Flipbook In psycho veritas - 60 questions étonnantes sur les parents

 

Embed or link this publication

Description

Flipbook In psycho veritas - 60 questions étonnantes sur les parents

Popular Pages


p. 1

JE PTIS AN-BA YEZ – T E DA AN PHIE NE-SO ns o i t s e 60 qu tes sur n a n n o t é nts e r a p les et les r éponse s qu rte l ’y appo a scien RY C K EB O S CH CH IN PSY ITAS O VER ce

[close]

p. 2



[close]

p. 3

e r i a m Som 6 ropos Avant-p 8 ir n deven fants e ossesse r n e g t la e t s an rent éjà dur 1. Pa e joue d s i u q e C és 26 nsform alité res tra t t ê n e s r e a d p ts, e la s paren nnés d 2. Le soupço in s t e Les eff ? nheur e du bo u q , faction é is t t 46 li t la sa n arenta a p ç a n L e u fl 3. in s teur Les fac le t paren a s tenaire ion ssi par u a la relat is r 64 a u lité s nts, m a t e r n a e r P a p 4. la e d t ts semen Les effe et inver … le p u o ? de c elle fille mère, t e ll e t ; s 82 tel fils tement l père, compor s s t 5. Te e n d fa e n c e n L’influe eux des ts sur c n e r a p des ux ? -ils éga ents ts sont n des par fa 104 s n e ié s c n le e s r u é ts diff 6. To n e m e it nts Les tra rs enfa d de leu r a g é l’ à és nts jug et pare s e g 122 , ju s t s aren rent 7. Pa nt les p e s n s e t p ren Ce que e des pa 142 n pens ’o u q e c ne Nota be

[close]

p. 4

s o p o r p Avant Des chercheurs en psychologie étudient, de par le monde, des milliers de facettes de notre comportement. Les auteurs de la collection In psycho veritas opèrent, parmi ces études, une sélection drastique ; ils pointent pour nous les plus percutantes, les plus pertinentes, les plus étonnantes, celles qui sont susceptibles de répondre à nos préoccupations. À des questions sérieusement drôles, des réponses drôlement sérieuses ! Et nous voici embarqués dans un voyage initiatique au sein de l’univers de la recherche en psychologie… À partir de questions faussement anodines, voire légèrement provocantes, les auteurs nous amènent, mine de rien, à réfléchir en véritables scientifiques. Question posée, mise en contexte, méthode, résultat, conclusion, source. Le premier petit miracle est que toute cette démarche est ici ramassée sur une double page  ; le deuxième miracle est que les auteurs ont trouvé un ton léger, drôle et précis pour rendre cela intelligible. Des évidences pas si évidentes… À la question « Papa et Maman favorisent-ils toujours le petit dernier ? », vous seriez tenté(e) de répondre en fonction de votre expérience personnelle ou de l’observation de votre entourage. Seule une véritable recherche permet de répondre objectivement à cette question. Peut-être vous arrivera-t-il aussi de contester certains résultats, d’invoquer des contre-exemples… Une plongée dans le déroulement de la recherche risque de vous amener à bousculer certaines idées reçues  ; vous verrez vos convictions tantôt renforcées, tantôt ébranlées… tel est également l’objectif de la collection In psycho veritas !

[close]

p. 5

Petit clin d’œil Le titre de la collection est bien sûr inspiré de l’expression latine In vino veritas ; elle nous dit qu’un verre de vin enlève certaines inhibitions et nous fait dire, parfois malgré nous, la vérité (ou du moins certaines vérités). Par association d’idées, In psycho veritas, en vous plongeant au cœur du travail de chercheurs en psychologie, vous aidera à mieux comprendre certains comportements et vous permettra de décoder certaines « vérités ». Gageons que vous y prendrez autant de plaisir qu’à déguster un bon verre de vin… et à le partager ! L’éditeur 60 questions étonnantes sur les parents Une question, mille questions Bien sûr, la problématique de la parentalité ne se résume pas en 60 questions. Bien sûr, chacune des thématiques abordées comporte d’autres facettes, d’autres angles d’approche. In psycho veritas se veut ici déclencheur ; les 60 questions posées dans le livre en appellent 60 autres qui, elles-mêmes, en appelleront 60 nouvelles – pour lesquelles nous aurons appris à distinguer « ce que j’en pense » de « ce qu’en dit la science »… 7

[close]

p. 6

01 | Faut-il manger des pizzas pour avoir un garçon ? L’impact du régime alimentaire maternel sur le sexe de l’enfant 02 | Les pères désengagés nuisent-ils à la grossesse ? Le lien entre la rareté des hommes et la proportion de naissances prématurées 03 | Pourquoi votre femme enceinte vous pique-t-elle vos chaussures ? L’impact de la grossesse sur la taille des pieds d’une femme 04 | Les mamans stressées donnent-elles naissance à des asthmatiques ? L’effet du stress maternel durant la grossesse sur le risque d’asthme du bébé 05 | Peut-on regarder L’Exorciste quand on est enceinte ? Les réponses du fœtus aux émotions maternelles 06 | Les femmes déprimées engendrent-elles des ados à problèmes ? L’impact de la dépression anténatale sur le comportement antisocial des enfants 07 | La grossesse fait-elle perdre la tête ? Les problèmes mnésiques des femmes enceintes 08 | Pourquoi votre chéri a-t-il pris du bide depuis que vous êtes enceinte ? Le syndrome de la couvade et ses manifestations

[close]

p. 7

1. Parents et enfants en devenir Ce qui se joue déjà durant la grossesse

[close]

p. 8

07 se s e s s o La gr e perdre fait-ell ? la têtes mnésiques oblème ceintes Les pr mes en des fem qué : remar e déjà t u tête en o d u z sans t un pe e n v o s ’a t s’en l s Vous sent e einte es enc onnais c m e t ! r m u e e o f l les êmes lient t lles-m es oub l ent à E l d . e r n i  : e s l’a , desc e parfoi s e t r n i e a t plus c ff inquiè avent eurs a l s t e n n e , erd bas ent de Elles p fois en omett e et, une rcher, e e h v Rien n c a . c y la ne, etc aient i e n h d e c u v a t s é e la m cune qu’elle ssive d n ent, au e e l i m l a l m n e r c sorti ablir u qu’à ré si à ét s ! Jus oire. t réus i a va plu v e mém s d ’a s n e e u m q è l femme ifi t prob es des e scient t e s n s r a s t u e s erche gross es con des ch entre , plaint e x g u a r a ace r la entou Mais f xplore e leur ité rée es et d t a n h i u e o c en ont s niques britan on. questi

[close]

p. 9

métho Les chercheurs ont recruté 61 femmes enceintes (70,59 % d’entre elles pour la première fois) et 24 femmes qui ne l’étaient pas. Toutes ont été invitées à répondre à des questions sur la perception subjective de leur mémoire. Ensuite, elles ont réalisé, chacune séparément, plusieurs tests de mémoire en laboratoire. Elles devaient, par exemple, se remémorer des mots qu’elles venaient d’entendre. Enfin, elles ont également réalisé des exercices de mémoire chez elles (appelés tests « sur le terrain »). Elles devaient, par exemple, ne pas oublier de passer des appels téléphoniques à différents moments précis de la semaine. Les chercheurs ont également évalué d’autres aspects pouvant avoir des effets sur la mémoire (l’humeur dépressive, l’anxiété, la fatigue...). Les résultats montrent que les femmes enceintes rapportaient, plus que les autres femmes, faire l’expérience de difficultés de mémoire. Cependant, dans les tests de mémoire réalisés en laboratoire, il n’y avait pas de lien entre la grossesse et les mesures de la mémoire. Les seules mesures objectives de la mémoire qui ont pu prouver que la grossesse était liée à de moins bonnes capacités mnésiques étaient les tests « sur le terrain ». En effet, les femmes enceintes obtenaient de moins bons résultats à ces tests que les autres femmes. Cette étude soutient l’idée selon laquelle les femmes enceintes rencontrent des difficultés de mémoire dans leur vie quotidienne. Bien qu’elles ne soient pas plus mauvaises que les autres pour réaliser des tests de mémoire en laboratoire, elles rapportaient plus de difficultés mnésiques et avaient de moins bons résultats aux tests sur le terrain. La grossesse n’entraverait donc pas la mémoire dans un contexte où les femmes peuvent focaliser leur attention sur une seule chose (comme c’est le cas dans un laboratoire, où il n’y a pas de distractions possibles). En revanche, dans leur environnement, les femmes enceintes rencontrent bel et bien des difficultés à se concentrer sur une seule chose et, par conséquent, des difficultés de mémoire. Qu’elles se rassurent, cependant : cela ne dure que le temps de la grossesse ! Source : Cuttler, C., Graf, P., Pawluski, J. L., & Galea, L. A. (2011). Everyday life memory deficits in pregnant women. Canadian Journal of Experimental Psychology, 65(1), 27-37. sur les parents de résult at 23 60 questions étonnantes conclu sion

[close]

p. 10

09 | Les parents deviennent-ils insensibles aux microbes ? Les effets de la parentalité sur la résistance au rhume 10 | Pourquoi Maman passe-t-elle ses journées sur Facebook ? Les effets de la parentalité sur l’utilisation de Facebook 11 | Les enfants protègent-ils du suicide ? Les liens entre le nombre d’enfants et le décès par suicide des mères 12 | Les mères ont-elles particulièrement bon cœur ? L’effet de la parentalité sur la pression artérielle 13 | Père rime-t-il avec cancer ? Le lien entre la paternité et le risque de cancer de la prostate 14 | Pourquoi Papa et Maman sont-ils obèses ? L’effet de la parentalité sur l’évolution de l’indice de masse corporelle 15 | Aimez-vous moins votre job depuis que vous avez un enfant ? L’impact du premier enfant sur la satisfaction professionnelle 16 | Les bad boys deviennent-ils de gentils papas ? L’effet de la paternité sur les comportements délictueux et addictifs 17 | Se rapproche-t-on de ses parents quand on a un enfant ? Le lien entre la parentalité et la similitude intergénérationnelle

[close]

p. 11

2. Les parents, des êtres transformés Les effets insoupçonnés de la parentalité

[close]

p. 12

16 s y o b d Les ba nent-ils devientils de gen ? papas  rnité eux ate ctu de la p ements déli t e ff ’e t L r compo sur les ifs ict et add jet, l est su père, i t à une n , e t i n v n enfa me de o m s o e h d ’un enir nce Lorsqu naissa t à dev ême la ragean u hes le m o c t c o n r n a p av ur iale l’e t, ses c e o ff s e n n ail (po o u trav pressi leur. E l d i r e e , m v me ille) trou éral à re fam un hom en gén sa futu t e n bien d e e s s l s n r i pou e (pou x beso u n g a é de a r i p n entour a com subve èle à s randir g d laire p fi r i r m o e e à rest rer ex it pouv t o n d o e i u m é, q modèl t à se du béb tôt de nts) e n e e n r i o a b i p s a s ux e pre servir ses de ). Cett r tes (il n c e o a i m t s r a e o orm ransf dans s re en f pour t -ils etit êt sante ffi u uvent à un p s e uire p aux ? st-elle c e à e g l s a a r i s ne soc Les du me de  ? m e o é la c s m ont po s doux un hom s père ns se s i e a d c i r i r mé deven ques a ientifi Des sc on. questi

[close]

p. 13

métho Pour y répondre, les scientifiques ont étudié le comportement de 206 hommes dits « à risque ». Ceux-ci ont été sélectionnés lorsqu’ils étaient adolescents (à 12 ans) dans des écoles de quartiers chauds des États-Unis et ont été suivis pendant 19 ans, jusqu’à leur 31e anniversaire. Chaque année, ils ont reçu différents questionnaires à compléter, visant à mesurer leur degré de délinquance et la fréquence de la consommation d’alcool, de tabac et de marijuana. Les chercheurs voulaient observer s’il existait des changements dans leurs trajectoires de comportements délictueux et si ces changements pouvaient être attribués au fait de devenir père. Les résultats indiquent que, durant l’année qui a suivi la naissance de leur premier enfant, les hommes qui avaient 20 ou 30 ans au moment de devenir pères ont fortement diminué leur consommation d’alcool et de cigarettes ainsi que leurs comportements délictueux. En outre, plus les hommes étaient âgés au moment de devenir pères, plus les diminutions dans les comportements délictueux et la consommation d’alcool étaient importantes, et moins les diminutions dans la consommation de tabac et de marijuana l’étaient. Un homme a en effet tendance à s’assagir à la naissance de son premier enfant. Il semble donc que la pression sociale ait un effet non négligeable sur le jeune père. En effet, sortir avec des amis, faire la tournée des bars ou encore se droguer sont autant de comportements fortement réprimés pour un père. Certaines assuétudes font également l’objet de recommandations sévères. C’est le cas de la consommation de tabac : de nos jours, les mises en garde contre les effets dévastateurs du tabagisme passif pour l’enfant sont légion et il est difficile de feindre l’ignorance à ce sujet. De plus, dès lors que les mères doivent cesser de fumer et de boire pendant la grossesse, il est de bon ton que le futur père veille au moins à diminuer sa propre consommation. La criminalité et l’abus de substances étant généralement assez résistants au changement, il semble que la paternité soit donc un moment particulièrement propice pour se défaire de ces vilaines habitudes. Une occasion à ne pas manquer ! Source : Kerr, D. C., Capaldi, D. M., Owen, L. D., Wiesner, M., & Pears, K. C. (2011). Changes in at-risk American men’s crime and substance use trajectories following fatherhood. Journal of Marriage and Family, 73(5), 1101-1116. de résult at 43 60 questions étonnantes conclu sion sur les parents

[close]

p. 14

18 | Les « heureux » parents le sont-ils vraiment ? L’effet de la parentalité sur le bien-être, le bonheur et le sens de la vie 19 | Le bonheur d’être parent varie-t-il avec l’âge ? Le lien entre le nombre d’enfants et le bonheur parental selon l’âge des parents 20 | Le travail à temps partiel fait-il le bonheur des mères ? La relation entre le temps de travail de la mère et le bien-être familial 21 | Le bonheur de Maman est-il à son apogée durant sa grossesse ? Le bien-être maternel durant la grossesse et la petite enfance 22 | Les mères poules sont-elles malheureuses ? Les effets de la maternité intensive sur la santé mentale 23 | Les parents cessent-ils un jour de s’inquiéter pour leurs enfants ? Les liens entre les problèmes des enfants adultes et le bien-être des parents 24 | L’argent fait-il le bonheur des jeunes mères ? La dépression post-partum et ses facteurs d’influence 25 | Faut-il épouser d’urgence votre compagne enceinte ? L’effet du mariage sur la satisfaction conjugale des mères

[close]

p. 15

Les facteurs influençant la satisfaction parentale 3. La parentalité, que du bonheur ?

[close]

Comments

no comments yet