Bulletin de l'ACIPA n°47 - Juin 2016 - Votons NON !

 

Embed or link this publication

Description

Bulletin de l'ACIPA n°47 - Juin 2016 - Votons NON !

Popular Pages


p. 1

BULLETIN D’INFORMATION AUX ADHÉRENTS No 47 – MAI JUIN 2016 VOTONS NON! Consultation du 26 juin 2016 – Position de l’ACIPA – 22 avril 2016 L’ACIPA doit s’adapter aux événements, comme toujours… Après le mot “référendum”, c’est celui de “consultation” qu’on nous sert. Il est annoncé après le débat public de 2003, l’enquête publique de 2006, la déclaration d’utilité publique (DUP) de 2008, les jugements Loi sur Eau et Espèces protégées toujours en appel, les jugements en expropriation et en expulsion de 2015 et 2016, ceci pour couvrir un mensonge d’État sur le dossier de Notre-Dame-des-Landes pour lequel il devrait être sanctionné. […] Le gouvernement, par la voix du Premier Ministre, annonce le début des travaux à l’automne ! Il anticipe, par là même, toute utilisation qu’il fera du résultat de cette éventuelle consultation. Il fait fi de l’interpellation de la Commission européenne qui stipule qu’il n’y ait pas de travaux avant une réponse satisfaisante, de la part de la France, sur la mise en place des mesures de compensations environnementales. Celles-ci doivent être mentionnées dans les documents d’urbanisme du SCOT Nantes Saint-Nazaire actuellement en révision et dont l’enquête publique se déroulera au cours de l’été 2016. Ce document ne sera pas définitivement signé par le préfet avant la mi-janvier 2017. Nous ne sommes par dupes des réponses que l’enquête publique pourrait amener en matière de compensations irréalisables et nous savons que l’État tente de trouver une échappatoire face aux questions de l’Europe. […] Nous savons que les résultats de la consultation ne représenteront qu’un avis sans fondement juridique. Cependant, l’ACIPA se devra de faire campagne aux côtés des autres organisations volontaires pour mettre en commun tous les moyens d’information à notre disposition. Nous n’avons jamais demandé cette consultation, le gouvernement nous l'impose, alors profitons de cette tribune pour informer le public sur les vrais enjeux liés à ce projet comme nous l’avons fait à chaque consultation à la demande de nos nombreux adhérents. Au vu de la position du Premier Ministre, rien ne nous oblige à tenir compte du résultat de cette consultation illégale, qui ne sera qu’un avis parmi d’autres, mais nous devons tout faire pour que la population puisse voter en toute connaissance de cause, si jamais cette consultation devait aller à son terme. C’est pourquoi, l’ACIPA continue le combat, notamment juridique sur le fond du dossier, ainsi que l’information continue en direction des citoyens, pour le respect de la planète et des générations futures dans l’esprit porté par la COP 21. Elle saura aussi dénoncer le déséquilibre de moyens que les pro-aéroport seraient tentés de mettre en œuvre sans oser le débat public contradictoire. L’ACIPA continuera de s’opposer aux expulsions des habitants de la zone définie dans la DUP et exige que le Président de la République honore ses engagements locaux : « pas de travaux ni d’expulsion, tant que les recours juridiques ne sont pas tous épuisés». Pour l’ACIPA, cette éventuelle consultation citoyenne ne peut en aucun cas légitimer un projet d’aéroport à NDL qui est illégal. Cette consultation ne sera, dans tous les cas pour nous, qu’une étape dans le long combat pour l’arrêt définitif du projet.  Les co-présidents Site de la consultation : www.consultationnddl.fr Samedi 9 et dimanche 10 juillet 2016 Semailles de Démocratie à NDL2016 (voir pages 6 et 7)

[close]

p. 2

Consultation : mode d’emploi Qui appelle à aller voter ? La Coordination des opposants (plus de 50 groupes – associations, collectifs, syndicats et mouvements politiques) a décidé, après discussion lors de sa réunion exceptionnelle du 31 mars 2016, de dénoncer haut et fort la mascarade que représente cette consultation mais d’appeler aussi les citoyens à aller massivement voter NON, pour ne pas laisser le champ libre aux porteurs du projet. Pourquoi l’ACIPA a-t-elle refusé de rencontrer M. Leyrit de la Commission nationale du débat public (CNDP) ? Voici le courrier adressé le 9 mai dernier par l’ACIPA à Monsieur Leyrit, président de la CNDP, suite à la proposition de rencontre qui a été faite dans le cadre de la rédaction du document pour la consultation du 26 juin. Comment est organisée notre campagne ? La campagne a été lancée le jeudi 12 mai par un point presse de la Coordination des opposants, suivi le mardi 17 mai d’une grande soirée de lancement ouverte aux militants. Tout au long des 5 semaines que va durer notre mobilisation, des réunions publiques ont lieu dans le département du 44 pour que la population puisse aller s’informer et débattre. D’autres événements ponctueront notre campagne, toujours dans un esprit de sereine détermination. [… ] Nous avons pris part au débat public de 2003, puis à l’enquête publique de 2007 ainsi qu’à l’enquête Loi sur l’Eau de 2012. À chaque fois, nous avons étudié le dossier, pointé ses insuffisances et ses incohérences, proposé des alternatives… En vain. […] Non seulement aucune de nos idées n’a été retenue mais, par ordonnance, le gouvernement décide d’un « sondage officiel », limité à la seule Loire-Atlantique et ce, bien que ce projet de nouvel aéroport nous ait été présenté comme celui du « Grand Ouest ». La question posée n’intègre en rien les conclusions du rapport des inspecteurs et il n’y a aucune garantie de traitement équitable des parties en présence. Nous n’applaudirons pas à cette énième manipulation. Votre institution se voit confier la réalisation d’un document « objectif », document qui ne sera même pas distribué à chaque électeur, mais seulement disponible sur Internet. Nous ne pouvons pas y croire ! Rencontrer opposants et partisans d’un aéroport à NotreDame-des-Landes en quelques jours ne peut pas suffire. Vous allez établir certaines vérités alors que même les inspecteurs du CGEDD demandent une tierce expertise sur le bruit ou sur les coûts de rénovation de Nantes Atlantique. Quel projet allez-vous présenter ? Celui de la DUP, celui de la concession accordée à AGO, ou celui proposé par les inspecteurs du CGEDD ? Vous rencontrez des responsables hors Loire-Atlantique, alors que seul ce département est concerné par la consultation. Qui rédigera le document ? Vous ou chaque partie prenante ? Nous posons des questions, mais nous connaissons hélas les réponses : votre institution est utilisée pour apporter une caution démocratique à une mauvaise cause et à un projet que le gouvernement ne veut pas abandonner. Le document sera fait sans nous mais si nous vous rencontrons, vous vous prévaudrez d’avoir écouté tous les opposants… Nous ne sommes plus dupes de toutes ces manœuvres depuis longtemps et nous ne voulons plus les cautionner par notre présence. La seule issue honnête aurait été d’abroger la DUP et d’étudier correctement la modernisation de Nantes-Atlantique, puisque le CGEDD reconnaît que cela n’a pas été fait au moment du débat public et de la DUP. Ce n’est pas ce que le gouvernement a choisi : nous le regrettons comme nous regrettons que la Commission que vous présidez, accepte de se trouver mêlée à cette mascarade de « démocratie participative », voire y participe. […] Les co-présidents de l’ACIPA Qui va financer notre campagne ? Comme vous le savez, aucun budget ne nous est alloué pour cette consultation. La Coordination des opposants n’utilisera donc pas les deniers publics comme le font allègrement les partisans du projet de Notre-Dame-des-Landes. Il nous faut pourtant un budget conséquent (environ 25 000 €) pour financer nos publications de toutes sortes et aller au bout de notre démarche d’information de la population. Nous ne pouvons donc compter que sur nos propres réseaux de militants mais nous savons que vous saurez être généreux comme vous l’avez toujours été quand nous vous avons demandé de l’aide financière. La Coordination a sollicité l’association « Les Amis.e.s de la Conf’ » (membre de la Coordination) pour collecter les fonds. Tout don permettra de recevoir un reçu fiscal : 66 % de votre don sera déductible de vos impôts (dans la limite de 20 % du revenu imposable). La collecte des dons se poursuit : – soit directement par Internet par le lien : https://www.helloasso.com/associations/les-amis-de-la-confederation-paysanne/collectes/notre-dame-des-landes-la-campagne-oui-laeroport-non – soit par chèque à l’ordre des Amis de la Conf’ (avec au verso la mention « Don consultation NDDL ») adressé par voie postale à : Les Amis de la Confédération Paysanne, 104 rue Robespierre, 93170 BAGNOLET. Rappelons-nous encore une fois que les petits ruisseaux font les grandes rivières… Merci d'avance à tou.te.s ! Plus d’infos sur www.consultationnddl.fr Si vous n’êtes pas présent le dimanche 26 juin prochain PENSEZ À ÉTABLIR UNE PROCURATION ! 2

[close]

p. 3

Rapport du Commissariat général à l’environnement et au développement durable En janvier 2016, la ministre de l’Environnement Ségolène Royal demande une mission d’expertise sur le dossier de Notre-Dame-des-Landes (NDL), notamment sur la question des alternatives possibles au projet. Le rapport de cette mission a deux conclusions principales : 1) le projet de Notre-Dame-des-Landes est surdimensionné, une seule piste suffit (ndlr : ce qui devrait remettre en cause la Déclaration d’utilité publique 1) ; 2) il y a une seule alternative à ce projet, c’est Nantes Atlantique (NA) rénové. Au-delà de ces informations principales, il y a beaucoup de choses dans ce rapport… Certaines confirment ce que nous disons depuis longtemps : – l’organe ne crée pas la fonction : pas de nouvelles liaisons au bout du monde ; – inutile d’avoir une piste de 3 600 mètres (à NDL comme à NA) ; – construction des parkings : en silos ; – le lac de Grand-Lieu est effectivement protégé par la présence de NA : s’il y avait transfert, il faudrait garder les terres agricoles, ne pas urbaniser ; – nécessité d’avoir des équipements de navigation performants à NA : un ILS et un radar; – tramway possible sur NA ; – cela coûterait, au bas mot, deux fois moins cher. D’autres conclusions contestent ce que nous disons et globalement, dans le rapport, la solution « NDL plus petit » est valorisée par rapport à « NA rénové » : – sur NA : le bruit deviendrait trop important à l’avenir, « la saturation liée au bruit vers 56 000 mouvements n’est pas irréaliste » ; – sur NA, la piste devrait subir une rénovation lourde (1 mois de fermeture), la qualité du sol (mesurée par la DGAC) est très mauvaise (!) ; on fait plus confiance à la DGAC qu’à un professionnel de l’atelier citoyen ; – l’avantage socio-économique à construire NDL est validé (voir la fiche Rentabilité économique sur le site de l’ACIPA) ; – la zone de NDL ne mérite pas de classement écologique particulier ; – les enjeux écologiques sont négligés : rien sur le climat, rien sur les têtes de bassins versants, très léger sur les aspects écologiques de la zone. La conclusion est intéressante : le CGEDD demande une tierce expertise sur les PEB et les coûts, dans un délai court. Cela rejoint notre demande d’expertise indépendante. En effet, sur ces deux points cruciaux, les conclusions de la DGAC d’une part, du CéDpa et de l’Atelier citoyen d’autre part, sont opposées. À cause du refus de l’État d’engager cette expertise indépendante, nous en sommes en avril 2016, au même point que le 27 novembre 2013, quand le préfet a refusé que les échanges se poursuivent 2. L’expertise indépendante que nous demandons signifie : – les 2 parties co-rédigent le cahier des charges ; – chaque partie choisit son (ses) expert(s) et ceux-ci travaillent ensemble ; – le suivi de l’étude est fait conjointement par les 2 parties. 3 Le CéDpa et l’atelier citoyen vont travailler sur les points discutables du rapport. G. Lebouteux – CéDpa 1. Un nouveau recours contre la DUP est prévu suite à ce rapport 2. Compte rendu de cette réunion : http://aeroportnddl.fr/articles.php?lng=fr&pg=708 Conférence Environnementale La lutte de NDDL s’est invitée à la Conférence Environnementale ! Les 25 et 26 avril avait lieu à Paris la Conférence environnementale 2016. Introduite par F. Hollande à l’Élysée et clôturée par M. Valls au ministère de l’Écologie. Beaux discours et tables rondes où ont défilé les ministres, venus présenter des mesurettes. Face à l’urgence climatique et aux vrais défis environnementaux, on peut sans crainte de se tromper dire que la maison continue de brûler et que les décideurs continuent de regarder ailleurs… Les Amis de la Terre nous ont permis d’assister à ce joli raout en nous laissant leur place. Un grand merci à eux ! Nous avons ainsi pu interpeller de l’intérieur les ministres et les différents participants sur le dossier de Notre-Dame-des-Landes. Il n’a pas été difficile de raccrocher notre sujet aux thèmes traités puisque l’on parlait de préservation de la qualité de l’eau, de reconquête de la biodiversité, de rénovation de la démocratie, et tout à l’avenant… On a même réussi à énerver les représentants de la Chambre de commerce et du MEDEF ! Nous avons fait respecter une minute de silence en souvenir des victimes de Tchernobyl (dont c’était le triste trentième anniversaire), en rappelant qu’il y avait eu là aussi un magnifique mensonge d’État ; alors que tout devait se dérouler à huis clos, nous avons filmé la totalité des débats et les avons retransmis en direct grâce à Reporterre.net. Nous avons remis à chaque ministre ou presque des documents. Seul échec : nous n’avons pas pu entrer à l’Élysée malgré nos invitations officielles, car nous étions accompagnés d’un militant des Amis de la Terre dans un adorable avion en carton. Arrêtés par la police, nous avons été gardés 1 h 30 rue du Cirque (si, si !) et raccompagnés au métro. L’avion a fini à la poubelle… Joli symbole au fond ! F. Verchère – CéDpa

[close]

p. 4

L’homme au chapeau… Dimanche 10 avril 2016 La semaine passée, nous avons eu deux fois la visite d’un huissier de justice. Toujours la même personne (l’homme au chapeau, c’est lui !), un habitué des lieux désormais ! La première fois, le mardi 29 mars vers 11 heures, à l’heure du café : « y’a quelqu’un ? ». Nous sommes en train d’ébouser dans la stabulation : « oui ! » Répondons-nous avec enthousiasme. Et puis : « Oh non, c’est lui ! ». Nous posons la fourche et la bouse qui est dedans pour prendre un « commandement de quitter les lieux » dès ce jour, notre délai sur la maison étant dépassé. Le lendemain, l’huissier sous la pluie. La caméra de FR3 l’a pris à sa descente de voiture, mais ne l’a pas suivi. Il nous demande de se mettre à l’abri sous le hangar. Hésitations, puis « OK ! ». Et puis, on voit son vigile qui vient surveiller la situation. Marcel s’énerve… Alors là, non ! Si on est gentil, il renvoie son flic privé à la voiture ! L’huissier repart sous la pluie, demander à son vigile d’aller sagement l’attendre dans la voiture puis revient nous voir… Pour nous remettre un procès-verbal de tentative d’expulsion. Cela ressemble plus à une visite de courtoisie qu’à une tentative d’expulsion. « Vous êtes toujours là ? » ; « oui, il nous est difficile de déménager une ferme en 2 mois… » ; « Je peux m’appuyer sur la brouette pour remplir mes papiers ? Je vous explique… Comme vous refusez de vider les lieux, je m’en vais devant le préfet afin de requérir la force publique en vue de procéder à une expulsion par la force ». Je ne sais si vous avez déjà lu des romans de Jonas Jonasson, histoires burlesques et complètement déjantées où les héros se retrouvent dans des situations invraisemblables mais tellement divertissantes ! Nous avons l’impression d’être dans l’une de ses histoires absurdes, mais une histoire qui n’en est pas moins réelle, comme en témoigne la pile de documents juridiques qui commencent à s’amonceler chez nous. Une histoire qui garde encore tout son suspens comme tout bon roman qui se respecte, mais c’est désormais à chacun d’en écrire la fin (sur invitation du Président de la République…) ! S. Thébault, paysanne à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) http://parolesdecampagne.blogspot.fr %# $ $ ! # % "& !#+ % "& $ + +%+ & + ( $ # ' "& !% . $% . %+#,% + +# * Bernard Hagelsteen, préfet de Loire-Atlantique et de la région Pays-de-la-Loire de 2007 à 2009, signataire au nom de l’État de la Déclaration d’utilité publique (DUP) de l’aéroport du Grand Ouest, a par la suite travaillé chez ASF (Autoroutes du Sud de la France) filiale du groupe Vinci, attributaire de la concession dudit aétroport. Dimanche 26 juin 2016 Photos : S. Thébault. Consultation populaire sur le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes www.consultationNDDL.fr Votons Coordination des opposants à Notre-Dame-des-Landes (50 groupes – associations, collectifs, syndicats et mouvements politiques) Consultation du dimanche 26 juin 2016 MOBILISEZ LARGEMENT AUTOUR DE VOUS ! 4

[close]

p. 5

Photos : Confédération Paysanne. Photo : DR. Photo : J. Ronnet-Nicolle.

[close]

p. 6

NDL2016 Semailles de Démocratie… La Coordination des opposants invite tous les habitant.es, militant.es, toutes les organisations locales, nationales… et au-delà, déjà engagé.es ou non avec elle dans la lutte contre le projet d’aéroport de NDL à partager ce moment fédérateur et convivial, démonstration et point d’appui d’une mobilisation intacte, plus que jamais nécessaire. Cette année, le thème de la démocratie s’est imposé à nous ! Depuis 15 ans nous avons vécu un déni constant de démocratie de la part des porteurs du projet : manipulations, faux semblants... * Et on nous impose maintenant une « consultation » surgie de nulle part, qui court-circuiterait les procédures en cours, légitimerait le projet et exonérerait Hollande de tenir sa parole ? C’est le mouvement d’opposition qui porte l’exigence démocratique : Nous voulons pouvoir décider de nos véritables besoins (santé, éducation, logement, etc.), des différentes alternatives capables de les satisfaire, de l’usage de nos fonds publics, de la préservation de nos cadres de vie, comme d’autres collectifs en lutte contre des GPII totalement imposés. Partageons nos travaux et réflexions sur l’avenir ! Tout ce que nous avons découvert ensemble dans cette lutte, tels d’autres moyens de fonctionner, d’avancer… nous vous invitons à le partager et l’enrichir ce week end. À nous de définir les alternatives qui se développent déjà sur la ZAD, et celles que nous voulons mettre en place ! Imaginons collectivement ! Tous renseignements sur http://notredamedeslandes2016.org * Cf. La fabrication d’un mensonge d’État – Françoise Verchère Éditions Tim Buctu, disponible sur la boutique en ligne de l’ACIPA. NDL2016 : forums-débats De 13 à 19 heures le samedi 9 juillet et de 13 à 18 heures le dimanche 10 juillet, de nombreux débats et forums se tiendront avec différents points de vue sur la Démocratie : • Institutions et démocratie • économie et démocratie • Information et démocratie • Désobéissance civile Du théâtre et des films militants suivis de débats seront également proposés. Un chapiteau sera dédié aux discussions sous forme d’agora. 7 débats entre deux luttes emblématiques, BURE et NotreDame-des-Landes, permettront d’éclairer les actions militantes sous plusieurs aspects : citoyens, expertises, paysans, résistances, législatif, éthique, politique. Invité d’honneur NDL2016 : BURE NDL2016 : temps fort collectif « Notre-Dame-des-Landes, laboratoire de démocratie ? » Il se déroulera sous le grand chapiteau de 10 h 30 à 12 h 30 le dimanche 10 juillet Ce thème réunira différentes composantes de la lutte de NotreDame-des-Landes et des « invités reconnus » sur le sujet de la démocratie. Il s’agit d’échanger sur le vécu partagé de la démocratie à travers cette bagarre remarquable par sa longévité et sa montée en force exponentielle. La réflexion centrale 6 Organisation : Coordination des opposants – www.notredamedeslandes2016.org Toujours inutile, toujours néfaste, avec ou sans consultation… C’est toujours – Photo Joëlle Ronnet-Nicolle

[close]

p. 7

portera sur les pratiques d’aujourd’hui permettant d’éclairer les questions suivantes : • En quoi la lutte de Notre-Dame-des-Landes est-elle concrètement un laboratoire de démocratie ? • La recherche permanente de fonctionnement démocratique habite-t-elle la lutte ? Les personnalités invitées permettront d’enrichir les échanges avec un regard extérieur sur ce qui fonde une approche démocratique. De la musique à danser venue du Nordeste du Brésil, un bal frénétique, un hymne à la joie ! Chant, percussions endiablées, flûte enchantée et accordéon débridé, ils nous embarqueront dans une envie irrésistible de danser et de célébrer la vie en couleur comme il se doit ! Le dimanche, place sera faite à des artistes de rue, des chanteurs, locaux ou pas comme Des Lions pour des Lions (fanfare déjantée), Dominique Loquais et les Tri-Kaners (chanson engagée), Les Bur’Haleurs (chanson militante enjouée), Supermarket (rock’n roll pour petits et grands) et Le Chant des Pavillons (classique, musique improvisée). Le rassemblement NDL2016 se clôturera en compagnie du groupe Nabil Baly (blues touareg), qui chante la splendeur du désert, l'amour, la tolérance et la fraternité. NDL2016 : côté musique L’édition 2015 du rassemblement militant et festif anti-NotreDame-des-Landes a vu la foule danser au son d’un grand bal populaire intergénérationnel. La formule ayant visiblement fait mouche, elle sera reconduite cette année… Le samedi soir, nous danserons avec le Petit Bal de Poche (musette), Hamon Martin Quintet (fest-noz) et deux groupes franco-brésiliens dans un EXTRA BAL FORRÒ DO BRASIL. En effet, en exclusivité pour Notre-Dame-des-Landes, Forrò Pifado (Toulouse) et Forrò da Lua (Bordeaux) — très actifs sur les scènes européenne et brésilienne — fusionneront ce soir-là. En haut, Forrò da Lua, et en bas, Forrò Pifado. NDL2016 : occupation du ciel Nous avons besoin de nombreux bénévoles… Inscrivez-vous vite : benevoles@notredamedeslandes2016.org 7 Photo : J.- M. Aspe. Cath’l. photo

[close]

p. 8

%# ' $ $ Les échos du net (au 21.05.2016) • Illustration têtière : Pogam • Fabrication : Parenthèses • Imprimé sur papier recyclé. Directrice de publication : Anne-Marie CHABOD • Comité de rédaction : les membres de la commission communication • ACIPA – B.P. 5 – 44130 Notre-Dame-des-Landes – 06 71 00 73 69. $%#& # +# ! #% & $ # & $% & $ % $. &% % $ ( ) % $ ## * Bretagne, Pays-de-la Loire et ancienne Basse-Normandie comptaient 26 aéroports en 2013 selon l’UAR (Union des aéroports français). Sur les réseaux sociaux, 15 085 personnes aiment la page Facebook (+ 1 415) qui a touché un pic de 56 400 personnes le 25.04.2016. 8 427 abonnés (+ 623) au fil Twitter, plus de 23 600 tweets et plus de 6 100 abonnés actifs à la lettre d’info. * Il est toujours temps de vous inscrire à la lettre d’info via https://www.acipa-ndl.fr/a-propos-de-l-acipa/recevoir-la-lettre-d-info Qui pro colle ?! Dimanche 26 juin 2016 Consultation populaire sur le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes www.consultationNDDL.fr Votons Voilà t’y pas que les agences bancaires nantaises offrent aux partisans de Nantes_Oui des espaces d’affichage gratuits tout propres pour y coller leurs slogans délétères… C’est un scandale ! Mais que fait la police ? Qui plus est, les colleurs de ce même groupuscule se déguisent en «zadistes » ou, du moins, en l’image qu’ils s’en font dans leur fantasmes les plus fous, pour commettre leurs actes gluants… Beurk ! Et bien sûr, la presse locale s’en gargarise, sous couvert d’information : Dites non au saccage régulier du centreville de #Nantes. Évacuation de la #ZAD de #NDDL. Le 26/06 votez #OUINDDL (Ouest France du 17.05.2016). Coordination des opposants à Notre-Dame-des-Landes (50 groupes – associations, collectifs, syndicats et mouvements politiques) DERNIÈRE MINUTE vendredi 20 mai Consultation du 26 juin 2016 Devant la précipitation et le manque de lisibilité — notamment en matière de références juridiques — sur ce mode d’expression citoyenne, la commission juridique de la Coordination des opposants a souhaité engager des recours concernant la consultation du 26 juin 2016 sur le transfert de l’aéroport actuel vers Notre-Dame-des-Landes. Le collectif d’avocats et juristes travaille sur deux possibilités : – un recours contre l’ordonnance autorisant une consultation des électeurs sur des projets d’utilité publique ; – un recours contre le décret relatif à la consultation sur le projet de transfert de l’aéroport de Nantes Atlantique sur la commune de Notre-Dame-des-Landes Ces deux recours seront déposés dans les jours prochains. Bulletin 47 : au sommaire P. 1 Édito : votons non ! P. 2 Consultation mode d’emploi Refus de rencontre avec la CNDP P. 3 Rapport du CGEDD Conférence environnementale P. 4 L’homme au chapeau P. 5 Retour en images : mobilisation du 27 février 2016 P. 6 et 7 NDL2016 : semailles de Démocratie P. 8 En bref : Dernière minute… Consultation du 26.06 Les échos du Net Rassemblement annuel des opposants NDL2016 Samedi 9 et dimanche 10 juillet : Semailles de Démocratie ! http://notredamedeslandes2016.org 8 @Oui_Nantes

[close]

Comments

no comments yet