Hiver 2014-2015

 

Embed or link this publication

Description

Bon temps mag #2

Popular Pages


p. 1

Hiver 2014-15 CULTURE & LIFESTYLE EMMA DE SÈZE          LE ZÉNITH          NICOLAS AUVRAY          CAROL LEVY

[close]

p. 2

OFFREZ DU LIVE !!! Thierry Suc présente 10/01/15 l CALOGERO. EN TOURNÉE . 15/01/15 ON TOUR 31/01/15 06/02/15 Lic. 2-10366186 PHOTO • 2014 LAURENT SEROUSSI CALOGERO CIRKAFRIKA 2 cirquephenix.com 07/02/15 10 ET 11/03/15 FNAC - CARREFOUR - MAGASINS U - GEANT - AUCHAN - E.LECLERC ET POINTS DE VENTE HABITUELS fnac.com - carrefourspectacles.fr - ticketnet.fr - myticket.fr - tsprod.com 07/07/14 12:10 14/03/15 RENDEZ-VOUS AVEC LES STARS ÉRIC ANTOINE 15/03/15 19/03/15 AFFICHE 40x60 tournée.indd 1 Choisissez votre place sur www.zenith-amiens.fr MAGIC SYSTEM HOLIDAY ON ICE 2015 VÉRONIQUE SANSON 21/03/15 24/03/15 27/03/15 MESSMER INTEMPOREL FÊTE DE LA ST PATRICK 29/03/15 02/04/15 2 LES CHEVALIERS DU FIEL STÉPHANE ROUSSEAU FLORENT PAGNY OPÉRAMANIA SHAKA PONK 04/04/15 10/04/15 18/04/15 19/04/15 24/04/15 DISNEY LIVE LA BANDE A MICKEY 26/04/15 STARS 80 « PROLONGATIONS ! » 07/05/15 L’ÎLE DU PAON FLAMBOYANT KEEN’V 18/05/15 13/06/15 M.POKORA « R.E.D TOUR 2015 » SHY’M NORMAN SOUCHON / VOULZY JULIEN CLERC

[close]

p. 3

L’Édito Hiver 2014-15 EN COUVERTURE Emma de Sèze, ©Ludovic Leleu Force est de constater que cette année 2014 aura été pour le monde de la culture une « Annus Horribilis » : baisse des dotations, du budget de la culture, annulation d’événements, fermeture de centres d’Arts, réforme contestable du statut des intermittents, subventions en berne, actes de vandalisme ou censure d’œuvres… Il ne s’agit pas de courber l’échine ni de s’apitoyer mais juste de rester vigilant, de sans cesse remettre du cœur à l’ouvrage pour défendre ce dernier rempart à la morosité, cet espace de liberté sans pareil, les artistes et acteurs culturels qui font que la culture n’est pas hors du monde social. Il n’est pas inutile de rappeler l’impact positif de la culture sur l’économie française, les emplois qu’elle génère, sans parler de sa force à l’échelle européenne. La culture peut et doit être un levier à la sortie de crise. Renversons ensemble cette tendance qui fait d’elle la première souvent à payer le prix en temps difficiles. Faisons le vœu, et notre optimisme est sans limite, que l’émergence de la grande région Picardie-Nord-Pas-de-Calais soit une chance pour la culture. Synonyme de politique volontariste, de garantie de la diversité culturelle, d’échanges, de mutualisation, d’audace et de liberté. 3 Pascal Sanson , DIRECTEUR DE PUBLICATION

[close]

p. 4

POUR 2015, VOUS SOUHAITE D'EN PRENDRE ! 4 WWW.BON-TEMPS.FR

[close]

p. 5

Le Sommaire Hiver 2014-15 L’ÉDITO — 3 LE SOMMAIRE — 5 PORTRAIT CULTURE #1 Nicolas Auvray — 6.7 PORTRAIT CULTURE #2 Les éditions du monstre — 8.9 L’ŒUVRE Simon Casson — 11 L’EXPOSITION Camille Claudel — 13 L’INTERVIEW ART #1 Megan Laurent par P. Sanson — 14.17 L’INTERVIEW ART #2 Carol Levy par P. Sanson — 18.21 LE PATRIMOINE Le Musée du vitrail — 22.25 LA PHOTOGRAPHIE « Nelly et Anouk » de Georges Pacheco — 26.27 L’ARCHITECTURE le Zénith de M. Fuksas — 28.31 L’INTÉRIEUR Renaissance — 32.33 LA MUSIQUE #1 Emma de Sèze par P. Sanson — 34.37 LA MUSIQUE #2 Année Lumière par R. Le Ruyet — 38.39 LA PLAYLIST par R. Le Ruyet — 41 L’ATTITUDE #1 par D. Laphung — 42.43 L’ATTITUDE #2 par P. Sanson — 44.45 L'ÉVÈNEMENT Festival Tendance Europe — 47 L’AGENDA — 48.49 LE FOODING La soupe des hortillons de La Coupole — 50 5 Hiver 2014-15 DIRECTION DE LA PUBLICATION & DE LA RÉDACTION SECRÉTARIAT DE RÉDACTION IMPRESSION Christine Lesage PHOTOS Imprimerie Chartrez, Arras. PUBLICITÉ Julie Ouallet PÉRIODICITÉ Trimestrielle BON TEMPS ASSOCIATION Pascal Sanson DIRECTION ARTISTIQUE Ludovic Leleu, Gaël Clariana CONCEPTION GRAPHIQUE Wilhem Arnoldy MAGAZINE 29 rue Philippe Lebon, 80000 Amiens. www.bon-temps.fr bontemps.mgmt@gmail.com SITE INTERNET SIRET 801 905 381 00019 DÉPÔT LÉGAL à parution Wilhem Arnoldy, WAG&W Thu Huyen Hoang, Diane Laphung, Régis le Ruyet, Pascal Sanson Emilie Bergogne La rédaction n’est pas responsable des textes, photos, illustrations et dessins qui engagent la seule responsabilité de leurs auteurs. Leur présence dans ce magazine implique leur libre publication. La reproduction, même partielle, de tous les articles, illustrations et photographies parus dans Bon Temps est interdite. Bon Temps décline toute responsabilité pour les documents remis.

[close]

p. 6

6 NICOLAS AUVRAY PHOTOGRAPHE DIRECTEUR PORTÉ PAR LA PASSION DU THÉÂTRE ET PAR UN PROFOND RESPECT POUR LE PUBLIC, Nicolas Auvray insuffle depuis 2006 un vent nouveau sur la Comédie de Picardie d’Amiens. Du grinçant Cabaret des hommes perdus de Christian Siméon à la Crise de Foi de Sophia Aram, ses choix de programmation privilégient le mélange des genres, les auteurs oubliés du répertoire, la satire sociale et surtout la dérision. Il revendique l’éclectisme et le droit à la fantaisie dans une période où le théâtre, trop souvent englué dans le conformisme, aurait besoin de se dérider. Alors qu’il prépare sa neuvième saison, ce passionné nous livre sa vision du théâtre. TROIS MOTS POUR DÉFINIR LA COMÉDIE DE PICARDIE ? — Gaël Clariana La comédie de Picardie, c’est un esprit de générosité, de convivialité et d’ouverture. D’ouverture vers

[close]

p. 7

contemporains. TA PROGRAMMATION EST MARQUÉE PAR L’ÉCLECTISME, LE MÉLANGE DES GENRES, LA FANTAISIE ET UN SOUPÇON D’ANTICONFORMISME. COMMENT L’EXPLIQUES-TU ? — ter tous les ans L’avare, Les fourberies de Scapin ou Les jeux de l’amour et du hasard. Ensuite, mettre en avant de nouveaux auteurs travaillant sur les questions de société, qu’ils soient français ou étrangers. La scène anglaise est extrêmement dynamique à ce sujet. QUEL REGARD PORTES-TU SUR LE THÉÂTRE D’AUJOURD’HUI ? — Je crois que le théâtre est multiple. On peut à la fois aimer Molière et prendre plaisir à du bon Boulevard comme Sacha Guitry. C’est pourquoi je privilégie la diversité. J’aime bien le mélange, ça ne me pose pas de souci de programmer du stand up et du répertoire. J’aime les choses qui bousculent le monde, l’anticonformisme, tout cela avec de la fantaisie et de la dérision. La dérision permet aussi de réfléchir sur nous-même. QUELLES ONT ÉTÉ LES NOUVELLES ORIENTATIONS DE LA PROGRAMMATION À TON ARRIVÉE ? — Je trouve que le théâtre d’aujourd’hui est très diversifié. Ce qui m’ennuie un peu, c’est que l’on est un peu en panne d’auteurs dramatiques. De plus, je constate que le théâtre ne laisse pas assez de place à la comédie, à la joie de vivre. Il n’y a pas assez de légèreté, de positif, peut-être est-il trop dépendant du regard universitaire. COMMENT AUGMENTER LA FRÉQUENTATION DES THÉÂTRES ? — J’ai élargi la programmation à des spectacles de théâtre musical tel Le cabaret des hommes perdus de Christian Simeon, de seul en scène aussi. L’humour, le burlesque, la dérision ont certainement pris une part plus importante. Il est nécessaire de s’amuser, voir les choses avec plus de légèreté. Labiche disait « La France est un pays joyeux ». Au 19e siècle on considérait la France comme telle. Il est temps qu’elle le redevienne, elle semble un peu triste en ce moment. COMMENT LA COMÉDIE DE PICARDIE SOUTIENTELLE LA CRÉATION RÉGIONALE ? — Il faut que le théâtre parle du monde d’aujourd’hui, qu’il sorte de la logique de répertoire. Molière, Racine, Shakespeare il en faut, en partie pour former des jeunes spectateurs mais on doit aussi s’interroger sur les grandes questions posées par notre monde. L’UNE DE TES PLUS BELLES ÉMOTIONS ? — C’est un seul en scène burlesque que nous produisons, le spectacle Les fureurs d’Ostrowsky de Gilles Ostrowsky sur une mise en scène de Jean Michel Rabeux. L’histoire des Atrides revisitée dans l’esprit des Monty Python. PEUT-ON DIRE QUE LE THÉÂTRE C’EST LA VIE ? — Une des particularités de la Comédie de Picardie, c’est d’avoir augmenté le nombre de représentations des compagnies régionales avec beaucoup de plaisir et sans contrainte. Nous programmons environ 3 à 4 représentations de compagnies régionales, en plus des metteurs en scène associés originaires de Picardie. QUELS SERONT LES PROCHAINS DÉFIS ? — C’est drôle comme question car souvent je me demande si le théâtre est plus beau que la vie ou si la vie est plus belle que le théâtre. Et finalement, après quelques années passées dans ce métier, je constate que le théâtre c’est quand même plus beau que la vie. — COMÉDIE DE PICARDIE Trouver un bon équilibre entre le répertoire et la redécouverte des auteurs classiques oubliés comme le Guillaume Tell de Schiller que nous avons défendu 62 rue des Jacobins, 80000 Amiens RENSEIGNEMENTS & RÉSERVATIONS 03 22 22 20 20 / www.comdepic.com Hiver 2014-15 un public le plus large possible et envers les auteurs cette année. Il ne serait pas raisonnable de présen- Portrait Culture #1 7

[close]

p. 8

8 LES ÉDITIONS DU MONSTRE PHOTOGRAPHE BASÉES À AMIENS, DANS LES LOCAUX DE L’ASSO LA BRIQUETERIE, autour d’une table de sérigraphie un collectif d’artistes et d’illustrateurs. Mission première de leurs membres productifs : dispenser l’art de l’édition et de la sérigraphie sur différents supports auprès du grand public, soit par la mise en place d’ateliers dans leurs locaux, soit en se déplaçant au contact des collégiens et lycéens dans la Somme principalement. Leurs événements « Micro Machine » en tête, réussissent le pari de rendre lisible les connections étroites entre graphistes, illustrateurs, éditeurs et le monde de la musique. Les éditions du monstre réunissent Gaël Clariana

[close]

p. 9

MDC — Entre le marais Poitevin et la ville d’Amiens. Les racles, on dépose de l'encre qui imbibe la toile dans les espaces vides. Cette technique permet un rendu assez fin. VOUS ÊTES ÉGALEMENT ORGANISATEURS DU FESTIVAL MICRO MACHINE DÉDIÉ À L’ÉDITION, À L’ILLUSTRATION, AU GRAPHISME. QU’EN EST-IL ? — MDC  — Editions du monstre existaient déjà depuis douze ans à notre arrivée sur Amiens, c’était surtout un site en ligne pour présenter nos travaux de dessinateurs. L’association n’a été créée qu’il y a 7 ans afin d’intégrer la Briqueterie. COMMENT S’EST EFFECTUÉ LE PASSAGE DU DESSIN À LA SÉRIGRAPHIE QUI EST L’UNE DE VOS ACTIVITÉS PRINCIPALES ? — MDC — Depuis que nous sommes à la Briqueterie, nous organisons des événements pour promouvoir les œuvres d'artistes avec qui nous partageons les mêmes hobbys : l'illustration, les techniques d'impression artisanale, de reliure, de pliage, de collage. Le réseau est assez dense en France, Suisse et Belgique. Et nous tentons à notre échelle d’en faire la promotion via notamment le temps fort « Micro Machine ». MK  — C'est pas facile d'éditer un livre. Sur les salons consacrés aux fanzines par exemple, je rencontrais de réels adeptes, des passionnés. Un jour, l'un d’eux m'a expliqué en détails ce procédé de reproduction. Ca semblait intéressant et surtout peu onéreux. J’ai donc tenté l’expérience et j'ai vu qu'il était possible de graver et d'éditer avec assez peu de matériel. J'ai enfin pu arrêter de dépenser mon argent en photocopies laser. Au niveau technique la mise en œuvre, vue de l’extérieur, peut paraître compliquée mais c'est assez simple et cette technique ouvre des portes infinies. MARINE KLOTZ  — Pour sa quatrième édition, le festival se dé- roulera du 6 au 8 mars 2015 à la Briqueterie mais également sur plusieurs sites dans Amiens. Des expositions, des résidences et ateliers sont prévus notamment celui de l’artiste Julie Jardel, pour les enfants mais pas que, sur la fabrication de masque C'est un travail sur les couleurs et et de costume intégral. En préfiguration de l’événement cette année, nous organisons une soirée à la Lune des pirates d’Amiens en janvier 2015. MDC — le dessin. On peut varier les teintes, mélanger les couches et reproduire un même motif de nombreuses fois et sur de nombreux supports. Une façon de faire vraiment passionnante. On travaille principalement sur l’illustration pour nous-mêmes. Que ce soient des affiches de concert en grand format, des pochettes de disques, des couvertures de livres. Nous produisons énormément. POUVEZ-VOUS NOUS EXPLIQUER EN QUELQUES MOTS LA TECHNIQUE DE LA SÉRIGRAPHIE ? — MDC — Nous accueillerons pour l’occasion les frères belges Elzo et Silio Durt, illustrateurs en vogue notamment pour leurs réalisations de pochette d’album des groupes La Femme, Cheveu et le label de musique parisien Born Bad. Leurs oeuvres sont désormais présentées dans d’importantes galeries et expositions. — EN ATTENDANT LA MICRO MACHINE Sur un typon, une feuille de plastique trans- parent, on reproduit, par calque ou photocopie, un dessin sur un cadre de tissu tendu et recouvert d'une émulsion photosensible. On soumet ensuite l'ensemble à un rayonnement ultra-violet. Lors du rinçage, le produit se fige là où il n'y a pas de dessin et à l’inverse se dissout au contact de l'eau, ce qui Le 23 janvier 2015, la Lune des pirates Amiens. Concert Frustration et Exposition Elzo et Silio. LA MICRO MACHINE Du 6 au 8 mars 2015, la Briqueterie et dans de nombreux sites de la ville d’Amiens. SITE INTERNET www.editionsdumonstre.over-blog.com Hiver 2014-15 OÙ SONT NÉES LES EDITIONS DU MONSTRE ? — constitue un pochoir évolué. Pour finir, au moyen de Portrait Culture #2 9

[close]

p. 10

décembre - février n Chocolat, clown nègre - production-reprise Gérard Noiriel / Marcel Bozonnet n La Mégère apprivoisée William Shakespeare / Mélanie Leray n This is not a dream Louise Moaty / Alexeï Lubimov n Lucrèce Borgia Victor Hugo / David Bobée n L’Avare Molière / Jean-Louis Martinelli n Azimut Aurélien Bory / Groupe acrobatique de Tanger n Eifman Ballet, Saint-Petersbourg n Rhapsodie démente François Verret n Ballet de Perm - Don Quichotte - Diaghilev n Juliette Gréco chante Brel - chanson n Tigran - jazz n Katia Kabanova - opéra Leos Janácek / André Engel / Irène Kudela n Dal Sasso / Belmondo Big Band - jazz n Orchestre de Picardie Arie Van Beek n Les Siècles François-Xavier Roth / Tedi Papavrami n Arcadi Volodos n Robin McKelle & The Flytones - jazz n Oxmo Puccino Trio Acoustique - rap n Orchestre de Picardie / Purcell Singers Daniel Reuss n Arthur H - chanson THÉÂTRE théâtre - création 1 HEURE 23’14’’ ET 7 CENTIÈMES Jacques Gamblin / Bastien Lefèvre 16-23 janvier CIRQUE DANSE pop-rock MARIANNE FAITHFULL 6 février MUSIQUE 10 TENDANCE EUROPE 2015 / du 26 au 31 janvier EXPOSITIONS Tragédie Amore e Carne / théâtre-musique - Pippo Delbono Tragédie / danse - Olivier Dubois Indigence = Élégance / performance - Antoine Defoort Mouvinsitu / acrobaties-théâtre visuel - Boris Gibé, Florent Hamon Adishatz/Adieu / danse-performance - Jonathan Capdevielle To the bone / performance - Erna Ómarsdottir, Valdimar Jóhannsson Youdream / théâtre - Superamas Thomas de Pourquery / jazz - artiste Label Bleu Synopsis of a battle / danse - Étienne Guilloteau, Cie Action Scénique TWERK / danse-performance - Cecilia Bengolea, François Chaignaud Fireworks ! / exposition-performance - Superamas Guillaume Perret & The Electric Epic / jazz n Impromptus I,II et III compositions de Lukas Hemleb / Superamas / Louise Moaty, Benjamin Lazar n Onwards ! Superamas CINÉMA ORSON WELLES Avec la Carte de Fidélité de la Maison de la Culture, bénéficiez de 40 à 60% de réduction sur tous les spectacles et le cinéma www.maisondelaculture-amiens.com 03 22 97 79 77 saison 2014-2015 V W U M A I S O N D E L A C U LT U R E D ’ A M I E N S Centre eur opéen de c réation et de pr oduction théâtre-performance première française SUPERAMAX Superamas 2-4 décembre ET AUSSI :

[close]

p. 11

L’Exposition Hiver 2014-15 11 UN ART NOUVEAU Camille Claudel — © Petite châtelaine, Camille Claudel Hommage à la Petite châtelaine de Camille Claudel, pièce maîtresse des collections du musée la Piscine de Roubaix, cette exposition met en lumière le génie artistique et visionnaire de cette sculptrice du XIXe siècle. Un parcours thématique et chronologique autour de 160 œuvres de l’artiste mises en miroir avec celles de ses contemporains.. — EXPOSITION CAMILLE CLAUDEL, AU MIROIR D’UN ART NOUVEAU, du 8 novembre 2014 au 8 février 2015, La Piscine de Roubaix, 23 rue de l’espérance Roubaix. 03 20 69 23 60.

[close]

p. 12

Créatrices de jolis moments, Les crâneuses réalisent vos petits & grands événements 12 WWW.LES-CRANEUSES.FR AMIENS, LILLE, PARIS ET PARTOUT EN FRANCE Les crâneuses EVENT PLANNING & STYLING WWW.LES-CRANEUSES.FR HELLO@LES-CRANEUSES.FR CRÉDITS PHOTOS© WWW.LETEMPS-DUNE-POSE.FR

[close]

p. 13

L’Oeuvre Hiver 2014-15 13 SIMON CASSON © Courtesy Simon Casson « Athene Polias, beloved Boreas-Erechtheus », Huile sur toile, 180 x 140 cm, 2009 — www.simoncasson.co.uk

[close]

p. 14

14

[close]

p. 15

L’Interview Art #1 Hiver 2014-15 MEGAN LAURENT AUTEUR Pascal Sanson PHOTOGRAPHE Ludovic Leleu 15 DEPUIS LE MILIEU DU XVE SIÈCLE, PRÉMICES DE LA RENAISSANCE, l’artiste se livre, toutes pratiques confon- Dans ses clichés, l’artiste ne se magnifie pas mais sonde les tréfonds de son identité. Au rythme de ses humeurs, ses photographies effectuent d’incessants va-et-vient entre catharsis, autofiguration et journal intime. On ne peut que faire le constat que derrière cette œuvre en construction, durable, profonde et émotionnelle, se cache un réel talent. Megan Laurent évoque pour nous les tenants et les aboutissants de cet art en perpétuelle mutation. DE NOMBREUX ARTISTES, NOTAMMENT BEUYS, LARTIGUE, PETER BEARD, ORLAN, BRANCUSI, MAPPLETHORPE, SE SONT INTÉRESSÉS À L’AUTOPORTRAIT PHOTOGRAPHIQUE POUR DE MULTIPLES RAISONS. QUELLE EST TON APPROCHE ? — dues, au difficile exercice de l’autoportrait. L’Homme au turban rouge de Jan van Eyck (1433), L’Autoportrait à la fourrure de Dürer (1500), l’Autoportrait de Rembrant en 1661 lui apporteront reconnaissance et lettres de noblesse. Cindy Sherman, Warhol, Koons entre autres perpétueront le geste en photographie. Les raisons qui poussent l’artiste à se représenter sont multiples : introspection, témoignage sur l’art, l’époque ou la société, exhibitionnisme, journal intime, autofiguration*, dogme... Jeune artiste amiénoise, à sa mesure, son travail photographique dans cette longue tradition de la représentation de soi. Megan Laurent inscrit,

[close]

Comments

no comments yet