Poussez la porte

 

Embed or link this publication

Description

Guide des paroisses de Caen & alentours

Popular Pages


p. 1

Plaoupsosretze à la découverte des églises paroissiales

[close]

p. 2

deCseelgivlirseset’saddderepelsr’asegesgeAlntotomautEisor. antion, Passants, visiteurs pressés ou attentifs, soyez les bienvenus. Entrez, prenez un peu repos. Le patrimoine religieux est porteur de traces de la vie artistique, économique et technique du passé et surtout de traces de la vie spirituelle. Les architectes et bâtisseurs de cathédrales et autres édifices religieux montrent une certaine conception du monde, de la place de l’homme dans l’univers et de ses relations avec Dieu. Ils font, par là, œuvre théologique et spirituelle. Si Caen reste célèbre par ses deux abbayes normandes, par les églises Saint-Pierre ou Saint-Jean, les églises du XXème siècle (17/41) méritent aussi l’attention des visiteurs. Ici l’architecture des années 1950 est tributaire des recherches à la fois techniques, formelles et spirituelles du XXème siècle. La nouvelle configuration liturgique consiste à donner une visibilité maximale à l’autel pour l’assemblée réunie. L’art du vitrail trouve une place privilégiée. Le béton révolutionne l’architecture en permettant la forme courbe de bâtiments religieux aux vastes espaces. Voici quelques clés de lecture de ce riche patrimoine. Laissez-vous toucher par l’atmosphère de ces lieux. Que cette visite pour vous soit un temps de paix. Bonne visite… Jean-Claude Boulanger Evêque de Bayeux et Lisieux •2•

[close]

p. 3

Les Paroisses •5• SAINT-NORBERT DE BEAULIEU • P.34 • •6• SAINT-THOMAS DE L’UNIVERSITÉ • P.38 • •1• SAINTE-MARIE DES PORTES DE LA MER • P.4 • •2• BIENHEUREUX MARCEL CALLO DU PLATEAU • P.11 • •4• SAINT-FRANÇOIS DES ODONS • P.30 • •8• SAINT-FRANÇOIS DE SALES • P.54 • •3• SAINT-JEAN BOSCO DES CITÉS • P.21 • •7• SAINTE-TRINITÉ • P.43 • La plupart des diocèses se composent d’unités qu’on appelle «paroisses». Elles étaient souvent liées aux communes. Un diocèse qui compte aujourd’hui plusieurs centaines de communes peut avoir 50 paroisses. Ce qui signifie que les paroisses regroupent aujourd’hui, plusieurs clochers, plusieurs communes. Une paroisse rurale est bien différente d’une paroisse urbaine à cause de sa géographie, de sa population ou de son histoire. Le droit canonique qui organise la vie de l’Eglise, précise que la paroisse est une communauté de baptisés confiée par l’évêque du diocèse à un prêtre qui en est le curé. Il peut partager sa mission avec d’autres prêtres, des diacres, des religieuses et des paroissiens qu’on appelle, dans l’Eglise, les laïcs. Ensemble, ils veillent à ce que la paroisse remplisse sa mission d’annonce de la foi chrétienne, de prière et de service auprès des plus pauvres. •3•

[close]

p. 4

PAROISSE SAINTE-MARIE DES PORTES DE LA MER Les communes de Blainville-sur-Orne, Hérouville-Saint-Clair et Caen (quartiers La Pierre-Heuzé et Saint-Jean-Eudes) Site : www.bayeuxlisieux.catholique.fr/paroisse.php?action=display&paroisse=45 Courriel : saintemarie@bayeuxlisieux.catholique.fr Curé : Père Laurent Lair Accueil & information : Église Saint François, 6 place François Mitterrand - 14200 Hérouville-Saint-Clair Lundi, mardi, jeudi, vendredi : 17h à 18h30 Mercredi de 15h à 17h & 02 31 43 92 91 Blainville-sur-Orne Hérouville-Saint-Clair La Pierre-Heuzé Saint-Jean-Eudes Église Saint-GERBOLD • P.5 Église Saint-FRANÇOIS • P.6 église Saint-CLAIR • P.7 CHAPELLE LE PETIT LOURDES • P.8 église Saint-BERNARD • P.9 •4• éGLISE SAINT-JEAN-EUDES • P.10

[close]

p. 5

Blainville-sur-Orne église Saint-Gerbold Ouverte tous les jours 9h-17h - Accueil : Presbytère - 2 rue du Général Leclerc - Tél : 06 31 84 56 94 Jeudi : 17h30 à 18h30 Au cœur de Blainville, l’église Saint Gerbold, entourée de son cimetière se dresse sur un relief naturel. Proche de la porte de l’ancien château de Colbert, sa façade date du XVIIIème siècle. Le clocher est une tour massive, carrée, véritable tour de défense. La nef* est large et donne une impression de solidité. Les transepts* accueillent des autels* richement décorés. L’autel actuel de bois brun est avancé vers la nef*. Le chœur* surélevé accueille le maître-autel ancien entouré d’un riche retable* de pierre, objet mobilier classé au titre des monuments historiques, datant de 1666 et orné d’un tableau, la présentation au Temple et de deux statues (Vierge à l’Enfant et saint Etienne). Pour 600 francs, le curé Richard a acheté ce retable à l’ancien prieuré Saint-Etienne de Bavent en 1870. Une statue polychrome du XVIème siècle représentant saint Gerbold, patron de l’église se trouve dans la nef à droite. Onzième évêque du diocèse de Bayeux, Gerbold est né vers les années 630 à Livry, près de Caumont-L’Eventé. De nombreuses statues de saints rappellent l’histoire de l’église locale et les dévotions populaires. •5•

[close]

p. 6

HErouville-SainT-Clair église Saint-François 6 Place François Mitterrand - Tél. 02 31 43 92 91 Au cœur de cette « ville nouvelle » l’église SaintFrançois, propriété du diocèse, construite en 1973 par l’architecte François Dupuis est enchâssée dans les bâtiments bordant la place de la mairie, entre un cinéma art et essai et une bibliothèque, avec des bâtiments administratifs et des commerces en retrait. Deux entrées sont possibles en passant par la place réservée aux piétons ou par l’avenue passante. Un grand hall nous accueille, espace de distribution vers l’église elle-même et les salles paroissiales en sous sol. Le lieu de rassemblement est une vaste zone polygonale tournée vers l’espace de célébration, éclairé d’une verrière élancée dans un puits de lumière. L’emmarchement dissymétrique permet des fonctionnements divers selon les assemblées. La décoration cultive la mémoire de saint François, le fondateur de l’ordre mendiant des franciscains, de son amour pour la Création. Une pénombre intime saisit le visiteur grâce à des vitraux contemporains aux teintes douces. Etroits et allongés, ils amènent la lumière latéralement de façon indirecte. Ils ont pour thème les fruits de la terre. Une chapelle du Saint Sacrement : on y accède par le hall d’entrée. C’est un lieu de recueillement avec un autel et un tabernacle*. •6•

[close]

p. 7

Herouville-Saint-Clair bourg Église Saint-Clair Rue de l’église Propriété de la commune, l’église a été construite du XIIème au XIXème siècle. Elle est située au cœur de l’ancien village. Ce quartier en a gardé l’aspect. Elle voisine avec l’ancienne mairie. L’église est construite sur un sol en relief irrégulier et surplombe la zone du canal. Il faut descendre quelques marches pour atteindre l’entrée. Plusieurs fois remaniée, elle emprunte à plusieurs styles. Son plan classique est en forme de croix. La nef* s’allonge vers le chœur* avec son autel* légèrement surélevé. Les transepts* comportent des autels anciens richement décorés de statues. L’église entourée de son cimetière accueille des monuments funéraires intéressants. •7•

[close]

p. 8

HErouville-SainT-Clair Chapelle le Petit Lourdes 708 rue des Sources - Courriel : hscpetitlourdes@gmail.com - Téléphone de l’association : 06 12 97 43 59 Ouverture : tous les jours sauf le jeudi de 14 h à 17h. Le « petit Lourdes » est un lieu créé de toutes pièces en 1882, par Jules Dubosq, négociant en vin de Rouen, dont la femme avait retrouvé la santé à Lourdes. C’est une réplique aux 2/3 de la grotte de Massabielle de Lourdes, où la jeune Bernadette Soubirous a vu la Vierge Marie à 18 reprises entre février et juillet 1858. Un autel* et des sièges prévus pour l’accueil des pèlerins, complètent ce lieu de dévotion populaire. La chapelle majestueuse en haut de ses marches reproduit, elle aussi, l’ambiance de la basilique Notre Dame du Rosaire de Lourdes. A l’intérieur, de superbes vitraux représentent la vie de la Sainte Vierge. Une association d’entretien et de sauvegarde du patrimoine du « petit Lourdes » s’est créée récemment. En lien avec la paroisse Sainte Marie des Portes de la Mer, c’est un lieu de prière et de rassemblement pour tous et en particulier pour les malades et les personnes qui ne peuvent pas faire le déplacement jusqu’à Lourdes (Hautes-Pyrénées). •8•

[close]

p. 9

Caen - La Pierre-HeuzÉ Église Saint-Bernard 21 Place Champlain - Tél. 06 31 74 86 20 - Accueil Jeudi : 17h à 18h Située au cœur du quartier populaire de La Pierre-Heuzé, l’église Saint-Bernard, construite en 1976, est propriété du diocèse. Elle se fond discrètement dans son environnement, symbolisant le levain dans la pâte, comme l’on concevait la mission de l’Eglise dans les années 1970. Un hall d’accueil et des salles de réunion favorisent la vie communautaire et le désir d’accueil des chrétiens. L’intérieur invite au recueillement par sa douce lumière tamisée. Richement symbolique, un puits de lumière évoque Jésus qui a dit « Je suis la Lumière du monde ». Il éclaire intensément l’autel* de bois humblement posé au niveau des sièges de l’assemblée. Les marches s’élèvent vers le mur du fond qui accueille une grande croix ; au centre la vasque du baptême* et le cierge pascal pour célébrer ce premier sacrement des chrétiens. Comme pour les autres églises de la fin du XXème siècle, sa conception fut l’objet d’un dialogue constant entre l’architecte, ici François Dupuis, le curé et les paroissiens. Une première messe fut célébrée à Noël 1976 au milieu du chantier, avant la consécration officielle par l’évêque* de Bayeux-Lisieux, Monseigneur Badré le 15 mai 1977. Toute petite, au pied d’une haute tour, son environnement végétal la repositionne au cœur de la Création, de sa diversité, de sa richesse. Elle jouxte des bâtiments publics, écoles, centre de loisirs et plus loin les commerces. •9•

[close]

p. 10

Caen - Saint-Jean-Eudes Église Saint-Jean-Eudes 45 avenue du Calvados - Ouverte si célébration Édifiée entre 1933 et 1944, l’église Saint-JeanEudes aurait dû être deux fois plus grande. Mais des problèmes liés à la nature du sol ont limité le projet initial. D’inspiration néo-romane, cette petite église intime abrite au fond de la nef* une grande fresque, réalisée par trois étudiants de l’Ecole des beaux-arts de Paris, qui s’y sont représentés eux-mêmes, ainsi que le curé et divers habitants de l’époque. Elle fut inaugurée en 1942 et représente des scènes de la vie de saint-Jean-Eudes. Originaire du village de Ri dans l’Orne, saint-Jean-Eudes est mort à Caen en 1680. Propriété du diocèse, c’est une curieuse église de pierres blanches et de briques, ornée de tourelles et de petits dômes. Elle est entourée de maisons individuelles d’avant la guerre de 1939-1945. Au tympan* de la porte d’entrée, saint-JeanEudes montre, comme des tables de la loi, le commandement de l’amour. Il s’adresse à sa droite à la famille et à sa gauche aux travailleurs de la terre. A l’intérieur, la lumière vient de vitraux non figuratifs aux couleurs vives, aux motifs géométriques. Le sanctuaire* est surélevé, l’espace de célébration est entouré de lambris de bois sombre. Le sol de l‘autel* de pierre est recouvert d’un tapis rouge sombre. Dans la France du XVIIème  siècle, il fut un missionnaire infatigable, soucieux d’exprimer la miséricorde de Dieu auprès des populations les plus diverses, notamment les pestiférés et les prostituées. Il a fondé les Eudistes, dans le but de former les prêtres. Le premier Séminaire de Normandie a été ouvert à Caen. D’autres ont suivi à Coutances, Lisieux, Rouen, Evreux et Rennes. • 10 •

[close]

p. 11

PAROISSE BIENHEUREUX MARCEL CALLO DU PLATEAU Les communes de Colombelles, Cuverville, Démouville, Giberville, Mondeville (sans le quartier « Charlotte Corday »), les quartiers de Longueval (Ranville) et de Sainte-Honorine la Chardronnette (Hérouvillette) Site paroissial : www.paroisses.caensud.org/bmc Courriel : www.paroisses.caensud.org/bmc/contact Curé : Père Jean-Luc Chaumoître Accueil & information : Presbytère de Mondeville - 27, rue Pierre Curie - 14120 Mondeville - & 02 31 82 23 58 Longueval (Ranville) Colombelles Sainte-Honorine la Chardronnette (Hérouvillette) Cuverville Démouville Mondeville Giberville Église Saint-Pierre et Saint-Paul • P.12 Église St-MARTIN DE COLOMBELLES • P.13 ND de l’immaculÉe conception • P.14 Église Notre-dame et sainte-anne • P.15 Église Saint-MARTIN DE GIBERVILLE • P.16 Église Ste-Marie-Madeleine Postel • P.17 Église Notre-dame DES PRES • P.18 Église ND DES TRAVAILLEURS • P.19 SAINte HONORINE LA CHARDRONNETTE • P.20 • 11 •

[close]

p. 12

Colombelles Église Saint-Pierre et Saint-Paul 2 rue de la Cité Libérée - Tel. 02 31 72 19 03 Les prêtres de la Mission de France sont à l’origine de cette église construite en 1963. La Mission de France a été initiée, en 1941, par les cardinaux et archevêques de France sensibles à l’abandon de la pratique religieuse dans notre pays. Elle a commencé par un séminaire fondé par le Cardinal Suhard à Lisieux auprès de sainte Thérèse de Lisieux, qui, dans les dix-huit derniers mois de sa vie, avait pris une conscience aiguë de l’athéisme de son temps. Depuis le 15 août 1954, la Mission de France est un diocèse au service des autres diocèses pour mieux rencontrer le monde contemporain. L’église, propriété du diocèse, est d’une architecture très sobre. Elle est construite sur le plateau, lieu de la nouvelle installation du bourg et signalée par un haut clocher en béton marqué d’une croix. Il est séparé de l’église. Celle-ci jouxte les salles paroissiales et le presbytère. La nef reçoit la lumière de multiples petites fenêtres haut perchées, percées dans les murs de béton. Le sanctuaire est illuminé de toutes les couleurs par de vastes baies occupant toute la hauteur de la paroi droite. L’espace de la célébration, surélevé de marches dallées, accueille l‘autel* maçonné de pierres taillées. Ce noble matériau se retrouve sur toute la hauteur du mur du fond où la croix appelle le regard. Sur la partie gauche, une photo de Marcel Callo* signe le nom de l’ensemble de la paroisse. Un espace de recueillement, est disposé en contrebas à gauche de l’entrée de l’église. Deux hauts vitraux colorés apportent une douce lumière. Une statue de Marie est souvent honorée de fleurs. Marie offre son jeune enfant, déjà les bras en croix debout devant elle. Elle soutient ses deux mains, symbole de sa présence jusqu’au bout de la crucifixion. Tout près, une photo de sainte Thérèse nous rappelle son engagement pour les missions. • 12 •

[close]

p. 13

Colombelles Église Saint-MARTIN Rue de l’église (par la rue Hippolyte Monin) - Tél. 02 31 72 19 03 L’église a été construite du XIIème au XIXème siècle. Entourée de son ancien cimetière, elle appartient à la commune qui l’a restaurée récemment. Les tombes y font aussi mémoire de l’histoire des anciennes familles et des populations plus récentes en particulier polonaises et russes, arrivées pour les besoins de la Société Métallurgique de Normandie. L’église a conservé sa façade romane décorée de sculptures. Elle a bénéficié de nombreux remaniements. Des chapiteaux* historiés décorent l’intérieur. Des fonts baptismaux* et des statues complètent le mobilier le plus ancien. Les bombardements de 1944 ont détruit toutes les verrières. Elles ont été remplacées dans les années 1950 par des vitraux non figuratifs mais symbolisant la sidérurgie, l’habitat ouvrier, le chantier naval et le débarquement. Des peintures murales réalisent un chemin de croix émouvant. L’association des « Amis de la Tour » marque lesfêtes liturgiques et locales par des animations culturelles. • 13 •

[close]

p. 14

CUVERVILLE Église Notre-Dame de l’ImmaculÉe Conception Rue de Démouville - Tél. 02 31 72 18 28 Construite du XIIème au XVIème siècle l’église est protégée au titre des monuments historiques depuis 1933. La tour du XIIème siècle terminée en plateforme est construite en pierre de taille. A l’intérieur on peut admirer les témoignages de l’art de la construction au cours des siècles. Le chœur* ne reçoit la lumière que de fenêtres étroites de l’époque romane. Sur le devant de l’autel* est sculpté un agneau lié, symbole de Jésus sacrifié (comme un agneau des religions primitives) pour « le salut du monde ». Il repose sur le livre, autre symbole de Jésus Parole de Dieu dans les Evangiles* Dans le chœur*, au-dessus de l’autel*, un tableau récemment restauré représente l’adoration des mages. Les « rois mages », se mettent en route en suivant une étoile vers un évènement qui les dépasse, la naissance de Jésus, l’enfant de la crèche. Ils précèdent les visiteurs d’aujourd’hui, chrétiens ou non, qui viennent dans cette église. Le tableau est entouré de deux statues : la Vierge qui offre au monde Jésus son enfant et saint Joseph qui montre de sa main droite le tabernacle*. Dans le chœur*, des pierres tombales aux inscriptions usagées rappellent les noms des seigneurs de la commune. • 14 •

[close]

p. 15

DéMOUVILLE Église Notre-Dame et Sainte-Anne Rue de l’église - Tél. 02 31 72 36 98 Propriété de la commune, l’église, édifiée du XIIIème au XVIIIème siècle est protégée au titre des monuments historiques depuis 1932. Le XVIIIème siècle est particulièrement représenté : par des confessionnaux* à l’entrée à droite, des fonts baptismaux* à gauche, des grilles en ferronnerie et dans le chœur*, des boiseries finement décorées et un grand lutrin. Un jubé* sépare la nef* du chœur*. Dans la nef* un remarquable tableau représente le Christ soutenu par un ange. Des recherches récentes évoquent une copie d’un tableau de Bartholomeus Spranger (1546-1611), peintre maniériste de la cour de Prague. Comme à l’église ND de la Gloriette à Caen, l’autel* et son baldaquin accueillent, encadrés par des statues de Marie et Joseph agenouillés, un tabernacle* à trois étages : Il évoque en bas la présence divine de Jésus dans l’hostie*, au milieu l’enfant Jésus de la crèche, Dieu fait homme, et en haut, le tombeau vide qui témoigne que Jésus est ressuscité. Une loge permettait aux seigneurs d’assister aux offices sans se mêler à la foule, témoignage des habitudes de l’époque. • 15 •

[close]

Comments

no comments yet