ACTUS PEP 62

 

Embed or link this publication

Description

Bulletin de l'actualité des PEP du Pas-de-Calais

Popular Pages


p. 1

Edito Voilà une nouvelle année scolaire qui se termine, l’opportunité de regarder dans le rétroviseur pour évaluer ce qui a été fait, construit, développé ici et là dans les établissements et les services, un peu comme nous l’avons fait lors de notre toute récente assemblée générale à Saint-Nicolas-Les-Arras. Un temps clé de la vie associative, qui nous a permis de revenir, entre autres, sur les travaux de la commissions statuts et sur les constats et orientations que ceux-ci ont générés au regard du fonctionnement de l’association. De la même manière, un autre travail de réflexion, un Dispositif Local d’Accompagnement, conduit par un cabinet extérieur, s’est engagé dès le dernier trimestre de 2014 au sein du service ASPI. Les conclusions ont révélé un constat identique à celui que nous avions fait en commission statuts : celui d’une nébulosité des rôles de chacun (adhérents, bénévoles, élus, salariés) dans la conduite des différentes actions et dans l’expression du projet associatif. Sans revenir en détail sur le rapport d’orientation énoncé en fin d’Assemblée Générale, il m’importe néanmoins de réaffirmer ici cette dichotomie à nouveau mise en évidence qui caractérise les PEP 62, et de la matérialiser dans un nouvel organigramme dans lequel nous trouverons : d’une part, la gestion des structures sociales, médico-sociales et des services, sous l’autorité du directeur général, par délégation du président, et d’autre part, toutes les activités relevant de l’action sociale à proprement parler, gérée exclusivement par des bénévoles, et cette fois sous la responsabilité directe du président et du trésorier. Des bénévoles, l’association en compte parmi ses rangs, mais il faut nous attacher à en séduire d’autres pour les années à venir, afin de poursuivre nos objectifs associatifs d’entraide et de solidarité. Une récente enquête de France bénévolat démontrait que l’investissement bénévole était en plein essor, démentant l’extinction de ce concept. C’est donc le vœu que je formule pour les prochains mois : séduire, susciter encourager les vocations de bénévoles potentiels, notamment à l’occasion des festivités du centenaire, qui donneront à faire connaître ou à rappeler à l’échelon départemental l’existence et les engagements de notre association. Dans cette attente, je vous invite à retrouver dans les pages ci-après l’expression de l’investissement de chacun, qu’il soit bénévole, élu, salarié. Bel été à tous. Daniel JACOBUS Président

[close]

p. 2

Débat citoyen pour les adultes des foyers de vie APEI Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. C’est en substance ce que les usagers du foyer de vie Les Glycines à Grenay et du service d’accueil de jour à Bully-les-Mines ont entrepris d’illustrer le 23 avril dernier au travers d’un débat citoyen qui a réuni voisins, amis, professionnels mais également quelques personnes accompagnées par les centres d’accueil de demandeurs d’asile de Lens et d’Arras. En amont, le travail de réflexion avec les usagers avait été préparé, nourri et accompagné par l’équipe des intervenants du service d’action pédagogique PEP 62, Amandine, Franco, Françoise, Martine et Michèle, au sein des ateliers hebdomadaires de stimulation intellectuelle « Tourne-méninges » et « Z’amiscol ». Comme le précise Loïc Balbach, responsable du service ASPI présent lors du débat, des mots forts sont ressortis de ces échanges, les esprits encore marqués par les attentats de ce début d’année : tolérance, solidarité, bientraitance, religion, discrimination, différence, les demandeurs d’asile ne sont pas des voyous, les personnes handicapées pas des fous ! Education, règles, vivre ensemble, droit de vote, droit de donner son avis.., les hommes sont tous égaux et peuvent s’exprimer… ! Le travail préparatoire en atelier Un public nombreux et diversifié U Ateliers de Tutorat Pédagogique Les PEP 62 à l’ouvrage au sein de l’UEMO de Boulogne Une pièce ensoleillée, un lieu accueillant, un climat serein et détendu pour cet atelier qui aujourd’hui réunissait cinq jeunes suivis par l’Unité Educative de Milieu Ouvert de Boulogne. Des jeunes âgés de 15 à 18 ans, accueillis dans la mixité et ayant pour point commun, outre le fait d’être sous le coup d’une mesure éducative, d’avoir quitté temporairement ou définitivement le système scolaire. Des niveaux différents donc et des objectifs divers pour chacun d’entre eux ; pour certains, l’enjeu c’est l’entrée en Centre de Formation d’Apprentis, pour d’autres, ce sera la reprise d’une scolarité ordinaire ou encore la préparation à un diplôme. C’est le cas de Lucas, qui aimerait devenir couvreur et intégrer pour ce faire le CFA de Hesdigneul-les-Boulogne. Sauf que pour intégrer le CFA, Lucas doit auparavant valider le Certificat de Formation Générale …. Point de passage difficile à franchir lorsque la scolarité est chaotique Sommaire

[close]

p. 3

Retrouver le goût d’apprendre Mais heureusement « il y a les cours PEP du mercredi », nous dit Lucas, et d’ajouter que « ici c’est bien, on apprend des connaissances » et qu’il aime ça lui, finalement, apprendre. Alors c’est avec plaisir qu’il vient ici tous les mercredis après-midi, même pendant les petites vacances scolaires, et même si la concentration est parfois difficile à obtenir, l’envie y est tout comme l’assiduité est respectée. Sommaire Un challenge pour l’animateur de l’atelier, Jean-Marie DELAYEN, qui s’efforce d’assurer un accompagnement quasi individualisé tout en garantissant l’homogénéité du groupe. Exercice d’équilibriste, mais exercice complètement maitrisé, de par la personnalité et le propre cursus de cet enseignant spécialisé qui est boulonnais de souche et qui connaît très bien les jeunes (et leurs familles) dont il a ici la charge. Bien plus qu’une simple délivrance de savoirs. Une structure de cours bien établie, basée sur la délivrance de savoirs, une démarche qui permet surtout de vite aborder les questions de vocabulaire, de grammaire … et même de mathématiques. La séance d’aujourd’hui avait même pour base un contexte historique, et parfois c’est de géographie dont il est question. Tout est prétexte en somme, l’important étant l’articulation des contenus, la capacité à faire du lien et à délivrer aux jeunes des connaissances qui leur seront utiles dans leur futur quotidien et surtout dans la poursuite de leur premier objectif : une qualification et l’intégration dans le monde professionnel. Le mode ludique fait également partie de la pédagogie, et traditionnellement Jean-Marie propose au groupe une séquence finale de mots fléchés imagés, de façon à ce que la grille soit accessible à tous. Une façon de mettre en lien les uns et les autres, de faciliter les échanges et de valoriser l’entraide. Savoir, savoir-faire et savoir être avant tout Ainsi tout au long de la séance, la tonalité sera celle d’une juste alliance entre fermeté et souplesse, entre le respect des règles et des contraintes et l’apprentissage d’une certaine autonomie au travers d’une démarche favorisant la créativité et la prise d’initiatives. Des mots mêmes de Jean-Marie DELAYEN « qu’ils puissent trouver l’autonomie dans cet ensemble de carcans ». Finalement, on travaille ici autant sur le savoir que sur le savoir-faire et surtout le savoir-être : de l’importance que ces jeunes sortis du système pour la plupart, puissent le réintégrer, sachent y évoluer en trouvant leur équilibre, leur juste place, dans une estime d’eux-mêmes retrouvée. « Parfois on a de bonnes surprises » ajoute Mélanie SAUVAGE, éducatrice au sein de l’UEMO et qui a la difficile mission de repérer et d’accompagner les jeunes potentiellement intégrables dans cet atelier. « C’est un grand sentiment de satisfaction que de les voir partir en stage ou décrocher un job et puis parfois, c’est un constat d’échec. Mais considérer les cas de réussite nous incite à poursuivre nos efforts et n’entache nullement notre motivation. » L’année n’est pas encore achevée que se profile déjà l’organisation des ateliers pour l’année 2015/2016, avec une petite ombre au tableau : le départ en formation de M. DELAYEN … Mme SAUVAGE, M. BALBACH – responsable PEP 62 de la coordination des ateliers – et M. DELAYEN lui-même sont déjà en quête d’un enseignant qui pourra prendre le relais. A bon entendeur … NB : l’action sur le Boulonnais est mise en place depuis 4 ans et bénéficie d’un financement de la DIRECCTE. Il existe deux autres ateliers PEP de ce type sur le département du Pas-de-Calais : ARRAS et ST-OMER, un autre est envisagé sur Calais Pour tout renseignement, contacter Loïc BALBACH au 03.21.50.92.61 ou à l.balbach@pep62.fr

[close]

p. 4

L La solidarité en action aux PEP 62 Lorsque l’on parle de solidarité aux PEP 62, chacun a à l’esprit les bourses versées aux plus défavorisés pour permettre leur départ en séjours de vacances ou en classes de découvertes, ou encore les heures de bénévolat effectuées par les intervenants SAPAD auprès des élèves durablement éloignés du système scolaire. Mais ce n’est pas tout. La solidarité peut en effet prendre des formes plus collectives et se traduire par un soutien financier à des projets de classe ou d’établissement scolaire. Ainsi, l’année scolaire 2014 / 2015 a vu la concrétisation de trois projets citoyens et culturels grâce au soutien de l’association : • Dans le cadre d’un projet musique conduit à l’école Duclos de Montigny-en-Gohelle (pour CLIS), pour financer une sortie à caractère culturel au musée de musique mécanique, la ferme des orgues, à Steenwerck. Inauguration du SESSAD TSA de Saint-Pol-sur-Ternoise C Concrétisation d’un projet datant de 2009 et autorisé par l’Agence Régionale de Santé en 2012, le troisième SESSAD PEP 62 spécialisé dans l’accompagnement des troubles du spectre autistique a ouvert ses portes le 1er mars dernier à Saint-Pol-sur-Ternoise. Installée dans des locaux situés à proximité du CAMSP, l’équipe pilotée par Mélody Lafitte, directrice et Isabelle Gontier, chef de service, est composée d’un pédopsychiatre, d’une éducatrice spécialisée, d’une éducatrice de jeunes enfants, d’une psychomotricien, d’une psychologue, d’un orthophoniste, d’une assistante sociale, d’une secrétaire, d’une comptable et d’un agent de service. Disposant d’un agrément de 10 places (18 mois à 20 ans) qui sera vite atteint, considérant le nombre de dossiers en attente, le SESSAD assure actuellement l’accompagnement de 4 enfants âgés de 3 à 7 ans et de leurs familles, en lien avec les différentes structures petite enfance, sanitaires et scolaires du secteur. En visite pédagogique au musée • Pour financer l’intervention de professionnels dans le cadre d’une action de prévention / risques internet et réseaux sociaux au collège Delegorgue de Hucqueliers. • Pour la réalisation d’une fresque avec l’artiste peintre Catherine Zgorecki à l’école Jean-Jacques Rousseau de Hénin-Beaumont. Mme Maryse Menu, administratrice et vice-présidente des PEP 62, en compagnie de l’artiste, du personnel enseignant et des élèves. Une inauguration sous le soleil, en présence de M. Maurice Louf, maire de Saint-Pol-sur-Ternoise, Daniel Jacobus et Olivier Fabiani, respectivement président et directeur général des PEP 62 ACT’UNÉAL N° 28 - AVRIL 2014 - 7

[close]

p. 5

I L’UEM TED sur les rails Des parents soulagés Impulsée par le 3ème plan autisme et le projet académique « Agir ensemble pour l’équité », l’unité d’enseignement maternelle a ouvert ses portes en septembre dernier à l’école Henri Grenier de Saint-Nicolas-Les-Arras. La salle d’activités ceux de l’école maternelle, avec des attendus spécifiques inhérents aux besoins propres de chaque enfant. Signature des conventions Ainsi, et grâce aux efforts conjugués des services de l’Education Nationale, de l’ARS, de la commune et des PEP 62 via le SESSAD Pinocchio d’Arras, l’UEM TED, premier dispositif de ce type dans l’académie de Lille, a accompagné durant cette année scolaire sept jeunes enfants âgés de 3 à 6 ans. Présents à l’école sur le même temps que les autres enfants, ils bénéficient d’interventions pédagogiques, éducatives et thérapeutiques régulières et constitutives du projet de soins proposé par l’équipe pluridisciplinaire. Les objectifs de scolarisation demeurent Noria Boudari, directrice du SESSAD Pinocchio L’UE de l’école Henri-Grenier compte une salle de classe et une salle d’activités. Les enfants utilisent et partagent d’autres espaces avec les élèves de l’école : salle de jeux, cour de récréation et se retrouvent lors des temps d’inclusion en classe maternelle. David Rataj, inspecteur ASH accueillant les parents. Une grande satisfaction pour les parents qui voient enfin une solution leur être proposée, une vraie libération même pour reprendre leurs propres mots. Le dispositif a été présenté officiellement à l’occasion de la visite du recteur, Jean-Jacques POLLET et de la signature des conventions en présence des familles.

[close]

p. 6

Ouverture du LAEP à Noyelles-sous-Lens O Ouvert depuis plus d’un an, l’espace CALIDOU a été officiellement inauguré en décembre 2014 et a aujourd’hui atteint une belle vitesse de croisière. gnés d’un adulte responsable (père, mère, grands-parents,…). Les futurs parents sont les bienvenus. S’inspirant librement des maisons vertes initiées par Françoise Dolto, cet espace qui revendique l’anonymat des personnes qui le fréquentent, la liberté (aucune nécessité de prendre rendez-vous) et la gratuité, constitue avant tout un lieu de parole, d’échange, de détente, où parents et enfants peuvent partager un moment de plaisir. Outre la socialisation de l’enfant, ce type de structure favorise la mixité sociale, permet de rompre l’isolement de certaines familles et constitue une ressource supplémentaire pour prévenir les situations de négligence ou de violence. Porté par la commune de Noyellessous-Lens, la CAF et la MDS de Lens 2, ce LAEP fonctionne une matinée par semaine, le vendredi de 8h45 à 11h45, Catherine Destombes, éducatrice spécialisée et Gaëlle Cailleaux, psychomotricienne grâce à l’intervention de différents accueillants, dont un binôme du CAMSP de Liévin (éducatrice spécialisée et psychomotricienne) et un autre binôme du CAMSP de Hénin-Beaumont (psychologue et psychomotricienne). Tout comme Pomme de reinette, le LAEP béthunois, Calidou s’adresse aux enfants de 0 à 4 ans accompa- Philippe Nanzioli, directeur des CAMSP concernés

[close]

p. 7

Générosité des clubs services du Bruaysis Des projets Snoezelen devenus réalités aux CAMSP d’Auchel et du Béthunois De nouveaux espaces Snoezelen équipent depuis quelques mois les établissements d’Auchel et de Fouquières-les-Béthune. Un double projet qui a pu voir le jour grâce aux généreuses contributions financières des club services du territoire. D Remise de chèque par le Lion’s club de Bruay à Dominque Bocquet, directrice des établissements concernés et Béatrice Dekerle, médecin directeur du CAMSP d’Auchel. En effet, et tandis que le Rotary Club de Bruay-Labuissière et le Lion’s Club d’Auchel mettaient en place des actions pour participer au financement de la salle Snoezelen du Camsp d’Auchel, les membres du Lion’s club de Bruay-Labuissière, sensibles au travail mené auprès des familles, en faisaient de même pour financer en grande partie l’aménagement de la salle Snoezelen du Camsp du Béthunois. Les deux salles sont désormais installées et en fonctionnement, proposant bien être, chaleur, confort et relâchement à ses jeunes utilisateurs. L’approche Snoezelen (source : Snoezelen France) Développé dans les années 1970 par deux jeunes Hollandais (Ad Verheul et J. Hulsegge), Le terme «Snœzelen» est la contraction de Snueffelen (renifler, sentir) et de doezelen (somnoler), que l’on pourrait traduire autour de la notion d’exploration sonsorielle et de détente et plaisir. Plus qu’une méthode, l’approche Snœzelen est une démarche d’accompagnement, un état d’esprit, un positionnement d’écoute et d’observation, basé sur des propositions de stimulation et d’exploration sensorielles, privilégiant la notion de « prendre soin » Le Snoezelen est une activité vécue dans un espace spécialement aménagé, éclairé d’une lumière tamisée, bercé d’une musique douce, un espace dont le but est de recréer une ambiance agréable nourrissant une certaine sécurité psycho-corporelle et favorisant une relation individualisée soignant-soigné. Il s’agit dès lors de trouver le juste équilibre entre stimulation et relaxation, dans une relation respectueuse de chacun. Proposée depuis de nombreuses années dans le cadre du handicap et du polyhandicap, cette approche se développe maintenant dans les secteurs gérontologique et psychiatrique.

[close]

p. 8

T L Nouvelles directions Aux CAMSP, CMPP et SESSAD de Saint-Pol-sur-Ternoise Titulaire d’un master 2 en management des établissements de santé et jusqu’alors chargée de territoire à l’ARS dans le secteur des personnes handicapées, Mélody Lafitte a rejoint l’association et pris les commandes du CAMSP et du CMPP en décembre 2014. Elle a également piloté, dès son arrivée, l’ouverture du SESSAD TSA qui vient tout juste d’être inauguré, et travaille parallèlement le projet de l’antenne de Campagne-les-Hesdin, dont l’ouverture est quant à elle programmée en janvier 2016 ? Autre dossier qui figure dans les priorités associatives en raison du défaut d’accessibilité de la structure : celui du déménagement du CMPP sur le terrain où sont déjà établis le CAMSP et le SESSAD. A la Maison d’Enfants de Campagne-les-Hesdin La fin du mois de ce mois de janvier a vu la prise de fonction de Nathalie Boivent à la tête de la Maison d’Enfants de Campagne. Initialement diplômée en psychologie de l’enfance et de l’adolescence et titulaire du CAFDES, Nathalie a occupé des fonctions de direction, en CHRS et sur des dispositifs annexes à ce type d’établissement. Parmi les nombreux chantiers qui l’attendent et qui intègrent le projet d’ensemble de la rénovation architecturale de l’établissement, notons ceux liés à la vétusté de certaines installations, à la sécurité ou encore au respect de l’intimité des jeunes qui une fois conduits, contribueront à l’amélioration du cadre de vie sur le site et favoriseront de nouvelles dynamiques au sein des différents groupes. Association Départementale PEP 62 CAMSP : Centre d'Action Médico-Sociale Précoce CMPP : Centre Médico-Psycho-Pédagogique IEM : Institut d'Education Motrice MECS : Maison d'Enfants à Caractère Social SESSAD : Service d'Education Spécialisée et de soins à Domicile LAEP : Lieu d’Accueil Enfants Parents 7 place de Tchécoslovaquie 62000 ARRAS Tél : 03.21.50.92.60 CAMSP/SESSAD Boulogne LAEP Béthune CAMSP Attin MECS/SESSAD Campagne IEM Berck CAMSP Fouquières-les-Béthune MECS Étaples-sur-Mer CAMSP Auchel CAMSP Liévin www.pep62.fr CAMSP Hénin-Beaumont CMPP/CAMSP/SESSAD CMPP/CAMSP/SESSAD Arras Saint-Pol-sur-Ternoise Service d'Action Sociale et Pédagogique Individualisée Service Vacances et classes de découvertes Siège Social Arras

[close]

Comments

no comments yet