UDC Programme du parti 2011–2015

 

Embed or link this publication

Description

Intitulée "UDC - le parti de la Suisse", le programme du parti de l'Union Démocratique du Centre documente les positions et revendications politiques de l'UDC. Vous y trouverez les positions de l'UDC sur tous les domaines importants de politique fédéral

Popular Pages


p. 1

udc ­ le parti de la suisse programme du parti 2011 ­ 2015

[close]

p. 2

table des matières d un coup d oeil toni brunner le cas particulier suisse le citoyen souverain propriété finances impôts redevances entreprises arts et métiers politique extérieure sécurité politique d asile etranger armée agriculture formation avs ac lpp apg ai santé transports energie environnement médias culture sport l être humain au centre religions la voie vers l avenir c est ainsi que nous voulons la suisse s engager pour la suisse pour une suisse indépendante et sûre d elle défendre la liberté menacée protection contre les pillages de la gauche plus pour les particuliers moins pour l etat «c est le règlement» ­ dit le bureaucrate défendre les intérêts suisses au lieu de s aligner plus de sévérité à l égard des criminels stopper les faux réfugiés freiner l immigration la défense nationale comme mission principale une paysannerie saine ­ un pays sain exiger des performances encourager les performances consolider les institutions sociales combattre les abus la qualité grâce à la concurrence les transports ­ artères de notre économie electricité suisse sûre et ménageant l environnement agir au lieu de se lamenter concurrence plutôt que monopole d etat la culture est l affaire de la culture le corps et l esprit en mouvement ensemble plutôt que les uns contre les autres un défi pour nos valeurs 4 6 11 15 19 23 29 35 41 47 53 61 65 69 75 81 87 93 99 103 109 113 117 121 responsabilité individuelle plutôt que toute-puissance de l etat 124 4 1

[close]

p. 3

table des matières d un coup d oeil toni brunner le cas particulier suisse le citoyen souverain propriété finances impôts redevances entreprises arts et métiers politique extérieure sécurité politique d asile etranger armée agriculture formation avs ac lpp apg ai santé transports energie environnement médias culture sport l être humain au centre religions la voie vers l avenir c est ainsi que nous voulons la suisse s engager pour la suisse pour une suisse indépendante et sûre d elle défendre la liberté menacée protection contre les pillages de la gauche plus pour les particuliers moins pour l etat «c est le règlement» ­ dit le bureaucrate défendre les intérêts suisses au lieu de s aligner plus de sévérité à l égard des criminels stopper les faux réfugiés freiner l immigration la défense nationale comme mission principale une paysannerie saine ­ un pays sain exiger des performances encourager les performances consolider les institutions sociales combattre les abus la qualité grâce à la concurrence les transports ­ artères de notre économie electricité suisse sûre et ménageant l environnement agir au lieu de se lamenter concurrence plutôt que monopole d etat la culture est l affaire de la culture le corps et l esprit en mouvement ensemble plutôt que les uns contre les autres un défi pour nos valeurs 4 6 11 15 19 23 29 35 41 47 53 61 65 69 75 81 87 93 99 103 109 113 117 121 responsabilité individuelle plutôt que toute-puissance de l etat 124 4 1

[close]

p. 4

2 3

[close]

p. 5

2 3

[close]

p. 6

d uncoupd oe i l c est ainsi que nous voulons la suisse donner sa voix à l union démocratique du centre c est savoir ce que l on veut l udc parle franc et suit une ligne politique claire et fiable les représentants de l udc que vous avez élus au sein des autorités fédérales cantonales et communales se sont engagés dans le passé à tenir fidèlement les promesses du parti ils continueront sur cette voie et se laisseront mesurer à l aune de cet engagement pour une politique d asile rigoureuse qui empêche les abus et n accorde protection qu aux authentiques réfugiés pour une politique à l égard des étrangers adaptée aux besoins de la suisse et contre une immigration de masse pour un approvisionnement énergétique des ménages et entreprises sûr avantageux et aussi indépendant que possible pour une protection de l environnement avec des actes concrets au lieu d une redistribution idéologique de l argent sans utilité pour la nature pour une politique médiatique qui mise sur la concurrence entre producteurs privés et non sur le monopole de la ssr en matière de radio et de télévision pour une culture vivante qui n est ni ordonnée par l etat ni encouragée via des structures reposant avant tout sur le copinage pour le sport de masse et d élite afin de fortifier le corps et l esprit pour la solidarité des jeunes et des aînés des femmes et des hommes des familles et des célibataires pour les valeurs fondamentales de notre culture chrétienne et occidentale sans violence sans fanatisme dans le respect de notre etat de droit libéral pour une armée prête à intervenir dont la mission principale est la défense nationale et la protection de la population pour une agriculture productrice comprenant des exploitations familiales qui peuvent travailler sans être étouffées par un flot de prescriptions pour une instruction publique qui exige des performances et les encourage pour des institutions sociales solides grâce à la lutte contre les abus des faux invalides et autres fainéants pour l assainissement de la santé publique en encourageant la responsabilité individuelle pour la baisse des primes et l allègement du catalogue des prestations de base pour fluidifier et non pas entraver le trafic routier pour la complémentarité des modes de trafic et contre les oppositions créées artificiellement entre les systèmes de transport l udc s engage pour un avenir sûr dans la liberté et la prospérité pour notre belle suisse pour un pays dans lequel il fait bon vivre pour le cas particulier suisse avec ses piliers qui sont la souveraineté la démocratie directe la neutralité permanente le fédéralisme et la subsidiarité pour des citoyens responsables disposant de larges droits de participation donc contre un etat tout-puissant et centralisateur pour la protection de la propriété privée et de la sphère privée pour un etat plus économe baissant les impôts taxes et redevances pour tous pour plus d économie de marché et moins de bureaucratie pour des emplois sûrs dans les entreprises les arts et métiers pour une politique extérieure ouverte au monde et consciente des forces de la suisse sans adhésion à l ue à l eee ou à l otan pour une justice qui punit plus sévèrement les criminels et pour l expulsion des étrangers criminels 4 5

[close]

p. 7

d uncoupd oe i l c est ainsi que nous voulons la suisse donner sa voix à l union démocratique du centre c est savoir ce que l on veut l udc parle franc et suit une ligne politique claire et fiable les représentants de l udc que vous avez élus au sein des autorités fédérales cantonales et communales se sont engagés dans le passé à tenir fidèlement les promesses du parti ils continueront sur cette voie et se laisseront mesurer à l aune de cet engagement pour une politique d asile rigoureuse qui empêche les abus et n accorde protection qu aux authentiques réfugiés pour une politique à l égard des étrangers adaptée aux besoins de la suisse et contre une immigration de masse pour un approvisionnement énergétique des ménages et entreprises sûr avantageux et aussi indépendant que possible pour une protection de l environnement avec des actes concrets au lieu d une redistribution idéologique de l argent sans utilité pour la nature pour une politique médiatique qui mise sur la concurrence entre producteurs privés et non sur le monopole de la ssr en matière de radio et de télévision pour une culture vivante qui n est ni ordonnée par l etat ni encouragée via des structures reposant avant tout sur le copinage pour le sport de masse et d élite afin de fortifier le corps et l esprit pour la solidarité des jeunes et des aînés des femmes et des hommes des familles et des célibataires pour les valeurs fondamentales de notre culture chrétienne et occidentale sans violence sans fanatisme dans le respect de notre etat de droit libéral pour une armée prête à intervenir dont la mission principale est la défense nationale et la protection de la population pour une agriculture productrice comprenant des exploitations familiales qui peuvent travailler sans être étouffées par un flot de prescriptions pour une instruction publique qui exige des performances et les encourage pour des institutions sociales solides grâce à la lutte contre les abus des faux invalides et autres fainéants pour l assainissement de la santé publique en encourageant la responsabilité individuelle pour la baisse des primes et l allègement du catalogue des prestations de base pour fluidifier et non pas entraver le trafic routier pour la complémentarité des modes de trafic et contre les oppositions créées artificiellement entre les systèmes de transport l udc s engage pour un avenir sûr dans la liberté et la prospérité pour notre belle suisse pour un pays dans lequel il fait bon vivre pour le cas particulier suisse avec ses piliers qui sont la souveraineté la démocratie directe la neutralité permanente le fédéralisme et la subsidiarité pour des citoyens responsables disposant de larges droits de participation donc contre un etat tout-puissant et centralisateur pour la protection de la propriété privée et de la sphère privée pour un etat plus économe baissant les impôts taxes et redevances pour tous pour plus d économie de marché et moins de bureaucratie pour des emplois sûrs dans les entreprises les arts et métiers pour une politique extérieure ouverte au monde et consciente des forces de la suisse sans adhésion à l ue à l eee ou à l otan pour une justice qui punit plus sévèrement les criminels et pour l expulsion des étrangers criminels 4 5

[close]

p. 8

to nibrunners engager pour la suisse le souci de protéger la famille et les biens la volonté de sauvegarder la liberté l indépendance et la responsabilité individuelle ­ toutes ces valeurs étaient à l origine de notre confédération elles ont marqué notre pays pendant des siècles et l ont rendu fort elles garantissent toujours prospérité et sécurité lors des périodes fastes comme dans les temps difficiles les valeurs fondamentales communes de la confédération sont inscrites dans le pacte fédéral de 1291 «considérant la malice des temps» les fondateurs de notre pays se sont promis aide et protection ils se sont engagés à se défendre ensemble contre des attaques et contre les interventions de juges étrangers région pauvre autrefois la suisse a réussi à se hisser parmi les premiers pays du monde au fil des ans et plus particulièrement lors des crises économiques et financières de notre époque la supériorité du modèle suisse s est affirmée mais ces qualités sont en péril le conseil fédéral le parlement et l administration remettent en question par leurs actions et attitudes les valeurs fondamentales et les forces de notre pays non à l adhésion à l ue des personnalités et partis de premier plan souhaitent l adhésion de la suisse à l ue qui portera un jour le fardeau de la monstrueuse dette européenne la suisse nos enfants et petits-enfants seraient contraints de passer à la caisse cela n empêche pas la classe politique et lesdites «élites» du pays de pousser sournoisement la suisse dans l ue la demande d adhésion est toujours déposée à bruxelles faut-il rappeler qu une adhésion à l ue entraînerait la suppression de la démocratie directe la perte de l indépendance de la neutralité et du franc suisse et ce n est pas tout les salaires baisseraient le chômage progresserait les loyers augmenteraient et avec eux les impôts et redevances enfin la suisse serait contrainte de verser chaque année des milliards à bruxelles sauvegarder la liberté et l indépendance la liberté et l indépendance doivent être défendues notre armée de milice est un élément de la défense nationale profondément ancrée dans la population elle ne doit pas devenir le jouet des politiques renoncer à l armée de milice c est abandonner la défense nationale ou recourir à une onéreuse armée professionnelle celle-ci chercherait pour s occuper des missions à l étranger risquant ainsi d impliquer la suisse dans des conflits et des guerres la politique extérieure idéologique menée aujourd hui est une autre menace pour la liberté et l indépendance au lieu de chercher à agir en médiatrice la suisse lance des accusations tous azimuts cette politique irrite d autres pays brusque des partenaires commerciaux et trahit la neutralité limiter l immigration depuis toujours des étrangères et des étrangers ont cherché une nouvelle patrie en suisse en espérant améliorer leurs conditions de vie sans leur travail nombre d entreprises n auraient pas progressé comme elles l ont fait mais aujourd hui l immigration pose de gros problèmes à la suisse la politique du conseil fédéral et du centre-gauche provoque une croissance démographique incontrôlée aux conséquences désastreuses des qualités et traditions essentielles de notre pays sont menacées qui plus est nombre de suissesses et de suisses ne se sentent plus en sécurité dans leur propre pays près de la moitié des crimes commis en suisse doivent être mis sur le compte des étrangers voilà la conséquence d une immigration massive incontrôlée et du laxisme de la justice pénale c est dire l utilité de l initiative udc sur le renvoi l étranger qui assassine viole vole ou abuse des institutions sociales doit quitter notre pays mépris de la famille la notion de famille et la responsabilité des parents pour l éducation des enfants s érodent progressivement l etat se mêle de plus en plus du domaine de responsabilité des parents on veut envoyer les enfants à l école déjà à l âge de quatre ans et s il en allait selon les bureaucrates de l éducation l intégration des enfants dans des structures étatiques devrait même commencer plus tôt au lieu de laisser les enseignantes et les enseignants accomplir leur mission de base soit la formation des enfants on les surcharge de formalités bureaucratiques et de nouvelles réformes le parlement a même osé réserver les déductions pour la garde des enfants donc des allègements fiscaux aux seuls parents faisant garder leurs enfants par des tiers là encore l udc a dû crier halte en lançant son initiative pour les familles qui permet aux parents qui éduquent eux-mêmes leurs enfants de bénéficier de facilités fiscales au moins équivalentes garantie des institutions sociales les politiques et les syndicats surchargent les institutions sociales mais la facture devra être payée par tous ni l avs ni l assurance-chômage ni l assurance-invalidité ni l assurance-maladie ni l assurance-accident ni l aide sociale ne bénéficient d une base financière solide de plus en plus d étrangers n immigrent pas dans notre marché du travail mais bien dans notre système social or pour assurer ce dernier il faut commencer par convaincre les payeurs qu ils ne sont pas les dindons de la farce donc combattre rigoureusement les abus l udc veut consolider les institutions sociales existantes au lieu de les exploiter et de les surcharger jusqu à leur effondrement c est ainsi que l on veille à la sécurité financière des institutions de prévoyance et surtout à la cohésion sociale les suisses votent udc les élections fédérales du 23 octobre 2011 sont une occasion idéale pour s interroger sur l avenir de notre pays nonobstant les nombreux défis que nous devons relever il ne faut pas oublier que les racines de notre pays sont saines souvenons-nous des valeurs fondamentales et des forces de la suisse le peuple est souverain chez nous et c est lui qui indique la voie à suivre nous autres citoyennes et citoyens nous avons les moyens de provoquer des changements au fond il s agit moins de choisir des têtes que de trancher sur le fond êtes-vous pour ou contre la suisse si comme nous vous voulez continuer de vous engager pour la suisse je vous recommande de voter udc le parti de la suisse pour empêcher la destruction de notre patrie il n y a qu une solution les suisses votent udc toni brunner président de l udc suisse 6 7

[close]

p. 9

to nibrunners engager pour la suisse le souci de protéger la famille et les biens la volonté de sauvegarder la liberté l indépendance et la responsabilité individuelle ­ toutes ces valeurs étaient à l origine de notre confédération elles ont marqué notre pays pendant des siècles et l ont rendu fort elles garantissent toujours prospérité et sécurité lors des périodes fastes comme dans les temps difficiles les valeurs fondamentales communes de la confédération sont inscrites dans le pacte fédéral de 1291 «considérant la malice des temps» les fondateurs de notre pays se sont promis aide et protection ils se sont engagés à se défendre ensemble contre des attaques et contre les interventions de juges étrangers région pauvre autrefois la suisse a réussi à se hisser parmi les premiers pays du monde au fil des ans et plus particulièrement lors des crises économiques et financières de notre époque la supériorité du modèle suisse s est affirmée mais ces qualités sont en péril le conseil fédéral le parlement et l administration remettent en question par leurs actions et attitudes les valeurs fondamentales et les forces de notre pays non à l adhésion à l ue des personnalités et partis de premier plan souhaitent l adhésion de la suisse à l ue qui portera un jour le fardeau de la monstrueuse dette européenne la suisse nos enfants et petits-enfants seraient contraints de passer à la caisse cela n empêche pas la classe politique et lesdites «élites» du pays de pousser sournoisement la suisse dans l ue la demande d adhésion est toujours déposée à bruxelles faut-il rappeler qu une adhésion à l ue entraînerait la suppression de la démocratie directe la perte de l indépendance de la neutralité et du franc suisse et ce n est pas tout les salaires baisseraient le chômage progresserait les loyers augmenteraient et avec eux les impôts et redevances enfin la suisse serait contrainte de verser chaque année des milliards à bruxelles sauvegarder la liberté et l indépendance la liberté et l indépendance doivent être défendues notre armée de milice est un élément de la défense nationale profondément ancrée dans la population elle ne doit pas devenir le jouet des politiques renoncer à l armée de milice c est abandonner la défense nationale ou recourir à une onéreuse armée professionnelle celle-ci chercherait pour s occuper des missions à l étranger risquant ainsi d impliquer la suisse dans des conflits et des guerres la politique extérieure idéologique menée aujourd hui est une autre menace pour la liberté et l indépendance au lieu de chercher à agir en médiatrice la suisse lance des accusations tous azimuts cette politique irrite d autres pays brusque des partenaires commerciaux et trahit la neutralité limiter l immigration depuis toujours des étrangères et des étrangers ont cherché une nouvelle patrie en suisse en espérant améliorer leurs conditions de vie sans leur travail nombre d entreprises n auraient pas progressé comme elles l ont fait mais aujourd hui l immigration pose de gros problèmes à la suisse la politique du conseil fédéral et du centre-gauche provoque une croissance démographique incontrôlée aux conséquences désastreuses des qualités et traditions essentielles de notre pays sont menacées qui plus est nombre de suissesses et de suisses ne se sentent plus en sécurité dans leur propre pays près de la moitié des crimes commis en suisse doivent être mis sur le compte des étrangers voilà la conséquence d une immigration massive incontrôlée et du laxisme de la justice pénale c est dire l utilité de l initiative udc sur le renvoi l étranger qui assassine viole vole ou abuse des institutions sociales doit quitter notre pays mépris de la famille la notion de famille et la responsabilité des parents pour l éducation des enfants s érodent progressivement l etat se mêle de plus en plus du domaine de responsabilité des parents on veut envoyer les enfants à l école déjà à l âge de quatre ans et s il en allait selon les bureaucrates de l éducation l intégration des enfants dans des structures étatiques devrait même commencer plus tôt au lieu de laisser les enseignantes et les enseignants accomplir leur mission de base soit la formation des enfants on les surcharge de formalités bureaucratiques et de nouvelles réformes le parlement a même osé réserver les déductions pour la garde des enfants donc des allègements fiscaux aux seuls parents faisant garder leurs enfants par des tiers là encore l udc a dû crier halte en lançant son initiative pour les familles qui permet aux parents qui éduquent eux-mêmes leurs enfants de bénéficier de facilités fiscales au moins équivalentes garantie des institutions sociales les politiques et les syndicats surchargent les institutions sociales mais la facture devra être payée par tous ni l avs ni l assurance-chômage ni l assurance-invalidité ni l assurance-maladie ni l assurance-accident ni l aide sociale ne bénéficient d une base financière solide de plus en plus d étrangers n immigrent pas dans notre marché du travail mais bien dans notre système social or pour assurer ce dernier il faut commencer par convaincre les payeurs qu ils ne sont pas les dindons de la farce donc combattre rigoureusement les abus l udc veut consolider les institutions sociales existantes au lieu de les exploiter et de les surcharger jusqu à leur effondrement c est ainsi que l on veille à la sécurité financière des institutions de prévoyance et surtout à la cohésion sociale les suisses votent udc les élections fédérales du 23 octobre 2011 sont une occasion idéale pour s interroger sur l avenir de notre pays nonobstant les nombreux défis que nous devons relever il ne faut pas oublier que les racines de notre pays sont saines souvenons-nous des valeurs fondamentales et des forces de la suisse le peuple est souverain chez nous et c est lui qui indique la voie à suivre nous autres citoyennes et citoyens nous avons les moyens de provoquer des changements au fond il s agit moins de choisir des têtes que de trancher sur le fond êtes-vous pour ou contre la suisse si comme nous vous voulez continuer de vous engager pour la suisse je vous recommande de voter udc le parti de la suisse pour empêcher la destruction de notre patrie il n y a qu une solution les suisses votent udc toni brunner président de l udc suisse 6 7

[close]

p. 10

8 9

[close]

p. 11

8 9

[close]

p. 12

le cas particulier suisse pour une suisse indépendante et sûre d elle la suisse est un etat libéral dans lequel les citoyens jouissent de larges libertés démocratiques un etat neutre en politique extérieure et fédéraliste par son organisation intérieure l udc s engage pour une suisse indépendante et ouverte au monde qui entretient avec tous les pays de bonnes relations politiques économiques et culturelles mais en veillant toujours à sa souveraineté et à son indépendance notre ciment national est un patriotisme qui ne se fonde pas sur une culture et une langue uniques mais sur une histoire vécue ensemble avec succès et sur une profession de foi en faveur du cas particulier suisse qui a permis par son régime libéral la naissance et l existence de cet etat multiculturel nous sommes unis par notre engagement en faveur de notre particularité politique dont les piliers sont l indépendance le fédéralisme la démocratie directe la neutralité permanente et armée et la subsidiarité profession de foi en faveur du cas particulier notre etat fédéral est né il y a plus de 160 ans en tant que république démocratique et fédéraliste au milieu des monarchies européennes ce cas particulier s est conforté au fil des ans par l extension des droits politiques du peuple pour devenir la suisse actuelle une démocratie directe un concept étatique ultramoderne et unique au monde mal gré un contexte souvent défavorable cette organisation nous a apporté presque deux siècles de paix de stabilité de sécurité et de prospérité si nous cessons de nous engager pour notre cas particulier et si nous abandonnons un ou plusieurs piliers de notre système étatique la qualité de la suisse sera menacée dans son ensemble se souvenir de nos forces des valeurs comme la fiabilité la modestie la ponctualité le sens de l économie et la volonté à l effort symbolisent traditionnellement le caractère des suissesses et des suisses elles ont marqué et marquent toujours les produits et services suisses appréciés dans le monde sous le label de «qualité suisse» l alignement et l imitation n ont jamais été des forces de notre pays les problèmes doivent être résolus là où on les connaît et où on en mesure les dimen ces curieux confédérés «vous autres confédérés vous êtes des gens merveilleux même quand vous êtes divisés vous restez unis et vous n oubliez pas votre ancienne amitié.» johann jakob sturm maire de strasbourg à l occasion de la soupe au lait de kappel en 1529 11

[close]

p. 13

le cas particulier suisse pour une suisse indépendante et sûre d elle la suisse est un etat libéral dans lequel les citoyens jouissent de larges libertés démocratiques un etat neutre en politique extérieure et fédéraliste par son organisation intérieure l udc s engage pour une suisse indépendante et ouverte au monde qui entretient avec tous les pays de bonnes relations politiques économiques et culturelles mais en veillant toujours à sa souveraineté et à son indépendance notre ciment national est un patriotisme qui ne se fonde pas sur une culture et une langue uniques mais sur une histoire vécue ensemble avec succès et sur une profession de foi en faveur du cas particulier suisse qui a permis par son régime libéral la naissance et l existence de cet etat multiculturel nous sommes unis par notre engagement en faveur de notre particularité politique dont les piliers sont l indépendance le fédéralisme la démocratie directe la neutralité permanente et armée et la subsidiarité profession de foi en faveur du cas particulier notre etat fédéral est né il y a plus de 160 ans en tant que république démocratique et fédéraliste au milieu des monarchies européennes ce cas particulier s est conforté au fil des ans par l extension des droits politiques du peuple pour devenir la suisse actuelle une démocratie directe un concept étatique ultramoderne et unique au monde mal gré un contexte souvent défavorable cette organisation nous a apporté presque deux siècles de paix de stabilité de sécurité et de prospérité si nous cessons de nous engager pour notre cas particulier et si nous abandonnons un ou plusieurs piliers de notre système étatique la qualité de la suisse sera menacée dans son ensemble se souvenir de nos forces des valeurs comme la fiabilité la modestie la ponctualité le sens de l économie et la volonté à l effort symbolisent traditionnellement le caractère des suissesses et des suisses elles ont marqué et marquent toujours les produits et services suisses appréciés dans le monde sous le label de «qualité suisse» l alignement et l imitation n ont jamais été des forces de notre pays les problèmes doivent être résolus là où on les connaît et où on en mesure les dimen ces curieux confédérés «vous autres confédérés vous êtes des gens merveilleux même quand vous êtes divisés vous restez unis et vous n oubliez pas votre ancienne amitié.» johann jakob sturm maire de strasbourg à l occasion de la soupe au lait de kappel en 1529 11

[close]

p. 14

le cas particulier suisse le cas particulier suisse positions sions et pour résoudre indépendamment nos problèmes nous avons besoin de notre propre législation dans un etat souverain et capable d agir nous nous trompons si nous croyons que d autres vont résoudre nos problèmes à notre place il n existe guère non plus de modèles dont nous pourrions nous inspirer peu d etats ont attaqué réellement les difficultés auxquelles nous sommes nous aussi confrontés dettes publiques croissance insuffisante chômage explosion des charges sociales instruction publique en déroute criminalité immigration en masse la démocratie directe un cas particulier au niveau mondial depuis l existence de l etat fédéral il y a eu en suisse davantage de votations et d élections que dans tous les autres pays du monde réunis en un an les suisses se rendent plus souvent aux urnes que par exemple les britanniques durant toute leur vie inspirés de garder notre monnaie et de ne pas abandonner notre franc fort en échange d un euro faible il faut aussi veiller aux réserves d or de la banque nationale au lieu de les liquider il vaudrait mieux les augmenter la concurrence fiscale entre les cantons et les communes a aussi largement contribué à notre prospérité en termes de souveraineté fiscale aussi la suisse constitue un cas particulier comme nous avons géré de manière plus économe les fonds publics au niveau fédéral cantonal et communal que les collectivités étrangères nous subissons aujourd hui des pressions massives des organisations internationales dressent de manière totalement arbitraire des listes «noires» ou «grises» elles sont téléguidées par exactement les mêmes politiques qui ont vidé les caisses publiques par leur mauvaise gestion ces tentatives d immixtion dans nos affaires intérieures doivent être rejetées catégoriquement le succès de l etat national notre pays se portait toujours bien quand il soignait son cas particulier au lieu d imiter les autres ou de chercher une «harmonisation» avec des organisations internationales la recette du succès suisse repose sur le principe de la marche à contre-courant la suisse était une république au milieu de monarchies elle portait haut le flambeau de la démocratie et de la liberté tout en étant entourée de dictatures elle suit sa propre voie au milieu de l union européenne grâce à cet esprit d indépendance la suisse qualifiée autrefois d «asile des pauvres d europe» est devenue en peu d années l un des pays les plus prospères du monde la solution des problèmes politiques est et restera l apanage des etats nationaux eux seuls disposent des ressources matérielles personnelles financières mais aussi militaires nécessaires c est bien pour cette raison que l on a assisté ces dernières années à la création d un nombre de nouveaux etats bien supérieur à celui d autres décennies et la majorité d entre eux sont des petits etats l udcs engage pour le cas particulier suisse qui repose sur les cinq piliers de l indépendance du fédéralisme de la démocratie directe de la neutralité permanente et armée et de la subsidiarité veut un etat libéral garantissant de larges libertés et droits démocratiques aux citoyennes et aux citoyens lutte pour la sauvegarde et le renforcement des droits populaires et se bat contre toutes les restrictions antidémocratiques par ex concernant le droit d initiative s oppose aux tentatives de politiques égoïstes et de l administration fédérale d abandonner le cas particulier suisse sous le prétexte de l intégration et de l harmonisation exige une solide «qualité suisse» en politique en économie et dans la société par opposition aux raisonnements de prestige aux fanfaronnades et aux interventions prétentieuses exige des autorités davantage de fermeté face aux attaques d autres etats et d organisations internationales contre notre souveraineté s engage pour la sauvegarde du franc suisse l augmentation des réserves d or nationales et le stockage de ces dernières en suisse veut un etat fédéral performant qui est de loin la meilleure solution pour résoudre des problèmes politiques le fédéralisme a un bel avenir devant lui résultant de la réunion de plusieurs minorités notre etat fédéral serait impensable s il n accordait pas de larges droits fédéralistes aux cantons et aux communes dans une nation issue de la seule volonté de ses habitants le fédéralisme est l unique manière de vivre en communauté seul le fédéralisme garantit aux citoyennes et aux citoyens une participation démocratique optimale dans un espace aux dimensions humaines les décisions centralistes prises sans tenir compte des avis des citoyens déclenchent la résignation la lassitude face à la politique et finalement une mauvaise gestion plus les décisions sont proches des aspirations des citoyens plus la gestion des fonds publics est efficace et raisonnable plus une unité politique est petite plus sa gestion est économique c est pour ces raisons évidentes qu un nombre croissant d hommes et de femmes de divers pays tendent vers plus de fédéralisme et de participation le rasle-bol face aux politiciens dans leur tour d ivoire s intensifie conserver la monnaie l or et la souveraineté fiscale sans une monnaie et une banque d émission banque nationale suisse indépendantes la suisse aurait eu beaucoup plus de mal à maîtriser la crise financière globale débutée en 2008 nombre d étrangers qui craignent pour leurs économies ont transféré leur fortune en suisse pour acheter des francs suisses une preuve de plus que nous sommes bien 12 13

[close]

p. 15

le cas particulier suisse le cas particulier suisse positions sions et pour résoudre indépendamment nos problèmes nous avons besoin de notre propre législation dans un etat souverain et capable d agir nous nous trompons si nous croyons que d autres vont résoudre nos problèmes à notre place il n existe guère non plus de modèles dont nous pourrions nous inspirer peu d etats ont attaqué réellement les difficultés auxquelles nous sommes nous aussi confrontés dettes publiques croissance insuffisante chômage explosion des charges sociales instruction publique en déroute criminalité immigration en masse la démocratie directe un cas particulier au niveau mondial depuis l existence de l etat fédéral il y a eu en suisse davantage de votations et d élections que dans tous les autres pays du monde réunis en un an les suisses se rendent plus souvent aux urnes que par exemple les britanniques durant toute leur vie inspirés de garder notre monnaie et de ne pas abandonner notre franc fort en échange d un euro faible il faut aussi veiller aux réserves d or de la banque nationale au lieu de les liquider il vaudrait mieux les augmenter la concurrence fiscale entre les cantons et les communes a aussi largement contribué à notre prospérité en termes de souveraineté fiscale aussi la suisse constitue un cas particulier comme nous avons géré de manière plus économe les fonds publics au niveau fédéral cantonal et communal que les collectivités étrangères nous subissons aujourd hui des pressions massives des organisations internationales dressent de manière totalement arbitraire des listes «noires» ou «grises» elles sont téléguidées par exactement les mêmes politiques qui ont vidé les caisses publiques par leur mauvaise gestion ces tentatives d immixtion dans nos affaires intérieures doivent être rejetées catégoriquement le succès de l etat national notre pays se portait toujours bien quand il soignait son cas particulier au lieu d imiter les autres ou de chercher une «harmonisation» avec des organisations internationales la recette du succès suisse repose sur le principe de la marche à contre-courant la suisse était une république au milieu de monarchies elle portait haut le flambeau de la démocratie et de la liberté tout en étant entourée de dictatures elle suit sa propre voie au milieu de l union européenne grâce à cet esprit d indépendance la suisse qualifiée autrefois d «asile des pauvres d europe» est devenue en peu d années l un des pays les plus prospères du monde la solution des problèmes politiques est et restera l apanage des etats nationaux eux seuls disposent des ressources matérielles personnelles financières mais aussi militaires nécessaires c est bien pour cette raison que l on a assisté ces dernières années à la création d un nombre de nouveaux etats bien supérieur à celui d autres décennies et la majorité d entre eux sont des petits etats l udcs engage pour le cas particulier suisse qui repose sur les cinq piliers de l indépendance du fédéralisme de la démocratie directe de la neutralité permanente et armée et de la subsidiarité veut un etat libéral garantissant de larges libertés et droits démocratiques aux citoyennes et aux citoyens lutte pour la sauvegarde et le renforcement des droits populaires et se bat contre toutes les restrictions antidémocratiques par ex concernant le droit d initiative s oppose aux tentatives de politiques égoïstes et de l administration fédérale d abandonner le cas particulier suisse sous le prétexte de l intégration et de l harmonisation exige une solide «qualité suisse» en politique en économie et dans la société par opposition aux raisonnements de prestige aux fanfaronnades et aux interventions prétentieuses exige des autorités davantage de fermeté face aux attaques d autres etats et d organisations internationales contre notre souveraineté s engage pour la sauvegarde du franc suisse l augmentation des réserves d or nationales et le stockage de ces dernières en suisse veut un etat fédéral performant qui est de loin la meilleure solution pour résoudre des problèmes politiques le fédéralisme a un bel avenir devant lui résultant de la réunion de plusieurs minorités notre etat fédéral serait impensable s il n accordait pas de larges droits fédéralistes aux cantons et aux communes dans une nation issue de la seule volonté de ses habitants le fédéralisme est l unique manière de vivre en communauté seul le fédéralisme garantit aux citoyennes et aux citoyens une participation démocratique optimale dans un espace aux dimensions humaines les décisions centralistes prises sans tenir compte des avis des citoyens déclenchent la résignation la lassitude face à la politique et finalement une mauvaise gestion plus les décisions sont proches des aspirations des citoyens plus la gestion des fonds publics est efficace et raisonnable plus une unité politique est petite plus sa gestion est économique c est pour ces raisons évidentes qu un nombre croissant d hommes et de femmes de divers pays tendent vers plus de fédéralisme et de participation le rasle-bol face aux politiciens dans leur tour d ivoire s intensifie conserver la monnaie l or et la souveraineté fiscale sans une monnaie et une banque d émission banque nationale suisse indépendantes la suisse aurait eu beaucoup plus de mal à maîtriser la crise financière globale débutée en 2008 nombre d étrangers qui craignent pour leurs économies ont transféré leur fortune en suisse pour acheter des francs suisses une preuve de plus que nous sommes bien 12 13

[close]

Comments

no comments yet