Magazine WaMe n°15

 

Embed or link this publication

Description

Magazine d'architecture édité par l'agence Patriarche & Co

Popular Pages


p. 1

#15 When architects Meet engineers Magazine PATRIARCHE&CO Octobre 2015 ITW Pascal MOTTeAU Point devue

[close]

p. 2

2 4 6 8 22 24 SOMMAIRE-EDITO /////////////// Damien Patriarche ID-CARD ///////////////////// Bioaster - Lyon Ediphis - Aix-les-Bains Logements - Chens sur Leman id card . Actualités/ DOSSIER ACTUALITES ///////////////////// LYON UP ! Coup de projecteur We got it ! A ne pas manquer DOSSIER /////////////////////// Le Bien-être au travail ITW. Christine Hatte, Expert Workplace - AOS Point de vue. Damien Patriarche, Directeur général - Patriarche & Co Rencontre avec… Dominique Roullet Revol, PDG - A.Raymond Bien-être à la carte – Conciergeries ZOOM //////////////////////// Zoom Scénographie – Love the context zo om Meltingpot MELTING POT ///////////////// « J’ai rendez-vous avec WaMe » Pascal Motteau Exposition Universelle MILAN – « Microopenspace » DIRECTION Directeur WaMe Damien Patriarche REDACTION Emilie Rollet GRAPHISTES Agence komix.fr PHOTOGRAPHIES Mohsen Ozlati Julien Lanoo Revelateur Studio Ont collaboré à ce numéro : Damien Patriarche Laure Becdelièvre Sarah Clert Jean Loup Patriarche Christine Hatte Dominique Roullet Revol Fabienne Burdin Eric Vilon Pascal Motteau Sylvain Vilcot Sophie Laruicci Marjolaine Devaux Baptiste Veyrat Alexandre Motteau Franz Callon Pauline Servan est le magazine de Patriarche & Co. -  Ce document a été réalisé par Patriarche & Co. Les photos et images présentes dans ce document sont la propriété de Patriarche & Co, de ses partenaires ou de ses clients. toute reproduction sans un accord préalable est donc interdite. - Graphisme komix.fr. - Le magazine est imprimé sur du papier recyclé. - Octobre 2015. octobre 2015 - #15

[close]

p. 3

sommaire /// PATRIARCHE&CO 3 EDITO La modification du rythme de la vie qu’il soit lié à l’évolution de la société ou à l’explosion d’internet et des réseaux a changé de manière profonde la manière de travailler. L’organisation se doit d’être plus flexible et l’entreprise plus attractive. L’aménagement des espaces joue un rôle très important à la fois pour le bien-être des salariés (et donc leur productivité?) mais surtout dans la conduite de l’innovation en favorisant les échanges intra ou inter services. L’Architecte doit toujours avoir en tête qu’il conçoit des bâtiments pour l’Homme en respectant son environnement. C’est tout un contexte global qui doit être pris en compte dans la conception des projets. L’exposition et la conférence «love the context» en cours du 2 au 23 octobre 2015 illustrent comment nous nous «lovons» dans le contexte pour apporter une réponse architecturale à la fois fonctionnelle, innovante, flexible et confortable. Le projet est alors pensé sous 2 angles de vue : • La fonctionnalité, la pérennité patrimonial. et la flexibilité liées à un objectif • L’ergonomie, le parcours, l’expérience, le confort de l’utilisateur. L’intuition de l’équipe d’architecte fondée sur sa grande expérience permet alors d’imaginer des concepts qui marient ces deux piliers du design d’espaces tertiaires. Damien PATRIARCHE Directeur général Patriarche & Co #15 - octobre 2015

[close]

p. 4

id card . Bioaster Lyon, 69 - FRANCE Architecte : Patriarche & Co Maître d’ouvrage : Bioaster Surperficie : 4 912 m² Statut : Livré Métier : Clean concept Le chantier de l’institut de recherche technologique Bioaster a été livré en mai dernier. Ce bâtiment est constitué de 5 niveaux de laboratoires et de bureaux. Le vocabulaire architectural est résolument contemporain, un volume verrier marque la percée dans l’axe de l’avenue Tony Garnier et constitue un symbole du Biopôle. octobre 2015 - #15

[close]

p. 5

Id_card ///// PATRIARCHE&CO 5 Ediphis Aix-les-Bains, 73 - FRANCE Architecte : Patriarche & Co Maître d’ouvrage : Ediphis Superficie : 5 444 m² Livraison : 2015 Label : NF Logement Démarche HQE – Certivéa Prix : Pyramide d’Argent catégorie Innovation 2013 Ce projet de construction mixte s’inscrit dans le cadre d’un profond renouvellement urbain de l’ensemble du quartier d’Aix les Bains. Ce renouvellement s’est appuyé sur la construction du nouveau boulevard reliant le centre ville à l’hippodrome en lui conférant une nouvelle entrée marquée par le bâtiment du Saint Eloi. Ce projet propose deux immeubles de 23 logements chacun et d’un immeuble de bureaux. Les matériaux nobles mis en vêtures sur les bâtiments de logements sont composés avec des éléments verriers importants et confèrent à ce projet un langage architectural résolument contemporain. Logements Chens sur Leman, 74 - FRANCE Architecte : Patriarche & Co Maître d’ouvrage : Priams – SCI Sequoia Superficie : 14 366 m² Livraison : 2015 Label : NF Logement Démarche HQE – Certivéa Métiers : Economie, Energies, Structure, Travaux 186 logements à Chens sur Léman en Haute Savoie, au bord du lac Léman. Cette architecture sobre et contemporaine a pour objectif de s’intégrer dans l’environnement et de donner aux futurs occupants un réel confort et une bonne qualité de vie. La légère courbe dessinée par l’implantation des bâtiments semi collectifs permet à tout un chacun de profiter d’une vue dégagée sans aucun vis-à-vis. #15 - octobre 2015

[close]

p. 6

////////////////// ////////////////////////// ////////////////////////// ////////////////////////// ////////////////// ////////////////////////// ////////////////////////// ////////////////// ////////////////////////// ////////////////////////// ////////////////// ////////////////////////// ///////////////////////////////// /////////////////////// ////////////////////////////////// Actualités Lyon LR8, un nouveau bâtiment pour l’ENS C’est officiel ! Nous venons de remporter le concours pour le bâtiment de recherche LR8 de l’Ecole Normale Supérieure de Lyon, un pôle de compétitivité dans les domaines de la santé et plus particulièrement des maladies infectieuses. Le LR8 se situera dans l’enceinte de l’ENS mais surtout dans le biopôle de Gerland, campus d’innovation technologique à visée biomédicale d’excellence mondiale. Un bâtiment sobre et élégant marqué par une modénature qui reflète les principes constructifs en mettant en valeur des matériaux pérennes et naturels. Le verre et l’inox jouent de brillance et de reflets, un vocabulaire qui rappelle l’architecture industrielle. Le bâtiment se présente comme un parallélépipède posé sur un socle de pierre typique de l’architecture lyonnaise, abritant deux niveaux de laboratoires et de bureaux. Infos + MO : Département du Rhône Surface : 3245 m2 En cours Notre actu en temps réel : évènements, concours gagnés, démarrage de chantiers, nouveaux projets, … pour être au plus près de notre activité ! king existant. Les bâtiments sont conçus avec la norme de réglementation thermique 2012, destinée à limiter la consommation d’énergie. Hauts de quatre étages, ils abriteront l’ensemble des bureaux ainsi que des espaces communs : restaurant d’entreprise de 250 couverts, salles de réunion... Infos + MO : RTE Surface : 19 000 m2 En cours Coup de projecteur “Respirations” par les Editions Archibooks Respirations, c’est un portrait à ciel ouvert, la monographie d’un esprit : « Patriarche & Co ». Cet esprit se promène de projet en projet, de paysage en paysage, se nourrit à travers les individualités et les années. Esprit d’un équipage, esprit d’une aventure entrepreneuriale et architecturale tout à la fois. Mont Saint Aignan Université La réhabilitation du bâtiment Universitaire Blondel touche à sa fin. Dans deux mois environ, les 18000 m2 restructurés proposeront de nouveaux locaux réhabilités comprenant des fonctions d’accueil, d’enseignement, des laboratoires, des amphithéâtres, des salles de réunion, une bibliothèque et plusieurs espaces de convivialité. Livraison à suivre sur notre page facebook. Infos + MO : Rectorat de l’académie de Rouen Surface : 18 000 m2 En cours En vente à partir du 15 octobre à la FNAC, à la librairie ARCHILIB et sur Amazon. Bonne lecture ! Exposition Love the context Dans la lignée de notre monographie, Patriarche & Co propose l’exposition « Love the context » ou comment remettre l’homme au centre de son architecture. On vous attend donc au 49 boulevard de la Villette dans le 10ème arrondissement de Paris, du 02 au 24 octobre 2015. Vous pourrez également découvrir notre livre « Respirations » ainsi que notre Hors Serie Archistorm. Plus d’infos sur notre expo page 22 ! MARTINIQUE - Pôle Universitaire de Santé Non, nous ne choisissons pas nos projets en fonction de la destination! L’agence a récemment remporté le concours pour la création du Pôle Universitaire de Santé de Martinique. Le contexte actuel du Centre Hospitalier Universitaire de Fort-de-France ne permettait plus d’assurer dans de bonnes conditions les études de santé de ses futurs praticiens. L’objet du concours portait donc sur la création d’un pôle regroupant au sein d’un seul et même bâtiment et à proximité immédiate du CHU, la faculté de médecine, l’Institut de Formation en Soins Infirmiers et l’école de Sages-femmes. L’enjeu de ce projet était donc non seulement d’offrir de bonnes conditions de travail et de confort aux étudiants, mais aussi de créer un bâtiment favorisant les rencontres entre les praticiens, les étudiants et les chercheurs dans un environnement de qualité. A suivre. Infos+ MO : Conseil Régional Martinique Lieu : Martinique En cours UP ! Nantes Chantier lancé pour RTE La première pierre du projet a été posée mardi 29 septembre à La Chapelle-sur-Erdre. L’objectif est de répondre à un choix stratégique majeur de RTE (Réseau de Transport d’Electricité, filiale de EDF) et du Comité de Régulation de l’Energie, ayant pour vocation de regrouper sur un même site toutes les activités RTE OUEST se situant à Nantes. Conçu en conception-réalisation par Bouygues Bâtiment Grand Ouest, mandataire du groupement qui comprend aussi Bouygues Energies et Services, le cabinet Patriarche & Co et le cuisiniste Spooms, le projet consiste en la construction de deux bâtiments supplémentaires sur le site de Gesvr’in, positionnés à côté du bâtiment actuel, au niveau du paroctobre 2015 - #15 Hors Série Archistorm Pour en savoir un peu plus sur notre équipe, notre philosophie, nos projets… le Hors Serie #15 du magazine archiSTORM est entièrement dédié à notre agence ! N’hésitez pas à vous le procurer dans les kiosques ou directement en ligne sur : archistorm.com

[close]

p. 7

Actualités // PATRIARCHE&CO 7 We got it ! Renaison - STEP La STEP de Renaison a été livrée cet été. L’enjeu majeur pour ce projet était de réussir la symbiose entre l’architecture, la technique et le paysage. En effet, le bâtiment malgré son gabarit important, ne devait pas s’imposer dans le paysage mais en devenir un élément immuable. Le projet prévoyait la création d’une usine de traitement d’eau potable, la création d’un atelier, de locaux d’exploitation attenant à l’usine, la restructuration et rénovation de locaux existants et le réaménagement en locaux de service et locaux techniques. Siège social Cultura Lieu : Merignac MO : CFA Atlantique Bordeaux Superficie : parcelle de 2 ha – projet de 6000 m² de SDP + un silo de 202 places. Mision : Création du siège social de la marque Cultura, loisirs culturels et créatifs en France. Campus Universitaire SHS MOE : Patriarche & Co (Architecte), Fayat Bâtiment (Mandataire), Véritas (AMO, Contrôle), Beterem (SSI), SETEF (VRD, Acoustique), Solus3 (Scénique) Montage : PPP (Fayat + Cofely Axima) Lieu : Saint Martin d’hères. Superficie : 18 000 m2 Mission : réhabilitation et création de locaux pour l’université Quartier Aguilera Lieu: Biarritz MO : Ville de Biarritz Superficie : 9 ha Mission : Etude de programmation urbaine d’un nouveau quartier sportif et résidentiel sur le plateau sportif d’Aguilera Progamme : 360 logements, une piscine olympique, des terrains de tennis couverts, des bureaux et salles sportives parking public de 550 places en sous sol. Pavillon de innovation Michelin MO : Michelin Lieu : Clermont Ferrand Superficie : 430 m2 Mission : Scénographie du showroom du pavillon de l’innovation et assistance à maîtrise d’ouvrage. A ne pas manquer ! SIMI Pour la 5ème année… on ne change rien ! Patriarche & Co sera sur son stand E108 au 2ème étage du 02 au 04 décembre prochain. Venez rencontrer notre équipe au Palais des congrès, porte Maillot. Pour tous les étudiants qui nous suivent, nous vous invitons à participer à ce concours d’architecture et design sur l’hébergement des personnes sans logement, organisé par la fondation des amis de médecins du monde. 1ère phase à rendre avant le 30 Octobre. On compte sur vous ! Plus d’infos ici : fondation.medecinsdumonde.org Concours Architecture et Design Ou rendez-vous sur www.wame.fr Flashez-moi pour découvrir toutes les actualités f facebook.com/patriarcheandco #15 - octobre 2015 Rendez-vous sur

[close]

p. 8

DOSSIER Le Bien-être au travail octobre 2015 - #15

[close]

p. 9

Dossier ///// PATRIARCHE&CO 9 En quête de fonctionnalités et de performances toujours plus élevées, pour répondre à des exigences sans cesse croissantes, l’immeuble de bureaux est une typologie architecturale qui a beaucoup évolué ces dernières décennies. Cette évolution a suivi les nouveaux modes de travail, les nouvelles technologies de l’information, les nouveaux outils... Mais les architectures de progrès sont celles qui pour nous, auront de surcroit intégré la notion, moins facilement quantifiable, du bien être de ses utilisateurs. Le bien être de l’utilisateur passe donc par le bien être du bâtiment proprement dit. Notre défi consiste à démentir l’idée qu’un bâtiment de bureaux devient complètement obsolète au bout de trente ou quarante ans. Nous préférons miser sur la polyvalence, la mutation, l’adaptation, la flexibilité… seuls critères permettant d’assurer le bien être pérenne et sans cesse recalé sur les exigences de l’instant. Un bâtiment trop en avance sur des usages en cours risque autant le rejet que le bâtiment «has been» ! Nous pensons que les critères de souplesse et de modularité des espaces comptent pour beaucoup dans une notion de confort d’usage qui s’inscrirait dans le long terme. Une Architecture durable est une Architecture dont la constitution initiale sera capable d’autoriser et de favoriser la mutation que ce soit dans les aménagements intérieurs ou dans les éléments techniques servant au confort thermique par exemple... En plaçant l’homme comme usager principal de l’architecture, il y a forcément un besoin de dépasser l’idée de l’architecture objet au profit de l’architecture contextuelle dans son paysage, dans ses connexions et dans ses usages. L’usage devient aussi important que l’image. Une image qui sera d’ailleurs d’autant plus belle qu’elle transmettra la pertinence de l’ouvrage. Nous devons concevoir des lieux probables et attendus mais sans oublier de penser à des espaces improbables ou inattendus comme des espaces forums, des canapés, des espaces partagés à l’image d’une place publique dans une ville... Ces lieux hors normes influant sur la convivialité et la transversalité des échanges sont plus utiles qu’ils n’y paraissent pour le bien être de ce que les Anglo-Saxons appellent, les Citizen offices. Jean Loup Patriarche Architecte Urbaniste Patriarche & Co ITW Con cier gerie House-Boat 6 RE BIEN-ÊT E T R A C A ÀL Point devue Rencontre avec #15 - octobre 2015

[close]

p. 10

ITW Vivre une nouvelle working experience Decathlon -LILLE octobre 2015 - #15

[close]

p. 11

Dossier ///// PATRIARCHE&CO 11 ITW Christine Hatte, Expert Workplace COLLIER INTERNATIONAL W : Pouvez-vous m’expliquer votre métier et vos objectifs ? CH : A l’heure actuelle le monde du travail vit non pas une évolution mais une Révolution. Notre métier chez COLLIERS INTERNATIONAL consiste à concevoir des environnements de travail pour aujourd’hui et demain qui prennent en compte de nombreux paramètres : les évolutions sociétales, l’arrivée des nouvelles générations, le nomadisme, le télétravail. Nous avons également pour mission d’y intégrer les nouvelles technologies et d’adresser le confort des collaborateurs. W : Dans votre travail, est-il difficile de convaincre la maîtrise d’ouvrage d’orienter son projet vers les attentes et besoins des salariés ? Ou au contraire, est ce une demande de leur part ? CH : Non de plus en plus les entreprises sont soucieuses d’offrir aux salariés un cadre de travail adapté et sont convaincues d’obtenir une meilleure adhésion par la coconstruction avec les salariés. De nos jours attractivité, rétention des talents sont une des dimensions des nouveaux environnements de travail. W : Pouvez vous me définir selon vous à quoi correspond le bien être au travail ? Quels sont les points importants ? CH : En premier lieu il passe par la reconnaissance, l’autonomie, ensuite par une diversité d’espace permettant de réaliser les tâches quotidiennes nécessaires efficacement (échanges, isolement, réunion, innovation, détente…). Patriarche & Co - Le Bourget du lac W : La mise en place d’espaces performants au sein d’un bâtiment tertiaire passe-t’elle forcément par des agencements multifonctions ? CH : Oui nécessairement mais ils doivent être efficacement dimensionnés en termes de taille, quantité, position pour la gestion des flux, en fonction des entreprises et des organisations. Ils ne sont pas une « recette miracle » et doivent correspondre à un besoin. W : Quel est le rôle de l’architecte dans cette démarche ? CH : Ecouter comprendre, être force de proposition, être capable d’accompagner les clients dans ces nombreux changements qui peuvent être vécus comme déstabilisant pour les collaborateurs. le monde du travail vit non pas une évolution mais une Révolution. Genzyme - Lyon #15 - octobre 2015

[close]

p. 12

Point devue Damien Patriarche 36 ans Directeur général octobre 2015 - #15

[close]

p. 13

Dossier ///// PATRIARCHE&CO 13 WaMe : La manière de concevoir les espaces de travail a beaucoup évolué ces dernières années. Comment l’expliquez vous ? Damien Patriarche : « Tout cela suit un premier mouvement qui avait été le passage du bureau fermé à l’open space. Un mouvement encouragé par les architectes qui y voyait une manière de créer des volumes plus confortables et initiés par les directions administratives par volonté de densifier les espaces et faire baisser le nombre de mètres carrés par personne. Il en résulte un certain inconfort. Les inconvénients on commencé à surpasser les avantages. Aujourd’hui, on ne voit plus l’open space comme un moyen de réduire les espaces mais bien comme un lieu qui permet de facilter le travail collaboratif. On est passé d’un poste de travail qui représentait 70% de la surface dédié à une personne à aujourd’hui seulement 40%. Sur 20m2 en moyenne, le poste de travail ne fait plus que 8m2. Tout le reste est donné à des espaces partagés. C’est donc une nouvelle rupture… C’est l’open space 2.0. Pour améliorer ces open spaces et aller contre leurs inconvénients, on cherche à recréer une ambiance “comme à la maison”, des espaces où l’on se sentirait comme chez soi. S’élogner de l’uniformité et de la froideur des bureaux» Un autre point important dans cette nouvelle façon de penser l’open space, c’est de favoriser les réunions impromptues entre les gens. Si chacun reste derrière son poste de travail avec la photo de sa femme, de son chien et ses bibelots, sans bouger de la journée, sans savoir ce qu’il se passe dans l’entreprise… on perd forcément notre capacité d’innovation, de créativité et de connaissances en général. Ces rencontres doivent avoir lieu à l’intérieur des services et entre services. Il y a l’échelle du cluster de 8, 10, 12, 20 suivant les entreprises et leurs besoins mais il y a aussi tous ces lieux où les gens peuvent se rencontrer entres différents services et qui doivent faciliter le travail. Par exemple, un large escalier ouvert ! On aura envie de le prendre, et on croisera plus facilement nos collègues que dans un ascenseur… W : Comment cela se traduit-il au niveau agencement ? DP : « C’est assez simple : en créant une diversité d’espaces. Travailler dans différents endroits pour différentes choses : parfois debout, parfois assis dans son canapé, seul ou en groupe, autour d’un café… L’architecte doit le prendre en compte dans la manière de concevoir les open space : penser à l’utilisateur et à la manière dont il va vivre sa journée. House-Boat 5 #15 - octobre 2015

[close]

p. 14

W : Que faut il retenir de tout ça ? DP : « Ce qui est important, c’est qu’on a besoin de l’inutile. L’inutile est utile car cet inutile permet de faire travailler les gens ensemble. Jusqu’à présent il était facile de ranger les espaces dans un tableau excel, chaque service, chaque bureau étant bien délimité. Aujourd’hui tout ça s’entremêle, les barrières n’existent plus, nous avons parfois du mal à savoir de quelle couleur colorier des zones sur nos plans, elle se superposent les unes, les autres… on ne peut plus vraiment leur donner un nom et ce n’est pas le but. A l’agence, nous avons un lieu de vie avec un baby foot, une cuisine tenue par un chef, des instruments de musique, des canapés, des espaces de réunion. Si nous avions proposé ça à un client il y a 15 ans, nous serions passés pour des fous ! » prochaines années de pleins de manières différentes. Il est donc nécessaire de créer des espaces qui certes répondent aux besoins actuels mais qui vont devoir évoluer et se modifier facilement au gré de la vie du bâtiment car l’utilisateur fera évoluer sa manière de travailler. Il faut pouvoir transformer n’importe quel lieu pour n‘importe quel usage. » W : Le coût de ces changements est-il conséquent ? « Tout dépend ! Si on compare ces nouvelles façons de travailler à une salle lugubre où tout le monde travaille en rang d’oignions… oui c’est plus cher. Par contre, si on compare au bureau fermé qui était le modèle de départ, le coût n’est pas plus élevé car la surface utilisée pour des bureaux fermés est remplacée par des surfaces communes partagées pour des services. Mais c’est comme dans tout projet… Pour un bon projet, il faut certes un bon architecte mais il faut aussi un bon maître d’ouvrage qui soit convaincu (ou qui se laisse convaincre). Il faut avoir assez de confiance pour aller dans cette direction et comprendre les “gains” associés à faire valoir pour les entreprises qui vont occuper les futurs locaux. » W : Comment prenez vous en compte ces nouveaux services dans votre travail d’architecte ? DP : « Nous apportons une très grande flexibilité dans tous nos projets. Les bureaux ont énormément changé dans les 25 dernières années, c’est un fait. Mais ils vont de nouveau être amenés à changer dans les 10 ‘ ‘ A l’agence, nous avons un lieu de vie avec un baby foot, une cuisine tenue par un chef, des instruments de musique, des canapés, des espaces de réunion.’’ Projet Privé octobre 2015 - #15

[close]

p. 15

Dossier ///// PATRIARCHE&CO 15 Taxiway #15 - octobre 2015

[close]

Comments

no comments yet