Nous garderons Nantes-Atlantique

 

Embed or link this publication

Description

Tract CéDpa - Etude architectes - Réaménagement de Nantes-Atlantique

Popular Pages


p. 1

Nous garderons Nantes Atlantique CéDpa - http://aeroportnddl.fr Juillet 2014 Une nouvelle étude menée par des architectes montre que l’optimisation de Nantes Atlantique peut être réalisée pour deux fois moins cher qu’annoncé par la DGAC, au minimum, et de façon plus performante : elle intègre la desserte en transports en commun. Après les contre-études sur les fondements mêmes de la Déclaration d’utilité publique, sur les Plans d’Exposition au Bruit, ce travail d’architectes professionnels jette un nouveau doute sur l’objectivité des services de l’Etat. A quand une expertise indépendante sur ce dossier ? Peut-on réaménager Nantes Atlantique et à quel coût ? En novembre 2013, la Direction Générale de l’Aviation civile a répondu : « OUI mais cela coûterait presqu’aussi cher que de construire un nouvel aéroport à Notre Dame des Landes ». Le CéDpa avait alors émis un certain nombre de critiques. A la demande du CéDpa, cinq architectes ont vérifié une à une les propositions de la DGAC (1), en se basant sur les recommandations officielles. Le résultat est sans appel : la DGAC a tout exagéré ! Les architectes proposent à leur tour un réaménagement de Nantes Atlantique. Il est simple, fonctionnel, sobre, intègre le raccordement au tramway et coûte, à chaque étape, nettement moins cher que la proposition DGAC et que le projet de Notre Dame des Landes. Un nouveau pavé dans la mare de la DGAC. (1) cette étude porte sur les bâtiments et les aires de stationnement (58 % du coût annoncé par la DGAC). Elle exclut la pist e (42 % restants) : le besoin de réfection TOTALE annoncé par la DGAC fin 2013 devra être lui aussi expertisé. Le projet alternatif a pour l’instant intégré tel quel le coût (très élevé) annoncé pour la réfection totale de la piste. Le projet DGAC Le projet alternatif Un redéploiement et une optimisation des espaces existants. Des constructions nouvelles, des parkings en silo Un raccordement au tramway (ou tram-train) Le tout, dans l’emprise de l’aéroport existant ! Des surfaces multipliées par 2 ou 3 selon les espaces. Un oubli (volontaire ?) des demandes frugales des compagnies low cost et des nouvelles manières de prendre l’avion (par exemple, les technologies qui permettent d’augmenter les flux et d’économiser l’espace). Un parti pris d’aménagement qui entraîne des travaux inutiles : destruction- reconstruction de plusieurs bâtiments... dont un chenil à 600 000€ ! TOTAL (9M pass) : 128 M€ Phase 5 M passagers Phase 7 M passagers Nouveau hall Deux parkings silo Bureaux et hôtel Extension Au final : un réaménagement quatre fois 2 surélévations trop cher. Et sans raccordement au transport en commun ! UTILE SUPERFLU TOTAL (9M pass) : 477 M€ Station tramway ou tram-train Réaménagement possible 7 M passagers — CC atelier bam L’hypothèse « 9 millions de passagers à Nantes » est pour nous totalement déraisonnable. Néanmoins, l’étude demandée aux architectes s’est calée sur les horizons imposés par la Commission du dialogue : 5, 7 et 9 millions de passagers.

[close]

p. 2

Projet alternatif pour Nantes Atlantique Il paraît que le bâtiment va mal ? Lançons immédiatement la modernisation de NantesAtlantique : celui-ci doit être conservé dans tous les cas de figure (pour Airbus) et peut être réaménagé... tout de suite de façon économe, performante, créatrice d’emplois ! Extension possible 7 M passagers — CC atelier bam La comparaison des coûts Coût Notre Dame des Landes = celui annoncé par Vinci et contractualisé avec l'Etat, il est laissé à la valeur 2010 ce qui le minimise un peu (nous estimons que le coût réel serait 1,5 à 2 fois le coût annoncé, étant donné : 1) la qualité du sol, 2) les coûts de cons truction de divers aéroports ces dernières années). Coût Nantes Atlantique selon DGAC = celui de l'étude DGAC de novembre 2013, transformé TTC ; dans ce coût global, la partie liée à la rénovation de la piste est hachurée en blanc. (347 M euros à l’horizon 9 millions de passagers). Coût Nantes Atlantique optimisé = celui de l'étude des architectes (juin 2014 ) ; dans l'état actuel des choses, le coût lié à la réfection de la piste chiffré par la DGAC est conservé tel quel car non expertisé. Développer Nantes Atlantique en l’optimisant coûterait au minimum piste 347M€ 475 M€ TTC versus 992 M€ TTC pour NDL (horizon 9 M) deux fois moins cher Graphique comparatif des coûts TTC de réaménagement et de construction des aéroports de Nantes Atlantique et de Notre-Dame-des-Landes en fonction de l’évolution de la capacité de 4, 5, 7 et 9 millions de passagers par an et selon les études officielles de Vinci et de la DGAC et de l ’étude d’optimisation pour le CéDpa. (cc : atelier bam) Etude complète sur le site du CéDpa

[close]

Comments

no comments yet