P'tit communal juin 2017

 

Embed or link this publication

Description

Vallans Deux-Sèvres

Popular Pages


p. 1

Vallans - Bulletin municipal - Juin 2017 Le p’tit communal www.vallans.fr géantBarbecueVendredi 14 juillet,Vallans 2017 Dpdt1uroeo8ruafbhrintonetuozlile’ddaPsaeep,êusrpcxtèenhas-nore-tnudimàcivesiielpad1daei0uelzi:xgataanntubeesrl)e(rra..éi.nsservée 19h30 Lâcher de ballons 20h 22h30 RapRevesabteepuractfailrlevsaaapuiiproctdedééopup’rmuaaiutturlriambtfaxiilfdroiuifceciflntaafeieeoimnrntbneealux Impression : Imprimerie Graphitilt - Chauray - Ne pas jeter sur la voie publique Pensez à vous inscrire aleva7njtuillet ! N’oubliez pas vos couvertsICrnNèosguoAcElpedmnroumifpPalnteenretiàtinsxtsotudnp-pnédriattpeéaaroni1crce2uhohermaèrnqlsee u. te .rà oe. Rru àp.eé emVas.Gnai9 rds.elale eetat.tnurnsr it.éetsps .èpa c.uue .bss .elaNi c.c.vrb.r e.a.ra.é.pe.n t..ia.atnd. s...rel.i .e..ad tv.ued .nve .dNem r.oneàn a.ddiV r.r1iérai 972se.ellia de.edajneu c.isnicl t.l1ose .mt4 .1p j7.au hg.Nin l.rd.b.le.ér. ee..pe.r.d at..nd.se.T .ie.2.Oe.v. T.r0oA d.tL1ré .e6l. a.....i. .:.M.... ...o....n...t..a....n....t............. .

[close]

p. 2

Sommaire 2 Vie communale : Assainissement. . . . . . . . . . . . . . . . . . p 3 RPI. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p 3 Bonjour chiens et chevaux. . . . . . . . . . . p 4 Demandeurs d'asile. . . . . . . . . . . . . . . . p 5 Histoire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p 7 Devoir de mémoire 2017. . . . . . . . . . . . p 6 Souvenir d'un vieux paysan (suite). . . . p 6 Les deux guerres vues par Maxime Arnaud. . . . . . . . . . . . . . . . p 7 Environnement. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p 8 Entretien des espaces publics, qui fait quoi ? Portait . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p 9 Michel Airault Associations. . . . . . . . . . . . . . . . . . p 10-12 Tir à l'Arc, les archers de la Courance . . p10 SEP. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p 11 Le Club de l'Amitié . . . . . . . . . . . . . . . . p 12 Informations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p 13 Objets trouvés et incivilité. . . . . . . . . . . p 13 Nécrologie : Francis Train. . . . . . . . . . . p 13 Dispositif Ma Carte de la CAN. . . . . . . . p 14 La gendarmerie vous conseille. . . . . . . p 15 Infos pratiques. . . . . . . . . . . . . . . . . . . p 16 Résultats de l'élection présidentielle 1er tour : 604 votants, 440 exprimés, 58 blancs et nuls (72,84% de participation) CANDIDATS VOIX % M. Nicolas DUPONT-AIGNAN 17 3.46 Mme Marine LE PEN 86 17.48 M. Emmanuel MACRON 136 27.64 M. Benoît HAMON 43 8.74 Mme Nathalie ARTHAUD 7 1.42 M. Philippe POUTOU 15 3.05 M. Jacques CHEMINADE 1 0.20 M. Jean LASSALLE 8 1.62 M. Jean-Luc MÉLENCHON 132 26.83 M. François ASSELINEAU 5 1.02 M. François FILLON 42 8.54 2e tour : 604 votants, 492 exprimés, 8 blancs et nuls (89,43% de participation) CANDIDATS VOIX % Mme Marine LE PEN 118 27,44 M. Emmanuel MACRON 312 72,56

[close]

p. 3

Vie communale RPI Le point sur les écoles de Vallans, La Rochénard et La Foye Monjault Les prévisions faites en février dernier donnent un effectif global pour les trois écoles de 186 élèves contre 202 à la rentrée 2016. Des précisions sur les travaux d'assainissement Le chantier se poursuit selon le planning prévu. Des interrogations se sont fait jour quant à l'achèvement des travaux rue du Moulin. Ils seront effectivement réalisés. Compte tenu des contraintes budgétaires et des difficultés rencontrées durant les travaux, la réalisation de la dernière partie de la rue pourra être légèrement différée. Un marché à commandes a été passé à cet effet. Le projet comporte trois postes de refoulement dont les marchés ont d'ores et déjà été attribués. Le poste principal situé près de l'atelier municipal utilisera une technologie pneumatique, assez peu fréquente. Éric Fays, chef de projet, détaille : "Il y en a quelques uns sur le territoire de la CAN, notamment à Amuré et à Échiré. Nous avons fait ce choix en raison de contraintes techniques, notamment la longueur de la canalisation de refoulement jusqu'à Épannes." Le poste se composera d'une cuve hermétique enterrée en inox, un peu comme une grosse cocotte minute, et d'un local technique recevant les compresseurs qui pousseront les effluents dans la canalisation de refoulement. Les autres postes de refoulement situés, l'un aux Touches, l'autre rue du Lavoir, utiliseront une technologie classique avec des pompes immergées, ils seront réalisés à partir de la fin juin  ; les travaux du poste principal commenceront début juillet par la partie enterrée. n Lors de la commission du CDEN (Conseil départemental de l’éducation nationale), réunie le 17 mars dernier, a été décidé de fermer une classe sur le RPI (8 classes au lieu de 9) à la prochaine rentrée. Les maires des trois communes ont dû faire le choix du lieu de cette fermeture. Après de longues discussions c’est à La Rochénard qu’il y aura une classe en moins en septembre 2017. La répartition des élèves dans les classes est laissée à l’appréciation des enseignants. Il y aura toujours à Vallans les maternelles et quelques élèves de CP. À la Foye-Monjault les élèves de CP, CE1 et CE2 et à La Rochénard les CM1 et CM2. Pour les nouvelles inscriptions dans l’une de ces trois écoles, adressez-vous à la mairie de l’école concernée.  n Retrouvez toute l'actualité sur facebook et www.vallans.fr 3

[close]

p. 4

Vie communale Bonjour chiens et chevaux Vous venez de Frontenay-Rohan- Alors, pourquoi s’installer à Le chien loup Tchécoslavaque, Rohan par la rue de La Courance ; Vallans ? race relativement récente. en arrivant dans Vallans, sur la Tout simplement, le coup de foudre En 1955, Karel Hartl, fait l’expé- gauche, vous ne pouvez pas pour la maison et le terrain de 3 ha. rience de croiser un berger allemand manquer ce nouveau spectacle Mais arriver avec des animaux ne et une louve des Carpates. Au bout dans le paysage vallanséen : faisant pas habituellement partie de quelques tentatives, il parvint à les évolutions de magnifiques de la faune locale, était risqué. créer une race hybride, qui fut élevée chiens, qui de loin ressemblent Pari gagné ; le voisinage s’est bien à partir de 1965. Ces chiens étaient à des loups, et de chevaux qui adapté. Les chiens sont très calmes utilisés pour surveiller les frontières paissent tranquillement. et sociables. Même si certains de l’ancienne Tchécoslovaquie, ressemblent à des loups, ils se durant la guerre froide. Ce chien a D’où viennent-ils ? laissent caresser. une durée de vie de 13 ans environ. 4 À qui appartiennent-ils ? Cela est bien joli, mais il faut les À un couple que la passion pour nourrir et les occuper. Pour la Pour les reconnaître, il suffit de les ces animaux a fait se rencontrer. nourriture, pas de croquettes ; que appeler : Lui, Christophe Peuvot, originaire des menus à base de viande et - Les huskies : Igloo, Indra, Lady , du nord de la France, a suivi son de poisson : le BARF ou RAW Sansa et Lusithan père, militaire, à Saint-Maixent. Il Feeding*. - Les chiens loups : Elkro, Daybec est resté dans la région, chef de Les occuper, c’est facile... les et L’daenerys. chantier pour une société de travaux dresser, participer à de nombreux Des jeunes de Vallans s’intéressent publics de La Rochelle. Sa passion, concours, nationaux et internatio- à l’élevage des chevaux et viennent les huskies. naux. les panser et les monter. Elle, Eleanor Eveleigh, est Anglaise, Récemment, concours au Portugal ingénieure chez Leach International et en Espagne, avec des trophées à Christophe et Eleanor sont partants à Niort et maîtrise admirablement la clé. Maintenant il faut préparer les pour accueillir des élèves du SIVU, la langue française. Sa passion, les championnats de France. dans un cadre pédagogique, pour chiens loups tchécoslovaques. Christophe et Eleanor consacrent familiariser les enfants avec ces Ils ont une autre passion, les 100% de leurs loisirs à leur passion. chiens qui méritent de l’intérêt. chevaux. Ils en élèvent 3, dont Les huskies ne sont pas des chiens Bienvenue à Vallans.  n 2  western paint horses, chevaux de salon, alors des sorties "Cani dressés pour figurer dans des VTT" sont organisées, le chien tire * Sur Facebook : westerns. le vélo, la neige et la luge, mais pour HOWLING WINDS OF WINTER ça il faudra attendre.

[close]

p. 5

Vie communale Des demandeurs d'asile hébergés à Vallans Depuis quelques semaines la famille Saad, originaire du Bengladesh, est logée dans l'appartement en duplex du collectif de Vallans. Les informations qui suivent permettront de répondre aux questions légitimes que se posent les Vallanséens. Après un parcours dont nous ne connaissons pas les détails, la famille a effectué une demande d'asile en France. L'OFPRA (Office français pour la protection des réfugiés et apatrides) statuera sur leur demande dans un délai qui n'est pas connu mais qui peut atteindre plusieurs mois. En attendant cette décision, le centre d'accueil des demandeurs d'asile (CADA) géré par une association rochelaise, l'Escale PoitouCharentes, les prend en charge en application d'une convention passée avec le préfet. Le CADA s'est mis en rapport avec un bailleur social, en l'occurrence Habitat Sud Deux-Sèvres, qui dispose à Vallans d'un logement adapté qu'il a meublé sommairement et dont il prend en charge les loyers. Après une phase de mise en place, la famille dispose d'un petit pécule pour ses besoins personnels, étant précisé que le restaurant du cœur de Mauzé-sur-le-Mignon pourvoit aux besoins principaux. Le CADA s'est chargé d'inscrire les enfants d'âge scolaire à l'école de La FoyeMonjault et les parents à des cours d'alphabétisation qui leur permettront d'acquérir les rudiments de notre langue, l'objectif étant que tous puissent devenir autonomes le plus rapidement possible. Etapes de la demande d'asile • L'OFPRA prendra une décision soit d'acceptation de la demande d'asile, soit de refus. - En cas d'acceptation, un titre de séjour pour une durée de 10 ans est octroyé. - Si la décision est négative un recours peut être introduit auprès d'une instance spécifique, la CNDA (Cour nationale du droit d'asile) • La CNDA peut accepter la demande ou confirmer le refus. Dans ce cas le demandeur d'asile doit quitter le territoire national dans un délai de 4 mois mais reste sous la responsabilité du CADA durant ce temps. Le Bengladesh Dans ce pays lointain, presque entièrement enclavé dans l'Inde, des tensions entre les deux partis qui se succèdent au pouvoir depuis 1990 ont causé la mort de 150 personnes début 2015 ; l'Etat islamique (EI) qui essaie d'y créer une tête de pont afin d'attaquer sa prochaine cible, l'Inde, est responsable d'attentats. Arguant de ces troubles, le gouvernement a procédé à 11 000 arrestations dans le pays, suscitant des vagues de protestations. La famille Saad Elle est composée de 6 personnes ; le papa, Mohamed Saad et la maman Sufia Begum accompagnés de 4 enfants : Aysha, 10 ans, Foyez, 7 ans, Rahima, 3 ans ½, Fahim, 18 mois. Sufia est enceinte et devrait accoucher à la fin du mois d'octobre. Il s'agit de personnes extrêmement souriantes qui ont choisi notre pays pour y demander l'asile. Les autorités françaises leur ont expliqué les conditions dans lesquelles leur cas sera examiné et le risque qu'ils encourent de se voir déboutés de leur demande. Un comité informel de citoyens vallanséens s'est constitué spontanément afin compléter l'action du CADA et d'aider cette famille, notamment afin de transporter la maman à Niort pour ses rendezvous médicaux. Pour tout renseignement ou proposition d'aide, contacter la mairie qui transmettra. n 5

[close]

p. 6

Histoire Devoir de mémoire 1917 La guerre n’est pas terminée, 1917 apporte encore son lot de morts pour la France. Vallans n’est pas épargnée, bien qu’un seul mort au combat soit déclaré ; la famille touchée par cette disparition n’a pas oublié qu’en 1916 elle a vécu ce même drame. En effet, la famille Cathelineau vient de perdre un deuxième fils, Henri Xavier, après Hyppolite. Henri Cathelineau, né le 26 juillet 1892 à La Tardière en Vendée, et résidant à Vallans, cultivateur ; incorporé le 10 octobre 1913, matricule 217, soldat de 2ème classe. Blessé par balles le 17 septembre 1914 à Chaumont (Haute Marne). Mis dans la réserve le 1er octobre 1915. Blessé le 25 février 1916 à Bonnet l’Évêque par des éclats d’obus. Intègre le 173ème Régiment d’Infanterie le 1er mars 1917, nommé 1ère classe le 22 septembre 1917 . Disparu le 22 décembre 1917 au Parc de Han, en Belgique. n 1905-1915 Souvenirs d'un vieux paysan (suite) 6 Après plusieurs années déficitaires, une nouvelle suite de bonnes années vint redonner courage aux agriculteurs. La moisson se coupait à la faucheuse. Les premières moissonneuses javeleuses apparurent. Ces machines faisaient des économies de personnel mais il fallait lier la gerbe. Le commerce marchait bien, les industries travaillaient. Dans les magasins il y avait de tout. Les engrais s'employaient de plus en plus. Le cylindrage des routes commença. Cette période fut prospère. Les autos commencèrent à paraître. L'aviation était à ses débuts. En 1912 et 1913, beaucoup achetèrent des moissonneuses-lieuses. Les voitures commençaient à rouler sans chevaux. Les hommes commençaient à voler dans les airs. Le ramassage du blé à la faucille était remplacé par une machine qui faisait l'ouvrage de vingt hommes. Le battage au rouleau était remplacé par une machine à battre qui montait la paille sur le pailler. Ce qui en 1885 paraissait une utopie et impossible avait mis 30 ans à se réaliser. Dans les maisons, les chandelles et les petites lampes étaient remplacées par de belles lampes à suspension. La toilette des femmes se modernisait, la coiffe était remplacée par le chapeau très large et les jupes longues et amples par des jupes courtes et entravées. Au point de vue agricole, les années de guerre ne furent pas trop mauvaises, et ceux qui n'étaient pas touchés purent faire des affaires. n

[close]

p. 7

Histoire Les deux guerres vues par Maxime Arnaud Né en 1875, Maxime Arnaud nous livre un regard désabusé sur les comportements de certains durant la guerre 1914-1918 et rend hommage aux femmes de mobilisés restées dans les fermes. Cette période de bien-être ne devait pas durer car, au moment où personne n'y croyait la guerre éclata le 2 août 1914. Nous étions en plein battage. Ce fut la consternation générale. La mobilisation sonna. Ce fut le départ ; beaucoup ne sont pas revenus. Chacun disait "avec les armes que l'on a la guerre ne peut pas durer". Les uns en donnaient pour deux mois, les autres pour six. Elle a duré quatre ans et demi. Je passerai sous silence tout le manque d'organisation et l'incompétence qui a présidé au service de réquisition, ainsi que le gaspillage qui s'est produit dans les dépôts. J'en ai été trop souvent le témoin écœuré pour en parler ici. Dans l'armée il y eut deux catégories : les poilus et les embusqués. A l'intérieur il y avait les victimes et les favorisés, de là la jalousie et la haine. En 1918 la guerre prit fin. Que se passa-t-il pour les démobilisés ? Pour reprendre l'exploitation il fallait acheter du cheptel. Le bétail était aux mains de ceux qui avaient été favorisés et qui étaient au cours des affaires. Il n'était pas rare de voir une paire de bœufs sortir du champ de foire, être revendue 1  000 ou 1  500  francs de plus qu'elle avait été achetée et ce trafic se faisait sur le dos des démobilisés au profit de ceux qui n'avaient pas fait la guerre. 1  000  francs avaient de la valeur en ce temps là. Honneur aux femmes Dans cette période si fertile en événements tragiques et malheureux, je manquerais à mon devoir si je ne rappelais ici le mérite, le courage et le dévouement de certaines femmes de mobilisés qui, de 1915 à 1918, prirent résolument la direction de l'exploitation. Quelques unes prirent même en mains la charrue et, avec l'aide des vieux parents ou des enfants, réussirent à maintenir leur cheptel et leurs terres en état. Je n'oublie pas non plus ces femmes de laitiers qui, par tous les temps, assurèrent le ramassage du lait jusqu'au retour de leur mari mobilisé. Que ces quelques lignes soient un hommage rendu à leur mérite. Si j'adresse des félicitations à ces femmes courageuses et méritantes, je ne veux pas en adresser à certains hommes qui, favorisés par l'âge ou par d'autres circonstances, n'ont connu de la guerre que l'avantage et le profit, trafiquant tout et n'hésitant pas à exploiter les femmes de mobilisés en faisant payer trois fois sa valeur le moindre service rendu. Les deuils, la misère, l'égoïsme, la jalousie ont complètement changé les mentalités d'avant guerre et les rapports entre voisins et familles n'ont jamais été les mêmes depuis. Agé de 70 à la Libération de 1945, Maxime Arnaud, dont les souvenirs ont été publiés en 1947, écrit : Le souvenir de ces cinq années de guerre est trop vivant dans nos mémoires pour que j'en parle ici. Grâce à sa position géographique, notre région n'a pas eu trop à souffrir de l'occupation. Nous avons eu comme beaucoup, le triste privilège de recevoir et d'abriter sous nos toits des réfugiés des régions de l'Est et de l'Ouest, et j'aime à croire que ces gens n'ont pas eu à se plaindre de l'hospitalité et de l'accueil qui leur a été réservé par nos populations. n Retrouvez toute l'actualité sur facebook et www.vallans.fr 7

[close]

p. 8

Environnement Entretien des espaces publics... qui fait quoi ? Des lois récentes (loi Labbé 2014, loi transition énergétique 2015) interdisent l'usage des pesticides sur les espaces publics (espaces verts, promenades, 8 forêts et voiries) par les collectivités locales, l'État et les établissements publics à partir de janvier 2017. L'utilisation de produits phyto-pharmaceutiques sur l'espace public constitue désormais un délit au titre de l'article L253-17 du Code Rural (sauf exception). La peine encourue peut atteindre 6 mois d'emprisonnement et 150 000 € d'amende. Notre commune met en place une série d'alternatives pour pallier cette contrainte et continuer à entretenir les espaces dont elle a la charge. Il nous semble important de rappeler aux habitants que seule la commune est habilitée à intervenir sur ces espaces publics. Par ailleurs, nous vous rappelons qu’un arrêté préfectoral de 2009 interdit l'usage des pesticides près des points d'eau (cours d’eau, puits, forages, fossés, collecteurs d’eaux pluviales, caniveaux, avaloirs, bouches d’égout, même à sec) et ceci, indifféremment sur les espaces publics et privés. Nous vous remercions de préserver notre environnement et la santé de notre population... n

[close]

p. 9

Portrait Michel Airault Enfant unique, Michel Airault est né en 1930 dans la maison des Touches qu'il habite toujours avec Hélène, son épouse. Son papa a été gendarme durant 15  ans en Vendée avant de retourner à la culture à la fin de son engagement. Michel a donc effectué ses études à Challans puis à Oulmes. La famille est revenue s'installer à Vallans en 1942. Michel a obtenu son certificat d'études primaires en 1943 à Frontenay-Rohan-Rohan. "A cette époque, explique-t-il, les enfants d'agriculteurs pouvaient passer cet examen dès 13 ans au lieu de 14 ans pour les autres enfants". La ferme d'une superficie d'une dizaine d'hectares était, comme la très grande majorité des exploitations à l'époque, orientée vers la polyculture et l'élevage avec 8 vaches laitières et l'indispensable cheval dénommé Bijou. L'exploitation a complété son activité par les légumes et le tabac. "Après la guerre, les premiers tracteurs sont arrivés, se souvient Michel Airault, beaucoup de ceux qui en possédaient travaillaient pour les autres". A 20 ans, Michel est parti faire son service militaire. Incorporé dans les transmissions à Libourne puis à Lyon, il a terminé à Cherbourg pendant un an. "En 1951, dans le cadre du plan Marshall,on convoyait vers les arsenaux des matériels arrivant au port, notamment des trains d'ambulances en direction de Nice et des chars en direction de Lannemezan". Sourcier par hasard En 1954 Michel Airault a épousé Hélène, originaire de Saint-Pierred'Amilly. Ils ont poursuivi ensemble l'exploitation de la ferme. "J'ai passé beaucoup de nuits dehors, se souvient notre homme, car j'allais avec une 403 fourgonnette au début puis un Renault Express, vendre les légumes au marché de gros de La Rochelle qui ouvrait à 2h30 les mercredis et samedis et à celui de Niort qui ouvrait à 4h les mardis et jeudis. Les marchés c'est vivant ; on apprend à connaître beaucoup de gens et il y a des clients fidèles", sourit Michel. "Pour le tabac, du brun, nous avions une serre à Oulmes" précise-t-il, Hélène complétant "4 jeunes venaient nous aider à cueillir, il fallait les nourrir". Administrateur de la laiterie de Coulon de 1959 à 1992, il se souvient : "l'usine a dû fermer faute de matière première ; elle était pourtant bien équipée." Michel en a transitoirement assuré l'intérim de la présidence de la SEP avec Michel Ferron durant quelque temps en 1976. Il a été conseiller municipal de 1959 à 1965. "Mes plus mauvais souvenirs, dit-il, car certains élus étaient plus soucieux de leurs propres intérêts que de ceux de la collectivité". Michel Airault a un don de sourcier. "Cela s'est fait bizarrement, souritil. Je cherchais de l'eau dans mon terrain ; un copain m'a amené un sourcier qui en a trouvé et a planté un piquet pour indiquer le lieu. Le piquet ayant été déplacé, je ne retrouvais plus l'endroit précis, alors j'ai essayé de chercher moi-même et ça a marché". Michel et Hélène ont une fille ; leurs deux petits-fils sont aujourd'hui âgés de 35 et 30 ans. n 9

[close]

p. 10

Associations Tir à l’arc « les archers de la courance » Le tir à l'arc à Vallans doit beaucoup à Gaston Bonnin qui fut instituteur dans la commune durant 22 ans. Excellent archer, il fut secrétaire de la Compagnie des Archers niortais de 1956 à 1980 et fit profiter les jeunes Vallanséens de sa passion jusqu'à son départ en 1967. En octobre 1986, la SEP souhaita ranimer cette flamme. Une première démonstration fut organisée avec la participation des Archers niortais. Après un apprentissage de 4 mois à Niort, une première séance d’entraînement eut lieu dans la salle en avril 1987. Pour sa première saison 1987-1988, le club comptait 19 adhérents ; il participa activement aux compétitions départementales en salle. En 1988-1989, 26 adhérents étaient comptabilisés : 11 archers confirmés et 15 nouvelles recrues pour l’initiation. A ce moment, l’achat de plusieurs arcs et divers matériels ainsi que l’aménagement d’un terrain extérieur permettant le tir aux distances olympiques soit 10 30  m, 50 m, 70 m et 90 m, furent réalisés grâce au soutient financier du ministère de la Jeunesse et des Sports et de la S.E.P. Pierre Misbert mettant à disposition des archers un terrain adapté à leurs besoins. Le club eut l’honneur et le plaisir d’accueillir en février 1990 un stage départemental de formation d’initiateurs. Les organisateurs de ce stage trouvèrent les locaux et l’accueil si sympathiques qu’ils revinrent en 1992 ! Venu au tir à l’arc à l’instigation de son beau-frère Michel Morel, Président du club, Serge Genais, se montra dès le départ meilleur archer du club et réussit une excellente performance en arrachant le titre de champion départemental de tir fédéral. Sans oublier les Patrick Audineau, Guy Florentin, Serge Alard et Christophe Sullet qui obtinrent également des résultats plus que flatteurs durant la saison 19911992, dont 3 coupes et 6 médailles pour Michel Morel. 1993, année faste pour les archers de la Courance ! 1er semestre : 2 premières places en juniors pour les jumeaux Samuel Bouchet en arc classique et Jérôme Bouchet en arc compound ; ces deux jeunes avaient également gagné les premières places lors de l’Indiana trophée. En seniors classiques, Serge Genais termine 4e et Guy Florentin 7e. Chez les dames, en seniors classiques, Laurence Brec (compagne de Serge) termine 5e. 2e semestre : Laurence Brec termine 6e en seniors femmes en classique. En seniors hommes, Serge Genais prend la place de vice-champion, Guy Florentin la 17e, Serge Alard, la 24e parmi 65/70 meilleurs représentants du Poitou-Charentes ! Jérôme Bouchet est sacré champion en arc compound moins de 18 ans, Michel Morel prend la 3e place en arc compound ; pour finir, lors du championnat de France, Serge Genais termine à la 3e place et bat son record personnel ainsi que le record de la Ligue Poitou-Charentes. 1994-1995, encore une année faste ! Championnat départemental de tir en salle : Serge Genais 1er en senior hommes, Laurence Brec 3e en senior dames, Samuel Bouchet 1er en junior, Jérôme Bouchet 1er en junior, arc compound, et l’Equipe de Vallans championne départementale ! Championnat de ligue Poitou-Charentes de tir en salle : Laurence Genais 1ère, Samuel Bouchet 1er et Serge Genais 3e. Championnat de ligue Poitou-Charentes de tir fédéral : Jérôme Bouchet (compound) 1er. 1995-1996, carton plein, des lauriers pour les archers - Serge Genais : vice champion de ligue de tir en salle, champion de ligue de Tir Fédéral, champion de ligue de tir olympique, 9e au championnat de France de tir en salle et 29e au classement national de tir Olympique. - Jérôme Bouchet : 2e au championnat de ligue du tir en salle et 3e au championnat de ligue de tir FITA. - Samuel Bouchet : 6e au championnat de ligue de tir fédéral et 5e au championnat de ligue de tir FITA - Adrien Gelot : Champion de ligue junior tir en salle. - Pour couronner le tout, résultats de tir par équipe : équipe constituée de Jérôme et Samuel Bouchet, Laurence et Serge Genais, une place de 3e, deux places de 2e dont un podium et onze places de 1er. 1996-1997, CHAMPIONS les archers ! Championnat de Ligue en salle : Serge Genais, 1er. Championnat départemental en salle : Serge Genais 1er et Jérôme Bouchet 3e Championnat de Ligue en Salle par Equipe : 1er Vallans avec Jérôme Bouchet et Serge Genais Des raisons familiales et/ou professionnelles pour la majorité des archers et le manque de nouveaux adhérents conduisirent à la dissolution du club en 1998.

[close]

p. 11

Associations Que s'est-il passé en 2017 à la SEP ? Cabaret Pour pouvoir continuer ses activités la troupe de la SEP a besoin de sang neuf, jeunes et moins jeunes. Les anciens vieillissent, la relève peut être assurée par vous, votre énergie, vos idées. Contact : Michel Peltier au 05 49 04 99 05 Section Marche : Les Vaillants Godillots Elles et ils marchent ensemble depuis 9 ans, et comme pour le cabaret, vous avez la possibilité de les rejoindre pour faire quelques pas avec eux. Cette section de la SEP vit à vitesse grand V et nous aimerions que cela continue avec Vous ! > Repas annuel Cette année, le 1er avril, n'était pas un poisson, mais plutôt le repas annuel des Vaillants Godillots ; 31  convives/ marcheurs du mercredi et du samedi. Prestation réussie à mettre au crédit d'Aunis Traiteur et de son équipe. Soirée conviviale et festive qui demande à être renouvelée en 2018 avec encore plus de monde. 23 personnes ont participé à ce déplacement. Les non marcheurs assurant la logistique des pique-niques du midi. Départ de Vallans à 7h sous la pluie pour l'ambiance, pique-nique à Monflanquin près du Lac de Coulon (sic), arrosé par ce qu'il fallait en produits de chez nous, et une averse de pluie et de grêle. Pour l'échauffement, une petite marche de 8 km avec une averse maison, puis direction notre village vacances à Lacapelle-Biron. Accueil par nos hôtes Hollandais,Coby et Alfred, après avoir pris possession de son gîte, un classique : apéro, repas et dodo. > La sortie annuelle / 19 au 22 mai Lacapelle-Biron, (Lot et Garonne) Le site se prête tellement à la randonnée que nous avons dû y aller pour la 2e fois. Village vacances, pension complète sans reproches et un hébergement très convenable. Samedi 20 mai, 17 km autour de Bonaguil en 2 étapes, le matin, quelques ondées, pique-nique à l'abri car petite pluie, l'après-midi sous le soleil. Dimanche 21, 8 km de rando à SaintFront sur Lémance, pas facile du moins pour nous, puis pique-nique près de l'église de Blanquefort-sur-Briolance, intendance assurée par notre équipe de pros, Jean, Liliane, Marie-Claude, Jeannine et Raoul, Pour digérer, 4 petits kilomètres pour regagner Saint-Front. Petit tour au marché aux plantes et fleurs de Montpazier. Soirée paella, et folklorique offerte par nos hôtes. Certains Vaillants Godillots ont testé les danses avec plaisir et entrain et le groupe folklorique a prolongé la soirée devant notre dynamisme. Retour le lundi matin, nous quittons le village, puis arrêt en Dordogne au Buisson de Cadouin pour visiter la Grotte de Maxxange, à voir. Ce ne fut pas facile de trouver une aire de pique-nique sur la route du retour et l'arrêt fut épique, mais çà, c'est autre chose. Tout le monde est bien rentré. Alors, peut être, à l'année prochaine et pour ceux qui seraient intéressés, voici les dates : du 1er au 4 juin 2018, où ? Mystère... 11

[close]

p. 12

Associations Bénévoles 40 ans du Club de l'Amitié En 1977, Huguette MISBERT, conseil- Dubreuil, Claudette Camuzard, Jacques Bibliothèque La bibliothèque ouvre le mercredi de lère municipale, présente ce projet Bouchet, Jacqueline Bodet, Annie 17h à 19h. qui sera accepté lors d’une réunion Bordier. du conseil municipal. Le maire, Paul Roche, devient président du club Les activités du club : COUP DE jusqu’en 1989. - 2 concours de belote (mars et novembre) Se sont succédé à la présidence : Odette Misbert de 1989 à 1996, Huguette Misbert de 1996 à 1997, Marie-Claude Raynaud de 1997 à 2014, Francis Train de 2015 à février 2017. - 2 repas (avril et décembre) - 1 pique-nique fin août - 1 voyage à la journée ; pour cette année : en car grand tourisme, la visite de la réserve de Beaumarchais, le déjeuner, la croisière sur le Cher et la visite des caves et dégustation des vins Maria est retrouvée pendue dans son chalet d’été sur les bords du lac de Après le décès de Francis Train, il a été procédé à la réélection du bureau composé de : - Présidente d’honneur : Odette Gautier (103 ans) - Présidente : Marie-France Dubief 12 - Vice-présidente : Pierrette Cocher - Trésorière : Marie-Claude Blanchet - Trésorière adjointe : Muriel Couliau - Secrétaire : Jacqueline Gaud Tous les jeudis, dans la petite salle de la salle des fêtes, belote, tarot, scrabble, jeux divers se terminant par un goûter-café-boissons avec , souvent, des gâteaux confectionnés par les adhérents fêtant leur anniversaire et bien des discussions pour un groupe moyen de 20 personnes. En 2015, à l’initiative de Francis Train, un terrain de pétanque fut construit dans le parc de Teurtous. Les adeptes de la boule peuvent s’adonner chaque vendredi à 15h. Le 23 avril, pour les 40 ans du club, Bruno Ligonnière, auteur-compositeurinterprète du Marais poitevin, a ravi le Thingvellir. Après autopsie, la police conclut à un suicide. Quelques jours plus tard, Erlendur reçoit la visite d’une amie de cette femme qui lui affirme que ce n’était pas “le genre” de Maria de se suicider et qui lui remet une cassette contenant l’enregistrement d’une séance chez un médium que Maria était allée consulter pour entrer en contact dans l’au-delà avec sa mère. Celle-ci lui avait promis de lui envoyer un signe. Au pays du fantastique et des fantômes, aussi dubitatif que réticent, le commissaire Erlendur, troublé par l’audition de la cassette, se sent obligé de reprendre l’enquête à l’insu de - Secrétaire adjointe : Annick Guihomat public avec beaucoup d'humour, ses tous. II découvre que les proches Les membres : Pierrette Ferron, Claude chansons et quelques blagues. de Maria ne sont pas aussi fiables qu’ils en ont l’air. Nous suivons avec beaucoup d’intérêt les enquêtes du commissaire Erlendur, il nous emmène sur des affaires toutes aussi captivantes, angoissantes parfois et avec un suspens inégalé. Dans chacun de ses romans policiers Arnaldur Indridason nous fait aussi découvrir son Islande natale et ses habitants. D’autre titres de cet auteur à la bibliothèque : «  la femme en vert », « la voix », « Betty »...

[close]

p. 13

Informations Nécrologie Objets trouvés Si vous reconnaissez un objet vous appartenant, merci de vous adresser à la mairie. Nécrologie Francis Train Incivilité, un concentré depuis quelques temps. Il y en a qui prennent du plaisir à se promener, faire des photos, courir, bouquiner, regarder la TV, jouer à la tablette... et il y en a d'autres... Né à Saintes en 1947, Francis Train a effectué son apprentissage de mécanicien à la base aérienne de cette ville. Arrivé à Vallans avec sa compagne Jeannette en 2000, il s'est investi au sein de l'association communale de chasse et du club de l'Amitié dont il est devenu président en 2015. La commune lui doit le terrain de boules dans le Parc à Teurtous pour la création duquel il a su mobiliser les compétences et obtenir l'intervention de l'entreprise Roche. Francis a été emporté par la maladie. Lors de la cérémonie des obsèques, Pierre Magnin, président de l'ACCA a rendu hommage à un homme toujours présent pour donner un coup de main et fait résonner l'église Notre-Dame avec un Ave maria et une sonnerie d'honneur interprétés à l'accordéon. Si vous souhaitez rejoindre l'équipe de rédaction, n'hésitez pas à contacter Carol Barré au 06 21 15 06 34. Les nouvelles idées sont les bienvenues. 13

[close]

p. 14

NiortAgglo « Mcaarte » Avec «ma carte» établissez votre tarif d’accès aux équipements sportifs et culturels selon votre quotient familial Vous habitez la Communauté d’Agglomération du Niortais donc en fonction de vos revenus et de votre situation familiale, vous pouvez bénéficier du tarif jaune, vert ou bleu. Ce tarif est attesté par la délivrance d’une carte utilisable dans tous les équipements sportifs et culturels de la CAN.Cette carte, valable du 1er janvier au 31 décembre, devra être présentée à l’entrée de l’établissement. COMMENT CONSTITUER LE DOSSIER ? Munissez vous OBLIGATOIREMENT : 1) d’une photo d’identité par membre de la famille (en indiquant les nom et prénom au dos) RAPPEL DES QUOTIENTS FTTTaaAarrrMiiifff jIvbaLeluIerAntuU:e:QXQ: FQF(dFQaeduF5e)d00e1lààà5d80e000800 2) d’une pièce d’identité 3) de votre attestation de quotient familial de moins de 3 mois pour les familles allocataires Caf ou MSA. Pour toutes les autres familles, l’avis d’imposition sur le revenu ou avis de non imposition (ex : avis d’imposition 2016 sur les revenus 2015 pour le calcul du quotient familial du 1er/01/2017 au 31/12/2017) 4) d’un justificatif de domicile datant de moins de 3 mois 5) du livret de famille OÙ RETIRER UN DOSSIER ? COMMENT DÉPOSER UN DOSSIER ? - d epuis le site Internet www.niortagglo.fr > Sortir, visiter > « MA CARTE, CHÈQUES LOISIRS» OU - à l’accueil de l’équipement sportif ou culturel 14 communautaire de votre choix DÉLIVRANCE DE « MA CARTE » - auprès de l’équipement sportif ou culturel communautairede votre choix OU - à l’adresse courriel : carteqf@agglo-niort.fr OU - par courrier à Communauté d’Agglomération du Niortais : Service Cohésion sociale - 140 rue des Equarts - CS 28770 79027 Niort Cedex Suite au dépôt du dossier d’inscription, « Ma carte » vous sera délivrée : • s oit sous 15 jours, dans l’un des équipements sportifs ou culturels communautaires de votre choix (choix du lieu de délivrance à indiquer dans le dossier, à l’emplacement prévu à cet effet) • s oit immédiatement, lors des permanences d’accueil : du lundi au mercredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h à la Communauté d’Agglomération du Niortais - 140 rue des Equarts à Niort Fermeture au public les jeudis et vendredis et du 31 juillet au 18 août inclus. VOUS ÊTES TITULAIRE DE « Ma carte » TARIF JAUNE ? Vous pouvez bénéficer pour vos enfants de 6 à 15 ans révolus d’un chéquier d’un montant de 48 € composé de chèques-loisirs de 1€ chacun, favorisant l’accès à des activités sportives et socio-culturelles proposées par la CAN et par de nombreuses associations conventionnées. Ces chèques-loisirs vous seront remis sur rendez-vous contre signature d’une remise de chèques.

[close]

p. 15

NiortAgglo Conteneur jaune : Les emballages Petit rappel, sont acceptés : - cartonnettes d’emballages - barquettes alu, papier alu, boîtes de conserve, aérosols, canettes, - toutes les bouteilles en plastique (eau, sodas, lait, huile,...) - tous les flacons et bidons (lessives, sham- poings, tubes dentifrice, crèmes, liquides vaisselle, produits WC, ...) - toutes les barquettes avec ou sans opercule plastique (oeufs, beurre, fromages, produits surgelés, jambon,...) - tous les pots et boîtes (yaourts, crème fraiche, chocolat soluble, ...) - tous les sacs et sachets en plastiques - tous les films plastiques (alimentaire, packs bouteilles d’eau ou autres boissons, emballages journaux,...) Sauf ceux contenant des déchets dangereux tels que des produits chimiques (bidons d’essence, de pétrole ou détergents, peintures, solvants,…) qui doivent être apportés dans les déchèteries acceptant ce type de déchets. Lorsqu’une semaine comporte un jour férié, à partir de ce jour, toutes les collectes sont décalées en cascade d’une journée. Exemple : Le jour férié est un mardi : - Si mon jour habituel de collecte est le lundi, rien ne change ; - Si mon jour habituel de collecte est le mardi (jour férié), la collecte est reportée au lendemain mercredi - Si mon jour habituel de collecte est le mercredi, la collecte est reportée au lendemain jeudi,… si mon jour de collecte est le vendredi, la collecte est reportée au samedi Vous avez besoin de changer votre bac, il est endommagé ou il vous a été volé. Vous devez obligatoirement faire une déclaration en mairie. JOURS DE COLLECTE DE VOS DECHETS 2017 Frontenay-Rohan-Rohan Vallans, Le Bourdet Jeudi Ordures ménagères Lundi 12semsauirne Emballages 2, 16 et 30 janvier / 13, 27 février 1M316M3,1,aa,12,rr27d20d75ieni9mot2s,ev,a32p1er12st5mje/mubemi1artlbeli02e/r,/t9e2m/4j4a/,a1n1ar94vdv8,iiree2di6trl3é,22c1o80ec91mtaj8ooubbiûrnrtee En rouge, les décalages jours fériés Règle des jours fériés pour tous les ramassages Si la semaine comporte toutes les collectes un jour férié, à partir de ce jour, sont décalées d’une journée. Points de collecte de vos conteneurs (madtéeêrtliraaLelecisisomélclppeoéacnrrttaeeut.nniAveeeufpirmnosedudnbeoteifvrlaleeecnniblttirtlêaéentsrrcaleheuepcprphléueessmientntianetreédsmsulsreeunlsretolsdeiroepdls)o,uplianjioétvutderoiedlnlseec,oaicllusoledlslcoeoticirevtdeeun. tjour Une question, un doute ? 0 800 33 54 68 15

[close]

Comments

no comments yet