Hinata-online magazine N°33

 

Embed or link this publication

Description

avril 2017

Popular Pages


p. 1



[close]

p. 2

Hinata- online N°33 Correction: Vampiria Mise en page: Lyngdarane Manga: Naru Drama: Yuriakai Nini-fly Public avertis: Naru Découverte: Lonely D Livre: Naru Cinéma: Chamlok Sites: http://hinata-online-forum.forumactif.com/ https://hinata-onlinecommunity.fr/ 2 Edito Page 4 : Perfect World Le printemps arrive et le mag aussi !! De nouveaux journalistes et des plus anciens ont fait tout leur possible pour vous faire découvrir de nouveaux mangas, animés et plein d’autres choses. Alors bonne lecture et n’hésitez pas à nous faire part de vos impressions dans la rubrique dé- diée du Mag ! Page 6 : She was pretty Page 10 : Woman Page 12 : Perfect crime Vampiria

[close]

p. 3

Sommaire Page 14 : RWBY Page 18 : Red rising Page 20 : Tout en haut du monde 3

[close]

p. 4

Manga Infos Perfect World est un superbe shojo d’ARUGA Rie qui nous emmène dans la vie de Tsugumi, jeune femme qui travaille dans une boite de design d’intérieur. Au cours d’une soirée de travail, elle rencontre son amour de lycée auquel elle n’a jamais déclaré ses sentiments, Hayukawa. Les sentiments qu’elle pensait avoir oublié refont très vite surface mais Hayukawa a changé. Victime d’un accident de la route, il est paralysé et vie désormais en fauteuil roulant. Pourtant, malgré tout, le cœur est plus fort et Tsugumi décide de braver ses propres préjugés, ses peurs et inquiétudes pour essayer de vivre quelque chose de Perfect World Type : Josei Genres : Drame Psychologique - Romance - Slice of Life - Social - Tragique Auteur : Aruga Rie Éditeur : Akata Nombres de volumes : 3 (en cours) 4 beau avec son amour de jeunesse… s’il lui en laisse la chance. Soutenu par un dessin tout en douceur, Perfect World aborde frontalement le handicap et ne cache rien des désagréments, des difficultés aussi bien pour Tsugumi que pour Hayukawa. Sans faux semblants, on apprend à connaitre le quotidien du jeune homme, sa manière de penser, son passé. Tout comme on s’attache facilement à Tsugumi qui n’est ni une sotte écervelée, ni une caricature de la gentille fille.

[close]

p. 5

Elle a ses défauts et son caractère. Les difficultés de la vie et le regard des autres viennent cependant grappiller doucement la petite bulle fragile qui entou- re les deux jeunes gens. N’hésitez donc pas à plonger dans la douce acidité de Perfect World dont le troisième volume sort ce mois- ci. Naru. 5

[close]

p. 6

Drama 6

[close]

p. 7

InfoIsnfos Il n’y pas longtemps est sorti en Chine un remake s’appelant «la belle Li Hui Zhen» en version plus longue, 40 épisodes contre 16 épisodes pour la version originale. De plus il existe une version turque «seviyor sevmiyor». Ce qui peut nou s amener à nous intéresser au phénomène qu’a été Shewaspretty,poussant laChine etlaTurquieàfaireunremake. She was pretty raconte l’histoire de Kim Hye Jin qui était avant une jeune fille connue pour sa beauté et sa richesse. Pendant son enfance elle s’était beaucoup rapprochée de Ji Seong Jun, un garçon rondouillard et en manque de confiance en lui, jusqu’à ce qu’ils tombent tous deux amoureux. Cependant ils se perdirent de vue, Seong Jun dut déménager aux États-Unis et la famille de Hye Jin fit faillite. Titre original : Geunyeoneun Yep- peottda Pays : Corée du Sud Episodes : 16 Saison : Été 2015 Genres : Comédie Romance Durée d’un épisode : 60 min 15 ans plus tard, Hye Jin a considérablement changé ainsi que Seong Jun. La beauté que Hye Jin tenait de sa mère laissa place à des plaques rougeâtres sur ses joues, lesquelles lui viennent de son père. 7

[close]

p. 8

De son côté Seong Jun est devenu un beau jeune homme, directeur artistique de la revue de mode «The most». Lorsque Seong Jun fut transféré de New York à Séoul pour devenir rédacteur en chef adjoint, il se mit à la recherche de son amour d’enfance. Cependant quand ils se rencontrèrent, tout deux ne se reconnurent pas, Seong Jun se trompa de personne devant Hye Jin, ce qui la rendit honteuse de son état actuel. Hye Jin décida alors de faire passer sa meilleure amie Min Ha Ri, une femme magnifique, pour elle. Cependant le destin poussa Hye Jin à travailler dans le même endroit que Seong Jun ... Généralement les acteurs venant de la k-pop jouent mal ou leur rôle est moyen, cependant on peut observer quelques exceptions comme ici, où on peut retrouver Siwon qui nous offre une prestation très réussie, et qui plus est, est l’élément le meilleur dans ce Drama. Siwon interprète Kim Sin Hyeok, un homme mystérieux et rempli d’humour qui nous transporte dans son monde d’insouciance et de rire, avec ses «Jackson» criés à tout va pour appeler Hye Jin, sa bonne humeur et ses blagues qui font de lui un personnage très attachant que vous ne pourrez qu’apprécier. 8

[close]

p. 9

Ensuite les autres personnages sont aussi très bien joués, le personnage Kim Hye Jin est un personnage très charmant, gentil, ayant une personnalité déjantée qui se trouve dans des situations les plus loufoques les unes que les autres, surtout quand elle est accompagnée de Sin Hyeok. De plus le personnage Ji Seong Jun est très intéressant, nous observons au long du Drama, deux facettes de sa personnalité, la première rigide ayant un caractère froid et détestant les incompétents, et la deuxième maladroit, amoureux, timide, qui possède une multitude de faiblesses et de souffrances liées à son passé. Au fil des épisodes on pourra observer la transformation de Seong Jun dont la première facette de sa personnalité disparaîtra plus l’histoire avancera. J’ai beaucoup aimé l’intrigue, seule Hye Jin sait la relation qu’elle avait avec Seong Jun ce qui nous donne des scènes loufoques et à mourir de rire. Cependant la fin du Drama est un peu fleur bleue et pas totalement indispensable. Malgré ce petit bémol le reste est super, le Drama mélange émotions, rire et amour, vous ne pourrez qu’aimer alors qu’attendez-vous pour le regarder ! Yuriakai 9

[close]

p. 10

Drama Synopsis : « Depuis la mort de son mari Shin, happé accidentellement par un train, Aoyagi Koharu élève seule ses deux enfants en bas âge Nozomi et Riku. Toutefois malgré tous ses sacrifices, il lui devient de plus en plus dur de subvenir à toutes les dépenses de la famille et les factures impayées s’accumulent. « Même si papa et moi on ne s’est jamais rencontrés...Il écoutera mon cœur ? » Riku Woman est un drama japonais en 11 épisodes, réalisé par Aizawa Jun et Mizuta Nobuo et écrit par Sakamoto Yuji. Une histoire pleine de rebondissements, de rires, de mignonneries, de larmes et de belles phrases qui vous font réfléchir. Koharu essaie de multiplier les petits boulots mais cela suffit à peine à payer la crèche. En désespoir de cause, elle va chercher secours chez les services sociaux qui pour des questions de formalités administratives l’obligent à reprendre contact avec sa mère Sachi. Or suite au divorce de ses parents, Koharu avait coupé tous les ponts avec sa mère et choisit de suivre son père, désormais décédé. Pour la première fois depuis vingt ans, Koharu va devoir par la force de choses revoir sa mère qui s’est depuis remariée et a eu une nouvelle fille. Une histoire qui prend votre cœur et le presse avec toutes ses émotions. Parfois de longues et silencieuses scènes qui vous font serrer la gorge. Cependant ces retrouvailles ne vont pas forcément améliorer la situation de Koharu qui voit au contraire surgir devant elle de nouveaux problèmes. » 10

[close]

p. 11

J’ai particulièrement adoré ce drama pour le thème (une maman célibataire qui fait de son mieux pour rendre heureux ses enfants) et également le personnage de la maman qui est une femme qui est plus que déterminée, qui garde la plupart de son temps le sourire malgré les problèmes uniquement pour ne pas inquiéter ses enfants. Ces enfants sont également incroyables car ils sont très touchants et comprennent bien certaines choses compliquées de la vie en grandissant. Je trouves que même les personnages secondaires (particulièrement le beau père de Koharu, Uesugi Kentaro, qui est a la fois foufou et très sérieux quand il le faut) ont tous leur propre caractère et on a cette curiosité de savoir leurs passés, ce qu’ils ressentent, pensent et cachent. Je vous le conseille fortement ! Nini-fly 11

[close]

p. 12

Public avertis Perfect Crime est un seinen de KANZAKI Yûya et MIYATSUKI Arata. 12

[close]

p. 13

L’histoire tourne autour d’un homme étrange, vêtu de noir et que les chats adorent, repéré à plusieurs reprises sur des scènes de crimes. Le dessin est minutieux et gore mais quelques touches de comédie relèvent parfois l’ambiance macabre du seinen. Pourtant, il n’est jamais inquiété par la police même si tout laisse à penser qu’il s’agit d’un tueur à gages. Mais après tout, comment prouver qu’un homme, simplement en discutant avec ses victimes, les poussent à la mort ou au suicide ? Perfect crime est un manga basé sur la psychologie et la manipulation mentale. Voilà tout ce qui intéresse notre héro particulier, Tadashi Usobuki, qui traite les humains comme de stupides créatures régies par leurs désirs absurdes. Les scènes de meurtres sont assez brutales alors, ce seinen vaut bien son classement Public Averti. Usobuki est charismatique et intriguant, inquiétant et sombre. C’est un personnage très travaillé qui vous mènera dans les méandres des peurs et des malveillantes pensées des autres ! Alors, ferez-vous, vous aussi, appel à « l’homme aux crimes parfait » ? Naru Avec cruauté, dureté et manigances, ses proies tombent dans ses pièges psychologiques minutieux. 13

[close]

p. 14

Découverte RWBY est une web-série américaine créée par Monty Oum en 2013 et produite par Rooster Teeth Production, spécialisée dans les courts-métrages d’animation. 14

[close]

p. 15

Comportant à ce jour 4 Volumes d’en moyenne 12 épisodes, la série est accompagnée d’un spinoff intitulé ‘’World of Remnant’’ approfondissant l’univers dans lequel se déroule l’intrigue principale. Depuis la nuit des temps, les Hommes et les Faunus (des hybrides d’apparence humaine possédant un trait animal) peuplant le monde de Remnant luttent contre les créatures de Grimm, des prédateurs attirés par les émotions négatives. Si leurs origines et leur véritable nature demeurent mystérieuses, leur expansion et leur capacité d’adaptation ont toujours représenté une menace. Tout d’abord impuissante face à ces monstres, l’humanité découvrit la Poussière, un minéral emplit d’énergie, qui leur permit de développer aussi bien des armes qu’une technologie avancée. Malgré cela, les querelles incessantes entre les peuples continuèrent à renforcer les Grimms. Au cours des dix ans pendant lesquels se déroula la Grande Guerre entre les quatre continents de Remnant, la férocité des Grimms atteignit son apogée, engendrant des conflits de plus en plus meurtriers. Les quatre nations cessèrent le combat pour s’unir contre cet ennemi commun, et créèrent des académies de chasseurs destinés à combattre le fléau. Dotés d’armes polymorphes, les élèves 15

[close]

Comments

no comments yet