 2017 C. Rombouts Redonner vie au château de Faverges Leur projet de mise en valeur du château de Faverges a successivement séduit la commission chargée de réfléchir à l’avenir du château et le conseil municipal de Faverges-Seythenex. Le 11 juillet dernier, les élus se sont prononcés en faveur du projet présenté par Alexandra Giglio-Genèvre et Maximilien Genèvre, locataires du château depuis le 1er septembre 2017. Ils sont jeunes, pleins d’enthousiasme, d’énergie et de lucidité, avec déjà une solide expérience dans l’hôtellerie et le commerce. Depuis deux ans qu’ils cherchaient une opportunité dans la région, c’est finalement à Faverges, territoire aimé et bien connu d’eux, qu’ils ont posé leurs valises et concrétisé leur projet. Depuis le 1er septembre, Alexandra Giglio-Genèvre et Maximilien Genèvre sont les nouveaux locataires (bail emphytéotique, voir ci-dessous) et responsables du château de Faverges. Leur parcours Pour avoir passé toute son enfance à Faverges, Alexandra connaît bien le territoire. Après une formation hôtelière à Thonon, puis une licence professionnelle de tourisme à Paris, Alexandra a enchaîné les missions pour le groupe Hilton puis en hôtellerie-restauration à Genève, autour du lac et au Canada. Quant à Maximilien, originaire du Vaucluse, après des études en Staps (sport), de management et de commerce, il a travaillé chez Mulliez puis Lidl où il occupait le poste de chef de vente secteur. Une volonté d’ouverture Mariages, fêtes de familles, séminaires, gîte et café gourmand sont les activités principales qu’ils réservent pour le château, après une première phase de travaux qui leur permettra d’ouvrir les portes en mai 2018. La tour et le muséum seront toujours accessibles et visitables et le couple souhaite s’intégrer activement dans la vie locale, culturelle et économique, en travaillant notamment avec des producteurs locaux. Donjon et museum des papillons Pas de changement pour le donjon et le museum des papillons installés sur le site du château et accessibles au public dans les mêmes conditions. Le donjon est ouvert : - du 1er septembre au 18 juin sur rendez-vous préalable du lundi au samedi à partir de 6 personnes. - du 19 juin au 10 septembre août tous les jours de 14h30 à 18h30. Contact : 04 50 32 45 99. Le museum des papillons se visite de la mi-juin à la mi-septembre. Alexandra et Maximilien vous présenteront leur projet lors d’une réunion publique le 7 décembre prochain, à 20h à la salle polyvalente de Faverges. A découvrir : www.chateaudefaverges.com chateaudefaverges Bail emphytéotique : La commune reste propriétaire du château dont elle confie la gestion à M. et Mme Genèvre dans le cadre d’un bail emphytéotique de 50 ans. Plus qu’un simple locataire, le couple devra dans ce cadre assumer certaines responsabilités du propriétaire. 7

[close]

p. 8

N°7 - septembre 2017 L’actu des travaux Démolitions annoncées La démolition de l’ancienne clinique Berger devrait intervenir cet automne. Un nouveau bâtiment sera construit, plus fonctionnel et respectant les normes d’accessibilité, pour y accueillir des logements et peut-être également des commerces et des services publics. Le bâtiment voisin de la maison funéraire, qui hébergeait le magasin «Au fil des saisons» jusqu’à l’incendie qui l’a presque totalement détruit, sera démoli à l’automne, dans la perspective d’un projet de complément au service public funéraire (jardin du souvenir...). Dans le cadre de l’aménagement de la maison de santé, la maison «Gaudin», située entre l’école de musique et la rue Jean Cochet, sera démolie à la mi-octobre. Accès au collège L’aménagement global des accès au collège Jean Lachenal est aujourd’hui terminé. Les entreprises sont intervenues durant l’été pour réaliser l’ensemble des équipements et voiries (rond-point, voie d’accès pour les bus, trottoirs, parkings...), après avoir procédé à la démolition de la maison Guazzoni, en bordure de la route de Favergettes. L’établissement a ouvert ses portes à ses collégiens dans une nouvelle configuration, plus sécurisée et pratique. Les bus scolaires empruntent désormais la voie qui leur est réservée. Des trottoirs plus sécurisés pour les piétons sont en cours d’aménagement le long de la route de Favergettes. R. Bouvard 8

[close]

p. 9

Stade Carquex - une rénovation attendue N°7 - septembre 2017 Le stade Carquex n’avait pas connu de gros aménagements depuis plus de trente ans. A l’époque, l’objectif était d’homologuer le terrain de football et, par voie de conséquence, la piste d’athlétisme est passée de 333 m à 373 m. Cette rénovation, en cours depuis l’été et projet de mandat de l’actuelle majorité, porte sur deux points principaux : - la mise en place d’un éclairage qui bénéficiera à Foot Sud 74 et à l’Espérance favergienne pendant les saisons intermédiaires et l’hiver, suivant l’état du terrain, Le stade Carquex accueille en utilisateurs réguliers, les élèves du collège (650), les footballeurs de Foot Sud 74 (282) et les athlètes de l’Espérance favergienne (240). Remplacement de la clôture 6 couloirs pour le 100 mètres - une transformation de la piste, des aires de sauts et de lancer, en passant d’un stabilisé de plus de 30 ans d’âge à un revêtement synthétique qui permettra une utilisation «tous temps» pour les collégiens et les athlètes de l’Espérance. Renouvellement du revêtement de la piste d’athlétisme Lancer de javelot Saut en hauteur Saut à la perche Saut en longueur Aire de lancer de poids Tribunes existantes Aire de lancer de disque Trois questions à Franck Bernard, président de l’Espérance favergienne Qu’est-ce que ces travaux vont changer dans la pratique de l’athlétisme ? Ces travaux vont permettre d’offrir aux 240 licenciés de l’Espérance, utilisateurs potentiels du stade, des conditions d’entraînement idéales et homogènes avec la salle omnisports. L’aménagement du stade, la piste en synthétique, son drainage, l’éclairage... vont permettre une utilisation plus importante tout au long de l’année. Avez-vous été associés à la réflexion sur les aménagements ? Bien sûr, dès le début du projet, Christian Bailly* nous a associés à la réflexion et nous a tenus au courant des avancements, des consultations avec les entreprises, mais aussi dans le choix du matériel spécifique et des options d’aménagement de la piste et des environs (éclairage, etc.). Et pour l’accueil de manifestations sportives ? Je pense que Faverges Seythenex disposera, dès cet hiver, d’atouts importants pour être un rendez-vous départemental, régional voire national pour l’athlétisme. (Stages, regroupements, formations d’entraîneurs et de juges, etc.) Le stade avec sa piste et ses équipements, la salle omnisports avec ses installations propres à l’athlétisme, le château de Faverges pour l’hébergement (à condition de bénéficier de tarifs intéressants) seront des atouts forts pour développer l’athlétisme audelà de notre club. Rares sont les communes qui peuvent proposer des installations et des conditions d’entrainement spécifiques pour le développement de notre sport et nous nous en réjouissons ! * Adjoint au maire délégué au sport. 9

[close]

p. 10

N°7 - septembre 2017 Actualités Réseaux enterrés Route de Favergettes, d’importants travaux sont mis en oeuvre : - travaux d’assainissement par le SILA (Syndicat Intercommunal du Lac d’Annecy), - réfection du réseau d’eau potable, des trottoirs et de la voirie par la commune. Ces mêmes travaux seront prochainement conduits sur l’avenue de Horgen, à compter de la mi-octobre, avec de surcroît, la mise en souterrain des réseaux secs (France télécom, éclairage public, EDF). L’actu des travaux Fibre optique Le SYANE 74 (Syndicat des Energies et de l’Aménagement Numérique de la Haute-Savoie) entreprend d’importants travaux pour le déploiement de la fibre optique sur notre commune et pour ce faire, a missionné l’entreprise OT Engineering. Cette entreprise intervient petit à petit sur les nombreux quartiers de Faverges-Seythenex concernés : routed’Annecy,routedeFavergettes, rue de l’Annonciation, rue des Epinettes, avenue de Horgen, avenue Blanc du Pelloux, rue Asghil Favre, rue du Tabellion, rue Victor Hugo, route de Tamié, rue Nicolas Blanc, rue Gambetta, route d’Albertville, rue de la Gare, rue des Boucheries, route du Thovey, rue du Bief, route de Cons Sainte-Colombe, rue de La Sambuy, route du Villaret, route des Grottes, route de Thônes entre le cimetière et la sortie d’agglomération, route du Noyeray entre la route de Thônes et la sortie d’agglomération. Raccordement aux particuliers Sur Faverges-Seythenex, le réseau public en fibre optique du SYANE devrait desservir les logements selon deux calendriers : une phase en 2018, une seconde entre 2019 et 2025. Cours de tennis La commune poursuit ses investissements afin de permettre au Tennis-club de Faverges de rester attractif et dynamique. Deux courts de tennis extérieurs ont ainsi fait l’objet de travaux en 2017 : - le court n°4, âgé d’une trentaine d’années et en fin de vie, a été rénové. Un nouveau court en béton poreux a pris place sur l’ancien. - le court n°5 a été réparé (ponçage, rebouchage et remplacement de certaines zones, par substitution du béton poreux endommagé). Les deux courts ont également été remis en peinture et des lignes de jeu intermédiaires pour du mini-tennis tracées afin de faciliter la pratique du jeu pour les enfants. Montant total des travaux : 23 306 €HT. Plus d’info sur le site : www.syane.fr Accès à La Sambuy A partir de fin septembre, Enedis, gestionnaire du réseau d’électricité en France, procèdera à l’enterrement de la ligne haute tension qui alimente la station de La Sambuy. Ces travaux, très importants en terme de moyens matériels et humains tout comme de financement, vont grandement améliorer la desserte en électricité de la station. Ils entraîneront cependant une coupure de la route, en semaine, entre 8h le matin et 17h30 le soir. Accès à Mont-Bogon et Montmin Le Conseil départemental a entrepris des travaux de réfection du pont de Vesonne, au pied de la RD42 montant à MontBogon puis Montmin. Les travaux devraient durer six semaines. Une déviation par la route du Villard, le chemin de la Forge et le passage du Moulin. est mise en place pour les véhicules légers. Quant aux véhicules de plus de 3,5 t), ils doivent passer par Talloires et Montmin. S. Zins 10

[close]

p. 11

M. Mercier Un peu, beaucoup, passionnément... Jardinons à Faverges-Seythenex Samedi 28 octobre à 18 heures Participez à la soirée de projection de vos photos, au foyer rural de Seythenex Envoyez les meilleures photos de vos réalisations, au potager, au jardin d’agrément ou au balcon. Projection sur grand écran autour du verre de l’amitié. Tous les participants seront récompensés ! JardinonsFavergesSeythenex Email : com@faverges.fr Eclairage dans les hameaux A compter du 1er novembre, l’éclairage public sera suspendu de 23h à 5h dans les hameaux de Seythenex. Cette mesure a un double objectif : - réaliser des économies d’énergie, - diminuer l’impact de l’éclairage public sur le développement de la biodiversité (l’éclairage artificiel nocturne a un impact certain sur la faune et la flore et l’on parle désormais de pollution lumineuse la nuit). Elle permettra également d’homogénéiser les pratiques sur l’ensemble des hameaux de FavergesSeythenex. Actualités N°7 - septembre 2017 Des nouvelles de la maison de santé intercommunale Depuis 2010-2011, la question de la couverture en professionnels de santé de notre territoire est un sujet d’importance. La Communauté de communes avait identifié dès cet instant ce point délicat en matière de service public. L’Agence Régionale de Santé (ARS), en classant les communes du territoire en état de «vigilance», avait confirmé les craintes des élus et des habitants. Contrairement aux idées reçues, créer une maison de santé n’est pas si simple. Ce n’est pas qu’une question de locaux. Il faut bien sûr une collectivité qui porte le projet et s’engage dans la réalisation et la gestion dans ce cas précis (les médecins ne seront que locataires), mais il faut aussi, et surtout, au préalable, des médecins mobilisés dont un référent. Les mises à disposition de locaux avant l’engagement des professionnels de santé ont été presque toutes, au niveau national, vouées à un échec total ou partiel. Locaux provisoires C’est pourquoi il a fallu du temps. Le territoire sait aujourd’hui pouvoir compter sur l’engagement du Docteur Legros et de ses confrères présents dans la maison de santé provisoire, face à La Soierie. Il faut d’ailleurs saluer comme il se doit cet engagement. C’est aussi pour permettre de lancer ce regroupement que la Communauté de communes et la commune de Faverges ont permis l’installation, en 2015, de ces locaux provisoires. Il fallait ensuite trouver un lieu et définir un projet. Les services de soin de proximité doivent pouvoir être situés sur un lieu central du territoire pour des questions d’accessibilité au plus grand nombre notamment. C’est dans ce cadre que la commune de Faverges-Seythenex a proposé de développer un projet intégrant une maison de santé au cœur de la ville, sur la place Gambetta, bénéficiant d’une situation géographique excellente, d’une capacité de stationnements publics et d’une proximité avec les arrêts de transports en commun. Un projet intercommunal, piloté par FavergesSeythenex Une autre décision importante est intervenue à l’automne 2016 : la commune de Faverges-Seythenex a proposé à la Communauté de communes, pour des raisons d’efficacité et de rapidité, de piloter l’ensemble du projet pour le territoire. Dès lors, le choix du promoteur, d’un projet et la préparation du permis de construire se sont réalisés en à peine un peu plus de six mois. C’est deux à trois fois plus rapide - pour une opération relativement complexe que ce qui est normalement constaté. Permis de construire accordé C’est donc le 17 août dernier, après une instruction qui a elle-même mobilisé toutes les énergies, que le permis de construire a été délivré. L’engagement d’une livraison des locaux de la maison de santé fin 2018-début 2019 est donc toujours d’actualité. Ce projet a mis de nombreuses années à voir le jour. C’est vrai. Cela peut sembler long. Mais il était important que tous les éléments et les acteurs soient réunis dans un même accord pour le succès de cette opération. RAPPEL La maison de santé accueillera : - 5 à 6 médecins généralistes, - des kinésithérapeutes, - un cabinet d’infirmières, - des ophtalmologues, - une diététicienne, - une sage-femme (a minima). Un cabinet de radiologie sera également présent à côté de la maison de santé. 11

[close]

p. 12

LA RÉTROSPECTIVE - en images M. Martinet FARO Voyages, échanges 60 Bühlertaliens sont venus en séjour à Faverges en juin dernier. La délégation conduite par Hans-Peter Braun, maire de Bühlertal et Tino Reting, président du comité de jumelage, a été accueillie au château. Le groupe s’est plu à découvrir l’ensemble des animations et activités proposées par le comité de jumelage : visite des Aravis et de la coopérative laitière de Flumet, découverte de l’abbaye de Hautecombe, promenade sur le lac du Bourget et le canal de Savières, repas gastronomique… Chorale beatbox poésie et HK Concert à Doussard Début juin, un groupe de Favergiens, élus, adhérents et amis de l’association Faro, s’est rendu à Roncobello passer un très agréable séjour dans la petite ville italienne. Le séjour, le premier sans Alain Milesi, fondateur du pacte d’amitié et président de Faro, s’est trouvé teinté d’émotion, en particulier au moment de la plantation par les deux maires d’un arbre, symbole des liens établis entre les deux communes. Magnifique concert donné le 16 juin sur la plage de Doussard, avec le chanteur HK, en tournée pour son dernier album «L’empire de papier» et en résidence à Faverges-Seythenex dans le cadre de Fabric’Arts. Une première partie a mis en avant 150 enfants et jeunes, et tout leur travail accompli dans le cadre de Fabric’Arts avec la Cie Sylvie Santi. Des moments magiques de partage avec un très large public enchanté, dans un cadre enchanteur, entre lac et montagnes. Sérénité, douceur, beauté des musiques et des textes... Ce fut une réussite. 12

[close]

p. 13

C. Rombouts LA RÉTROSPECTIVE - en images Festival Les Sources sonores Du pure classique au «trad» québécois, en passant par le répertoire opéra revisité par une cantatrice enthousiaste et n’ayant pas froid aux yeux, le Festival des Sources sonores a ravi et réuni les mélomanes, les curieux, les voisins, les touristes. Du 3 au 8 juillet, c’était scènes ouvertes en ville, dans le jardin du musée archéologique (très belle nouvelle scène repérée à cette occasion), au château, au pied de La Sambuy... Une nouvelle fois, l’école de musique et l’Harmonie de Faverges-Seythenex, accompagnées de ses bénévoles, professeurs, élèves, musiciens en herbe ou confirmés... a offert au territoire une magnifique semaine de concerts. 13 C. Bailly

[close]

p. 14

LA RÉTROSPECTIVE - en images La Combe mystérieuse Joli succès pour la journée du 15 août dédiée à la mise en valeur de la Combe de La Sambuy. Différents ateliers ont permis de découvrir les particularités du site : musée hors les murs, monde des insectes, visite de la mine de fer, découverte de la spéléologie, dégustation de tomme de chèvre des alpages locaux… Concert champêtre Dans le cadre du Festival des cabanes, la ville de Faverges-Seythenex a proposé le 23 août un concert d’un duo plein de charme, «Little Coquette», au pied de la cabane des Prières. Jessica Martin Maresco au chant et Fred Demoor à la guitare, un répertoire musical autour du jazz des années 30 et le vallon de Tamié comme écrin pour un concert plein de charme ! 14

[close]

p. 15

Numerica Photos Club LA RÉTROSPECTIVE - en images Sons et lumière 13 juillet, Nuit du feu : bal et feux d’artifice au programme d’une belle soirée qui, chaque année, rassemble un large public. Les Jeudis de l’été Les «Jeudis de l’été», devant l’Office de tourisme, ont proposé un cocktail d’animations musicales durant tout l’été. Le 20 juillet, c’était le groupe Fayard qui était en représentation, pour un concert de mots et d’idées soigneusement mis en scène. Fayard est connu pour le regard qu’il porte sur les travers du genre humain. On a plaisir à entendre les deux André, chanteurs, pointer ce qui dérange, émeut et mobilise. Ecouter Fayard, c’est aussi une façon de découvrir André Gruffaz, conseiller municipal, sous une autre facette. L’élu chantant de FavergesSeythenex, c’est lui ! Musique et nature Deux concerts à Seythenex puis Faverges, proposé par le Festival «Musique et nature en Bauges» A. Rouquet Musique et nature en Bauges 15

[close]

Comments

no comments yet