Feuilletage - 60 questions étonnantes sur le paranormal

 

Embed or link this publication

Description

Feuilletage - 60 questions étonnantes sur le paranormal

Popular Pages


p. 1

IN PSYCHO VERITAS JEAN-MICHEL ABRASSART élettelo6espnr0épanonqsraesuaqnuen’ytsaeopptsorirtoemslanuscasirenlce

[close]

p. 2



[close]

p. 3

Sommaire 6 A1v .a2 n.3 t L.L- 4pe VaL.r5p i LecoLv.a6ers ap re Hrto.Loees maylSisxeaLnslea oc’spTt’xesnoeéiroLémuxéerptvctirelnmrtréeaaéeiarsvercelupnaiaausiiencsateeuloaaofr,dcentartdpneusheetidccesouassnipeeifencnralbeeshs’,inânaixetdapndzémaiuctnerareosôtedséertuuemmppéomr pvrtaeseeeiroeorscorslarlani inleteteeniitnnsitqrom ilecuoeerelenmlmlsiesgpsiaiani o lr leentitsen i?rsstnmeoau(etEsi vMlaeIsl) ou82p6e5 27491411440 Nota bene

[close]

p. 4

Avant-propos Des chercheurs en psychologie étudient, de par le monde, des milliers de facettes de notre comportement. Les auteurs de la collection In psycho veritas opèrent, parmi ces études, une sélection drastique ; ils pointent pour nous les plus percutantes, les plus pertinentes, les plus étonnantes, celles qui sont susceptibles de répondre à nos préoccupations. À des questions sérieusement drôles, des réponses drôlement sérieuses ! Et nous voici embarqués dans un voyage initiatique au sein de l’univers de la recherche en psychologie… À partir de questions faussement anodines, voire légèrement provocantes, les auteurs nous amènent, mine de rien, à réfléchir en véritables scientifiques. Question posée, mise en contexte, méthode, résultat, conclusion, source. Le premier petit miracle est que toute cette démarche est ici ramassée sur une double page ; le deuxième miracle est que les auteurs ont trouvé un ton léger, drôle et précis pour rendre cela intelligible. Des évidences pas si évidentes… À la question « L’astrologie peut-elle vraiment décrire votre personnalité ? », vous seriez tenté(e) de répondre en fonction de votre expérience personnelle ou de l’observation de votre entourage. Seule une véritable recherche permet de répondre objectivement à cette question. Peut-être vous arrivera-t-il aussi de contester certains résultats, d’invoquer des contre-exemples… Une plongée dans le déroulement de la recherche risque de vous amener à bousculer certaines idées reçues ; vous verrez vos convictions tantôt renforcées, tantôt ébranlées… tel est également l’objectif de la collection In psycho veritas !

[close]

p. 5

sur le paranormal Une question, mille questions Bien sûr, la problématique du paranormal ne se résume pas en 60 questions. Bien sûr, chacune des thématiques abordées comporte d’autres facettes, d’autres angles d’approche. In psycho veritas se veut ici déclencheur ; les 60 questions posées dans le livre en appellent 60 autres qui, elles-mêmes, en appelleront 60 nouvelles — pour lesquelles nous aurons appris à distinguer « ce que j’en pense » de « ce qu’en dit la science »… Petit clin d’œil Le titre de la collection est bien sûr inspiré de l’expression latine In vino veritas ; elle nous dit qu’un verre de vin enlève certaines inhibitions et nous fait dire, parfois malgré nous, la vérité (ou du moins certaines vérités). Par association d’idées, In psycho veritas, en vous plongeant au cœur du travail de chercheurs en psychologie, vous aidera à mieux comprendre certains comportements et vous permettra de décoder certaines « vérités ». Gageons que vous y prendrez autant de plaisir qu’à déguster un bon verre de vin… et à le partager ! 7 60 questions étonnantes L’éditeur

[close]

p. 6

01 | La Vierge Marie est-elle apparue sur un toast ? La tendance à voir des visages là où il n’y en a pas 02 | Pourquoi les gens (ne) croient-ils (pas) au paranormal ? L’influence de la personnalité sur la croyance au surnaturel 03 | Les personnes qui croient au paranormal raisonnent-elles mal ? L’hypothèse du déficit cognitif pour expliquer les phénomènes étranges 04 | Les jeunes ont-ils peur du paranormal ? L’adolescence comme période d’exploration de l’extrasensoriel 05 | Les coïncidences sont-elles paranormales ? La sensibilité aux coïncidences et la croyance au surnaturel 06 | Pourquoi sommes-nous si nombreux à croire en la vie après la mort ? Les biais cognitifs et la croyance en l’au-delà 07 | Croire au paranormal aide-t-il à gérer son existence ? La relation entre le sentiment de contrôle et la croyance au surnaturel 08 | Les doudous ont-ils une âme ? L’attachement à l’essence d’objets transitionnels

[close]

p. 7

1. Le paranormal, une nouvelle religion ? La croyance au surnaturel

[close]

p. 8

0Lesasu1trV-euilenlregtaoepaMspta a?rruieeLlàaEdsoCntesuoehùpar2lnnlranalla0’esetiiereoVdsDoBls0sccxnslt,ui4oeranœaeottedscusny,rsnl’ruepoea.yudpdgaaraucssCtnesetepsepeeenceyteVrMtrleertencranoràaosêinthceaka’iup.ptvaeeotsvsriaejlsvolnttoiaasotoptrelougusnsageiopia sursrèun1d.rua’ssrstCeeutlsidaeeueseslome1nustenMpmfdq1ncirvsyaintuomaiaesnhcslvervrebnaaèieelsoepfilndsmnéeiesndeteudttiseateedsnaptaemàslogaéirhtixetlsenet2ebousépoalsro8tss.nilprpoeginu Llet0aqp.airtuiaseu0aCclfnvdslueor0meuaioexrnusv omsdusè.snc.ialrolsEtéveeCnupelraesinlepvéutgedarcmsarice1nrutasertds9aiasusiiareitu7ogsvanine6réocose,nlierssl e?

[close]

p. 9

méthode L’hypothèse à vérifier était la suivante  : existe-t-il un lien entre le fait d’avoir des croyances religieuses ou paranormales et la tendance à voir des visages là où il n’y en a pas ? Les chercheurs ont montré des photos de paysages à 47 personnes âgées de 20 à 50 ans. Certaines images comportaient des éléments ressemblant à des visages, d’autres non. Les participants devaient alors préciser s’ils percevaient des figures humaines et, si oui, quelles émotions ils pouvaient lire sur leurs traits. Il leur était enfin demandé d’estimer l’intensité des sentiments exprimés par ces visages. Par ailleurs, un questionnaire évaluant leurs croyances religieuses et paranormales leur a été soumis. résultat Les personnes qui avaient la foi ont aperçu des visages dans les photos plus souvent que les athées. De manière similaire, celles convaincues de l’existence du paranormal (astrologie et télépathie incluses) ont discerné un plus grand nombre de figures humaines que les sceptiques. Les adeptes de la religion comme de l’étrange percevaient en outre plus d’émotions et des émotions plus intenses dans les visages. conclusion L’explication de ce phénomène tient au fait que notre cerveau est tellement entraîné à reconnaître des visages qu’il parvient à en voir même quand il n’y en a pas ! Ces illusions s’appellent, en psychologie, des « paréidolies ». Il semblerait, d’après cette étude, que les individus croyant au paranormal ou en Dieu seraient particulièrement sensibles à ces altérations de la perception. Celles-ci relèveraient d’ailleurs d’une forme d’anthropomorphisme, phénomène qui consiste à attribuer des caractéristiques humaines à des phénomènes naturels, à des animaux ou encore à des objets. Cette notion a joué un rôle essentiel dans l’apparition des religions. Par exemple, dans l’Antiquité, les Grecs expliquaient les éclairs en imaginant que Zeus les lançait depuis le ciel. Certes, le petit-déjeuner est un moment sacré. Mais s’il vous arrive d’apercevoir la Vierge dans vos tartines, un conseil : mangez-les sans faire d’histoire. Source : Riekki, T., Lindeman, M., Aleneff, M., Halme, A., & Nuortimo, A. (2013). Paranormal and religious believers are more prone to illusory face perception than skeptics and non-believers. Applied Cognitive Psychology, 27(2), 150-155. 60 questions étonnantes sur le paranormal 11

[close]

p. 10

09 | Les drogues stimulent-elles les perceptions paranormales ? Les substances psychoactives et les expériences exceptionnelles 10 | Les témoins de phénomènes surnaturels sont-ils fous ? L’impact du paranormal sur la santé mentale 11 | Les champs électromagnétiques déclenchent-ils des visions ? Les expériences mystiques et les champs électromagnétiques 12 | Une enfance difficile amène-t-elle à voir des fantômes ? Les traumatismes, la vie imaginaire et les expériences exceptionnelles 13 | Faut-il être fou pour voir un OVNI ? Les traits de personnalité des témoins 14 | Les casse-cou sont-ils attirés par le surnaturel ? La recherche de sensations et les expériences paranormales 15 | Est-il courant de voir des fantômes pendant la nuit ? Les hallucinations hypnagogiques et hypnopompiques 16 | Que dit la psychanalyse des expériences extrasensorielles ? Les événements traumatiques et la sensibilité au paranormal 17 | Certaines personnes se font-elles vraiment enlever par des aliens ? La personnalité et le sommeil des victimes de kidnappings extraterrestres 18 | Les témoins de phénomènes surnaturels vont-ils consulter ? Les expériences paranormales et la psychothérapie 19 | Les mystiques ont-ils eu une jeunesse traumatisante ? Le lien entre les expériences enfantines et la transliminalité 20 | Les enlèvements par des aliens ne sont-ils que de faux souvenirs ? Les altérations de la mémoire et les rapts extraterrestres

[close]

p. 11

2. Vivre l’extraordinaire Les expériences exceptionnelles

[close]

p. 12

1Udaàd2inLmeetfesvleeftsrsèiaoeuexcnmfpiénaairrteiliesnfnme-caetetss,-ônelaxemcvceileplteiimoeenangsienl la?eisre Npaaoaensuurssveeadcutsarcieiunerdvnandmexnsnfoeieooxeatereeamnmtrcpnsnm.teattelotuéCtasr,iotôamdqraolctbrémlieuiemde destmu:lerrieatdi.tmmtrtinaesuSaiiqasnfaoqsceneeuifniguopnnltédoeroeuneartedu,iensespssesde’c,enal,lqextéppdlnaucoerudepel’cetusutmcaeuilroaséissuueveqcraieenltésnseeeuintràegterneuendternatsrtrldsoeeqau’sedpeéncsuinilxnteebede ecv’?utrvslesdaootecsdneenmiceyesoennvusrarndpqdiadmatnlnriruianaepfteveeudfiqstspnnésileu.doldeerdesevLe’rxnuesralotsanpsetluepihe.éceplntleaeCre’rnesrtomis oely?tserlsmcoenadiOhgnasncemniounessnles,eoensgtie

[close]

p. 13

méthode Une équipe de chercheurs écossais a étudié l’hypothèse selon laquelle les traumatismes dans l’enfance favorisent la propension à vivre des expériences paranormales. Cette théorie, quelque peu étonnante au premier abord, repose sur un modèle explicatif en chaîne : une enfance difficile amènerait le sujet à être plus engagé dans sa vie imaginaire, l’engagement dans la vie imaginaire favoriserait la croyance au paranormal et, enfin, la croyance au paranormal stimulerait les capacités extrasensorielles. Pour tester cette hypothèse, les chercheurs ont recruté 82 étudiants universitaires et les ont invités à remplir un questionnaire. résultat L’analyse statistique des résultats a confirmé, dans les grandes lignes, le modèle explicatif des chercheurs. Ils ont toutefois découvert un phénomène des plus inattendus. Jusqu’à présent, les psychologues pensaient que la croyance au paranormal favorisait les expériences exceptionnelles. Or, ici, les résultats semblent plu- tôt pointer dans la direction opposée : ce serait le fait d’avoir vécu des événements surnaturels qui serait en amont et qui augmente- rait la croyance au paranormal. conclusion Cette étude confirme l’hypothèse selon laquelle une enfance difficile augmente la probabilité de vivre des expériences paranormales. La perte d’un être cher peut, par exemple, augmenter la probabilité d’avoir des hallucinations de sa présence. Les abus physiques et sexuels, des déménagements fréquents ou encore de longues périodes d’isolement dues à une maladie peuvent donner l’impression à un enfant de n’avoir absolument aucun contrôle sur sa vie. Il peut dès lors être amené à se tourner vers sa vie psychique. Il s’inventera un ami imaginaire, se mettra à parler à ses animaux en peluche, etc. En faisant cela de manière intensive, il ouvre la porte à des difficultés à distinguer vie réelle et imaginaire. Si votre nouvel amour vous relate des expériences vécues de type paranormal, interrogez-le sur son enfance : peut-être comprendrez-vous mieux d’où ça vient… Source : Lawrence, T., Edwards, C., Barraclough, N., Church, S., & Hetherington, F. (1995). Modelling childhood causes of paranormal belief and experience: Childhood trauma and childhood fantasy. Personality and Individual Differences, 19(2), 209-215. 60 questions étonnantes sur le paranormal 35

[close]

p. 14

21 | Retrouve-t-on des proches décédés durant une expérience de mort imminente ? La vision d’esprits désincarnés durant les EMI 22 | Les enfants peuvent-ils conserver des traces de leurs vies antérieures ? Les marques de naissance des êtres réincarnés 23 | Les expériences de mort imminente sont-elles fréquentes ? La prévalence des EMI 24 | Votre cerveau a-t-il des prédispositions pour les sorties hors du corps ? Le voyage astral et l’hyperexcitabilité corticale 25 | Les expériences de mort imminente sont-elles vraiment paranormales ? L’hypothèse survivaliste vs l’hypothèse mortaliste 26 | L’âme peut-elle exister indépendamment du cerveau ? La conscience et la mécanique quantique 27 | Des perceptions extrasensorielles se produisent-elles à l’hôpital ? Les EMI et la perception extrasensorielle 28 | Qui sont les enfants qui rapportent des souvenirs d’une vie antérieure ? La personnalité des jeunes réincarnés 29 | Les expériences de mort imminente sont-elles irréelles ? Les EMI et les souvenirs imaginaires 30 | Peut-on provoquer une sortie hors du corps en laboratoire ? Le voyage astral et la stimulation électrique du lobe temporal droit

[close]

p. 15

3. La mort en face Les expériences de mort imminente (EMI) et la survie de l’âme

[close]

Comments

no comments yet