Communauté en Marche - Décembre 2015

 
no ad

Embed or link this publication

Description

Le journal de la Paroisse St Gabriel et de ses amis !

Popular Pages


p. 1

comm u uté na EN MARCH É E UT cOmmunAuTé En mARchE paroisse saint gabriel Diocèse de La Rochelle et saintes Lagord L’houmeau marsilly nieul-sur-mer novembre-Décembre 2015-Janvier 2016 soutien 11 euros n° 112 paroissesaintgabriel@free.fr tradition chrétienne : il y a des crèches lapones, irlandaises, malgaches ou calabraises, et cette hypertrophie presque illimitée des santons qui caractérise les célèbres crèches provençales… Le Père Noël est, quant à lui, arrivé plus tardivement. Il est à peu près certain qu’il trouve son origine dans le personnage de saint Nicolas (le célèbre évêque voyageur qui distribuait des jouets aux enfants à l’occasion de sa fête du 6 décembre, si proche de Noël). Sinter Klaus – nom hollandais du saint – résista à la réforme protestante, et émigra aux Etats Unis où il devint Santa Claus. Popularisé au XIXe siècle par les comtes de Clarke Moore, ayant subi quelque transformation vestimentaire, servant de Pub à une célèbre boisson qui lui légua au passage ses couleurs rouge et blanc, le Père Noël vit ensuite sa renommée sans cesse grandir. Il est à noter que la coexistence du Père Noël avec le caractère chrétien de la fête s’est toujours effectuée pacifiquement dans les pays anglo-saxons, alors qu’ailleurs (!..) on n’a pas craint parfois de jouer la survalorisation du gros bonhomme rouge pour mieux étouffer l’Enfant de la crèche… Mais la naissance d’un enfant est un événement si inouï, si bouleversant, et que rien au monde n’égale en mystère et en grâce, si bien que ni le retour du solstice, ni les réveillons, ni les distributions de jouets ne parviendront à le faire totalement oublier ! Cependant, entre le don de Dieu et la proposition commerciale, les moyens mis en œuvre ne sont guère les mêmes… Restons vigilants ! Père Yves Blomme, Curé in solidum en ma r c h EDITORIAL La fête de Noël, la plus populaire de l’année, mêle des accents traditionnels et religieux, des éléments culturels où la croyance est sous-jacente – quoiqu’une certaine laïcité suspicieuse ait tout fait pour tenter de les dissocier – le tout aujourd’hui recouvert, ou pour mieux dire submergé, par une boulimie de consommation absolument sans égale. On s’étonnera peut-être d’apprendre qu’au départ, la fête à la date du 25 décembre n’était pas chrétienne. Quand au IIIe siècle, les empereurs romains, frappés par la désaffection des cultes civiques et le succès grandissant des religions à mystères – bien plus intimes et sentimentales – décidèrent d’appuyer le culte solaire, ils fixèrent au solstice d’hiver la fête du Natalis Solis invicti : la fête du soleil renaissant, toujours vainqueur des ténèbres. C’est en effet au solstice que les jours cessent de diminuer. L’Eglise au cours du IVe siècle allait adopter ce jour pour fêter la naissance du Christ : lumière que les ténèbres n’ont su vaincre et qui illumine tout homme. Il y eut donc bien christianisation d’une fête païenne. Le caractère liturgique de Noël se développa ensuite en concurrence avec l’Epiphanie, fête religieuse plus ancienne que Noël, et qui a gardé la prépondérance pour les Eglises orientales. En Occident, la fête de Noël n’a cessé de se développer, adoptant des accents populaires, mais aussi concurrencée par des accents profanes devenus franchement païens à l’époque contemporaine. On évoquera l’apparition de la crèche – représentation statufiée de la nativité – et le rôle que joua saint François d’Assise dans sa diffusion. Cette pratique est largement inculturée dans les différentes civilisations marquées par la S O M M A I R E P.2 Nos joies, nos peines - Actualités du diocèse P.3 Du côté de l’aumônerie P.4 et 5 Conte de Noël - Les chrétiens d’Orient P.6 Association paroissiale P.7 Agendas - Crèche Party P.8 Coup d’oeil dans le rétro e COMMUN A

[close]

p. 2

2 nOs JOIEs, nOs pEInEs V I E LEs AcTuALITEs Du DIOcEsE D u D I O c E s E AOÛT - sEpTEmBRE OcTOBRE BApTÊmEs Elisa BELLOC –Ella CAGNAUD - Anthony FOUCHER - Kimberley, Ayden, Laïa FRADET-RIVASSEAU – Paul GAZO - Jules GLOAGUEN – Aloïs JOLY - Augustin KAPS - Elise MÉROUR-DUPRÉ – Étan TEIXEIRA mARIAgEs Tennessee RIVASSEAU et Élodie FRADET – Alexandre VOLOKOVÉ et Vanessa LESEIGNEUR – François LEROUGE et Mélanie TRONCHARD – Stéphen BARRE et Jennifer GIRAUDEAU – Jean-Marie MARZIN et Anne-Françoise BIDOUS OBsÈQuEs Mauricette ARBORÉ - Hélène BERNARD – Louisette BOURREAU – Jean CÈLEREAU - Ginette CROISARD – Andrée DEVERRIÉRE Lionel DROSSARD - Philippe GIRONNAY – JeanPierre GUILLET - Genevieve HARENG - Serge HERNOUX – Pierre JACQUES Danièle JEAN - Madeleine LABOUREUR – Grégoire LAMOITIER - Jean-Marc LAVALETTE - Antoine LEDUC Jeanine LIMONIER - Berthe MARCHAL – Lucienne MORIN – Henriette MURATYvette QUEGUINER – Isabelle SAVARIT- Francisca SERAIN – Moïse SOULAT Marie-Thérèse TISSEAU – Gabriel VRIGNON Les catholiques de charente-maritime remercient leur évêque Depuis le 1er juin dernier, date à laquelle Mgr Housset a eu 75 ans, notre évêque a atteint l’âge (canonique) du départ à la retraite. Des célébrations de « remerciement et de reconnaissance » pour son épiscopat de neuf années ont eu lieu le samedi 3 et le dimanche 4 octobre dans les cathédrales de Saintes et de La Rochelle. Les fidèles ont appris que le futur ancien évêque partira prochainement s’installer à Saint-Aigulin, commune de 2000 âmes, à l’extrême sud du département. Il y sera prêtre : une chance pour une paroisse qui n’avait plus de curé depuis plus de 16 ans. gros succès pour la tournée des curés L’Eglise est bien vivante .Et elle sait faire la fête. Vendredi 6 novembre à Soubise, un public de plus de 600 personnes a assisté au concert –spectacle de la Tournée des curés 2015 au profit du denier de l’Eglise. Les principaux ingrédients de cette soirée réussie ? Des chants variés mis en musique par un groupe spécialement monté pour l’occasion. Des jeux de lumières. Une histoire biblique contée au micro pour faire le lien entre les chansons. Un entracte convivial permettant aux participants de se rafraîchir à la buvette et d’acheter des T-shirts ou des bouteilles de vin aux couleurs de la « TDC ». Mais surtout, de la bonne humeur, de l’énergie et de la joie. La bande du père Christophe de la Chanonie, curé de Sainte-Soulle, à l’origine de ce spectacle novateur, s’est donnée à fond pour interpréter 18 chansons, allant de la variété française au rap. Un deuxième concert a été donné à Surgères le 20 novembre dernier avec le même succès. Lundi 5 octobre, le diocèse a changé de site internet Avec son nouveau site internet, le diocèse veut « offrir plus et mieux » aux internautes. Un nouveau look pour un nouveau site plus efficace et agréable tourné vers les multimédia et les réseaux sociaux. Ce nouvel outil se veut plus moderne, plus ergonomique, plus convivial pour procurer un meilleur service et une meilleure expérience de navigation. Rendez vous sur « www.catholiques17.fr » pèlerinage à l’île madame Joli succès pour le pèlerinage diocésain à l’Ile Madame du jeudi 20 août. Plus d’un millier de fidèles ont marché vers la plus petite des iles de Charente-Maritime en hommage aux prêtres déportés durant le Terreur révolutionnaire et aux chrétiens d’Orient. Le prédicateur et invité d’honneur était Mgr Nasser Gemayel, évêque des maronites de France et premier éparque de Notre Dame du Liban de Paris. Cette année, ce pèlerinage a été consacré aux églises en difficulté ou persécutées, et plus particulièrement aux chrétiens d’Orient dont les conditions de vie ne cessent de se dégrader. Comme chaque année, ce grand temps fort diocésain a également été dédié aux prêtres déportés sur les pontons de Rochefort. Sur l’Ile Madame se trouve un endroit appelé la Croix des Galets où ont été retrouvées quatre dépouilles de prêtres disposées en forme de croix. Chaque année des milliers de pèlerins viennent y déposer un galet en hommage à ces « prêtres des pontons de Rochefort » dont 64 ont été béatifiés par la Pape Jean-Paul II en 1996. L’AVOcETTE Restaurant - salon de thé Terre - mer pour l’organisation des obsèques pOmpEs FunEBREs c. guILLOn 05 46 43 55 96 06 67 51 19 50 NIEUL O PIZZ Tous les soirs 19h - 22h sauf mardi LIVRAIsOn gRATuITE Nieul, Lagord, L’Houmeau, Marsilly Produits frais, travaillés maison 2 place du 14 juillet 17137 L’HOUMEAU 05 46 50 95 90 Rue des Wagonnets - Bat. 5 NIEUL SUR MER 05 46 37 41 66 06 08 25 60 20

[close]

p. 3

E T D u s E c T E u R 3 L’AumOnERIE DE nOTRE sEcTEuR ? Du côté des collègiens Evidemment, si vous demandez : « Combien y-a-t-il d’enfants au caté en 6ème cette année ? », la réponse sera : ZERO ! Pour la simple raison qu’en 6ème, on ne parle plus d’enfants, mais de jeunes, et qu’on ne fait plus du caté, mais de l’aumônerie ! Et l’aumônerie à Saint-Gabriel regroupe une cinquantaine de jeunes qui se réunissent périodiquement. Bien sûr, ils ne représentent qu’une bien petite proportion de la tranche d’âge concernée, mais cette aumônerie existe et il s’y passe des choses fort intéressantes ! Le groupe des 5ème - 4ème Du côté des lycéens Les plus grands forment le groupe de ceux qui se préparent à la confirmation autour de Didier et Stéphanie Magne et du père Patrick Bettoli. « Jésus’Trip » ? Voici l’aumônerie des villes du secteur nord de La Rochelle. De la 3ème à la terminale, elle est dynamisée par 17 jeunes et 2 anim’. Au programme, une rencontre par mois de 18h30 à 21h30, qui débute souvent par une messe, puis un repas, sorti du sac. Certains se préparent à la confirmation (2 ans de prépa). Nous essayons d’apprendre en regardant des vidéos, en invitant des témoins nous parler de leur foi, de leurs expériences, et en partageant en mini groupes (Youcat confirmation, textes bibliques) ; nous avons aussi un temps de louanges et de prière, en musique si possible. Régulièrement nous essayons d’organiser des temps forts (lasergame, soirées louanges et témoignages, concert, sorties…). De plus tout le monde est motivé par les voyages prévus pendant l’année, selon les âges : Bayonne, Pontmain, le Mont Saint Michel ; Lourdes l’année dernière. Bref, c’est une histoire à vivre ensemble : Pourquoi pas toi ? Didier et Stéphanie Magne Le groupe des 6ème Les 6ème sont cette année 17 (10 filles et 7 garçons), qui se retrouvent un samedi par mois, à partir de 16 h, à Nieul. La rencontre est animée à tour de rôle par deux parents aidés par le père Yves. En effet-, il n’y a plus de permanente pastorale en charge de l’aumônerie depuis juin 2014. Les thèmes déjà abordés ont été : les calendriers des différentes religions, ainsi que la confiance. Le 5 décembre, nous irons au monastère des Clarisses, où chacun aura à se poser la question de l’éventualité de faire ou non sa Profession de foi à la fin de l’année. Pour ceux qui feront ce choix, celle-ci est fixée à la Pentecôte : 15 mai 2016, et nous nous retrouverons auparavant pour un weekend de préparation à Chaillé-les-Marais. De leur côté, les jeunes de 5ème et de 4ème sont une équipe d’une quinzaine qui se rencontrent également chaque mois, généralement le même samedi que les 6ème, à partir de 19 h, en commençant par un pique-nique partagé. Les rencontres sont là encore préparées par les parents à tour de rôle, mais avec l’aide du père Aristide. Entre les deux rencontres, la messe de 18 h regroupe les jeunes des deux équipes. Père Yves Blomme, Curé in solidum Le groupe des 3ème et lycéens Bref, sur notre secteur, l’aumônerie, ça marche !

[close]

p. 4

4 cOnTE DE nOËL Le noël de Joseph C’est le vent des étoiles, pense Joseph le juste. Jamais, peut-être, il n’y a eu autant d’étoiles et autant de vent, et jamais il n’a eu aussi froid au cœur, maintenant que le petit peuple s’est retiré, que la Vierge s’est endormie, que le bébé sourit au bœuf qui lui souffle doucement sur le bout du nez. Eh oui, Joseph se prend à douter. Il ne doute pas de Marie, il n’a jamais douté d’elle depuis le « songe » qui avait fait refleurir son bâton de noisetier. Certes, il grogne contre la tradition qui voulait qu’après la célébration du mariage, la jeune mariée reste encore un an chez ses parents, probablement pour laisser au jeune marié le temps de préparer son arrivée…Un an ! Il s’en, passe des choses… Mais quand on est Juste, comment ne pas suivre la tradition ? Et il s’en est passé des choses en un an ! Et puis le « songe » qui n’avait rien d’un rêve, avec cette certitude d’avoir épousé ce qui était devenu, par le vent du Paraclet, une Vierge enceinte…De cela, Joseph ne doute pas, mais quand il voit le bébé, il se dit que cela fera peut-être un « saint innocent » de plus. Au mieux, il devra se cacher toute sa vie. Que pourra-t-il contre ces gens qui, en son nom, s’entretueront, persécuteront, brûleront ! Tout à coup, Joseph le juste, Joseph le bon, Joseph le fort se met à trembler de froid et pour un peu, lui qui n’a jamais reculé, malgré les sourires sur son passage, il s’enfuirait ! Mais Joseph a le sens du devoir : il serre une fois de plus son bâton de berger et regarde le ciel par l’ouverture de l’humble demeure habitée par la lumière. Soudain, le voilà que se ramasse sur lui-même, qui rassemble ses forces, car un craquement s’est fait entendre malgré les hurlements du vent malin. Une vieille femme, très pauvrement vêtue, qui n’est plus que l’ombre d’elle-même, s’avance courbée. Elle titube au point que Joseph le généreux lui tend son bâton. Elle le prend, sourit à la R E F L E Vierge, sourit à l’enfant, sourit à Joseph. La Vierge se réveille pour sourire à la vieille et lui dire très doucement : « Teresa, mon enfant, pourquoi ce songe ? » puis elle se rendort car le songe n’est pas pour elle… Joseph ne comprend pas pourquoi Marie a-t-elle appelé «mon enfant » une vieille qui pourrait être sa grand-mère ? Mais Joseph, avec confiance, met ses pas dans les pas de Marie et reprend : « Teresa, mon enfant, pourquoi ce songe ». « Bien dit, répond la Mère des pauvres, en montrant l’humble berceau, je suis un peu l’enfant de cet enfant ; je suis venue te le dire pour que tu ne doutes plus. Ecoute : Les gens sont déraisonnables illogiques et égocentriques : Aime-les tout de même ! Si tu fais le bien, les gens te prêteront des motifs égoïstes ou calculateurs : - Fais-le quand même ! Si tu réussis, tu gagneras de faux amis et de vrais ennemis. - Réussis tout de même ! L’honnêteté et la franchise te rendront vulnérables. – Sois honnête et franc, tout de même ! » Et la petite vieille se redresse alors devant les yeux d’un Joseph éberlué qui entend ; « Je serai la postérité de ton enfant » Joseph est tout étonné. Mais l’enfant a souri à Mère Teresa et la vieille pauvresse rend à Joseph son bâton, qui allume dans ses yeux l’étincelle de l’espérance. Désormais, dans la nuit de Noël, le regard des enfants brillera de mille feux. Texte de Joseph Llapasset

[close]

p. 5

E X I O n s LA DuRE EXIsTEncE DEs chRéTIEns D’ORIEnT : « La foi des sans-voix » Témoignage du Père Ch. Morand, curé à Flers (Orne) Invité par une famille chaldéenne arrivée à Flers, je m’y suis rendu bien volontiers. Deux de leurs cinq enfants sont servants d’autel. Ce jour-là, la grand-mère et les cousins de Paris sont venus. Les chaldéens éprouvent le besoin de se retrouver en famille : pour tous ces migrants, ces réfugiés, les retrouvailles, c’est leur richesse. Etrangers, partout… Dans un premier temps, c’est ce qu’ils ressentent. Abandonner sa terre natale, chercher une terre d’asile…Quand on y est forcé, cette longue route ne se fait pas sans arrachement. La vie des migrants reste une épreuve. Etre sans papiers, sans droits, sans travail, une langue étrangère à apprendre, avoir des conditions de vie difficiles, ce sont des obstacles à surmonter. Il faut assumer tous ces risques. D’autant plus, que transplanté, chacun garde dans ses racines un peu de la terre qui les a nourris. Les migrants sont des étrangers partout et se découvrent…bienvenus nulle part. comment je les ai écoutés Dans cette famille chaldéenne, je suis venu en frère, en ami. Je n’ai pas voulu jouer au journaliste, ni à l’enquêteur indiscret : trop de questions peuvent raviver des blessures. Je me suis contenté de fragments de leur histoire. Mais j’ai été stimulé à en savoir plus, à m’informer, à compléter ce que mes contacts m’avaient appris. Ainsi se sont élargies ma prière et mon attention à la vie des migrants. Des fragments de leur drame L’exode. La maman m’en donne un écho : « Nous habitions un petit village à la frontière quand la guerre a éclaté. Nous avons été obligés de tout quitter et de fuir. Notre village, point stratégique, comme disent les militaires, a été entièrement rasé, nous avons tout perdu. Les chrétiens ont été pourchassés, menacés. On a quitté le pays avec tous nos regrets et nous avons pris tous les risques. Comme Jésus l’a dit : «Vous serez pourchassés à cause de mon nom » L’exil. Autre son de cloche : « Le besoin de se retrouver, précise la grand-mère soit en famille comme aujourd’hui, soit à 5 5 Paris, à Sarcelles et les environs où nous sommes 12 000. Nous avons une église chaldéenne dans la capitale : Saint Thomas. La messe y est célébrée en araméen, la langue de Jésus : pour prier, nous sommes au coude à coude. C’est un petit morceau de chez nous : ça nous réconforte dans notre exil » Le soutien de la solidarité. Il existe de multiples gestes d’accueil, de partage, d’insertion. Ce dimanche, un fait m’a frappé : dans la famille chaldéenne de Paris, il y a deux handicapés mentaux. La grand-mère explique : « Ils sont dans un établissement spécialisé. La prise en charge est totale. Jamais nous n’aurions pu bénéficier de cet accueil, si nous étions restés dans notre cher pays » Merci à cette famille de m’avoir permis d’écrire ainsi ces quelques réflexions. +Ch. Mérand A lire : « Ne nous oubliez pas ». Témoignage de Mgr Sako, évêque résident à Bagdad : le SOS des chrétiens d’Irak. Editions Bayard Pour tous dons ou aides au profit des chrétiens d’Orient : s’adresser à Katia Mikhaël, déléguée diocésaine d’œuvre d’Orient (06 25 87 26 36)

[close]

p. 6

6 V I E D E L A p A R O I s s E L’AssOcIATIOn pAROIssIALE : ses peines, ses projets Bernard mEYnEn nous a quittés Bernard Meynen était, au sein de l’Association paroissiale, président de Lagord. Il s’en est allé brutalement, le 22 juillet dernier, foudroyé par une crise cardiaque. Bernard est né le 25 septembre 1948 à Moncuq, au cœur du Quercy Blanc. Sa vie sera tournée vers deux horizons : professionnellement, il travaille dans la banque et ses loisirs sont consacrés à sa passion pour le football. Il côtoie très vite les meilleurs clubs de Midi-Pyrénées. En 1972, contacté par le club de La Rochelle (2ème division), il quitte son Lot natal et, tout en continuant son travail à la banque, poursuit son parcours de footballeur de haut niveau. Il rencontre sur l’ile de Ré Suzy qu’i épouse en 1976, Après le foot, sa passion se tourne vers la randonnée : pèlerinages à Saint Jacques de Compostelle, à Notre Dame de Fatima et bien d’autres chemins en France et à l’étranger. Parmi ses nombreux engagements, il entre à l’Association paroissiale. Son président, Joël Bonneau, le connaissait de longue date et attendait l’heure de sa retraite pour le solliciter. Depuis quelques années, il œuvrait activement, avec entrain et bonne humeur, à la vie de la paroisse de Lagord, au sein de l’association. Chaque année, il participait au pèlerinage des malades à Lourdes en tant que brancardier. Son amour pour le Quercy, sa famille et ses amis étaient indéfectibles. Il nous a quittés trop vite, trop tôt, pour un dernier pèlerinage. merci Bernard, Adieu Bernard Les projets Dimanche 20 décembre à 17h00 en l’église de Lagord et mercredi 23 décembre en l’église de L’Houmeau : concert gospel et chants de Noël par la chorale : « Les brunes chantent Noël ». Vente de vin chaud et buvette aux deux concerts. Entrée gratuite, participation « au chapeau ». LA pETITE BOuTIQuE du champ pinson a fermé. Activité retouches à domicile Chèques emploi-service 06 38 71 42 52 Jeudi 24 décembre à l’issue de la messe de la nuit de Noël , l’association offrira la brioche. Samedi 9 à 20h30 et dimanche 10 janvier 2016 à 14h30 : Loto, salle polyvalente de Lagord Dimanche 31 janvier à 12h00, Espace Michel Crépeau de Nieul : assemblée générale suivie d’un repas (sur réservation, 10€) Et en 2016, l’Association fêtera se 50 ans : le calendrier des manifestations est en cours de définition. Le président Joël Bonneau

[close]

p. 7

V O s REnDEZ-VOus Dans la paroisse 4 décembre : 19h à Marsilly, concert de Noël de la chorale « La clé des chants » 5 décembre, 16h : « Crèche-party » à Marsilly et Nieul Rencontre aumônerie des 6°/5°/4° 6 décembre, 11h à Saint Xandre : messe commune St Gabriel/ Puilboreau-Saint Xandre 12 décembre, 17h30 à Lagord concert de Noël de la chorale « Voix si, voix la » 20h30 à Nieul, concert de Noël de la chorale « Sol Fa Re » 20 décembre, 17h à Lagord, et 23 décembre, 20h30 à L’Houmeau « Les brunes chantent Noël »:concert (gospel et chants de Noël), organisé par l’Association paroissiale 9 janvier à 20h30 et 10 janvier à 14h30, salle polyvalente de Lagord, loto de l’Association paroissiale 31 janvier, 12h, Espace Crépeau à Nieul : assemblée générale de l’Association paroissiale suivie d’un repas (sur réservation 10€) 7 AuX pLAIsIRs Du mOuLIn ccial des chênes Verts-nieul sur mer chez les clarisses Messe dominicale : 10h précédée de l’adoration à 9h En semaine, messe à 9h15 Tous les jours : office à 8h, suivi de l’adoration jusqu’à la messe de 9h15 05 46 27 68 95 L undi au samedi midi Vendredi et samedi soir Dans le diocèse 13 décembre : Journée mondiale de l’Année de la miséricorde 14 – 20 décembre ; semaine de la Paix (Pax Christi) 25 décembre, repas de Noël avec les personnes seules, proposé par la Mission Etudiante 1er janvier, 49ème journée mondiale de la Paix EnTRETIEn JARDIn Didier BRUNEAU 06 61 25 90 60 messes de noël : 24 décembre, 19h30 à Saint Xandre, grande scénie par les enfants et messe de la nuit de Noël - Célébration(s) pour la paroisse St Gabriel à définir (voir feuilles d’annonce) 25 décembre, 10h00 à la chapelle des Clarisses et 11h: à Nieul et Puilboreau, messe de Noël dbruneau17@yahoo.fr cOIFFuRE DAVID Mixte 05 46 37 87 26 Lundi :14h00 - 18h00 Mardi / vendredi : 8h30-12h00 et 13h30-18h30 Samedi : 08h30 - 16h00 Centre commercial Le Champ Pinson 17137 NIEUL SUR MER CRECHE PARTY WORLD TOUR 2015 « Viens faire la crèche dans l’église de ton village » OUVERT A TOUS ! Vidéos, bricolages, conte de Noël, crêpes à gogo ... Invite tes copains 16h à Marsilly, à Nieul et à St Xandre, devant l’église

[close]

p. 8

D’OEIL cOup ETRO ! LE R DAns e Soubis curés s née de r u o t a L Lagord, repas de la journée de rentrée Equipe d e Chris tine à N ieul Remerciements à Mgr Housset Les enfants du caté miment des scènes bibliques. saurez-vous les reconnaitre ? Equipe d’Huguette et Xavier à Marsilly cOmmunAuTé En mARchE paroisse saint gabriel Equipe d’Alice à Nieul permanence d’Accueil paroissial Directeurs de la publication: équipe de rédaction: Impression:

[close]

Comments

no comments yet