EPS Barthélemy Durand - site d'hospitalisation de Barthélemy-Durand-sur-Orge

 

Embed or link this publication

Description

Livret de présentation du site de Sainte-Geneviève-des-Bois

Popular Pages


p. 1

EPS BARTHÉLEMY DURAND SITE D’HOSPITALISATION DE « BARTHÉLEMY‐DURAND‐SUR‐ORGE » ÉTABLISSEMENT PUBLIC DE SANTÉ BARTHÉLEMY DURAND Avenue du 8 mai 1945 ‐ BP 69 ‐ 91150 ETAMPES Tél. 02 69 92 52 52 ‐ Fax. 01 69 92 53 00 www.eps‐etampes.fr

[close]

p. 2

SOMMAIRE Transfert de cinq secteurs de psychiatrie sur le site du Groupe Public de Santé Perray‐Vaucluse ................................... 3 Communica on à des na on des personnels ................... 6 Le res d'informa on projet "Barthélemy‐Durand‐sur‐Orge".......................................................................... 6 • Le re d'informa on n°1 ...................................................................................................................... 7 • Le re d'informa on n°2 ..................................................................................................................... 10 • Le re d'informa on n°3 ..................................................................................................................... 13 • Le re d'informa on n°4 .....................................................................................................................16 • Le re d'informa on n°5 ..................................................................................................................... 19 Publica ons dans "Interac ons", journal interne de l'EPS Barthélemy Durand .............................................22 • Interac ons n°19 ‐ Janvier, février, mars 2013 ................................................................................... 23 • Interac ons n°21 ‐ Juillet, août, septembre 2013 .............................................................................. 25 • Interac ons n°23 ‐ Janvier, février, mars 2014 ................................................................................... 31 Communica on à des na on de la presse ............................ 33 Dossier de presse : ouverture d'un second site hospitalier à Sainte‐Geneviève‐des‐Bois ............................. 33 Revues de presse : ......................................................................................................................................... 43 • Point presse projet "Barthélemy‐Durand‐sur‐Orge" ‐ jeudi 11 avril 2013 .......................................... 44 • Inaugura on d'un second site d'hospitalisa on de l'EPS Barthélemy Durand à Ste Geneviève‐des‐Bois ‐ lundi 30 septembre 2013 ........................................................................ 50 Communica on externe ................................................................................... 55 Plaque e du site d'hospitalisa on de Sainte‐Geneviève‐des‐Bois ................................................................ 56

[close]

p. 3

Transfert de cinq secteurs de psychiatrie sur le site du Groupe Public de Santé Perray-Vaucluse Introduction et présentation du projet 1.1. Contexte du projet Le rapprochement du dispositif de soins, hospitalisations et autres, du domicile des patients et ses conséquences pour l’ensemble de l’Etablissement dans le cadre du travail de secteur, constitue le premier axe du projet d’établissement 2007-2011. 1.2. Description du projet L’opération de transfert des secteurs G05 à G09 de l’EPS Barthél emy Durand sur le site de SainteGeneviève-des-Bois consiste en : x la destruction de 2 pavillons existants sur le site (environ 3 000 m²) L’équipe retenue devra procéder à la destruction des bâtiments Acacias et Cerisiers/Bouleaux. - Le bâtiment Cerisiers/Bouleaux abrite aujourd'hui, en son sous-sol, le poste transformateur du site de Perray-Vaucluse desservant plusieurs bâtiments qui devra être préservé à cet endroit. - Des fosses, dont l’origine et le rôle sont inconnus, existent en sous-sol du bâtiment Acacias. Elles devront être neutralisées avant la démolition du bâtiment. x la construction de 5 unités d’hospitalisation dans un bâtiment neuf L’équipe retenue devra réaliser 5 bâtiments neufs abritant les 5 unités d’hospitalisation adultes G05 à G09 de l’EPS Barthélemy Durand. Ces bâtiments seront reliés les uns aux autres pour leur fonctionnement logistique et devront être positionnés « hors crues ». x la réhabilitation du bâtiment à l’horloge existant sur le site (750 m²) L’équipe retenue devra réhabiliter le bâtiment à l’horloge pour y installer des fonctions communes partagées par les 5 unités (la surface à réhabiliter exclut les locaux techniques existant aujourd'hui au sous-sol). Aucun service logistique n’est prévu sur le site, ce sont les services centraux du site d’Etampes qui desserviront les unités délocalisées. Il est en revanche prévu quelques locaux « relais » pour l’administration et le personnel, situés dan s le bâtiment des fonctions communes (bureaux pour l’administration, permanence des syndicats…). 1.3. But et objectifs du projet L’Établissement Public de Santé Barthélemy Durand, spécialisé en psychiatrie à vocation départementale, dispose de 300 lits d’hospitalisation complète, pour adultes, tous installés à Etampes. Dans le cadre de la mise en œuvre de son nouveau projet d’établissement pour la période 2007 -2011, il a pour objectif de rapprocher les lieux d’hospitalisation du domicile des patients et des lieu x de soins ambulatoires des secteurs. 3

[close]

p. 4

Ainsi, le présent projet porte sur cinq unités d’hospitalisation complète en psychiatrie pour adultes, destinées à la prise en charge des patients résidant dans les cinq secteurs du Nord de l’Essonne, tous éloignés d’Etampes en raison de la configuration du département. Il s’agit des secteurs G05, Sainte Geneviève-des-Bois, G06, Longjumeau, G07, Savigny-sur-Orge, Viry-Châtillon, G08, Grigny, Morsangsur-Orge et G09, Draveil, Athis-Mons et Juvisy. Le site retenu appartient au Groupe Public de Santé (GPS) Perray-Vaucluse qui a signé avec l’EPS Barthélemy Durand une convention de transfert de gestion de la parcelle concernée (article L 2123-3 du code général de la propriété des personnes publiques). Cette parcelle est située dans la partie la plus proche de la gare RER de Sainte-Geneviève-des-Bois. L’objectif est de réaliser l’opération pour la fin 2012. L’EPS Barthélemy Durand a nourri cette politique de rapprochement des secteurs d’hospitalisation des lieux de résidence des patients depuis de nombreuses années, conscient de la difficulté pour les patients de se déplacer du Nord de ce département étendu, jusqu’à Etampes. Le projet était inscrit dès le SROS (schéma régional d’organisation sanitaire) de 1998. Le premier projet d’établissement et son COM (contrat d’objectifs et de moyens) évoquaient cet enjeu. Le nouveau projet d’établissement le concrétise. La recherche d’un lieu d’implantation a buté sur la possibilité de trouver un site facilement accessible et suffisamment grand pour offrir des conditions d’hébergement satisfaisantes. Le rapprochement du lieu d’hospitalisation du domicile des patients, ainsi que des structures ambulatoires, constitue, d’évidence, l’enjeu principal de ce projet. L’objectif premier du projet est de renforcer les liens entre les patients et leur environnement quotidien (domicile, famille...), ainsi qu’avec les structures de suivi ambulatoire, afin que la période d’hospitalisation ne s’inscrive pas comme une rupture désocialisante dans la vie des patients. La proximité du site choisi avec les secteurs desservis répond à cela. Le lieu d’implantation choisi permet, aussi, une ouverture sur l’extérieur et un maintien des liens grâce à la gare RER très proche et au cœur de la ville de Sainte-Geneviève-des-Bois. 1.4. Périmètre du projet Le périmètre du projet est le suivant : Ce que le projet inclut Installation de cinq secteurs de psychiatrie adulte à Sainte-Geneviève-des-Bois Conduite de l’ensemble de la phase travaux génie civil Elaboration d’un plan d’accompagnement social des personnels de l’EPS Barthélemy Durand Elaboration d’un plan de déploiement logistique pour l’approvisionnement des secteurs relocalisés Accompagnement de la mise en œuvre du plan de communication 4

[close]

p. 5

PHASAGE : Phasage des travaux Début des travaux Date fin des travaux Phase 1 - ETUDES Préparation et suivi de l’opération Phase 2 - DEMOLITION - AMENAGEMENT Préparation du site - Aménagement - Démolition Phase 3 - TRAVAUX Construction - Réhabilitation Février 2011 Mai 2013 2005 – Septembre 2010 Octobre 2010 – Novembre 2011 Décembre 2011 – Juin 2013 Prise en main de la parcelle le 24 février 2011, avec premier OS. Cantonnement, dépollution : février mars. Démolition : avril-juin 2011. Pose de la première pierre : septembre 2011. 1.5. Facteurs clés de succès Les facteurs clés de succès sont : x La capacité à coordonner les différentes parties prenantes au projet. x La capacité à s’inscrire dans une demande d’ensemble coordonnée. x La capacité à communiquer de façon claire sur la démarche auprès des équipes. 1.6. Contraintes et hypothèses Le projet doit être envisagé dans le respect du principe d’autonomie de l’établissement PerrayVaucluse. Certaines adhérences et/ou complémentarités seront spécifiées au moyen de convention cadre. Le projet doit être mené en lien avec les projets suivants : x x x Construction d’une unité de crise pour adolescents . Maillage des structures des secteurs Nord Essonne. Projet social d’établissement. Les relations avec l’ARS devront également continuer pour aligner la démarche sur les actions et politiques déjà engagées. 5

[close]

p. 6

Communication à destination des personnels - Lettres d’information projet « Barthélemy-Durand-surOrge » 6

[close]

p. 7

Lettre d’information n°1 7

[close]

p. 8

avril 2011 - N°1 dir-eco@eps-etampes.fr PROJET «BARTHÉLÉMY DURAND SUR ORGE» Lettre d’information mars 2007 - N°1 Objectif 2012 ! BARTHÉLÉMY DURAND SUR ORGE : BUT ET OBJECTIF DU PROJET L’Établissement Public de Santé Barthélémy Durand, spécialisé en psychiatrie à vocation départementale, dispose de 300 lits d’hospitalisation complète, pour adultes, tous installés à Étampes. Dans le cadre de la mise en œuvre de son projet d’établissement pour la période 2007-2011, il a pour objectif de rapprocher les lieux d’hospitalisation du domicile des patients et des lieux de soins ambulatoires des Secteurs. Le mot du Directeur La remise officielle de la parcelle à l’EPS Barthélémy Durand a eu lieu le jeudi 24 mars dernier. Accompagné du chef de projet, Jean-Yves Boisson, j’ai présenté l’opération au conseil de surveillance du Groupe Public de Santé Perray Vaucluse le 25 mars. L’ensemble des administrateurs a pu apprécier tout à la fois la qualité du projet architectural et la mise en valeur de ces lieux plus que centenaires qui conservent ainsi leur vocation de site hospitalier dédié à la psychiatrie de service public. Ce début du mois d’avril 2011 a vu l’installation du cantonnement du groupement retenu pour la construction des cinq unités. Le premier coup de pioche du chantier suivra de peu, le permis de construire étant d’ores et déjà délivré. Ainsi, le présent projet porte sur cinq unités d’hospitalisation complète en psychiatrie pour adultes, destinées à la prise en charge des patients résidant dans les cinq secteurs du Nord de l’Essonne, tous éloignés d’Étampes en raison de la configuration du département. Il s’agit des secteurs G05, Sainte-Geneviève-des-Bois, G06, Longjumeau, G07 Savigny-sur-Orge, Viry-Châtillon, G08, Grigny, Morsang-sur-Orge et G09, Draveil, Athis-Mons et Juvisy. Le site retenu appartient au groupement public de Santé (GPS) PerrayVaucluse qui a signé avec l’EPS Barthélémy Durand une convention de transfert de gestion de la parcelle concernée (article L 2123-3 du code général de la propriété des personnes publiques). Cette parcelle est située dans la partie la plus proche de la gare RER de Sainte-Genevièvedes-Bois. L’objectif est de réaliser l’opération pour la fin 2012. L’EPS Barthélémy-Durand a nourri cette politique de rapprochement des secteurs d’hospitalisation des lieux de résidence des patients depuis de nombreuses années, conscient de la difficulté pour les patients de se déplacer du Nord de ce département étendu, jusqu’à Étampes. Le projet était inscrit dès le SROS (schéma régional d’organisation sanitaire) de 1998. Le premier projet d’établissement et son COM (contrat d’objectifs e t de moyens) évoquaient cet enjeu. Le nouveau projet d’établissement le concrétise. La recherche d’un lieu d’implantation a buté sur la possibilité de trouver un site facilement accessible et suffisamment grand pour offrir des conditions d’hébergement satisfaisantes. Le rapprochement du lieu d’hospitalisation du domicile des patients, ainsi que des structures ambulatoires, constitue, d’évidence, l’enjeu principal de ce projet. L’objectif du projet est de renforcer les liens entre les patients et leur environnement quotidien (domicile, famille...), ainsi qu’avec les structures de suivi ambulatoire, afin que la période d’hospitalisation ne s’inscrive pas comme une rupture désocialisante dans la vie des patients. La proximité du site choisi avec les secteurs desservis répond à cela. Le lieu d’implantation retenu permet, aussi, une ouverture sur l’extérieur et un maintien des liens grâce à la gare RER très proche et au cœur de la ville de SainteGeneviève des Bois. Roland LUBEIGT 1

[close]

p. 9

PROJET «BARTHÉLÉMY DURAND SUR ORGE» Lettre d’information n°1 mars 2007 - N°1 ORGANISATION DU PROJET Jean-Yves BOISSON a pour mission d’être le chef de projet de « Barthélémy sur Orge » Un Comité de pilotage a été mis en place ainsi que plusieurs sous groupes : - Accompagnement social (avec Sylvie Troy) - Cellule communication (avec Frédérique Linqué) - Flux logistiques (avec Brigitte Sébille) Le groupe accompagnement social est crée et va tenter d’apporter des réponses sur les questions et les inquiétudes des agents concernés par le projet de relocalisation des 5 unités. L’objectif est de proposer des solutions aux préoccupations majeures tels que le transport, les modes de garde, le logement, … Les propositions seront validées par le comité de pilotage du projet et communiquées à tous les agents. De plus, chaque agent a la possibilité de rencontrer Sylvie Troy, l’assistante sociale du personnel particulièrement investie, dans le but de présenter ses interrogations et ses besoins au regard de son projet personnel et professionnel. La cellule communication a pour ambition d’expliquer et promouvoir le projet « Barthélémy Durand sur Orge » en réalisant, entre autres, des supports et des évènements médiatiques telle que cette lettre d’information. Son objectif est d’informer sur l’avancement des travaux tout en rendant ce projet plus concret et accessible à l’ensemble du personnel de l’établissement. Frédérique Linqué, chargée de communication, sera assistée par Sylvie Troy et Jean-Yves Boisson dans cette démarche. Le groupe flux logistiques débutera dans le courant du 2ème trimestre 2011. Des réunions de travail composées d’une équipe pluridisciplinaire auront lieu dans l’objectif de préparer au mieux le déménagement dans les nouveaux locaux, de penser une nouvelle organisation des fonctions logistiques et des circuits organisationnels avec les services de soins et de maintenir la continuité du service. Brigitte Sébille qui assurera le pilotage de ce groupe sera assistée de M. Jean-Yves Boisson dans cette démarche. Après consultation des cinq services concernés - du G05 au G09 - le projet de relocalisation a trouvé son nom : « Barthélémy Durand sur Orge » Diffusion dans les services Les cinq unités concernées par le projet ont récemment accueilli Sylvie Troy et Jean-Yves Boisson pour présenter et commenter les grandes lignes du projet architectural. Le film virtuel du projet sur DVD sera diffusé prochainement dans leurs unités et projeté en boucle dans le hall de la Direction. Cette Lettre d'information est éditée par l’EPS Barthélémy Durand Avenue du 8 Mai 1945 • BP 69 91152 Etampes cedex Rédacteur en chef : Jean-Yves BOISSON Conception graphique : Frédérique LINQUE 2

[close]

p. 10

Lettre d’information n°2 10

[close]

p. 11

. B>HB4FIJ&#""J7J$& @EF7I>BI=G7IHC:=IG/+F &  "& !&" ! $%# & &  $$' # % %%'%%%' LE PROJET DEVIENT REALITE 6QKIBPNRTETROUMTU-NQTIOTLQUTOUMPU6QHSNJTROTUJTUMPU/(1UPLQKROUMTUFMPNSNQUJTUIKR>NTQUMTSUFTQSKR. RTMSUJTSUINR;ULRNOHSUPFFTMHTSU:USTUJHFMPITQ?U:UMPUFKSTUJTUMPU7N<>TU JTSU 0KNS=U KLOTSU MTSU FQHFPQPONKRSU JTSONRHTSU :U QTIT>KNQU MTSU @KRJPONKRSU SKROU FQ$OTS?U MTU IPNMMKLU JPRSU MPU IBPLSSLQTU ONTROU FKLQU MDNRSOPROUJPRSUMPUIKKQJNRPONKRUJTSUPCTRJPS= $( ( ( (!   )PUFQTENHT=U 1MMTU IKRSNSOPNOU : JH>K2TQU MTSU PRINTRSU QHSTPL5U TOU : JHEKMNQUMTSUA'ONETROS= /TMPURTUSDTSOUFPSU@PNOUSPRSUSLQFQNST? 88U OKRRTSU JTU OTQQTU FKMMLHTU FPQ LRTU PRINTRRTU IL>TU :U @NKLMU KROU J $OQTU QTONQHTS=U 6PQU MPU SLNOT?U LRU IKLF JTUFTMMTUPUHOHUEPMTRIKROQTLSTETRO JKRRHU JPRSU LRTU MNCRTU JTU BPLOT OTRSNKRUTROTQQHT?UITMMT.INUPUHOHUSTI. ONKRRHTU :U 7U BTLQTS=U *Q'ITU PL5 T@@KQOSUIKR4LCLHSUJTSUSTQ>NITSUOTIB. RN;LTSU JTSU JTL5U HOPAMNSSTETROS? MDHMTIOQNINOHU PU FLU $OQTU QHOPAMNTU :U 7 BTLQTU JLU EPONR=U 6KLQU @NRNQ?U IDTSO LRTU IPRPMNSPONKRU JTU CP U ;LNU PU HOH OKLIBHT?U QNIBTU JTU MPU FQHIHJTROT T5FHQNTRITUNMURDPU@PMMLU;LDLRTUBTLQT FKLQUQHOPAMNQUMTUQHSTPL= 3L4KLQJDBLN?U ITSU OKLQETROSU SKRO KLAMNHSU U KRU IQTLSTU MTU SKMU FKLQU 2 FMPITQU MTSU @KRJPONKRSU TOU LRU IKLFMT JTUCQLTSUSDTSOUNRSOPMMHUJPRSUMTUFPQI? MDLRTUJTU7,UOKRRTSUTOUMDPLOQTUJTU7 OKRRTS=U1MMTSUJKENRTROUMTUSNOTU:U, TOU UEPNMUIKEFKSHUJLUIBT@UJTUFQK4TO? JTUMPU-==?UJLUIKKQJNRPOTLQUCHRHQPMUJTSUSKNRS?UJTUMDPSSNSOPROT SKINPMTU JTSU FTQSKRRTMSU TOU IBPQCHTU JTU ENSSNKR?U JDLRU PJ4KNRO PJENRNSOQPON@UTOUJTUINR;UQTFQHSTROPROSUS2RJNIPL5U%-UTOU/*?UP FKLQU KA4TION@U JTU IKRIT>KNQU MTU FQK4TOU JDPIIKEFPCRTETROU SKINPM P@NRUJTUIKROQPIOLPMNSTQUJTSUPIONKRSUTOUSKMLONKRSUIKRIQNTU @PENMNPMTU MKCTETRO?U CPQJTU JDTR@PROS? MDPNJTU:UMPUEKANMNOHUNRJTERNOH?UMPU@KQEPONKR= )PUFKMNON;LTUETRHTUFPQUMDHOPAMNSSTETROUP@NRUJTUQPFFQKIBTQUUMTS STIOTLQSU JDBKSFNOPMNSPONKRU JTSU MNTL5U JTU QHSNJTRIT?U FKSTU JTU MP FQTENPNMU JL FTQSKRRTMU P@NRU JTU CPQPRONQU LRTU ETNMMTLQTU FQNSTU TRU IBPQCTU JTS FPONTROS= (NIBTMU(3/13          1

[close]

p. 12

&  "& !&" ! $%#'# & &  $$' # % $'("!&'(!'(!(&(#&'(% ( MUPLQPNOUHOHUJKEEPCTUJDPAPOOQTULRUIPNOUPOOTNROUSKRUFQTENTQUSNHU JTU MDPAPOOPCTU CQ'ITU :U MDNROTQ>TRONKRU JLU JNQTIOTLQU JTSU STQ>NITSU HIKRKEN;LTSU TOU JLU STQ>NIT "PQJNRU PMKQSU ;LDNMU FKL>PNOU C$RTQU MTSU EPR L>QTSU JTSU TRCNRSU JTU IBPRONTQU FKLQU MPU IKRSOQLIONKRUJTSU@LOLQSUA'ONETROSUSLQUMTUSNOTUJTU6TQQP2UPLIMLST=U )TU IH=U RTU TROQTFQNSTU JDHMPCPCTU OPNMMTU JKLITU SFHINPMNSHTU JPRSU MTS CQPRJSUPQAQTSUPUHOHUSKMMNINOHTUFKLQUQHJLNQTUMTU>KMLETUJTSUAQPRIBTSUOKLOUTRUIKRSTQ>PRO MTU FKQOU RPOLQTMU JTU MDPQAQTU ;LNU HOPNOU ANTRU @KQEHU P>TIU JTU SKMNJTS AQPRIBTSUIBPQFTRONTRLSU FTRJPROU LRTU 4KLQRHTU P>TIU LRU IPENKRU H;LNFHU JDLRT RPITMMTU FKLQU IKLFTQU MDT5OQHENOHU JTSU AQPRIBTS=U )TSU HMPCLTLQS CQNEFTLQSU STU SKROU TRSLNOTU JHFMPIHSU JPRSU MDPQAQTU :U MDPNJTU JTU IKQJPCTSU TOU SHILQNSHSU FPQU MTLQSU BPQRPNSU OTMSU JTSU PMFNRNSOTSU FKLQ SLFFQNETQU MTSU AKNSU EKQOSU KLU MTSU AQPRIBTSU NRJHSNQPAMTS=U 6KLQU OTQENRTQ?UNMSUKROUNRSOPMMHULRUBPLAPRU:UMDNROHQNTLQUJTUMDPQAQTUIKEET LRTUUOKNMTUJDPQPNCRHTUUTROQTUMTSUJN@@HQTROTSUAQPRIBTSUIBPQFTR. ONTROSUKLUOTEF$OTS= /PROUMDHMPCPCT 6TRJPROUMDHMPCPCT 3URKOTQU;LDLRUINTUJTU,88U:U88UPRS?UMTUFMLSU>NTL5UINTL5UTSOUMTUIH JDLRUEPSSPIQTU:UMPUOQKR KRRTLSTUTRU,877?UFKLQU;LDNMUPOOTNCRT %CFH9BDGHFA>HEBDJ@1ADEHED3J GI>HIAFGJ @IJ =G,>9ECHFEIJ PAQNITU0/1 8FEHJ@CDGJ@IA*J=FB5IHGJ@12HC4?EGGI:IDH/ >BDHFCHJ@-B45I>HE+GJIHJ@IJ:B,IDGJ@IJ$B6I:4FIJ&##"JGIJ>BD>FHIAFG @IJ=G,>9ECHFEIJ8BD>IFD9IJ @AJ @B:E>E?I @IGJ =CHEIDHGJ =IF:IHJ CA*J <3AE=IGJ GBE8DCDHIGJ @-HEBDJ@IGJ(BEDGJC>>B:=C8DI C>HE6I:IDHJ >IJ =FB5IHJ IHJ =F<6BEHJ @I ?-EDG>FEFIJ@CDGJ?IJDBA6ICAJ=FB5IHJ@A (IF6E>IJ @IJ (BEDGJ D+EF:EIFGJ @I <<@A>CHEBDJIHJ<@E>BJ I>9DE3AIG/ E>9I?J.2% '2 'BBF@BDDCHIAFJ9CDHEIFJ @IJ >BDGHFA>HEBDJ 3AEJ @<4AHI @CDGJ?IJ::IJHI:=GJ3AIJG1IGHJBA6IFHJADJCAHFI >9CDHEIFJ>I?AEJJ@IJ?CJF<+?I*EBDJGAFJADJDBA6ICA =FB5IHJ:<@E>C?)JGB>?IJ@AJ=FB5IHJ@12HC4?EGGI:IDH &#"&&#"/ $BHFIJ2HC4?EGGI:IDHJIGHJHF!GJCHHC>9E=IGJ@IJ?CJGI>HBFEGCHEBD)JJ@EG=BGEHE+JCAJGIF6E>I @IJ HBAHIJ ?CJ =B=A?CHEBD)J G-C==A,CDHJ GAFJ @IG FI?CHEBDGJEDG>FEHIGJ@CDGJ?CJ@AFA7 ?CHEBDGJJ@IJ=FEGIGJIDJ>9CF8IGJ=?AFEI??IGJ8CFCD7 HEGGCDHJ?CJD<>IGGCEFIJ>BDHEDAEHBD>F9BE* @IJ?-2 (J%CFH99IFJ?IG BAHE?GJ @IJ GBEDGJ @BDHJ ?-IGGIDHEI?J @I:IAFIJ ?C =FEGIJIDJ>9CF8IJC:4A?CHBEFI/ .FJ0  $7 200 'IHHIJ0IHHFIJ@1ED+BF:CHEBDJIGHJ <@EHTRLTUJLUU(PNU7+!U U06U + +77!,U1OPEFTSUITJT5 HJPIOTLQUTRUIBT@UU "TPR. >TSU0%% 'BD>I=HEBDJ8FC=9E3AIJJ F<@

[close]

p. 13

Lettre d’information n°3 13

[close]

p. 14

/ =';>:C-*)-C(C 9>;(B4< B7@(B?=37B@,.; 416. -4.+6# ,54-), +'33*'7 0/ !*$30!/ 254 14 6 'KL&L"EH9FKGLAKGHFKGLJ:KJILIKHDKLBEL@CJKLAKLBE @GK=:C4<33BA46C.>AC-*)*C@1B@?C7<8;@8>'>C?<8?C=8C:;C C 9BC A<3/;B8@B@C ;6.:B+>6B@C =8+ 9B3=A9B@C 9B@C =2BA?@C 4@=?>?6@C 91<@7>?=:>@=?>4=?@C;B7;6@BA?=A?C98C7B;@@@BA?C:B 96/=?C7=;C:B8;@C9>..6;BA?B@C@822B@?>6C =8+C 3B@8;B@C 91=44<37=2AB3BA?C @<4>=:C 7<8;C :BC 7B;@@=?>4=:B@CB? :=C 9>;B4?>B,C &B?C .C 7<8;C :1=AA6BC 9B -*)-CA1B@?C7=@C9B@C3<>A9;B@C78>@81>:C@1=2>?C9BC;67;BC>37<@6B, :'>BC" -6(.-."1)7,6275)".627-5 726(.65427)14,7 2547+672".67,677,7254714 67 DL=CDGJLAKLBEL#C<BC$0 $%(!00 ;6@>9BA?BC9BC:=C&! <:=A9C0# !%" >;B4?B8; 1

[close]

p. 15

416. -4.+# ,54-), +'33*'7 0/ !*$30!/7/  254 14 6 !" ! ! !!"!" " !"! " +67(1" 7,627(15+6542 HKL G?DHFCHL J:KJIL IKHDKL BKL A.<;3=?>?6BC7=;C B:-,L$EGI3?B?<LDGEHA 9KHDKLADLLEFL.%&L L$L!% %..&0L-IE<@KJL=KAK2 ?AE=IKDGLKHL=3K;L L KEH/9KJL$,, &8BC C ;696;>8BC0% #! 'KJL ;EEAKJL KHL 6GEHAKL @EGIFKL KHL 7CFJL JKGCHIL @EGJKBC %"% 2

[close]

Comments

no comments yet