L'ART ACTUEL 2015 à LYONS LA FORÊT 27480

 

Embed or link this publication

Description

exposition collective peinture et sculpture

Popular Pages


p. 1



[close]

p. 2

Conception et organisation ……………………... Neuville

[close]

p. 3

Thierry PLOUVIER Maire de Lyons la Forêt, Conseiller départemental de l’Eure C’est l’ambition et la volonté de la municipalité de LYONS LA FORET de perpétuer des manifestations de grande qualité et d’inscrire l’Art de façon pérenne dans l’un des plus beaux villages de France.

[close]

p. 4

Entre l'humain et la nature, par une recherche créative ouverte sur l'inconscient, et plus particulièrement les paysages intérieurs. Je privilégie l'expression onirique et poétique, une recherche plastique de l'intériorité et de la lumière. Je découvre mes propres tâches abstraites, tâches qui libèrent des plans d’images au regard humain. Le dessin est créé par des surfaces qui se touchent, par une couleur ou par un quadrillage. Le détail du dessin n’est pas mis en relief pour luimême, il est au contraire créé par le jeu de plus grands ensembles. Ce qui est déterminant, c’est la différence d’intensité entre les surfaces colorées et les surfaces neutres, ainsi que leurs tailles, leurs formes, ou bien la densité de la couleur posée. Le calme des tâches et la course des traits mouvementés dans une libre recherche de l’expression. 3, chemin d’Angerville 27930 GLISOLLES 42, rue Crevier 76000 ROUEN Tél. 06 17 49 59 10 Mail. bayi27190@yahoo.fr Tél. 02 35 89 37 27 Mail. rcourtois@gmail.com "La couleur me possède: je n'ai pas à lui courir après. Et elle me possédera toujours, je le sais. Tel est le sens de cette heure bénie: la couleur et moi ne faisons qu'un. Je suis peintre." (Paul Klee 1879-1940) En référence à mon nom mais aussi aux « combinatoires » de Raymond Queneau et aux « gymnopédies » d'Éric Satie mes « courtoisies » s’inscrivent depuis fin 2002 dans un cheminement logique et naturel qui a commencé un jour de juin 1977 à Benicarlo (Espagne) précisément. Successivement postimpressionniste (1977-1980), postcubiste (1981-1983), « narrativo- surréaliste » (1984-1989), « primitivo-figuratif » (1990-2002), dès 1981 mon style, résolument épuré et basé sur la verticale, l’horizontale, la diagonale, le cercle et l’arabesque, a longtemps privilégié le trait, la ligne et la couleur en aplats avec cette quête omniprésente, voire obsessionnelle, d’une expression de la forme et de la couleur, seules, sans figuration. D’où la naissance fin 2002 d’une peinture -objet dépourvue de sujet, privilégiant l’acte de « peindre pour peindre » comme dorénavant mes « courtoisies ».

[close]

p. 5

Je me suis souvenu de ce qui me motivait, enfant, et me poussait à dessiner: la fascination pour de belles images que j'avais envie de m'approprier. Quand j'avais 5 ou 6 ans, je m'acharnais à copier Tintin en cow-boy sur son cheval. Mais c'était vraiment trop dur à dessiner. J'échouais. Même avec une feuille de calque, le résultat était décevant. Cela me rendait malade. J'ai persévéré. Aujourd'hui, je n'ai plus envie de dessiner Tintin sur son cheval, mais des images fortes, belles, qui pourront donner vie aux émotions que je ressens au quotidien. 1, rue Madeleine 61300 L’AIGLE 15, avenue Gaugé 78220 VIROFLAY Tél. 09 62 20 64 96 Tél.06 32 68 83 86 Mail. oderivaz@wanadoo.fr Mail. sylviedemay@hotmail.com Artiste dans l’âme, elle ne peut se complaire dans la répétition, se découvrant sans cesse de nouvelles terres à explorer. Les repères parfois se diluent pour laisser l’atmosphère, la substance volatile du rêve prendre le pas sur la figure ou les paresseuses conventions. Mais sa maîtrise de la composition lui est toujours bonne conseillère. Elle ne bride pas sa liberté ; elle l’accompagne. Eclos sur un terreau poétique, le langage de Sylvie Demay n’est jamais éloigné de l’écriture, du geste calligraphique, laissant l’inattendu prendre le pas sur le réel. Elle caresse le carré pour y convier, y faire éclore ses sensations. Des paysages surgis du cœur font alors irruption sur la toile, bouleversant nos repères, triomphant des clichés, des habitudes trop évidentes. Luis Porquet

[close]

p. 6

Si DESAG vous parlait de lui, il vous dirait que le plus important c'est qu'il n'a jamais cessé de créer, que ce soit dans la lumière durant se jeunesse, comme dans l'ombre intime des années consacrées à construire sa famille. Les différents courants artistiques qu'il a pu explorer sont les reflets de ses émotions vécues dans sa vie d'homme. Il suffit de se plonger dans ses toiles pour comprendre l'homme qu'il est : un artiste entier, un homme au caractère fort à la sensibilité exacerbée, qui a le souci du détail mais laisse une grande part d'imagination à celui qui promène son regard dans un coin de ses toiles. Ses créations ; qu'elles soient figuratives ou abstraites ; sont une invitation aux voyages, aux sensations, à la vie….à l'émotion tout simplement. 3, chemin d’Angerville 27930 GLISOLLES Tél. 06 47 75 08 80 Mail.desag.peintre@gmail.com 27, avenue Michel Bigot 75012 PARIS Tél. 06 48 70 85 30 Mail. Adc.dicrescenzo@gmail.com Le travail de matière crée une densité inspirée de nos langages. Tout se cherche, la couleur, l'esprit, le contour que nous traçons comme un cheminement intérieur et que nous transformons en libre choix. Je pars toujours d'un modèle vivant pour saisir un souffle et le traduire avec le premier instinct d'une peinture pariétale. Une peinture spontanée, souvent impulsive qui trouve sa place dans une corporéité importante. Mon inspiration émane du mouvement, de la ligne, celle que nous ressentons afin de capter l 'émotion.

[close]

p. 7

« ...Elle s’exprime ici avec beaucoup de lyrisme et de liberté, faisant naître un monde joyeux dans une gestuelle débridée est heureuse. Il faut aussi savoir encourager l’audace de ceux qui prennent des risques. C’est aussi ça la peinture ». Luis Porquet (extrait) Quand je débute une toile, je n’ai pas d’idée sur ce que je vais faire, juste une émotion, une envie. Je ne sais pas où vont me guider mes traits et mes harmonies de couleurs. Je marche dans le soleil, éblouie, vers mes émerveillements. La peinture est pour moi un médium et un espace où je peux enfin, exprimer tous mes enchantements face aux débauches de beauté que la lumière révèle. 22, rue du Général De Gaulle 27100 LE VAUDREUIL Tél. 0685865471 Mail. Patriciadubreuil.art@orange.fr 29, rue Debussy 76000 ROUEN Tél. 06 04 46 07 74 Mail. Joseph.ester@orange.fr Mes tableaux sont à la frontière de la figuration et de l’abstraction. Il n’y a jamais de motif préalable à la représentation. Mon travail consiste à apprivoiser ce qu’il advient sur la toile. Ce n’est pas un saut dans le vide. Mais plutôt une façon de valoriser les erreurs. Elles me permettent de m’étonner moi-même et me donnent des clés pour sortir du cadre que m’impose le fonctionnement habituel de mon cerveau et de ma main. A chaque nouveau tableau j’invente un objet singulier, unique. Résultat d’un long travail de condensation et des règles déterminantes pour la création d’une œuvre : équilibre, déséquilibre, harmonie des couleurs et des formes, transparence, profondeur.

[close]

p. 8

Sa peinture, plus énigmatique, prend une dimension spirituelle, illustrant la complexité des sentiments humains. « J’ai voulu rompre, dit-elle, avec le côté bucolique de l’art naïf, concept devenu un peu étroit et réducteur pour moi. J’en éprouve aujourd’hui un sentimen t de renouv e l l e me n t, de renaissance et cela me stimule beaucoup dans mon travail de chaque jour… je me sens libre d’explorer d’autres thèmes, d’autres horizons, beaucoup plus personnels sans doute…Il faut du temps pour se connaître et se construire... Je sais maintenant que je veux faire des grands formats…» L Porquet (extrait) 157, rue de Trébur 27130 VERNEUIL SUR AVRE Tél. 02 32 32 69 45 Mail. martha.kolodziej@laposte.net 2, Impasse du bac 27380 AMFREVILLE SOUS LES MONTS Tél.06 32 49 05 92 Ni abstraite, ni figurative, la peinture de Janou LEGOY réalise une brillante synthèse, éliminant l’anecdote pour aboutir à ces jeux très subtils de formes et de couleurs avec la lumière. Sa peinture est mouvement. On sent une artiste en quête perpétuelle de perfection dans des compositions d’une impeccable rigueur, mais jamais froide grâce à un talent époustouflant de coloriste. Dans sa recherche de l’essentiel, Janou LEGOY ne conserve que lignes, volumes, rythmes dans une peinture nerveuse et pour tout dire racée qui à la limite de l’abstraction sait merveilleusement mêler la géométrie au lyrisme. Pierre-Jean Deschenes

[close]

p. 9

Ses compositions structurées et savamment organisées font surgir de la toile un univers très personnel, comme sut le faire un Max Ernst, peintre à l’imaginaire fertile et frémissant. De par le rapprochement fusionnel des formes, des personnages s’y cristallisent en une sorte de paysage. De riches associations de couleurs, des motifs évoquant des tissus imprimés s’y imbriquent, s’imposant avec une singulière rigueur architecturale. Des mouvements se figent, comme des concrétions, en de somptueux agencements chromatiques. Par la grande souplesse et la liberté de son trait, Esti Lévy vogue de la ligne droite à la courbe, de la courbe à la ligne brisée. Son travail est le reflet d’une intense vitalité. Les épreuves de la vie n’y voilent jamais la lumière. Une quête spirituelle s’y exprime, allègre et souveraine. Luis Porquet 14, rue de l’Armorique 75015 PARIS 8, Boulevard Isambard Tél. 01 43 27 34 56 Tél. 06 87 10 09 96 Mail. estilevycourier@hotmail.com Mail.melanethibout@gmail.com 27200 VERNON Du corps féminin, du fragment et de la déchirure, mon travail avance, s’allège par instant en matière et en collage, les corps entiers et le rapport entre les corps féminins et les corps masculins sont apparus. Les axes sont multiples mais se recoupent. Toujours en recherche, peut être pas encore reliés, mais justement, le cordon, le nœud m’interpellent. Cordon ombilical qui chez les bambara représente la racine par laquelle l’être humain en gestation est relié à la Terre-Mère (la TerreMère, la matrice sont mes points de départ il y presque 10 ans). Nœud, fil, chemin, spirale, le nœud d’Isis chez les égyptiens signe de vie. Il faut couper le cordon, il faut se séparer pour se structurer, la coupure chez Osiris pour renaître ou chez Méduse, on n’est jamais loin de l’idée de fragment. Mélane

[close]

p. 10

Neuville est un peintre accompli qui, par son engagement, occupe une place originale dans la vie culturelle normande. Aimant les atmosphères feutrées, il ne hausse jamais le ton, préférant l’onirisme aux fulgurances expressionnistes. Sa palette associe les ocres aux terres d’ombre, allie les tons diaphanes aux noirs, les roses aux fragrances automnales. Sa gestuelle inspirée concilie équilibre et besoin de liberté. Car chaque toile doit pour lui rester une aventure, un cheminement jonché de surprises et de sensualité, jusqu’à ce qu’il se sente en osmose avec elle. Il n’est pas étonnant qu’un tel homme aime la poésie, cette parole au goût d’aurore. Il y puise fréquemment l’argument d’un tableau, l’étincelle nécessaire à un nouveau départ. 59, rue Saint Thomas 27000 EVREUX Tél.06 82 77 72 82 Mail. neuville@pictura.org 52, rue du Bout de Bas 27480 LYONS LA FORÊT Tél. 02 32 49 62 01 Mail. Remi.parment@orange.fr Chagall et Picasso furent mes premières amours. La découverte des expressionnistes donna naissance aux « Pollués » inspirés du masque à gaz, durant une dizaine d’années. Un cycle qui depuis me convient. Les « Nounours », Salles de bain, Estampes japonaises deviendront mon univers. Aujourd’hui, les « Chaussures de femme » alimentent mes compositions… figuratives !

[close]

p. 11

Le goût des jardins me vient de loin, de l’enfance, du jardinet de ma grand-mère, du jardin des Plantes à Rouen où elle m’emmenait, parfum inoubliable des chrysanthèmes dans l’orangerie… Au jardin, boutons délicats, cœurs somptueux des pivoines, des roses ou des pavots, petite victoire sur l’éphémère, je troque le sécateur pour l’objectif et dès que possible le crayon, cadrages serrés et hétéroclites avec un zeste de surréalisme ... Souvenirs d’enfance aussi les poupées cassées, déstructurées, délicates et pathétiques… Ou encore la naïve cruauté de notre chatte Zazie, qui dépose fièrement ses trophées à nos pieds, mulot touchant aux oreilles translucides, splendeur navrante d’une mésange étourdie ou d’un rouge-gorge imprudent… Tout ça, pêle-mêle, patchwork ou kaléidoscope de morceaux choisis pour que ces sacrifices ne soient pas vains. 52 rue du Bout de Bas 27480 LYONS LA FORÊT Tél. 02 32 49 62 01 Mail. marielleparment@orange.fr 5, rue de l’Union 76190 YVETOT Tél. 07 50 07 14 48 Mail. Stephane.piedallu@gmail.com D’une grande originalité les sculptures de Stéphane Piedallu nous rappellent que la sculpture est aussi l’art de faire parler le vide, de lui donner une signification, bref de l’habiter. Utilisant du fil de fer qu’il plie à ses moindres caprices, il fait naître des visages que la lumière projette sur un plan lisse, faisant apparaître de la forme initiale une figure dissemblable et mobile. L’original dialogue ainsi avec son ombre, son double immatériel. La souplesse du dessin qui n’est pas sans rappeler le graphisme de Jean Cocteau, esquisse les traits essentiels du visage que le public est invité à regarder sous tous les angles. La forme ainsi s’anime devient vivante, joueuse, oscillant entre humour, légèreté et gravité. Le vide, que célèbre la culture zen, est cerné par le trait singulier de l’artiste. Luis Porquet

[close]

p. 12

Autodidacte, né à Sofia j'ai rencontré sur mon chemin d'autres artistes qui m'ont ouvert à leur vision de la peinture, m'aidant ainsi à trouver ma propre voie. Mon parcours artistique est une affaire d'imprégnation, d'échanges et de confrontations. La peinture est un excellent moyen d'expression, de partage et me permet de traduire mes émotions. TOUT EST DANS LES TOILES. Rados 16, rue Vulcains 27180 ST SEBASTIEN DE MORSENT Tél. 06 81 59 13 29 Mail. rados.arts@gmail.com 51, rue Mouchard 76320 ST PIERRE LES ELBEUF Tél. 06 62 05 18 39 Mail.patrice.thibout@sfr.fr Limitée à quelques couleurs –noir, blanc, rouge et gris – les sculptures récentes de Thibout (Totems et Samouraïs) s’inscrivent dans l’espace comme une architecture, tissant sous la lumière des rythmes insolites qui maintiennent l’esprit en éveil. Jouant sur l’enveloppement, la courbe et l’enchevêtrement, ces éléments énigmatiques nous plongent aux confins de la vie, là où tout est relié par un jeu d’échanges incessants. Comme tout est relié dans l’univers de l’homme. « L’art m’a-t-il dit un jour, est une sorte de véhicule qui permet d’accéder à des mondes lointains. Il permet, avant tout, la réalisation de l’homme, notamment sur le plan spirituel ». Nous ne pouvons évidemment que souscrire à ce point de vue. « Seule la pensée occupe peutêtre dans l’infini un espace que les comparaisons ne réduisent pas à rien », à écrit Maurice Maeterlinck. Et l’art ne vaut, finalement, qu’au service de la pensée ou d’une quête d’ordre spirituel. Luis Porquet (extrait)

[close]

p. 13

Le centre d’intérêt dans ce travail est l’individu, entre sa représentation physique d’un coté et les profondeurs de son âme avec ses cicatrices de l’autre. « Ma peinture est une peinture de sensation, et je voudrais que le spectateur en regardant l’individu représenté, ressente subtilement une petite partie de l’âme cachée et cette énergie vitale par laquelle elle est traversée, mais aussi de symptômes morbides, de cicatrices, un étrange instant figé entre la vie et la mort. » L’artiste s’inspire de photos de presse représentant des personnages célèbres comme les jazzmen Miles Davis, Coleman, le rappeur 50cent, l’ancien président sénégalais Senghor ou encore des personnes anonymes prises en photo par elle-même, et transforme leur aspect à sa guise. « Ce que j’essaie de vous traduire est plus mystérieux, s’enchevêtre aux racines même de l’être, à la source impalpable des sensations. » (Cézanne) 8, rue de Tilly 27200 VERNON Tél. 06 62 66 73 89 Tél. 01 30 30 30 16 Mail. Mail. Julia.tia@wanadoo.fr jeanluctoledo@lyrybya.com 10, rue de Montgeroult 95220 OSNY Un peintre « touche-à-tout » Sérigraphie, gravure, linogravure, acrylique, aquarelle, crayon, Jean-Luc Toledo est un artiste qui se considère un peu « chimiste » en fabriquant ses propres pigments à partir de plantes. Ses secrets d’ateliers lui permettent de créer divers effets : glacis, moulages, collages, pochoirs, mais toujours avec des matériaux maîtrisés et solides. L’univers qu’il peint est une invitation à une poésie tribale et païenne. L’onirisme, très présent dans ses œuvres, se caractérise par des symboles et des dessins rappelant ceux des tapis Kilim d’Anatolie. La multiplicité des images, tels des patchworks, rappelle les tapisseries d’antan. Un univers de couleurs, de matières et de symboles

[close]

p. 14

« Ma peinture est en apparence non figurative, parce qu'on ne reconnaît pas nécessairement ce qu'il y a dans mes toiles, mais je me considère comme un peintre figuratif car je travaille sur des sujets réels », explique l'artiste avant de préciser : « Ensuite, selon l'approche que j'en ai, j'obtiens des toiles qui sont le résultat de mon impression. C'est ce que je voudrais faire partager au spectateur. Mais ça ne me préoccupe pas beaucoup si les gens ne voient rien de figuratif dans mon travail. C'est le travail des spectateurs d'approfondir ce qu'ils voient. L'art se ressent ». 13 Bd Pasteur 27000 EVREUX Tél. 02 32 38 68 35 Mail. jo.vanruy@orange.fr Une rencontre, deux univers relativement proches, depuis quelques mois, indépendamment de leur création personnelle, Martha Kolodziej et Olivier De Rivaz collaborent et réalisent des œuvres en commun. Un peu comme pour le jeu du cadavre exquis, cher aux surréalistes, la toile va de l’un à l’autre, chacun y apportant sa contribution jusqu’à l’aboutissement. Ils présentent ici et pour la première fois leurs tableaux fait à quatre mains. C’est l’originalité de l’édition 2015 du salon ‘’l’art actuel’’ de Lyons la Forêt.

[close]

p. 15



[close]

Comments

no comments yet