Revue de presse 2015

 

Embed or link this publication

Description

Revue de presse 2015 - Générations Future

Popular Pages


p. 1

Revue de presse 2015 1

[close]

p. 2

Sommaire EXPPERT : PE dans les cheveux....................................................................... 3 10ème édition de la Semaine pour les alternatives aux pesticides .................. 8 Pollution de l’air ........................................................................................... 12 Ségolène Royal ............................................................................................. 14 James-Bernard Murat ................................................................................... 17 Le procès de Paul François contre Montsanto ............................................. 20 Étude EXPPERT 5 : Des perturbateurs endocriniens dans les salades ......... 21 Affaire Nutréa-Triskalia ................................................................................ 26 Ecophyto 2 .................................................................................................... 27 Divers ............................................................................................................ 28 2

[close]

p. 3

EXPPERT : PE dans les cheveux 85 articles répertoriés sur Internet sur ce sujet Le monde – 12 mars : Une vingtaine de perturbateurs endocriniens dans les cheveux des Parisiennes « L’objectif de cette étude était plutôt, en se plaçant loin des zones agricoles, de montrer l’étendue de la contamination de la population féminine en âge de procréer, précise M. Veillerette. Car pour l’enfant à naître, c’est au cours de la vie fœtale que les effets des perturbateurs endocriniens sont les plus inquiétants. » Blog « Ma planète » du journal Sud Ouest – 14 mars : Pesticides et perturbateurs endocriniens : Générations Futures tire la sonnette d'alarme « L'enquête ne prétend pas être représentative de l'exposition moyenne des femmes d'Ile-de-France. Elle visait cependant à montrer "la réalité de l'exposition de la population à des cocktails de perturbateurs endocriniens" susceptibles de perturber le bon fonctionnement hormonal, a déclaré François Veillerette (photo ci-dessus), porte-parole de Générations Futures, lors de la présentation des résultats de l'enquête. "Ce qu'on retrouve dans les cheveux, c'est des substances passées dans le sang dans les trois derniers mois", a-t-il souligné. » Le parisien – 12 mars : Pollution : des pesticides dans nos cheveux « Leurs mèches de cheveux ont parlé. Elles sont bavardes et inquiétantes. Les résultats de l'enquête révélés aujourd'hui par l'association Générations futures, menée sur 28 échantillons de la chevelure de femmes, sont sans appel : 21,35 résidus de perturbateurs endocriniens, dont 19,42 pesticides, ont été retrouvés en moyenne chez ces volontaires vivant en milieu urbain dans la région parisienne. » Science et avenir – 16 mars : Des pesticides retrouvés dans les cheveux des femmes « Des résultats crédibles aux yeux des scientifiques ? "Ce n’est pas la première fois qu’on constate la présence de pesticides et autres substances toxiques dans les cheveux", commente pour Sciences et Avenir Robert Barouki, toxicologue professeur à l'université Paris Descartes. "L’échantillon 3

[close]

p. 4

de cette enquête est petit mais l'association travaille avec des laboratoires d’analyse de haut niveau. Le but de Générations Futures n’était pas de réaliser une étude scientifique publiable, de nature épidémiologique ou comparative, mais de sensibiliser le public grâce à des observations que tout le monde peut comprendre", ajoute-t-il. » Le Point – 12 Mars : Du pesticide dans les cheveux de femmes Le Quotidien du Médecin – 12 mars : Des pesticides interdits depuis plus de 10 ans se retrouvent encore dans les cheveux des Franciliennes « Les femmes franciliennes en âge de procréer sont exposées à un nombre important de perturbateurs endocriniens (PE), y compris provenant d’insecticides interdits en France depuis plus de dix ans. C’est ce que montre l’étude EXPPERT 4 financée par l’association Génération future et la région Ile-de-France. » – 12 mars : Des perturbateurs endocriniens seraient présents dans les cheveux d f … « L'étude, basée sur l'analyse de cheveux d'une population restreinte et volontaire ne prétend pas être représentative de l'exposition moyenne des femmes d'Ile-de-France. Elle vise à «éclairer les questionnements» concernant l'exposition des populations à des substances considérées comme susceptibles de perturber le système endocrinien, et ainsi le bon fonctionnement 4

[close]

p. 5

hormonal, souligne l'ONG. » Le Nouvel Obs – 12 Mars : Les mamans d'Ile-de-France sont porteuses... de poisons « Si l’ONG Générations Futures se félicite que la France ait adopté en novembre dernier une Stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens (SNPE), c’est-à-dire qu'elle commence à prendre conscience de leur nocivité, elle regrette que l’Union européenne n’ait toujours pas défini officiellement ce que sont ces substances, et se place donc dans un état d’impuissance à les interdire. » L’ xpr – 12 mars : Des produits chimiques interdits retrouvés dans les cheveux de franciliennes « Ces résultats montrent une contamination généralisée de ces femmes en âge d'avoir des enfants, ce qui nous inquiète énormément sur de possibles effets qui pourraient apparaître plus tard dans la vie des enfants de ces femmes, souligne François Veillerette, porte-parole de l'association. » Radio France Info – 12 mars : Pesticides : contaminées, même si elles sont prudentes "Honnêtement j’ai été surprise par les résultats alors que depuis plus de 10 ans je n’ai mangé que bio, je fais très attention aux produits chimiques. Il n’y a pas de ça chez moi", explique l’une des cobayes, Nadine 38 ans. Ses analyses ont montré la présence de plus d’une vingtaine de produits perturbateurs endocriniens. Un choc pour cette maman d’une petite fille. 5

[close]

p. 6

RTL – 12 mars : Des pesticides décelés dans les cheveux des femmes TV France 3 – 13 mars : Ile-de-France: des pesticides dans les cheveux des femmes LCI - Des pesticides retrouvés dans les cheveux des femmes 6

[close]

p. 7

BFM TV – 12 mars : Ile de France : des pesticides dans les cheveux des femmes 7

[close]

p. 8

10ème édition de la Semaine pour les alternatives aux pesticides Radio : Radio Nova – 7 avril : émission Allo la Terre du 7 avril Radio judaica Strasbourg – 23 mars : Alternatives aux pesticides Radio Campus – 18 mars : émission « La matinale » du 18 mars TV France 5 – 18 mars : émission Silence ça pousse, avec Interview de Nadine Lauverjat. TF1 – Journal 20h00 du 21 mars : Pesticides : le Roundup classé "cancérogène probable" par l'OMS France 3 Alsace – 20 mars : Alsace matin France 3 PACA – 23 mars : Greenpeace à Roquevaire contre les pesticides France 3 Languedoc-Roussillon – 28 mars : Thuir : appel à la résistance citoyenne pour la biodiversité et contre les OGM - - - 8

[close]

p. 9

Presse nationale La vie : Je jardine sans pesticides Reporterre : Le dossier « Pesticides » - Le Figaro – 23 mars : Les alternatives aux pesticides à la conquête des champs - Blog Le Monde « Meme pas mal » - 28 mars : La sélection alternative de la semaine « Notez la rencontre “Osons l'avenir sans pesticides”, organisée lundi 30 mars à 19 h 30 à l’Hôtel de Ville de Paris (au 5 rue Lobau) par Reporterre et l’association Générations futures. Au programme : témoignages, débats, quiz et vidéo… L’occasion de tirer un premier bilan du tour de France des alternatives aux pesticides et de dévoiler des propositions pour construire un monde plus sain. » 9

[close]

p. 10

20 Minutes – 23 mars : Une semaine pour débarrasser son jardin des pesticides Comme chaque année, la «Semaine pour les alternatives aux pesticides», organisée par l’association Générations futures, invite tous les jardiniers amateurs à se débarrasser des substances toxiques pour l’environnement. Du 20 au 30 mars, des centaines d’événements partout en France sensibilisent les jardiniers à l’importance de ne pas empoisonner les sols. Actu environnement – 5 mars : Les cimetières aussi peuvent être "zéro pesticide" Alors que se déroulera du 20 au 30 mars la 10e semaine pour les alternatives aux pesticides, l'agence régionale pour la nature et la biodiversité en Ile-de-France (Natureparif) a publié le 4 mars un guide sur la conception et la gestion écologique des cimetières. Médiapart – 22 Mars : On maintiens les agriculteurs dans une forme de dépendance aux pesticides Maria Pelletier, qui a longtemps vécu à Charnay-lès-Macon avant de prendre les rênes d'une PME bio dans l'Ain est présidente nationale de l’association Générations Futures, en pointe pour l’information sur les pesticides. L’association, à la veille de la semaine d’alternatives aux pesticides du 20 au 30 mars, a publié une étude prouvant la présence de 21 perturbateurs endocriniens dans les cheveux des femmes en âge de procréer. Le Télégramme –29 mars 2015 Jardins familiaux, des conseils à la pelle Hier matin, Philippe Munier, spécialiste en la matière, a répondu à l'invitation de l'association dans le cadre de la Semaine pour les alternatives aux pesticides. L'échange se veut simple et convivial. « Je vous livre un secret ! », lâche le chroniqueur radio à son auditoire. « Si vous voulez des fèves adaptées au climat breton, optez pour des anglaises et non des espagnoles ». 10

[close]

p. 11

Rue89 Lyon – 25 mars : Des pesticides dans les assiettes : « un effet cock a l q ’ pa pr co p » Dans le cadre de la 10ème semaine des alternatives aux pesticides, l’association des Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières (AVSF) a lancé une pétition « Là-bas, cultiver, boire, jouer, ça tue ». Le but est de lutter contre l’usage des pesticides dans les « pays du sud », pesticides pourtant interdits en France. Ouest France – 31 mars : Bouvron. La commune élue reine des villes bio sans pesticide de France Bouvron a reçu, lundi, à Paris, le premier prix national "commune bio sans pesticide" dans sa catégorie des communes comprenant entre 2500 et 5000 habitants. La Dépêche : 14 mars - Des animations pour le bio et contre les pesticides La semaine du 23 au 28 mars, une exposition à la médiathèque du château de la marquise est visible sur les thèmes : «Zéro pesticides dans nos jardins, jardin écologique et mauvaises herbes on vous aime !» Ces animations sont organisées par le collectif «Bio'local». La Provence – 21 mars : Halte aux pesticides ! Parmi toutes les manifestations organisées un peu partout sur le territoire, une a particulièrement retenu l'attention de votre quotidien préféré : une journée organisée samedi 28 à la rencontre de la pomme locale, organisée à la Motte-du-Caire, avec le maire Patrick Massot et l'accompagnateur en montagne Marc Linarès La voix du Nord – 10 mars : Dunkerque : un débat sur la vie sans pesticides le 25 mars Parce que dans le monde, leurs usages ne cessent d’augmenter et que leur impact est avéré, il est aujourd’hui urgent de privilégier des solutions alternatives pour préserver les écosystèmes et notre santé, estime l’organisateur. 11

[close]

p. 12

Pollution de l’air Le monde - 10 Mars : Poll o d l’air : « On stigmatise les agriculteurs » « Notre agriculture dépend tellement des engrais chimiques que les pollutions sont inévitables, professe François Veillerette, responsable de l’association Générations futures. On n’empêchera pas les agriculteurs de travailler, il faut juste changer le modèle de production. » Le Journal Du Dimanche – 22 mars : Air, eau, pesticides... cinq experts réclament des mesures d'urgence Interview "Les pesticides programment des maladies" de François Veillerette : « Plusieurs études montrent que pesticides et perturbateurs endocriniens augmentent le risque d'autisme, de certaines leucémies, de déficience intellectuelle, d'obésité… Les travaux du Pr Sultan, à Montpellier, mettent aussi en évidence des menaces sur la fertilité, des effets spectaculaires chez des jeunes filles qui auront des règles précoces ou une baisse de la production de spermatozoïdes chez les hommes. » La Voix du Nord – 9 juillet : Poll o d l’a r da Calais : deux associations déposent plainte l Nord - Pas-de- L’inaction des pouvoirs publics en matière de pollution de l’air dans le viseur, les ONG Écologie sans frontière (ESF) et Générations futures ont déposé plainte contre X ce mercredi midi au tribunal de grande instance (TGI) de Paris. 12

[close]

p. 13

Actu-environnement – 15 juillet : Pollution de l'air : "le Gouvernement doit prendre le problème à bras le corps" Cet article a été publié également dans Environnement et Technique n°350 Des mesures bien accueillies par l'association Générations futures qui regrette toutefois la faible prise en compte de la question de l'ammoniac : "La France en est le premier émetteur de l'UE, avec 649 kt en 2010. Pour réduire ces émissions, il faudra changer de braquet et promouvoir fortement les alternatives à l'agriculture dépendante aux intrants chimiques", estime François Veillerette, porte-parole. "Il faut maintenant que ce rapport essentiel ne reste pas sans suite. Ce travail et ces données sur le coût sanitaire de la pollution de l'air doivent dès à présent inciter les pouvoirs publics à prendre des mesures radicales", ajoute-t-il. Sud-Ouest – 8 juillet : Pollution : deux associations portent plainte pour alerter l'Etat L'Etat ne prend pas ses responsabilités en matière d'environnement et de protection de la population contre la pollution de l'air. C'est en substance le message que veulent faire passer deux associations environnementales, Générations futures et Ecologie sans frontières (ESF), qui ont déposé une plainte au parquet de Paris, en dénonçant l'inaction des pouvoirs publics. 13

[close]

p. 14

Ségolène Royal Le monde - 20 Mai : Ségolène Royal au secours des abeilles Lancée fin avril par la Fondation Nicolas Hulot et l’association Générations futures, une pétition demandant le retrait des « néonics » a recueilli quelque 50 000 signatures en trois semaines. Le monde- 14 juin : Ségolène Royal veut stopper la vente du désherbant Roundup de Monsanto A la suite de l’annonce de Ségolène Royal, l’ONG Générations futures a demandé des précisions à la ministre. Soulignant dans un communiqué que cette déclaration ne fixait pas d’échéance quant à l’arrêt de la vente en libre-service du Roundup, et ne précisait pas si une « mesure législative spécifique soutiedrait cette demande », l’ONG a demandé aux différents ministres « des mesures d’interdictions claires des pesticides, notamment ceux à base de glyphosate [...] reconnu probablement cancérigène par l’OMS. » Le monde- 16 Juin : Interdiction du Round-Up : Ségolène Royal ? (Video interview de Sophie Bordères) “co p d co ” d 14

[close]

p. 15

Le Parisien – 16 juin : France : léger tour de vis sur la vente des herbicides au glyphosate aux particuliers "Pour le glyphosate, on ne touche pas à l'agriculture alors que c'est quand même de très loin le plus gros utilisateur", regrette François Veillerette, porte-parole de l'ONG Générations futures. "C'est des milliers et des milliers d'hommes employés dans l'agriculture à tout bout de champ, et puis les gens qui habitent dans les zones agricoles car on retrouve des traces dans l'eau. Donc, si on est cohérent, le glyphosate, c'est dangereux partout, pas seulement pour les amateurs". Le Point – 16 juin : Roundup : Royal veut interdire la vente en libre service aux particuliers L'ONG aimerait "voir le ministre de l'Agriculture et la ministre de l'Écologie dire qu'il faut absolument intervenir au niveau européen pour que le glyphosate n'ait pas un renouvellement d'autorisation". Mais, souligne-telle, "ça demanderait un gros courage politique." Bastamag – 17 juin : La vraie fausse interdiction du Roundup : le coup de com de Ségolène Royal « L’ONG Générations futures, qui milite farouchement contre les pesticides, tempère l’annonce de Ségolène Royal. « Le projet de plan Ecophyto 2 (actuellement en consultation publique) prévoit déjà dans son axe 4 l’interdiction de ‘la vente en libre service’ des pesticides au 1er janvier 2018. L’annonce de la ministre de l’Écologie ne fait donc que reprendre ce point et l’appliquer à un produit pesticide en particulier mais ne signifie pas l’arrêt de la vente du Round Up aux particuliers », écrit l’ONG dans un communiqué. » BFMTV -6 juin : Pesticides: peut-on vraiment y échapper? « La ministre va par ailleurs annoncer "très prochainement", avec son collègue de l'Agriculture Stéphane Le Foll, une interdiction des épandages de produits phytosanitaires "à moins de 200 mètres des écoles". Une décision qui irait dans le sens de l'ONG Générations futures, dont la vocation est de dénoncer les dangers de certains pesticides, et qui souhaite la mise en place de zones non traitées, notamment le long des habitations. » 15

[close]

Comments

no comments yet