BT5

 

Embed or link this publication

Description

BT5

Popular Pages


p. 1

La vie romantique — Automne 2015 CULTURE & LIFESTYLE — LILLE AMIENS PARIS Thomas Wattebled            Lille 3000            Daniel Buren            Lena Deluxe

[close]

p. 2

théâtre ★ Trissotin ou Les Femmes savantes Molière / Macha Makeieff ★ Soudain la nuit - Nathalie Garraud, Olivier Saccomano / Cie du Zieu ★ Soulèvement(s) - Les Comédiens Voyageurs / Marcel Bozonnet, Judith Ertel théâtre BATTLEFIELD Peter Brook / Jean-Claude Carrière / Marie-Hélène Estienne 10-11 décembre cirque ★ Dios proveerá - David Bobée / 10 circassiens et des musiciens baroques ★ Celui qui tombe - Yoann Bourgeois danse ★ Light Bird - Luc Petton ★ OPUS 14 - Kader Attou / Cie Accrorap 2 danse - comédie musicale ★ Dee Dee Bridgewater & Irvin Mayfield CONTACT & The New Orleans Jazz 7 - jazz Philippe Decouflé / ★ Orchestre National de France - Daniele Gatti Nosfell / Pierre Le Bourgeois ★ Orchestre de Picardie - Arie Van Beek / 25-27 novembre Emmanuelle Bertrand ★ Akhenaton - rap ★ Mikhaël Pletnev / Kremerata Baltica ★ Cali - chanson ★ Le Nozze di Figaro - W.A. Mozart / danse Alexis Kossenko / Galin Stoev - opéra KAASH ★ Orchestre de Picardie Akram Khan Company Edmon Colomer / Jennifer Larmore 2 décembre musique expositions ★ Liberté et Contrainte - Edmond Baudoin & Craig Thompson / OuBaPo ★ Marc Mangin - photographies ★ Art, villes & paysage / Hortillonnages Amiens 2015 pop rock MARIANNE FAITHFULL 8 octobre Label Bleu Cinéma Orson Welles jazz JACK DEJOHNETTE TRIO 5 novembre Avec la Carte de Fidélité de la Maison de la Culture, bénéficiez de 40 à 60% de réduction sur tous les spectacles et le cinéma www.maisondelaculture-amiens.com 03 22 97 79 77 50e anniversaire V W U MAISON DE LA CULTURE D’AMIENS Centre européen de création et de production septembre - décembre 2015 théâtre / production LE DIBBOUK ou Entre deux mondes S. An-ski / Benjamin Lazar, Louise Moaty 23-27 novembre ET AUSSI :

[close]

p. 3

Édito Automne 2015 EN COUVERTURE Thomas Wattebled, ©Ludo Leleu Décor, Tissu Roseto indigo Designers Guild, www.designersguild.com Stylisme, Claire Joly Création, www.clairejolycreation.fr Partenariat, Maison de l’Architecture Amiens, Ka International Amiens D’une romance entendue un soir de début d’été est née l’esquisse de ce cinquième magazine interprétant Early autumn nous a guidés naturellement vers la thématique de la vie romantique, et a fait émerger mille et une images, références du romantisme exhacerbé du XIXe siècle à son interprétation actuelle, sans omettre celui plus rose et suranné de la romancière anglaise Barbara Cartland. Par touches successives, tout au long de ce numéro, nous distillons notre vision romantique, du voyage hors temps au cœur du musée de La Vie romantique, à la découverte des collages makers Rocio Montoya et Eugenia Loli, de l’exposition « Joie de vivre » du Palais des Beaux-Arts de Lille. Comme chaque trimestre, nous continuons notre galerie de portraits de ces talents qui comptent ou compteront dans le monde des Arts, de Daniel Buren au plasticien Thomas Wattebled, des songwriters Lena Deluxe et Louis Aguilar. Une rentrée 2015 romantique et culturelle, marquée par l’événement majeur « Renaissance » Lille 3000 et sa programmation toujours aussi défricheuse de talents, ouverte sur le monde et le siècle qui est le nôtre. Un bel automne s’annonce... Bon temps. Le timbre envoutant de Johnny Mathis, crooner américain, 3 Pascal Sanson , DIRECTEUR DE PUBLICATION

[close]

p. 4

4 HISTOIRES Nouvel accrochage du graNd SaloN Splendeur et misères d’une collection redécouverte MuSée de Picardie 48, rue de la République 80000 Amiens 03 22 97 14 00 www.amiens.fr/musees PRÉFÈTE DE LA RÉGION PICARDIE GratuitÉ - Le 1er dimanche du mois (visites libres et «visites en famille») - Le jeudi dès 19h (conférences et visites) - Pour les moins de 26 ans, visites libres tous les jours 04/15 du 9 mai 2015 au 31 avril 2016 Gustave Boulanger, Jules-César arrive au Rubicon, 1854-1857. Huile sur toile, 312 x 300 cm © Cl.Irwin Leullier / Musée de Picardie.

[close]

p. 5

Sommaire Automne 2015 ÉDITO — 3 SOMMAIRE — 5 PORTRAIT CULTURE #1 Amandine Steiger — 6.7 PORTRAIT CULTURE #2 Arnaud Broucke — 8.9 EXPOSITION « Joie de vivre », Palais des Beaux-Arts de Lille — 10.11 ŒUVRE Eugenia Loli — 12.13 ART #1 Thomas Wattebled — 14.17 ART #2 Daniel Buren — 18.21 ÉVÉNEMENT Renaître à Lille 3000 — 22.25 ARTOTHÈQUE Serie I - First autoportrait de Rocio Montoya — 26.27 PATRIMOINE Musée de la Vie romantique — 28.31 INTÉRIEUR La vie en rose — 32.33 LITTÉRATURE Shelley de Johann G. Louis — 35 MUSIQUE #1 Lena Deluxe — 36.37 MUSIQUE #2 Louis Aguilar — 38.39 PLAYLIST — 41 ATTITUDE #1 — 42.43 ATTITUDE #2 — 44.45 FESTIVAL « Nuit et jour » N.A.M.E Festival — 47 AGENDA — 48.49 FOODING Burger le Pré-salé — 50 5 La vie romantique — Automne 2015 RETROUVEZ DIRECTEUR DE LA PUBLICATION & DE LA RÉDACTION Bon temps sur www.bon-temps.fr MAGAZINE IMPRESSION Thu Huyen Hoang, Olivier Pernot, Pascal Sanson CONTACT RÉDACTION Imprimerie Chartrez, Arras Pascal Sanson DIRECTION ARTISTIQUE & CONCEPTION GRAPHIQUE BON TEMPS ASSOCIATION bontemps.mgmt@gmail.com COMMUNICATION & RELATION CLIENTÈLE Wilhem Arnoldy, WAG&W PHOTOS 29, rue Philippe-Lebon, 80000 Amiens 801 905 381 00019 Trimestrielle DÉPÔT LÉGAL à parution SIRET Ludo Leleu, Gaël Clariana, Mathieu Farcy Dominique Julien bontemps.pub@gmail.com PÉRIODICITÉ La rédaction n’est pas responsable des textes, photos, illustrations et dessins qui engagent la seule responsabilité de leurs auteurs. Leur présence dans ce magazine implique leur libre publication. La reproduction, même partielle, de tous les articles, illustrations et photographies parus dans Bon temps est interdite. Bon temps décline toute responsabilité pour les documents remis.

[close]

p. 6

6 AMANDINE STEIGER PHOTOGRAPHE PASSIONNÉE PAR LES MUSIQUES ALTERNATIVES, Records. Du haut de ses 23 ans, elle apporte son Amandine Steiger est la cheville ouvrière d’Alpage dynamisme, sa fraîcheur et son sourire au label lillois. La jeune femme sait aussi bien être exigeante que douce pour materner les artistes de cette écurie sonore entre pop, électro et chansons. Elle supporte autant qu’elle soutient la destinée de musiciens émergents comme Antoine Pesle, You Man, Bodybeat ou Bruit Fantôme. Le soir, elle reste très active sur la scène lilloise : elle écrit des chroniques dans le magazine érotique Han Han, organise des concerts indé avec Charly Lazer, et mixe aussi, du post-punk, de la new wave et des bizarreries underground et dansantes. Ludo Leleu

[close]

p. 7

Des études de communication puis une licence d’événementiel à l’IAE (Institut d’administration des entreprises) à Lille. Pendant cette formation, j’ai fait un stage de six mois chez The Talent Boutique à Daniel Avery ou Para One. J’adore ces artistes et j’étais très motivée pour travailler dans cette agence de booking, car l’organisation de tournées et de nées ont cet aspect événementiel qui correspond à ma formation. Je m’y suis donc retrouvée. C’est d’ailleurs là que Vincent Thiérion d’Alpage Records m’a repérée. JUSTEMENT, PEUX-TU NOUS PRÉSENTER LES que le label existe. Je fais le lien aussi avec les musiciens et les groupes. Pour savoir où ils en sont et vers où on peut avancer ensemble. D’ailleurs certains m’appellent « la mama italienne » car je les materne. pas que d’autres personnes le soient. Je les protège. DIRIGER UN LABEL INDÉPENDANT DEMANDE UN Paris qui est l’agent de Metronomy, Django Django, Je peux aussi être dure avec eux mais je ne supporte concerts et la communication autour de ces tour- CERTAIN SENS DU DO IT YOURSELF ? Absolument. Les vinyles, on les tamponne à la main nous-mêmes. 300 exemplaires en tout. Les CD promo, je les fais un par un. Avec une jolie enveloppe. C’est Do It Yourself complètement. Nous faisons tous nos disques en petits volumes, 50 à 500 exemplaires, la plupart en vinyles et aussi des cassettes ou des coffrets. Ce sont de beaux objets, réalisés dans un esprit de collection. Avec des pochettes originales commandées spécialement à des artistes. Des dessins, des illustrations, du pochoir. MAIS ALPAGE, CE N’EST PAS QUE DES DISQUES ! ARTISTES DU LABEL ? Les deux fondateurs du label sont Marklion, qui fait une musique pop électro acid expérimentale, et DDDXIE, qui est dans une techno dansante faite avec des machines vintage. Antoine Pesle écrit des chansons pop décalées. Des chansons d’amour synthétiques et loufoques. You Man est un duo qui pratique une house club hypnotique, et Bodybeat, kassova, elle, est russe. Avec sa voix, son violon et ses synthés, elle réalise une pop glaciale et sophistiquée. Bruit Fantôme signe une musique electronica très cinématographique, tandis que Prieur de la Marne est un projet particulier : il fait des edits de morceaux pop français des années 1970. Enfin, il y a Ext’Int, la dernière signature, dont la pop dansante est lyrique et underground. Tous ces musiciens sont entre Lille, Paris, Reims et Bruxelles. VINCENT THIÉRION EST LE DIRECTEUR ARTISTIQUE DU LABEL. IL APPARAÎT COMME UN PÈRE FÉDÉRATEUR POUR LES ARTISTES. ET TOI, QUEL EST TON RÔLE DANS LE LABEL? Exactement, il y a aussi les soirées : les Alpage Nights. En trois ans, nous avons organisé 25 soirées avec Reims, Nantes, Bordeaux, Nancy, Paris, en Belgique et en Angleterre. Et parfois, à la fin des soirées, il y a un live du Alpage Acid Crew. C’est la réunion de famille. Sur scène. Tous les musiciens branchent leurs matériels ensemble pour un live commun. C’est de l’impro totale. QUELS SONT LES PROJETS DU LABEL ? un trio funk électro et sexy qui groove. Tamara Gou- les artistes du label. Beaucoup à Lille, mais aussi à En septembre, nous publions un premier single d’Ext’Int, baptisé Galaxie Dancer. Après, il y aura un single de Bodybeat, qui annonce le premier album du trio. Cet album va sortir avant la fin de l’année. Cet automne, il y aura aussi un maxi de DDDXIE, avec un featuring d’Inès, la chanteuse Rocky. Puis en 2016, on attend le premier album de You Man. — SITE INTERNET Je suis label manager : je m’occupe de la sortie des disques. De leur fabrication, de la distribution physique et digitale, de la communication, des relations avec les médias. Avec un rythme de 6/7 disques www.alpagerecords.com Automne 2015 QU’AS-TU FAIT AVANT ALPAGE RECORDS ? par an. Soit une vingtaine de sorties depuis trois ans Portrait Culture #1 7

[close]

p. 8

8 ARNAUD BROUCKE PHOTOGRAPHE C’EST SOUS L’IMPULSION DE L’ASSOCIATION LES RADICAUX LIBRES et plus particulièrement d’ est devenu en quelques années l’un des temps forts Arnaud Broucke, que de simple fête de quartier le Festiv’Art de la rentrée culturelle amiénoise. En charge de la programmation depuis la création de l’événement en 2006, Arnaud Broucke a su lui forger une identité. Avec des invités tels Shannon Wright, Giedré, Soap & Skin, Moriarty, le Festiv’Art revendique sa passion pour la Pop, le Rock, la Folk, pour la performance scénique et les univers décalés. En préparation de la huitième édition, l’Amiénois revient sur la genèse, les enjeux et l’avenir du festival. Mathieu Farcy

[close]

p. 9

PRODUCTION D’ÉVÉNEMENTS CULTURELS ? LA FORMULE D’AUJOURD’HUI, QUE PENSES-TU DE L’ÉVOLUTION DU FESTIVAL ? Je m’y suis intéressé par hasard en 2006. Un soir, nous avions refait le monde avec mes colocataires de l’époque : « Pourquoi ne pas organiser une fête de quartier ? » J’ai concrétisé et poursuivi ce projet avec une petite équipe de bénévoles. Pour le premier bilité dont celui de programmateur. Depuis, je n’ai plus arrêté. L’ÉVÉNEMENT EST PORTÉ PAR L’ASSOCIATION LES RADICAUX LIBRES. À QUOI FAIT RÉFÉRENCE CE NOM ? Le Festiv’Art est passé d’une petite fête de quartier à un événement professionnel. Après le succès des premières éditions nous avons voulu grandir, peutêtre trop vite, et avons organisé un festival conséson public. Cette expérience fut une leçon et nous sommes du coup revenus à un festival plus mesuré, avec une autre couleur. TES CHOIX DE PROGRAMMATION, AU FIL DES ÉDIESTHÉTIQUE, CREUSENT UN UNIVERS ARTISTIQUE. PEUX-TU M’EN DIRE PLUS ? Festiv’Art, j’ai occupé plusieurs postes à responsa- quent en 2009 qui n’a malheureusement pas trouvé Pour faire simple, les radicaux libres sont des élé- TIONS PRÉCÉDENTES, SUIVENT UNE CERTAINE ments chimiques nécessaires à un organisme, mais peuvent aussi, en grande quantité, lui être néfastes. À l’époque nous avions une vision un peu utopiste. poser des projets différents pour ouvrir la culture sion aux artistes locaux. Certains avant de nous connaître ont cru que nous étions une association partisane... C’est drôle. QUELS SONT LES MEMBRES ACTIFS DE L’ÉVÉNEMENT ? COMMENT VOIS-TU L’ÉVÉNEMENT À MOYEN TERME ? REVIENDRAS-TU AU PROJET D’ORIGINE MARQUÉ PAR LA PLURIDISCIPLINARITÉ ? J’essaie de prendre en compte le lieu d’accueil du avons, avec les années, défini une couleur musicale tant, c’est la performance live. Nous voulions changer les choses ou au moins pro- festival dans le choix de la programmation. Nous au plus grand nombre et offrir des lieux d’expres- à prédominance pop-rock-folk mais le plus impor- Nous sommes deux organisateurs. Céline Carpentier Ces derniers mois, nous avons rencontré différentes pour la partie communication, mécénat et partena- associations et responsables de festivals. Nous riat et moi pour la gestion financière et la program- espérons mutualiser nos énergies et compétences, mation. À cela s’ajoutent une dizaine d’adhérents et de proches qui nous aident pour la logistique de quantaine de bénévoles nous rejoint pour le festival. COMMENT EXPLIQUES-TU LE SUCCÈS DU FESTIV’ART ? ET EN QUOI SE DISTINGUE-T-IL DES AUTRES ÉVÉNEMENTS DE MUSIQUES ACTUELLES ? voir organiser ensemble certaines soirées du festival. Effectivement, nous aimerions revenir à une objectifs pour l’édition 2016. Maintenant que l’événement rencontre un certain succès, nous allons proposer à nouveau des spectacles en complément de la musique. Tout cela reste encore à définir mais nous y réfléchissons déjà. — FESTIVAL FESTIV’ART l’événement durant l’année. Une équipe d’une cin- programmation pluridisciplinaire, c’est l’un de nos Difficile de définir précisément le « pourquoi ». Les retours de partenaires et festivaliers soulignent la biance. Nous voulons à la fois que ce festival reste accessible au plus grand nombre et continuer à proposer une programmation riche avec des artistes émergents, peu connus du grand public. qualité de l’organisation, de l’accueil et de l’am- Les 8 et 9 octobre 2015 à La Lune des pirates et au Cirque Jules Verne, à Amiens Avec Moriarty, Edgär, Nicole Sabouné, Bror Gunnar Jansson RENSEIGNEMENTS & RÉSERVATIONS www.myfestivart.com Automne 2015 QUAND T’ES-TU INTÉRESSÉ À LA PROGRAMMATION- DE LA PRISE DE RISQUE DES PREMIÈRES ÉDITIONS À Portrait Culture #2 9

[close]

p. 10

10 — « JEUNE FILLE AU REPOS » François Boucher, Huile sur toile, 1751. Cologne, WallrafRichartz-Museum

[close]

p. 11

Exposition Automne 2015 JOIE DE VIVRE Palais des Beaux-Arts de Lille — BOUCHER, BRUEGHEL, PICASSO, NIKI DE SAINT-PHALLE, MURAKAMI... De  l’Antiquité à l’Art contemporain, l’exposition événement « Joie de vivre » dans le cadre de Lille 3000 interroge la thématique de l’allégresse. La centaine d’œuvres majeures présentées en six étapes (Bonheurs, Liesses, Rires, Liens, Corps joyeux, Sous le soleil) éclaire le visiteur sur l’importance du bonheur dans l’Art. — Du 26 septembre au 17 janvier 2016. Une co-production Réunion des musées nationaux - Grand Palais et Palais des Beaux-Arts de Lille dans le cadre de la saison « Renaissance » Lille 3000. RENSEIGNEMENTS & RÉSERVATIONS 03 20 06 78 00 / www.pba-lille.de 11 © Rheinisches Bildarchiv Koeln

[close]

p. 12

EUGENIA LOLI Dans l’ordre d’apparition, Enceladus Spring - Persephone, Spring Crop at the Rosseland Crater Collage vintage et illustration — www.eugenialoli.com 12 © Eugenia Loli

[close]

p. 13

Oeuvre Automne 2015 13

[close]

p. 14

14 — TISSU D’AMEUBLEMENT « Seraphin bleu » Maison Thevenon 1908 www.thevenon1908.com STYLISTE Claire Joly Création www.clairejolycreation.fr

[close]

p. 15

Art #1 Automne 2015 THOMAS WATTEBLED AUTEUR Pascal Sanson PHOTOGRAPHE Ludo Leleu 15 REPÉRÉ EN 2010, avec l’installation Dessalage et ses QUEL FUT TON PREMIER CONTACT AVEC L’ART ? oies empaillées à la flottaison inversée, le plasticien Je me souviens très précisément d’un déclic face à une œuvre, c’était une expansion de César, j’avais une quinzaine d’année. Il s’est produit quelque chose à la vision cette matière brillante figée. Ce n’était pas mon premier contact avec l’Art, mais un moment déclencheur. Et je ne sais pas bien pourquoi. S’IL EST UN ARTISTE OU MOUVEMENT QUI TE SEMBLE AVOIR EU UN IMPACT DÉCISIF DANS TON TRAVAIL, SUR Thomas Wattebled depuis confirme, par l’engagement développé dans son travail, les espoirs et le talent de ses premières œuvres. Déranger l’ordinaire est le leitmotiv de son univers, et ce sans limite dans le choix du média, du dessin à la photographie, de la video à l’installation. La force de son propos réside à la fois dans sa fantaisiste réappropriation du réel et l’accessibilité de ses pièces. Compréhensible de tebled, à travers ses oeuvres, pose un regard matiné d’humour, d’absurde sur le quotidien, avec force métaphore, analogie au sport et jeux de mots. En tous, sans chercher à être populaire, Thomas Wat- TON APPROCHE ESTHÉTIQUE, DE QUI/QUOI S’AGIT-IL ? Je suis assez marqué par les nouveaux réalistes, les artistes conceptuels et des personnalités comme Bertrand Lavier ou Bas Jan Ader. Mais il y a aussi les préparation d’une fin d’année chargée en exposi- textes d’Alphonse Allais et les films de Jacques Tati. tions, l’artiste converse avec nous de ses influences, J’essaie d’y échapper mais ces références reviennent de son process de création et de sa vision. presque automatiquement hanter mon travail.

[close]

Comments

no comments yet