UPA-NC magazine 2014 Plus fort ensemble !

 

Embed or link this publication

Description

Le magazine de l'Union Professionnelle Artisanale de Nouvelle-Calédonie

Popular Pages


p. 1

Focus L’AMAC au service des métiers d’art Dossier Artisans, où trouver des aides ? Fiche pratique EvRP : tous en règle en 2015 ! Union Professionnelle Artisanale de Nouvelle-Calédonie 2014

[close]

p. 2



[close]

p. 3

sommaire 04 Rencontre avec… Interview Jean-Louis Laval Quoi de neuf à l’UPA ? 08 Avec l’UPA, plus forts ensemble 10 UPA-NC s’implique dans la défense des artisans du Caillou ! 11 Les syndicats adhérents à l’UPA-NC : qui sont-ils ? Du côté des entreprises : 12 La BNC : services et solutions pour les professionnels 14 Faits marquants 2014 - L’actualité UPA-NC Focus 16 L’AMAC au service des métiers d’art Du côté des entreprises : 17 Atout Vert, une société au service de votre jardin Dossier 18 Artisans, où trouver des aides ? Economie 22 La place de l’artisanat en 2013 24 Financement - La médiation du crédit Pratique 26 Importer, comment ça marche ? Du côté des entreprises 27 Un système gagnant-gagnant : le guide Passtime Fiche pratique 28 EvRP : tous en règle en 2015 ! Sécurité 30 Un centre dédié aux formations autour de la sécurité Artisanat 32 L’artisanat aux Loyauté Formation 34 L’IRS, un facilitateur d’échanges Portraits 38 Coiffeur globe-trotter 39 Histoire d’eau aux petits soins de votre linge Du côté des entreprises 40 Tout bon tout rond, le macaron ! 41 Gourmandine, spécialiste de la bouchée apéritive 42 Technmaster : centre de réparation ordinateurs et mobilis 43 MOP SERVICES, travail parfait pour un prix léger 46 La boîte à outils 2014 Du côté des entreprises 48 NetinUp : une agence webmarketing au service des entreprises calédoniennes UPA BP 10314 - 98805 Nouméa Cedex Tél. : 23 88 81 - upa@canl.nc Directeur de la publication : Jean-Louis Laval Réalisation : AZUR MÉDIA 77 37 32 - azurmedia@lagoon.nc Rédaction : Sandrine Chopot, Marie-Jeanne Stevaux Coordination : Pascale Huguenin Crédit photos : Patrick Chalas Impression : ARTYPO éditorial Ne dit-on pas que l’union fait la force ? Se mettre au service des autres, avec tout mon cœur et toute ma disponibilité, telle est la motivation qui m’a toujours animé. Avec l’appui d’une équipe unie et solidaire, l’objectif premier de l’UPA-NC est de défendre, autant que se peut, les intérêts des entreprises de l’artisanat et du commerce de proximité qui constituent un tissu économique et social majeur en Nouvelle-Calédonie. L’année 2014 a été marquée par une plus grande reconnaissance de notre organisation vis-à-vis des partenaires sociaux et politiques. Je m’en réjouis. Plusieurs actions fortes ont été engagées, comme par exemple, notre participation active à la Conférence économique, sociale et fiscale organisée par le gouvernement où plusieurs sujets qui nous tiennent à cœur ont été abordés : retraite des artisans, couverture sociale, statut du conjoint. Pour l’année à venir, de nombreux chantiers ont déjà été engagés tandis que d’autres sont en train d’être finalisés. A titre d’exemple, le déploiement d’une politique de communication est l’une des actions planifiée pour inciter les artisans à nous rejoindre et se fédérer massivement au sein de l’UPA-NC. Dans ce numéro, nous avons choisi de consacrer notre dossier aux aides accordées aux artisans et au commerçants de proximité : trouver des financements pour démarrer son activité, développer ou reprendre une activité, embaucher son premier salarié, se procurer un véhicule en défiscalisation, bénéficier d’une exonération de TGI… Sans oublier, notre série de portraits qui met en avant ces femmes et ces hommes qui participent au dynamisme de l’artisanat et du commerce de proximité du Pays. J’en profite pour vous souhaiter d’excellentes fêtes de Noël ainsi qu’une très bonne année 2015 sous le signe du p­ artage ! Jean-Louis Laval, Président de l’UPA-NC 3Union Professionnelle Artisanale de Nouvelle-Calédonie - 2014

[close]

p. 4

Rencontre avec… « Une plus grande reconnaissance des partenaires sociaux et politiques » Depuis deux ans Jean-Louis LAVAL est le président de l’Union Professionnelle Artisanale de Nouvelle-Calédonie (UPA-NC). Son cheval de bataille : défendre les intérêts des entreprises artisanales et du commerce de proximité. Rencontre. Quel bilan faites-vous de l’année 2014 ? 2014, c’est l’année du changement et de la reconnaissance. Nous avons axé nos travaux dans la reconnaissance de l’UPA-NC et ceci à plusieurs niveaux. D’une part, en participant à toutes les instances paritaires et d’autre part, en améliorant notre visibilité par une présence accrue de l’UPA-NC dans les médias. Ceci nous a permis d’avoir une plus grande considération vis-à-vis de tous les partenaires sociaux et des politiques. Un travail de longue haleine qui n’a pas été facile car nous partions de loin. Par ailleurs, l’UPA-NC ne dispose pas de moyens financiers importants. Peu de personnes se sont mobilisées pour valoriser l’UPA-NC. Le dévouement de ces personnes de confiance représente un investissement considérable de leur part, et ceci au détriment de leur propre entreprise. Tous sont des artisans et se comportent comme de véritables bénévoles au sein de notre organisation patronale. En effet, ces chefs d’entreprises n’ont aucune compensation, ni avantage en nature. En cette période de crise de confiance vis-à-vis de certains organismes, je tiens à rassurer nos actuels et futurs adhérents quant à la détermination de l’UPA-NC pour continuer à défendre honnêtement leurs intérêts. Qu’ils en soient assurés. Quels sont les grands faits marquants de l’année 2014 ? En août dernier, l’UPA-NC était présente à la Conférence économique, sociale et fiscale organisée par le gouvernement. Nous avons travaillé au sein de l’intersyndicale patronale pour essayer de mettre au point une méthode consistant à mettre à jour tous nos accords et désaccords en ce qui concerne notamment la TGA ou la CSG. Il y a eu un gros travail fait par le gouvernement qui a su réunir les organisations syndicales, salariales et patronales. Cela a demandé beaucoup de temps, de diplomatie pour trouver un consensus et ainsi aborder cette conférence dans de bonnes conditions. Ce rendez-vous a permis de mettre en place, entre autres, un agenda social qui permet de définir les grandes lignes de ce que seront les percées sociales dans les années à venir et ainsi d’avoir une meilleure visibilité sur le futur. Le suivi se fera sous l’égide de l’Etat qui se porte garant des accords établis entre toutes les organisations. 4 Union Professionnelle Artisanale de Nouvelle-Calédonie - 2014

[close]

p. 5

Rencontre avec… Qu’attendiez-vous de cette conférence ? Beaucoup de sujets ont été abordés. Je pense en particulier au dossier sur la retraite des artisans, un sujet qui nous tient particulièrement à cœur. On ne peut pas continuer à laisser nos artisans sans retraite. Nous avons aussi évoqué la protection sociale pour les accidents du travail. Aujourd’hui, les artisans ne sont pas assurés sauf s’ils prennent une assurance volontaire. Il y a des voies de réflexion qui se dessinent. Pour l’UPA-NC, c’est rassurant. Quels rapports entretenez-vous avec les organisations salariales et patronales ? L’UPA-NC n’a pas beaucoup de difficulté avec les organisations salariales et patronales. Nous sommes avant tout des travailleurs ; indépendants certes, mais de véritables travailleurs qui savent également mouiller leur chemise. Nous avons bien conscience des difficultés que rencontrent aujourd’hui les petites comme les grosses entreprises. Aujourd’hui, nous arrivons à discuter et à échanger avec l’ensemble des syndicats. Nous savons écouter. Le dialogue se passe dans d’assez bonnes conditions, de compréhension et de recherches de résultats. Avec les pouvoirs politiques ? Je pense que l’UPA-NC se sent mieux écoutée. Je pense aussi que nos gouvernants commencent à admettre qu’il existe d’une part, des chambres consulaires avec leur rôle spécifique et d’autre part, des organisations patronales qui sont là pour défendre les intérêts diversifiés de leurs adhérents ce qui sousentend pour l’UPA-NC défendre, entre autre, les intérêts des entreprises de l’artisanat et du commerce de proximité sur tout le territoire. L’UPA-NC de plus en plus présente au sein de commissions ? Effectivement, l’UPA-NC a de plus en plus de mandatements au sein des organismes paritaires. A titre d’exemples : présidence de la Commission Paritaire pour l’Emploi Local (CPEL), administrateur et président de la commission de l’aide au logement et membre du bureau au sein du Fonds Social de l’Habitat (FSH), viceprésidence de Cap emploi en Province photo Éric dell’erba Nord, co-présidence du Conseil du Dialogue Social (CDS), etc. Plus récemment, l’UPA-NC est présente au Conseil Economique Social et Environnemental (CESE). Aujourd’hui, toute personne sincère ne peut nier le travail accompli et l’énergie déployée par une si petite équipe dévouée corps et âmes dans l’accomplissement de leurs missions en donnant le meilleur d’elle-même avec peu de moyens. Il est du devoir de l’UPA-NC d’assurer, avec efficacité, la défense des intérêts de nos adhérents dans tous les domaines les concernant sans oublier pour autant les non adhérents. « Il est du devoir de l’UPA-NC d’assurer, avec efficacité, la défense des intérêts de nos adhérents » Quels sont les grands chantiers pour 2015 ? La restructuration interne de l’UPA-NC est une priorité. Nous avons le projet de refaire entièrement notre site Internet. Nous souhaitons déployer une politique de communication pour inciter les artisans à adhérer massivement à l’UPANC et qu’ils comprennent la nécessité de se fédérer. Cela va demander beaucoup d’investissements et surtout beaucoup d’écoute et de persévérance. Nous avons le devoir absolu de mieux nous faire connaitre par tous et partout au plus profond du territoire et des tribus. C’est ma volonté et je ferai tout pour y parvenir avec l’aide d’une équipe soudée, loyale et volontaire, pleine d’idées et d’ambitions. Nous souhaitons aussi développer des outils de communication modernes et performants. Ces chantiers demandent bien entendu d’avoir des moyens financiers. C’est pourquoi, je souhaite qu’il y ait une équité dans la répartition des subventions et que nos politiques reconnaissent l’UPA-NC et in fine l’artisanat à sa juste représentativité et valeur au même titre que les autres organisations patronales. Les dossiers qui vous tiennent à cœur ? La retraite, le statut du conjoint, la couverture sociale en ce qui concerne les accidents de travail, la formation sont des sujets prioritaires. Faciliter l’accès des artisans aux appels d’offres publics et autres par une simplification du montage des dossiers, et une meilleure information par exemple, est également l’un de nos objectifs. C’est un travail de longue haleine, pas des plus simples, qui demande beaucoup d’investissement personnel mais je reste confiant et optimiste ! Président de l’UPA-NC, une lourde tâche ? C’est beaucoup de travail et beaucoup d’investissement personnel au détriment de sa propre entreprise, mais c’est un travail passionnant et très prenant que j’entends faire du mieux que possible avec l’aide d’une équipe unie et solidaire. Hélas, ce travail n’est pas toujours bien perçu ou reconnu et cela engendre des malentendus parfois partant d’un fond sincère et parfois dans une ambiance provocatrice et de style polémiqueux. Ce n’est pas, à mon sens, constructif et cela va à l’encontre des intérêts de nos adhérents en particulier et du monde de l’artisanat en général. Gardons plutôt notre énergie pour construire ! Il est juste qu’il faut savoir accepter les critiques dans la mesure où celles-ci sont constructives, honnêtes et sans arrière-pensée, ce qui n’est malheureusement pas toujours le cas. Je tiens simplement et avec une extrême modestie à rappeler qu’une des missions premières de l’UPA-NC est de défendre autant que se peut les intérêts des entreprises de l’artisanat et du commerce de proximité. Se mettre au service des autres avec tout son cœur, toute sa disponibilité et toutes ses tripes doit rester la motivation principale de toute l’équipe pour permettre à l’UPA-NC de continuer à monter au créneau. Si nous n’avons pas cet état d’esprit et si certains pensent que s’impliquer c’est seulement faire partie d’une équipe et tenter d’en tirer des profits personnels et bien ils se trompent. Le dévouement est une histoire de cœur qui ne s’accorde d’aucun retour. 5Union Professionnelle Artisanale de Nouvelle-Calédonie - 2014

[close]

p. 6

Pascale Huguenin, chargée de mission de l’UPA-NC. Tél. : 23 88 81 Complexe DUCOS FACTORY 61 rue Fernand FOREST Bat O porte B1 Premier étage Email : upa@upa-nc.nc Tél : 23.88.81 / Fax : 23.88.82 BULLETIN D’ADHESION 2015 A ………………….., le …/..../2014 Je soussigné Agissant en qualité de De l’entreprise : Du syndicat ou fédération : Au capital de : Immatriculée au Registre du Commerce sous le numéro : Convention collective : Date de création de l’entreprise, du syndicat ou de la fédération : BP : Code Postal : Commune : Tél : Fax : Portable : E-mail : accueil : E- mail direction : Secteur d’activité : Activité exercée : Effectif actuel de l’entreprise : Syndicat ou fédération : Déclare qu’après avoir pris connaissance de la présentation de l’UNION PROFESSIONNELLE DES ARTISANS DE LA NOUVELLE-CALEDONIE, par la présente, nous avons l’honneur de solliciter l’admission de notre entreprise au titre de membre actif. Date : 6 Union Professionnelle Artisanale de Nouvelle-Calédonie - 2014 UPA-NC Signature et cachet

[close]

p. 7

DES PROS AU SERVICE DES PROS NOS VÉHICULES UTILITAIRES En Nouvelle-Calédonie, le Citroën Berlingo est un des leaders du petit fourgon utilitaire ! Chez Citroën, à chacun de vos besoins, nous vous proposons une solution adaptée. CITROËN BERLINGO Jusqu’à 890 Kg CHARGE UTILE Jusqu’à 1,25m HAUTEUR UTILE Jusqu’à 4,1m3 VOLUME UTILE Jusqu’à 3,25m LONGUEUR UTILE LES POINTS FORTS • Jusqu’à 3 places avant • Une large porte latérale coulissante • Des portes arrières battantes asymétriques • Un espace central avant libéré • La Connecting Box • Des consommations et émissions de CO2 records • Protection sous moteur CITROËN JUMPY Jusqu’à 1200 Kg CHARGE UTILE Jusqu’à 1,44m HAUTEUR UTILE Jusqu’à 6m3 VOLUME UTILE Jusqu’à 2,58m LONGUEUR UTILE LES POINTS FORTS • 3 places avant • De larges portes latérales coulissantes • Des portes arrières battantes ouvrant à 180° • Une position de conduite type Monospace • Un levier de vitesses sur la planche de bord • La Connecting Box • Des consommations et émissions de CO2 records CITROËN JUMPER Jusqu’à 1945 Kg CHARGE UTILE Jusqu’à 2,17m HAUTEUR UTILE Jusqu’à 17m3 VOLUME UTILE Jusqu’à 4,07m LONGUEUR UTILE LES POINTS FORTS • 3 places avant • De larges portes latérales coulissantes • Des portes arrières battantes (H.2,03m) • Ouverture des portes arrières battantes à 270° • Une tablette écritoire réhaussable • La Connecting Box • Des consommations et émissions de CO2 records « Vous êtes professionnel ? Exigeant ? Nous aussi ! Découvrez l’offre Citroën qui vous aidera à optimiser votre business. » coup d’ouest AUTOMOBILES Tél. : 41 40 70 Contacts Brousse : Bourail - Pro ls Paci c - 46 52 50 / Kone - NC Motors - 46 61 61 Koumac - YC Locations - 99 08 30 / Poindimié - Parkauto - 77 66 29

[close]

p. 8

quoi de neuf à l’upa ? Avec U PA - N C Les entreprises de proximité en Nouvelle-Calédonie plus forts ensemble L’UPA-NC est depuis 30 ans l’organisation territoriale représentative de l’artisanat et du commerce de proximité. Organisation apolitique, l’Union professionnelle artisanale de NouvelleCalédonie (UPA-NC) existe depuis 1983 et œuvre pour participe aux négociations entre organisations d’employeurs et syndicats de salariés.  Protection sociale, retraite, sécurité, dialogue social, formation… autant de sujets auxquels l’Union pro- la défense et la promotion des métiers fessionnelle artisanale se fait un devoir et des entreprises artisanales du terri- de répondre. Malgré leurs impératifs toire auprès des différentes instances professionnels, les membres actifs du locales. Parallèlement aux artisans, des bureau sont présents à tous les débats syndicats professionnels sont adhé- et réflexions liés à l’artisanat et à la vie rents à l’UPA-NC. économique et sociale du pays. Depuis 30 ans sa force provient de la volonté et de l’investissement person- n n Ses principales missions : nel de quelques adhérents bénévoles constituant le bureau. Ces derniers : Elle défend les intérêts de plus de consacrent leur temps et font bénéficier 17 000 actifs hors conjoints participant de leur expérience aux différentes pro- à l’activité artisanale dont 12 000 entre- fessions qui composent l’artisanat et le prises de l’artisanat et du commerce de commerce de proximité pour défendre, autant que faire se peut, leurs revendica- proximité. : Elle s’attache à promouvoir une éco- tions communes ainsi que leurs intérêts nomie fondée sur la proximité, à la fois devant toutes les instances du territoire. créatrice d’emplois, source de richesse n n Un partenaire social incontournable et de lien social. : Elle est le porte-parole de ces « très petites entreprises », moins de 11 salariés qui aspirent aujourd’hui à une véri- table reconnaissance de leur existence En tant que partenaire social, l’UPA-NC est consultée par les pouvoirs publics et Adhérez à l’UPA, c’est… • Ne pas être isolé • Défendre les intérêts économiques et sociaux des entreprises de l’artisanat et du commerce de proximité • Obtenir un soutien efficace en cas de difficultés • Bénéficier de nombreux services d’aide (perfectionnement, formation, conseils…) • Représenter le dynamisme et la diversité du secteur des métiers • Disposer de tous les atouts pour la réussite de son entreprise • Accéder à un modèle d’entreprise à taille humaine, basé sur le dialogue entre les individus : apprentis, conjoints, salariés, clients, citoyens… et de leur droit. : Elle fédère les organisations professionnelles et s’attache à mettre en évidence les priorités de la petite entreprise et du commerce de proximité. : En tant que partenaire social, elle est consultée par les pouvoirs publics et participe aux négociations entre organisations d’employeurs et syndicats de salariés ainsi qu’aux commissions paritaires. : Elle revendique un environnement économique, fiscal, social favorable au développement de l’artisanat et du commerce de proximité. Elle inter- pelle régulièrement le gouvernement, les parlementaires et les assemblées territoriales. 8 Union Professionnelle Artisanale de Nouvelle-Calédonie - 2014

[close]

p. 9

quoi de neuf à l’upa ? : Elle est consultée par les pouvoirs publics sur l’ensemble des projets législatifs ou réglementaires relatifs à la petite entreprise : Elle participe activement au dialogue entre organisations patronales et syndicats de salariés et fait valoir dans ce cadre les priorités de l’artisanat et du commerce de proximité et plus globalement de la petite entreprise. n n Pourquoi adhérer à une organisation professionnelle ?  Les organisations professionnelles artisanales sont en prises directes avec les professions et s’attachent à aider et à défendre les intérêts des adhérents appartenant à une même branche professionnelle ou à un même secteur d’activité. Par ailleurs, ces organisa- Qu’est ce que l’UPA nationale ? L’UPA est constituée des trois grandes organisations professionnelles qui fédèrent ces catégories d’entreprises : la CAPEB pour l’artisanat du bâtiment, la CNAMS pour l’artisanat de la fabrication et des services et la CGAD pour l’artisanat et le commerce alimentaire de proximité, ainsi que l’hôtellerie-restauration. Elle rassemble 55 fédérations professionnelles nationales et 5000 syndicats départementaux. L’UPA défend les intérêts des 1.200.000 entreprises françaises de l’artisanat et du commerce de proximité tions ont des activités de négociations entre elles visant à faire évoluer les conditions de travail. Le syndicat est une association de personnes dont le but est de défendre les droits et les intérêts sociaux, économiques et professionnels de ses adhérents. C’est une structure reconnue par la loi ayant notamment la capacité à négocier et à élaborer des revendications professionnelles. Les syndicats se distinguent des partis politiques, bien que des liens puissent exister entre eux, car leur but n’est pas de gouverner mais d’améliorer les conditions de travail. Adhérer à une organisation professionnelle, à un syndicat ou à une association est un acte citoyen de soutien et de solidarité. L’adhérent contribue à la représentativité de l’organisation professionnelle et s’engage à participer aux orientations de celle-ci. La cotisation permet de participer au financement des frais.

[close]

p. 10

quoi de neuf à l’upa ? UPA-NC s’implique dans la défense des artisans du Caillou ! Quelques temps forts 1982 : Le 20 juillet 1982 un groupe d’artisans créent la Fédération des Artisans et Entreprises (FAE), alors présidée par Rodolphe Torralba. Elle oriente son action 1984sur la défense des droits des artisans. : La FAE participe à la négociation et à la mise en place de l’Accord Interprofessionnel 1985Territorial (A.I.T). : Mise en place de la convention collective de la boulangerie, : Rédaction et négociation de la convention collective de la coiffure, : Contribution à la réglementation de la 1987profession de la coiffure. : Le 18 mars 1987, la FAE devient la 1994Fédération des Métiers et Entreprises (FME). : Négociateur et signataire de la réactualisation de l’A.I.T et des conventions collectives. : Signataires des conventions collectives : Bâtiment Travaux Publics, Commerce, Hôtellerie, Gardiennage, Employés de maison, Transport sanitaire et terrestre. : La FME obtient un siège au Conseil d’ad- 1995ministration de la CAFAT : Parmi les dossiers portés, la défense des intérêts des entreprises à travers : Le contrôle des prix : la FME apporte son assistance aux groupes professionnels pour la négociation des tarifs auprès de la DAE. Dans le bâtiment : faire en sorte que les appels d’offres soient séparés par corps d’état et favorise la formation de groupements d’entreprises pour une meilleure réponse aux appels d’offres. 1996 : Développement de la présence de la FME dans la vie sociale à travers plusieurs organismes : Tribunal du Travail, Agence pour 1999l’emploi, Commission consultative du travail. 2001: Election de 3 élus de l’UPA à la CMA : Contribution à la création de l’Union des commerçants et artisans indépendants du Mont-Dore. : Contribution à la mise en place de la mesure d’indemnités journalières au profit des artisans en cas de maladie (mutuelle). : Soutien à la mise en place du RUAMM 2003(entrée en vigueur en 2002). : Obtient la majorité des sièges lors des élections à la Chambre de Métiers et de l’Artisanat. : Mise en place de la convention collective de l’esthétique. : Contribution à la réglementation des métiers de l’esthétique. : Soutien au Groupement des artisans et commerçants pour la réhabilitation du quar- 2004tier de la Vallée du Tir. : Nomination de conseillers techniques auprès du Vice-Rectorat. : Nomination d’assesseurs au Tribunal du Travail. : En tant qu’organisation patronale, renforcement du soutien de la FME aux chefs 2005d’entreprise dans les conflits syndicaux. : En 2005, la FME devient la Fédération des Métiers et de l’Artisanat (FEMA). : Concertation avec les partenaires sociaux sur l’emploi local. : Négociations pour l’extension du Centre de formation de la CMA : Groupe de travail sur la prise en compte des conjoints des artisans. 10 Union Professionnelle Artisanale de Nouvelle-Calédonie - 2014 : Réflexions sur la mise en place de formations qualifiantes ou diplômantes pour les 2007chefs d’entreprises. : Le 6 décembre 2007, la FEMA devient l’UPA de Nouvelle-Calédonie. Il s’agit d’un partenariat nouveau avec la plus seule organisation représentative de l’artisanat en Métropole : l’Union Professionnelle Artisanale (UPA). L’UPA-NC devient ainsi la première et seule 2010antenne de l’UPA dans le Pacifique. : L’UPA-NC est reconnue organisation patronale représentative du monde de l’artisanat. : Acteur reconnu du dialogue social, participation aux commissions paritaires et groupes de travail. : Participation comme auditeurs aux ses- 2011sions du dialogue social. : Emploi local : Commission Paritaire Interprofessionnelle sur l’Emploi Local (CIPEL). Négociation et conclusion d’un accord collectif interprofessionnel établissant un Tableau des Activités Professionnelles (TAP) classées en fonction des difficultés de recru- 2012tement (Durée de résidence) : Participation aux travaux sur la vie chère au Congrès (fiscalité etc…) : Élaboration statuts et mise en place de la Commission Paritaire de l’Emploi Local 2013(CPEL) : Négociation et signature d’un protocole d’accord mettant fin à la grève générale « 2014contre la vie chère », Haut-commissariat. : Participation à la conférence économique, sociale et fiscale. : Implication dans les sessions du dialogue social. : Suivi du protocole d’accord sur la vie chère. : Participation aux travaux de l’agenda social. : Participation à la conférence sociale entre le gouvernement et les partenaires sociaux.

[close]

p. 11

quoi de neuf à l’upa ? Les syndicats adhérents à l’UPA-NC : qui sont-ils ? › Syndicat des boulangers et boulangers-pâtissiers • Président : M. LAI THAM Georges • Email : u_ribellu@lagoon.nc › Syndicat des Professionnels de l’Electricité • Président : M. JARRY Vincent • Email : jarry.vincent@me.com › S yndicat de la maintenance générale • Président : M. MAHOT Jean-Pierre • Email : mahotjeanmarie@lagoon.nc › Syndicat des Professionnels de la Coiffure • Président : M. SAMOKINE Dan • Email : syd@lagoon.nc › Syndicat des Esthéticiennes  • Président : M. NEWLAND Steeve • Email : saenc@lagoon.nc › Union des Commerçants et Artisans du Mont-Dore • Président : M. LEDOUX Patrick • Email : weldou@lagoon.nc › A ssociation des Métiers d’Art Calédonien (AMAC) • Président : Mme BUCHY Marie-France • Email : jfmfbuchy@internetnc.fr › Groupement professionnel des bouchers charcutiers de Nouvelle-Calédonie • Président : M. Naud Christian • Email : lifou-fraicheur@lagoon.nc v.beze@lagoon.nc

[close]

p. 12

PUBLIREPORTAGE DU CÔTÉ DES ENTREPRISES La BNC INNOVATIONS lseesrvpircoesfeestssioonluFDPnAAEIEteCMSilEIoNALsTInTCENELs2RI,E3p,NL4oETFOÈSuISLAErCHA Réussir ensemble telle est la devise de la Banque de Nouvelle-Calédonie présente sur le territoire depuis 40 ans. Vous êtes un professionnel, artisan, commerçant, profession libérale la BNC vous propose des solutions simples et personnalisées pour répondre à vos besoins lors des différents moments clés de votre entreprise.Tour d’horizon. A« fin de faciliter la vie des professionnels dans l’organisation et le quotidien vité sans ressentir les effets de la crise. Il s’agit de TPE nouvelle génération, très simple d’utilisa- de matériel ou crédit- bail (location) » poursuit la chargée de communication. Voir plus loin Autre point fort de la BNC : son service international basé de leur entreprise, la BNC leur propose des solutions simples et adaptées à leurs besoins et ceci à travers la création de plusieurs agences dédiées*.Toute notre offre est basée sur la flexibilité » lance tion  » explique Emilie Denois. Des services de télétransmissions performants - virements, prélèvements, rapprochements bancaires etc - viennent compléter l’offre facilitant les transac- Yellow box au siège social à Nouméa. « Avec ICIl’appui d’experts internationaux, Mieux se prémunir ceCOMMERCANT service accompagne les pro- avec Proprévo ICIADHÉRENTfessionnels dans leursPayéeczheannges Vous devez faire face à desPayez en internationauCxOM pourMERCANT tout ce qui ADHÉRENT imprévus ? La BNC propose concerne les encaissements, fois d’emblée Emilie Denois, chargée tions au quotidien. Par ailleurs, une solution complète de pré- échanges sécurisés par remise de communication à la BNC. la BNC accompagne les profes- voyance à travers le contrat documentaire ou crédit documensionnels dans leurs placements Proprévo. Souple et modulable, foitsaire, avances en devises pour l’im- Mieux s’organiser et se développer (sécurité, disponibilité performance) en leur proposant des ce contrat couvre le risque de portation et l’exportation, tout en perte d’exploitation lié àCOuMn MERleCuAr NgTarantissant sécurité et efCfiOcMaM- ERCANT ADHÉRENciTté » conclut Emilie DeAnDoiHs.ÉRENT La BNC propose toute une série de solutions classiques en termes de délivrance bancaire : ouverture d’un compte professionnel, délivrance de la carte bancaire appropriée (carte visa, Pour en savoir plusPayezen Enfin, la BNC propose également différentes solutions fpoies rmettant de préserPvaeyerz en Grâce à ses sur les offres et services,Electronique (nToPuEv)e,aulaxACOTDBMeHNrMmÉCERiRnCEvaANouNuxTTsdvtiePopoaetnrPyrsemaedizeeeemtenncetdhnreetapnrgiese. des varia- proposer à vos clients un paiement en 2 ; 3 ou 4 contacter le 257 400fois par carte bancaire. fois fois American Express). Elle tient également à la disposition des réponses appropriées pour l’op- accident corporel, à une agres- artisans, commerçants, profes- timisation de leurs excédents sion sur la personne assurée, à sions libérales, une gamme élar- de trésorerie. Enfin, pour aider un dommage matériel atteignant gie de Terminaux de Paiement Electronique (TPE) intégrant le paiement en 2, 3, 4 fois. « Dans un contexte où l’on parle de vie chère, la BNC souhaite adapter son offre de service. La mise en place de TPE permet aux professionnels de continuer leur acti- les entreprises à se développer, « la BNC met à leur disposition une large gamme de crédits pour financer leur cycle d’exploitation dans le cadre de projets d’investissement, par exemple, ou encore des crédits moyen et long terme pour faire face à des dépenses les locaux professionnels ou (*) 6 agences au service bien d’exploitation (ex. risque des professionnels : dca’BBilnPaecnL,e3qvn9ou8du8ei4esd9)e.NaSvnoaeuonmzusévlaafeoClerpldmeoexCsasNlaiitbloééuildvimetoélleénCddieaie-léSd.Ao.naieu3••. IcnBDaatapgeuiiretecmanolédscsdeo,eiacislira’Oelsdeurnepra8hs.Ne0su4liro4na.una2c0tme,0s.0é-0aa0ss:Fu.rCanFcPe-pRroCfeSssNioonunmeléle chdou iCsoirdeendetsreassturroaniscefso-rTmélu: l(e68s7s)e2l5o7n4 00 -•FaAx l:m(6a87c)e2n7tr4e1-v47ille– Courriel : contact@bnc.nc vos revenus d’activité et d’opter pour trois durées d’indemnisa- • 1 agence à Koné Ouverture prévue en 2015 : • 1 agence à la Foa tion (3, 6 ou 12 mois). • 1 agence au Pont des Français 12 Union Professionnelle Artisanale de Nouvelle-Calédonie - 2014

[close]

p. 13

INNOVATIONS FACILITER LES ACHATS DE SA CLIENTÈLE PAIEMENT EN 2, 3, 4 FOIS Yellow box ICICOMMERCANT ADHÉRENT Payez en ICI COMMERCANT ADHÉRENT Payez en fois fois COMMERCANT ADHÉRENT COMMERCANT ADHÉRENT Payez en fois Grâce à ses Electronique (nToPuEv)e,aulaxACOTDBMeHNrMmÉCERiRnCEvaANouNuxTTsdePpaePyrmaeizeemtenednet proposer à vos clients un paiement en 2 ; 3 ou 4 fois par carte bancaire. fois Payez en fois Banque de nouvelle Calédonie S.A. au capital social de 8.044.200.000 F. CFP - RCS Nouméa 74B047688 - Ridet 047 688 001 - Siège social : 10 avenue Foch BP L3 98849 Nouméa Cedex Nouvelle Calédonie. Intermédiaire en assurances - assurance professionnelle et garantie financière conformes aux ar ticles R 514-15 et R 530-11 du Code des assurances - Tél : (687) 25 74 00 - Fax : (687) 27 41 47 – Courriel : contact@bnc.nc

[close]

p. 14

faits marquants 2014 L’actualité UPA-NC Rencontre entre la Ministre des Outre-mer et l’UPA-NC Entrevue du 20 juillet 2014 au Haut-commissariat de la République à Nouméa George PAU-LANGEVIN, Ministre des Outre-mer, en déplacement du 14 au 21 juillet 2014 en Nouvelle-Calédonie. Participation de l’UPA-NC à la Conférence économique, sociale et fiscale organisée par le gouvernement de Nouvelle-Calédonie les 20 et 21 août 2014. 14 Union Professionnelle Artisanale de Nouvelle-Calédonie - 2014

[close]

p. 15

faits marquants 2014 Organisations syndicales, salariales et patronales réunies lors de la Conférence économique, sociale et fiscale organisée par le gouvernement de NouvelleCalédonie les 20 et 21 août 2014. Entrevue au Haussariat le 2 août 2014 Echanges entre l’UPA-NC et Monsieur Jean-Pierre SUEUR, Président de la commission des lois du Sénat, accompagné de Mesdames Catherine Tasca et Sophie Joissains, Sénateurs et de M. Jérémy Roubin, Administrateur, lors de la visite de la délégation du Sénat sur le territoire » Rencontre entre l’UPA-NC et le Ministre des Outre-mer, Victorin LUREL, pendant sa visite officielle de septembre 2013 en Nouvelle-Calédonie » 15Union Professionnelle Artisanale de Nouvelle-Calédonie - 2014

[close]

Comments

no comments yet