Maison Patrice Cantalejo Creation - Catalogue 2015

 

Embed or link this publication

Description

Collection de bijoux or et argent - Tissage en passementerie

Popular Pages


p. 1

Dans une commune ouvrant droit aux avantages du dispositif cellier RENO BBC RT2012 LES TERRASSES DE VERSON Réalisez un placement éthique et performant SCI LES TERRASSES DE VERSON en investissant dans 6/8 rue Saint-Martin weaving in passementerie un progamme 14400 Bayeux 0810 36 37 49 de renovation BBC ! la bastide-clairence - France tissage en passementerie

[close]

p. 2

un savoir-faire unique Patrice Cantalejo propose ses tissages pour l’ameublement, les accessoires de mode, l’habillement et la fabrication de bijoux textiles. Il se définit comme artisan. Sa démarche est guidée par des valeurs comme la préservation de notre patrimoine, le respect des traditions, l’exigence de qualité, la maîtrise du savoirfaire et sa transmission. Il travaille avec les mêmes outils et de la même façon qu’il y a plusieurs siècles. Aussi simples que puissent paraître ces techniques, elles n’empêchent nullement la créativité. Car les métiers à basse lice ont l’avantage de laisser libre cours à la main de l'artisan. «  Il me faut sans cesse innover, afin de lutter contre la connotation parfois démodée que l'on peut être tenté d'associer à la passementerie.  »  Que ce soit pour tisser des articles pour les plus belles demeures, pour les couturiers parisiens ou bien pour créer des bijoux uniques, Patrice Cantalejo mélange les matières les plus nobles, fils de soie, véritables fils d’or ou fils d’argent. Aucune machine ne peut remplacer la main de l’homme pour réaliser des tissages aussi complexes. dans le plus grand respect des traditions La passementerie est l’art de fabriquer, en fil de soie, d’or, d’argent, de coton ou autres, toutes sortes d’ornements : galons, lézardes, tresses, cordons, glands et pompons. Ces ornements sont utilisés principalement dans l’ameublement : embrasses rideaux, cache clous pour les sièges... Cependant, de nos jours, ces ornements ainsi façonnés sont le plus souvent fabriqués mécaniquement. Patrice Cantalejo s’est donc naturellement spécialisé dans les «  crêtes», les articles les plus complexes, que l’on ne peut pas mécaniser. Les techniques qu’il utilise sont celles du tissage et du retord. Le retord est l’outil dont on se sert pour fabriquer les apprêts (fils travaillés au retord pour obtenir divers diamètres) et pour fabriquer les cordons. Il s’agit de tendre des fils ou «  âme  », de leur impulser une torsion, de les recouvrir d’autres fils (couverture) ou bien de les assembler. Ce métier à part entière de retordeur, exige un apprentissage de plusieurs années avant d’en maîtriser les subtilités. Le tissage s’effectue à la main, sur des métiers à tisser à basse lice extrêmement simples, faits essentiellement de bois et de cordes. Le principe de travail est le même que pour quasiment tous les tissages. Il s’agit de fils tendus (la chaîne) entrecroisés perpendiculairement par une trame. Ce qui fait la spécificité de la production de Patrice Cantalejo est la constitution de la trame et l’utilisation qu'il va en faire. La trame peut être constituée de fils simples ou alors d’apprêts (on désigne par apprêts des fils qui ont été travaillés au retord pour obtenir divers diamètres, structures et apparences ; ce peut être des guipures, des ganses, des brins à frange torse, etc.). Dans le tissage manuel des crêtes, c’est l’artisan qui fait passer les sabots (ou navettes) chargés de la trame à travers la chaîne. Il peut effectuer ce passage dessus ou dessous le précédent, si bien que l’on arrive à réaliser de très complexes et très beaux motifs dans lesquels les guipures se croisent, se superposent et s’entrelacent pour former des nœuds simples, nœuds de trèfle ou autres nœuds d’amour... terminologies déjà employées au XVIIIe siècle. patrice cantalejo place de l’église 64240 la bastide-clairence - France email : patrice@cantalejo.fr tél. : 00 33 (0)6 84 60 14 88 www.patricecantalejo.fr

[close]

p. 3

la passementerie dans l'histoire Si l’on définit la passementerie comme l'art et les mille manières de tisser ou d'entrecroiser des fils sur de petites largeurs, elle n'est pas une invention de l’Europe «  civilisée  ». Elle existe en fait depuis des lunes. Tissage, entortillage et nouage de fibres appartiennent au patrimoine le plus ancien de l'humanité, qui se définit au moins autant par l'art de vivre avec ses morts que par celui de la parure. Se protéger, du monde et des maléfices ! Et puis désir et plaisir de se faire beau ! Parfois jusqu’à l'excès. La première application de ces gestes textiles fut sans doute la frange. Avant d’être un travail de finition et d’embellissement, elle est d’abord un «  vêtement  ». Et la première «  Venus » à la porter, peut-être celle de Lespugue (statuette datant de 20 000 ans, à voir au musée de l’Homme) : son énorme fessier porte une longue frange partant en pointe et fixée à une étroite bande sans doute de fibre végétale. (...) La soie chinoise fut l'objet d’un commerce avec tout l’Empire romain qui atteint son apogée au second siècle de notre ère. A son arrivée en Occident, les tisserands l’utilisèrent beaucoup pour en faire des rubans colorés que l'on cousait sur des étoffes de lin, à moins que ces galons chatoyants ne proviennent de bandes découpées dans des pièces de soie usagée. Au VIe siècle, les marchands occidentaux s’affranchissent du monopole chinois en important l’élevage du vers à soie. L’histoire parle de vol. Cette acclimations ne fut, d’ailleurs, pas si simple à entreprendre. Mais à partir de là, I’artisanat et le commerce de la soie se sont développés sur tout le pourtour de la Méditerranée suivant l’extension de la culture arabo-andalouse. De cette culture méditerranéenne, peu de documents orignaux nous sont parvenus des périodes antérieures au Moyen-Age. Aussi faut-il être prudent sur la nature du textile que l’on peut tirer d'une image. Seuls ceux de l’art copte (des chrétiens de la vallée du Nil entre le IIIe et le VIe siècle) ont pu être conservés grâce à la sécheresse du climat. Ainsi les galons historiés, en chaîne de lin et trame de laine ou de lin. Leurs motifs sont géométriques ou floraux, ou à figures d'hommes ou d'animaux, et sont réalisés à la navette volante. Ils témoignent d’un grand sens décoratif et provoquent en nous l‘émotion qui peut naître de la fragilité et de la beauté où se résume toute la culture du monde. Source : "La passementerie, catalogue de l’exposition au couvent des cordeliers. Métiers d’art de Paris 1993" patrice cantalejo, tisseur contemporain En 1999, Patrice Cantalejo entre dans l’entreprise Verrier à Paris en tant que passementier. Il est formé par un ancien ouvrier et assume les fonctions de tisseur (franges et crêtes sur basselice). Il entreprend d’autres activités comme le «  retord  » qui sert à fabriquer les apprêts (guipures, migrets, rosettes, cannetille, ganses) et les câblés. En même temps, il exerce la fonction de monteur sur métier à tisser Jacquard. En 2006, il ouvre son propre atelier, près de Provins. Jusqu’en 2008, il construit lui-même son atelier, restaure et réalise ses machines et les outils nécessaires à son activité. En plus de son activité de commandes pour l'ameublement et la décoration, il développe peu à peu sa propre collection de bijoux contemporains. Patrice Cantalejo a aujourd'hui installé son atelier à La Bastide-Clairence. patrice cantalejo place de l’église 64240 la bastide-clairence - France email : patrice@cantalejo.fr tél. : 00 33 (0)6 84 60 14 88 www.patricecantalejo.fr

[close]

p. 4

Bracelets plats tissés à la main en fils de soie, or ou argent. Apprêts en métal plaqué or ou argent. Largeur 13 mm. Tailles de 15 à 20 cm. Flat bracelets hand weaved in silk, gold or silver threads. Clasps in silver or gold plated metal. Width 13 mm. Sizes from 6 to 8 inch. BRACELETS PLATS Bracelets Bracelet EDA Bracelets EDIA - BABET - LISA Bracelets LALI - LANA - EMMA tissage en passementerie weaving in passementerie la bastide-clairence - France

[close]

p. 5

Tours de cou ronds tissés à la main en fils de soie, or ou argent. Apprêts en métal plaqué or ou argent. Largeur 9 mm. Tailles de 32 à 44 cm. Round chokers hand weaved in silk, gold or silver threads. Clasps in silver or gold plated metal. Width 9 mm. Sizes from 12,5 to 17 inch. TOURS DE COU RONDs Chokers Collier NAJET Colliers NAEMI - NINA - NAELA tissage en passementerie weaving in passementerie la bastide-clairence - France

[close]

p. 6

Necklaces colliers Collier JANIS Collier JULIETTE Colliers sautoir à nœuds et biais rond, tissés à la main en fils de soie, de cuir, Collier JEANNE d'argent ou d'or. Apprêts en métal plaqué or ou argent. Largeur au maximum 35 mm. Tailles de 42 à 52 cm. Long necklaces with knots and round bias, hand weaved with silk, leather, silver or gold threads. Clasps in gold or silver plated metal. Maximal width 35 mm. Sizes from 16,5 to 20,5 inch. Collier JOSEPHINE tissage en passementerie weaving in passementerie France Collier DIANE la bastide-clairence Collier CHARLOTTE

[close]

p. 7

CEINTURES Belts Ceinture ADENE Ceinture à arcades et motif central, tissée à la main en fils de soie et fils d'or. Apprêts en métal plaqué or. Tissage en dégradé. Largeur minimum 50 mm sur les cotés. Maximum 80 mm en partie centrale. Finition cuir possible. Tailles sur mesure. Belt with archs and central figure, hand weaved in silk and gold threads. Clasps in gold plated metal. Gradation weaving. Minimal width on the side 50 mm. Maximal widht on the center 80 mm. Hand stitched on a leather belt aloso possible. Custommade sizes. Ceintures à nœuds et motif central en S, Ceinture ADONIA tissées à la main en fils de soie, d'or ou d'argent. Apprêts en métal plaqué or ou argent. Largeur maxi mum : 70 mm. Ceinture ADELE Tailles : sur mesure. Belts with knots and S figures, hand weaved with silk, gold or silver threads.Clasps in Ceinture ABELLA gold or silver plated metal. Maximal width 70 mm. Custom-made sizes. tissage en passementerie weaving in passementerie la bastide-clairence - France

[close]

p. 8

EXEMPLES de GALONS SUR MESURE samples of custom-made weaving 800-52 804-120 304-52 Bracelet VANESSA 802-62 806-62 807-84 tissage en passementerie weaving in passementerie la bastide-clairence - France

[close]

p. 9

EXEMPLES de GALONS SUR MESURE samples of custom-made weaving 438-30 Bracelet VANESSA 151-30 502-30 509-50 206-60 704-40 719-61 720-62 722-65 tissage en passementerie weaving in passementerie la bastide-clairence - France

[close]

p. 10

EXEMPLES de GALONS SUR MESURE samples of custom-made weaving 403-30 Bracelet VANESSA 803-62 204-20 422-41 426-41 513-72 442-51 202-40 504-40 tissage en passementerie weaving in passementerie la bastide-clairence - France

[close]

p. 11

«ce qu’aucune machine ne peut fabriquer, TISSAGE POUR ROBE DE MARIée WEAVING FOR WEDDING DRESS la main de l’homme peut le réaliser...» «what no machine can make, the hand of the man can realize it...» Taffetas de soie blanche tramé au fil d'or, motifs de nœuds entrelacés, réalisés en guipures de soie et d'or, symbolisant le lien, l’union. 400 heures de travail. Taffeta of white silk contrived in the fine gold, the motives for knots interlaced, realized in golden and silk guipures, symbolizing the link, the union. Pièce lauréate du concours Meilleur Ouvrier de France en 2011. Piece prize-winner of the best craftsman of France in 2011 tissage en passementerie weaving in passementerie la bastide-clairence - France

[close]

p. 12

description of activity © 2014 Alain Quéré. Tél. : 00 33 (0)6 33 79 94 53 . Iconographies : DR Passementrie is the art of making with silk, gold, silver, cotton or other threads all kinds of trimmings, ornaments, festoon, lezardes, braids, cords, tassels and pompons. Nowadays, those ornaments are mainly applied in soft furnishing: tiebacks, curtain borders, cache-nails for seats. Trained in various aspects of passementrie business, Patrice Cantalejo is specialized in hand weaving on low wrap loom and making of twisted primers (“apprêts”). Today, Patrice Cantalejo offer his weaving production for soft furniture, fashion accessories, clothing and making of textile jewelry. He define himself more as a craftsman than an artist, and his approach is rather guided by values ​​ such as the preservation of our heritage, respect for traditions, highest quality requirements, mastering and transmission of that specific knowledge. This does not preclude creativity, on the contrary, as we must constantly develop new products and new applications to fight against the old-fashioned connotation that is sometimes associated with passementrie. Working with the same tools and the same methods as many centuries ago, Patrice Cantalejo mainly use the techniques of twisting and weaving.The “retord” is the tool to make the primers (“apprêts”) that are used during the weaving; it is the same tool that is also used to manufacture cords. The process is to stretch threads (“ame”), give them a twist, cover them manually with other threads (called cover threads), and finally to assemble them. This specific job (“retordeur”) requires several years of practice before mastering all its subtleties.The weaving is done by hand on low wrap weaving looms that are extremely simple, made mostly of wood and strings. The working principle is the same as for all other types of weaving : stretched wires (warp) are crossed perpendicularly by the weft. What makes his work unique compa- red to other weaving techniques is how the warp is prepared and used. The warp can be made with simple threads or with “apprêts” (threads prepared with a “retord” to obtain various diameters, structures and appearances; they may be lace, cords, bullion fringe, etc). In hand weaving, the craftsman moves the shoes (or shuttle) carrying the weft thread through the warp. It can perform each pass above or below the previous one, to build very complex and beautiful patterns in which primers cross each other, overlap and intertwine to form simple knots, clover knots or other love knots... No machine can replace the human hand to perform such complex weaves.As simple as they appear, low wrap weaving looms have the advantage to free the hand and the imagination of the worker. Patrice Cantalejo is "2011 best craftsman of France" in weaving and weaving on silk category. Ceinture de soie et PVC Belt made in silk and PVC patrice cantalejo place de l’église 64240 la bastide-clairence - France email : patrice@cantalejo.fr tél. : 00 33 (0)6 84 60 14 88 www.patricecantalejo.fr

[close]

Comments

no comments yet