La Chronique du BTP

 

Embed or link this publication

Description

Spécial Projets d'investissement

Popular Pages


p. 1

L’hebdo régional de référence de la construction Nord-Pas de Calais / Picardie du BTP N° 5246 29 Juin 2017 Spécial Projets d’investissement 25 pages spéciales dédiées aux projets des grands maîtres d’ouvrage de la région - Cahier détachable -

[close]

p. 2

Spécial Projets d’investissement Département du Nord Pour l’année 2017, le département du Nord dispose d’une enveloppe de 132 millions d’euros fléchés vers les travaux. Les collèges bénéficieront de 63 millions, les infrastructures de 56,5 millions d’euros et les bâtiments de 12,5 millions d’euros. Le futur parvis du collège Léon Blum à Wavrin. WAVRIN (Visuel ci-dessus) Reconstruction du collège Léon Blum Le collège Léon Blum va être reconstruit. L’agence Parallèle est maître d’œuvre du projet. Les appels d’offre travaux seront lancés au 2ème semestre 2017. Récapitulatif du programme : - Externat : Prévu pour 650 élèves, il comprendra les salles d’enseignement général, spécialisé et technologique, le centre de documentation et d’information (CDI), les locaux de vie scolaire (foyer, permanence, clubs, bureaux des CPE et surveillants etc..), les locaux administratifs et médico-sociaux. - Demi-pension : Prévu pour restaurer 590 rationnaires, le restaurant scolaire sera conçu pour être un lieu fonctionnel mais surtout agréable et convivial. - Salle d’activités multifonctionnelle : D’une superficie de 400 m², cette salle est un espace où pourront cohabiter la culture (exposition, spectacle, théâtre…) et le sport (activités au sol, tennis de table, danse, gymnastique, tir à l’arc mais aussi volley ball…). Un plateau sportif extérieur de 970 m² (terrains de hand-ball et du basketball et du volley-ball), doté d’une ligne droite de vitesse de 60 m² permettant la pratique de l’athlétisme, complète la salle multifonctionnelle. - Salle culturelle : Ce lieu de 120 m² servira de lieu de réunions, de manifestations (conférences, expositions, activités théâtrales…) et d’espace de Rencontre avec l’œuvre d’Art (EROA) - Logements de fonction : 4 logements de type 5 Parking : 40 places + 10 places vélos et 5 places motos pour les professeurs Garage à vélos : 160 places. Récapitulatif des surfaces : Surface utile collège y compris logements : 5060 m² Surface Plancher : 7 100 m² hors locaux techniques Montant : 19 767 940 euros TTC Calendrier : Appels d’offres en septembre 2017, Travaux en 2018 HALLUIN Reconstruction du collège Schuman Le collège Robert Schuman sera reconstruit à l’angle du stade et du boulevard de Roncq. La surface utile sera de 5 000 m2 Il pourra accueillir 550 élèves + 80 en Segpa et 350 + 40 commensaux pour la demipension. Les agences GRAPH architectes & ATRIUM architectes sont en charge du projet. L’opération a lieu sur un autre site que celui du collège existant. Montant : 18 510 639 euros TTC Calendrier : Démarrage des travaux en décembre 2017 Livraison en septembre 2019 POIX DU NORD Restructuration partielle du collège Montaigne L’objectif est d’améliorer la qualité architecturale du site et d’optimiser les consommations énergétiques Montant : 3 697 500 euros TTC Calendrier : Démarrage des travaux en mars 2017, livraison à l’été 2018 CAMBRAI Reconstruction du collège Paul Duez Objectif : Offrir des conditions d’accueil et d’enseignement optimales Montant : 20 millions d’euros Calendrier : lancement des études et précisément du traitement du terrain en vue d’un démarrage des travaux en avril 2019 BERGUES Restructuration du collège Cobergher Réhabilitation du bâtiment central et de la demi-pension pour améliorer les conditions d’accueil et optimiser les consommations énergétiques. Montant : 6 975 000 euros TTC Calendrier : lancement des études en 2017 en vue d’un démarrage des travaux en avril 2018. Pour le parc des collèges : Réalisation des travaux nécessaires à la pérennisation des collèges sur 12 secteurs géographiques en 2017 et 9 en 2018. L’objectif est de garantir la sécurité des bâtiments, de maintenir le clos couvert et d’améliorer le cadre de vie. Des travaux d’étanchéité, de menuiseries, d’électricité, de chauffage sont notamment programmés. Les appels d’offres sont en cours pour un démarrage des travaux en juillet 2017. Une seconde phase est prévue pour un lancement des travaux en janvier 2018. LILLE Restructuration-extension du bâtiment “Le Forum” Dans le cadre d’un contrat de partenariat, 08 La Chronique - N°5246 / 29 Juin 2017

[close]

p. 3

Spécial Projets d’investissement il sera procédé à la restructuration lourde du bâtiment Forum en BBC Rénovation, la construction et l’aménagement d’une extension. Il est également question de réaliser l’entretien, la maintenance et le gros entretien-renouvellement de l’ensemble de l’ouvrage pendant la durée du contrat. L’opération vise à regrouper à horizon 2022 l’ensemble des services centraux lillois (actuellement répartis sur 12 sites différents) sur un même secteur. Montant : 56,8 millions d’euros HT Calendrier : Démarrage des travaux en 2019 avec premiers transferts en 2021. DUNKERQUE Extension du Pôle Multi Services « Site Neptune » L’objectif est de répondre à des besoins de surfaces complémentaires de l’ensemble des Directions installées sur le site. Montant : Coût d’acquisition : 597 000 €, hors droits ; Estimation travaux d’adaptation : à définir selon programme. Calendrier : Acquisition début 4ème trimestre 2017 ; Travaux d’aménagement : courant 4ème trimestre 2017 ; Installation prévisionnelle courant premier trimestre 2018. CONDÉ-SUR-ESCAUT Reconstruction de l’Unité Territoriale de Prévention Sociale Une reconstruction est envisagée en partenariat avec Partenord Montant : 5 763 000 euros TTC Calendrier : Travaux envisagés en 2019 LILLE Relocalisation de l’IME la Roseraie Reconstruction sur le site de l’IRPA de Ronchin – opération réalisée sous maîtrise d’ouvrage départementale Montant : 12 000 000 € (financé par l’EPDSAE) Calendrier : Lancement des études en 2017 en vue d’un démarrage travaux en novembre 2018 Montant : 4 955 514 € TTC Calendrier : Acquisition en 2017 pour une livraison fin 2018 Travaux d’aménagement et installation en 2019. CAMBRAI Regroupement des services de la voirie Regroupement des services de la voirie du Cambrésis sur le site du CER de FontaineNotre-Dame Montant : 8 200 000 € Calendrier : Lancement des études en 2017 en vue d’un démarrage travaux en janvier 2019 VILLENEUVE D’ASCQ Construction d’un Centre Logistique Départemental Construction d’un bâtiment destiné à accueillir des zones de stockage, ateliers et bureaux du SDIS du nord. Surface totale du projet: 4 640 m². Montant : 5 100 000 € HT Calendrier : Permis de construire en cours d’instruction CAMBRAI Construction d’un nouveau Centre d’Incendie et de Secours Une zone administrative et de vie ainsi qu’une remise sont prévues pour cette opération de 3 785 m2 qui devra accueillir 120 sapeurspompiers réalisant en moyenne 5 500 interventions par an. Montant : 6 205 147 euros HT Calendrier : En attente WORMHOUT Reconstruction du Centre d’Incendie et de Secours Le site comprendra une zone administrative de 313 m2 et une remise de 5 travées. Montant : 917 000 euros HT Calendrier : Appel d’offres en cours pour une livraison fin 2017. MAUBEUGE Contournement de Maubeuge Les études préalables et la concertation publique sont en cours pour la création d’une nouvelle voie de Feignies à Boussois, contournant le nord de l’agglomération de Maubeuge (environ 12 km). Calendrier : Etudes réglementaires (études d’impact) : début 2017 La maîtrise d’œuvre sera lancée pour la fin d’année 2017, Quant aux travaux, ils seraient lancés à l’horizon 2020 NORD Voiries Un montant de 27 millions d’euros sera consacré en 2017 pour entretenir les chaussés et les maintenir en bon état. PETITE FORÊT/RAISMES Doublement de la RD 70 La RD 70 sera mise à 2x2 voies à Petite Forêt et Raismes sur 2 kilomètres. Le projet a été estimé à 16 millions d’euros TTC. Les appels d’offres seront lancés à l’automne 2017. VALENCIENNES Contournement nord de Valenciennes (Visuel ci-dessous) Une voie nouvelle de 5,2 km va être créée, elle reliera Raismes à Saint-Saulve. Le montant du projet est de 109 millions d’euros TTC. Le Maître d’œuvre est : Setec / Setec ITS / Strates Concernant le calendrier des appels d’offres restants : - Le lot « ouvrages métalliques », est prévu pour la fin d’année 2017 - Le lot « terrassement assainissement chaussée de la section courante » est prévu début 2018. La mise en service de la première section est attendue en 2020. AULNOYE-AYMERIES Reconstruction de la Maison de l’Enfance et de la Famille de l’Avesnois Montant : 7 600 000 € TTC Calendrier : Lancement des études en 2017 en vue d’un démarrage travaux en janvier 2019 HAZEBROUCK Relocalisation de l’Unité Territoriale de Prévention Sociale Acquisition en l’état futur d’achèvement de plateaux bruts sur le site du pôle gare à Hazebrouck en vue du relogement de l’UTPAS, après réalisation des travaux d’aménagement intérieur par le Département Nouvelle voie de 5,2km reliant Raismes à Saint-Saulve. © Strates Société d’Architecture 09La Chronique - N°5246 / 29 Juin 2017

[close]

p. 4

Spécial Projets d’investissement Département du Pas-de-Calais La section d’investissement du budget primitif 2017 du Département s’élève à 195 millions d’euros. Outre les grands projets d’investissements comme le Canal Seine-Nord Europe, les ports de Calais et Boulogne, la reconversion de la BA 103 et le déploiement du très haut débit, le département du Pas-de-Calais, un tiers des investissements est consacré aux travaux de maîtrise d’ouvrage dans les 125 collèges publics et les bâtiments administratifs, soit environ 55 millions d’euros. Les investissements routiers, travaux neufs, sécurité, piste cyclable et maintenance patrimoniale s’élèvent à 68 M€. Escudié-Fermaut Perspective du futur collège Rolland à Hersin-Coupigny. HERSIN-COUPIGNY Reconstruction du collège Romain Rolland (Visuel ci-dessus) Le collège Romain Rolland fait partie des derniers collèges métalliques du Département. Un diagnostic structurel qui a été réalisé 2014, met en évidence l’affaiblissement de la structure difficilement réparable. Ce projet vise également à améliorer les conditions de travail au sein de cet établissement. Pour cela le programme comprend : - Démolition des salles de sciences, de l’externat, salle de technologie, musique, du bâtiment technique désaffecté et des garages à vélos, - Construction d’un externat accueillant les locaux d’enseignement, d’accueil, d’administration, d’encadrement éducatif et de vie scolaire, - La restructuration et l’extension des salles à manger commensaux et maternels de la demi-pension ainsi que les vestiairessanitaires des agents de la demi-pension, - La création des aménagements extérieurs (parking, accès, parvis, clôtures, etc…), - La construction de deux garages véhicules, d’un garage à vélo et d’un local poubelle. Pour assurer la continuité de fonctionnement du collège, le projet est divisé en phases : - Phase 0 : préparation, installation du bâtiment modulaire, démolition bâtiment technologie/musique, - Phase 1 : construction du bâtiment administration et de l’externat, extension de la demi-pension et des locaux techniques - Phase 2 : démolition du bâtiment externat et du bâtiment sciences, construction du bâtiment « pont » et aménagement des espaces extérieurs. La performance énergétique des bâtiments neufs pour atteindre le label Effinergie+ : amélioration de 20 % des objectifs à atteindre par rapport à la RT 2012 (isolation par l’extérieur et gain sur les consommations d’énergie) est particulièrement attendue comme le développement de la biodiversité avec la plantation d’un Arboretum, création d’un jardin pédagogique) et la pérennité des performances (prise en compte de l’entretien maintenance dans le choix des matériaux). La maîtrise d’œuvre de cette opération de 3 500 m2 à construire qui devra accueillir 450 personnes a été confiée à l’agence EscudiéFermaut. Montant de l’opération : 17,5 millions d’euros dont 11,7 millions d’euros de travaux Calendrier : Janvier à mai 2018 : Phase de consultation des entreprises Juin 2018 : Démarrage des travaux Août 2020 : Fin des travaux Septembre 2020 : Mise en service 10 La Chronique - N°5246 / 29 Juin 2017

[close]

p. 5

Spécial Projets d’investissement TERRITOIRE DE L’ARRAGEOIS Travaux en Bâtiment prévus en 2017 sur le territoire : 13,3 millions d’euros SAINT-NICOLAS-LES-ARRAS Collège Paul Verlaine Remplacement centrale alarme incendie et mise en conformité électrique divers bâtiments. Il est aussi prévu la réfection de l’étanchéité toitures-terrasses et le remplacement des murs rideaux en cage d’escaliers entre bâtiment A et B ARRAS Bâtiment des services départementaux Il est envisagé des travaux d’électricité, notamment le renforcement (SGT) ARRAS Le département prévoit la construction du centre d’incendie et de secours Collège François Mitterrand Il est envisagé la création d’une salle de permanence et d’un sas d’accès au réfectoire Collège Marie Curie Des travaux de mise en accessibilité sont programmés BERTINCOURT Collège Jacques-Yves Cousteau Le Département prévoit la restructuration des locaux d’enseignement et des travaux de rénovation d’accessibilité BIACHE-SAINT-VAAST Collège Germinal La mise aux normes en matière d’accessibilité est prévue. Bâtiment place Jean Moulin – Remplacement charpente et couverture TERRITOIRE DE L’ARTOIS Travaux en Bâtiment prévus en 2017 sur le territoire : 15 millions d’euros ISBERGUES Collège Piquet La réfection du chauffage est prévue dans l’établissement tout comme le remplacement des menuiseries alu sur l’externat. La réfection des sanitaires est également planifiée. Enfin, la mise en accessibilité est programmée. BRUAY-LA-BUISSIÈRE Collège Edmond Rostand La réfection des installations de chauffage est programmée. LILLERS Collège Les appels d’offre pour le remplacement des menuiseries et des revêtements de sol doivent être bientôt lancés, tout comme celui pour la mise en accessibilité. HOUDAIN Collège Jacques Prévert Le Département a programmé le remplacement des revêtements de sol et retrait de matériaux amiantés. La mise en accessibilité est aussi planifiée. LAVENTIE Collège du Pays de l’Alloeu Les travaux de l’extension du réfectoire devraient avoir lieu ainsi que la mise en accessibilité de l’établissement. Les équipements de cuisine seront par la même occasion remplacés. NOEUX-LES-MINES Collège Anatole France La réfection de la toiture est envisagée ainsi que la mise en accessibilité. BEUVRY Collège Albert Debeyre La mise en accessibilité du collège est programmée. NORRENT-FONTES Collège Bernard Chochoy La mise en accessibilité du collège est programmée. BÉTHUNE Collèges La mise en accessibilité des établissements est programmée. TERRITOIRE DE L’AUDOMAROIS Travaux en Bâtiment prévus en 2017 sur le territoire : 2 millions d’euros SAINT-OMER Collège La Morinie La mise en accessibilité est envisagée. AIRE-SUR-LA-LYS Collège Jean Jaurès Le Département prévoit la mise en accessibilité ainsi que la restructuration des locaux de la 1/2 pension avec le réaménagement du réfectoire. TERRITOIRE DU BOULONNAIS Travaux en Bâtiment prévus en 2017 sur le territoire : 10,2 millions d’euros SAINT-MARTIN-LES-BOULOGNE Collège Roger Salengro La mise en sécurité incendie est planifiée tout comme la mise en accessibilité LE PORTEL Collège Jean Moulin La réfection des installations SSI doit être faite. OUTREAU La collectivité envisage la construction de la Maison du Département Solidarité (SGT). DESVRES Collège du Caraquet Des travaux de mise en accessibilité sont programmés. OUTREAU Construction d’une Maison du Département Solidarité Le site actuellement en location ne répond plus aux exigences de confort et d’accueil du public et du personnel. La nouvelle construction sera localisée rue Massenet. Le bâtiment de 1140 m2 visera le label Effinergie et Bepos. De conception bioclimatique, il devra être en accord avec le futur label “Energie-Carbone”. L’agence Aada assure la maîtrise d’œuvre et l’OPC. Montant de l’opération : 5,3 millions d’euros TTC dont 4 millions d’euros de travaux Calendrier : Septembre 2017 à janvier 2018 : phase de consultation des entreprises 1er trimestre 2018 : Démarrage des travaux 2eme trimestre 2019 : Fin des travaux et mise en service. TERRITOIRE DU CALAISIS Travaux en Bâtiment prévus en 2017 sur le territoire : 3 millions d’euros CALAIS Collège Macé Il est prévu le remplacement d’une chaudière et du réseau de chauffage. L’isolation de façades est aussi programmée ainsi que le traitement des chéneaux. OYE-PLAGE Collège Les Argousiers Le remplacement des menuiseries de l’externat est prévu. Des travaux qui s’accompagneront par la mise en accessibilité de l’établissement. LICQUES Collège Jean Rostand La rénovation des sanitaires filles et garçons est programmée. AUDRUICQ Collège du Brednarde Des travaux de mise en accessibilité sont programmés. CALAIS Collèges Dentelier et Vauban Des travaux de mise en accessibilité sont programmés. TERRITOIRE de LENS-HENIN Travaux en Bâtiment prévus en 2017 sur le territoire : 6.3 millions d’euros MONTIGNY-EN-GOHELLE Collège Youri Gagarine La rénovation complète de la chaufferie est prévue ainsi que la rénovation des ateliers de techno pour laquelle il y aura des travaux de désamiantage. 11La Chronique - N°5246 / 29 Juin 2017

[close]

p. 6

Spécial Projets d’investissement SAINS-EN-GOHELLE Collège Jean Rostand Le Département prévoit d’installer un nouveau chauffage dans l’établissement. Des travaux d’aménagement intérieur seront également réalisés avec le remplacement des lanterneaux bois et la réfection de deux salles de sciences. Le passage en cuisine satellite est aussi prévu. LIÉVIN Collège Le ravalement façades, la déconstruction de préfabriqués et la remise en état du terrain sont programmés. Pour Descartes, il est également prévu la mise en accessibilité et la rénovation et le traitement contre l’humidité. Collège Riaumont Il est prévu la construction de locaux pour ATTEE et la démolition du préfabriqué. BILLY-MONTIGNY Collège David Marcelle Au programme des prochains travaux : la réfection, l’étanchéité du bâtiment SEGPA, le réaménagement de l’entrée et la démolition de deux logements. LENS Collèges Michelet et Jean-Jaurès Le Département envisage la mise en accessibilité CARVIN Collèges Le Département envisage la mise en accessibilité des établissements. AVION Collèges Le Département envisage la mise en accessibilité des établissements. Il est aussi prévu la restructuration de la ½ pension. LEFOREST Collèges Le Département envisage la mise en accessibilité des établissements. HÉNIN-BEAUMONT Collège Rabelais Le Département prévoit la mise en accessibilité du lieu. Collège Philippe Les locaux cuisine-Lave-vaisselle vont être réaménagés. COURRIÈRES Collège Debussy Il est prévu la rénovation des plafonds suspendus de l’externat LOOS-EN-GOHELLE Collège René Cassin Le réaménagement de la cuisine est envisagé. VENDIN-LE-VIEL Collège Bracke-Desrousseaux La collectivité envisage la réfection des sanitaires. COURCELLES-LES-LENS Collège Adulphe Delegorgue La réfection des sanitaires est programmée. TERRITOIRE DU MONTREUILLOIS-TERNOIS Travaux Bâtiment prévus en 2017 sur le territoire : 1.7 million d’euros MONTREUIL-SUR-MER Collège du Bras d’or Des travaux de génie climatique sont envisagés avec le remplacement du réseau de distribution de chauffage. HESDIN Collège des Sept Vallées Des travaux de ventilation dans les salles de classe, au 1er étage et dans l’externat sont envisagés. HUCQUELIERS Collège Gabriel de la Gorce Le remplacement du système sécurité incendie (SSI) et la mise en conformité électrique sont prévus. D’autre part, la réalisation d’un terrain multisports est aussi envisagée. FRÉVENT Collège Pierre Cuallacci Le remplacement des menuiseries est programmé. SAINT-POL-SUR-TERNOISE Collège Roger Salengro La réfection, l’isolation et le ravalement de façade sont envisagés par le Département. De même que la rénovation des locaux. BERCK-SUR-MER Collège Jean Moulin La mise en accessibilité du bâtiment est planifiée. ETAPLES Collège Jean Jaurès Il est prévu la création d’un local de stockage. L’hebdo régional de référence de la construction Nord-Pas de Calais / Picardie du BTP La solution pour vos appels d’offres ! (devis sur simple demande) L’hebdo régional de référence de la construction La Chronique 30 à 40% % - cherNum3,90e HT la ligne « Péisrcoinsepsé c»ial1 parution Nord-Pas de Calais / Picardie du BTP 51N3°0 11 décembre 2014 La réponse = 10.000 décideurs du BTP L1LL5LeL’eéesepsqsimmsusrcaeaoaitrcnnluciooeqhtmsnuiéoemsqcnuodsgaim’néleofdoqpnbaunlaertitpéuxioeelnx’anmodtcsveuetadnnutfetatiinoelildatnannaétFncrdFeséNemglasieo’rninémtagplieoosnseàr vPoaAdsRamFpAatérITcsEhés 388 oppdoarntsuncieténsudm’aéfrfoaires Contact : Clémence Van mullen - 03 20 66 26 86 - c.vanmullen@lachroniquebtp.com 12 La Chronique - N°5246 / 29 Juin 2017

[close]

p. 7

Spécial Projets d’investissement © Agence AXO © Agence Saison Menu Métropole Européenne de Lille A Armentières, la friche Motte-Cordonnier deviendra un vaste pôle dédié au sport et à la détente. ARMENTIERES Euraloisirs (Visuel ci-dessus) La Ville d’Armentières et la MEL vont transformer le site emblématique de l’ancienne brasserie Motte-Cordonnier en site d’excellence dédié aux loisirs. Connecté à un corridor écologique, économique et touristique majeur : le cours d’eau de la Lys, le projet Euraloisirs reposera sur une ambition programmatique forte, alliant mixité et activité de loisir. La société VEGA 1965, propriétaire du site, entame une reconversion et une recomposition spatiale entre logements, équipements publics, activités et loisirs. L’aménagement de ce site s’accompagnera d’un développement qualitatif sur l’ensemble du quartier, profitant des propriétés de la MEL, d’une superficie d’environ six hectares. Superficie : 12,3 ha + 6 ha en périphérie du site Euraloisirs. Programme : 50 000 m² de SDP dont 60 % d’activités +sports et loisirs + commerces économiques et 40 % de logements. Maîtrise d’ouvrage : VEGA 1965 et Groupe Édouard Denis. Maître d’oeuvre : Groupe IRD - AMO Agence AXO - Mandataire, Agence Maes Architecte, Profil Ingénierie - Bureau d’étude VRD et Osmose. Procédure d’aménagement : Permis d’aménager. Calendrier : 2017 : dépôt du permis d’aménager sur le site Euraloisirs. Étude globale sur le développement du quartier Salengro. Fin 2017 : dépôt des permis de construire notamment pour le pôle multi-loisirs. BONDUES Coeur de bourg Le projet « Cœur de bourg » de la commune de Bondues va développer et diversifier son offre de logements. Ce projet permettra également de renforcer la centralité par l’accueil de commerces, de services et de nouveaux équipements d’intérêt communal. Le parti d’aménagement s’organise autour d’un véritable poumon vert, aussi bien lieu d’habitation qu’espace de rencontre. Il s’inscrit dans une démarche durable où les déplacements doux sont favorisés pour améliorer le cadre de vie de tous les habitants. Superficie : 4 ha. Programme : 24 000 m² de SDP. Habitat : 20 000 m², soit environ 230  logements, dont 50 % de logements sociaux. Équipements : 2 350 m². Locaux commerciaux et tertiaires : 1 550 m². Espaces publics de grande qualité paysagère. Maîtrise d’ouvrage : En cours de négociation. Maître d’oeuvre : Atelier d’architecture et d’urbanisme Pierre Bernard ; Paysages Agence d’architectes paysagistes. Procédure d’aménagement : ZAC. Calendrier : Décembre 2013 création de la ZAC. 2017 : attribution de la concession. 2018 : démarrage des travaux. FACHES-THUMESNIL JAPPE-GESLOT La Ville de Faches-Thumesnil, au sud de Lille, projette de réhabiliter et de transformer profondément le secteur « Jappe-Geslot » situé au centre de la commune, à proximité de la mairie. Le projet propose un programme très diversifié d’habitat dans un espace apaisé. L’accent est d’ailleurs mis sur la constitution d’un maillage viaire hiérarchisé avec une vitesse de circulation réduite pour favoriser les modes doux. Superficie : 5,4 ha. Programme : Environ 35 000 m² de SDP. Habitat : 34 400 m², soit 480 logements (collectifs, semi-collectifs, individuels) et une résidence séniors de 80 chambres. Activités : 600 m². Maîtrise d’ouvrage : MEL en attente de la désignation d’un aménageur. Maître d’oeuvre : La Fabrique Urbaine ; Terridev ; Schema. Procédure d’aménagement : ZAC. Calendrier : Juin 2016 : création de la ZAC. Mars 2017 : lancement de la consultation pour la concession d’aménagement. Mars 2018 : attribution de la concession d’aménagement. Début 2019 : démarrage des travaux. LILLE EURALILLE 3000 Le projet urbain Euralille 3000 réorganise les flux de déplacements tous modes confondus afin d’accueillir toutes les augmentations programmées de ce « hub »métropolitain de transports. Il vise à intensifier la vie du quartier et à renforcer sa qualité d’usage par une plus grande mixité programmatique de commerces, de logements, de restaurants, cafés et par une profonde relecture des espaces publics. Superficie : 26 ha. Programme : 250 000 m² de surface de plancher à développer sur 20 ans. La 1ère phase 2016-2022 comprend la réalisation de 70 000 m² de SDP à vocation tertiaire. Maîtrise d’ouvrage : SPL Euralille, concessionnaire de la MEL. Maître d’oeuvre : Agence Saison Menu. Procédure d’aménagement : ZAC. Calendrier : 2015 - 2016 établissement de la programmation Euralille 3000, attribution Euralille 3000 La Chronique - N°5246 / 29 Juin 2017 13

[close]

p. 8

Spécial Projets d’investissement © Saison Menu de la concession d’aménagement à la SPL Euralille et modification du PLU. Décembre 2016 : démarrage des travaux du lot Swam. 2016-2017 : commercialisation des lots 10.6 et 10.8 sur le secteur Chaude Rivière, et du lot 10.9 face à Lille Grand Palais. 2017 - 2019 : réaménagement complet des espaces publics du secteur central Euraflandres, et achèvement du secteur Chaude Rivière. LILLE MÉTROPOLITAN SQUARE Le quartier du Ballon, baptisé Métropolitan Square, est constitué du siège historique de la Métropole Européenne de Lille. La MEL projette de construire son nouveau siège dans une programmation mixte mêlant logements et bureaux, commerces et services de proximité, le tout dans un cadre paysager attractif. Les enjeux consisteront à réussir la couture urbaine entre Euralille et le quartier du Romarin, intégrer le nouveau siège de la MEL dans son environnement, et relier les entités paysagères existantes : cimetière de l’Est, Jardin des Géants, Parc Matisse. Superficie : 3 ha. Programme : Environ 97 000 m² de SDP. Habitat : 20 000 m². Bureaux : 30 000 m². Siège de la MEL : 45 000 m². Commerces et services : 2 000 m². Maîtrise d’ouvrage : MEL. Maître d’oeuvre : Désigné courant 2017. Procédure d’aménagement : En cours de définition. Calendrier : 2017-2019 études urbaines - études de programmation procédures règlementaires. 2020 : démarrage des travaux du nouveau siège de la MEL. 2023 : livraison du nouveau siège de la MEL, déconstruction du siège existant, constructions de logements et de bureaux. LILLE HELLEMMES FIVES CAIL Fermée en 2001, l’usine Fives Cail Babcock a légué, sur près de 17 hectares, des bâtiments industriels monumentaux. La MEL et les Villes de Lille et Hellemmes ont engagé la conversion de ce site inscrit dans un périmètre plus large, de près de 25 ha, pour créer un quartier mixte, intense et diversifié. La conservation et le réemploi de certaines halles et de la trame des espaces publics inscrivent le projet dans une logique d’urbanisme de recyclage. Un « parc en réseau » de 7 hectares sert d’armature au projet et favorise son intégration et son ouverture sur les quartiers environnants. Les halles réhabilitées deviennent des passages publics couverts, sur lesquels s’ouvrent de nouvelles activités. Un système innovant de gestion des eaux pluviales sera mis en place. Superficie : 24,8 ha. Programme : 160 000 m2 de SDP. Habitat : 98 000 m² (environ 1200 logements) dont 30 % de locatif social. Équipements : 40 000 m²: la Bourse du travail, le lycée hôtelier Le projet Multilom rassemblera des maisons en rangs, des immeubles de logements collectifs et d’habitat intermédiaire à proximité du métro. international, une piscine. Services et commerces, activités économiques : 8 000 m². Maîtrise d’ouvrage : Soreli, concessionnaire de la MEL. Maître d’œuvre : l’AUC mandataire. Procédure d’aména- gement : ZAC. Calendrier : 2010 création de la ZAC. 2014 - 2015 : démolitions, dépollution, lancement de la commercialisation. 2016 : livraison du lycée hôtelier international et des premiers espaces publics. 2019 : premières livraisons de logements. 2020 : fin de la première phase. LILLE PÉPINIÈRE SAINT-MAURICE et 15 % de PSLA), 52 % de logements libres, 10 % de logements à prix maîtrisés et PLS. - des résidences pour personnes âgées (7 000 m²) et étudiantes (3 000 m²). - des espaces publics paysagers vastes et arborés (parc, square et traverses). Maîtrise d’ouvrage : MEL, en cours d’attribution d’une concession d’aménagement à Nexity. Maître d’oeuvre : Saison-Menu. Procédure d’aménagement : En cours de Le projet de l’îlot « Pépinière » se situe à définition (permis d’aménager ou permis de cheval entre le quartier d’affaires Euralille construire valant division). et le faubourg Saint-Maurice. Sur 1,8 ha, le Calendrier : 2011 première enquête programme propose : publique. Programme : 24 700 m² de SDP. 2016-2017 : mise en compatibilité du PLU et Habitat : 21 600 m², dont désignation du concessionnaire. logements libres : 7 000 m² logements sociaux : 7 000 m² logements en accession sociale et maîtrisée : 3 500 m² 30 logements spécifiques association Papillons Blancs : 2 100 m² Commerces, services et activités : 3 100 m² Maîtrise d’ouvrage : SPL Euralille, concessionnaire de la MEL. Maître d’oeuvre : Tandem+ ; Leblanc Venacque. Procédure d’aménagement : ZAC. LOMME MULTILOM LOMME-CAPINGHEM ENNETIÈRES-EN-WEPPES ENGLOS-SEQUEDIN EURALIMENTAIRE La MEL a lancé en 2016 un nouveau site d’excellence : « Euralimentaire ». Superficie : Secteur d’intérêt et d’opportunité de 387 ha. Programme : Identification de nombreuses opportunités d’investissement sur tous les segments de parcours résidentiels des entreprises (de l’incubation, aux PME/ PMI, ETI et grandes entreprises) dans les secteurs productifs et logistiques s’inscrivant Le projet Multilom permettra de dans la dynamique d’Euralimentaire : développer un habitat diversifié de maisons - un marché de gros ouvert aux investisseurs en rangs, d’immeubles de logements à l’horizon 2018-2019 (30 ha) ; collectifs et d’habitat intermédiaire à proximité - la reconquête de la ZAMIN (40 ha) du métro. La Ville, conformément notamment sur ses immobiliers (entrepôts) et à son « plan programme urbain lommois », fonciers ; souhaite des espaces publics paysagers - la requalification du centre commercial ; vastes et arborés (parc, square et traverses) - la création d’un futur parc d’activités au sud en accompagnement de l’intensité de ce territoire de projets, dédié aux activités urbaine ambitieuse souhaitée. Le projet se logistiques et industrielles dans le cœur de raccordera au bâtiment de la médiathèque, cible Euralimentaire (30 ha). nouera des liens entre les quartiers, Maîtrise d’ouvrage : multipliera les points d’accès et favorisera la MEL en partenariat avec les acteurs privés perméabilité. Enfin, il permettra de requalifier notamment Immochan. la rive des voies ferrées existantes. Maître d’oeuvre : En cours de désignation. Superficie : 6 ha. Procédure d’aménagement : En cours de Programme : 45 000 à 50 000 m² de SDP, définition. entièrement dédiée à l’habitat : Calendrier : Depuis décembre 2016 veille - environ 550 logements (35 000 à 40 000 m²) foncière ZAMIN. : 38 % à 2018 : déclassement du MIN et nouveau vocation sociale (23 % de logements sociaux mode de gestion. 14 La Chronique - N°5246 / 29 Juin 2017

[close]

p. 9

Spécial Projets d’investissement © Act Up 2019 - 2025 : réaménagement du centre commercial, réalisation d’un nouveau parc d’activités dédié à Euralimentaire. LILLE Saint-Sauveur La friche ferroviaire de Saint-Sauveur est un espace de 23 hectares au sud-est de Lille, accolé au centreville et au quartier de Moulins. Le projet « SaintSauveur » crée un quartier principalement résidentiel, avec à terme 2 500 logements et le projet de piscine olympique. Superficie : 23 ha. Programme : Constructibilité minimale de 300 000 m2 de SDP. Habitat : 200 000 m², soit environ 2 500 logements : 35 à 40 % de locatif social, 15 % de locatif intermédiaire, 10 à 20 % d’accession aidée, 30 à 35 % de libre. La part de logements sociaux représente ainsi 70 % de la programmation du futur quartier. Bureaux : 55 000 m². Commerces et locaux d’activités : 25 000 m². Équipements d’intérêt collectif : 20 000 m², dont une piscine olympique. Maîtrise d’ouvrage : MEL, mandat d’étude à la SPL Euralille. Maître d’oeuvre : Gehl Architects ; SARL Béal-Blanckaert ; Mageo Morel Associés. Procédure d’aménagement : ZAC. Calendrier : 2013 - 2015 études pré opérationnelles. 2015 : création de la ZAC. 2016 - 2018 : études opérationnelles. 2017 : réouverture de la concertation préalable en vue de la modification du dossier de création de ZAC Mi 2018 : concession in house avec la SPL Euralille. 2019 : dossier de réalisation de ZAC. WATTRELOS Centre-ville Réaménagement de l’ancien site industriel Saint-Liévin entre son centre-ville et le Parc du Lion (43 ha). Superficie : 15 ha. Programme : 80 000 m² de SDP Habitat : 70 000 m² 50% en accession libre. 20% en accession abordable. 30% logements sociaux. Bureaux et activités : 10 000 m². Espaces publics majeurs : esplanade «plaine festive ». Maîtrise d’ouvrage : SEM Ville Renouvelée, concessionnaire de la MEL. A Villeneuve d’Ascq, le centre-ville va faire l’objet d’un vaste projet de requalification, de diversification et de densification avec le projet Grand Angle. Maître d’oeuvre : Interland ; repris par Agence Maes. Procédure d’aménagement : ZAC. Calendrier : 10 octobre 2014 : création de la ZAC. Décembre 2015 : attribution de la concession d’aménagement. 2016 - 2017 : études. 2017 : démarrage des travaux. 2027 : fin de l’opération VILLENEUVE D’ASCQ/SAINGHIN EN MÉLANTOIS Haute-Borne Le site de la Haute Borne compte aujourd’hui 198 entreprises pour 7 617 salariés. 98% des bureaux étant occupés, la Haute Borne poursuit son développement par l’aménagement du «Grand carré» et ses 60 000 m² de programmes à venir. Superficie : 140 ha. Programme : 310 000 m² dont Réalisés : Activités économiques : 190 000 m². Logements : 40 000 m². Espaces verts : 20 ha. Champs cultivés : 35 ha. A venir : activités économiques : 60 000 m² de SDP. Maîtrise d’ouvrage : SPL Euralille, concessionnaire de la MEL. Maîtrise d’ouvrage : Phase 1 : Atelier Grether/Atelier LD/Artelia Atelier Nervures Phase 2 : En cours de désignation Procédure d’aménagement : ZAC. Calendrier : 1999 : démarrage opérationnel de la ZAC et désignation de la SAEM de la Haute Borne comme concessionnaire. 2016 : attribution de la concession d’aménagement de la phase 2 à la SPL Euralille. 2023 : fin de la concession. VILLENEUVE D’ASCQ Grand angle Le centre-ville de Villeneuve d’Ascq va faire l’objet d’un vaste projet de requalification, de diversification et de densification. Le projet Grand Angle consiste à compléter et diversifier les fonctions résidentielles et tertiaires, avec davantage de mixité sociale, à lier les différents lieux du quartier par des espaces publics évidents et lisibles, et à mettre le Forum Vert - parc principal du quartier -en lien avec les espaces qui l’entourent. L’ensemble se fait en lien avec le projet privé de requalification du centre commercial V2. Superficie : 92 ha. Programme : 258 000 m² de SDP. Habitat : 112 000 m² (1200 logements). Activités tertiaires : 105 000 m². Commerces : 41 000 m². Maîtrise d’ouvrage : Projet urbain : MEL et Ville. Immeuble BEAM : ADIM. Centre commercial : Unibail Rodamco, Auchan. Maître d’oeuvre : Agence UP. Procédure d’aménagement : Urbanisme négocié. Calendrier : 2011 : étude de programmation urbaine. 2015 : étude de maîtrise d’oeuvre urbaine. 2015 : début des travaux sur les espaces publics. 2017-2020 : restructuration du centre commercial. 2017-2020 : premiers programme de logements. SECLIN TEMPLEMARS VENDEVILLE LESQUIN Porte Sud de la Métropole : A1 EST Le territoire d’activités et d’emplois de la Porte Sud de la Métropole dispose de capacités de développement d’une offre importante de terrains à aménager. 15La Chronique - N°5246 / 29 Juin 2017

[close]

p. 10

Spécial Projets d’investissement Le périmètre opérationnel à l’étude tient compte des parcs d’activités existants (Zone Industrielle Seclin, zone commerciale UNEXPO, Parc d’activités Templemars, Centre Régional des Transports (CRT), Parc du Mélantois…), en développement (Seclin A1 Est, Lil’Aéroparc), ainsi que les potentialités de développement au coeur de ce périmètre : - au nord par les opérations de FachesThumesnil et de Lesquin ; - à l’est par le CRT ; - à l’ouest par la ZI de Seclin ; - au sud par la zone commerciale Epinette/ UNEXPO et par le développement de Seclin A1 Est. Superficie : 65 ha. Programme : 173 400 m² Bâtiments de grande emprise d’activités logistiques ou de production : 154 000 m² de SDP. Activités de production (PME/PMI) et artisanat : 19 400 m² de SDP. Maîtrise d’ouvrage : PREAM, concessionnaire de la MEL. Maître d’oeuvre : Luc Lemarchand : EAI Espace Architecture. Procédure d’aménagement : ZAC. Calendrier : 2016 : création de la ZAC. 2016 - 2017 : études maîtrise d’oeuvre et commercialisation. 1er trimestre 2017 : finalisation de la commercialisation des tènements logistiques. Fin 2017 : dépôt des premiers permis de construire. 2018 : démarrage des travaux. 2028 : fin de la concession. Lil’Aéroparc Superficie : 40 ha. Programme : 225 000 m², dont en intention : Showroom artisans : 5 500 m² Usine numérique : 16 500 m² Immobilier collaboratif : 49 000 m² Pôle hôtelier : 12 500 m² Centre de design : 15 000 m² Activités PME-PMI : 39 000 m² Centre d’affaires : 84 000 m² Maîtrise d’ouvrage : Chambre de Commerce et d’Industrie Grand Lille. Maître d’oeuvre : UAPS. Procédure d’aménagement : ZAC. Calendrier : 2015 - 2018 : En cours analyse des 65 offres de l’Appel à manifestation d’intérêt pour définir la programmation PME/PMI, tertiaire et services. 2017 : dossier de création de la ZAC. 2019 - 2020 : travaux. TOURCOING Quadrilatère des piscines L’aménagement du secteur du Quadrilatère des piscines poursuit le processus réalisé sur le centre-ville. Des opérations de renouvellement urbain et de requalification des espaces publics en ont déjà transformé le fonctionnement, l’image et l’attractivité. Le projet vise le renforcement et la diversification de l’offre de logements et la création d’emplois. Superficie : 5 ha. Programme : 55 000 m² de SDP Habitat : 35 000 m², soit 400 à 500 logements Équipements : 10 000 m² - un groupe scolaire de 17 classes. - un équipement petite enfance (relais assistance maternelle, crèche, halte-garderie). - une salle polyvalente de 1200 places et une maison des associations. Un centre administratif : 12 000 m². Activités : (dont bureaux, tiers-lieux) 9 000 m². Commerces : 1 000 m². Réaménagement et création d’espaces publics (dont un jardin public et un parvis). Maîtrise d’ouvrage : SEM Ville Renouvelée, concessionnaire de la ville de Tourcoing. Maître d’œuvre : Atelier 9.81. Procédure d’aménagement : Permis d’aménager. Calendrier : Concession 2016 - 2024 2017 : permis d’aménager. 2017 : engagement de l’opération Starter (5000 m² - logements et rez-de-chaussée actifs). 2018 - 2019 : construction du groupe scolaire et du pôle petite enfance. ROUBAIX Blanchemaille Au coeur du berceau de la VPC, la MEL déploie un nouveau site d’excellence : Blanchemaille by EuraTechnologies, le premier accélérateur dédié au e-commerce de France. Ce lieu accueillera un incubateur, un accélérateur et un hôtel d’entreprises sur les 13 000 m² du bâtiment Fontenoy. 100 entreprises, pour 1 000 emplois, seront accueillies à horizon 2019. Superficie : 1,5 ha. Site foncier et immobilier. Programme : 47 553 m², dont : développement d’un site d’excellence dédié au e-commerce sur 13 000 m² de SDP (réaménagement du bâtiment Fontenoy) ; programme mixte (bureaux, locaux d’activités, voire habitat), afin de développer les potentialités du site d’excellence pour lequel les demandes sont fortes ou proposer une offre complémentaire : 30 000 m² SDP (reconversion des bâtiments du site). Maîtrise d’ouvrage : L’Établissement public foncier, propriétaire du site pour le compte de la MEL. Maîtrise d’ouvrage privée recherchée. Procédure : Partenariat privé. Calendrier : 2016 - 2020 : Réaménagement du bâtiment Fontenoy et développement du site d’excellence par la SPL Euratechnologies. 2017 : conduite d’une étude préopérationnelle sur la reconversion de l’ensemble immobilier et validation de scénarios de programmation et de modes opératoires. Le territoire d’activités et d’emplois de la Porte Sud de la Métropole dispose de capacités de développement d’une offre importante de terrains à aménager. © Luc Lemarchand - EAI Espace Architecture International 16 La Chronique - N°5246 / 29 Juin 2017

[close]

p. 11

Spécial Projets d’investissement Communauté urbaine de Dunkerque A Dunkerque/Petite -Synthe, les locaux de la régie de collecte des déchets seront reconstruits DUNKERQUE-PETITE-SYNTHE Reconstruction des locaux de la régie de collecte des déchets Le Pôle de Valorisation des déchets intègre les CVE, CVO, le centre de transfert et l’actuel centre d’exploitation de collecte sont devenus obsolètes. Le projet prévoit la reconstruction des locaux de la régie collecte des déchets. Au delà d’une simple reconstruction de la régie sur elle-même, ce projet intègre également des fonctionnalités complémentaires indispensables à une gestion optimisée des équipements et des modes de travail. Ainsi, le projet intègre également : • Les zones de stockages des balles d’ordures ménagères du CVE évitant la mise en décharge des déchets lors des phases de maintenance du CVE et permettant d’optimiser la valorisation de l’énergie produite • Les zones de stockage, de tri et de transfert des gravats et des encombrants permettant d’atteindre les objectifs de valorisation matière tout en minimisant nos coûts de traitement • Le rapatriement des espaces de stockage et locaux de réparation des bacs de collecte actuellement situés sur le site d’ArmboutsCappel, • L’utilisation des locaux de l’ancienne maison 3D qui accueillera une partie des équipes. Pilote : Direction des Déchets Dotation 2017 : 203 000 euros Coût opération : 10 millions d’euros 2016 : Choix du programmiste 2017 : Concours de maîtrise d’œuvre - Choix des bureaux de contrôle technique et de sécurité 2018 : Etudes de maîtrise d’œuvre - Marché de travaux - Permis de construire 2019-2020 : Construction TERRITOIRE DE LA CUD Grand plan de rénovation de la voirie - phase 2 Après une première phase de 5,3 millions d’euros sur la période 2015-2017, la Communauté urbaine de Dunkerque lance une nouvelle phase pour la période 20172019. Les objectifs reste les mêmes : Pérenniser l’état patrimonial de la voirie, en évitant des dégradations ultérieures plus importantes, donc plus coûteuses, Améliorer la sécurité, notamment des deux roues, en augmentant les conditions d’adhérence et l’uni de la chaussée, Redonner du confort aux usagers, que ce soit les usagers des bus, sur les voies structurantes et de distribution ou les personnes à mobilité réduite sur les trottoirs, Soutenir l’économie locale. Pilote : C.Denaes PPI 2017 : 800 000 € PPI 2018 : 2 000 000 € PPI 2019 : 2 500 000 € DUNKERQUE Ouvrage de protection contre la mer Le port du grand large mais également les ports du chenal Est (YCMN, Dauphins) connaissent régulièrement des phénomènes d’agitation liés à la houle lors des grands vents et des grandes marées. L’ouvrage de protection contre la mer permettra de protéger de manière efficace les ports de plaisance. Positionné à l’Est du Chenal au quai des Monitors, il permettra la création d’une centaine d’anneaux supplémentaires pour le grand large. En parallèle, d’autres projets d’extension pilotés par les ports privés sont envisagés. Pilotes : Delphine Barez/Laurent Benard Dotation 2016 (DM) : 185 000 € PPI 2017 : 1 315 000 € Coût de l’opération : 1 500 000 2016 : Choix de la maitrise d’œuvre et études géotechniques 2017 : Fin des études préalables - étude d’impact/enquête publique 2017 : Consultation des entreprises 2018 : Réception de l’ouvrage TERRITOIRE DE LA CUD Réhabilitation des 7 ponts du canal exutoire Les 7 ouvrages du canal exutoire font l’objet de convention dérogatoires entre l’Etat et la Communauté Urbaine de Dunkerque qui en précisent les modalités de maintenance et d’entretien. Les discussions menées avec les services de l’Etat ont permis d’aboutir à un accord pour la remise en état à l’identique de l’ensemble des 7 ouvrages en vue d’un transfert de propriété à la CUD. Afin de réaliser ce programme de travaux, l’Etat, a confié la gestion de ses ouvrages pour la part qui lui revient au GPMD et a fait connaître son accord de principe pour l’affectation au SA GPMD des crédits nécessaires. Dans ce cadre, un groupement de commande a été constitué pour la passation des marchés préalables aux études et aux travaux. Le fonctionnement de ce groupement sera assuré par le SA-GPMD en tant que coordonnateur. Les études seront réalisées en 2017 et les premiers travaux dès 2018. La planification de ceux-ci se fera en fonction de l’affectation des crédits alloués. Pilotes : Laurent Benard PPI 2017 : 110 000 € PPI 2018 : 1 840 000 € PPI 2019 : 1 950 000 € 2017 : Choix de la maitrise d’œuvre, lancement des investigations complémentaires et établissement du calendrier des travaux 2018 : Réalisation des travaux du premier ouvrage : pont Carnot 2019 : Suite des travaux en fonction des crédits alloués 2020 : Suite des travaux en fonction des crédits alloués 17La Chronique - N°5246 / 29 Juin 2017

[close]

p. 12

Spécial Projets d’investissement TERRITOIRE DE LA CUD Les véloroutes Littoral et Flandres Itinéraires de moyenne et longue distance permettant aux piétons et cyclistes de se déplacer facilement sur les territoires : site propre ou voie à faible trafic. Objectif de réalisation : 2020 Véloroute du Littoral (EV4) : 53 km/10 sections Véloroute des Flandres (VF) : 10 km/3 sections 2 sections réalisés à ce jour : RD11 (S2a) et Rosendaël (S8) Pilote : Rébecca Guignard Dotation 2017 : 2,16 M€ PPI 2016/2020 : 6,682 M€ Dépensés avant 2017 : 2,5 M€ 2015 : Actualisation schéma communautaire des véloroutes/Protocole accord avec la Région 2016 : Travaux partiels : EV4 S4 et VF S1/ Etudes EV4 S1a et S1b, EV4 S7 2017 : Travaux EV4 S9/Études tracés EV4 S3, S6, S10 2018-2020 : travaux EV4 S7 /Poursuite études / travaux BOURBOURG Aménagement d’un parc d’activités à vocation agro alimentaire La Communauté urbaine de Dunkerque projette de développer un parc d’activités à dominante agro alimentaire de 18,5 ha à l’Est de Bourbourg à proximité de la chocolaterie CEMOI Pilote : Pierre-Yves Lesimple, service aménagement Dotation 2017 : 221 000 € PPI 2018 : 329 000 € Coût d’opération : 3,3 M€ 2016-2018 : Acquisitions foncières (DUP) A partir de 2019 : Viabilisation du parc d’activités (S3D) A partir de 2020 : Commercialisation (SPAD) TERRITOIRE DE LA CUD Valorisation des canaux de l’agglomération La situation de Dunkerque et de son agglomération offre à ce territoire un réseau de canaux nécessaires à l’assèchement de l’arrière-pays et aux activités de transit économique et touristique. Certaines séquences de ce réseau ont d’ores et déjà été aménagées dans le souci d’accompagner des projets de quartier mais aucun master plan à l’échelle de l’agglomération n’a à ce jour été réalisé. Or, il est aujourd’hui opportun de chercher à tisser des liens au travers de ces canaux, de leur donner une réelle fonction urbaine, de les intégrer dans l’organisation et le développement de l’agglomération et de les mettre en valeur ainsi que les ouvrages d’art qui les franchissent dans le paysage urbain de l’agglomération dunkerquoise. Pilote : Pierre-Yves Lesimple, service aménagement Dotation 2017 : 920 000 M€ PPI 2018 : 3,4 M€ Coût de l’opération (2016-2020) : 4,91 M€ 2015 : Actualisation schéma communautaire des véloroutes/Protocole accord avec la Région 2016 : Conception d’un schéma de mise en valeur des canaux / Définition d’un calendrier d’interventions A partir de 2017 : Valorisation de différentes séquences le long du canal de Bergues et du chenal de l’Aa notamment BOURBOURG Reconstruction de la station d’épuration Devenue vétuste, la station d’épuration de Bourbourg ne répond plus aux exigences réglementaires en matière de traitement des eaux usées du réseau collectif d’assainissement. Le nouvel équipement rejettera une eau compatible avec la préservation des qualités du milieu naturel, en occurrence le canal de Bourbourg. Le projet a pour objet de mettre en œuvre des technologies d’épuration conduisant à la disparition des nuisances de l’actuel ouvrage, implanté en zone urbaine; de traiter les eaux polluées de surverse de temps de pluie par la Phytoépuration en s’appuyant sur la capacité épuratoire des végétaux comme les roseaux. Pilote : Richard Bleuse, responsable épuration Dotation 2017 : 840 000 €HT PPI 2018 : 2,2 M€HT Coût d’opération : 4,72M€HT 2015 : Choix du Maitre d’oeuvre 2016 : Dossier loi sur l’Eau 2017 : Enquête publique/Appel d’offres/ Construction 2018 : Mise en eau TERRITOIRE DE LA CUD Embellissement des entrées d’agglomération L’aménagement des entrées de villes et d’agglomération devient aujourd’hui une nécessité contribuant à gagner en attractivité. Les objectifs de cette politique d’embellissement des entrées d’agglomération seront également d’améliorer la sécurité, donner une place à tous les modes de déplacement, mettre en valeur et donner une bonne lisibilité aux usagers de cette zone de transition entre la campagne et la ville, et enfin veiller à l’esthétique des aménagements afin de rendre le territoire plus accueillant et hospitalier. Sur la base des premiers travaux de l’agence d’urbanisme, la Communauté Urbaine de Dunkerque va mener une étude portant sur l’aménagement paysager de deux des principales entrées d’agglomération : - De l’A16 à la porte du centre d’agglomération jusqu’au stade Tribut - De l’A16 à la mer jusqu’à l’avenue de la mer et son débouché sur la digue. Une seconde étude portera sur le débouché de la chaussé des darses à partir du rondpoint du môle 2 Pilote : Pierre-Yves Lesimple, service aménagement Dotation 2017 : 20 000 € PPI 2018 : 1,3 M€ Coût d’opération (2016-2020) : 5,12 M€ 2016-2017 : Élaboration de propositions d’aménagements paysagers sur les 2 itinéraires/Définition d’un calendrier d’interventions A partir de 2017 : Aménagement paysager de séquences routières/Intégration d’orientations d’aménagement dans le PLU communautaire DUNKERQUE Aménagement du Môle 1 Le môle 1 s’intègre dans le périmètre de l’opération Neptune de reconquête des chantiers de la Normed et des premiers bassins portuaires depuis l’origine. Il s’agira d’aménager les espaces publics du môle 1 à partir de la trame viaire d’ores et déjà définie et de différents éléments de contrainte liés au fonctionnement du site et de ses éléments de programme. L’aménagement de ces espaces publics visera notamment à mettre en valeur la future patinoire, à y accéder, à intégrer les conditions d’accueil du projet de développement de la plaisance et la mise en œuvre du projet « Fructose » et d’une manière La CUD prévoit la reconstruction de la station d’épuration de Bourbourg. 18 La Chronique - N°5246 / 29 Juin 2017

[close]

p. 13

Spécial Projets d’investissement générale à signifier avec force le changement d’usage du môle 1, espace portuaire aujourd’hui, lieu de vie urbaine demain. Pilote : Pierre-Yves Lesimple, service aménagement Coût opération : 1 M€ 2016-2017 : Etude urbaine et paysagère 2019 : Aménagement des abords de la patinoire et de ses accès. A partir de 2020 : Autres aménagements DUNKERQUE/MALO LES BAINS Voirie : Avenue de la Mer L’avenue de la Mer est un axe important et emblématique de Dunkerque et de la Communauté urbaine de Dunkerque. Le projet a pour objet de reconstruire le réseau unitaire d’assainissement, d’effacer les réseaux électriques aériens, de réaménager la voirie, du boulevard de la République à la digue de Mer, en intégrant l’ensemble des usages (piétons, vélos, voitures). Pilote : C.Denaes Coût assainissement : 1M€ Coût effacement des réseaux : 400 000 M€ Coût voirie : 1,4 M€ 2016-2017 : Concertation et études 2018-2019 : travaux assainissement/ effacement des réseaux/voirie DUNKERQUE Commerces et logements Dans le cadre du projet Phoenix de renforcement de l’attractivité commerciale et résidentiel du centre d’agglomération, une consultation en vue de cession de foncier avec charges a été lancée par la CUD (DGVE). Elle concerne la réalisation d’un programme mixte, commerces et logements, sur le site des écoles du parc de la marine et du bâtiment des affaires maritimes à Dunkerque. Le projet a pour objet d’intensifier l’armature commerciale du centre-ville en résorbant les ruptures de linéaires commerciaux actuels, et de permettre la création de boucles marchandes piétonnes courtes ; d’accroître le nombre de logements neufs de qualité de l’hypercentre. Vinci Immobilier a été choisi pour réaliser l’opération, suite à une consultation d’opérateurs. Les travaux de réalisation de l’opération seront lancés et financés par Vinci Immobilier. Pilote : Catherine Martos, directrice projet urbain Dotation 2016 : 475 000 PPI 2017 : 356 600 Coût opération : 831 600 € 2015 : Consultation (cession de terrain avec charges) et choix de l’opérateur Vinci Immobilier par CUD et Ville 2016 : Consultation d’architectes 2017 : Démolition école - Blockhaus Diagnostic archéologique Promesse de vente du terrain Études géotechniques 2018 -2020 : Fouilles archéologiques Achat du terrain par Vinci Immobilier Construction par Vinci Immobilier TERRITOIRE DE LA CUD Voirie-AssainissementEnfouissement Réseaux Dunkerque Saint Pol sur Mer : rue de la République. Montant : 2, 15 millions d’euros. Période de dévolution : 4/9/2017-2/03/2018. Corps de métier : voirie + Asst Dunkerque centre : Liaison square Duffuler au Môle 1. Montant : 250 000 euros. Période de dévolution : 2/01/2018-26/06/2018. Corps de métier : voirie Leffrinckoucke : rue roger Salengro. Montant : 1,39 million d’euros. Période de dévolution : 29/01/2018-3/08/2018. Corps de métier : Asst+EFR+Voirie Spycker : espace public central. Montant : 705 600 euros Période de dévolution : 05/03/2018-24/08/2018. Corps de métier : Voirie + Asst DUNKERQUE Parking Dans le cadre du projet Phoenix de renforcement de l’attractivité commerciale et résidentielle du centre d’agglomération, et en lien avec le plan de stationnement dans le centre-ville, un nouveau parc de stationnement en ouvrage sera réalisé entre la gare de Dunkerque et le boulevard Alexandre III, sur le square Guynemer. L’ouvrage comprendra 250 places de stationnement ouvertes au public et un rez-de-chaussée composé de commerces. Il constituera une continuité commerciale entre la rue du Chemin de Fer et le boulevard Alexandre III, axe direct entre la gare et la place Jean-Bart. Il constitue un parking d’accès direct au centre-ville à destination des chalands, avec deux heures de stationnement gratuit. Avenue de la Mer à Dunkerque-Malo les Bains Maître d’ouvrage : S3D PPI 2017 : 2 M€ PPI 2018 : 2 M€ Dépenses : 4 M€ 2015 : Consultation du programmiste/ Diagnostic archéologique 2016 : Etablissement du programme/Choix de l’architecte 2017 : Déplacement du monument Dépôt de permis de construire Consultation pour les travaux 2018 : Construction de l’opération DUNKERQUE Ouvrages d’art Le boulevard Paul Verley à Dunkerque, axe important de circulation et point d’entrée depuis l’Est de l’agglomération franchit le canal exutoire. Cette liaison est assurée par 3 ouvrages distincts : le pont Carnot, ouvrage métallique, et deux passerelles cyclistes en béton. Ces ouvrages permettent tous les modes de déplacement mais la différenciation des usages n’est pas bien perçue par les usagers. Il s’agit de rendre plus lisible les différents modes de déplacement, avec en parallèle la volonté de mettre en valeur cette entrée de ville en libérant les vues depuis les ouvrages vers le canal et la mer, tout en assurant une parfaite continuité des modes de déplacement doux aux abords. Le pont Carnot sera remis en état dans le cadre de la convention signé avec L’Etat pour la réhabilitation des 7 ouvrages du canal exutoire. Pilote : Laurent Benard PPI 2017 : 21 500 € PPI 2018/2019 : 579 680 € Coût opération : 601 180 € 2017 : Etude de faisabilité - Scénarii Marché de Moe (1er semestre) 2018 : Marché Travaux (1er semestre) Travaux (2ème semestre) 2019 : Travaux 19La Chronique - N°5246 / 29 Juin 2017

[close]

p. 14

Spécial Projets d’investissement DUNKERQUE Stade Tribut Actuellement, La Ville de Dunkerque dispose du stade municipal Marcel Tribut qui a vu le jour dans les années 30. Détruit en grande partie pendant la guerre 39-45, il fut reconstruit entre 1957 et 1967. Compte tenu des nouvelles règles de sécurité, sa capacité actuelle est désormais limitée à 3000 places mais dans le passé l’enceinte a accueilli un nombre beaucoup plus important de spectateurs, jusqu’à plus de 12 000. Aujourd’hui, des études sont en cours pour la reconstruction du stade Tribut et l’augmentation de sa capacité d’accueil à 4 950 places. Cela nécessitera la démolition du stade actuel et une reconstruction par phases (volonté de maintenir l’activité pendant toute la durée des travaux). Actuellement, le mode de gestion n’est pas défini. Pilote : Stéphanie Mouchon, Cheffe du service des Sports Dotation 2016 : 50 000 € PPI 2017 : 3,7 M€ Coût opération : 22 M€ 2016 : Lancement des études Choix de l’architecte 2017 : Mise au point du projet / AO travaux Fin 2019 : Livraison d’une première phase Après 2020 : livraison du stade Le nouveau stade Tribut à Dunkerque prévoit d’accueillir 4 950 spectateurs. Communauté urbaine d’Arras THÉLUS Déminage/ Aménagement La Communauté Urbaine d’Arras lance pour le parc d’activités des Meuniers, un appel d’offres en juin 2017 pour une opération de déminage sur environ 7 hectares puis une 2ème phase de viabilisation (10 Ha) en 2018. Travaux d’environ 1,5 M€ HT. SAINT NICOLAS/SAINT LAURENT Viabilisation/Construction La Communauté Urbaine d’Arras va lancer des travaux de viabilisation d’un ilôt sur le quartier dit des Nouvelles Résidences pour la construction de logements individuels par Coopartois. Travaux programmés en 2018 pour environ 300 K€ HT. SAINT LAURENT BLANGY Viabilisation/Construction La Communauté Urbaine d’Arras va lancer des travaux de remise en état de la décharge. Appel d’offres programmés au 2ème semestre 2017 et travaux 2018 pour un montant d’environ 250 K€ HT. ARRAS Restauration citadelle La Communauté Urbaine d’Arras va lancer au 2ème semestre 2017, des travaux de restauration des escaliers de la porte Royale de la citadelle . Coût : 200 K€ HT. La restauration des remparts est également prévue avec un appel d’offre de MOE pour le 2ème semestre 2017 (300 K€ HT). Les travaux se dérouleront de 2018 à 2021 pour un coût de 3 M€ HT. 20 La Chronique - N°5246 / 29 Juin 2017 A Arras, la Porte royale de la Citadelle fait l’objet de travaux de restauration.

[close]

p. 15

Spécial Projets d’investissement © CAPH Communauté d’Agglomération de la Porte du Hainaut La Communauté d’agglomération de la Porte du Hainaut va lancer des travaux de réhabilitation du théâtre de Denain. MAÎTRISE D’OUVRAGE DIRECTE PORTE DU HAINAUT Réhabilitation de bâtiments La Communauté d’agglomération de la Porte du Hainaut va lancer des travaux de réhabilitation de bâtiments administratifs. Consultation de travaux en cours. Type de procédure : procédure adaptée. Coût estimé : 1 million d’euros HT. Démarrage des travaux envisagé au 3ème trimestre 2017. Durées des travaux : 10 mois. SAINT AMAND LES EAUX Réhabilitation de bâtiment La Communauté d’agglomération de la Porte du Hainaut va lancer des travaux de réhabilitation du Pôle Culturel. Lancement de la consultation des travaux envisagé au 2ème ou 3ème trimestre 2017. Type de procédure : procédure adaptée. Coût estimé : 2 millions d’euros HT. Démarrage des travaux envisagé en 2018. DENAIN Réhabilitation de bâtiment La Communauté d’agglomération de la Porte du Hainaut va lancer des travaux de réhabilitation du théâtre. Lancement de la consultation des travaux envisagé au 2ème ou 3ème trimestre 2017. Type de procédure : procédure adaptée. Coût estimé : 2 000 000.00 € HT. Démarrage des travaux envisagé : 2018. TERRITOIRE DE LA PORTE DU HAINAUT Réhabilitation de bâtiment La Porte du Hainaut envisage de construire des halles couvertes sur les Communes de Brillon, Thun St Amand, Marquette en Ostrevant, Wavrechain sous Denain. Cette liste de commune n’a qu’un caractère indicatif. Des consultations de maitrise d’œuvre seront lancées à partir du 2ème semestre 2017. MAÎTRISE D’OUVRAGE DELEGUEE DENAIN Centre aquatique La Communauté d’agglomération de la Porte du Hainaut va lancer la construction d’un centre aquatique. Lancement envisagé d’une consultation de type marché global de performance, Coût estimé : Montant > à 10 millions euros HT. Date prévisionnelle de réalisation des prestations : 2018 et 2019. TERRITOIRE DE LA PORTE DU HAINAUT Eglise La Communauté d’agglomération de la Porte du Hainaut va lancer la réhabilitation du clos et couvert des églises suivantes : - Eglise de Bruille, Consultation travaux en cours, Type de procédure : procédure adaptée, Coût estimé : Montant entre 1,5 et 2 millions HT, Démarrage des travaux envisagé : 4ème trimestre 2017 Durée des travaux : 17 mois, - Eglise de Nivelles, Consultation travaux en cours, Type de procédure : procédure adaptée, Coût estimé : 1 Million d’euros HT, Démarrage des travaux envisagé : 4ème trimestre 2017 Durées des travaux : 9 mois, - Eglise de Flines lez Mortagne, Consultation travaux en cours, Type de procédure : procédure adaptée, Coût estimé environ 2 millions d’euros HT, Démarrage des travaux envisagé : 3ème trimestre 2017 Durées des travaux : 23 mois - Eglise d’Helesmes, Lancement de la consultation travaux envisagé : 3ème trimestre 2017, Type de procédure : procédure adaptée Coût estimé : entre 1 et 2 millions d’euros HT, Démarrage des travaux envisagé : courant 2018 - Chapelle de Bruille, Lancement de la consultation travaux envisagé : 3ème au 4ème trimestre 2017, Type de procédure : procédure adaptée Coût estimé : 500 000.00 euros HT, Démarrage des travaux envisagé : courant 2018 TRAVAUX REALISÉS EN ACCOMPAGNEMENT DE CEUX DU DÉPARTEMENT DU NORD WAVRECHAIN SOUS DENAIN Voirie Travaux d’aménagement des abords de la RD 645 à Wavrechain sous Denain Consultation travaux en cours Type de procédure : procédure adaptée Coût estimé : 600 000.00 euros HT Démarrage des travaux envisagé : 3ème trimestre 2017, Durée des travaux envisagée : 6 mois. RAISMES Voirie Travaux d’aménagement des abords de la RD 169 à Raismes Projet à affiner entre 2017 et 2018 Il conviendra dans un 1er temps de prévoir une consultation de maîtrise d‘œuvre en procédure adaptée pour définir le projet. 21La Chronique - N°5246 / 29 Juin 2017

[close]

Comments

no comments yet