Fimbacte Magazine

 

Embed or link this publication

Description

Actualités et tendances du cadre de vie

Popular Pages


p. 1

FIMBACTE actualités et tendances du cadre de vie Astainable - Eiffage ZAC Bourgogne - Orléans Les trophées du cadre de vie Les résidences vertes - Pulnoy Villa E-roise - Trecobat Serendicity - Linkcity La Possession, La Réunion - Bécardmap 21e édition du festival Fimbacte Les partenaires - Les jurys - La compétition octobre 2016

[close]

p. 2

Libérez la puissance de vos médias ! IMPORT Prise en charge de tous les formats médias avec extraction des métadonnées ENCODAGE MULTIFORMAT Générations et livraison des formats professionnels, Web, DVD… INDEXATION Modèle de données multilingue paramétrable avec gestion de thesaurus RECHERCHE Puissant moteur sémantique avec suggestions et navigation par facettes DIFFUSION 360° Web TV, streaming live, Intranet, réseaux sociaux DVD, tablettes, smartphones PERSONNALISATION DE L’INTERFACE Une interface standard responsive design ou personnalisée à votre image MONTAGE EN LIGNE ET DÉRUSHAGE Tous les outils pour illustrer vos présentations avec un module de montage vidéo intégré ARCHIVAGE Préservation des médias sur bandes informatiques LTO lisibles par tous logiciels Retrouvez Opsomai sur les réseaux sociaux Informations commerciales et techniques (+33) 1 58 39 38 20 | info@opsomai.com Démonstration en ligne : demo.opsismedia.com www.opsomai.com

[close]

p. 3

édito Fimbacte 21e édition ! Grâce à vous, chaque rendez-vous annuel de Fimbacte est celui de l’innovation et de la force de proposition. Ainsi, cette 21e édition offre un florilège de sujets essentiels pour notre avenir : • Les nouvelles mobilités alliant innovations et performances écologiques • Les mutations des bâtiments résidentiels • Le patrimoine existant et ses nouvelles fonctionnalités • Les incontournables applications digitales, ces nouveaux partenaires de notre quotidien • L’aménagement urbain riche de ces espaces multiformes au service de nos concitoyens… Performance, Innovation et Retour d’expérience sont présents dans les dossiers en lice ! Les Trophées Partenaires offrent un soutien qui permet la mise en valeur de notre filière et de sa créativité. Pour preuve, l’attribution de deux nouveaux Trophées : • Le Trophée Smart Innovation qui récompense un savoir-faire ou un produit particulièrement innovant • Le Trophée Solidarité pour primer une action ou démarche de ce type Merci à vous, Partenaires, Compétiteurs, Jurys, pour votre fidélité à notre manifestation. Merci également à notre Président d’honneur, André SANTINI, 1er Président du festival. Merci, enfin, à André BERCOFF, journaliste et écrivain, Président de cette 21e édition. Hedwige de PENFENTENYO Directeur-Fondateur Fimbacte © Thomas Appert FIMBACTE Magazine - octobre 2016 3

[close]

p. 4

Rejoignez le Club Fimbacte Espace d’échanges et de développement de réseau A la demande des premiers festivaliers qui souhaitaient poursuivre le dialogue instauré tout au long de l’année, le Club Fimbacte a été créé en 2004. Au service de ses membres, le club réunit les décideurs du cadre de vie pour décrypter les outils et les méthodologies utiles à leur activité qu’ils soient du domaine du marketing, de la communication, du juridique, du développement... Autant d’opportunités, aussi, pour rencontrer des experts qui pourront conforter vos orientations et/ou animer vos rendez-vous professionnels. Crédits photos : Mulhouse place de la Paix. Architecte : Mutabilis Paysage © Mutabilis/copyrights : myluckypixel.com Institut technologique FCBA / Siège Social / copyright FCBA © Architecte : Atelier 4+ Michel Canac LE CLUB DU CADRE DE VIE Ensemble, on va plus loin... LES OBJECTIFS Faire vivre son réseau Partager ses expériences Décrypter les tendances LES RENDEZ-VOUS Café-ateliers Déjeuner des membres Dîner-dégustation Afterwork 7 à 8 rendez-vous / an Information / contacts / création de réseaux Les 5 Café-ateliers Animés par des experts, ces réunions d’information / formation apportent un éclairage sur les tendances et les innovations stratégiques / opérationnelles. Quelques thèmes : Evaluer et valoriser ses actions de communication/Mutualiser les contenus plurimédias/ Médias sociaux : construire sa stratégie de marque/ Performer sa communication digitale/ Objets connectés et maisons du futur by Google... Thèmes choisis par les adhérents. Le Dîner “focus région” Cette rencontre annuelle met en valeur une région autour d’une personnalité de notre filière, c’est l’occasion de découvrir les spécialités culinaires de la région. Le dîner focus région (2016) : en présence de : Hervé GATINEAU, Directeur Grands Projets EIFFAGE IMMOBILIER MEDITERRANEE pour le projet smartseille : l’éco-quartier du futur à vivre au présent. Le Déjeuner annuel Ce rendez-vous annuel réunit l’ensemble des membres autour du thème de la communication (bilan de l’année) et accueille une personnalité des médias et/ou de notre filière. Le déjeuner annuel (2016) . En présence de Philippe BOYER, Directeur de l’Innovation – La Foncière des Régions, auteur du livre “Ville connectée = vies transformées, vers une nouvelle utopie…” Pour en savoir plus et recevoir le dossier d’adhésion sans engagement : club@fimbacte.com Les adhérents ont la parole… “Le Club Fimbacte permet d’échanger avec des confrères, de connaître d’autres expériences, de ne pas rester dans son quotidien. Le Club, à taille humaine, permet également de faire du réseau, d’être ainsi toujours à l’écoute .” Sophie Rousset Rouvière Responsable communication Siplast-Icopal “Le programme de l’année permet de trouver de nouvelles idées. Les café-ateliers répondent à mes attentes car les sujets proposés ne le sont pas forcément ailleurs.” Loïc Bestard Responsable du service Communication CCCA-BTP 4 FIMBACTE Magazine - octobre 2016

[close]

p. 5

SOmmaire 6/7 en bref 8/12 aparté 8 batiactu 9 Qualitel 10 Territoria 11 COLAS 12/14 spot’com 12/13 La publicité programmatique 14 Les bloggeurs influenceurs Crédits photos couverture (De haut en bas et de gauche à droite) : Astainable © Eiffage, Egis, Engie, Enodo - Pierre Gautier architecture - Ateliers Villes et Paysages – POMA • Ville de Pulnoy © Empreinte/Alain Casari Architecte DPLG Urbaniste OPQU • ZAC Bourgogne © Ville d’Orléans • Trecobat ©Trecobat • Serendicity © Linkcity • Becardmap © Agence Kraken 15/24 le festival 21e édition 16 Le festival 17/18 Les Trophées du Cadre de Vie 19 Les Trophées Partenaires 20 A propos de Fimbacte 21 Les Partenaires 22 Les Jurys 23 Le Grand Jury 24 Le planning de la compétition 25/44 Les finalistes 25/29 Audiovisuels 25/26 Information & Sensibilisation 26/27 Institutionnel 27 Interne - RH 28/29 Projet / réalisation 30/33 actions et Démarches 30 Communication digitale & application 31 Marketing & Relation clients 32 Institutionnel 33 Intérêt général 34/44 Projets 34 Espace urbain & Paysager 35/37 Villes & Territoires 37/39 Concepts, Produits & Services 39/41 Patrimoine & attractivité des territoires 41/44 Habitat, bâtiments publics et tertiaires 45/50 INDEX 45 Audiovisuels 46 Actions et démarches 47/48 Projets 49/50 Les Compétiteurs Fimbacte Magazine, le magazine du festival 2016 a été réalisé à partir des renseignements obtenus avant le 09/09/2016. L’organisation ne peut être tenue pour responsable des modifications intervenues depuis cette date, ni des erreurs ou omissions qui auraient pu se glisser lors de la réalisation de cet ouvrage. Fimbacte Magazine Edité par R.O.C. Recherche Organisation Conseil Les Editions Fimbacte 38- rue de Berri - 75008 Paris www.fimbacte.com festival@fimbacte.com Tél : 01 40 92 72 12 Dépôt légal 1eroctobre 2015 ISBN N° 978-2-9538590-5-8 Prix Conseillé 20 € Ont collaboré à cet ouvrage collectif : • Directrice de la Rédaction et Rédactrice en chef Hedwige de PENFENTENYO • Assistant de rédaction Romain BOUILLOUD • Assistantes documentation Camille MABIRE, Juliette MADEC • Conception graphique Marek ZIELINSKI Ce magazine est réalisé grâce au soutien de nos Partenaires Festival, Association QUALITEL COLAS CONSTRUCOM OBSERVATOIRE TERRITORIA De nos annonceurs OPSOMAI colas que nous tenons à remercier. FIMBACTE Magazine - octobre 2016 5

[close]

p. 6

en bref “Carbonic Island”, une station d’épuration en plein océan C’est une utopie d’architecte, mais qui pourrait bien se concrétiser un jour. Imaginée par Adam Fernandez, une île flottante en forme d’étoile de mer au cœur de l’océan Arctique qui recycle le CO² présent dans les océans en oxygène. Source : Le Moniteur, 25 février2016 La maison écolo totalement transparente Imaginée par l’architecte russe Aibek Almasov, la bâtisse de forme cylindrique, actuellement en construction en Allemagne, est fabriquée en verre et bois et permet d’obtenir une vue à 360° sans défigurer le paysage. Source : Pepsnews, 30 mars 2016 La soucoupe flottante : un habitat rétro-futuriste La société italienne Jet Capsule développe actuellement l’UFO « Unidentified Floating Object », un habitat marin autonome intégrant les dernières technologies. Source : Batiactu, 10 mai 2016 Une première mondiale : le premier parc floral souterrain Imaginé par les architectes James Ramsey et Daniel Barash, ce parc floral souterrain situé à New-York sera doté de tout un réseau de câbles en fibres optiques, miroirs et de tunnels permettant une consommation très économique et permettra surtout de créer une vie florale. Source : Pepsnews, 20 juillet 2016 6 FIMBACTE Magazine - octobre 2016

[close]

p. 7

EN bref Une maison transportable Une version high-tech et plus luxueuse du camping-car : les maisons imprimables en 3D pouvant être transportées par des drones géants. Source : CompareAgences, 1er mars 2016 Un stade de foot transformé en... lac artificiel C’est en Australie, terre du surf, que le cabinet MJA Studio propose de créer le 1er parc de surf qui comprendra 6 zones et 6 tailles de vagues différentes et qui permettra le désengorgement des plages. Cet ancien stade de football transformé en complexe de surf pourrait voir le jour à Perth sur la côte Ouest. Source : Batiactu, 30 mars 2016 Alexandrie et son musée subaquatique Le premier musée sous-marin verra le jour dans la baie de la cité antique d’Alexandrie. La présentation des objets et antiquités immergées fera voyager les visiteurs dans l’imaginaire et le mystère. Source : Le Moniteur, 8 avril 2016 L’Oasis Eco Resort, une structure hôtelière autour d’une des oasis de Liwa - Emirats Arabes Unis. Source : Huffingtonpost, 6 avril 2016 L’Hyperloop : le train magné- tique propulsé à une vitesse de 500 à 600 km/h. Ce transport du futur a été testé pour la 1ère fois en mai 2016. Source : Pepsnews, 13 mai 2016 Le pavillon d’été biface signé BIG (Serpentine Gallery à Londres) et ses 1802 modules en fibres de verre utilisés. Source : Le Moniteur, 24 juin 2016 FIMBACTE Magazine - octobre 2016 7

[close]

p. 8

AParté Actualitédespartenairesdufestival Batiactu Groupe accompagne les (r)évolutions de la filière Un vent de dynamisme souffle sur la filière ! Observateur de référence, Vincent GADONNEIX, président directeur général de Batiactu Groupe, revient sur les orientations actuelles et futures qui marquent le début du 21e siècle, pour son groupe et la filière. Une actualité dense pour Batiactu Groupe Lancée il y a deux ans, la refonte de l’ensemble du site Batiactu.com, avec le basculement de tous les services en responsive design est maintenant terminée. De nombreuses fonctionnalités ont été améliorées et nous constatons, déjà, une augmentation de l’ordre de 10% du trafic global. Nous avons également mis en place un nouveau service qui permet aux membres de notre réseau social professionnel, Batiactu Réseau, de mettre en avant leurs réalisations sur Maison à part, notre site grand public, et de pouvoir être contactés par des particuliers. Nous jouons ainsi sur la complémentarité de nos différents sites et lectorats. Par ailleurs, notre activité Batiactu Système, qui développe des outils numériques et des bases de données, a commencé à décliner son produit « BatiChiffrage » en versions spécialisées, adaptées aux besoins spécifiques des différents acteurs du secteur. Nous venons ainsi de lancer un BatiChiffrage Immobilier, permettant notamment de chiffrer des travaux de remise en état. Enfin, nous organisons de nouveaux événements professionnels. Après le succès de la 1ère édition de la Journée de l’Innovation et de la Construction en Russie, nous préparons, en France, une Journée de l’Efficacité Energétique et Environnementale du Bâtiment, qui aura lieu au Palais Brongniart, en février 2017. Une journée de conférences et d’expositions pour présenter des solutions innovantes et faire un point sur les futures réglementations. Nous développons également un format de conférences thématiques sous la marque Batiactu Conférences : un premier événement a eu lieu en juin dernier sur la problématique des ressources humaines dans le BTP. Une filière portée par l’émergence du numérique... Le développement du BIM génère un mouvement inéluctable qui entraîne l’arrivée de nouveaux acteurs, permet l’émergence de start-ups et bouscule les entreprises déjà installées. Grâce à la maquette numérique, aux échanges de fichiers et aux standards qui se mettent en place, seront surtout encouragés la coopération et le partage d’informations entre les différents acteurs pour in fine, permettre la réalisation de bâtiments plus qualitatifs et performants. Aujourd’hui, l’utilisation du BIM reste encore limitée aux grands projets ou aux projets innovants, mais l’orientation est là. Nous prenons déjà en compte cette évolution dans nos différentes activités. Ainsi la Produithèque de Batiactu, sur laquelle nous référençons des matériaux et composants pour le BTP permet depuis 2015 aux fabricants de valoriser leurs fichiers numériques BIM s’ils en ont. Avec Batiactu Système, nous proposons également aux fabricants de concevoir des fichiers BIM pour leurs produits. Avec la rédaction de Batiactu, nous nous associons aussi aux initiatives de la filière pour développer le numérique dans le bâtiment dans le cadre de conférences et colloques. Enfin, nous ac- compagnons les travaux du Plan de Transition Numérique du Bâtiment (PTNB) avec la mise en place d’un baromètre pour suivre l’évolution de l’utilisation et de la perception du BIM dans le secteur. Plus largement, qui dit numérique, dit data. Nous développons nos propres outils d’analyse de consultation et d’utilisation de nos sites, qui permettent de savoir quelles informations sont consultées, par qui et par quel chemin… Ces données sont consolidées et exploitées, afin de proposer à nos visiteurs, nos lecteurs, comme nos clients, les informations, les données ou les produits qui correspondent à leurs intérêts et, ou leurs besoins. Cela nous permet d’être plus efficace et d’apporter un service complémentaire à nos partenaires. Les enjeux du XXIe siècle La convergence inéluctable entre la révolution numérique de la filière et les enjeux du développement durable constitue l’un des principaux enjeux du secteur. Les chantiers se dérouleront différemment, les métiers comme les outils vont évoluer, vers encore plus de qualité et de performance du bâti. Pour que, plus que jamais, innovation rime avec responsabilité. Batiactu Groupe en bref Batiactu Groupe est le leader de l’information et des solutions digitales pour le secteur de la Construction, de l’Habitat et de l’Immobilier, avec des marques de références en France (Batiactu.com, Maisonàpart.com, Xpair, Construcom, Batichiffrage, EnChantier) et en Russie (RadiDomaPro). En s’appuyant sur l’expertise d’équipes pluridisciplinaires, le groupe conçoit, développe et diffuse des contenus et des services en ligne innovants, à destination de l’ensemble des acteurs de la filière. 8 FIMBACTE Magazine - octobre 2016

[close]

p. 9

„ aparté © françoisrenault.com QUALITEL, Acteur majeur de la qualité du logement Près d’un an après le lancement de la marque NF Habitat, QUALITEL poursuit ses missions auprès des professionnels et du grand public. RENCONTRE AVEC Antoine DESBARRIERES, Directeur de l’Association QUALITEL, Président de CERQUAL Qualitel Certification. A presque un an du lancement de la certification NF Habitat (sortie le 15 septembre 2015) quel 1er bilan pouvez-vous dresser de cette nouvelle offre ? La certification NF Habitat connaît un vrai succès car elle correspond aux attentes exprimées par les maîtres d’ouvrage : simplifier l’offre de certification et associer celleci à une marque de qualité reconnue. Les résultats encourageants se mesurent par l’engagement de nombreux promoteurs et bailleurs sociaux dans cette nouvelle certification. Mais c’est aussi près de 20 collectivités locales / aménageurs qui se sont également engagés dans cette démarche, reconnaissant la contribution de NF Habitat - NF Habitat HQE™ dans leur politique de l’habitat, d’amélioration de la qualité et de la performance des logements sur leur territoire. La territorialisation de la certification NF Habitat permet en effet à la collectivité de définir son profil en matière de qualité de vie, de respect de l’environnement etc. On peut citer par exemple la ville de Paris, ou la collectivité de Bordeaux Euratlantique qui ont fait ce choix. Deux nouveaux volets viennent compléter cette offre : l’un concerne l’île de la Réunion et l’autre, l’ouverture de notre certification pour les copropriétés dans les phases d’usage et d’exploitation. Une certification qui sera portée par des syndics de copropriété engagés dans cette démarche vertueuse. Comment s’expriment les valeurs de responsabilité et de solidarité au sein des activités du groupe QUALITEL ? Les valeurs de responsabilité et de solidarité sont omniprésentes dans nos différentes activités : Pour notre activité de certification, NF Habitat repose entre autre sur la notion de management responsable. Notre référentiel construit à partir des normes ISO 9001 et ISO 14001, révisées au regard de l’ISO 26000, impose des exigences de responsabilité. Cette notion est omniprésente et concerne toutes les parties prenantes (Maître d’ouvrage/Habitant). Depuis déjà plusieurs années, nous encourageons l’habitant à prendre part au maintien de la qualité de son logement. Nous avons notamment mis en place GISELE, un système d’information en ligne, où le propriétaire/locataire peut trouver toutes les données techniques relatives à son logement ainsi que les informations utiles à la gestion et la maintenance de ses équipements. Cet outil est le précurseur du carnet numérique de suivi et d’entretien du logement prévu dans le cadre de la Loi Transition Energétique. La solidarité fait partie de la dimension d’intérêt général de l’Association et se traduit dans diverses démarches : le Fonds de dotation QUALITEL permet de soutenir des associations, avec en 2015 plus de 140 000 euros répartis auprès d’une douzaine de projets relatifs au logement des personnes défavorisées. A titre d’exemple, le programme de la recherche sur l’impact des ondes électromagnétiques dans le logement ou le foyer du Centenaire constitué de logements communautaires inauguré à Montreuil, illustre ces actions. A l’occasion de sa convention annuelle, QUALITEL a présenté à ses collaborateurs l’engagement du groupe dans la démarche de responsabilité sociétale (RSE) et cet engagement s’est illustré le jour même par la participation des salariés à différentes activités pour soutenir des associations de solidarité. Comment vos certification intègrent-elles les grandes tendances du XXIe siècle ? La certification NF Habitat - NF Habitat HQE™ prend en compte les nouveaux enjeux technologiques, énergétiques, et sociétaux, elle va même jusqu’à les anti- ciper sur les dix prochaines années. Elle accompagne l’évolution de nos modes de vie notamment avec la recherche d’un plus grand confort, la maîtrise des consommations, la prise en compte de la biodiversité et de l’environnement ou encore l’intégration des nouvelles technologies dans notre habitat. Pour exemple, le numérique est une tendance forte et incontournable, qui impacte fortement le secteur de l’immobilier. Le Président de l’Association QUALITEL, Bertrand DELCAMBRE, également Président du plan de transition numérique du bâtiment, a fait de la transition numérique un axe majeur de nos orientations. La nouvelle offre de certification permet de se projeter dans la généralisation de la maquette numérique (BIM) et d’intégrer ainsi les projets de management collaboratif. La prise en compte des notions de confort et de santé dans le logement est également une priorité dans notre démarche de certification. Chaque année, environ 125 000 logements sont certifiés en France et notre développement progresse à l’international. qualitel en bref Depuis 1974, l’Association QUALITEL fait progresser aux côtés des professionnels du logement, la qualité de l’habitat et participe à sa valorisation auprès des usagers. L’Association QUALITEL est une structure indépendante unique en France. Son conseil d’administration rassemble autour de l’objectif « Qualité », tous les acteurs concernés par le logement : associations de consommateurs, organisations professionnelles impliquées dans l’habitat et les pouvoirs publics. Son organisme certificateur, CERQUAL Qualitel Certification a développé une nouvelle génération de certification portée par une marque unique : NF Habitat et NF Habitat associée à la marque HQE™. Cette certification, commune pour tous les acteurs du logement et pour tous les projets, est le repère de la qualité et de la performance de l’habitat. FIMBACTE Magazine - octobre 2016 9

[close]

p. 10

„ aparté 1986-2016 : TERRITORIA, 30 ans au service de l’innovation dans les territoires... Une action publique innovante et responsable La remise des Prix Territoria 2015 © DR Faire les bons choix dans ce monde en chambardement ! Chaque année, les candidatures au Prix TERRITORIA sont le miroir de l’état des territoires ; elles en reflètent les préoccupations et les contraintes mais aussi les pistes de réflexion et les évolutions d’un service public local soucieux de qualité et d’efficience. Comme tous les décideurs, les acteurs publics locaux ont à faire des choix face aux transitions auxquelles ils sont confrontés : transition territoriale, transition démographique, transition du numérique, transition écologique et énergétique, entre autres. Et si ce changement de monde peut être perçu comme une chance, comme un gisement de valeurs nouvelles sur lesquelles se construiront la croissance et l’emploi de demain, aujourd’hui ils subissent les effets de la crise ! Moins de ressources, moins de dotations de l’Etat, moins d’embauches… pour la même demande de services, de solidarité, d’animation locale. Répondre aux besoins de chacun, sans perdre de vue l’intérêt général, demande des convictions fortes et le courage de prendre au bon moment des décisions pas toujours simples à expliquer à tous. Alors, puisqu’il faut faire plus et mieux avec moins, le mot d’ordre devient : INNOVONS ! 10 FIMBACTE Magazine - octobre 2016 L’innovation comme panacée ? Lors d’un colloque organisé avec l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, AnneMarie Escoffier, ancien ministre et, maintenant, vice-présidente de l’Observatoire TERRITORIA, citait Jean Monnet : « Il n’y a changement que dans la nécessité et on ne voit la nécessité que dans la crise » et ajoutait : « La crise, aujourd’hui, est crise sociétale, crise financière et crise de légitimité des élus locaux qui, tous, ont le devoir d’apporter le meilleur service à nos concitoyens. Face aux problèmes majeurs, organisationnels et financiers, auxquels ils sont confrontés, tous les acteurs, des services publics comme des services privés, sont, nous l’avons constaté, en quête de créativité, d’innovation, parce que là est la voie de la vraie compétitivité qui fera d’eux des gagnants. Alors, comment innover ? Retrouver les clés de la liberté d’entreprendre ? Passer de la gestion du quotidien à un pilotage des politiques publiques ? Assurément, « endogénéiser » la culture de l’innovation pour qu’elle devienne partie intégrante de l’action publique ». Quant au recteur Gérard-François Dumont qui affirme que « ni la taille ni le mode de gouvernance des collectivités locales ne sont déterminants dans leur capacité à réinventer leur économie », il refuse l’idée selon laquelle « il y aurait une forme de fatalité géographique, sociale, historique et que seuls certains modèles territoriaux pourraient être porteurs de dynamisme économique ». Pour lui, il faut « encourager tous les territoires à aller à la redécouverte de leur propre génie dans le cadre de lois dont il est souhaitable qu’elles soient ouvertes à l’inventivité et allégées du poids de normes superfétatoires ». Après avoir présidé le Jury TERRITORIA 2015, madame Marylise Lebranchu, alors ministre de la Fonction publique et de la Décentralisation, déclarait : … les projets récompensés permettent de concevoir différemment l’action publique, de la construire « avec » et non plus uniquement « pour » les usagers. C’est en inventant de nouveaux modes d’action publique, qui soient plus collaboratifs, que nous mettrons fin aux concurrences qui existent entre les territoires et qui entravent les solidarités. C’est grâce à une action publique innovante et responsable, telle qu’elle est déjà conduite dans de nombreux territoires, que nous pourrons redonner confiance à nos concitoyens… TERRITORIA 1986-2016 En 1986 l’innovation dans le secteur public ne faisait pas la Une des journaux ! Pas un universitaire n’en aurait fait le sujet de sa thèse ! Mais un groupe de cadres territoriaux a jugé que parmi les initiatives de terrain il y avait matière à servir de référence à ceux qui voulaient faire évoluer le service au public. En 2011, TERRITORIA éditait, avec l’AMF, un Abécédaire, recueil de 25 ans d’innovation dans les territoires, consultable en ligne. Cette année, le 21 septembre, à la Caisse des Dépôts, les invités du 30e anniversaire applaudiront les grands précurseurs et interrogeront les décideurs d’aujourd’hui - acteurs locaux et responsables de grandes entreprises - sur leur approche prospective des missions de la collectivité de demain. www.territoria.asso.fr www.blog-territoria.org @ObsTerritoria

[close]

p. 11

„ aparté © DR Colas, sur la route des nouvelles mobilités ! Leader mondial de la construction et de l’entretien des infrastructures de transport, Colas a lancé en 2015 une innovation majeure, la route solaire Wattway, saluée par de nombreux Prix dont le Grand Prix du festival Fimbacte et le Trophée de l’innovation des Solutions Climat de la COP 21. RENCONTRE AVEC Christophe LIENARD, Directeur des équipements et de l’innovation du groupe Colas. L’intelligence collective, facteur d’innovation Au sein de Colas, l’innovation est structurée autour du CIB, Colas Innovation Board, organe de gouvernance composé de 12 membres, directeurs opérationnels et fonctionnels. Une première cartographie a été réalisée il y a 2 ans et une seconde en juillet 2016. L’évolution constatée mesure l’intensité d’innovation de nos filiales et repère les projets clefs. 6 grands thèmes ont été identifiés : 1. La route solaire (incluant la recharge de véhicules électriques wireless et le stockage d’énergie sous la route) 2. La sécurité du personnel et des tiers autour des chantiers 3. La route à moindre coût avec de nouvelles techniques de fabrication 4. La chimie verte (utilisation de la chimie biosourcée et du recyclage pour la fabrication de matériaux routiers) 5. Le chantier connecté (scan 3D, BIM, engins connectés) 6. Le Big Data : utilisation de données au service de la mobilité (exemple projet So Mobility à Issy-Les-Moulineaux). Chacun de ces thèmes est conduit par un chef de projet et des équipes formées afin d’avoir des référentiels communs. La méthode appliquée pour estimer l’avancée d’un projet repose sur l’efficience du binôme « maturité technique/maturité business ». Le travail du CIB s’appuie sur la méthode « business model canvas » développée par le Suisse Alexander Osterwalder, permettant d’estimer le meilleur business model pour conclure un contrat. Nous suivons également une méthode conçue par l’Ecole des Mines, « CK » (Concept Knowledge), afin de capitaliser sur le savoir-faire et l’expérience pour créer de la rupture et développer de nouveaux concepts. Cette méthode de travail permet d’accélérer le développement sans être vraiment une start-up. L’innovation, source de transformation Pour notre parc matériel, l’une des innovations déterminantes est le « machine learning », avec entre autres applications, les véhicules autonomes. Grâce au « machine learning », on peut utiliser des données et les faire parler. Nous avons équipé 12 000 engins de capteurs permettant d’obtenir toutes les 5 minutes des informations sur l’utilisation même de l’engin. C’est la plus grande flotte équipée en France. Le parc Colas de 66 000 engins représente un investissement important qui doit, à l’avenir, être mieux utilisé. Par ailleurs, Colas a créé un fonds d’investissement, le CIB development, qui finance des start-ups en prenant une part minoritaire dans chacune. Aujourd’hui, 2 start-ups bénéficient de cet investissement : l’une a mis au point un software qui permet d’ouvrir des plots de centre-ville à l’aide de son smartphone, et l’autre fabrique des exosquelettes pour équiper les compagnons accomplissant des tâches difficiles sur des chantiers. Enfin, des drones très performants, créés par une start-up américaine de Stanford, sont utilisés notamment pour surveiller nos stocks de granulats dans les carrières. Ils sont autonomes et envoient les données. Ce dispositif de drones a été déployé sur nos carrières aux Etats-Unis et au Canada. Demain, de nouveaux modes de travail La transformation digitale ne fait que commencer. Elle va continuer à avoir un impact sur les offres et à modifier notre fonctionnement en interne. Grâce aux technologies, l’homme va pouvoir se libérer d’un certain nombre de contraintes et se consacrer à des sujets auxquels il pourra apporter une valeur ajoutée. Par exemple, le BIM va permettre d’intégrer, dès la phase de conception d’un projet, les innovations et modifications des différents partenaires générant ainsi des échanges productifs. colas en bref Colas, filiale du groupe Bouygues, est un leader mondial de la construction et de l’entretien des infrastructures de transport, qui répond aux enjeux de mobilité, d’urbanisation et d’environnement. Implanté dans plus de 50 pays sur les cinq continents, à travers un réseau de 800 unités d’exploitation de travaux et 2 000 unités de production de matériaux, le Groupe rassemble 57 000 collaborateurs et réalise chaque année 80 000 chantiers. En 2015, le chiffre d’affaires consolidé de Colas s’est élevé à 12,0 milliards € (dont 49% à l’international) et le résultat net (part du Groupe) à 234 millions €. www.colas.com 11FIMBACTE Magazine - octobre 2016

[close]

p. 12

SPOT’com • Média • Publicité programmatique • Expérience Client • Micro Vidéo • UX ADVERTISING • Influenceurs La révolution digitale, sociale et mobile change nos modes de fonctionnement. Au premier plan, les modes de consommation sont impactés. Cela signifie que toutes les relations établies avec le consommateur dont la publicité évoluent. Avec un seul objectif : proposer la bonne publicité, à la bonne personne, au bon moment. LA PUBLICITé PROGRAMMATIQUE C’est la possibilité « d’adapter le message publicitaire à chaque individu, et ce en temps réel, en fonction d’un champ de plus en plus large de paramètres ». La publicité programmatique, grâce à des algorithmes et à l’analyse des méga données (le big data), permet la vente d’annonces de manière automatisée. Toute l’activité de l’internaute sur la Toile est suivie et décryptée : abandon d’une recherche sur un site de e-commerce, horaires de connexion… « Désormais, les technologies nécessaires à l’essor du programmatique sont matures, notamment au niveau du traitement des données, ce qui permet de cibler de manière plus fine un internaute à l’instant T » Raphaël Grandemange, le directeur général de l’agence Stardom et membre de l’Union des entreprises de conseil et achat média (Unecam). Selon l’Observatoire de l’e-Pub, qui présentait le bilan 2015 de la publicité digitale, le programmatique pèse désormais 423 millions d’euros, soit 40% du marché du display (les bannières publicitaires). Une progression spectaculaire de 61% sur un an (263 millions en 2014), alors même que le marché total du display ne progresse, lui, que de 10%, à 1,1 milliard d’euros. Un prévisionnel de 36,8 milliards de dollars est annoncé d’ici 2019. La principale force de la publicité programmatique est son efficacité car elle permet de toucher une cible bien identifiée et régule l’investissement en espaces publicitaires. 12 FIMBACTE Magazine - octobre 2014

[close]

p. 13

spot’com © Freepik De nouveaux acronymes comme le SOLOMO (SOcial LOcal MObile) apparaissent pour définir cette interconnexion entre la géolocalisation, les interactions digitales au sein de lieux phy- siques (magasins, restaurants, musées...), les usages sociaux et participatifs, les nouveaux services que sont les médias sociaux et les terminaux mobiles. Les nouvelles données L’avènement du mobile. Le nombre de recherches faites sur les smartphones et les tablettes a explosé : les requêtes en BtoB ont triplé entre 2012 et 2014. Beaucoup d’entreprises privilégient leur site mobile. Les entreprises se focalisent sur ce canal prometteur y compris pour le secteur du commerce, exemple : le drive to store. L’expérience client reste au cœur des préoccupations des marques. En effet, celles-ci sont conscientes de l’importance de fidéliser les clients en leur offrant une expérience client unique. Le marketing digital devient de plus en plus personnalisé. Les marques envoient aux internautes des contenus qui correspondent à leurs centres d’intérêts pour créer un lien durable avec eux. De nouveaux outils sur les réseaux sociaux. Yahoo va permettre à ses internautes de voir des matchs de la ligue de hockey NHL en temps réel. Sur Facebook, les internautes pourront mieux naviguer sur les contenus vidéo et mieux les partager. La micro-vidéo est, ainsi, devenue le format privilégié de communication, sur les réseaux sociaux. Google réalise des tests depuis septembre 2015 dans le but d’intégrer des pubs vidéo au sein de ses résultats de recherche. L’UX Advertising. Le concept est simple : aller vers une publicité plus respectueuse. Les réseaux sociaux et les marques s’orientent vers une publicité non intrusive. Selon une étude réalisée par Adobe, les priorités des entreprises pour les 5 prochaines années sont digitales et focalisées sur : • La compréhension du parcours d’achat • La cohérence des messages « cross canal » • La formation des équipes aux nouvelles technologies © Fotolia 13FIMBACTE Magazine - octobre 2016

[close]

p. 14

spot’com © Freepik © Freepik “ La force d’impact sur les blogs et les réseaux sociaux est le facteur qui LES BLOGGEURS INFLUENCEURS ”définit au mieux un bon influenceur Dans le « two-step-flow of communication » (traduit par la « communication à deux étages »), Katz, sociologue des années 50 affirmait que nous pouvions tous être des influenceurs dans un domaine : celui dans lequel les autres nous accordent du crédit. La force d’impact sur les blogs et les réseaux sociaux est le facteur qui définit au mieux un bon influenceur. Ce dernier a su s’attirer une communauté de passionnés, a le pouvoir de promouvoir une marque ou au contraire la démonétiser. Il peut donc devenir un allié indispensable pour une entreprise. L’influenceur peut-être un journaliste, un expert dans son domaine ou simplement un passionné qui a su démontrer toutes ses connaissances à travers des articles de grande qualité. Par conséquent, il a su s’attirer une communauté d’autres passionnés, qui prennent en référence tout ce que le blogueur peut écrire. Ainsi, leur blog regorge d’informations utiles et documentées, attire les commentaires et fait l’objet de nombreux partages sur les réseaux sociaux. En moyenne un bon bloggeur influenceur est présent sur 5,2 plateformes. Facebook, Twitter, Instagram, Vine et Snapchat ont leur lot d’influenceurs que les marques cherchent à séduire pour profiter de leur communauté. Autres tendances en 2016 Les marques doivent établir une relation personnalisée avec le consommateur, ce qui implique des canaux très performants et adaptés, la personnalisation et enfin la cohérence entre le message et l’expérience. L’incontournable data : la meilleure connaissance des individus, et la personnalisation de l’expérience client. « Les leaders de demain sont ceux qui collectent et utilisent les données aujourd’hui ». L’opportunité de la connectivité : La forte progression du mobile, l’émergence des objets connectés, l’internationalisation des marchés sont autant d’opportunités de développement pour les marques. « L’image fait partie du message, l’image devient le message » signifie que le visuel aura le pouvoir de susciter la curiosité pour que le lecteur ait envie de lire l’article, d’adhérer à la marque. L’adoption des emojis. Ces images minimalistes, originaires du Japon, sont un signe méta communicationnel. Les emojis sont utilisés pour contextualiser la pensée écrite, en donnant des indices comme le ton, les émotions, l’intention ou l’envie. 14 FIMBACTE Magazine - octobre 2016 [Source : emarketing.fr, actualités marketing, communication] [Source : Le blog des communicants L’Apostrophe]

[close]

p. 15

Le festival 21e Le festival, rendez-vous annuel professionnel, rassemble, depuis 1996, toutes les parties prenantes qui aménagent, organisent et construisent les territoires et les villes de demain. Véritable observatoire des projets/ réalisations exemplaires, cet espace de valorisation organise les Trophées du Cadre de vie qui récompensent les démarches innovantes et/ou reproductibles. Journée d’audition : 4 octobre 2016 Maison de la Chimie Paris 7° Remise des Trophées : 12 octobre 2016 Cité de l’architecture et du patrimoine Paris 16° Palais de Chaillot - Cité de l’architecture & du patrimoine © Nicolas Borel 15FIMBACTE Magazine - octobre 2016

[close]

Comments

no comments yet