Brochure du programme Ecran large sur tableau noir 2017/2018 • Liège / Namur

 

Embed or link this publication

Description

Le détail des séances dans les cinémas le Parc, Sauvenière et Caméo

Popular Pages


p. 1

LIÈGE NAMUR Les Grands Esprits d’Olivier Ayache-Vidal 2017-2018 Iqbal de Michel Fuzellier et Babak Payami

[close]

p. 2

Le Vent dans les roseaux Une manifestation organisée par le centre culturel Les Grignoux. Avec le soutien de la Wallonie et de la Fédération Wallonie-Bruxelles et l’aide d’Europa Cinémas. Cette opération bénéficie de l’accompagnement du CSEM (Conseil Supérieur de l’Éducation aux Médias). Supplément au périodique le Journal des Grignoux n° 258 septembre-octobre 2017. Ed. resp. : Michel Condé, 30 rue des Vennes 4020 Liège. Bureau de dépôt : Liège 1. © Août 2017, Les Grignoux. Toute reproduction interdite sans l’autorisation des auteurs (Michel Condé, Fabienne Crevits, Vinciane Fonck, Florence Leone, Anne Vervier). Cinéma Le Parc 22 rue Carpay 4020 Liège-Droixhe. Cinéma Sauvenière 12 place Xavier Neujean 4000 Liège. Cinéma Churchill 20 rue du Mouton blanc 4000 Liège. Cinéma Caméo 49 rue des Carmes 5000 Namur. Tél. 04 222 27 78 (Les Grignoux) http://www.grignoux.be contact@grignoux.be Le programme des matinées scolaires est disponible sur les pages : http://www.ecranlarge.be

[close]

p. 3

Le cinéma, dans sa meilleure part, nous fait découvrir le monde, nous ouvre les yeux sur des réalités que nous ignorions, nous fait partager l’expérience et les émotions de personnes qui sans cela pourraient nous paraître lointaines ou étrangères. Nous espérons que cette nouvelle saison d’Écran large sur tableau noir sera l’occasion pour les enseignants et leurs élèves de faire de belles découvertes et d’aller à la rencontre de la diversité du monde et de ses habitants. Pour le secondaire. On ne citera que quelques titres, Les Grands Esprits d’abord, une comédie pleine d’intelligence avec un Denis Podalydès professeur dans un lycée huppé qui se retrouve malgré lui dans un collège de banlieue où ses conceptions pédagogiques seront mises à l’épreuve. The Circle est un thriller qui anticipe le devenir possible de notre environnement informatique avec des réseaux sociaux de plus en plus étendus et une intrusion Éditorial de plus en plus inquiétante dans notre vie privée. Deux films donc qui questionnent de façon vivante et intelligente le monde qui nous entoure. Mais bien d’autres titres sont susceptibles d’intéresser les jeunes spectateurs et leurs enseignants. Pour le primaire. Iqbal sera certainement un film marquant pour les élèves de primaire puisqu’il évoque de façon sensible et attachante le travail des enfants. Wallay, pour les un peu plus grands, raconte comment le jeune Ady, gamin turbulent, est envoyé chez son oncle au Burkina Faso : ce sera un choc des cultures, des façons de vivre, mais aussi une rencontre enrichissante pour les uns et les autres ! Plus inattendu, Zombillénium nous fera partir à la découverte d’un étrange parc d’attractions rempli de monstres et autres morts-vivants ! Le film idéal en période d’Halloween ! Pour le maternel. Les plus jeunes spectateurs ne seront pas oubliés et ils découvriront sans doute lors d’une première sortie au cinéma de très beaux dessins animés, adaptés à leur âge comme le Vent dans les roseaux où une sympathique chouette les entraînera dans des aventures pleines de liberté, ou encore Myrtille et le Père Noël, un joli conte à voir sous la neige ! Éducation au cinéma. Le cinéma est un plaisir, mais c’est aussi un lieu de réflexion, de découverte, d’analyse, autrement dit un formidable outil d’éducation. Et nous sommes persuadés que les enseignants sont les mieux capables d’initier enfants et adolescents au cinéma de façon vivante et intelligente. C’est pour cela que nous proposons dans les dossiers pédagogiques d’Écran large sur tableau noir des animations qui peuvent être facilement mises en œuvre par les enseignants en se basant sur les compétences multiples qui sont déjà les leurs. Bonnes projections à Liège et à Namur ! L’équipe des Grignoux MERCREDI 27 SEPTEMBRE Portes ouvertes aux enseignants ! Pour les enseignants, nous organiserons le mercredi 27 septembre une matinée spéciale de projection de plusieurs films présentés dans le cadre d’Écran large sur tableau noir. Ce sera l’occasion pour les enseignants, éventuellement accompagnés de leurs enfants, de découvrir les films qu’ils ne connaissent pas et qu’ils sont susceptibles de voir avec leurs élèves. L’entrée (pour un enseignant et un enfant accompagnant) sera gratuite sur réservation (par téléphone à Liège au 04 222 27 78 ou par e-mail à Namur EcranLargeNamur@grignoux.be) et présentation de la carte PROF. Ces séances seront également ouvertes au public (4,60 €) dans la limite des places disponibles. Les films visibles ainsi que les modalités pratiques sont repris dans le Journal des Grignoux n° 258 ainsi que sur le site web à la page Écran large sur tableau noir.

[close]

p. 4

Passeports–étudiants Enseignants, devenez la personne-relais auprès de votre école et offrez un passeport-étudiant à vos élèves. Vous participez régulièrement avec vos élèves aux séances d’Écran large sur tableau noir. Vous parlez souvent de cinéma avec vos élèves… Vous leur donnez le « goût » du cinéma. Vous aimeriez qu’ils poursuivent seuls leur découverte… Alors, devenez une personne-relais et permettezleur d’obtenir un tarif préférentiel grâce au passeport-étudiant. Le passeport-étudiant accorde à son détenteur et à un accompagnant l’entrée à 4,60 € par personne. Comment faire ? ÒÒDemandez l’accord de votre direction. ÒÒRéservez un espace visible dans votre établissement à des affiches et passez régulièrement aux Grignoux chercher ces affiches. ÒÒRéservez un espace visible dans votre établissement au journal des Grignoux. ÒÒEn échange, chacun de vos élèves reçoit un passeport-étudiant, valable dans toutes les salles des Grignoux. LIÈGE Christine Legros : christine.legros@grignoux.be NAMUR Fabienne Crevits : fabienne.crevits@grignoux.be Les dossiers pédagogiques dossier pédagogique ÒÒPour chaque film, un dossier pédagogique est réalisé. ÒÒL’enseignant reçoit gratuitement le dossier par voie postale une dizaine de jours à l’avance. ÒÒChaque dossier propose plusieurs pistes d’animation facilement exploitables en classe. Zombillénium Les animations – LIÈGE LIÈGE Animation ÒÒDes animations sont proposées aux écoles du fondamental (maternel et primaire) de la région liégeoise après la vision de plusieurs films repris dans cette brochure : ces films sont signalés par le logo ci-dessus. ÒÒCes animations ont lieu dans les classes intéressées et sont assurées par des animatrices professionnelles. Leur prix est de 25 € par animation et par classe dans le maternel et de 40 € dans le primaire. ÒÒIl est indispensable de réserver ces animations auprès de Laurence Gales ou Noémie Theunissen aux Grignoux (04 222 27 78). Les animations – NAMUR NAMUR Animation ÒÒPlusieurs associations proposent des animations pour accompagner les films proposés en séances scolaires au Caméo à Namur. Ces animations sont brièvement décrites dans cette brochure aux pages des films concernés et sont signalées par le logo ci-dessus.

[close]

p. 5

Wallay Maternel fiche Bon voyage, Dimitri ! 55 Capelito et ses amis 51 La Balade de Babouchka 17 La Chouette entre veille et sommeil 14 La Fontaine fait son cinéma 29 La Sorcière dans les airs 34 Laban, le petit fantôme 11 La Grande Course au fromage 30 Le Grand Méchant Renard et autres contes 05 Le Gruffalo 54 Le Parfum de la carotte 01 Le Vent dans les roseaux 08 Les Nouvelles Aventures 46 de Gros-Pois et Petit-Point Les Trois Brigands 49 Lilla Anna 43 Mimi et Lisa 07 Monsieur Bout-de-Bois 21 Myrtille et la lettre au père Noël 24 Sametka, la chenille qui danse 38 Un conte peut en cacher un autre 39 TOUS LES FILMS L’agenda des séances scolaires est régulièrement actualisé et visible à la page : http://www.ecranlarge.be Primaire fiche Adama 27 Comme un lion 50 Comment j’ai rencontré mon père 19 De Geweldige Beer 53 Enfants du Hasard 09 Gus, Petit oiseau, grand Voyage 48 Iqbal 03 Julius et le père Noël 25 L’Ours montagne 53 La Forteresse suspendue 52 La Grande Course au fromage 30 Le Garçon et la Bête 47 Le Grand Méchant Renard et autres contes 05 Le Vent dans les roseaux 08 Le Voyage de Fanny 41 Les Malheurs de Sophie 15 Les Trois Brigands 49 Ma vie de courgette 22 Mimi et Lisa 07 Rouge comme le ciel VF 44 Tout en haut du monde 32 Un conte peut en cacher un autre 39 Un sac de billes 02 Wallay 35 Zombillénium 12 Secondaire fiche Antartica 56 Chez nous 04 Chocolat 28 Comme un lion 50 Comment j’ai rencontré mon père 19 Demain 36 Enfants du Hasard 09 I Am Not Your Negro 45 Jamais contente 23 Keeper 42 Knock 16 L’Atelier 37 La Route d’Istanbul 40 Le Ciel attendra 26 Le Procès du siècle 13 Les Grands Esprits 06 Moi, Daniel Blake 33 Noces 18 Nos patriotes 20 Qu’est-ce qu’on attend ? 31 Road to Istanbul 40 The Circle 10 Un sac de billes 02 Wallay 35

[close]

p. 6

Maternel M Dossier pédagogique LIÈGE Animation mercredi 4 octobre à 9 h 15 jeudi 12 octobre à 9 h 15 mardi 17 octobre à 9 h 45 mercredi 20 septembre à 10 h 15 vendredi 22 septembre à 10 h 15 jeudi 28 septembre à 10 h 15 lundi 2 octobre à 10 h 15 mardi 10 octobre à 10 h 15 FICHE 01 Le Parfum de la carotte un programme de courts métrages d’animation de Rémi Durin et Arnaud Demuynck, Anne Viel, Pascale Hecquet et Marjorie Caup. France/Belgique, 2014, 45 mn ÒÒConçu pour les tout petits, ce programme rassemble autour du thème de la carotte quatre courts métrages d’animation des plus savoureux : nature, en confiture, en cake ou en soupe, le précieux légume devient ici prétexte à quelques leçons essentielles pour une vie en société équilibrée et agréable. Il convient donc particulièrement bien aux enfants qui entament leur parcours scolaire et, en même temps, l’apprentissage de la vie collective. ÒÒAu-delà d’une approche originale de la chaîne alimentaire et d’un questionnement sur notre propre rapport à la nourriture, le partage (Le Petit Hérisson partageur), la solidarité (La Carotte géante) ou encore la découverte et le respect de l’autre (Le Parfum de la Carotte) sont les valeurs fondatrices du programme. Celui-ci se distingue par ailleurs par la qualité de son graphisme, par sa candeur, son humour et la simplicité de ses histoires. Ainsi dans le court métrage qui donne son titre au programme, on remarque la richesse des dialogues rimés et des chansonnettes, qui peuvent être une belle occasion de développer le langage et de jouer avec les mots. C’est en effet sur le mode de la comédie musicale que le film invite les enfants à découvrir les aventures culinaires d’un lapin et d’un écureuil. Aux prises avec un renard, ces deux herbivores vont vite réaliser combien il est important de dépasser leurs petites querelles de voisinage pour être en sécurité, mais aussi et surtout pour vivre dans la bonne humeur et la bonne entente. Public ÒÒÀ partir de 3 ans Quelques aspects du film à exploiter ÒÒNotre alimentation : le goût, la santé ÒÒLa chaîne alimentaire ÒÒVivre ensemble : valeurs et leçons de vie  ÒÒDes mots et des rimes

[close]

p. 7

Primaire P Dossier Secondaire S pédagogique FICHE 02 jeudi 11 janvier à 9 h 30 vendredi 12 janvier à 9 h 30 mardi 16 janvier à 9 h 30 lundi 22 janvier à 9 h 30 mercredi 20 septembre à 9 h 30 vendredi 22 septembre à 9 h 30 jeudi 28 septembre à 9 h 30 vendredi 9 mars à 9 h 45 jeudi 15 mars à 9 h 30 vendredi 16 mars à 9 h 30 vendredi 23 mars à 9 h 30 Un sac de billes  un film de Christian Duguay France, 2016, 1 h 53 ÒÒAdapté d’un récit autobiographique de Joseph Joffo, Un sac de billes raconte le périple de deux enfants juifs qui, en 1942, quittent Paris pour échapper aux persécutions nazies et qui passent en zone dite « libre » où ils espèrent être en sécurité. Mais la menace nazie n’a pas disparu même si elle semble lointaine sur les bords ensoleillés de la Méditerranée, et toute la famille risque d’être encore confrontée à de rudes épreuves. ÒÒLe film de Christian Duguay, comme le roman dont il s’inspire, touche sans aucun doute un grand nombre de spectateurs, et cela pour de multiples raisons. D’abord, il évoque une des pages les plus sombres de l’histoire du xxe siècle, celle de la destruction des Juifs d’Europe par les nazis. Il raconte sur le vif comment les persécu- tions se sont déroulées, dans quel climat ont dû vivre (ou survivre) les victimes, de quelles complicités elles ont éventuellement bénéficié, mais également de quelles lâchetés et de quelles traîtrises elles ont pu être l’objet. La petite histoire, celle d’individus ordinaires obligés de continuer à vivre au quotidien, permet ainsi de mieux comprendre la Grande Histoire qui ne se résume pas à quelques dates ni à quelques événements-clés. Mais surtout, le film se met à hauteur de deux enfants : Jo, dix ans à peine, et son grand frère Maurice à peine plus âgé. C’est leur regard sur le monde qui est privilégié, ce sont leurs soucis et leurs préoccupations d’enfants qui interpellent les spectateurs, c’est surtout leur entrée brutale dans l’âge adulte, marquée par la perte et le deuil, qui nous émeut et nous bouleverse. Certaines scènes comme celle où le père de famille interdit à Jo de révéler à quiconque qu’il est juif resteront longtemps en mémoire. Public ÒÒDe 9 à 12 ans Quelques aspects du film à exploiter ÒÒLe nazisme et la persécution des Juifs ÒÒÊtre séparé de sa famille ÒÒGrandir et devenir adulte ÒÒUn regard d’enfants ?

[close]

p. 8

Primaire P Dossier pédagogique LIÈGE Animation NAMUR Animation lundi 2 octobre à 9 h 15 mercredi 18 octobre à 9 h 15 vendredi 27 octobre à 9 h 45 mardi 5 décembre à 9 h 15 vendredi 8 décembre à 9 h 45 jeudi 3 mai à 9 h 30 lundi 7 mai à 9 h 30 mercredi 9 mai à 9 h 30 mardi 17 octobre à 13 h 30 jeudi 28 septembre à 10 h 00 lundi 2 octobre à 9 h 45 mercredi 4 octobre à 9 h 45 vendredi 6 octobre à 9 h 45 mardi 10 octobre à 9 h 45 jeudi 12 octobre à 9 h 45 vendredi 13 octobre à 9 h 45 lundi 23 octobre à 9 h 45 mardi 24 octobre à 9 h 45 FICHE 03 Iqbal, l’enfant qui n’avait pas peur un film d’animation de Michel Fuzellier et Babak Payami France, 2016, 1 h 20 ÒÒIqbal vit dans la montagne avec sa maman et son frère. Mais celui-ci est malade et il faut des médicaments pour le guérir. Iqbal a le cœur sur la main : il est tout prêt à vendre sa petite chèvre adorée (un cadeau de son papa) pour acheter le remède. Le voilà parti seul en ville. Mais au marché, il rencontre un homme prêt à l’aider qui lui propose beaucoup mieux qu’un prix pour sa chèvre : un travail qui lui permettra de gagner de l’argent et de garder l’animal. Mieux encore, cet homme va acheter lui-même les médicaments pour Aziz et les apporter à la maison, juste après avoir conduit Iqbal à l’atelier… Erreur fatale pour Iqbal que de faire confiance à un inconnu ! ÒÒCette histoire s’inspire de la vie d’Iqbal Masih, un enfant pakistanais qui a été exploité des années durant dans un atelier de fabrication de tapis. La séquestration, les conditions de travail pénibles, la complicité des consommateurs occidentaux : tous ces aspects de l’exploitation des enfants par le travail sont abordés dans le film, mais jamais brutalement. La véritable histoire d’Iqbal Masih, bien plus tragique encore, est ici romancée de manière à sensibiliser le jeune public avec intelligence et subtilité. Public ÒÒDe 7 ans à 12 ans Quelques aspects du film à exploiter ÒÒL’exploitation des enfants par le travail ÒÒLa fiction « basée sur une histoire vraie » ÒÒFaut-il travailler pour grandir ? À Namur, le CNCD 11.11.11 propose une animation en classe pour poursuivre la projection du film. Réservation obligatoire : namur@cncd.be

[close]

p. 9

Secondaire S Dossier pédagogique FICHE 04 vendredi 29 septembre à 9 h 30 jeudi 5 octobre à 9 h 30 lundi 16 octobre à 9 h 30 vendredi 20 octobre à 9 h 30 mardi 24 octobre à 9 h 30 vendredi 29 septembre à 9 h 30 mardi 3 octobre à 9 h 30 jeudi 5 octobre à 9 h 30 lundi 9 octobre à 9 h 30 vendredi 13 octobre à 9 h 30 lundi 16 octobre à 9 h 30 mardi 17 octobre à 9 h 30 Chez Nous un film de Lucas Belvaux France/Belgique, 2017, 1 h 58 ÒÒJeune mère célibataire vivant dans le nord de la France, Pauline est infirmière à domicile. À ce titre, elle côtoie quotidiennement la souffrance et la misère sociale. Entre l’éducation de ses enfants, les soins apportés aux patients et le temps consacré aux multiples tâches que réclame l’état de santé préoccupant de son père, Pauline n’a pas le temps de penser à elle ni à sa vie. À l’occasion de l’entraînement de foot auquel participe son fils Tom, elle retrouve par un hasard Stéphane, son amour de jeunesse, avec qui elle va renouer. C’est aussi à ce moment-là que le Docteur Berthier, médecin de famille très présent lors de la fin de vie et du décès de sa mère, lui propose de se présenter aux élections municipales sur la liste du Rassemble- ment National Populaire, un parti identitaire dérivé du Bloc. ÒÒÀ travers le parcours de la jeune femme, le réalisateur belge Lucas Belvaux s’attache à ausculter de près la manière dont fonctionnent les partis d’extrême droite : comment ils exploitent les régions économiquement sinistrées et la désespérance sociale liée à ce déclin ; comment ils tirent profit du climat anxiogène ambiant ; comment ils s’emploient à lisser leur image ; comment ils masquent une idéologie haineuse et raciste en s’appropriant des valeurs démocratiques fondamentales comme la liberté ou la justice sociale ; comment, enfin, ils créent de l’empathie en disant partager les difficultés des gens et en se présentant dès lors comme seuls capables d’y apporter de vraies solutions… Public ÒÒÀ partir de 15 ans, notamment dans le cadre des cours d’éducation à la philosophie et à la citoyenneté, de français et de sciences sociales. Quelques aspects du film à exploiter ÒÒUne stratégie du leurre ÒÒLes mécanismes de manipulation ÒÒLe terreau de l’extrême droite ÒÒLes choix de mise en scène cinématographique 

[close]

p. 10

Maternel M Dossier Primaire P pédagogique LIÈGE Animation mercredi 11 octobre à 9 h 30 vendredi 13 octobre à 9 h 30 jeudi 19 octobre à 9 h 30 jeudi 26 octobre à 9 h 30 mercredi 8 novembre à 9 h 15 mardi 14 novembre à 9 h 15 mercredi 6 décembre à 9 h 15 lundi 9 octobre à 13 h 30 lundi 9 octobre à 10 h 00 mardi 10 octobre à 10 h 00 mercredi 11 octobre à 10 h 00 jeudi 12 octobre à 10 h 00 vendredi 13 octobre à 10 h 00 mercredi 18 octobre à 10 h 00 lundi 23 octobre à 10 h 00 mardi 24 octobre à 10 h 00 mercredi 25 octobre à 10 h 00 FICHE 05 Le Grand Méchant Renard un programme de courts métrages d’animation de Benjamin Renner et Pascal Imbert France, 2017, 1 h 19 ÒÒLes trois histoires qui composent ce programme sont aussi drôles qu’attachantes : dans Un bébé à livrer, une cigogne peu scrupuleuse charge le cochon, le lapin et le canard de livrer à sa place la petite Pauline à ses parents. Dans Le Grand Méchant Renard, un renard, pas très méchant, vole trois œufs à une poule, espérant ainsi croquer les poussins à leur naissance... mais à peine les œufs éclos, les poussins le prennent pour leur mère et n’en démordront pas… Nous retrouvons le canard, le lapin et le cochon dans le dernier film du programme, Il faut sauver Noël : persuadés d’être impliqués dans la disparition tragique du Père Noël, ils vont tout mettre en œuvre pour assurer une nuit magique et pleine de cadeaux aux enfants du monde entier, non sans peine… ÒÒDéjà en partie aux manettes du dessin animé Ernest et Célestine, le jeune réalisateur Benjamin Renner adapte ici une de ses bandes dessinées, intitulée elle aussi Le Grand Méchant Renard. À travers ses trois historiettes, ce programme aborde avec beaucoup d’humour et de tendresse les questions d’identité, de parentalité et d’éducation. Il nous permet également de nous interroger sur nos préjugés et de les remettre en perspective. Public ÒÒDe 5 à 8 ans environ Quelques aspects du film à exploiter ÒÒLa famille et l’éducation ÒÒL’humour ÒÒLes préjugés ÒÒLes contes ÒÒLa forêt ÒÒAnimaux sauvages et animaux domestiques ÒÒLe graphisme

[close]

p. 11

Secondaire S Dossier pédagogique NAMUR Animation mardi 3 octobre à 9 h 30 lundi 9 octobre à 9 h 15 mardi 10 octobre à 9 h 30 jeudi 12 octobre à 9 h 30 mercredi 4 octobre à 9 h 30 vendredi 6 octobre à 9 h 30 mardi 10 octobre à 9 h 30 jeudi 12 octobre à 9 h 15 lundi 16 octobre à 9 h 45 mardi 17 octobre à 9 h 45 mercredi 18 octobre à 9 h 30 vendredi 20 octobre à 9 h 30 mardi 7 novembre à 9 h 30 FICHE 06 Les Grands Esprits un film d’Olivier Ayache-Vidal France, 2017, 1 h 46 ÒÒFrançois Foucault est professeur de lettres au prestigieux lycée Henri IV à Paris où il fréquente les milieux huppés et intellectuels. Piégé par une parole malheureuse, il se retrouve à officier dans un collège de banlieue où ses conceptions pédagogiques sur le nécessaire effort et la légitime autorité des maîtres sont confrontées à une dure réalité de terrain. On pourrait craindre une comédie caricaturale, mais le film, grâce notamment à la belle prestation d’acteur de Denis Podalydès, échappe aux poncifs sur la banlieue comme sur les enseignants. Sans se trahir en effet, François va évoluer et, sans démagogie, parvenir à remplir sa mission d’enseignant. Ce n’est pas le professeur miraculeux, mais l’honnêteté du personnage lui permettra de surmonter les principaux obstacles. Et les élèves vont eux aussi évoluer en direction de cet enseignant atypique. ÒÒCette comédie parvient tour à tour à nous faire rire, à nous émouvoir, à nous faire réfléchir et à nous donner un vif espoir dans les missions de l’école. Elle permettra aux élèves de réfléchir sur le rôle de l’école dans le développement personnel, mais également d’aborder la question des inégalités sociales et culturelles qui traversent de façon diffractée le monde scolaire. Cette comédie retiendra aussi bien l’attention des professeurs de sciences humaines que de philosophie et d’éducation à la citoyenneté. Public ÒÒÀ partir de 13 ans environ. Cette comédie sera vue avec plaisir par un large public scolaire. Quelques aspects du film à exploiter ÒÒLa place de l’école dans la société ÒÒInégalités sociales, inégalités culturelles ÒÒC’est quoi un bon professeur ? ÒÒBons et mauvais élèves, pourquoi ?

[close]

p. 12

Maternel M Dossier pédagogique LIÈGE Animation jeudi 5 octobre à 9 h 45 vendredi 13 octobre à 9 h 45 lundi 16 octobre à 9 h 45 mardi 24 octobre à 9 h 15 lundi 2 octobre à 10 h 15 mardi 3 octobre à 10 h 15 jeudi 5 octobre à 10 h 15 FICHE 07 Mimi et Lisa un programme de six courts métrages d’animation de Katarina Kerekesova Slovaquie, 2015, 44 mn, version française ÒÒMimi et Lisa sont voisines. Elles se retrouvent tous les jours après l’école et se racontent des histoires fantastiques qui prennent vie et au cours desquelles les deux amies partagent des aventures palpitantes. Mimi est non-voyante, mais cela ne l’empêche pas, bien au contraire, de prendre part à toutes ces péripéties ! D’ailleurs, sa grande maîtrise d’autres sens, comme l’ouïe, l’odorat et le toucher, lui permet de les sortir de situations plus que périlleuses et lui vaut l’admiration sans bornes de son amie Lisa. ÒÒLes six courts métrages d’animation qui composent ce programme s’intitulent : N’aie pas peur du noir, Adieu grisaille, Le Jeu de cartes, Où est passée l’ombre, Monsieur Vitamine et Le Poisson invisible. Fraîches et colorées, à l’esthétique soignée, ces six histoires abordent la question de la perception du monde par les cinq sens, de l’empathie, mais aussi de la différence et de l’enrichissement mutuel par la mise en commun des savoirs des uns et des autres. En effet, qu’y aurait-il à apprendre de quelqu’un qui serait en tout point semblable à soi-même ? Public ÒÒCe programme de courts métrages ravira tous les jeunes élèves de l’enseignement maternel. Quelques aspects du film à exploiter ÒÒLes cinq sens ÒÒPercevoir son environnement ÒÒL’amitié ÒÒInventer des histoires ÒÒSe mettre à la place de…

[close]

p. 13

Maternel M Dossier Primaire P pédagogique LIÈGE Animation mercredi 18 octobre à 9 h 30 jeudi 26 octobre à 9 h 45 mardi 7 novembre à 9 h 45 vendredi 10 novembre à 9 h 45 lundi 23 octobre à 10 h 15 mercredi 11 octobre à 10 h 00 jeudi 12 octobre à 10 h 00 vendredi 13 octobre à 10 h 00 mardi 17 octobre à 10 h 00 mercredi 18 octobre à 10 h 00 jeudi 19 octobre à 10 h 15 vendredi 20 octobre à 10 h 15 jeudi 26 octobre à 10 h 00 FICHE 08 Le Vent dans les roseaux un programme de 5 courts métrages d’animation d’Anaïs Sorrentino, Arnaud Demuynck, Madina Ishkakova, Rémi Durin et Nicolas Liguori. France/ Belgique/ Suisse, 2017, 1 h 02 ÒÒLe programme Le Vent dans les roseaux est le troisième volet de la série La Chouette fait son cinéma. Un air de liberté souffle dans ce programme et pour cause, les cinq histoires qui le composent ont été réunies autour de ce thème et ont pour titres Dentelles et Dragons, La Chasse au dragon, La Petite Fille et la Nuit, La Licorne et enfin, Le Vent dans les roseaux qui donne son nom à l’ensemble du programme. ÒÒLes décors et les musiques de film s’inspirent librement du Moyen-Âge, chacune des histoires tend vers le conte et le merveilleux et a surtout pour héros… une héroïne ! Si chacun des films réalisé par un artiste différent possède sa propre identité visuelle, le programme qui les rassemble a été composé de manière harmonieuse et permet de nombreux liens entre eux, tant sur le fond que sur la forme. Public ÒÒDe 5 à 8 ans environ Quelques aspects du film à exploiter ÒÒLa musique ÒÒLa liberté ÒÒL’entraide ÒÒLa nature ÒÒLes contes ÒÒLe merveilleux

[close]

p. 14

Primaire P Dossier Secondaire S pédagogique LIÈGE Animation mardi 17 octobre à 9 h 30 mercredi 8 novembre à 9 h 30 jeudi 16 novembre à 9 h 15 vendredi 1er décembre à 9 h 30 mercredi 11 octobre à 9 h 30 lundi 16 octobre à 9 h 15 jeudi 19 octobre à 9 h 30 vendredi 20 octobre à 9 h 15 vendredi 27 octobre à 9 h 30 FICHE 09 Enfants du Hasard Un documentaire de Thierry Michel et Pascal Colson Belgique, 2017, 1 h 40 ÒÒMadame Pirlet est institutrice dans la classe de 5e et 6e primaire de l’école communale de Cheratte, en région liégeoise. Seuls deux enfants de sa classe ne sont pas d’origine turque. Tous les autres sont les petits-enfants d’immigrés venus travailler dans la mine, notamment au puits du Hasard, sur la colline toute proche de l’école. Thierry Michel et Pascal Colson ont suivi cette classe pendant toute une année scolaire, qui se termine, pour les élèves de 6e année, par l’épreuve du CEB, le certificat d’études de base. Une année de cours où une grande place est laissée à l’expression des enfants et à la réflexion sur leurs origines : le contexte d’immigration de leurs grands-parents. Une année marquée aussi par des événements heureux comme les fêtes et les classes vertes, ou tragiques comme les attentats perpétrés à Bruxelles en mars 2016. ÒÒAvec ce film documentaire, les enfants pourront comparer leur vécu à celui des enfants du film : leur environnement géographique, historique, social, mais aussi tous les petits ou grands événements de la vie quand on a 12 ans. Les futurs enseignants, qui seront amenés à faire ce travail d’accompagner les enfants pour les conduire à la réussite, trouveront aussi dans ce film matière à réflexion et – pourquoi pas ? – une source d’inspiration. Public ÒÒÀ partir partir de 10 ans ÒÒFuturs enseignants Quelques aspects du film à exploiter ÒÒL’exploitation charbonnière en Wallonie ÒÒL’école, ça sert à quoi ? ÒÒD’où je viens, où je vais… ÒÒL’année de mes 12 ans…

[close]

p. 15

Secondaire S Dossier pédagogique NAMUR Animation mercredi 11 octobre à 9 h 15 mercredi 18 octobre à 9 h 30 lundi 23 octobre à 9 h 15 vendredi 27 octobre à 9 h 15 vendredi 16 mars à 9 h 30 mardi 20 mars à 9 h 30 jeudi 22 mars à 9 h 30 mardi 27 mars à 9 h 30 lundi 16 octobre à 9 h 15 mardi 17 octobre à 9 h 00 jeudi 19 octobre à 9 h 15 lundi 23 octobre à 9 h 15 lundi 6 novembre à 9 h 15 mardi 7 novembre à 9 h 15 mercredi 8 novembre à 9 h 30 jeudi 9 novembre à 9 h 30 FICHE 10 The Circle un film de James Ponsoldt États-Unis/Émirats arabes unis, 2017, 1 h 50, version originale anglaise sous-titrée ÒÒPour son plus grand bonheur, Mae Holland, une jeune Américaine dynamique et pleine de peps, est recrutée de façon un peu inespérée par la société de services informatiques et de médias sociaux la plus puissante au monde : The Circle. Ravie de cette opportunité, Mae s’investit et se voit confier des responsabilités de plus en plus importantes jusqu’au jour où le créateur et patron de la société l’encourage à participer à une expérience totalement innovante, qui doit la conduire notamment à dévoiler publiquement et parfois à leur insu la vie privée de ses proches, impactant dès lors inévitablement leurs libertés individuelles… ÒÒAdapté du livre homonyme de Dave Eggers sorti en 2013, The Circle est un film d’anticipation qui dévoile une société totalement transparente et marquée par la disparition de la notion même de vie privée. L’accent y est mis sur les nombreuses dérives auxquelles pourrait mener un système d’exploitation universel dans lequel toutes les informations des utilisateurs seraient consignées et accessibles à tous : e-mails, données bancaires, transactions commerciales et autres données personnelles… où les individus seraient par ailleurs filmés en permanence et leurs images accessibles au monde entier et en direct, sans aucune prise ni échappatoire possibles. Il offre à ce titre une belle occasion pour les adolescents de réfléchir aux dérives potentielles d’une utilisation incontrôlée d’Internet et en particulier des réseaux sociaux. À Namur, Action Médias Jeunes est à votre disposition pour une animation en classe à la suite de la projection du film The Circle. Durée : 2 h – Prix : 50 €. Réservation obligatoire au 081 74 29 19. Public ÒÒÀ partir de 14 ans, notamment dans le cadre des cours d’éducation à la philosophie et à la citoyenneté ou de sciences sociales. Quelques aspects du film à exploiter ÒÒI nternet et réseaux sociaux : les dérives potentielles ÒÒL e film d’anticipation et ses codes ÒÒ La société de demain : réfléchir à l’avenir ÒÒ Le totalitarisme ÒÒ Démocratie et vie privée

[close]

Comments

no comments yet