Printemps 2015

 

Embed or link this publication

Description

Bon temps mag #3

Popular Pages


p. 1

Printemps 2015 CULTURE & LIFESTYLE VADIM VERNAY          LE L.A.M.          JEAN-FRANÇOIS DANQUIN          CLOVIS TROUILLE

[close]

p. 2

Amiens Musée de Picardie Sur la route d’Italie Peindre la nature d’Hubert Robert à Corot Collection Michael Pächt 2 14 février au 31 mai 2015 MUSÉE DE PICARDIE 48, rue de la République 80 000 AMIENS Tél : 03 22 97 14 00 www.amiens.fr/musees Jean-Baptiste Camille Corot, Vue de Castel Gandolfo dit Chevriers italiens, souvenir d’Ariccia, vers 1840-60. Collection Michael Pächt. © Inp/Ghyslain Vanneste.

[close]

p. 3

L’Édito Printemps 2015 EN COUVERTURE Vadim Vernay, ©Ludo Leleu Sur mes cahiers d’écolier Sur mon pupitre et les arbres Sur le sable sur la neige J’écris ton nom Sur toutes les pages lues Sur toutes les pages blanches Pierre sang papier ou cendre J’écris ton nom Sur les images dorées Sur les armes des guerriers Sur la couronne des rois J’écris ton nom Sur la jungle et le désert Sur les nids sur les genêts Sur l’écho de mon enfance J’écris ton nom Sur les merveilles des nuits Sur le pain blanc des journées Sur les saisons fiancées J’écris ton nom (…) Sur les sentiers éveillés Sur les routes déployées Sur les places qui débordent J’écris ton nom Sur le tremplin de ma porte Sur les objets familiers Sur le flot du feu béni J’écris ton nom Sur toute chair accordée Sur le front de mes amis Sur chaque main qui se tend J’écris ton nom Sur la vitre des surprises Sur les lèvres attentives Bien au-dessus du silence J’écris ton nom Sur mes refuges détruits Sur mes phares écroulés Sur les murs de mon ennui J’écris ton nom Sur l’absence sans désir Sur la solitude nue Sur les marches de la mort J’écris ton nom Et par le pouvoir d’un mot Je recommence ma vie Je suis né pour te connaître Pour te nommer Liberté. 3 Au rendez-vous allemand, 1945, Les Editions de Minuit Paul Eluard , « LIBERTÉ » EXTRAIT

[close]

p. 4

LAISSEZ LE ROULER ! 4 WWW.BON-TEMPS.FR

[close]

p. 5

Le Sommaire Printemps 2015 L’ÉDITO — 3 LE SOMMAIRE — 5 PORTRAIT CULTURE #1 Emilie Vautrin — 6.7 PORTRAIT CULTURE #2 Léo Catonnet — 8.9 L'ÉVÈNEMENT Daniel Buren au Musée de Picardie — 11 L’EXPOSITION Open Museum #2 au Palais des Beaux-Arts de Lille — 13 LE MAGAZINE Han Han — 15 L’ŒUVRE #1 Ren Hang — 16 L’ŒUVRE #2 Ren Hang — 17 HOMMAGE ART Jean-François Danquin par P. Sanson — 18.21 L’INTERVIEW ART Pierre C. Philippe par P. Sanson — 22.25 LE POSTER « Sodomie » d'Ida Tursic & Wilfried Mille — 26.27 LE PATRIMOINE Clovis Trouille , l’irrévérencieux — 28.31 L’ARCHITECTURE Le L.a.M., Lille Art Museum — 32.35 L’INTÉRIEUR Irrévérence — 36.37 LA MUSIQUE #1 Karine Dumont par P. Sanson — 38.39 LA MUSIQUE #2 Vadim Vernay par P. Sanson — 40.41 LA PLAYLIST par A. Borne — 43 L’ATTITUDE #1 par T. H. Hoang — 44.45 L’ATTITUDE #2 par T. H. Hoang — 46.47 L’AGENDA — 48.49 LE FOODING L'inédit Macarré — 50 5 Printemps 2015 DIRECTION DE LA PUBLICATION & DE LA RÉDACTION SECRÉTARIAT DE RÉDACTION EN LIGNE www.bon-temps.fr PÉRIODICITÉ Trimestrielle PHOTOS DIRECTION ARTISTIQUE & CONCEPTION GRAPHIQUE Christine Lesage Pascal Sanson Ludo Leleu, Gaël Clariana IMPRESSION BON TEMPS ASSOCIATION 29 rue Philippe Lebon, 80000 Amiens. bontemps.mgmt@gmail.com ISSN en cours DÉPÔT LÉGAL à parution Wilhem Arnoldy, WAG&W MAGAZINE Imprimerie Chartrez, Arras. Thu Huyen Hoang, A. Borne, Pascal Sanson, Sabine Cazenave PUBLICITÉ bontemps.pub@gmail.com La rédaction n’est pas responsable des textes, photos, illustrations et dessins qui engagent la seule responsabilité de leurs auteurs. Leur présence dans ce magazine implique leur libre publication. La reproduction, même partielle, de tous les articles, illustrations et photographies parus dans Bon Temps est interdite. Bon Temps décline toute responsabilité pour les documents remis.

[close]

p. 6

6 EMILIE VAUTRIN PHOTOGRAPHE EN IMMERSION DEPUIS SES JEUNES ANNÉES DANS LE MILIEU DU SPECTACLE, la Maison du Théâtre depuis son arrivée en 2006. Aujourd’hui, en charge de la direction culturelle, sa fonction l’amène à intervenir sur l’un de ses terrains de prédilection : la programmation de spectacles jeune public. Un exercice dans lequel elle fait preuve d’un haut niveau d’exigence artistique, d’une réelle vision sur l’enfance et sur cet art encore récent du théâtre pour les tout-petits. Du devoir de transmission à l’émotion de ce public spécifique, Emilie Vautrin nous en dit plus sur cet art au service des plus jeunes. QUELLE EST LA PLACE ACCORDÉE AUX TOUT-PETITS À LA MAISON DU THÉÂTRE ? Emilie Vautrin a fait sienne Gaël Clariana Nous accueillons depuis de nombreuses années des spectacles pour les tout-petits en plus de notre

[close]

p. 7

d’Amiens, car nous sommes convaincus que l’art s’adresse à tous, et ce dès le plus jeune âge… et surtout qu’il est nécessaire à la vie ! D’OÙ VIENT TON INTÉRÊT POUR LE THÉÂTRE DÉDIÉ À LA PETITE ENFANCE ? pas les codes du théâtre, ni les codes de comportement en société. Il y a une forme d’irrévérence dans la spontanéité de leurs réactions. Pendant le spectacle, les tout-petits s’expriment émotionnellement de façon directe. Leur corps est traversé par le spectacle, ils réagissent de façon organique. Souvent, ils ont la bouche ouverte durant la totalité du spectacle, hypnotisés, avec presque toujours une petite main qui s’accroche à l’adulte à côté de lui. À nous de composer de façon bienveillante avec l’expression de leurs émotions ! Pour moi, une représentation est réussie quand il y a des moments de partage, d’émotion pure dont on ressent qu’ils sont précieux au moment où on les vit. QUELS SONT LES MESSAGES TRANSMIS AUPRÈS DES TOUT-PETITS ? J’ai toujours baigné dans les spectacles jeune public, le théâtre et la culture. À huit ans, j’étais réquisitionnée pour distribuer des tracts à Avignon avec des artistes membres de ma famille. Puis j’ai suivi des études de littérature et j’ai toujours parallèlement travaillé dans le domaine théâtral, souvent en lien avec le jeune public. J’ai eu la chance d’avoir des missions de programmation très tôt dans mon parcours. Je crois que je ne me suis réellement intéressée aux spectacles dédiés aux tout-petits qu’à partir du moment où j’ai eu moi-même un toutpetit dans les bras que j’ai souhaité accompagner dans un théâtre. EN QUOI EST-IL SPÉCIFIQUE ? Je n’aime pas les « spectacles à message ». Mais il est évident que quand on est un artiste et qu’on s’adresse à ce public, c’est que l’on considère qu’on a quelque chose à transmettre à ces êtres en devenir. De la même façon, quand on choisit des spectacles en tant que programmateur, l’idée de transmission est essentielle : on donne quelque chose à voir. Pourquoi programme-t-on des spectacles pour les enfants et les bébés ? Pour qu’ils soient les plus ouverts et curieux possible. Mes choix artistiques sont guidés par la curiosité, car j’essaie toujours de pousser le spectateur à ouvrir une porte vers l’étonnement, l’interrogation, l’ouverture d’esprit, le sensible. Dans ce milieu, je croise surtout des créateurs qui s’adressent à ce public en le considérant comme des personnes sensibles et intelligentes. Du côté de ces artistes, je vois surtout beaucoup d’exigence, d’humilité, de générosité, de travail et de recherche… — MAISON DU THÉÂTRE D’AMIENS Il y a des éléments à prendre en compte pour s’adresser à un public si petit. D’abord dans l’écriture même du spectacle. Le rythme et l’alternance des séquences sont essentiels de même que la durée de la proposition qui n’excède jamais 20 à 25 minutes, du fait de la capacité de concentration et d’attention du tout petit mais aussi de sa capacité émotionnelle. Du point de vue de l’accueil du public dans l’espace de la représentation, certains aspects sont évidemment importants. Ces espaces sont en général conçus par les artistes comme des cocons sécurisants, enveloppants qui mettent les bébés, les enfants et les adultes qui les accompagnent en confiance pour vivre ensemble les moments qui vont suivre. Ce théâtre est un théâtre où l’on partage souvent des premières émotions qui passent par tous les sens. LE TRÈS JEUNE PUBLIC N’A PAS LES CODES DES ADULTES LORSQU’IL EST CONFRONTÉ À UN SPECTACLE. À QUOI MESURE-T-ON LE SUCCÈS D’UNE PRESTATION ? 8 rue des Majots, Amiens RENSEIGNEMENTS & RÉSERVATIONS 03 22 71 62 90 RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE l ’interview sur www.bon-temps.fr Printemps 2015 programmation au sein de la Saison Jeune Public C’est vrai que les enfants de cet âge ne connaissent Portrait Culture #1 7

[close]

p. 8

8 LÉO CATONNET PHOTOGRAPHE RÉCENT LAURÉAT DU TROPHÉE 2014 « DES ATELIERS NUMÉRIQUES » remis par le ministère de la culture et de la communication, pour l’initiative collective de plateforme pluridisciplinaire et participative « Le carrousel culturel », à un projet près. Formé à l’ÉSAD, le brillant étudiant amiénois vient de lancer avec quatre designers le projet Noidd. Une application web permettant le partage de contenus multimédias, musique et vidéos clips, en direct. Accessible, collective, culturelle et ludique, Noidd pourrait bien à terme rencontrer un joli succès. Portrait et retour sur cette aventure numérique avec l’un de ses fondateurs, Léo Catonnet. QUEL EST TON PARCOURS ? Léo Catonnet n’en est pas Gaël Clariana J’ai été attiré par le design très tôt, j’ai commencé alors à préparer un bac STI Arts Appliqués, que je

[close]

p. 9

en candidat libre, je suis rentré à l’École Supérieure d’Art et de Design (ÉSAD) d’Amiens en 2010. D’abord intéressé par la typographie, je me suis ensuite assez vite tourné vers le design web puis le design génératif. Je viens de terminer un double cursus entre l’ÉSAD et l’UTC sur le design d’interface, d’expérience, numérique et les sciences cognitives. Complémentaires. Aujourd’hui, je prépare mon projet de diplôme DNSEP toujours à l’ÉSAD, après avoir rendu un mémoire sur l’émergence dans le jeu vidéo. QU’EST-CE QUE LE DESIGN NUMÉRIQUE ? Noidd est une application web sur laquelle les gens écoutent de la musique en direct avec d’autres personnes. Genre un chat musical, sur lequel on peut se connecter grâce à un canal existant ou en créer un nouveau. Quand une vidéo passe, toutes les personnes connectées la regardent de façon synchrone. Il est possible d’aller chercher de la musique directement sur le site qui agrège des résultats de YouTube et de SoundCloud. Lorsque l’on poste un contenu, on remplace automatiquement celui en cours de diffusion. Plus les gens “like” un contenu, plus son temps de diffusion augmente. POURQUOI AVOIR CHOISI LA MUSIQUE ET LA VIDÉO COMME SEUL MODE D’EXPRESSION DE L’APPLICATION NOIDD ? On imagine souvent le design numérique comme le graphisme appliqué à un écran mais on effleure le sujet. Le designer numérique doit imaginer sa création comme un objet qui sera utilisé et donc prévoir les interactions possibles. Le design numérique, c’est rendre les objets numériques (comme les applications, les jeux vidéo, les sites) plus agréables à utiliser ; ça implique l’aspect visuel, mais aussi la bonne conception en amont des interactions. TON ORIENTATION VERS LE DESIGN NUMÉRIQUE A T-ELLE UN LIEN AVEC TA PASSION POUR LES JEUX VIDÉO ? QUELS SONT VOS OBJECTIFS AVEC NOIDD ? On ne voulait pas que le contenu soit trop paraphrasé comme dans un chat écrit. La musique et la vidéo sont suffisamment signifiantes, et s’y limiter ajoute une part de mystère et d’imagination. Après si les gens veulent se retrouver sur d’autres réseaux pour discuter, pas de souci. Indéniablement ! Je n’ai eu ma première console de jeu et mon premier ordinateur que très tard par rapport aux gars de ma génération, du coup j’ai rattrapé mon retard et suis tombé dans une boulimie de jeux vidéo et de numérique. Mon intérêt pour le graphisme est venu de là. J’ai vite allié jeu vidéo et graphisme en bidouillant les visuels des interface de mes jeux. En entrant à l’ÉSAD, j’ai remis les mains dans le numérique en apprenant à utiliser le code à des fins créatives. Et le jeu vidéo est rentré dans mon travail. NOIDD RÉUNIT PLUSIEURS TALENTS, QUI SONT-ILS ? Notre objectif est de communiquer sur le service et de finaliser toutes les fonctions, entre autres celle permettant aux canaux d’être administrés par des utilisateurs, ce qui nous permettra de proposer à des artistes, des labels, des blogs musicaux des partenariats afin qu’ils disposent d’un espace de diffusion sur mesure. L’idée principale c’est d’atteindre au plus vite la masse critique d’utilisateurs pour avoir de l’activité 24h sur 24. QUELS SOUTIENS AVEZ-VOUS REÇU ? Celui de nos proches. Et celui de l’ÉSAD, de nos professeurs, de la directrice Barbara Dennys, qui ont vite compris le potentiel de notre projet et ont salué l’initiative. — SITE INTERNET Benjamin Calméjane de l’ÉSAD, Lucien Catonnet en master de programmation à l’ENJMIN d’Angoulême, Mayk Navangi en design graphique à l’ÉSAD et Maxime Vernédal en design d’espace urbain à La Cambre de Bruxelles. www.noidd.com Printemps 2015 n’ai pas mené à son terme. Après un bac littéraire EN QUOI CELA CONSISTE-T-IL ? Portrait Culture #2 9

[close]

p. 10

mars - mai THÉÂTRE n L’Avare Molière / Jean-Louis Martinelli avec Jacques Weber n Toujours la tempête Peter Handke / Alain Françon n La Princesse de Clèves Madame de La Fayette / Marcel Bozonnet n Rhapsodie démente François Verret n Oxmo Puccino Trio Acoustique - rap n Orchestre de Picardie / Purcell Singers Daniel Reuss n Orchestre Symphonique d’Odense Michel Legrand n Arthur H - chanson n Orchestre de Picardie Arie Van Beek / Dietrich Henschel / Clara Pons n Alexander Kniazev & Nikolaï Lugansky violoncelle et piano n Orchestre de Picardie & Orchestre Symphonique de la Radiotélévision slovène Arie van Beek / Alexander Paley LABEL BLEU n Bamba Wassoulo Groove (Mali), Djelimady Tounkara (Mali) jazz GREGORY PORTER 10 avril DANSE MUSIQUE 10 théâtre musical / production - création LA MORT DE TINTAGILES Maurice Maeterlinck / Denis Podalydès 20-24 avril hip hop - arts numériques PIXEL / COMPAGNIE KÄFIG Mourad Merzouki 22 avril TOURNÉE DÉPARTEMENTALE EXPOSITIONS n Henri Texier Hope Quartet à Péronne, Abbeville, Amiens / CSC Étouvie, Montonvillers n Impromptu III composition de Louise Moaty, Benjamin Lazar à la MCA et au fracpicardie n Atmosphère de transformation 11 Friville-éditions n Expositions de bandes dessinées Oubapo / Baudoin / Thompson n Onwards ! Superamas n Rétrospective Werner Herzog... cirque - musique OPUS / C!RCA & QUATUOR DEBUSSY Yaron Lifschitz 12 et 13 mai CINÉMA ORSON WELLES jazz THE VERY BIG EXPERIMENTAL TOUBIFRI ORCHESTRA 28 mai Avec la Carte de Fidélité de la Maison de la Culture, bénéficiez de 40 à 60% de réduction sur tous les spectacles et le cinéma www.maisondelaculture-amiens.com 03 22 97 79 77 saison 2014-2015 V W U MAISON DE LA CULTU RE D ’A MIENS Centre européen de création et de production théâtre LUCRÈCE BORGIA Victor Hugo / David Bobée avec Béatrice Dalle 17 et 18 mars ET AUSSI :

[close]

p. 11

L'Évenement Printemps 2015 11 DANIEL BUREN Musée de Picardie — © Courtesy Daniel Buren / MAMCS de Strasbourg L’INVITATION FAITE PAR LE CIRQUE JULES VERNE D’AMIENS au Buren Cirque en Juin 2015 est pour le Musée de Picardie l’occasion d’inviter l’artiste à créer une installation pour le Grand Salon. Les parentés architecturales entre le cirque et le musée sont multiples, l’architecte Riquier contribua d’ailleurs à la construction des deux édifices emblématiques de la modernité de la ville. Le jeu imaginé par Daniel Buren pour le musée réactivera et soulignera la parenté entre le cercle dynamique de la piste du Cirque Jules Verne et la statique du l'«anti white cube » magistral du Grand Salon du musée. — MUSÉE DE PICARDIE, du 20 juin au 20 septembre 2015, 48 rue de la République, Amiens. RENSEIGNEMENTS 03 22 97 14 00.

[close]

p. 12

MORSURE Cie Rasposo De et avec Marie Molliens - à partir de 8 ans Récompensée par le Prix Arts du Cirque SACD MARS du au à 20h 11 13 12 CAPILOTRACTÉES Elice Abonce Muhonen & Sanja Kosonen Galapiat Cirque 2 femmes aux cheveux longs pour une figure acrobatique unique - à partir de 8 ans les 23 et 24 à 20h MARS AIMER SI FORT C Hendrick Van Der Zee ie les Théâtre-Cirque pour public averti - à partir de 16 ans Pièce pour 9 femmes sur le thème des violences faites aux femmes © Photo : C.Grandguillot 02 et 03 à 20h AVRIL le AVRIL SORITAT C Timshel ie Concert-cirque pour 10 femmes mêlant cirque, danse et polyphonies occitanes avec La Mal Coiffée à partir de 12 ans 16 à 20h www.cirquejulesverne.fr

[close]

p. 13

L’Exposition Printemps 2015 13 OPEN MUSEUM #2 Collectif interDuck — © Courtesy interDuck APRÈS AVOIR CONVIÉ LE GROUPE AIR à composer une B.O pour les collections du Palais des Beaux-arts de Lille, l’événement Open Museum continue sa relecture décalée du musée avec une carte blanche au collectif allemand interDuck. Une belle façon de s’adresser au public non initié grâce à un parcours ludique jalonné d’œuvres majeures estampillées, entre autres, d’une tête de canard, signature du collectif. — PALAIS DES BEAUX-ARTS DE LILLE, OPEN MUSEUM #2 DONALD, du 10 avril au 05 juillet 2015, Palais des Beaux-arts de Lille, Place de la République, Lille, 03 20 06 78 00. SITE INTERNET www.pba-lille.fr

[close]

p. 14

14

[close]

p. 15

Le Magazine Printemps 2015 HAN HAN Le magazine — FONDÉ PAR LES LILLOIS CHARLY LAZER ET CARLO AMEN, 15 le magazine bismestriel en ligne Han Han flirte du côté de l’émotion érotique et de l’amour universel. Depuis 2012, les deux compères radiographient toutes formes artistiques empreinte d’érotisme suivant des thématiques imagées telles que la révolution lascive, l’été indien, numéro paire… Pour la seconde année consécutive, Han Han sort un numéro de printemps version papier, une retrospective non-exhaustive des meilleurs sujets de sa version web. Forcément collector. — SITE INTERNET www.hanhan.fr © Courtesy Carlo Amen

[close]

Comments

no comments yet