Communauté en marche - Mars 2017

 

Embed or link this publication

Description

Journal paroissial de la paroisse St Gabriel

Popular Pages


p. 1

COMMUNAUTÉ EN MARCHE Paroisse Saint Gabriel Diocèse de La Rochelle et Saintes Lagord - L’Houmeau - Marsilly - Nieul s/mer Mars - Avril - Mai 2017 Soutien 12€ (un an) N°117 paroissesaintgabriel@free.fr EDITORIAL Le vernis chrétien des sociétés européennes se craquelle de plus en plus sous l’effet de la sécularisation, dont la progression semble irrésistible. Il n’empêche que nos voisins trainent souvent encore des références exorbitantes, sans aucun rapport avec la situation religieuse concrète des pays en question. La constitution grecque débute ainsi : «Au nom de la Trinité sainte, consubstantielle et indivisible… ». Quant à la constitution helvétique, elle commence par : « Au nom du Dieu Tout-Puissant, le peuple et les cantons suisses… » En Angleterre, où il n’y a pas de constitution à proprement parler, l’archevêque de Cantorbéry prend rang protocolaire immédiatement après la famille royale. Il passe donc avant le Lord-Chancelier, et bien sûr avant le premier ministre ! Sans doute, chez nous, une laïcité sourcilleuse nous préserve de tout cela ! Et pourtant, la dimension religieuse marque toujours fortement notre patrimoine, notre toponymie (près de 12 % des communes françaises portent un nom de saint), ainsi que notre calendrier. Ainsi, en l’an 2000, alors que le premier ministre de l’époque, Lionel Jospin, prétendait qu’un tel anniversaire n’avait aucune dimension religieuse, le gouvernement de l’Union Indienne refusait catégoriquement toute commémoration, l’Inde « n’étant pas un pays chrétien ! », démontrant par là que cette date avait bel et bien une forte connotation religieuse ! Le carême, qui débutera cette année le 1er mars, avec le mercredi des cendres, détermine à lui seul : le carnaval et son point d’orgue : le mardi gras, la mi-carême (23 mars), ainsi que les grands week-ends de Pâques et de Pentecôte, auxquels s’ajoute l’Ascension et son inévitable « pont »… Et pourtant nous savons bien que cette apparente prégnance religieuse sur les rythmes collectifs de notre société va de pair avec une sécularisation aujourd’hui à peu près totale ! Au cœur de ce carême, un temps fort de doyenné nous réunira tout particulièrement autour de notre évêque. Le dimanche 19 mars, tous les chrétiens des paroisses de l’agglomération rochelaise ont rendez-vous en la salle polyvalente de Lagord pour venir rencontrer notre nouvel évêque, Mgr Georges Colomb. Il ne s’agit pas d’une visite pastorale à proprement parler, mais plutôt d’une présentation mutuelle. Un spectacle « Il était 2 foi(s) » par Steeve Gernez et Samir Arab, sera suivi d’un débat puis de la messe dominicale présidée par le père Colomb. Ce grand rendez-vous concernera toutes les tranches d’âges, de l’enfance à la vie dite « montante » ! Les jeunes du primaire auront en outre le temps fort Solidamitié à l’école Fénelon-Notre-Dame de La Rochelle. Privilégions dès maintenant cette date pour vivre ensemble ce grand moment en Eglise. Père Yves Blomme Curé in solidum de Saint-Gabriel SOMMAIRE P.2 Nos joies, nos peines - Dans la paroisse P.3 Vivre la fraternité en doyenné P.4 Temps liturgique P.5 La paroisse en deuil P.6 Honneur à Georges ! - J’ai lu pour vous P.7 Agenda - Hommage à Thérèse Cottereau P.8 Coup d’oeil dans le rétro

[close]

p. 2

2 NOS JOIES NOS PEINES DANS LA PAROISSE NOVEMBRE -DECEMBRE 2016 JANVIER 2017 BAPTÊMES Maxence GUILLEMOT Lilas MATHÉ-CORTET Mya THOLLIER MARIAGE Antoine DESPLANQUES et Anne-Sophie PATTIER OBSÈQUES Iris AUQUEBON - Jeanne BABARIT Rémi BAHUAUT - Daniel BERNARD Roger BIZIERE - Viviane BOURION Thérèse COTTEREAU - Jean-Jacques DARJO – Jérôme DA SILVA Jean-Louis DEFFE – Marcelle DEPOITRE – Henriette DESCHAMPS Annie DUBOIS - Edwige GAUTIER Sylvette GOUPILLEAU - Yvonne LEBON – Denise LELUE - JeanClaude MENARD – Ginette MOUDOU LEAU - Emilienne ORDUREAU Christian REYNOARD - Pierre RIFFAUD – Jacques RIO – Pierrette ROBELET - Angelika SIMONNEAU NIEUL O PIZZ Tous soirs 19h - 22h sauf mardi Du changement chez nos sœurs clarisses !.. Lors de son arrivée dans notre diocèse, Mgr Colomb s’est inquiété de ce que le petit monastère des clarisses de Nieul soit le seul couvent contemplatif de tout le diocèse, mais aussi de la moyenne d’âge très élevée des sœurs. Cependant les sœurs avaient déjà fait part aux autres monastères cla- risses de France de la probable ferme- ture de leur mai- son. C’est alors que des sœurs clarisses de Lorraine se sont proposées de venir fonder là un mo- nastère-ermitage du Rameau de Sion. Concrètement, les quatre sœurs actuellement présentes à Nieul de- vraient donc nous quitter : sœur Emmanuelle retournera à son cou- vent de Lourdes, et sœur Louisette à celui de Tours. Sœur Claire-Em- manuelle et sœur Monique (qui a 102 ans) rejoindront une de leurs consœurs à la maison de retraite de Pessac. N’oublions pas qu’à Saintes, chez les Petites Sœurs des Pauvres, ré- sident trois autres clarisses : sœur Marie-Suzanne, sœur Dominique et sœur Marie-Bernard (qui a 103 ans). Les nouvelles sœurs du Rameau de Sion devraient arriver de Nancy en petit nombre – trois ou quatre – peu après Pâques. Elles appar- tiennent à une branche assez récente qui a obtenu sa reconnaissance en 1987, et constitueront un ermitage. Père Y.Blomme Les jeunes de l’aumônerie de 6ème Le samedi 14 janvier 2017, les jeunes de 6ème de l’aumônerie de Puilboreau-Saint-Xandre et de Saint-Gabriel, auxquels s’étaient joints quelques jeunes de l’aumônerie du centre-ville, se sont rendus au temple de la rue Saint-Michel, à La Rochelle, pour une visite-décou- verte en préambule à la semaine de prière pour l’unité des chrétiens. Nous avons été reçus par la pasteur, Mme Marianne Seckel, qui ex- pliqua aux jeunes la spécificité du protestantisme ainsi que l’impor- tance de cette année 2017, qui marquera le 500ème anniversaire de la Réforme de Luther en 1517. Les jeunes purent ensuite poser leurs questions, y compris sur l’histoire de notre ville, le rôle de Richelieu et le fameux siège de 1628. La rencontre se termina par un moment de prière œcuménique. Père Y.Blomme 05 46 43 55 96 06 67 51 19 50 LIVRAISON GRATUITE Nieul,Lagord, L’Houmeau, Marsilly Pour l’organisation des obsèques POMPES FUNEBRES C. GUILLON Rue des Wagonnets - Bat. 5 NIEUL SUR MER 05 46 37 41 66 06 08 25 60 20

[close]

p. 3

VIVRE LA FRATERNITÉ 3 DIMANCHE 19 MARS 2017 VIVRE LA FRATERNITÉ AVEC NOTRE ÉVÊQUE Après avoir visité tous les autres doyennés du diocèse, Mgr Georges Colomb viendra à la rencontre des enfants, des jeunes et des adultes du doyenné de la Rochelle, qui comprend toutes les paroisses de l’agglomération rochelaise ainsi que l’île de Ré. Il ne s’agit pas là d’une visite pastorale (qui demande beaucoup plus de temps sur place), mais d’un moment de vie de notre doyenné que nous partagerons avec notre évêque. Plusieurs propositions seront déployées en fonction des âges : - SOLIDAMITIÉ  : pour les enfants de 8 à 11 ans. Cette animation, déjà vécue en 2015 et 2013, permet aux enfants de découvrir différents acteurs de la solidarité (association cultuelles ou non) et de vivre des actions solidaires. Solidamitié se déroulera à l’école Fénelon Notre Dame de La Rochelle à partir de 10h, un bus assurera l’acheminement des enfants jusqu’à la salle polyvalente de Lagord pour rejoindre les familles pour le goûter et la célébration. L’inscription se fait directement auprès des catéchistes de la paroisse. - SOLIDAMI-KIDS : pour les enfants de 4 à 11 ans. C’est une première approche, pour les enfants d’âge de l’éveil à la Foi, de ce que peut être la solidarité. L’inscription se fera directement sur place, à la salle polyvalente de Lagord entre 13h45 et 14h. - ADO ET ADULTES : Après un temps d’accueil convi- vial « café des- sert » (chacun apporte un des- sert à parta- ger) à la salle polyvalente de Lagord, Steeve Gernez et Samir Arab, acteurs profession- nels, viendront présenter leur nouveau spec- tacle « Il était deux foi(s) » : un jeu théâtral dans lequel ils abordent avec humour et vérité le dialogue Notre évêque nous invite à le rencontrer entre leurs religions. A l’issue du spectacle, les co- médiens inviteront à la rencontre et au débat, à par- tir des questions qu’ils portent ensemble et qui ont donné naissance à ce projet. Enfants, jeunes et adultes se retrouveront à 16h pour un temps de goûter, de convivialité, d’échange et cette journée fraternelle se terminera à 16h30 par la célébration de l’eucharistie. N’hésitez donc pas à venir vivre ces propositions dynamiques, en famille, mais également avec vos amis : c’est ouvert à tous ! M.Devallet

[close]

p. 4

4 TEMPS LITURGIQUE LITURGIE LES COULEURS DES FÊTES Depuis l’arc-en-ciel donné à Noé comme signe d’alliance, Dieu n’a cessé de nous parler par le biais des couleurs. La liturgie a repris ce langage pour exprimer la tonalité propre à chacune de ses célébrations. Il se manifeste surtout à travers les vêtements des célébrants. Le blanc : Couleur la plus essentielle, le blanc exprime l’éclat de la sainteté, c’est-à-dire la participation à la vie de Dieu. Les saints, selon l’Apocalypse, ont blanchi leurs vêtements dans le sang de l’agneau. Les prêtres, en célébrant les rites liturgiques, revêtent l’aube (du latin albus, « blanc). Portée par les nouveaux baptisés, cette même robe ou écharpe signifie qu’ils viennent de naître à la lumière du Christ. Le blanc est plus généralement la couleur propre des temps liturgiques qui suivent la nativité et Pâques. Le rouge symbolise le sang et le feu. Il manifeste le témoignage suprême de l’amour (le don du sang) vécu par le Christ et tant de chrétiens à sa suite. C’est pourquoi il convient au dimanche des Rameaux au cours duquel est lu le récit de la Passion et aux fêtes des martyrs. Il symbolise également l’amour lui-même : l’Esprit Saint, venu sur les apôtres sous forme de langues de feu, ce qui explique que le célébrant s’en revête le jour de la Pentecôte. Le violet est la couleur de la pénitence, que les prêtres portent pendant l’Avent et le Carême et lors des messes d’imploration comme celles des Rogations, avant l’Ascension. Il remplace souvent le noir lors des deuils, lequel marque pourtant mieux la tonalité propre à la mort ; c’est pourquoi on l’utilisait le vendredi saint. A deux reprises, dans le cours de l’année liturgique, le violet s’éclaircit en rose : le troisième dimanche de l’Avent et le quatrième dimanche du Carême. Cette pause dans la pénitence permet aux fidèles de mieux viser la joie qui vient. Le vert est la couleur du temps ordinaire. « Ordinaire » ne signifie pas banal mais réglé par l’« ordo » (c’est-à-dire l’ordre du calendrier liturgique). Le vert a une connotation des plus spirituelles : elle évoque la croissance de l’Eglise et de nos âmes grâce à la sève divine. Localement, le vert a été parfois utilisé lors du chemin de croix, en référence à l’arbre de vie. Cela montre que l’usage liturgique des couleurs, loin d’être figé, s’adapte aux temps et aux lieux, pour nous aider à entrer toujours plus profondément dans les mystères célébrés. D’après « Comprendre et vivre la liturgie » de Xavier Accart PÂQUES GRECQUE ORTHODOXE LA FETE DE PAQUES EN GRÈCE En Grèce, la fête de Pâques est la fête la plus impor- tante du calendrier liturgique. Dieu est ressuscité à la même époque que la nature choisit pour l’épanouis- sement de la végétation. Toute la Semaine Sainte, différentes processions préparent le Résurrection du Christ. La semaine de Pâques commence vraiment le lundi. Il s’agit d’une semaine complète de jeûne, et non uniquement à partir du mercredi comme chez les catholiques. Le Vendredi Saint est marqué par une procession dite de l’Epitaphe qui symbolise l’enterre- ment du Christ ; cette procession est suivie par les fidèles qui tiennent des bougies marron allumées. Le Samedi Saint, à minuit, le célébrant annonce la résurrection du Christ dans l’avant-cour de l’église. Au moment où le prêtre prononce le « Christos anesti » « En vérité, Il est ressuscité », les fidèles allument leur cierge à la flamme offerte par celui-ci. Les clo- ches sonnent à toute volée, les fidèles s’embrassent et se félicitent en disant : « Christos anesti » et l’on se quitte le cierge allumé à la main. En rentrant à la maison, le chef de famille trace en haut de l’embrasure de sa porte, avec la fumée du cierge, le signe de croix. Ensuite, le cierge est gardé près des icônes, puis, on se met à table pour casser les œufs rouges et manger la soupe tradition- nelle. Le jour de Pâques est le moment de faire cuire l’agneau à la broche en plein air : soit dans la cour des maisons ou sur les trottoirs et les passants peuvent alors s’associer à la fête. Il ne faut pas oublier que la religion est le ciment de la nation grecque. Pendant les 400 à 500 ans de l’in- vasion turque, c’était le seul moyen pour les grecs de garder leur identité. Les turcs avaient interdit l’en- seignement de la langue grecque et la pratique de la religion. CHRISTOS ANESTI !

[close]

p. 5

ACTUALITÉS 5 LES SŒURS CLARISSES EN DEUIL Notre Père des Cieux a rappelé à Lui Sœur Marie de la Croix Sous la présidence de notre évêque, Mgr Colomb, et en présence de douze prêtres du diocèse, les obsèques de Sœur Marie de la Croix, abbesse du monastère des Clarisses de Nieul, ont été célébrées le 25 janvier dernier à l’église de Lagord. Voici quelques extraits du mot d’accueil, lu par Mgr Colomb. « Née à Arras en 1933, elle vécut dès son enfance en CharenteMaritime. Elevée par une grand’mère très pieuse puis mise dans une pension religieuse, la petite Pierrette sentit très vite s’éveiller en elle le désir d’être toute à Dieu. Entrée au monastère de La Rochelle à 17 ans, elle embrasse avec élan la forme de vie des clarisses. On remarque vite l’intelligence, le sens artistique et surtout l’attrait de cette toute jeune fille pour la vie contemplative… Rapidement vint l’époque des responsabilités. Elle reçut la charge d’abbesse et malgré ses efforts pour en être libérée, elle l’était encore au moment de sa mort, trente ans plus tard…Elle effectua le déménagement, il y a 22 ans, depuis le monastère de la rue du Gué, devenu trop grand, pour ce qu’elle appela : « le noviciat du Paradis », à Nieul. La maison fut agrandie, embellie, pour recevoir des sœurs de Pessac, de Troyes et d’ailleurs…Au chœur, Sr Marie de la Croix se mettait à l’harmonium, assurait la voix d’alto… Les années passaient, les sœurs prenaient de l’âge ; Sr Marie de la Croix, très attachée à la Charente-Maritime, voulait maintenir un foyer de vie contemplative à Nieul. La maladie en décida autrement…Elle s’endormit doucement le 18 janvier, premier jour de la prière pour l’Unité des chrétiens pour laquelle elle priait tant ». Le Père Jean-Luc Ferret a prononcé l’homélie, dont voici quelques passages : « Avoir rencontré Marie dans sa vie, ça n’est pas rien. Quelle femme ! Chacune et chacun d’entre nous a envie de dire merci à cette femme. Et de dire merci à Dieu de nous l’avoir donnée à rencontrer sur la route de notre vie…Sœur Marie de la Croix est pour nous cette femme de l’écoute, de la sensibilité fraternelle, de l’amitié toujours disponible, une femme libre pour se libérer, pour écouter et chercher l’écho de Dieu au cœur de chaque rencontre. Spécialement quand une souffrance, une inquiétude, une injustice ou une angoisse lui étaient exprimées. Elle est pour nous une amie, une sœur, elle est aussi une mère au sens spirituel du terme. Une mère qui puise son autorité de l’autorité du Christ. Elle portait en elle une grande inquiétude : celle de la justesse du discernement de la volonté de Dieu pour sa communauté, pour l’Eglise. Qu’est-ce qu’Il veut pour nous ? Qu’est-ce qu’Il veut pour moi ?...Sur le chemin dont le tracé ne se devine pas à cause des brouillards de la vie, le Christ, Lui, nous trace la route. Marie gardait le cap sur Lui. Tenant ce cap, elle nous éclairait. » Ph. MARTINEAUD

[close]

p. 6

6 ACTUALITÉS UN SACRISTAIN À L’HONNEUR GeorgesFlaquerdécorédel’OrdredeSaintEutrope En reconnaissance des trente-sept années au service de la paroisse de Lagord, Georges Flaquer a été décoré de l’Ordre de Saint Eutrope par le doyen, le Père François-Marie Marchand. Georges a tenu à remercier la nombreuse assistance venue lui témoigner sa gratitude. « Nous sommes arrivés, avec ma femme et mes trois filles, en juillet 1978, en provenance de la Réunion. L’Abbé Coll nous a accueilli à bras ouverts. Peu après, je lui ai proposé de me mettre au service de l’Eglise et j’ai commencé par des lectures et l’animation des chants liturgiques puis par le service lors des différentes cérémonies : messes, baptêmes, mariages, obsèques. J’ai aussi fait le catéchisme pendant quelques années…Tout cela, je l’ai fait avec le soutien de mon épouse Agnès très investie dans le fleurissement et l’entretien du linge d’autel. Je voudrais aussi dire ma gratitude à Mr Vandois et Mr Hoarau, sans oublier les regrettés Mrs Navarro et Roux. Tant de chemin parcouru depuis le jour où l’Abbé Gaby Coll m’a dit : « Georges, c’est ton église, je te la confie » J’AI LU POUR VOUS « Monsieur le curé fait sa crise » Le titre, à lui seul, attire notre curiosité… C’est une sorte de conte spirituel que nous propose «Guerre, pétrole et radicalisme, les Chrétiens d’Orient pris en étau» de MARC FROMAGER Jean Mercier, rédacteur en chef adjoint de l’hebdo- Dans un Moyen-Orient en profonde mutation, les madaire La Vie. Chrétiens sont de plus en plus les victimes souvent Rien ne va plus dans la paroisse de collatérales de différents enjeux, décryptés ici sans Sainte-Marie-aux-Fleurs, à Saint-Ger- complaisance : radicalisation de l’Islam et homogé- main-La-Villeneuve : les membres de néisation du Moyen-Orient qui en découle, lutte pour l’équipe florale se crêpent le chignon, l’hégémonie régionale que se disputent l’Arabie Saou- une pétition de fidèles circule contre dite et l’Iran, appétits jamais assouvis de pétrole et le curé, l’évêque est mécontent, la de gaz, course aux armements et enfin ingérences et chapelle Sainte-Gudule est mena- dépendances occidentales. cée de démolition, on a vandalisé le MARC FROMAGER, directeur na- confessionnal et la vieille Marguerite tional de l’Aide à l’Eglise en Dé- entend parler les morts… Sans compter que Mon- tresse, s’interroge sur l’identité sieur le curé a disparu ce matin. des Chrétiens d’Orient, la nature « Un formidable roman, plein d’intelligence, d’hu- des épreuves qu’ils traversent au- mour et de sagesse. » (Claire Lesegretain - La jourd’hui et les raisons profondes Croix). « Un récit bouleversant qu’on lit sans s’ar- de leur détresse. Il les invite à rêter, par un auteur qui semble bien comprendre les conserver l’espérance, pour eux, prêtres d’aujourd’hui. » (Abbé Amar – Padreblog). pour l’ensemble de la population du « Un conte spirituel doncamillesque. » (Marie-Lucile Moyen-Orient, mais également pour nous. Kubacki - La Vie) En effet, sans les Chrétiens d’Orient, que deviendront Un petit roman de 176 pages, drôle et parfois cari- les Chrétiens d’Occident. c atural, mais q ui -au f il des pmagéedsi-tadteiovniesnutrulneesavcraeire Ed.Salvador-Diffusion doce et l’Eglise. M.Devallet MARC FROMAGER a tenu une conférence le mardi 31 janvier 2017 à l’église Saint-Sauveur de La Rochelle. M.Cl Luna AUX PLAISIRS DU MOULIN Ccial des Chênes verts- Nieul s/mer ENTRETIEN JARDIN Didier BRUNEAU 0661259060 0546276895 Lundiauvendredi Vendredietsamediisoir dbruneau@yahoo.fr

[close]

p. 7

NOTRE PAROISSE ET LE DIOCÈSE 7 Dans la paroisse 19 mars : après-midi, à la salle polyvalente de Lagord, rencontre de l’évêque avec le doyenné de La Rochelle (13h30, rendez-vous à la salle ; 16h30, messe célébrée par Mgr Colomb) 25 juin :messe commune aux deux paroisses, 11h00 à Puilboreau Aumônerie : - 6èmes : 19 mars, après-midi du doyenné 8 avril : 6ème rencontre 6 et 7 mai :préparation à la Profession de foi à Chaillé les Marais. - 5èmes : 7 avril, préparation au pèlerinage à Lisieux 19 mai : rencontre sur le thème « La musique, un chemin vers Dieu » Messes préparées par les 5èmes : 20 mai, 25 juin - 4èmes : 19 mars, après-midi du doyenné 7 avril :préparation au pèlerinage de Lisieux avec les 5èmes 20 au 22 avril, pèlerinage à Lisieux 2 mai : 18h00, messe à Nieul suivie du piquenique et d’une rencontre Chez les Clarisses Messe dominicale : 10h, précédée de l’Adoration à 9h En semaine : messe à 9h15 Tous les jours (sauf dimanche) : office à 8h, suivi de l’adoration jusqu’à la messe de 9h15 Dans le diocèse 11 mars et 20 mai, à Saintes : session de formation pour les animateurs de chant (contact : 09 54 77 84 66) 14 mars, au Centre JB Souzy, halte spirituelle au service des paroisses (contact : 06 76 05 60 10) 19 mars, rencontre de l’évêque avec le doyenné de La Rochelle. 29- 30 avril, à Saintes, célébration de la Saint Eutrope en présence du Nonce Apostolique et de Mgr Colomb. 29 mai-4 juin, pèlerinage à Fatima à l’occasion du centenaire des apparitions (contact : 06 74 64 86 29) L’A-Dieu à Thérèse Cottereau Le 3 janvier, la communauté St Gabriel accompagnait Thérèse Cottereau à sa dernière demeure. Depuis quelques années, elle avait quitté son domicile de Lagord pour un appartement à la Villa Océane. Thérèse et son époux Henri ont été au service de l’Eglise et de notre communauté, pendant de nombreuses années. Avec beaucoup de dévouement et de foi, elle a préparé les célébrations, participé à l’animation de l’eucharistie et pris des engagements dans la paroisse St Gabriel auprès des enfants du catéchisme. Elle voulait témoigner activement de sa foi parmi nous et auprès de celles et ceux à qui elle donnait le meilleur d’elle-même. Chacun de nous a pu apprécier ses services vécus dans la générosité, la simplicité et la fidélité. Thérèse y mettait en oeuvre ses qualités d’organisation et de collaboration avec les autres laïcs et les prêtres. Sa foi était une lumière pour ses pas et se manifestait par un engagement personnel et affirmé à la personne du Christ. Elle en était témoin dans notre communauté où elle avait aussi une mission d’accompagnement des familles en deuil. Cette confiance en Christ ressuscité apportait espérance et sollicitude, aux personnes éprouvées qu’elle côtoyait. Cette qualité évangélique du service, Thérèse la mettait en pratique se faisant proche de ceux qui souffraient en offrant sa compassion et sa tendresse humaine. Christian LUNA Coiffure DAVID MIXTE TEL : 05 46 37 87 26 Lundi : 14h-18h Mardi à vendredi : 8h30 - 18h30 Samedi : 8h30 - 16h Centre commercial le Champ Pinson 1 av. de La Rochelle - 17137 NIEUL SUR MER

[close]

p. 8

COUP D’OEIL DANS LE RÉTRO Célébrations de Noël à Lagord et à Marsilly Les enfants du caté-vacances ... ... chanter et offrir de à la maison Lagord de retraite Les jeunes de l’aumônerie offrent leur joie et leur dynamisme au repas de Noël de la «Soupe de grand-mère» COMMUNAUTÉ EN MARCHE Paroisse St Gabriel 10 rue de Beauregard 17137 NIEUL s/mer 05 46 37 40 29 paroissesaintgabriel@free.fr http://gabypop17.blogspot.fr Directeur de la publication : Abbés BLOMME et BRÉ Équipe de rédaction : Marie DEVALLET, Marie-Claire LUNA, Philippe MARTINEAUD, Monique VERDE Impression : A3 Diffusion / IRO Périgny Tirages : 1 200 exemplaires Permanence d’accueil paroissial mardi, jeudi et vendredi de 14h à 17h Pour rencontrer Mr le curé appeler le secrétariat pendant les heures de permanence ou laisser un message sur le répondeur 05 46 37 40 29

[close]

Comments

no comments yet