Par chemins, du Collectif des Allumés de la Plume

 

Embed or link this publication

Description

Une compilation de textes sur la mémoire, les traces et la transmission

Popular Pages


p. 1

6b__XVg\Y WXf 4__h`€f WX_TC_h`X N I M H E C R A 0 S , EXVhX\_WXThgXhe X f >YUb!:fUb€c]g6fci]``UfX J]j]UbY7Uf`]Yf 7UmYhUbU7Uff]Šb =jUbXYJ]``YbYijY =gUVY``Y8YJf]YbXh HUaUfU:fibnU 7]bXm9aaUbiY``Y>UXch AUfW@UVYYi Gc UHU\Uf RTT`^aRX_~VdUV 5aUmUAUbg]hc VeUV8YVcfUH]``YaUbg

[close]

p. 2

6b__XVg\Y WXf 4__h`€f WX_TC_h`X N I HEM C R A 0 S , EXVhX\_WXThgXhe X f >YUb!:fUb€c]g6fci]``UfX J]j]UbY7Uf`]Yf 7UmYhUbU7Uff]Šb =jUbXYJ]``YbYijY =gUVY``Y8YJf]YbXh HUaUfU:fibnU 7]bXm9aaUbiY``Y>UXch AUfW@UVYYi Gc UHU\Uf RTT`^aRX_~VdUV 5aUmUAUbg]hc VeUV8YVcfUH]``YaUbg C†w}{GC

[close]

p. 3

6b__XVg\Y WXf 4__h`€f WX_TC_h`X 3CRIPT A ,INEA 1UELQUESMOTSSUR3CRIPTA,INEA ,ACOMPILATIONDETEXTES0ARCHEMINSAÏTÏRÏALISÏEDANSLECADRE DELAISBL3CRIPTA,INEA 3CRIPTA,INEASEVEUTUNRÏSEAU UNSOUTIENETUNPORTE VOIXPOUR TOUTESLESINITIATIVESCOLLECTIVESDÏCRITUREÌBUTSOCIO ARTISTIQUE EN"ELGIQUEETDANSLEMONDE#ESINITIATIVESPEUVENTSEDÏCLINER DANS DIFFÏRENTES EXPRESSIONS LINGUISTIQUES FRAN AIS #OLLECTIFS DÏCRITS PORTUGAIS #OLETIVOS DE ESCRITA ESPAGNOL #OLECTIVOS DE ESCRITOS NÏERLANDAIS 3CHRIJVERSGEMEENSCHAPPEN ANGLAIS 7RITING#OLLECTIVES  #HAQUE #OLLECTIF DÏCRITS RASSEMBLE UN GROUPE DÏCRIVANT E S RECONNU E S OU NON DÏSIREUX DE RÏm ÏCHIR ENSEMBLE SUR LE MONDE QUI LES ENTOURE #E GROUPE CHOISIT UN THÒME DE SOCIÏTÏ QUE CHACUN E ÏCLAIRE DUN TEXTE LITTÏRAIRE POUR ABOUTIR Ì UNE PUBLICATION COLLECTIVE OUTIL DE SENSIBILISATION ET DINTERPELLATION CITOYENNE ET MÐME POLITIQUE AU SENS LARGE DU TERME SUR LA QUESTIONTRAITÏEPARLE#OLLECTIFDÏCRITS5NEFOISLOBJECTIFATTEINT LE #OLLECTIF DÏCRITS PEUT ACCUEILLIR DE NOUVEAUX ET NOUVELLES PARTICIPANT E SETDÏMARRERUNNOUVEAUPROJETDÏCRITURE ,ES #OLLECTIFS DÏCRITS SONT NOMADES ET SE RÏUNISSENT DANS DES ESPACESSEMI PUBLICSCENTRECULTUREL ASSOCIATION BIBLIOTHÒQUE )LSAGITENEFFET POURLE#OLLECTIFDÏCRITSETSESLECTEURS DÏLARGIR LES HORIZONS ET GLOBALEMENT DE RENFORCER LE TISSU SOCIOCULTUREL DUNERÏGIONOUDUNQUARTIER DANSUNELOGIQUENONMARCHANDE ,ES#OLLECTIFSDÏCRITSSEVEULENTACCESSIBLESÌCEUXETÌCELLESQUI VEULENTSTIMULERETDÏVELOPPERLEURPLUMEAUTRAVERSDUNPROJET COLLECTIF ET CITOYEN DANS UN ESPRIT DE VOLONTARIAT ET DENTRAIDE ¥#OLLECTIFSDÏCRITS $ROITSDUTILISATION 0ARCHEMINSDU#OLLECTIFDES!LLUMÏSDELA0LUMEESTPRODUIT PAR3CRIPTA,INEAAISBLETMISÌDISPOSITION SELONLESTERMESDELALICENCE#REATIVE#OMMONS"ELGIQUE !TTRIBUTIONn0ASDUTILISATIONCOMMERCIALEn0ASDEMODIFICATION ;TEXTECOMPLETSURHTTPCREATIVECOMMONSORGLICENSESBY NC NDFR= 3CRIPTA,INEA  WWWSCRIPTALINEAORG .ªDENTREPRISE"%20-"RUXELLES %DITRICERESPONSABLE)SABELLE$E6RIENDT 3IÒGESOCIAL!VENUEDE-ONTE #ARLO " "RUXELLES"ELGIQUE %NVIEDEREJOINDREUN#OLLECTIFDÏCRITS #ONTACTEZ NOUSVIANOTRESITE WWWCOLLECTIFSDECRITSORG C†w}{HC C†w}{IC

[close]

p. 4

6b__XVg\Y WXf4__h`€f WX_TC_h`X #HAQUEÏCRIVANT EYESTRECONNU ECOMMEEXPERT E ÌPARTIRDE SONÏCRITUREETDESALECTURE ETSINSCRITDANSUNERELATIONDÏGAL EÌÏGAL EAVECLESAUTRESMEMBRESDU#OLLECTIFDÏCRITS OUVERT E AUXEXPERTISESMULTIPLESETDIVERSES #HAQUEANNÏE LES#OLLECTIFSDÏCRITSDUNEMÐMERÏGIONOUDUN PAYSSERENCONTRENTPOURDÏCOUVRIRLEURSSPÏCIlCITÏSETRECONNAÔTRE DANSLESAUTRESPARCOURSDÏCRITUREUNEAPPROCHESIMILAIRE #ETTEDÏMARCHE DÏVELOPPÏEAUNIVEAULOCAL VISEDONCÌRENFORCER LESLIENSENTREINDIVIDUS ASSOCIATIONSÌBUTSOCIALETORGANISMES CULTURELSETARTISTIQUES DANSUNEPERSPECTIVECITOYENNEQUIFAVORISE LEVIVRE ENSEMBLE LESPRITCRITIQUEETLACRÏATIONLITTÏRAIRE )SABELLE$E6RIENDT 0RÏSIDENTEDEL!)3",3CRIPTA,INEA 1UELQUESMOTSSURLE#OLLECTIFDES!LLUMÏSDELA0LUME ,E #OLLECTIF DES !LLUMÏS DE LA 0LUME #!0 EST NÏ Ì "RUXELLES UN SOIRDENEIGEETDHIVERENETAPUBLIÏÌCEJOURTROISRECUEILS DETEXTES#OURTSCIRCUITS ,AVILLESEN VISAGE ET-ONDES SOUTERRAINS ÌLIRESURLESITEWWWCOLLECTIFSDECRITSORG #ETTEQUATRIÒMEÏDITIONDU#!0RASSEMBLEUNEDIZAINEDÏCRIVANT E S BÊTISSEURS DU RÏEL ET DE LIMAGINAIRE QUI ONT CONSTRUIT ET PARTAGÏ LEURS UNIVERS POUR ABOUTIR AUX CRÏATIONS COMPILÏES DANS CERECUEIL ,ESLIEUXQUIONTACCUEILLILE#!0SONTBRIÒVEMENTPRÏSENTÏSENFIN DEPUBLICATION 0AR CHEMINS A FAIT LOBJET DUNE LECTURE PUBLIQUE LE  SEPTEMBRE AU#ENTRECULTUREL*ACQUES&RANCK"RUXELLES 3AINT 'ILLES ETA REJOINTLESAUTRESCOMPILATIONSDU#!0SURLATOILE *EAN &RAN OIS"ROUILLARD 6IVIANE#ARLIER #AYETANA#ARRIØN )VANDE6ILLENEUVE )SABELLE$E6RIENDT 4AMARA&RUNZA #INDY%MMANUELLE*ADOT -ARC,ABEEU 3OlA4AHAR !MAYA-ANSITOET$EBORA4ILLEMANS -EMBRESDU#OLLECTIFDES!LLUMÏSDELA0LUME C†w}{JC C†w}{KC

[close]

p. 5

6b__XVg\Y WXf 4__h`€f WX_TC_h`X %DITORIAL 4A BLED ESM A T IÃRES 0OURSYRETROUVER P P P P P P P P P P P P P 2UEDEL5NIVERSITÏ )VANDE6ILLENEUVE ,ESBLESSURESFERTILES 6IVIANE#ARLIER 2ÏSONANCE #INDY%MMANUELLE*ADOT ,APORTESEREFERME -ARC,ABEEU ,EJARDINDESESPÏRANCES 4AMARA&RUNZA ¥#OLLECTIFSDÏCRITS "RIDESDEMÏMOIRE *EAN &RAN OIS"ROUILLARD %XILLL #AYETANA#ARRIØN i5NRÐVEw 3OFIA4AHAR ³QUINOXE )SABELLE$E6RIENDT ,ESAUTEUR E S ,ESLIEUXTRAVERSÏS 2EMERCIEMENTS C†w}{LC C†w}{MC

[close]

p. 6

6b__XVg\Y WXf 4__h`€f WX_TC_h`X 4ICTACTIQUETIQUETAC 4ICTACTIQUETIQUETAC ,ETEMPSQUIPASSE %TNEREVIENTPAS %TTICETTAC %TTIQUETIQUETAC %D IT O 0EUT ÐTRE CONNAISSEZ VOUS CETTE COMPTINE ENFANTINE %H OUI LE TEMPSPASSE TANTÙTDEMANIÒRELÏGÒREETFUGACE TANTÙTAVECPEINE LAISSANT EN NOUS DES CICATRICES PROFONDESx )L EST AUSSI TEMPS Ì VENIR TAILLÏDANSDESRÐVESETDESUTOPIES ,E TEMPS PASSE CERTES MAIS CgEST AVANT TOUT COMMENT NOUS LgAVONS VÏCU LES TRACES QUE NOUS EN GARDONS ET LA MÏMOIRE QUE NOUS TRANSMETTONS QUI FAIT DE NOUS CE QUE NOUS SOMMES CE QUE NOUSDEVENONS ,E #OLLECTIF DES !LLUMÏS DE LA 0LUME VOUS PROPOSE DE SUIVRE SON NOUVEAU PARCOURS AU FIL DES PAGES DE CETTE COMPILATION #HAQUE TEXTE TEL UN PETIT CAILLOU SEMÏ SUR LES CHEMINS DU TEMPS VÏCU OU IMAGINÏ NOUS TRANSPORTE VERS DES LIEUX DES PERSONNES DES ÏVÏNEMENTSSUBISOUPROVOQUÏS#ESTEXTESFA ONNENTUNEMÏMOIRE COLLECTIVEQUINOUSÏLOIGNEDELARÏALITÏ ÌDESDEGRÏSDIVERS$ECES STRATESDETEMPS TEINTÏESDANNÏES DEJOURSETDHEURES JAILLISSENT PARFOISQUELQUESCRISTAUX ÌLAFOISPRÏCIEUXETTRANCHANTS #gESTÌLADÏCOUVERTEDEQUELQUESFACETTESDECESCRISTAUXDETEMPS QUELE#!0VOUSINVITEÌPRÏSENTÌPARCOURIRDESCHEMINSAUFILDES TEXTES "ONNELECTURE ,E#OLLECTIFDES!LLUMÏSDELA0LUME C†w}{NC C†w}{OC

[close]

p. 7

6b__XVg\Y WXf 4__h`€f WX_TC_h`X ) VA ND E6 ILLENEUVE 2UEDEL5NIVERSITÏ ,ARUEDEL5NIVERSITÏTROUVEVITESAPLACEDANSNOSCONVERSATIONS FAMILIÒRES %LLE MONTE OU DESCEND LE LONG DE SES DEUX CENTS NUMÏROS %LLE NOUS RAMÒNE SANS CESSE Ì NOTRE MÏMORABLE  NOTRE NUMÏRO DORIGINE Ì LA MESURE DE NOTRE BONHEUR RETROUVÏ /N LA CONSIDÒRE PARMI LES PLUS LONGUES RUES DE 0ARIS ! FORCE DE MÏMORISER SON NOM DES YEUX NOUS LE RECONNAISSONS AU PREMIER COUP D“IL JETÏ SUR LA PLAQUE *AIMAIS SON CADRE VERT ET SON FOND BLEU QUON RETROUVE DANS TOUTES LES RUES ,ES PLAQUES SONT BELLES ELLES SE RESSEMBLENTx #EST 0ARIS QUI PARLE 0ARIS QUI EST LÌ )L Y A DES PARTIES DE LA RUE QUE VOUS CONNAISSEZ TANT DE FOIS VOUS Y ÐTES PASSÏS )L Y EN A DAUTRES MOINS CONNUES MOINS FAMILIÒRES *AIMETANT0ARIS SPÏCIALEMENTCE0ARISANCIENDEMONENFANCE ¥#OLLECTIFSDÏCRITS i2UE DE L5NIVERSITÏw LA SIMPLE EXPRESSION TROUVE VITE SA PLACE NATURELLE DANS NOTRE LANGAGE %LLE REPRÏSENTE NOTRE MAISON DE FAMILLE Oá IL FAIT SI BON VIVRE SARRÐTER ET SE RETROUVER ,A RUE EST DEVENUE UN MEMBRE DE NOTRE FAMILLE %LLECHANGEETCEPENDANTDEMEURELAMÐME,ARUENOUSCONDUIT LE PLUS SOUVENT AU *ARDIN DES 4UILERIES Oá LE BALLON TROUVE PLUS GRAND ESPACE POUR SENVOLER *AIME TANT JOUER AU BALLON *E SUIS FASCINÏ DE LE VOIR REBONDIR ENCORE ET ENCOREx %TENSUITE DEPOUVOIRSHOOTERDEDANSSANSTOMBER *AVAISTELLEMENTDEPLAISIRQUE MALGRÏLINTERDICTIONDEMESPARENTS JECONTINUAISDANSMACHAMBRExETMECASSAISLAFIGURECONTRELE RADIATEUR£AMEFAITENCORESOURIREAUJOURDHUIxDAVOIRDÏSOBÏI ÌMESPARENTS ! LÊGE DE SEPT ANS MON PÒRE MEMMÒNE Ì LA PISCINE )L VEUT ME CONFIER AUMAÔTRE NAGEURPOURQUILMEFASSEDÏCOUVRIRLEAUETSESBIENFAITS !LIDÏEQUELEMAÔTRE NAGEURSÏLOIGNEDEMOI MELÊCHE JEFRISSONNE DUNE TERREUR EXTRÐME -ON PÒRE SE DOUTE T IL DE QUELQUE CHOSE #EST VRAI QUILS SONT INNOMBRABLES LES BIENFAITS DE LEAU ET SES MIRACLES LEAU DÏTEND LEAU RELAXE LIBÒRE RÏGÏNÒREx #ELA FAIT BEAUCOUP DE BIEN Ì MA PERSONNE TOUT ENTIÒRE C†w}{GFC C†w}{GGC

[close]

p. 8

-AIS AU DÏBUT JÏTAIS TERRORISÏ Ì LIDÏE DE ME NOYER 0LUSTARD TOUTENTIERDANSLEAU MONCORPSESTÌLAFÐTEDUNBIEN ÐTRE #ETTE TERREUR DE ME NOYER JE LA REVIS AUJOURDHUI Ì  ANS DANS UN TOURNANT IMPORTANT DE MA VIE *AI Dß QUITTER LE LIEU Oá JAI VÏCU  ANS *E NAI PAS ENCORE DÏPOSÏ MES VALISESx PAS ENCORE COMMENCÏÌMESURERLESBIENFAITSDELAVIEQUEJEQUITTE NIDECELLE QUEJADOPTExJAIPEURDENEPASYARRIVERxMEREPLONGERRUEDE L5NIVERSITÏETÏCRIREMESSOUVENIRSMAPAISE !PRÒS LEUR MARIAGE MES PARENTS SINSTALLENT AU E ÏTAGE DE LIMMEUBLE APPARTENANT Ì LONCLE *EAN QUI SERA PLUS TARD MON PARRAIN *ADMIRE LESCALIER ET SA GRÊCE QUI TOURNE AUTOUR DE LA CAGE DE LASCENSEUR,ARAMPESUITFIDÒLEMENTLEMOUVEMENTAVECSOUPLESSE *AI PLAISIR Ì MONTER OU DESCENDRE LESCALIER GRÊCE Ì CETTE RAMPE QUI ME CONDUIT ET ME SOUTIENT JUSQUÌ NOTRE APPARTEMENT -ON KINÏ MAPPREND Ì LE MONTER ET Ì LE DESCENDRE 'RADATION OU DÏGRADATIONx /N DEVINE CELUI QUI ARRIVE Ì SA MANIÒRE DE GLISSER LA CLÏ DANS LA SERRURE ET DE POUSSER LA PORTE 0APA A LE GESTE PLUS FERME ET DÏCIDÏ TANDIS QUE MAMAN LOGE LA CLÏ AVEC PLUS DHÏSITATION ET DE SOUPLESSE -ADEMOISELLE4ROYON SURNOMMÏE9ON9ON AIDEMAMANÌVEILLER SURLESENFANTS#ESURNOMSIMPOSEDELUI MÐME9ON9ONESTDE TOUTESNOSNAISSANCES%LLEACCOMPAGNELESTROISGAR ONS-AMAN LUIESTTRÒSATTENTIVE ELLENECRAINTPASDELUIDEMANDERCONSEIL%LLE LAIDEÌACCUEILLIRSESNOUVEAUXENFANTS 0ACA REPRÏSENTE BEAUCOUP PLUS QUUNE BONNE CUISINIÒRE %LLE SECONDE NOTRE MÒRE %LLE EST LÌ DEPUIS TOUJOURS 0ACA DIMINUTIF DE &RANCESCA ME PARLE NATURELLEMENT ESPAGNOL !VEC LE TEMPS JEFINISPARLACOMPRENDRESANSEFFORT%LLEFAITDESOMELETTESAUX POMMESDETERRE SOUVENTLEVENDREDI%LLEREPASSEENFINDAPRÒS MIDI EN ÏCOUTANT DES CHANSONS ESPAGNOLES 3UR LE VIEIL APPAREIL GRAMOPHONE LESDISQUESCRAQUENTTOUJOURS*AIAPPRISÌREPASSER UNECHEMISEAPRÒSAVOIRREGARDÏ0ACAPENDANTDESHEURES 3INOUSVOULONSCHANGERDEDISQUE ILNOUSSUFFITDEDESCENDRELA RUEDEL5NIVERSITÏ REMONTERLARUEDE6ILLERXELETREJOINDRELEGRAND MAGASINDU0IGEON6OYAGEUR AUCOINDUBOULEVARD3AINT 'ERMAIN #EMAGASINESTUNVÏRITABLEPARADISDESAMATEURSDEMUSIQUE)L Y A LÌ UNE INNOMBRABLE QUANTITÏ DE DISQUES  ET  TOURS AINSI QUEDESAPPAREILSVARIÏS,E0IGEON6OYAGEURREPRÏSENTEUNEÏTAPE DANSNOSPROMENADES#ESTUNBEAUMAGASINQUIDONNETOUJOURS CEDÏSIRDEFLÊNERENTRELESRAYONSPENDANTDESHEURESx $AMIEN LE MARI DE 0ACA EST UN HOMME Ì TOUT FAIRE PEINDRE UNE PIÒCE INSTALLER DU CARRELAGEx CEST UN AUTODIDACTE -ÐME SIL COUPE LE CUIR DE TRAVERS MÐME SIL EST SOURD IL AIME VOLONTIERS CHANTER QUAND IL EST SUR SON ÏCHELLE )L FUME DES 'AULOISES )L OUBLIE SOUVENT SES CIGARETTES AU COIN DU CENDRIER#ELLES CISECONSUMENTDELLES MÐMESETDISPARAISSENT $ANSLACUISINE LAMAITRESSEDEMAISONESTTOUJOURSPRÐTEÌVOUS FAIREPLAISIR ÌVOUSOFFRIRUNCAFÏ VOUSPROPOSERUNCHOCOLATOUÌ DRESSERLANAPPEPOURVOUSINVITERÌTABLE ÌPARTAGERDUPLUSSIMPLE REPAS AUPLUSÏLABORÏ #EST-AMAN CETTEJEUNESSEÏTERNELLEAUC“URSURLAMAIN PLEINE DE GOßT DORIGINALITÏ ET DE SURPRISE ! MES YEUX DENFANT LA PLUS BELLEFEMME#OMMEJELAIMAISx#OMMEJELAIME )LPASSETANTDEMONDEDANSLACUISINEDELARUEDEL5NIVERSITÏ$ES AMISPRÐTRESSESONTHABITUÏSÌNOUSRENDREVISITE,ESCONVERSATIONS SANIMENTSOUVENTAPRÒSMINUIT SURTOUTETSURRIEN MAISTOUJOURS DE PLUS EN PLUS INTÏRESSANTESx ,E 0ÒRE 2OBERTI EST SI HEUREUX IL NOUSCOMMUNIQUESAJOIE .OUSSOMMESTROISENFANTS)VANLAÔNÏ !MAURYET PLUSTARD %VRARD -AMAN EST PROCHE D!MAURY TANDIS QUE 0APA SE RAPPROCHE D%VRARDx -OI JE SUIS AU MILIEUx PAS DANS LORDRE DAÔNESSE MAISDANSLAFFECTION*AIMEBEAUCOUPMONPÒRE MAMÒREETMES FRÒRES C†w}{GH C C†w}{GI C

[close]

p. 9

1UAND JE JOUE AVEC MES FRÒRES ET QUE MALHEUREUSEMENT NOUS CASSONSUNOBJET MAMÒREESTFURIEUSE !DIX HUITHEURESTRENTESEPRÏSENTECHAQUEJOURLHEUREDUBAIN 1UIYRESTERALEDERNIER.OUSNOUSDISPUTIONSSOUVENT!UPREMIER DYPLONGER!USECOND DENSORTIRLEDERNIER -AMANHABILLESESDEUXGAR ONSDELAMÐMEMANIÒRE ÌLANGLAISE 4OUS LES DEUX PORTENT UNE MÐME CHEMISE BLANCHE ET UNE CULOTTE LONGUE GRISE ILS SONT DIFFÏRENTS ET ILS SE RESSEMBLENTx )LS SE MONTRENTAVECÏLÏGANCE -ON PÒRE SINTÏRESSE BEAUCOUP Ì LA RECHERCHE EN PHYSIQUE ET SUR LES LASERS )L LIT BEAUCOUP *E LÏCOUTE AVEC PASSION *APPRÏCIE BEAUCOUP LINTELLIGENCE DE CET ÏMINENT OFFICIER DE MARINE )L SEST FAIT REMARQUER PAR SON COURAGE PENDANT LA GUERRE D)NDOCHINE )L ESSAYE DE MINTÏRESSER Ì LA CULTURE Ì LA VIE )L VOUDRAIT QUE JAPPRENNE LE CHINOIS POUR FAIRE TRAVAILLER MON ESPRIT )L Y A DE SUPERBESBIBLIOTHÒQUESAUTOURDESONESPACE)LYAMASSELESLIVRES QUILAACCUMULÏSAUFILDELAVIE)LAPPRÏCIESPÏCIALEMENTLESATLAS ETLEURSCARTESDUMONDE)LAIMELAMERETJOUEAUBILBOQUET "IBLIOTHÒQUEx %SPACEx &IL DE LA VIEx #ARTEx 0APAx -AMANx $AMIENx0ACAx0IGEON6OYAGEURx9ON9ONx0ISCINEx"ALLONx %SCALIERx2UEDEL5NIVERSITÏx0ARISxVOUSMAVEZENGENDRÏ C†w}{GJ C C†w}{GK C

[close]

p. 10

6b__XVg\Y WXf 4__h`€f WX_TC_h`X 6IVIA NE#A RLIER ,ESBLESSURESFERTILES :OÏ Ì PLAT VENTRE DANS LHERBE DU JARDIN OBSERVE LA VIE DES MOUCHES ABEILLES PAPILLONS FOURMIS COCCINELLES $ES OISEAUX ET DES MUSARAIGNES SAPPROCHENT %LLE SE FAIT BRANCHE MORTE POUR QUILSNESEFFRAIENTPAS5NEMUSARAIGNESAVENTUREVERSSONPIED NUENFAISANTVIBRERSESMOUSTACHES,ESMOINEAUXPÏPIENTAUTOUR DELLEx #ETTEFILLETTEDEANS AVECSATOISONDECHEVEUXBLONDSFRISÏSETSES GRANDSYEUXGRISÏCARQUILLÏS ALAIRDUNESAUVAGEONNEQUICHERCHE DESREPÒRES%LLEVIENTDERENTRERCHEZELLEAPRÒSMOISDEXILDANS UNPAYSDEHAUTESMONTAGNES3AMÒREYAÏTÏSOIGNÏEDANSUNE CLINIQUEPOURUNEDÏPRESSION TANDISQUE:OÏ SONFRÒRE*ACOETSA S“UR#HARLOTTEONTÏTÏPLACÏSDANSUNHOME h,ACHOTTEv ,ESDEUXAÔNÏSDELAFRATRIE ,ÏAET4OM BEAUCOUPPLUSÊGÏS ONTPU RESTERÌLAMAISONFAMILIALE !URETOURDELAMÒREETDESPETITSDANSLEURFOYER *ACOET#HARLOTTE RACONTENTLEURSÏJOURDIFFICILEDANSLEHOMEETLESMAUVAISTRAITEMENTS SUBISDOUCHESFROIDESPOURLESCOLÒRESDE*ACO GAVAGEALIMENTAIRE POURTOUS CEQUIPROVOQUAITSOUVENTDESVOMISSEMENTSQUILFALLAIT RÏINGURGITER ,ESSOUVENIRSDE:OÏSONTPLUSDIFFUSETLIÏSÌLABEAUTÏDELANATURE ÌLALUMIÒREQUIBAIGNELESMONTAGNESETFAITSCINTILLERLESSOMMETS ENNEIGÏS AUXFLEURSSAUVAGESDANSLESPRÏS ÌLODEURDESVACHES QUIMONTENTAUXALPAGESETAUSONDESGROSSESCLOCHESACCROCHÏES ÌLEURCOU AUFROIDETAUGOßTDELANEIGE AUPLAISIRDESTRAÔNEAUX ET SURTOUT ÌLARBREENTRELESRACINESDUQUELELLEPOUVAITSEBLOTTIR !PRÒSSONRETOURÌLAMAISON :OÏAGRANDBESOINDELACHALEURDES BRASDESAMÒRE%LLELAPOURSUITDANSTOUTESLESPIÒCESENESSAYANT DE CAPTER SON ATTENTION MAIS SA MÒRE LA REPOUSSE DUN GESTE DE LAMAINh6AJOUER TUVOISBIENQUEJESUISOCCUPÏEv,ORSQUELLE SE RETROUVE BLOQUÏE DEVANT LÏVIER POUR FAIRE LA VAISSELLE :OÏ EN C†w}{GLC C†w}{GMC ¥#OLLECTIFSDÏCRITS

[close]

p. 11

PROFITEPOURPOSERLAQUESTIONQUILUIBRßLELESLÒVRESh-AMAN TU MAIMESv!UCUNERÏPONSE%LLENAPEUT ÐTREPASPARLÏASSEZFORT %LLE REPOSE SA QUESTION EN ÏLEVANT LA VOIX MAIS LE SILENCE ET UN HAUSSEMENTDÏPAULESSONTLESSEULESRÏPONSESQUITOMBENTSURSON C“URCOMMEUNGRANDFROID (EUREUSEMENT UN BON GÏNIE EST ENTRÏ DANS SA VIE UN ONCLE QUI HABITELAMAISONDÌCÙTÏETCONNAÔTPLEINDHISTOIRES)LPOSE*ACO ET:OÏSURCHACUNDESESGENOUXETLESFAITGALOPERDANSLESPLAINES DU&AR7EST)LSSONTSUCCESSIVEMENT"UFFALO"ILLET#ALAMITY*ANE OU 3ITTING "ULL ET 7INONAH )LS CHEVAUCHENT Ì CRU DES MUSTANGS SAUVAGESETTRAVERSENTAUGRANDGALOPDESCANYONSDETERREBRßLÏE ETDIMMENSESPRAIRIESVERDOYANTESOáPAISSENTDESBISONS#EBEAU DUOESTROMPUQUANDSONFRÒREESTPUNIETRELÏGUÏDANSSACHAMBRE POUR AVOIR LAISSÏ EXPLOSER CETTE COLÒRE QUI NE LA JAMAIS QUITTÏ !LORS SONONCLELEMMÒNETOUTESEULEDANSLAFORÐTDE"ROCÏLIANDE PEUPLÏEDELFES DEFÏESETDENCHANTEURS %LLEDÏCIDEDESECHOISIRUNNOMSECRET RIENQUEPOURELLE7INONAH LADOUCEINDIENNEAMOUREUSEDELANATURE DESENFANTS DESANIMAUX ETÌLÏCOUTEDESDOUXSECRETSPORTÏSPARLEBRUITDUVENTDANSLES ARBRES #EST LONCLE AUSSI QUI LEUR DONNE LE BAIN HEBDOMADAIRE DANS LA GRANDE BASSINE POSÏE SUR LA TABLE DE CUISINE 3ES GRANDES MAINS NOUEUSES LES LAVENT AVEC DOUCEUR ET DÏLICATESSE )L LEUR PERMET DE TOUT ÏCLABOUSSER DE RIRE DE FAIRE DU BRUIT CHOSE INTERDITE EN PRÏSENCEDELEURMÒREQUISOUFFREDEMIGRAINES :OÏ RENTRÏE Ì LÏCOLE PRIMAIRE A TRÒS VITE APPRIS Ì LIRE POUR SE REPLONGERDANSDESCONTESETLÏGENDESQUIVONTCONTINUERÌPEUPLER SONMONDEINTÏRIEURDEPERSONNAGESIMAGINAIRESÌLAPOURSUITEDE TRÏSORSPARDESCHEMINSPLEINSDEMBßCHES DEDRAGONSETDÐTRES MALÏFIQUES-AISELLECONNAÔTLARMESECRÒTEPOURLESDÏSARMERLES CHATOUILLESETLATENDRESSE ,ESMIGRAINESDELEURMÒREx,EMOINDREBRUITLUIFAITMALh-AIS C†w}{GN C TAISEZ VOUS  6OUS ALLEZ ME TUER v !LORS :OÏ EN DEVIENT QUASI MUETTE ET QUAND ON LUI DEMANDE DE PARLER SES OREILLES SE SONT TELLEMENTHABITUÏESAUSILENCEQUELLEALIMPRESSIONDECRIER%LLEA AUSSIDEPLUSENPLUSDEMALÌTROUVERSESMOTS $UNAUTRECÙTÏ CETTEABSENCEMATERNELLE LAISSEÌ:OÏET*ACOTOUTE LALIBERTÏDEVAGABONDERDANSLACITÏETLANATUREENVIRONNANTE!LORS QUE LHORIZON DE SES PETITES COPINES SARRÐTE Ì LEUR RUE :OÏ PEUT SUIVRE LA BANDE DE GAMINS DONT SON FRÒRE EST LE CHEF DANS LEURS AVENTURES DE GOSSES )LS VONT MARAUDER DANS LES VERGERS VOISINS SAFFRONTENTÌUNEBANDERIVALE SONNENTAUXPORTESENSENFUYANT %N LABSENCE DE :OÏ LA BANDE ACCOMPLIT DES FORFAITS PLUS GRAVES INCENDIERLESJARDINSDESVOISINS MALTRAITERDESGAMINSEXTÏRIEURS ÌLABANDE DÏPOSERDESÏTRONSDANSLESBOÔTESAUXLETTRESETAUTRES MAUVAISESBLAGUES 0OURELLE LEPLUSIMPORTANTCESTDÐTREENPLEINENATURE)LYA PRÒS DECHEZEUX UNEZONEMARÏCAGEUSE UNANCIENBOISRASÏPARDES SOLDATSCANADIENSÌLAFINDELAGUERRE  OáLAPETITEBANDE FABRIQUE DES HUTTES AVEC DES ROSEAUX PÐCHE DES TÐTARDS ET LES REGARDE SE TRANSFORMER EN GRENOUILLES DANS UN BOCAL ATTRAPE DES TRITONSMERVEILLEUSEMENTCOLORÏSETLESLAISSECOURIRSURLEURSBRAS NUS :OÏAAUSSILAPARTICULARITÏDATTIRERTOUSLESCHIENSETCHATSPERDUS COMMESILSSENTAIENTQUESAPRÏCOCEEXPÏRIENCEDELABANDONLUI DONNAITLACAPACITÏDELESCOMPRENDREETLESAIMER-AISJAMAISELLE NARÏUSSIÌLESFAIREACCEPTERDANSLAFAMILLE :OÏ SE CONSTRUIT PETIT Ì PETIT UN MONDE Ì ELLE PLEIN DHISTOIRES IMAGINAIRESOáLAMOURETLATENDRESSEPEUVENTEXISTER :OÏ A  ANS ,E FIL ROUGE DES SOUVENIRS SE BRISE 5N ÏVÏNEMENT INNOMMABLELAFAITSORTIRDUNSEULCOUPBRUTALHORSDELENFANCEET DESESRÐVES%LLEFERMELESYEUXETENFONCECETTENOUVELLEBLESSURE TOUTAUFONDDESAMÏMOIRE %LLEVEUTFAIREUNGRANDBONDDANSLETEMPSETARRIVERTRÒSVITEAU C†w}{GO C

[close]

p. 12

MOMENTLEPLUSHEUREUXDESAVIE :OÏ A  ANS ET UNE VIE SECRÒTE EST BLOTTIE DANS SON VENTRE %LLE RESSENT ALORS LA PLUS IMMENSE JOIE DE SA VIE ET COMPREND IMMÏDIATEMENT QUELLE A RÏUSSI Ì EMMAGASINER SUFFISAMMENT DAMOUR ET DE TENDRESSE POUR DONNER Ì CET ENFANT TOUT CE QUE SA MÒRENAPULUIDONNER !UDÏBUT ELLENEPEUTFAIREQUIMAGINERCEPETITÐTREQUIGRANDITEN ELLE %NSUITE QUAND ELLE SENT LES PREMIERS MOUVEMENTS IL PREND UNEEXISTENCEBIENRÏELLE%LLENESELASSEPASDESENTIRSESPIEDSQUI FORMENT DE PETITES BOSSES SUR SON VENTRE ET VOYAGENT DOUCEMENT DANSSONCORPS,EVENTREPOINTÏVERSLAVANTCOMMELAPROUEDUN NAVIRE ELLESESENTCAPABLEDAFFRONTERTOUTESLESTEMPÐTES ,ACCOUCHEMENTESTUNGRANDDÏCHIREMENT COMMESIELLE LUIOUTOUS LESDEUXCRAIGNAIENTCETTESÏPARATION-AISDÒSQUONAPUDÏPOSER SONBELENFANTSURSONC“URLELIENSESTRÏTABLI LESDEUXC“URSONT RECOMMENCÏÌBATTREÌLUNISSONETSESMAINSONTPUCARESSERCE PETITCORPSCHAUDETHUMIDE-OMENTDINTENSEBONHEUR ,ASUITEESTTOUTAUSSIMERVEILLEUSE UNGRANDCOURANTDAMOURETDE TENDRESSELESUNIT%LLENESELASSEPASDELUIPARLER DELECARESSER DELEMBRASSER %LLELAAPPELÏ2ENAUD LENOMDUBONGÏNIEDESONENFANCE 0LUS TARD SE RAPPELANT LÊGE Oá ELLE CHEVAUCHAIT SUR LES GENOUX DE SON ONCLE ET SE REMPLISSAIT DE SES HISTOIRES FABULEUSES ELLE A COMMENCÏ Ì INVENTER POUR 2ENAUD DES HISTOIRES MAGIQUES QUI LENCHANTENT %T PUIS PETIT Ì PETIT ILS ONT CONSTRUIT DES HISTOIRES ENSEMBLEELLECOMMENCE ILPOURSUIT ELLEREPREND ILTERMINE 2ENAUDPARTAGEAUSSISONAMOURPOURLESANIMAUXETILPEUTAVOIR TOUS CEUX QUIL SOUHAITE 5N CHIEN DABORD AVEC LEQUEL IL A TISSÏ DES LIENS TRÒS FORTS ET QUI EST SON GRAND PROTECTEUR %T PUIS PLEIN DAUTRESCHATS LAPINSNAINS COLOMBES PETITSRATS  ,ORSDUNEBALADEENFORÐT :OÏET2ENAUDONTRECUEILLIUNPIGEON BLESSÏ)LESTTRÒSVITEDEVENUFAMILIERETAFFECTUEUX)LPLONGESON BEC DANS LA BOUCHE DE LUN OU LAUTRE POUR Y BOIRE LA SALIVE EN SAUTANTDUNEÏPAULESURLAUTRE$ÒSQUILAÏTÏGUÏRIILSENESTALLÏ C†w}{HF C PROBABLEMENTPOURREJOINDRESAPIGEONNE )LSONTAUSSITROUVÏUNPETITGEAITOMBÏDUNID)LSLONTINSTALLÏDANS UNPANIERREMPLIDETISSUSMOELLEUXETLUIONTPRÏPARÏDESPANADES ,OISEAUAGRANDISOUSLESYEUXFASCINÏSDE2ENAUDET:OÏ)LSONT ACCOMPAGNÏSESTENTATIVESDEVOLET UNJOUR LONTVUSENVOLERET REJOINDRESESCONGÏNÒRES ! LINTÏRIEUR DE LA MAISON ET MÐME DANS LE JARDIN LES ANIMAUX SEMBLENTAVOIRSIGNÏUNPACTEDENON AGRESSIONJAMAISLECHATNILE CHIENNONTLEMOINDREGESTEMENA ANTENVERSLESAUTRESANIMAUX DELAFAMILLE,ECHIENAMÐMEUNEBELLERELATIONDAMITIÏAVECLE PETITRAT ILSSEDONNENTDESBISOUSETONPEUTDÏPOSERLEPETITRATSUR LEDOSDUCHIENSANSQUENILUN NILAUTRENESENINQUIÒTE #ETTE DOUCE ET TENDRE HARMONIE SEST ÏTENDUE Ì UN PETIT OISEAU SAUVAGE UN JOUR Oá 2ENAUD ET :OÏ DONNAIENT DES GRAINES AUX COLOMBES UNE SITTELLE SEST APPROCHÏE ET A QUÏMANDÏ SA PART EN PÏPIANT%LLEESTREVENUECHAQUEJOUR 1UELQUES ANNÏES PLUS TARD UN AUTRE PETIT OISEAU BLESSÏ EST ENTRÏ PARHASARDDANSLEURVIE4HOMAS UNPETITGAR ONDEMOIS :OÏESTRESPONSABLEDUNSERVICEDEGARDIENNESDENFANTSÌDOMICILE DUN#0!3DU"RABANT7ALLON 5NJOURDEJUIN UNPEUAVANTLESVACANCESDÏTÏ ELLEACCUEILLEUN COUPLE QUI A UNE DEMANDE UN PEU PARTICULIÒRE ILS ONT BESOIN DE QUELQUUN POUR GARDER 4HOMAS LEUR ENFANT JOUR ET NUIT PENDANT SEMAINES)LSONTACHETÏUNEMAISONDANSLEMIDIDELA&RANCEET DOIVENTYFAIREDESTRAVAUX !UCUNEGARDIENNENESTDISPONIBLE $EVANT LE DÏSARROI DU COUPLE :OÏ QUI NA PAS DE PROJETS POUR CES VACANCES LEUR PROPOSE DE GARDER LENFANT 3A PROPOSITION EST ACCUEILLIE AVEC ENTHOUSIASME !PRÒS AVOIR FIXÏ LE JOUR ELLE VEUT LEURDONNERSONADRESSEMAISILSPRÏFÒRENTQUELLEVIENNECHERCHER LENFANTCHEZEUXx ,EJOURVENU :OÏARRIVEDEVANTUNEMAISONBOURGEOISE,ECOUPLE ADÏJÌDISPOSÏDEVANTLAMAISONLEMATÏRIELNÏCESSAIREÌLENFANT C†w}{HG C

[close]

p. 13

)LS INSTALLENT LE TOUT DANS LA VOITURE DE :OÏ EN LUI EXPLIQUANT QUE LE PARC NA PLUS DE FOND MAIS QUON LE MAINTIENT RIGIDE GRÊCE Ì  GROSSESPIERRESDANSLESCOINS,AMÒREAJOUTEQUELEPETIT4HOMAS ESTUNENFANTTRÒSFACILE ONPEUTLELAISSERDANSSONPARCETNEPAS SENOCCUPER ,EPÒREVACHERCHERLENFANT LINSTALLEDANSLESIÒGEAUTOETFERMELA PORTIÒRE4OUSDEUXDISENTAUREVOIRÌ:OÏETFONTUNPETITSIGNEDE LAMAINÌLENFANT SANSPLUS :OÏDÏMARRE REGARDE4HOMASDANSLERÏTROVISEUR%LLEAÌPEINEEU LETEMPSDELAPERCEVOIR TOUTESTALLÏSIVITE,AIRSÏRIEUXETCOMME FIGÏ DE LENFANT LÏTONNE MAIS ELLE SE DIT QUIL DOIT ÐTRE ÏTONNÏ LUI AUSSI DE SE RETROUVER DANS UNE VOITURE INCONNUE AVEC QUELQUUN QUILNAJAMAISVU%LLESEMETÌLUIPARLER ELLELUIEXPLIQUEPOURQUOI ILSSONTLÌTOUSLESDEUXETLUIDÏCRITLAMAISONOáELLELEMMÒNE LUI PARLEDESONFILSETDETOUSLESANIMAUXQUILYRENCONTRERA 2EGARDS FRÏQUENTS DANS LE RÏTROVISEURx ,ENFANT COMPLÒTEMENT IMMOBILE ALESYEUXFIXÏSDEVANTLUIETNESINTÏRESSEPASAUPAYSAGE QUIDÏFILE3ONVISAGEESTTRÒSPÊLEETSESYEUXBLEUSSONTCOMME DEUXPETITSLACSGELÏS !RRIVÏECHEZELLE :OÏINSTALLE4HOMASSURLATABLE DANSSONSIÒGE RELAX POUR QUIL PUISSE VOIR TOUTE LA PIÒCE ET NE SEFFRAIE PAS DU GENTILLABRADOR 0RÏOCCUPÏEPARLEDANGERDUPARCETDESESPIERRES ELLETÏLÏPHONE ÌUNEAMIEPOURQUELLELUIENAPPORTEUNDELARÏSERVEDUSERVICE :OÏPARLEBEAUCOUP TENTEDECAPTERLATTENTIONDE4HOMASMAISEN VAIN-ÐMELECHIEN TRÒSCURIEUXDECENOUVEAUVENU NARRIVEPAS ÌLEDÏRIDER 0EUT ÐTRE QUUN BON BAIN ET LE BIEN ÐTRE QUIL PROCURE ARRIVERAIT Ì DÏGELERCEPETITÐTREFERMÏ :OÏ Y MET TOUTE SA TENDRESSE ET AU MOMENT Oá ELLE LUI FAIT DES CHATOUILLES DANS LE CREUX DES MAINS ET EMBRASSE SON PETIT VENTRE ENLECARESSANTDESESCHEVEUX ELLECAPTEDANSSONREGARDQUELQUE CHOSEQUIRESSEMBLEÌDELASURPRISEMÐLÏEDEPEURx%ST ILPOSSIBLE C†w}{HH C QUE CET ENFANT NE CONNAISSE PAS LES BISOUS LES CÊLINS  0OUR LE RASSURERELLESEMETÌCHANTERETÌRIREDOUCEMENTENLERHABILLANT ,UI CESTAVECLEREGARDQUILCOMMENCEÌENTRERENCONTACT)LLA SUITDESYEUXETSINTÏRESSEDEPLUSENPLUSÌCEQUILENTOURE#ES YEUX VIDES ET ÏTEINTS COMMENCENT Ì BRILLER DEVANT LA COURSE DES ÏCUREUILSDANSLESARBRESOULEVOLDESCOLOMBES *OURAPRÒSJOUR LARELATIONSENRICHIT LENFANTRÏPONDÌLATENDRESSE AVECUNECONFIANCECROISSANTEETSEMETÌSOURIRE PUISÌRIRE QUAND LECHIENLUIPASSESAGRANDELANGUEMOUILLÏESURLESMAINS $ESPARENTS AUCUNENOUVELLE ! LA FIN DE LA TROISIÒME SEMAINE LE PÒRE TÏLÏPHONE ENFIN POUR DEMANDERSILSPEUVENTPROLONGERDUNESEMAINEMAISNEDEMANDE PASDENOUVELLESDESONFILS ! LEUR RETOUR ILS SOUHAITENT QUE :OÏ RAMÒNE LENFANT )LS NE MANIFESTENTTOUJOURSPASDECURIOSITÏNIDINTÏRÐTPOURLENDROITOá LEURFILSAPASSÏCEMOISSANSEUX 1UAND:OÏARRIVEDEVANTLAMAISON ILSSEDIRIGENTVERSLECOFFREDE LAVOITUREPOURENRETIRERLEMATÏRIEL SANSUNREGARDPOURLENFANT #ESTELLEQUISORTLENFANTDELAVOITUREPOURLAMENERÌSAMÒREMAIS LORSQUELLEVEUTLELUITENDRE LENFANTTOURNELATÐTEETSACCROCHEÌ :OÏ,AMÒRESÏLOIGNEETLUIDEMANDEDELEMETTREDANSUNEPIÒCE QUELLELUIDÏSIGNE,EPARCETSESPIERRESSONTLÌ AUMILIEUDUNE GRANDECHAMBREAUXMURSBLANCS SANSAUCUNEDÏCORATION :OÏ Ì CONTREC“UR DÏPOSE LENFANT DANS CE PARC ABOMINABLE AU MILIEUDECETTEPIÒCENUE NONSANSLAVOIREMBRASSÏAVECUNEINFINIE TENDRESSE-AISCESTLEURENFANT PASLESIEN!LORS ELLESENFUIT LES LARMESAUXYEUX :OÏREPENSEAUBONGÏNIEDESONENFANCEQUIAPUADOUCIRLEGRAND CHAGRINDUMANQUEDAFFECTIONDESAMÒRE%LLEVOUDRAITÐTRELEBON GÏNIE DE 4HOMAS MAIS UN MOIS CE NEST PAS SUFFISANT !LORS ELLE TÏLÏPHONEÌLINFIRMIÒREDEL/.%AVECQUIELLESESTLIÏEDAMITIÏ POUR QUELLE AILLE VOIR LES PARENTS ET LES CONVAINQUE DE CONFIER 4HOMASÌ#ATHERINE LAPLUSTENDREDESESGARDIENNES C†w}{HI C

[close]

p. 14

%T TOUT A PU SORGANISER COMME ELLE LESPÏRAIT ,E PETIT 4HOMAS A PU CONTINUER Ì SE DÏVELOPPER DANS UNE AMBIANCE CHALEUREUSE ET ÏPANOUISSANTE)LSESTTRÒSVITEATTACHÏÌ#ATHERINEETLACOMPAGNIE DAUTRESENFANTSAACCÏLÏRÏSONDÏVELOPPEMENTETSAJOIEDEVIVRE :OÏESPÒREDETOUTESSESFORCESQUILYPOURRAPUISERSUFFISAMMENT DETENDRESSEPOURSECONSTRUIREDUMIEUXPOSSIBLE ,ES CARENCES AFFECTIVES ET LES VIOLENCES LAISSENT AU C“UR DES ENFANTSDELARGESPLAIESBÏANTESQUISECOMBLENT AUPIRE DEFIEL DE VENINETDERAGEET AUMIEUX DEMIEL DEROSÏEETDAMOUR%ST CE UNE QUESTION DE CHANCE DE HASARDS HEUREUX OU MALHEUREUX DE SENSIBILITÏ0ERSONNENECONNAÔTLARÏPONSE :OÏPENSEQUESILESENSEIGNANTSETLESÏDUCATEURSÏTAIENTAUSSIET SURTOUTDESSEMEURSDAMOURETDEBEAUTÏ DESRÐVEURS DESPOÒTES DESARTISTESETDESAMOUREUXDELANATURE LEMONDEIRAITBEAUCOUP MIEUXETLESENFANTSBLESSÏSRETROUVERAIENTLESOURIREETLERIRE 1UELQUUNADITÌPEUPRÒSCECIh4OUTCEQUISESTFAITDEBEAUETDE BIENENCEMONDENESTQUEDELUTOPIERÏALISÏEv C†w}{HJ C C†w}{HK C

[close]

p. 15

6b__XVg\Y WXf 4__h`€f WX_TC_h`X #IND Y%M M A NUELLE* A D OT 2ÏSONANCE i#ESOIR DIS MOIOUI.EMEPOSEAUCUNEQUESTION,AISSE MOIDU TEMPS3ERRE MOIw %XISTE T ILUNESORTIE'LORIEUSEETÏCLATANTE#ESERAITSIDOUX ,AMOUR DUN PÒRE EST CE SI IMPOSSIBLE Ì OBTENIR &AUT IL LE SUSCITER,EXIGER,INVENTER -ES ESPÏRANCES SÏVANOUISSENT COMMENT FAIRE FACE Ì TANT DE DOULEURS INTERNES INCRUSTÏES 4OUT MÏCHAPPE JE SUIS EMPORTÏE PARTOUTESMESÏMOTIONS JETREMBLE TOUTMEREVIENTENMÏMOIRE *E ME RÐVE UNE VIE AMPLE Oá LA LIBERTÏ SERAIT OMNIPRÏSENTE ET LAMOURTRANSCENDANT!ULIEUDECELA MAVIEESTFAITEDEPEUR DE MALADRESSE DECOURAGEETDÊPRETÏ1UENFAIRE $EPUISTOUJOURS OUI$ÒSMANAISSANCE OUNON PEUT ÐTREPAS!U DÏBUT TOUT SEMBLE BEAU )L NEIGE LES SOURIRES SONT PARTAGÏS LES BRASTENDRESETOUVERTS5NGOßTDEMIELDACACIA DOUX DORÏ *ENAIPASDESOUVENIRPRÏCISDUMOMENTOáMAVIEACOMMENCÏÌ BASCULER³TAIT CELÏTÏ0LUTÙTLAFINDELAUTOMNE*EMESOUVIENS DECETTECAMIONNETTEEMBOURBÏE DUREGARDDU0ADREETLEMALAISE DESTÏMOINSFACEÌCESPECTACLE ³TIENNE MAVAIT LAISSÏ CONDUIRE LA CAMIONNETTE 6OUS NE POUVEZ IMAGINER LA JOIE ET LA FIERTÏ QUE JE RESSENTAIS TOUT LÌ HAUT SUR SES GENOUXAUVOLANTDECETEXTRAORDINAIREENGINRENTRANTDANSLALLÏE %TPUIS DUNCOUP TOUTSESTARRÐTÏ)LPLEUVAITDESCORDES ³TIENNE ESTDESCENDU$IAGNOSTICCAMIONNETTEEMBOURBÏE#ESTLÌQUELE 0ADRE SURGIT #EST DINGUE RIEN QUE DY PENSER  A ME FAIT ENCORE SURSAUTERBBBRRRRRRR ,E 0ADRE AUJOURDHUI JE LAI VU ,ES RETROUVAILLES CEST TOUJOURS C†w}{HLC C†w}{HMC ¥#OLLECTIFSDÏCRITS

[close]

Comments

no comments yet