La Lettre du Défap n°4

 

Embed or link this publication

Description

La Lettre du Défap n°4

Popular Pages


p. 1

trimestriel www.defap.fr Service protestant de Éditorial Guerre et Paix On ne peut simplement dire, face aux violences habillées de religieux : « Tout cela, ce n'est pas la vraie religion, cela n'a rien à voir avec le religieux ». Croisades, inquisition, dragonnades… cela n'auraitil donc rien à voir avec le religieux ? Les attentats de Paris et les violences qui déchirent, aujourd'hui, le Moyen-Orient ou l'Afrique centrale… cela n'aurait-il donc rien à voir avec le religieux ? Hier comme aujourd'hui, la violence religieuse est là. Elle est séculaire. Guerre et Paix, le roman est célèbre. Il dépeint, sous la plume de Tolstoï, le quotidien et la guerre en Russie au début du XIXe siècle. Une guerre sans pitié, un quotidien sans fard. La guerre et la paix entremêlées… dans la vie des hommes comme dans les religions. Les textes bibliques - de Caïn et Abel à l'Apocalypse - sont ainsi traversés par ce combat entre guerre et paix. Comme l'histoire humaine et chacune de nos propres vies. La jalousie et la soif de puissance sont de fortes motivations pour déchaîner une barbarie qui ne demande qu'à se revêtir des oripeaux du religieux. «Guerre et Paix» - détail du dyptique de Candido Portinari © D.R. Dialogue interreligieux Mission et «Dawa» Témoignage en marche Pour aller plus loin Les envoyés Haïti, faire toujours mieux Un nouveau visage Autres projets Animation-Formation Forum 2016, c’est parti L’académie Mboko Prière Vous et nous Livres Annonces 2-3 4-5 Sommaire Le théologien André Gounelle nous aide à y voir clair en relisant l'histoire du massacre par Élie des prêtres de Baal au Carmel (1 Rois 18) : « apprenons, écrit-il, à faire le tri et à distinguer dans la lecture croyante de la Bible, l'or de la paille… ne transformons pas en héros de l'histoire sainte ceux qui assassinent pour motifs religieux… le Dieu en qui je crois appelle au respect et au service de la vie. Celui qui condamne et tue est démoniaque, et le Dieu dont il se réclame s'appelle Satan ». Guerre et paix… il n’y a pas de réalité humaine qui ne soit prise dans cette alternative. Le religieux est bien une réalité humaine. Reste ce choix, placé devant chaque homme, selon les paroles de l'Alliance : « voici, j'ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie afin que tu vives ». Bertrand Vergniol Secrétaire général du Défap 6-7 7 8 N° 4 - mars 2015

[close]

p. 2

Mahomet reçoit une première révélation de Jibril (l’archange Gabriel). Page du Jami ‘al Tawarikh ou « chronique universelle » de Rachid al-Din (1247-1318) (Tabriz, Iran) Dialogue interreligieux Mission et « Dawa »1 Aujourd'hui, le Défap a vingt-six envoyés dans des pays majoritairement musulmans. Dans nos villes de France, de nombreux missionnaires musulmans prêchent et s'occupent des démunis. Deux conceptions de la mission qui se croisent…. La réflexion sur nos relations avec les musulmans dans un cadre missionnaire ne peut que prendre en compte le fait que les musulmans aussi sont missionnaires, et développent une réflexion missiologique. Dans la rencontre, ce sont donc deux approches de la mission qui entrent en dialogue. Ces deux visions sont aussi celles de deux religions nées d'élans missionnaires. Comme les apôtres l'ont fait pour constituer l’Église, le Prophète Mohammed a dû appeler à la conversion des hommes et des femmes d’autres religions pour constituer la première communauté musulmane. Et il l'a fait en utilisant des méthodes souvent très proches de celles que les chrétiens ont eux-mêmes utilisées au cours de leur histoire : tantôt une prédication radicale invitant à rejeter les traditions religieuses préexistantes ; tantôt un discours de l'ordre de l'in2 culturation où il s'agissait de « greffer » l'islam sur la tradition ; tantôt en présentant l'islam comme la réponse aux besoins des auditeurs. Comme pour les chrétiens, les musulmans fondent la mission sur un impératif missionnaire : « appeler à la voie de Dieu » (S. XVI, 127). Ibn Bâdis le précise ainsi : « c’est une obligation pour chaque musulman d’appeler à Dieu. Il faut prêcher, et sans cesse prêcher, dûton n’être suivi par personne. C’est Dieu qui guide ou égare ; ce qui nous incombe, c’est de transmettre [...] c’est appeler à Dieu que d’exposer les arguments de l’islam, réfuter les préjugés entretenus à son sujet, faire connaître ses beautés parmi les non musulmans afin qu’ils y adhèrent et parmi les musulmans peu convaincus, pour les affermir dans la foi ». De nom- Dieu nous guide tous Lettre du Défap N°4 mars 2015

[close]

p. 3

breux chrétiens ne diraient pas autre chose de leur mission ! Le mal des mots Pourtant, pour les chrétiens, la mission musulmane n'a pas bonne réputation. Elle souffre, entre autres, des dérives du mot « djihad » qui la qualifie. Mais n'avons-nous pas, nous aussi, souffert de l'utilisation du mot « mission » au point que nous l'avions presque banni de notre vocabulaire ? Aujourd'hui, certains théologiens musulmans défendent une idée du Djihad assez proche de la mission telle que nous la vivons : « un combat pouvant revêtir toutes sortes d’œuvres sociales et culturelles, du niveau le plus humble jusqu’aux grandes causes exigeant des sacrifices, dans l’intérêt supérieur de la communauté comme au service de l’humanité tout entière ». Bien sûr, si la notion de djihad mérite d'être mieux comprise par les chrétiens, il faudrait aussi que les musulmans acceptent d’étudier le concept de mission chrétienne et d'en revoir certains clichés. Pour le musulman moyen, la mission reste trop souvent une ex- pression de la colonisation, qu'il s'agisse de la colonisation historique ou de la néocolonisation actuelle. Pour aller plus loin, choix bibliographique indicatif Le Coran, traduit de l’arabe et annoté par Albert de Biberstein Kasimirski, préface de Mohammed Ali Amir-Moezzi, Éditions du Seuil, 2010 Le Coran, texte arabe et traduction française par ordre chronologique selon al-Azhar, avec renvoi aux variantes, aux abrogations et aux écrits juifs et chrétiens, par Sami Awa Aldeeb Abu-Sahlieh, Éditions Aire, 2008 Arkoun M., Lectures du Coran, Éditions Maisonneuve & Larose, 1982 Mieux nous connaître Si, des deux côtés, nous connaissions mieux la mission de l'autre et si nous acceptions de dépasser nos préjugés respectifs, alors peut-être des points de rencontre étonnants pourraient naître et notre mission envers les musulmans en serait certainement renouvelée… (1) Terme technique désignant la mission pour les musulmans. Cité par Ali Merad in L’islam contemporain, Paris, 2002, p.115; Ali Merad, op., cit., p.117 Traductions du Coran Études sur le Coran ©.D.R. - Mahomet en calligraphie arabe Meyer D., Simoens Y., Bencheikh S., Les versets douloureux, Bible, Évangile et Coran entre conflit et dialogue. Préface d’Alexandre Adler, Éditions Lessius, 2008 La pasteure Karen Smith, aumônier de l’université royale d’Ifrane, au Maroc, fera une tournée dans la région Nord-Normandie, notamment à Reims, Douai, Cambrai, Lille, Creil, Alençon, Saint-Lô et Caen du 3 au 11 mars 2015. Dans un contexte où beaucoup se posent des questions sur l'islam et où, à la suite des attentats de Paris, une certaine islamophobie se développe, il appartient au témoignage des Églises de se saisir des questions quotidiennes relatives au dialogue islamo-chrétien. L'expérience de Karen est, à ce titre, précieuse. En portant son témoignage dans les paroisses, elle les aide à mieux comprendre les enjeux d'un tel dialogue, les possibilités pratiques de le mettre en application, etc. L'Évangile n'enferme pas, il est puissance de vie et de libération et pousse vers autrui. La rencontre fait donc partie de l'Évangile. Être une Église missionnaire, c'est oser ces rencontres et témoigner qu'un vivre ensemble est possible dans la paix et le respect de chacun. 3 Dialogue islamo-chrétien : témoignage en marche Nagel T., Mahomet, histoire d’un Arabe, invention d’un prophète, traduction de Jean-Marc Tétaz, Éditions Labor & Fides, 2012 Watt M.W., Mahomet à La Mecque, Mahomet à Médine, Éditions Payot, 1989 Vie de Mohammed Islam contemporain, pensée critique Arkoun M., L’islam, approche critique, Éditions Jacques Grancher, 1998 Benzine R., Les nouveaux penseurs de l’islam, Éditions Albin-Michel, 2004 Chebel M., L’islam et la raison, Éditions Perrin, 2006 Filali-Ansary A., L’islam est-il hostile à la laïcité, Éditions Sindbad, 2002 Amghar S., Le salafisme aujourd’hui, mouvements sectaires en Occident, Éditions Michalon, 2011 Lettre du Défap N°4 mars 2015

[close]

p. 4

Haïti: faire toujours mieux ! Les envoyés Grâce à l’aide du protestantisme français, la Fédération des écoles protestantes de Haïti (FEPH) fait état d’un bilan positif de ses actions dans le pays. La FEPH regroupe plus de trois mille écoles privées protestantes, réparties sur tout le territoire. Son objectif est d’augmenter l’offre scolaire, permettant ainsi à des enfants issus de milieux défavorisés d’aller à l’école, où ils trouvent un enseignement École - mai 2010© Défap de qualité. Dès après le séisme de janvier 2010, une aide d’urgence avait été débloquée, destinée à mettre en place des infrastructures temporaires ou pour permettre aux établissements scolaires de rouvrir leurs portes très rapidement. Par la suite, des structures permanentes ont été construites et du matériel scolaire a été fourni aux écoles qui avaient tout perdu. Enfin, des formations à la gestion des risques et désastres (GRD) ont été largement dispensées. Sur le plan personnel, des bourses ont été allouées aux familles afin que les enfants puissent reprendre le chemin de l’école. De gros besoins demeurent cependant. Certaines écoles ne disposent encore que de simples tonnelles pour abriter élèves et enseignants, d’autres manquent de sanitaires, de matériel éducatif ou même de professeurs. Par ailleurs, nombre d’enfants n’ont toujours pas été formés à la GRD. Un exemple en témoigne : lors d’une simulation de tsunami, menée dans le nord du pays, au lieu de courir en direction opposée à la mer, les participants s’en sont approchés pour voir le phénomène… Il n’en reste pas moins que la FEPH continue à s’engager pleinement, convaincue que chaque action compte et qu’ensemble, nous pourrons changer les choses ! Marie-Bénédicte Loze, envoyée du Défap, chargée d’appui aux partenariats Fédération des écoles protestantes de Haïti Une nouvelle secrétaire exécutive responsable des envoyés est arrivée au Défap, pour succéder à Élisabeth Marchand, arrivée en fin de mandat. Laura Casorio est née dans le nord de l’Italie et a grandi en Toscane. Après sa formation universitaire, elle a travaillé pour les Églises protestantes italiennes dans les domaines de la migration, du bénévolat et des échanges internationaux, puis comme chargée des relations entre Églises, et des relations des Églises avec l’État. Membre de l’Église vaudoise, elle connaît éga- En janvier 2015, le Service protestant de mission – Défap a commémoré le cinquième anniversaire du séisme qui a ravagé Haïti. L’occasion de faire le point sur les différentes actions entreprises. Témoignage. Un nouveau visage au Défap lement très bien le protestantisme français et a travaillé pour la Cevaa. Elle est à Paris depuis le début janvier 2015. À notre question sur son engagement au sein du Défap, elle a répondu : « L’échange de personnes est, à mon avis, à la base de la mission. Celle-ci se construit un jour après l’autre, en essayant de favoriser et de valoriser la rencontre dans toute son ampleur. J’espère pouvoir contribuer à la diffusion et au partage des expériences vécues par nos envoyés durant leur séjour et à leur retour, grâce à tous les moyens de communication que le Défap met à leur service et à celui des paroissiens ». Merci Laura, et bienvenue parmi nous tous. 4 Lettre du Défap N°4 mars 2015

[close]

p. 5

Plateforme Haïti : projets en cours Le Défap soutient avec d’autres partenaires, dont la fondation La Cause, plusieurs orphelinats à travers les projets suivants : - acquisition d'un taxi collectif pour un troisième orphelinat, qui sert autant à conduire les enfants à l'école qu'à générer des revenus pour subvenir aux besoins alimentaires quotidiens du centre aidé ; - installation de cinq distributeurs d'eau potable dans cinq centres, destinés à la fois à la consommation d'eau saine pour les enfants et à la vente d'eau aux habitants du quartier, pour générer des revenus complémentaires pour les orphelinats concernés ; - poursuite du parrainage et de la recherche de nouveaux parrains pour améliorer la prise en charge des enfants accueillis dans les centres (alimentation, soins, loyer, frais de scolarité…) ; Suivi des projets - achat de mobilier pour équiper tous les centres en lits superposés (avec matelas), tables et chaises en nombre suffisant ; - en perspective, nous envisageons l'achat d'une deuxième maison pour sécuriser le logement des pensionnaires de l’un de nos centres, souvent soumis à des déménagements au gré des propriétaires qui veulent récupérer leur bien en location. Saly 2014©Défap Futurs projets Sur le plan de la formation théologique, nous avons plusieurs pistes (non encore concrétisées) : - soutien à la création d'une faculté de théologie sous l'égide de la Fédération protestante en Haïti (FPH), en lien avec les instituts de formation théologique français ; - création d'une maison d'édition protestante, pour diffuser une réflexion spécifiquement caribéenne - dans le cadre des festivités en préparation pour 2016, année du bicentenaire de l'arrivée du protestantisme en Haïti, la Plateforme Haïti propose d'accompagner une tournée de l'Expo Bible de l'Alliance biblique, avec un animateur théologique qui aurait pour mission de faire se rencontrer et échanger autour des textes bibliques les différentes communautés et Églises membres de la FPH sur le territoire. 5 Lettre du Défap N°4 mars 2015

[close]

p. 6

©Défap Le Forum 2012 s’était tenu à Rouen sur le thème « Le monde est chez toi ». Il avait accueilli de nombreux intervenants. Ici, le Pr Félix Moser, doyen et professeur de théologie pratique à l’université de Neuchâtel (Suisse), à côté du pasteur Anne-Laure Danet, responsable animation-formation au Défap. © Défap animation - France Forum 2016, c’est parti ! Le pôle France du Défap et les équipes régionales mission ont engagé les préparatifs du forum 2016. Le thème général de cette rencontre sera : « une parole engagée, une parole vécue, crédible et compréhensible ». Il amènera les participants à rédiger leurs propres thèses sur la mission aujourd'hui, en vue de la grande commémoration des thèses de Luther en 2017. À travers elles, l'objectif est de promouvoir l’entraide et le développement du projet missionnaire des paroisses et ce, à partir de trois axes : - l’évangélisation : dire sa foi en paroles et en actes ; - l'universalité de l'Église : comment la rendre visible en créant des liens avec d’autres paroissiens dans le monde ; Lettre du Défap N°4 mars 2015 Pour que le plus grand nombre de personnes puissent participer au forum, il est prévu d'ouvrir un blog et une page facebook afin d’aider les paroisses à s’y préparer. Pendant le forum, un compte twitter permettra à celles et ceux qui ne pourront pas être sur place de réagir en direct. - l’interculturel au sein de la paroisse : comment prendre en compte chacun et permettre à tous de trouver une place (comment adapter le culte à toutes les communautés, comment vivre ensemble dans l’Église, quelles responsabilités partager, tout cela sans perdre son identité pour un témoignage commun de notre foi en Christ). Université biblique œcuménique Thème : le Salut, un chemin pour la vie Du 8 au 12 avril 2015 à l’EPUdF Poissy 31 avenue des Ursulines - 78300 Poissy naires (OPM), la Fondation Diaconesses Organisée par le Défap, en partenariat avec les Œuvres Pontificales Missionde Reuilly, la paroisse de Poissy Lecture de psaumes, des Béatitudes, ... Corina Combet-Galland (bibliste et professeur de Nouveau Testament), Pierre Diarra (Œuvres Pontificales Missionnaires) Pour tout renseignement préparatoire: Anne-Laure Danet (Défap) defap.annelaure@gmail.com 01 42 34 55 55 Parmi les intervenants 6

[close]

p. 7

L’académie Mboko un projet et un exemple Lors de la journée de rencontre des équipes régionales mission au Défap, le 6 février dernier, les participants ont rencontré trois visiteuses venues du Cameroun. Ces femmes sont membres de l’Académie Mboko, une association fondée sur le modèle des académies allemandes, qui est un projet nouvellement soutenu par le Défap. Prière Prière pour les Églises sœurs au Nord Cameroun Dieu notre Père, nous te confions les victimes de l’obscurantisme, de la terreur et de la violence. Nous pensons particulièrement aux victimes de la secte Boko-Haram. Écrite par Marcel Mbenga, pasteur à Châlons-sur-Saône missionnaire Ces femmes, issues d’horizons religieux divers – catholique, évangélique, pentecôtiste, etc. – ont l’ambition de devenir le « bras prolongé des Églises » en amenant des groupes d’habitants de Douala à réfléchir, dans une perspective théologique, à leur situation économique et sociale de façon à mettre en œuvre des actions concrètes et ainsi développer leur quartier ou leur village. C’est un exemple concret d’engagement citoyen, à travers une fraternité. Les équipes régionales ont alors été invitées à réfléchir sur ce modèle missionnaire, sur leur propre engagement et la manière dont elles peuvent aussi faire entendre leur voix dans la société française, comment elles peuvent prendre en compte les préoccupations quotidiennes des membres de leurs Églises et comment, ensemble, être des acteurs sociaux. Permets que le Programme des Relations Islamo-Chrétiennes en Afrique, souvent à l’initiative des rencontres entre les responsables chrétiens et musulmans en Afrique, porte ses fruits. Permets que ces relations interreligieuses soient bien relayées auprès de tous les fidèles. Qu'ensemble, nous travaillions et témoignions davantage en faveur de la paix. Soutiens les sensibilisations et la promotion de la tolérance au sein des communautés religieuses. Inspire le respect à chacun. Dieu notre Père, comment comprendre qu’en ton nom, tant de crimes épouvantables soient perpétrés. Nous te présentons les membres de ces groupes criminels qui sévissent tant en Afrique qu’en Irak, en Syrie, au Pakistan, en Afghanistan, en France en début de cette année, et ailleurs dans toute l’Europe. Agis Seigneur. Interviens en notre faveur. Que ces crimes s’arrêtent. Nous avons confiance en toi et nous nous remettons entièrement entre tes mains. En Jésus-Christ. Amen. 7 Dieu notre Père, ces crimes sont perpétrés dans des régions à majorité musulmane. Nous te prions pour les croyants de l’islam dans ces régions et ailleurs, qui sont les premières victimes de cette violence. Permets une grande mobilisation des gouvernants de ces trois pays, le Cameroun, le Nigeria et le Tchad. Permets que d’autres pays de la communauté internationale les épaulent dans le refus et la lutte contre cette barbarie qui est une grande atteinte à ta création. Donne-leur de trouver des moyens justes et efficaces pour aider à recouvrer de manière durable la liberté si durement bafouée. Nous te présentons les familles endeuillées par ces crimes odieux ainsi que toutes celles qui n’ont pas de nouvelles de leurs proches enlevés. Inspire tous ceux et celles (des mouvements associatifs, des populations locales et des acteurs des différents religions) qui cherchent, ensemble, à guérir ces blessures. ©Défap ✂ Marie, Calixte et Jeanne, les responsables de l’académie Mboko, photographiées dans le jardin du Défap © Défap Lettre du Défap N°4 mars 2015

[close]

p. 8

Livres Pour les amateurs de sagas familiales à secrets et rebondissements multiples, l’écrivain martiniquais Raphaël Confiant a concocté une incomparable histoire : celle de la famille SaintAubert. Le premier volume était paru en 2012, voici le second, intitulé Les Trente-douze mille douleurs. Le patriarche est décédé, mais ses enfants ont fait souche à Fort-de-France, la nouvelle capitale de la Martinique. N’en disons pas davantage : il faut lire cette suite délicieuse, d’une inspiration quasi-balzacienne ! Raphaël Confiant, Les Saint-Aubert, volume 2 : les trentedouze mille douleurs, 1920-1940, Éditions Écriture, 314 p., 21 € La saga continue Les Saint-Aubert Pays qui plie mais ne rompt pas, ville qui brûle mais ne se consume pas, Laurent Gaudé a des images dans la tête et, en bon portraitiste, sait les transcrire en mots. Dans son dernier roman, il est question d’une jeune femme qui revient à Port-au-Prince, sa terre natale, pour « refaire sa vie » mais la terre se met à trembler et redistribue les cartes d’une façon imprévue. Un bon livre sur les bienfaits de la fraternité. Laurent Gaudé, Danser les ombres, Editions Actes Sud, 256 p., 19,80 € Haïti comme un roseau… Danser les ombres Postes à pourvoir Rendez-vous sur le site du Défap : www.defap.fr Nous contacter : defap.courrierdeslecteurs@gmail. Madagascar, pour la Faculté luthérienne de théologie (SALT), poste Défap/Colureom, Enseignant en théologie, profil : titulaire d’un DEA (Nouveau Testament souhaité), pour intégrer le corps professoral. Début : septembre 2015, durée : deux ans. Condition : statut VSI Égypte, pour l’orphelinat pour jeunes filles FOWLER (Le Caire), poste Défap/ACO ; animatrice/éducatrice – assistance des élèves pour les devoirs en français. Début : septembre 2015, durée : deux ans. Condition : statut VSI. Détail de la mission : permettre aux filles scolarisées à Saint-Vincent-de-Paul (école arabophone et francophone) de bien suivre dans les matières enseignées en langue française (français, mathématiques, sciences). Fournir un suivi de qualité pour améliorer leurs chances de réussite et leur ouvrir le plus de voies possibles vers l’université. Actuellement, nous recherchons La liste des postes à pourvoir du Défap est sur le site, www.defap.fr sous la rubrique « postes à pourvoir ». trimesstriel La lettre du www.defap.fr Service protestant de Textes et images © Defap sauf indication contraire Reproductions et traductions autorisées sur demande Église Protestante Unie de France (EPUdF), l’Union des Églises Protestantes d’Alsace et de Lorraine (UEPAL), l’Union Nationale des Églises Protestantes Réformées Évangéliques de France (UNEPREF). Le Défap est le service protestant de mission de trois Églises : « Héritiers et témoins d’une terre promise, défis de l’écologie » Publication gratuite Président du Défap : Jean-Arnold de Clermont ; Directeur de publication : Bertrand Vergniol ; Rédactrice en chef : Valérie Thorin ; Conception graphique - Maquette : Peggy Kraag www.defap.fr 102 boulevard Arago, F 75014 Paris Tél. : 01 42 34 55 55 - fax : 01 56 24 15 30 Dans le prochain numéro de Perspectives missionnaires, Numéro 69 – Mars 2015 Dossier coordonné par les pasteures Jane Stranz et Claire Sixt-Gateuille. Les différents articles abordent sous plusieurs aspects les enjeux de l’écologie et ses différents champs d’expression, en Europe mais aussi à l’étranger. La revue Perspectives missionnaires est disponible sur abonnement et consultable en bibliothèque. 8 Lettre du Défap N°4 mars 2015

[close]

Comments

no comments yet